La boîte a surprises des élections

 » Avec les blogues dans l’arène, les joutes électorales ne seront plus jamais jouées avant la dernière échappée, car il devient possible que de vastes pans de l’électorat changent d’allégeance en quelques jours. Pour que des événements politiques imprévisibles arrivent, il suffit d’un message auquel sa diffusion confère une crédibilité et qui vole de blogues en blogues, sans que les médias puissent le discréditer…. » (Mars, 2007)

Avant toute chose, aujourd’hui, je vous invite à aller voir le texte écrit il y a 18 mois et dont ce qui précède est un extrait. Il ne s’agit pas de vous dire « Voyez, comme j’avais raison » – ce qui peut vite devenir odieux – mais plutôt de faire toucher du doigt à quelle vitesse folle les choses peuvent changer. Songez qu’il y a moins de deux ans, ce texte était révolutionnaire et controversé…. !

Maintenant, on se bouscule au portillon pour dire en chœur que les choses ont changé, et qu’il n’y a plus rien d’acquis. En France, Bayrou est venu, a monté a décliné et est presque disparu, dans le temps qu’il fallait jadis pour qu’on sache qu’un projet existait. Dans le temps qu’il faut encore au PS, hélas, pour ajuster ses constituantes autour d’une démarche qui lui permettra de boucler ses lacets avant d’aller au bloc de départ. Sera-t-il même dans la course ?

Le Pen, Front National… Oui, oui, il y a eu Poujade, aussi, c’était l’après-guerre(s) – Quelle guerre ? – Celle que vous voudrez, mon Général ! – Quel Général ? – Vous êtes trop jeune, mon ami, laissez tomber…

Il fut un temps où histoire des idées se mesurait en siècles, puis en décennies; maintenant, ça va plus vite. Maintenant, même quand ils perdurent, les politiques doivent aller et revenir, comme Berlusconi, ou muer avec les saisons, comme Sarkozy qui a compris que le vieux capitalisme est mort et veut tirer toute l’Europe vers … autre chose.

Besancenot klaxonne et dépasse le PS à gauche, mais quelqu’un peut aussi venir à tout moment et dépasser tout le monde à droite … ce qui est plus dangereux.

Avec les blogues, on prend vite la tête du peloton dans la course des idées. Obama est sorti d’une feuille de chou ou de manioc pour devenir le Premier Citoyen du monde, en moins de temps qu’on n’en met a faire un doctorat. Bien sûr, le Système l’a laissé passer et lui a même donné un coup de pouce, mais aurait-il pu l’arrêter ? Quand Palin peut devenir, en quelques mois, la coqueluche du tiers des Américains, où est placée la barre du temps pour qu’une personne vraiment charismatique puisse devenir maitre à penser d’une majorité d’une population quelle qu’elle soit ?

Et ce qui vaut pour une personne vaut pour une idée, un programme, un parti. Nous sommes en démocratie. Une démocratie médiatique où le message repose sur l’image. La diffusion de l’image… qui se fait désormais par les blogues. Le temps où les blogues ergotaient sur les commentaires des journaux cède RAPIDEMENT la place à une nouvelle donne où ce sont les chroniqueurs des médias traditionnels qui viennent polir les pierres que posent les blogueurs.

Dans la campagne électorale actuelle au Québec, je n’ai pas encore vu une chronique imprimée qui n’ait été précédée d’un blogue sur le même thème. Les journalistes professionnels font généralement encore les synthèses avec plus d’élégance, – Comme Sansfaçon dans Le Devoir, que j’ai cité hier sur mon blogue – mais c’est le talent de l’auteur, ce n’est pas la supériorité de l’outil qu’il a en main. Ce sont les medias citoyens qui convainquent.

La surprise Dumont, aux élections de l’an dernier, a été une conséquence directe de cette remise en question des idées préconçues qui accompagne l’essor des blogues. La montée de Harper au Québec avant la campagne fédérale a été une construction des médias traditionnels, soigneusement approvisionnés par les forces conservatrices. Le déclin de sa popularité , au cours de la campagne elle-même, a été à l’image de la levée de boucliers des blogueurs qui a été terriblement efficace, consolidée par l’apparition de sondages qu’on pourrait aussi dire « citoyens ». (« Citoyens », pour ces sondages, n’excluant pas qu’ils puissent avoir été fort habilement et systématiquement manipulés.)

Le résultat de la montée en puissance de l’information citoyenne, c’est la mobilité inusitée de l’électorat qui rend désormais bien aléatoire toute prévision. Le Parti Libéral a lancé cette pérésente campagne, totalement opportuniste, en se fiant à son avance dans les sondages et à rien d’autre. Aux dernieres nouvelles, le PLQ avait 42 % des intentions de vote, le PO 28%. Une position qui semble inexpugnable. Mais ça, c’est une forme de pensée d’avant les blogues…

La stratégie électorale de l’avenir va changer pour tenir compte de cette nouvelle réalité que 10, 15, 20% des sélecteurs peuvent changer d’avis en quelques heures, comme si chacun était harponné et personnellement convaincu par son voisin de palier… Car le voisin de palier ne discutait plus de politique depuis longtemps – sauf pour cause de référendum – mais le blogueur est la pour jaser tous les matins… et il adore ça.

Non seulement il peut parler de ce qui l’intéresse, mais il peut dire avec véhémence que l’insignifiance ne l’intéresse pas. Danger. Tous les rafiots qui pensent pouvoir tenir la mer et rentrer a bon port s’ils ne font pas de vagues pourrait couler corps et biens. Je meurs d’envie de voir l’évolution des sondages (sérieux) au cours de cette campagne qui n’a guère que ce plaisir a offrir.

Pierre JC Allard

6 Commentaires

Classé dans Actualité, Pierre JC Allard

6 réponses à “La boîte a surprises des élections

  1. Les médias traditionnels ont longtemps essayé de discréditer les blogueurs comme étant non professionnels. Il y a toujours l’implication que les blogs ne devraient pas être pris au sérieux parce qu’ils ne jouent pas la partie avec les mêmes règles que les médias de masse.

    En ce concerne cette dernière, il est vrai que les blogueurs ne jouent pas avec les mêmes règles que les médias. Nous n’avons pas de gouvernements, de publicitaires ni de propriétaires qui nous imposent des règles.

    Les entités des médias qui ont des frais généraux énormes peuvent être achetés. Les reporters vont vendre leur âme pour avoir le privilège d’être dans la limousine du Premier Ministre. Les blogs privés (à l’opposé des blogs aménagés par les firmes de relations publiques qui prétendent être des blogs privés) sont gérés avec l’argent de fond de poche et sont sont donc immunisés à ce genre de chose.

    Récemment, les médias ont proclamé « commençons la bataille » relativement aux médias vs les blogs. Comme il est devenu la norme, les médias traditionnels sont derrière la courbe. La bataille entre les médias et les blogs avait déjà commencée depuis longtemps.

    Aujourd’hui, les médias de masse se tape sur la poitrine et se demande se qu’elle peut faire pour regagner sa crédibilité passée. Tristement, il y a beaucoup d’histoires à surmonter, de mensonges, de non-dit, de manipulations et de propagande.

    Alors quand vient le temps de regagner leur crédibilité, les médias traditionnels ont une immense montagne à gravir.
    Alors il ne devrait pas être une grande surprise que ces médias, au lieu de commencer à rapporter la vérité, ont décidé qu’il était plus facile d’essayer de discréditer les blogueurs.

    Alors nous avons tous ces pseudo blogs opérés par des firmes de PR et d’agences du renseignement qui diffusent des informations qui n’ont aucun sens, comme les fausses évidences concernant le 9/11, pour que les médias puissent les pointer du doigts et dire : »vous voyez, on vous l’avait dit que ces gens était des lunatiques ».

    Mais en fin de compte, ces sales coups fonctionnent seulement si le public ne sait pas que ces attrapes existent et ces vieux trucs de propagande dépassés de la guerre froide sont maintenant connus par la majorité du public et sont facilement repérables par ce dernier.

    Le nombre de téléspectateurs et de lecteurs des médias est en baisse constante alors que celui des blogs est en train d’exploser. Le public est devenu sceptique et maintenant fait seulement confiance qu’à lui-même pour trier le vrai du faux. Et ceci est très bénéfique.

    La bataille entre les médias de masse et les blogueurs ne commence pas. Elle est déjà terminée.

    Les blogueurs ont gagné.

    François M.

  2. Liberty

    Pierre,

    Je vais faire un hors sujet .
    Ne pensez vous pas très inquiétant cette nouvelle :

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/11/10/le-pentagone-a-autorise-les-attaques-contre-al-qaida-partout-dans-le-monde_1116725_3222.html#xtor=RSS-3208

    Peut-être demain matin j’aurais le droit à ma frappe préventive personnelle …
    N’importe-où dans le monde, cela signifie que nous sommes tous concernés.

    Une fois morts ou à Guantanamo, il sera difficile de se défendre de l’erreur d’appréciation …
    La démocratie où ça ?

    Celle-ci n’est pas mal non plus :
    http://www.lesmotsontunsens.com/darcos-appel-d-offre-surveillance-internet-gouvernement-blogs-syndicats-partis-politiques-2502

    L’histoire est un éternel recommencement …

  3. Il me semble que c’est plus complexe qu’il n’en parait à première vue. J’entendais un reporter expliquer que le temps passé devant l’écran d’ordinateur ne se traduit finalement pas par une baisse de l’écoute de la télé. Il y a aussi l’effet de masse critique qui n’est pas encore là au Québec. En plus, ce ne sont pas seulement les blogues qui changent la donne, mais toutes les formes de présence des individus (ou des collectifs indépendants comme les 7 du Québec 😉 qui interviennent. À côté des blogues, il y a les réseaux sociaux, le micro-blogging (Twitter), les médias citoyens (Cent papiers, Presse-toi à gauche…), et toute autre forme de présence non traditionnelle. C’est toute cette constellation qui peut changer l’opinion publique. Il suffit qu’elle bouge plus fort dans un sens, justement comme ce fut le cas pour Obama.

  4. @ François: Comme le livre de poche a repoussé le livre relié vers une fonction de bibelot et comme la television a repoussé le journal écrit vers les « feature »ou les ouvrages techniques, je pense que les blogues se font leur place en repoussant les médias traditionnels vers le haut-de-gamme.

    Permettant l’interaction, les blogues se sont positionnés entre la conversation et le bulletin de nouvelle pour devenir la source d’information ciblée privilégiée.

    Ce qui est écrit n’a plus d’intérêt que comme oeuvre d’art ou témoignage et terminera dans les musées et les archives.

    La télevision gardera tout son intérêt ludique, bien sûr, mais comme diffuseur d’information ses jours sont comptés, car tout ordinateur est potentiellement un televiseur avec un choix infini de canaux et une fonction sauvegarde intégrée.

    La barrière a franchir est psychologique, pour convaincre le citoyen qu’a côté du matériel gratuit, doit exister un matériel auquel il devra payer pour accéder. Cette opération est déjà bien en marche

    Des qu’elle sera complétée, la fusion sera totale. Radio-Canada, CNN, TV5 ne seront que des adresses www comme les autres, peut-être plus populaires, selon les budgets qu’on leur affectera, mais on oubliera même qu’il y ait eu une époque où ils occupaient toute la place.

    PJCA

  5. @ Michel Monette

    C’est a toute cette forme de présence non traditionnelle que je réfère quand le dis « les blogues ». Si les sondages fluctuent de façon inusitée au Québec au cours de la campagne électorale, je pense que la preuve sera fait que  » c’est la que ça se passe »…

    PJCA

  6. Voyez, c’est ce que je vous disais: les médias sont en chute libre! Vive les blogueurs!

    Canwest TV loss tops $1B

    http://www.thestar.com/Business/article/536844

    Canadian publisher and broadcaster Canwest Global Communications Corp. has taken a $1.01-billion writedown on its Canadian television operations, citing dire expectations for future advertising revenues.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s