Une histoire de voiture, d’argent et de fusils électriques

youwouldntbuyour

Cette semaine, nous effectuons un retour en trois points dans un passé pas si lointain pour ensuite actualiser l’information.

Le Taser, arme de torture

Le Taser laisse moins de traces qu’une matraque, crée des souffrances aigües et est susceptible d’être utilisé par les forces de l’ordre pour intimider, humilier ou faire parler des suspects, détenus, prisonniers ou simples citoyens. Dans ce contexte, ce pistolet s’apparente à une arme de torture au sens de la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (RS 0.105) de 1984 et d’ailleurs, un comité des Nations Unies a déclaré que le Taser cause une douleur aigüe et constitue une forme de torture. (21 octobre 2008)

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé qu’elle va cesser d’employer les Tasers contre les suspects qui ne font que résister ou qui refusent de coopérer, expliquant que les pistolets à électrochocs de 50 000 volts peuvent causer la mort. La politique de la GRC a été révisée à la lumière des risques associés au déploiement du gadget pouvant mener jusqu’à la mort, particulièrement pour les individus agités. Au moins 20 personnes sont décédées au Canada suite à l’utilisation des Tasers en plus 5 000 utilisations depuis les sept dernières années.

« Les Tasers ne sont pas aussi sécuritaires que nous le pensions« , déclarait le Dr Byron Lee, l’un des cardiologues impliqués dans une étude de la mortalité reliée aux Tasers de l’Université de la Californie à San Francisco. Le nombre de mort subite de suspects en état d’arrestation durant la première année d’utilisation des Tasers en Californie a soulevé des questions par rapport au danger qu’ils entrainent. C’est que les chercheurs ont analysé les données à propos des morts subites de cinquante services de police de différents états américains où les fusils Taser sont utilisés, comparant les cinq ans précédent l’introduction de ces derniers aux policiers et les cinq années qui ont suivi. Le résultat est consternant: le nombre de morts subites a été multiplié par six.

La venue des grandes révoltes et du nouvel ordre mondial

[…] se rajoutera maintenant autour de $4 milliards pour les constructeurs automobiles… jusqu’au mois de mars après quoi ils auront besoin d’un autre $4 milliards. Et ensuite d’un autre. Et un autre. Et un autre… (23 décembre 2008)

Comme de fait, GM, un très couteux assisté social, vient de demander de nouveau un chèque du gouvernement canadien, c’est-à-dire de vous, de l’ordre de 7,5 milliards de dollars canadiens pour mener à terme son plan de restructuration. Ce montant pourrait s’élever à 10 milliards si Chrysler demandait une autre part du gâteau.  On se rappellera que les premiers montants d’argent ont été demandés en argumentant que cela sauvera des emplois et évitera la fermeture d’usines. Les aviez-vous cru? On apprenait il y a une semaine que Chrysler coupera 3 000 emplois et que GM mettra à la porte 47 000 employés.

Les ventes des grands constructeurs automobiles sont en chute de 50% par rapport à la même période de l’an passé. Donc le manège n’est pas terminé. Des milliards, il y en aura d’autres, et puis encore et encore plus. Que voulez-vous, ce n’est pas leur argent qui brule, c’est le vôtre, alors où est le problème?

Coup d’état monarchique et bancaire au Canada

En parlant des conséquences des sommes astronomiques accordées aux banquiers privés du Canada, de l’inflation insensé de la masse monétaire et des futurs déficits budgétaires du gouvernement, on peut s’attendre à:

– Coupures importantes dans les services sociaux et autres dépenses publiques

– Mises à pied massive

Effondrement des finances publiques autant au niveau fédéral que provincial, ce qui mènera à une accentuation et accélération de la privatisation de l’état laissant une plus grande emprise des créanciers sur l’appareil politique

– Un appauvrissement de la population dû à l’épargne qui est anéanti ainsi que les fonds de pension de l’état qui seront nettoyés, car le gouvernement va aller piger directement dans ces fonds de pension pour financer les opérations de sauvetage financier, argent qui sera ensuite utilisé pour faire des acquisitions dans le secteur financier et réel de l’économie.

Tiers-mondialisation des pays développés. (16 décembre 2008)

Ces prévisions n’auront pas pris beaucoup de temps avant de se manifester. Le gouvernement Harper laissait entendre la semaine passée qu’ils songeaient à vendre ou à privatiser plusieurs sociétés de la Couronne bien connues dont Poste Canada, Via Rail, la Monnaie royale canadienne et l’agence qui s’occupe de la sécurité dans les aéroports du Canada. Le gouvernement fédéral se dit être sous pression pour éviter que le déficit budgétaire gonfle trop et entreprendra ainsi une révision de tous ses avoirs pour considérer lesquels pourront être privatisés. L’argent ainsi récupéré servira à financer les 200$ milliards que Harper a octroyé aux banques à chartes canadiennes qui utilisent notre argent pour aller consolider leur avoirs aux États-Unis en achetant des banques en difficulté. Privatisation du gouvernement.

Le ministre des finances, Jim Flaherty, avait commencé à jongler avec l’idée dès novembre dernier, mais la procédure d’évaluation a été officiellement lancée le 27 janvier 2009 et devrait durer 14 mois. Ils espèrent ainsi pouvoir récupérer 4 milliards de dollars de la vente aux enchères de nos propriétés publiques d’ici 2010, alors qu’on prévoit un déficit de plus de 34 milliards à pareille date. N’est-ce pas réconfortant?

D’autres sociétés de la Couronne provenant des départements des ressources naturelles et du transport sont aussi visées dont:

– Énergie atomique du Canada limitée,

– le portefeuille du Patrimoine canadien qui inclus la Société Radio-Canada et le Conseil des Arts du Canada,

– des terres de la Couronne qui pourraient être vendues au privé,

– la Banque du Canada,

– Canada Pension Plan Investment Board,

– l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien,

– la Société des ponts fédéraux limitée,

– la Société du Vieux-Port de Montréal,

– PPP Canada Inc.

Bienvenue dans la tiers-mondialisation de notre pays, notre descente tranquille vers un futur où nous ne serons plus les propriétaires de cette terre, mais bien les locataires. Un futur possédé par le secteur privé; un monde où les prochains maitres seront composés de multinationales et de banquiers privés à qui vous et vos enfants appartiendrez.

Conclusion

Cette mise à jour de ces informations servira peut-être à réanimer certains esprits endormis d’un coup de choc électrique. La population n’a pas à payer les factures encourues par un gouvernement qui a cessé de les représenter. Si vous avez l’impression que vous n’avez pas le choix et que vous êtes impuissants parce qu’on ne vous consulte pas avant de vous plonger dans de nouveaux endettements nationaux, c’est qu’il y a un problème. Nous avons à faire à un gouvernement qui ne représente plus que le secteur privé et bancaire. Matière à réfléchir lorsque vous compléterez vos rapports d’impôts, car il y a bris de contrat entre le gouvernement et la population. Nous leur envoyons une grande part de notre argent, mais ces pirates ont cessé de nous représenter et de nous consulter. La maison est en feu.

44 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

44 réponses à “Une histoire de voiture, d’argent et de fusils électriques

  1. Angelus

    on fait quoi ? sans blague, qu’est-ce qu’on peut faire ?

  2. Garamond

    1- Le taser : banissons-le et passons à autre chose.
    2- Les 3 grands de l’auto: en faillite ! et qu’ils se fusionnent ou qu’ils disparaissent !
    3- Vendre nos actifs nationaux ? pourquoi pas vendre nos femmes et nos enfants tant qu’à dire des niaiseries…..

  3. Ce qu’on peut faire dans un premier temps, et ceci n’est que mon avis, c’est d’arrêter volontairement de financer ces bandits avec le fruit de notre labeur. En clair : cesser de payer nos impôts, travailler au noir et lorsque possible travailler pour autre chose que de l’argent (échange de services, etc.). Nous n’avons que trop longtemps négliger notre responsabilité personnelle pour nos propres vies. Nous avons remis notre santé, notre alimentation, notre dépendance à l’énergie, etc. aux mains de psychopathes dangereux. La maison EST en feu : attendrons-nous que les pompiers viennent nous sauver ou sortirons-nous de notre propre initiative ?

  4. On oublie, ignore tout cela et on retourne regarder des émissions comme Loft Story.

    Sans blague, Angelus, merci pour votre question essentielle: qu’est-ce qu’on fait?

    Garamond, Zone-7, vos réponses sont excellentes! Vous m’enlevez les mots de la bouche!

    Laissez-moi explorer cette question vitale. Mais avant tout, j’aimerais souligner l’importance d’avoir un tel débat, incluant le plus de monde possible. Nous avons besoin de se parler, de retrouver cette cohésion sociale, de reformer ce lien entre nous tous, unis dans l’ouverture et animés de l’amour pour la vie. Nous devons redéfinir nos valeurs et le sens de la vie.

    Donc, partagez ces informations, parcourez les forums et les discussions. Ensuite, nous devons accepter notre part de responsabilité sans quoi, nous blâmerons toujours les autres et rien ne changera. Si la situation est telle qu’elle est, c’est que nous avons perdu le cap, nous avons donné notre pouvoir à d’autres et nos motivations sont fausses. Elles créent la souffrance. Lorsque les motifs sont véritables et sains, nous connaissons la joie de vivre. Ce sont des indicateurs, voilà tout.

    Si la maison est en feu, cessons en premier de le nier. Pour trouver une solution à un problème, nous devons le reconnaitre et accepter notre responsabilité. En se changeant soi-même, on change le monde. L’inverse est faux. Nous ne sommes pas maitre en la demeure, nous ne contrôlons pas nos propres désirs et après, nous espérons pouvoir maitriser le monde et le climat!

    Comme le sous-entendait Garamond, attendrons-nous qu’ils viennent chercher nos femmes et nos enfants avant de s’avouer le sérieux de la situation?
    Zone-7 a mis le pieu dans le bobo: nous alimentons le Système, par notre consentement conscient ou pas, par notre ignorance et notre indifférence. On nous a habitué à se faire prendre en charge, et non à être responsable et maitre de sa destinée. Ce n’est pas le gouvernement qui va arranger ça. Jetez seulement un coup d’oeil à l’histoire! J’ai fait un clin d’oeil en parlant de remplir vos rapports d’impôts dans ce billet, et Zone-7 ne l’a pas manqué: cessez de payer vos impôts, cessez d’alimenter la bête, coupez ses vivres, son sang. C’est par un tour de passe-passe légal que le fédéral se donne le droit d’imposer votre labeur. En réalité, il n’a AUCUN droit d’imposer le labeur d’un individu. Il faut absolument que je revienne sur ce sujet dans un futur billet.

    Oui, échanger des services, des biens, redevenir auto-suffisant, retirer votre argent des banques, sortez de dettes et investissez dans des vraies valeurs, décentraliser les pouvoirs au maximum, dissoudre les monopoles, paradis fiscaux, les marchés dérivatif, le système fractionnaire bancaire et pensez au concept de Démocratie contractuelle Pierre JC Allard.

    Voilà mes pistes. J’ai hâte d’entendre les vôtres.

    À bientôt!

    François M.

  5. François

    En lisant cet article j’ai eu la berlue.
    Tout du long je pensais qu’il était question de la France, tant tout est absolument identique .

    Le nouvel ordre mondial est bel et bien en marche.
    Des solutions il y en a, malheureusement pas aussi douces que nous pourrions le désirer .

    Habitué à utiliser des proxy pour aller fouiner sur les sites internet étrangers.
    Je puis vous dire que nos situations sont très semblables mais que vous consultiez le net de France ou d’ailleurs, les résultats ne sont pas les mêmes …

    Pourquoi, juste parce que le contrôle de la désinformation et de la propagande sont les armes favorites pour nous éviter d’aller contre ce nouvel ordre mondial, nous faire nous sentir seuls .

    En France des manifestations ont lieu chaque semaine, rien aux informations, rien dans la presse, seuls les militants sont au courants grâce au web et aux téléphones .

    Toutes les moqueries d’antan : « En URSS, ce n’est pas vous qui regardez la TV mais la TV qui vous regarde », sont désormais des réalités pour l’occident tout entier .

    Seul le pouvoir arrête le pouvoir .
    Question de pouvoir, le citoyen n’en a aucun sauf celui de sévir avec virulence et devenir incontrôlable .
    Toute solution plus molle sera étouffée dans l’œuf et récupérée médiatiquement, pour dénoncer les vilains citoyens qui ne suivent pas le troupeau comme des moutons .

    Regardez ce qu’il advient désormais en France : Il suffit que vous passiez à proximité du mauvais endroit au mauvais moment, que vous soyez alter-mondialiste, que vous ayez un potager bio, pas de télévision, pas de téléphone portable, et vous pouvez aller en prison sans aucune preuve pour « organisation terroriste » …

    Pensez-vous que nous ayons le choix de la tendresse désormais, chaque prétexte est bon pour étouffer toute forme de contestation contre leur new world order.

    Une jolie dictature mondiale est en marche avec la complicité de nos hommes politiques au grand complet .

  6. @Liberty!

    Quel plaisir de vous revoir dans les parages! Je me rappelle lorsque j’ai vu Paris pour la première fois: je trouvais que c’était une belle ville, mais j’avais ce sentiment et que je sentais aussi dans l’air, que Paris était une bombe à retardement. Je sentais beaucoup de tension dans l’air. Et c’était il y a dix ans!

    Les gouvernements du monde et particulièrement ceux de l’Europe sont très nerveux et ces derniers craignent que l’Europe connaissent de grandes révoltes (légitimes) contre eux et leur politiques ayant mis à genoux les fiers Européens.

    Les cartes sont sur la table et rien ne va plus: ils jouent le tout pour le tout. Trop de gens sont en train de comprendre la game et ça ne va pas bien du tout pour l’élite. Les plans pour construire des guillotines sont très recherchés de ces temps-ci…

    Comme vous disiez, les médias ne montrent pas toutes les actions de résistance de la population pour ne pas enflammer la ferveur de la plèbe encore plus. J’oserais avancer que la réalité est que nous sommes en train de gagner cette guerre, malgré les apparences, et que le temps presse pour l’élite. Je pense que nous avons passé le point critique depuis un bon moment déjà et que la vague révolutionnaire d’un changement de paradigme est maintenant irréversible.

    Optimiste? Je ne sais pas. Mais ce que je sais, c’est que nous avons beaucoup plus d’effet que nous le croyons. Le temps le dira… Il ne faut surtout pas se décourager et penser que nous ne pouvons pas y arriver. La deuxième Renaissance? À vous d’en juger.

  7. Alain B.

    Cette semaine aux Etats-unis quelques 5000 individus se sont rendus a un edifice public pour se promouvoir d’un quelconque plan de financement pour les hypotheques de maison et il a fallu que la police intervienne car la pagaille etait pris dans la foule,ca c’est la realité et ne vous imaginé pas qu’il en sera autrement lorsque la situation sera encore plus penible.Quel folie.

  8. Ce n’est que le blême et pâle début…

  9. Tiens, les puissants avocats de Taser International et la police sont en plein mode de PR et de contrôle des dommages en essayant d’amoindrir les liens entre les mortalités causées par les Tasers: http://ca.news.yahoo.com/s/capress/090224/national/tasers_police

  10. Pingback: LA MAISON EN FLAMMES: La carte de crédit « LA VIDURE

  11. Redge

    Excellent billet, François, comme toujours!

    Nous n’avons encore rien vu de cette crise ou plutôt, de cette révolution.

    Tant mieux si tout s’écroule. Tant mieux si le peuple reçoit une claque en pleine gueule car combien de temps pouvions nous continuer comme nous le faisions? Tout cela est un wakeup call, les amis! Il faut se réveiller! La crise est nécessaire et inévitable!

    Maintenant nous voyons au grand jour ce qui était fait dans l’ombre depuis plusieurs années: les tours de passe passe des banquier, de concert avec le gouvernement et l’élite dominante.

    C’est là qu’on va voir jusqu’où le peuple est prêt à endurer avant de fermer la TV et d’agir! J’ai bien peur que le chaos soit inévitable, malheureusement. Avant les gens braquaient des banques pour de l’argent, et bien maintenant ce sera des épiceries pour pouvoir manger…

    On est rendu là.

  12. Alain B.

    Ne pensez-vous pas que ceux qui font provoquer les guerres peuvent provoquer aussi la paix,mais quel genre de paix ???

  13. gaetanpelletier

    François,
    Mes vues sont assez simples. Ça fait des années, voire des décennies que je me dis qu’il faut absolument décentraliser et diviser le tout en «bulles» de petites sociétés serrées. Comme des compartiments. Avec une structure d’autosuffisance maximale des besoins de base.
    La «globalisation» est une hypocrisie qui visait à chercher des marchés et non pas à faire disparaître la pauvreté dans le monde.
    Comme disait Shumacher: « Small is Beautiful»

    «Puisque même les hommes les plus ordinaires ont une âme, nul accroissement de richesse matérielle ne leur sera jamais d’aucune compensation pour des compromis qui insultent leur dignité et restreignent leur liberté…L’industrie doit répondre à des critères qui ne sont pas exclusivement économique.» RH Tawey
    http://leko2labs.free.fr/small.htm
    http://en.wikipedia.org/wiki/Small_Is_Beautiful

  14. Pingback: RECETTE DE MON PÂTÉ CHINOIS SOCIAL « LA VIDURE

  15. gaetanpelletier

    Chacun sa manière de faire, François…
    Mon père était cuisinier.
    J’ai donc concocté une recette.
    C’est étrange, dans mon coin de pays, on fait la pêche en étang avec du maïs. Je trouvais ça ridicule, mais ça s’est avéré exact.
    En espérant que la pêche soit bonne. La ligne est tout de même à l’eau 🙂

  16. @Redge

    « Avant les gens braquaient des banques pour de l’argent, et bien maintenant ce sera des épiceries pour pouvoir manger… »

    Je pensais que votre phrase était pour se terminer comme ça: Avant les gens braquaient des banques pour de l’argent, et bien maintenant c’est les banques qui braquent les gens pour de l’argent! lol

    Je suis d’accord avec vous. La souffrance est le moteur de l’évolution. D’un autre côté, je tiens à dire que cette crise n’avait pas besoin d’être aussi grave, il n’était inévitable de faire écrouler tout le système financier à la grandeur de la planète. Mais voilà que la fraude a tellement été poussé loin que c’est devenu inévitable en quelques sorte. C’est bien vrai que tout l’arrière-scène devient clairement exposé et tant mieux.

    Nous nous prenons une claque, mais ne perdons pas de vue que nous faisons partie des bien nantis de cette planète. Les 2 milliards d’humains qui ne pouvaient déjà pas manger à leur faim à chaque jour, pour eux, la crise signifie quelque chose comme la mort, littéralement.

    @ gaetanpelletier

    « La «globalisation» est une hypocrisie qui visait à chercher des marchés et non pas à faire disparaître la pauvreté dans le monde. »

    La globalisation est celle de la pauvreté, on a exporté notre pauvreté et notre défaillance économique aux autres pays. C’est l’objet du livre « Mondialisation de la pauvreté » de Michel Chossudovsky, un classique à lire.

    Je suis allé sur votre site et j’ai lu votre recette de pâté chinois! Excellent et original!

    @Alain

    Tout à fait. Le problème est que ces gens sont animés par la recherche du pouvoir brut et par d’anciennes religions tournant autour du culte de la mort. Ils ne semblent pas être capables de vivre l’amour ou d’être heureux. Ils sont heureux quand les autres souffrent autour d’eux. Ils prennent plaisir à détruire. Dans le fond, ils font vraiment pitié et ils sont vraiment pathétiques. Ne sont-ils pas l’expression d’une fin de race, d’un échec qui est appelé à disparaitre par lui-même pour laisser place aux autres humains prêts à évoluer spirituellement?

  17. François

    Une arnaque évidente : Faire reposer l’estimation sur l’évolution d’un pays uniquement sur son économie est une folie .

    L’économie conditionne les coûts d’autres secteurs, la santé, les conditions de travail, l’écologie, les social etc…

    Toute production économique ou matérielle devrait être estimée après le bilan des conséquences sur le social, la santé et l’écologie.

    Par exemple : Une entreprise devrait payer des taxes variables en fonction de son impact sur ces domaines de la vie sociale .

    L’entreprise qui délocalise, pollue, est nocive pour la santé ou pour l’écologie, devrait assumer financièrement les conséquences de ses actes proportionnellement .

    Dans le cas contraire, nous risquons de continuer à créer des états providence à l’attention d’intérêts multinationaux privés au détriment des citoyens et des budgets de l’état.

    C’est bien l’état qui paye le coût social des licenciements, des maladies professionnelles, des maladies liées à la pollution, des conséquences des conditions de travail etc …
    C’est l’état, donc nous qui payons .

    Sous d’autres cieux des Français me disent qu’il faudrait être plus libéral dans notre économie pour être compétitifs .
    Lavage de cerveau, les chefs d’entreprise Français sont les plus payés d’Europe .
    Les employés Français les plus productifs d’Europe en une heure de travail …

  18. stef

    bonjour,
    j’ai découvert ce site il y a peu!
    et comme le dit « liberty » j’ai eu l’impression que le sujet était la France!
    donc c’est partout pareil……..c’est triste!
    que peut on faire?
    comment agir ,résister, lutter????
    bonne journée

  19. @Stef

    Heureux de vous accueillir et de vous avoir parmi nous. Effectivement, nos situations se ressembles parce que nous sommes tous globalisés par les mêmes acteurs mondiaux. La même médecine nous est imposée.

    Que faire? Réaliser que ce n’est pas un problème qui va s’en aller par lui-même, que nous sommes responsables d’avoir laissé notre futur et nos libertés glisser de cette façon en laissant des intérêts privés et néfastes pervertir les lois et la morale et en prenant contrôle de nos institutions démocratiques.

    Il faut s’unir et agir.

    Bonne journée à vous!

  20. Alain B.

    @Francois,qu’il est interessant de constater qu’H.P.Rousseau travail pour power corp.Papier commercial=power corp. il y a anguille sous roche inevitablement.

  21. Alain,

    De quoi s’agit-il? Je ne suis pas certain de savoir qui est HP Rousseau. Éclairez-moi!

  22. Alain B.

    Henri-Paul Rousseau

  23. Ok, je te suis, c’est l’ancien boss des Caisses Desjardins qui vient de passer à Power Corp. Excuse-moi, des fois j’en perds des bouts. Je suis en Asie depuis octobre!

    J’avoue que anguille, il doit y avoir!

  24. gaetanpelletier

    @François,
    Henri-Paul Rousseau a quitté la CDPQ pour aller chez Power Corporation.
    Sous son «règne» la caisse avait fait d’excellentes années…
    @Stef
    Exact, c’est partout pareil… Nous aussi, nous en avons des Sarko 🙂

  25. Alain B.

    Il etait president de la caisse de dépot juste un peu avant la crise il a demissionné et avait reçu une imdemnité de départ, Richard Guay avait pris sa place et etc…J’ai fait quelque recherche sur R.Guay et il est secretaire d’une loge franc-maconne a Laval.M.Desmarais est une de nos bête noir au Quebec,un vrai aiguillon qui fait tout en son pouvoir pour nous nuire,le même adage que les maîtres du monde.M.Rousseau a quitté la caisse de dépot pour allé rejoindre Power corp. Ce que je dit c’est que probablement qu’Henri-Paul Rousseau a acheté du papier commercial de Power ou quelque chose de ce genre et en retour un bon boulot bien rénuméré qu’est-ce que c’est de payé un homme quelque millier ou probablement plus, pour avoir évité de perdre peut-etre des milliards juste avant que le papier commercial n’étais plus vendable,je n’ai pas de source,j’y vais avec mon intuition,qu’est-ce que tu en pense ?

  26. Je pense que tu es sur une bonne piste. Continue tes enquêtes et tiens-nous au courant.

    Voilà ce que j’ai comme infos:

    De toutes les entités financières au Canada, c’est au Québec qu’on trouve la plus concentration de papier commercial adossé à des actifs non bancaire (n’ayant plus aucune valeur):

    13.7$ milliards pour la Caisse de dépôts et placements grâce à H.P. Rousseau (oui, les bonnes années, Gaetan!), en mission commandée de Paul Desmarais de Power Corporation. Sans compter les milliards des Caisses Desjardins et de la banque Nationale du Canada pour un grand total avec les trois d’environ 20$ milliards.

    H.P. Rousseau a placé des centaines de millions de dollars de notre argent de la Caisse de dépôts dans des entités de Power Corporation qui ne sont même pas au Canada.

    Il semble que le but soit de miner la Caisse de dépôt qui devait servir à l’origine à nous donner une certaine indépendance dans la gestion de nos fonds de pension et un moteur pouvant servir à assurer qu’on puisse un jour faire l’indépendance en ayant un puissant levier de pouvoir financier au Québec.

    Sans cette Caisse, si elle devient trop amochée due aux pertes énormes dans le marché des produits dérivés et hedge funds, il sera beaucoup plus difficile d’être indépendant des pouvoir financiers extérieurs qui ne veulent pas que nous soyons indépendants.

    Oui, la maison est feu…

  27. gaetanpelletier

    Alain B.
    François,
    Ça commence à être intéressant.
    Papier commercial. Je ne suis pas économiste, mais je n’en aurais jamais acheté…
    À moins d’avoir des «vues» à court terme.

  28. Aimé Laliberté

    Ces  »financiers » » dont vous parlez sont des pirates. Ils ciblent un secteur ou une entreprise et ils passent à l’abordage. Si l’adversaire est coriace, ils infiltrent l’autre équipage pour détruire l’autre navire de l’intérieur. (cheval de Troie)

    Les relations commerciales à travers le monde sont régies par des principes de droit maritime (U.C.C.), que ces messieurs connaissent bien, étant des experts en finance et commerce international.

    Paix!

  29. Alain B.

    @Aimé Laliberté,ce dont vous dites sur les loi maritimes est vrai et vous pourriez allé beaucoup plus loin .exemple;docteur=dock,,je crois que cela vient des Phéniciens.

  30. Aimé Laliberté

    À tous,

    Voici la société de demain…

    http://www.rollingstone.com/politics/story/20797485/chinas_allseeing_eye/print

    À François et Gaetan,

    Votre discussion illustre une absurdité, savoir que La Presse qui est intimement liée à Power Corp. commente la situation concernant la Caisse, malgré le conflit d’intéret évident. Le meme commentaire s’applique pour la section finance de ce journal.

    Voici ce qu’écrivait l’ineffable André Pratte en 1994, avant de devenir éditorialiste en chef de La Pute de la rue St-Jacques :

    « Tout est dirigé par Power corporation, tout le monde sait ça. Chrétien, Johnson, c’est Power Corporation. On est tellement pourris qu’on s’en vient pire que les Américains. Mais ce n’est pas eux qui ont le contrôle, c’est Power Corporation. »

    Source:

    http://www.vigile.net/Les-liberaux-de-Jean-Charest-et-la

    Voici un site canadien intéressant :

    http://www.smarttalk.ca/

    Paix!

  31. Aimé Laliberté

    Une autre nouvelle étonnante non couverte par La Pute de la rue St-Jacques :

    http://www.canadafreepress.com/2005/cover030505.htm

    Paix!

  32. gaetanpelletier

    «Votre discussion illustre une absurdité, savoir que La Presse qui est intimement liée à Power Corp. commente la situation concernant la Caisse, malgré le conflit d’intéret évident. Le meme commentaire s’applique pour la section finance de ce journal.»

    ____________
    Oui, on le sait.
    Je viens de voir un article de Vincent Marissal:
    «Un trou… et de gros doutes».
    .«….On pourrait évidemment montrer du doigt l’ancien président, Henri-Paul Rousseau ou son successeur, Richard Guay, mais ils sont tous les deux partis de la Caisse»
    Les «gros doutes» de M. Marissal ne vont pas loin. M. Rousseau a donné sa démission le 30 mai 2008. Il ne reste que juin,juillet, septembre… On ne peut pas avoir décapité la caisse en trois mois. On aurait plutôt tendance à croire que le capitaine a quitté le navire bien aux faits de ce qui se passait.
    Et une prime de 380,000$.
    Écarter H.P Rousseau comme responsable, c’est faire preuve de …courte vue.
    M. Charest aurait été mis au courant du dérapage en octobre.
    Merci Aimé pour ces liens… Très intéressants.

  33. Aimé Laliberté

    Bonsoir à tous,

    La Loi

    La loi est un sujet vaste et complexe, mais qui peut quand même être réduit à quelques principes très simples.

    Les lois n’ont pas tous la même valeur, un fait ignoré par la plupart des gens, même les avocats formés, lesquels sont formés en droit statutaire, et non en loi. Il existe une hiérarchie des lois et certaines lois dont vous n’avez probablement jamais entendu parler peuvent être celles qui ont le plus d’influence dans vos vies.

    Le but du système judiciaire n’est pas de rendre justice, mais plutôt d’appliquer les  »lois » du législateur, c.-à-d. du gouvernement.

    Les gouvernements et autres entités intangibles (qui ne peuvent être touchés) sont des fictions juridiques. Une fiction n’existe que dans l’esprit ou par l’effet d’une  »loi » (un statut) créée par l’esprit d’un homme.

    Par opposition, un homme existe dans la réalité, on peut le toucher. Il est réel, ancrée dans la réalité et donc dans la vérité.

    Fiction et réalité sont des opposés (antonymes), comme le sont homme et personne. La fiction et la vérité opèrent dans deux (2) mondes distincts qui ne peuvent interagir, comme l’homme et la personne. (relisez ce paragraphe)

    Dans un monde de fiction, tout est possible. Dans le monde réel, seule la vérité existe et la vérité est souveraine.

    Prenons Jean Charest, par exemple. Jean Charest est un homme. Par contre, le Premier Ministre Charest est une  »personne ».

    L’homme joue le  »rôle » de Premier Ministre. Vous pouvez serrer la main de Jean Charest, mais vous ne pouvez pas serrer la main du Premier Ministre (juridiquement du moins), pas plus que vous pouvez serrer la main d’une compagnie, même si vous pouvez serrer la main de l’homme qui occupe le poste (tient le rôle) de président de la compagnie, par exemple.

    L’homme (réel) ne peut être touché d’aucune façon par un gouvernement, une corporation ou toute autre fiction juridique (illusion/fausseté).

    Les fictions vivent dans l’ombre et ne peuvent être scrutés à la lumière du jour, car elles seraient exposées pour ce qu’elles sont réellement, c.-à-d. pas grand chose… le fruit de l’imagination.

    Comment les hommes deviennent-ils alors assujettis aux lois des gouvernements?

    La réponse, c’est qu’ils ne le sont pas, mais ils ont oublié qu’ils étaient des hommes et ils croient à tort être des  »personnes ».

    Ainsi, par ignorance, ils jouent le  »rôle » de la personne, sans réaliser que c’est un rôle, qu’ils prennent maintenant pour la réalité.

    Voilà l’illusion qui a été créée pour vous, laquelle est une prison pour votre esprit.

    Regardez de nouveau les films de la série  »La matrice ». Pour qui sait écouter et regarder, ces films vous expliquent les mêmes principes.

    Les hommes ne sont pas assujettis aux lois des gouvernements. Ce sont les  »personnes » qui sont assujetties aux lois des gouvernements.

    Toutes les lois énoncent plus ou moins la même chose, c,-à-d. :  »Toute personne… doit faire ceci ou cela…à défaut de quoi tel recours ou sanction s’applique (lire amende payable en $) … » .

    Il n’y aucune loi québécoise ou canadienne qui énonce qu’elle s’applique à un  »homme ».

    Les règles qui s’appliquent aux hommes sont édictées par Dieu, tel que décrit dans la Bible (version King James) qui enseigne qu’il y a deux règles qui sous-tendent TOUTES les lois.

    1) Aime Dieu avec tout ton coeur, tout ton esprit, et toute ton âme.
    2) Aimes ton prochain comme tu voudrais qu’il t’aime lui-même.

    Que sont alors les lois canadiennes et québécoises?

    De fausses lois, applicable à d’autres fictions, c.-à-d. à des  »personnes ».

    Il y a beaucoup plus à dire sur ce sujet.

    Ultimement, plus on comprend la vérité, plus on se libère du système fondée sur une illusion, c.-à.d. que vous êtes une  »personne » assujettie à une foule de lois conçues pour vous limiter à tous les niveaux.

    Quelques commentaires additionnels:

    Par définition, une loi est une règle IMMUABLE. Lois de la gravité, lois de la physique, lois de la nature, lois de Dieu (Bible).

    Les  »lois » du gouvernement changent continuellement et sont en fait des  »statuts ».

    Un statut est une forme de contrat qui s’applique à vous SI vous y consentez. Lorsqu’on se prend pour une  »personne » (alors qu’on est un homme), on consent à l’application du statut ( »loi »).

    Le consentement peut être implicite, et même résulter de votre silence.

    On ne peut se battre contre une fiction et espérer gagner. Pour vaincre une fiction, il faut tout simplement comprendre qu’il s’agit d’une fiction.

    La fiction opère au niveau de l’esprit, dans l’imagination. Quand on connaît la vérité, tout mensonge perd son effet.

    L’homme est libre et la  »personne » ne l’est pas.

    Voici un vidéo sur le sujet. Ils sont en anglais, car ce sont surtout les canadiens anglais et les américains qui s’intéressent à la souveraineté de l’homme.

    Paix!

  34. @gaetanpelletier

    La Caisse de dépôt et placement du Québec dévoile une perte globale de 25 % en 2008, soit 39,8 milliards de dollars, sa pire performance en 43 ans d’existence. (Source)

    C’est pour ça que John James Charest (le poulain des Desmarais et des néoconservateurs/fédéralistes/droite religieuse-sioniste/corporatistes) a lancé les élections en automne dernier. Il savait que ce scandale était pour lui nuire et possiblement lui couter les élections, alors il s’est dit valait mieux reprendre le pouvoir avant que cela se sache.

    Mieux vaut avoir son homme de main au pouvoir pour aider à camoufler les vraies raisons et acteurs qui sont responsable de la perte de 40$ MILLIARDS DE NOTRE ARGENT.

    ALLONS-NOUS LAISSEZ CE SCANDALE PASSER SOUS SILENCE SANS ENQUÊTE FORMELLE ET INDÉPENDANTE SUR CE QUI S’EST PASSÉ À LA CAISSE DE DÉPÔTS ET DE PLACEMENT, SUR H.P. ROUSSEAU ET POWER CORPORATION ET LES LIENS QUI LES UNISSENT?

    Il ne faudrait pas manquer d’enquêter sur les liens et conflits d’intérêts en Charest, son gouvernement et les Desmarais.

    N’est-il pas temps que nous fassions la lumière sur les vrais maitres du Québec? Pourquoi tolérer cette main invisible qui a tant de pouvoir sur la politique au Québec?

    Sommes-nous si soumis que ça?

    @Aimé Laliberté

    Vos commentaires et l’information qui est contenue va droit au coeur du problème existentiel que nous traversons. Je vous remercie de prendre le temps de partager tout cela. Cela enrichit grandement le site Les 7 du Québec. Ce dernier commentaire à propos de la loi est important. Il y a beaucoup à dire sur ce sujet qui va au coeur du système. Content d’avoir de l’aide pour exposer cette affaire. Je vais publier une billet à ce propos dans un avenir rapproché.

    J’ose lancer l’invitation à vous tous de se joindre ensemble et de faire de ce site une bibliothèque des informations les plus importantes du genre, pour que ce site soit une référence pour les gens avec la pensée critique et l’esprit de résistance.

    Une sorte de Wikipedia, une agence du renseignement publique ouverte où les citoyens bien informés et qui recherchent la vérité sont les agents qui surveillent. Mission: surveiller le gouvernement, les autorités et le pouvoir financier, exposer la vérité et chercher ce qui va nous libérer et préserver nos droits et libertés inaliénables.

    Les services secrets du Canada ont peut-être le financement et des moyens que nous n’avons pas, mais nous avons la puissante motivation véritable, animée par notre désir de connaitre la vérité et de vouloir s’émanciper, se libérer et de prendre notre destiné en main, qu’ils n’ont pas.

    Bien à vous,

    François M.

  35. @Aimé Laliberté & à tous:

    Avez-vous déjà visionné cette vidéo?

    Paradigm Education Group – Reclaiming Our Rights

    This presentation discusses practical ways Canadians can reclaim their rights, their freedoms, and their country. In particular, their right to property, their economic freedom, and the national economic sovereignty of their country. Part one explores the reasons behind the fact there are no property rights in the Canadian Charter of Rights & Freedoms, and what that means once we learn who we are in Canada’s legal system.
    Part two begins by looking at the veracity of the common belief that income tax is as certain as death. From there it continues with a discussion on the real reason for income tax and what can be accomplished with a bit of political will.
    Part three explores the truth behind whether Canadians live in just a democratic society, or something more, and what does the reality of our social structure mean when consideration is given to the supremacy of human rights and freedoms.

    C’est dans la même veine que les vidéos et liens proposés par Aimé, mais version canadienne. Ceci est en train de percer sur la scène publique. La lecture est présentée par la Parti Action Canadienne, un parti politique sur la scène fédérale mieux connu dans l’ouest du pays.

    La seule chose que j’ajouterais à cette excellente vidéo est que nous ne devrions même pas utiliser le terme « personne naturelle », mais plutôt « humain ». Il faut éviter le mot « personne » pour éviter le filet juridique.

    Dommage qu’ils ne nous ont jamais enseigné ces notions à l’école. On aurait pu être vraiment libre et être des individus souverains depuis déjà longtemps. La bonne nouvelle, c’est que l’information est disponible et il n’est pas trop tard pour agir et se libérer de nos chaines invisibles.

  36. Alain B.

    Si moi qui est ignorant dans bien des domaines et qui n’as pas la moitié des connaissances de la majorité des intervenants sur ce site a une certaine clarté sur les pertes de la caisse de dépot et sur ceux qui en sont la cause, et par quel entité que ses papiers commercial ont vehiculé,je suis persuadé maintenant qu’il y a aveuglement volontaire de nos élus.

  37. Aimé Laliberté

    À François,

    Prends bien ton temps avant d’écrire sur ce sujet, que tu viens tout juste de découvrir. Plusieurs personnes ont beaucoup sacrifier pour tracer des pistes qu’il est facile d’embrouiller avec des informations incorrectes.

    Il faut faire attention aux réactions intempestives. La plupart des gens n’ont pas la maturité requise pour apprécier toutes les facettes de la question.

    Tu affirmes qu’il ne faut pas utiliser le terme  »personne’, ou  »personne naturelle ». Ce n’est pas tant qu’il ne faut pas utiliser ce terme, c’est plutôt que tu ne veux pas avoir le  »statut » d’une personne.

    Tu écris qu’il faut utiliser le terme  »humain », ce qui est débatable, vu que c’est vraiment le statut qu’on cherche à établir, soit celui d’un  »homme souverain », créé par Dieu.

    Humain est un terme générique, créé par les hommes.

    Certaines personnes font des vidéos et suggèrent des méthodes ou des arguments qui ne résistent pas à l’analyse.

    Le livre que je t’ai suggéré, de Rob Hay est très étoffé. Au début du livre, il mentionne d’autres auteurs sérieux et les différences de chaque approche.

    Paix!

    À Alain,

    Les choses qui valent la peine d’être apprises ne sont pas enseignées à l’école, ni à l’université.

    Paix!

  38. Aimé Laliberté

    Salut François,

    Voici un vidéo qui vaut la peine :

    Paix!

  39. Aimé Laliberté

    Voici un autre lien utile qui explique comment le film Wizard of OZ est une allégorie pour expliquer le faux système financier. Vaut la peine d’être lu.

    Cliquer pour accéder à the_wizard_of_oz.pdf

    Paix!

  40. @Aimé

    Je sais. J’ai découvert cet aspect des choses il y a quelques années déjà, mais je n’ai pas osé écrire sur le sujet vu sa complexité et l’aspect légal par rapport auquel je ne suis pas un expert. Je le comprends assez bien mentalement, mais si j’écris un article, ce sera pour soulever la question plutôt que d’expliquer concrètement. C’est pour ça que vos références sont utiles. En renvoyant les gens à ces sources, ils se feront leur propre opinion. Mais il est important d’attirer l’attention sur ce dossier et c’est ce que j’aimerais faire.

  41. Aimé Laliberté

    Salut François,

    Je vois que tu comprends. C’est sur que ce n’est pas facile si on doit continuellement convaincre les sceptiques que le gouvernement est corrompu.

    Il ne faut pas penser que ces moutons vont aider la cause de la liberté. Ceux qui vénèrent l’État opposent la liberté individuelle.

    Ceux qui veulent être libre doivent se prendre en main individuellement et se préparer.

    Paix!

  42. Aimé Laliberté

    Salut Francois…

    Voici un bon video sur la terminologie juridique…

    Paix!

  43. Pingback: General Motors: lorsque la réalité dépasse la fiction « Les 7 du Québec

  44. GM sera scindée en deux entités, l’une aux finances assainies, l’autre regroupant les dettes et les unités devant être vendues ou fermées. Le « nouveau GM » ne gardera, d’ici à trois ans, que 31 sites de production sur ses 47 actuels.

    Il n’emploiera plus qu’une moitié des salariés recensés à la fin 2008 et ne préservera que quatre marques : Cadillac, Chevrolet et GMC, plus Buick pour le marché chinois. Ses neuf autres (Pontiac, Saab, Vauxhall, Saturn, etc) seront vendues, comme Opel, ou démantelées. GM réduira d’un tiers le nombre de ses concessionnaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s