Une consultation budgétaire fédérale cousue de fil blanc

Le ministre fédéral des finances s’est entouré d’un conseil consultatif sur l’économie qui ne risque pas de remettre en question le contrôle de l’économie canadienne par les grandes corporations. La récente crise politique qui a précipité le départ de Stéphane Dion et semble vouloir prolonger le séjour des conservateurs au pouvoir ne débouchera finalement pas sur une vision économique renouvelée. Comme le dit l’expression, ce sera «business as usual».

Le mal est déjà fait. Jim Flaherty a versé des milliards de dollars dans le renflouement du système financier canadien. Nous entrons dans une ère de déficit budgétaire qui va s’étendre sur plusieurs années et s’avérer le prétexte idéal pour réduire les versements de fonds fédéraux vers les provinces. Celles-ci n’auront, à leur tour, pas d’autres choix que de réduire leurs dépenses publiques.

Qui va s’offrir pour prendre le relais? Les mêmes grandes entreprises qui conseillent si généreusement notre ministre des finances. Desmarais, Irving et les autres ne serons certes pas rémunéré pour conseiller Flaherty, mais ils n’en tireront pas moins d’intéressant bénéfices pour leurs entreprises respectives le temps venu.

Un de ces «éminents canadiens» qui ont accepté  de prodiguer bénévolement des conseils au gouvernement connait bien la méthode conservatrice à l’américaine pour forcer une réduction des dépenses publiques : faire d’énormes déficits. Il s’agit de James A. Pattison, l’unique propriétaire de Jim Pattison Group, la troisième plus importante société privée canadienne. Pattison a siégé sur la Ronald Reagan Presidential Foundation.

La fronde parlementaire des libéraux, néo-démocrates et bloquistes a fait échoué la tentative des conservateurs d’imposer un énoncé économique qui reflétait leur véritable jeu: s’en prendre aux droits des travailleurs syndiqués. Les signaux qu’envoie en ce moment Flaherty sont faciles à décoder : ce n’est que partie remise.

Certes, les conservateurs vont devoir y aller mollo et retarder leurs mesures les plus controversées. Ils n’en auront pas moins fait des choix budgétaires qui vont leur permettre de revenir à la charge dans un an ou deux quand le mal sera fait.

Cette grande manœuvre budgétaire va se faire avec la bénédiction des milieux des affaires, la seule qui compte vraiment pour les conservateurs qui n’ont que faire de l’opinion économique des autres composantes de la société canadienne.

La coalition des affairistes aura gagné.

14 Commentaires

Classé dans Actualité, économie, Michel Monette

14 réponses à “Une consultation budgétaire fédérale cousue de fil blanc

  1. B. Léger

    Rien de bien nouveau. Quand l’économie va mal, les compagnies ordonnent aux gouvernement de les aider à éponger leurs déficits.
    Quand ça ira bien, dans 5 ans disons, les mêmes grosses compagnies vont ordonner aux gouvernements de« cesser de faire de l’ingérence dans leurs affaires »(sic)…
    On voit bien qui mène le Canada…
    Pauvres payeurs de taxes, comme vous et moi, préparez-vous à vous faire saigner à blanc, surtout tous ceux qui ont voté pour ce bon monsieur Harper….

  2. Denis G

    Scénario bien ficellé.

    Comment passer de 600 millions de surplus prévus à 30 milliards de déficit en 3 semaines?

    En empruntant aux mêmes à qui on a fourni 75 milliards dernièrement. Si je sais bien compter, on a donné de l’argent à des banques (on va couper sur nos services pour payer) pour qu’ils puissent nous reprêter ce même argent avec intérêts.

    Pour créer de l’argent on crée de la dette. À qui profite ce crime? Aux Madoff de ce monde.

    Ya un os dans la moulinette, une pomme pourrie dans le panier, une gangrène qui nous ronge, un cancer qui nous tue.

    Que faire? une idée pragmatique?

    Ne compter pas sur le  »messie » Obama.
    Son équipe financière est encore composé par la même tribu:

    – vice-président: Joe Biden, sénateur du Delaware.
    L’intérêt de Biden pour Israël est né bien avant que son fils n’épouse une jeune femme juive. Il s’est révélé lors de sa rencontre avec Golda Meïr, quelques mois avant la guerre de Kippour, alors qu’il effectuait sa première visite en Israël en tant que sénateur américain.

    « Il existe un lien inextricable entre la culture, la religion, l’éthnicité – que la plupart des peuples ne comprennent pas – et qui est unique par sa puissance parmi les Juifs du monde entier, » a expliqué Biden lors d’une interview sur Shalom TV l’année dernière, lors du lancement de sa campagne.

    Il a ajouté : « Lorsque j’étais un jeune sénateur, je répétais souvent ‘Si j’étais Juif, je serais sioniste’. Je suis Sioniste. Il n’est pas nécessaire d’être Juif pour être Sioniste. »

    – secrétaire général de la Maison Blanche:Rahm Emanuel, représentant de Chicago.
    Le père de Rahm Emanuel est de nationalité israélienne et a fait partie du « Etzel « , un groupe clandestin ultra-nationaliste juif qui a mené une guérilla contre les troupes britanniques avant la création de l’Etat d’Israël en 1948. En 1997, Rahm Emanuel a effectué son service militaire en Israël.

    – principal conseiller: David Axelrod, directeur de campagne de Barack Obama, également juif pro-israelien

    – porte-parole: Robert Gibbs, porte-parole de la campagne de Barack Obama.

    À l’Économie :

    – secrétaire au Trésor: Timothy Geithner, président de la Fed de New York.
    Geithner était président de la Banque fédérale de réserve de New York.. C’est un juif , marié à Carole M. Sonnenfeld.

    – directeur du Conseil économique: Lawrence Summers, ancien secrétaire au Trésor de Bill Clinton. Juif également.

    – directeur du Budget: Peter Orszag, 39 ans, directeur du bureau du budget du Congrès américain. Sa mère, Reba est presidente du « Center for Jewish Life »

    – conseillère économique: Christina Romer, économiste à l’université de Berkeley. Son mari, David, est un juif sioniste également professeur à Berkeley.

    – conseiller pour la reconstruction économique: Paul Volcker, ancien président de la Fed. Juif lui aussi.

    Qui est derrière la FED? Le consorsium des douze Banques de la FED?
    Qui sont les actionnaires majoritaires des industries militaires et énergétiques?

    J’arête ici la nomenclature des vrais pouvoirs, on va me traiter de raciste, exellent moyen pour garder l’Omerta sur ceux qui nous gouvernent.

  3. @Michel: Je pense que Les 7 du Québec touche au point le plus important que tous les médias se refusent de traiter: cet endettement forcé avec cet octroi de $75 milliards va entrainer l’effondrement des finances publiques avec toutes les conséquences que cela aura.

    Mais…

    @B.Léger: « Pauvres payeurs de taxes, comme vous et moi, préparez-vous à vous faire saigner à blanc… »

    …à moins que nous disions NON à tout cela. Pourquoi ne pas partir un mouvement de plusieurs milliers ou centaines de milliers de payeurs de taxe enragés qui refusent de payer leur impôts jusqu’à ce qu’on reprennent contrôle de nos gouvernements?

    @Denis G: Quel commentaire magistral! Vous venez de frapper directement la jugulaire. Il existe bel et bien une élite de banquiers internationaux sionistes et/ou juifs qui sont en contrôle et en position dans le futur gouvernement de Obama. Ce n’est pas d’être d’une religion, d’une race ou d’une autre qui importe, c’est les motivations de ces gens qui compte.
    Vous ne rêvez pas et vous n’êtes pas raciste, vous ne faites qu’énoncer des faits et je vais appuyer vos dire avec ces informations:

    – The Chosen: Jewish members in the 111th U.S. Congress
    http://jta.org/news/article/2008/11/05/1000795/the-chosen-jewish-members-in-the-111th-us-congress

    NEW YORK (JTA)— The following is a list of the 45 Jewish members —13 senators and 32 representatives — who will serve in the 111th U.S.

    Congress that convenes in January:

    U.S. SENATE

    Barbara Boxer (D-Calif.)

    Benjamin Cardin (D-Md.)

    Norm Coleman (R-Minn.)**

    Russ Feingold (D-Wisc.)

    Dianne Feinstein (D-Calif.)

    Herb Kohl (D-Wisc.)

    Frank Lautenberg (D-N.J.)**

    Joseph Lieberman (I-Conn.)

    Carl Levin (D-Mich.)**

    Bernard Sanders (I-Vt.)

    Charles Schumer (D-N.Y.)

    Arlen Specter (R-Pa.)

    Ron Wyden (D-Ore.)

    HOUSE OF REPRESENTATIVES

    Gary Ackerman (D-N.Y.)

    John Adler (D-N.J.)*

    Shelley Berkley (D-Nev.)

    Howard Berman (D-Calif.)

    Eric Cantor (R-Va.)

    Stephen Cohen (D-Tenn.)

    Susan Davis (D-Calif.)

    Rahm Emanuel (D-Ill.)

    Eliot Engel (D-N.Y.)

    Bob Filner (D-Calif.)

    Barney Frank (D-Mass.)

    Gabrielle Giffords (D-Ariz.)

    Alan Grayson (D-Fla.)

    Jane Harman (D-Calif.)

    Paul Hodes (D-N.H.)

    Steve Israel (D-N.Y.)

    Steve Kagen (D-Wisc.)

    Ron Klein (D-Fla.)

    Sander Levin (D-Mich.)

    Nita Lowey (D-N.Y.)

    Jerrold Nadler (D-N.Y.)

    Jared Polis (D-Colo.)*

    Steve Rothman (D-N.J.)

    Jan Schakowsky (D-Ill.)

    Allyson Schwartz (D-Pa.)

    Adam Schiff (D-Calif.)

    Brad Sherman (D-Calif.)

    Debbie Wasserman Schultz (D-Fla.)

    Henry Waxman (D-Calif.)

    Anthony Weiner (D-N.Y.)

    Robert Wexler (D-Fla.)

    John Yarmuth (D-Ky.)

    * Elected to Congress for the first time

    ** Senators who were re-elected (Coleman defeated Democratic challenger Al Franken in Minnesota by fewer than 700 votes, triggering a state-mandated recount. Franken also is Jewish, leaving 13 Jewish senators regardless of who emerges as the winner.)

    – Israel Hails Takeover Of US Congress
    http://www.cherada.com/articulos/israel-hails-takeover-of-us-congress-as-total-annihilation-of-palestinians-set-to-begin

    … Israel is … celebrating the record number of Jews elected to the US Congress where they now control over 10 percent of a government in a Nation where they comprise only 3 percent of the population and where next week President Bush will meet with Prime Minister Olmert to plan their military attacks upon Iran

  4. Je ne serai certainement pas celui qui va reprocher au peuple juif de vouloir s’assurer d’une voix forte auprès d’Obama. Ce que je crois, en revanche, c’est qu’il serait plus que temps de casser le pouvoir que s’octroient les lobbys, peu importe qui ils sont. Comment y parvenir? C’est bien là LA question.

  5. Michel,

    Premièrement, il y a une distinction à faire entre sionistes et juifs. Ensuite, nous devons comprendre que plusieurs de ces juifs et sionistes au sein du gouvernement ne placent pas nécessairement les États-Unis en premier dans leur intérêts et d’autres, comme Rahm Emanuel, possèdent carrément une double-citoyenneté israélienne et américaine, ce qui n’est vraiment pas dans l’intérêt des Américains.

    Ensuite, tout ceci représente un pouvoir encore plus fort que les lobbys puisque ces gens se retrouvent carrément DANS le gouvernement.

    Et ce qui est le pire, c’est ce deux poids deux mesures qui crève les yeux: imaginez si vous vous retrouveriez avec 45 musulmans dans le prochain Congrès américain!!! Cela serait en page première de tous les journaux pendant des mois de temps! Pourquoi est-ce différent pour les sionistes ou les juifs?

  6. Je reconnais que tu marques là un bon point.

  7. Denis G

    Mon commentaire n’avait pas pour objectif de pointer les juifs.

    Malheureusement il se trouve que des gens sans scrupules qui possèdent le réel pouvoir (financier) font parti de cette communauté.

    Bien cachés sous la coupole de la Shoah, ces gens opèrent discrètement à voler l’humanité avec comme arme principale le racisme et l’antisémitiste contre toute dénonciation.

    Comment une civilisation et un peuple qui a été exterminé à 40% lors de la deuxième guerre mondiale (entre cinq et six millions de victimes selon les estimations des historiens), certaines personnes de leur petite communauté restante (15 millions) peuvent-elle en arriver à contrôler les puissances économiques du monde moderne après quelques années seulement?

    Si vous craignez de vous poser la question c’est que leur puissance est sans égale.

  8. Denis G

    errata: la communauté restante étant de 9 millions et non 15.

  9. alababa

    Si vous observé bien le dollar americain,vous allé vous apercevoir que les sionistes sont present depuis fort longtemps,car l’etoile de David y est representé et je ne crois pas que ce soit le fruit du hasard,regardé bien l’alignement des etoiles au dessus de l’aigle.Alain B.

  10. B. Léger

    Le type qui a fraudé pour 50 milliards est un juif lui aussi….
    La pomme pourrie dans le sac de bonnes pommes ?

  11. Denis G.: N’oubliez pas que le musée de Auschwitz a dû réviser ses chiffres officiels et réduire le nombre de 6 millions à 1.5 millions. Nous savons aussi maintenant que les sionistes (qui ne sont pas nécessairement juifs, mais plutôt des banquiers internationaux et autres) sont grandement responsables pour la Shoah que les juifs ont subis, et qui ont ensuite utilisé cette tragédie comme bouclier, tel que vous le notiez, pour repousser toute critique de leur politique et agissement. Racisme et antisémitisme sont trop souvent utilisés à toutes sauces pour éviter le blâme de leur propres crimes en Palestine par exemple. C’est aussi pourquoi la Shoah est le seul évènement historique qui n’est pas possible d’enquêter par les historiens sérieux. C’est même criminel! Imaginez de vous faire envoyer en prison pour enquêter sur le génocide des Arméniens ou celui du Congo!! Cette histoire leur permet d’extorquer beaucoup d’argent. Et qui sont les vraies victimes? Les vrais Juifs et Palestiniens de descendance sémite.

    Alababa: Et sur la monnaie israélienne apparait la face de Rothschild, celui qui est le vrai propriétaire d’Israël, le sioniste en chef.

    B. Léger: Effectivement, et cet argent est allé où?

    Madoff Moved The Money To Israel?
    Amount May Be Closer To $100 Billion

    http://www.rense.com/general84/mado.htm

    As more info comes in regarding the Madeoff scheme, news from several sources say that Madeoff and his clients were the largest bank account holders listed on a computer disk leaked by a Swiss bank worker regarding US persons with hidden Swiss bank accounts.

  12. @ tous : je ne voulais pas faire de ce billet un procès contre les juifs, ce qui sera perçu comme tel. Flaherty n’est pas Juif à ce que je sache. Il faudrait peut-être revenir à la stratégie des conservateurs pour amener un retrait de l’État en faveur du privé.

  13. Pingback: La venue des grandes révoltes et du nouvel ordre mondial « Les 7 du Québec

  14. Pingback: La venue des grandes révoltes et du Nouvel Ordre Mondial … /  IG

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s