Des élections pour couvrir des morts: Harper et la listériose

Tout le monde est au courant de l`affaire de la listériose qui a sévit au Canada ces derniers temps. La bactérie Listeria monocytogenes est à l’origine du décès d`une quinzaine de personnes au pays. Ce qui est moins connu, c`est l`origine réelle de cette tragédie et c`est probablement un des raison pour laquelle le gouvernement Harper a décidé de transgresser sa propre loi sur les élections à date fixe et de nous lancer en élection: pour faire oublier un scandale.

Je m`explique. J`ai obtenu d`une source très fiable l`information selon laquelle le gouvernement Harper, au printemps dernier, a mis en place très discrètement un plan qui consistait à couper dans le budget de l`Agence canadienne de l`inspection des aliments. L`idée était de demander aux fonctionnaires responsables de l`inspection des aliments de cesser de se rendre sur les lieux de production en usine et d`importuner les barons de la viande. On voulait sauver de l`argent en demandant au compagnies de produire leur propre inspection et d`envoyer leur rapport à Ottawa pour que les inspecteurs puissent en faire l`étude de leur bureaux, bien chaud assis sur leur chaise.

On venait de demander à ces usines de production de la viande de s`auto-inspecter, s`auto-réglementer et d`évaluer eux-mêmes les produits qui atteindront les étagères des épiceries. Les inspecteurs du gouvernement détermineront selon les documents qui leur sont envoyés s`il y a risque de contamination.

Ce plan a tout d`abord été mis en place de façon ciblé dans une usine, celle de Maple Leaf, nommé 97B à Toronto, Ontario. Et étrangement, par pure coïncidence et par hasard total, au mois d`août la bactérie Listeria est apparue dans l`usine 97B de Maple Leaf en Ontario. Le problème s`est alors propagé ailleurs comme au fromage tel que nous le savons. Le gouvernement Conservateur de Harper, pour sauver de l`argent de bout de chandelle, a sacrifié notre sécurité alimentaire tout en donnant plus de possibilité d`augmenter les profits aux grosses compagnies de production alimentaire et d`être plus compétitif. Ce n`était évidemment qu`une question de temps avant qu`un drame se produise. À quoi sert-il d`avoir des inspecteurs s`ils n`inspectent plus?

Bien sûr que le PDG de Maple Leaf a pris tout le blâme et a tenté de réassurer les consommateurs en disant que c`était de leur faute et non dû a une défaillance de notre système d`inspection des aliments. Ils n`aiment pas avoir des bureaucrates dans leurs pattes, il faut maximiser le profit, créer la richesse. Bien sûr que les produit visés par cette dérèglementation n`était pas le caviar ou autres produits haut de gamme pour l`élite et les maîtres de ce monde, mais bien la nourriture du petit peuple. Pour eux, les règlements et mesures de sécurité sont passés au tordeur, c`est du laxisme professionnel. Imaginez si la bactérie Listeria se serait retrouvée dans le caviar pour les palais fins de la haute société: on aurait assisté à tout un effort du gouvernement et des compagnies pour contrôler la situation.

Nous y voilà donc, notre chaîne alimentaire est contaminée parce que le gouvernement Harper a décidé de jouer avec nos vies en coupant dans le budget de l`Agence canadienne de l`inspection des aliments. Ce scandale en attente d`éclater risque de faire tomber le gouvernement Harper et c`est pourquoi ils avaient besoin d`une distraction importante: des élections.

Du pain et des jeux. Comme à Rome.

Pensez-y…

4 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

4 réponses à “Des élections pour couvrir des morts: Harper et la listériose

  1. C’est un peu gros non?
    Le président aurait prit sur ses épaules la faute du gouvernement. Ça leur coutera des centaines de millions et seulement par principe, il aurait pris toute la responsabilité?
    Comment se fait-il que ta source si fiable n’a laissé couler cette infos qu’à toi et non pas aux journalistes?

  2. Christian,

    Oui c`est gros. De voir mon gouvernement jouer avec nos vies, ça a tendance à m`agacer. Le président n`avait vraiment pas intérêt à éclabousser ceux qu`il supporte sur la scène politique. On parle de renvoie d`ascenseur. De plus, les grands patrons cherchent la dérèglementation sans cesse, ils ne vont quand même pas commencer à s`en plaindre dans les médias! Ça va leur coûter des millions, mais à long terme, c`est des millions de plus qu`ils pensent sauver en n`ayant plus à répondre à de hauts standards d`inspection des aliments.

    Finalement, pourquoi assumez-vous que ma source n`ait parlé qu`à moi et non pas à certains journalistes aussi?

  3. alainconscient

    Rien de surprenant sachant que Harper et les conserve la peur sont des marionnettes des multinationales et qu’ils s’enlignent vers une politique de déréglementation avec l’entente nord-américaine

    Pour plus d’infos

    http://alainconscient.wordpress.com/category/north-american-union/

  4. ***Le Devoir, page A3 du samedi le 20 septembre traite exactement de ce sujet et révèle les mêmes informations que cet article, de même que de l`usine 97B de Maple Leaf, de Harper qui a joué avec les services d`inspection des aliments et nos vies.***

    F. Marginean

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s