La blogopédagogie, selon le professeur Hervé

Début de l’année 2009. Tant de misères et de malheurs ont accompagné les dernières heures de 2008 que je sens le besoin d’un havre de paix pour choisir, préparer et rédiger cette chronique. Pour me réconcilier avec la nature humaine, j’ai trié, dans les motifs de bonheur qui pourraient combler les premières heures de 2009, quelques faits divers que j’aurais pu jeter négligemment sur papier. Ou plutôt en binaires. Depuis quelques semaines, il est un sujet qui revient hanter mon imagination parce qu’elle est œuvre elle-même d’imagination.

Permettez-moi de vous parler d’Hervé. Sur son blogue, il est mieux connu sous l’abréviatif de RV. Par amitié, je vais l’appeler RV. Il ne m’en voudra pas. RV est un français qui habite la Haute-Saône. Lui et Christine sont des amoureux fous de la langue. Aucune énigme ne leur résiste. Ils trouvent plus rapidement que tout le monde la solution. Christine est écrivaine. Elle publie. Ceci peut expliquer cela.

Christine et Hervé ont un blogue. D’abord sur le réseau du quotidien Le Monde. Maintenant sur WordPress. Depuis leur transfert sur WordPress, le blogue porte le joli nom de PosutoTwo. La fréquence des visites sur PosutoTwo ferait mourir d’envie des blogueurs, tel votre serviteur. Pourquoi diable PosutoTwo ? D’abord, il faut expliquer l’origine et la raison du choix de Posuto. La première partie de l’explication vient des Posuto eux-mêmes : « Posuto, c’est le nom de notre chien. En 1999, année de son adoption à la sinistre SPA d’une ville minière du Pas de Calais, les chiens devaient s’appeler P…quelque chose. Pouchkine ? Trop intello. Proutprout ? Trop… bref ». Cela étant dit, la deuxième partie explique davantage le choix du mot en lui-même. « À l’époque j’apprenais le Japonais (rectification : je m’étais mis en tête d’apprendre le Japonais avec une méthode lambda, échec total) et les deux seuls mots nippons indiqués en lexique dans ma méthode commençant par ce fameux “ »p« ” cuvée 1999 étaient : Picnic et Posuto. Picnic pour un chien, autant l’appeler Hot Dog… Posuto it was », raconte simplement Hervé.

Voilà. Vous voilà maintenant bien informé. Lorsque le blogue Posuto a quitté le réseau du quotidien Le Monde, version 01, il est devenu PosutoTwo sur WordPress. Les amis des Posuto ont suivi. Simplement.

Il est temps que j’attaque maintenant le motif central de ma chronique sur les Posuto. À vrai dire, sur l’un des protagonistes des Posuto, Hervé. Hervé, c’est un professeur. Pas n’importe quel prof. Il est prof d’histoire et de géographie. Il adore le sport. Si si. Il est un fervent amateur du football américain. Et il en est un connaisseur.

Le 26 novembre dernier, RV a surpris tous ses amis sur son blogue. Je le cite.

Des mots et des lettres en ... binaires

Des mots et des lettres en ... binaires

« Pas de long discours aujourd’hui, mais une série de liens, vers 6 blogs que mes élèves de 1ère ES ont créés, en guise de travail de recherche, sur le thème de l’art de 1850 à 1939. »

« Pour ceux qui penseraient que les adolescents ne sont capables que de pondre de piètres blogs garnis de futilités, et pour les autres, j’espère bien plus nombreux, allez jeter un œil sur ces travaux certes inégaux, mais tous réalisés avec cœur et application. »

« Marjorie et Carole ont choisi Van Gogh, »

« Justine aime les portraits, »

« Fanny met en scène Dali, »

« Une autre Justine présente le réalisme, »

« Aurélie et Laurine braquent le projecteur sur Alfred Sisley. »

« D’autres élèves ont préféré garder leur production pour eux, et je les comprends naturellement. »

Si je vous parle de cette initiative, c’est parce que je souhaiterais bien que vous cliquiez sur chacun des liens proposés. Je ne vous dirai pas mes préférences. Les résultats sont épatants. Cela serait incomplet si je me contentais de vous refiler des liens sans autre commentaire. L’initiative est en soi une idée singulière et très originale. Demander aux élèves de rédiger, chacun à leur manière, selon leur art propre, leur vision et les résultats de leur recherche, un blogue sur un thème central constitue une fort belle convergence entre la pédagogie et les nouvelles technologies de l’information. Et, entre nous, c’est franchement réussi. J’ai puisé là une mine de renseignements qui m’ont enrichi sur le plan culturel.

RV n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. Au retour des vacances de Noël, le 4 janvier 2009 plus précisément, RV et ses élèves récidivent. Sous la rubrique « blogopédagogie », notre bon prof de géographie et d’histoire écrit :

Du livre au blog ... la blogosphère en convergence

Du livre au blog ... la blogosphère en convergence

« Dans la foulée du billet précédent, dont le sujet était le rapport à l’histoire et à la mémoire, je mettrai aujourd’hui en exergue une nouvelle série de blogs d’élèves (après ceux de mes 1ère ES, Cf. ce billet). »

« Le sujet est cette fois plus grave : aborder la 1ère ou la seconde guerre mondiale. Même dans leurs maladresses et leurs lacunes, ces blogs reflètent, je l’espère, une prise de conscience de la réalité d’un siècle pas encore très lointain. »

« Voici donc les travaux de mes élèves de 1ère STG 2 (Sciences et Techniques de Gestion) : »

« Julie et Laura ont travaillé sur la propagande nazie, »

« Benjamin a consacré son blog au D-Day, le 6 juin 1944, »

« Cédric et Laury évoquent le Japon pendant la seconde guerre mondiale, »

« Laurine et Alison étudient la vie quotidienne pendant la seconde guerre mondiale, »

« Ferdi et Johann présentent les camps nazis, »

« Marion a choisi la vie dans les tranchées de la 1ère guerre mondiale, »

« David, Stephan et Sevket retracent les grands procès d’après guerre ».

Une fois encore, les résultats sont d’une qualité indéniable. Rigueur de la recherche, présentation visuelle, choix artistiques et éditoriaux, les élèves ont livré là des produits qui leur font honneur.

Pourquoi souligner ces travaux ? Pour deux raisons majeures :

Il m’apparaît important que des initiatives semblables soient d’abord connues au Québec et reprises dans notre réseau scolaire pour que la blogosphère francophone s’enrichisse de ces projets structurés et enrichissants.

La deuxième raison est qu’il est important que de tels projets soient soulignés davantage dans la francophonie. Ce sont là des projets exceptionnels qui confirment le talent et l’enthousiasme des élèves lorsqu’ils sont associés à des projets qui les valorisent et cela, sous la conduite d’un professeur qui en croit en de telles initiatives.

Hervé est un professeur qui n’hésite pas à introduire dans sa formation les nouvelles technologies de l’information. Et qui plus est, ces technologies ont fait l’objet d’une appropriation heureuse d’élèves qui ne demandent pas mieux que cette confiance extraordinaire de leur professeur.

Voilà. Le secret est maintenant éventé. Il faut le diffuser.

Pierre R. Chantelois

7 Commentaires

Classé dans Actualité, Pierre R Chantelois

7 réponses à “La blogopédagogie, selon le professeur Hervé

  1. Pierre,
    Je suis en compagnie, actuellement, de ces élèves avec lesquels j’aime tant travailler…
    Je rougis de tous ces compliments mais je ne les mérite pas du tout ! Je n’ai eu que l’idée, le reste, ce sont eux, ces adolescents que l’on dit trop souvent superficiels et ignares, qui ont prouvé grâce aux nouvelles technologies l’étendue de leur curiosité et de leur appétit de culture !
    Mais voir ainsi, sur ce beau blog, une telle reconnaissance, me fait chaud au coeur et m’encourage à poursuivre mon travail de découverte et de partage !
    Amitiés,
    Hervé et ses élèves

  2. Et, bien sûr, un grand, un immense MERCI !!!

  3. RV

    Vos élèves et vous avez mérité que soit reconnu ce travail exemplaire au sein de la francophonie. Puisse le ministère de l’Éducation du Québec encourager de telles initiatives et puissent enfin nos professeurs mettre de l’avant de beaux projets qui font appel à cette même convergence pédagogique et technologique.

    Pierre R.

  4. Merci a RV et merci aPierre pour le contact. Il ne faudra plus que peu de temps avant que les blogues completent ou remplacent tous les autres medias.

    Pierre JC Allard

    http://nouvellesociete.org/5153.html

  5. gaetanpelletier

    Merci. C’est toute une découverte. Bravo à Hervé…
    Et aux élèves…
    Comme le souligne Pierre, le ministère de l’Éducation du Québec, un peu sclérosé, et empêtré dans un «renouveau pédagogique», devrait laisser les profs avoir des idées au lieu de leur dire que faire…

  6. Super travaux et merci au relayeur…

    Ce genre d’approche fait partie de ce qui est favorisé par le renouveau pédagogique et existe dans quelques écoles du Québec, dont (entre autres):
    http://cyberportfolio.st-joseph.qc.ca/classes/carriere/
    http://protic3.net/
    http://www.programmemitic.com/
    http://www.moncarnetdeclasse.ca/blog/

    Il y a même un assez gros projet de blogues scolaires en gestation au MELS…

    Nous sommes plusieurs au Québec à travailler dans le sens de cette approche.

    Je me charge de diffuser les excellents travaux des élèves de RV parmi nos réseaux qui croient beaucoup à ce genre d’exercice!

    Encore bravo!

  7. Mario

    Merci. Je viens d’envoyer un mot au professeur pour l’informer de votre commentaire. Nul doute qu’il en sera heureux. Par ailleurs, je suis fier d’apprendre que de telles initiatives existent au Québec. Il serait peut-être intéressant qu’un contact s’établisse entre les professeurs d’ici et de la France pour échanger sur de telles expériences.

    Pierre R.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s