Documentaire: SILENCE, ON VACCINE

Suite à l’article Une cure de grippe aviaire et mercure, je vous propose ce documentaire sur les vaccins. On refuse souvent de se l’admettre, mais nous avons été victimes de propagande et de désinformation. Notre jugement en est affecté. La majorité de la population et surtout les professionnels de la santé comme les médecins et les infirmières sont mal informés et prennent pour acquis que les vaccins sont bénéfiques et largement sans danger. On part avec l’hypothèse de départ que les vaccins sont nécessaires et que la santé de nos enfants et des autres est menacée s’ils ne sont pas vaccinés. On vous fait sentir coupable, irresponsable et à la limite criminel si vous refusez de faire vacciner vos enfants. On vous regarde avec l’air scandalisé, avec un regard méfiant et incrédule, comme si vous étiez dérangé.

Pourtant. Les ingrédients contenus dans les vaccins sont loin d’être rassurants et il n’y a personne au monde qui peut nous assurer hors de tout doute qu’ils sont sans danger un coup injectés dans le sang de nos enfants. Les dernières recherches qui ont été effectuées sur les effets du thimérosal, un dérivé du mercure utilisé dans certains vaccins comme préservatif, remontent à 1929, aux États-Unis. C’était la première recherche sur le sujet… et la dernière d’ailleurs. Oui, en 1929 et sur 27 personnes seulement. Depuis, aucune agence de la santé gouvernementale n’a effectué d’analyses sur le thimérosal. Si vous vous demandez ce que le mercure cause comme dommage au cerveau et à ses neurones, même en quantité infinitésimales, je vous conseille fortement de visionner cette courte vidéo de quatre minutes (en anglais, mais les images valent mille mots, vous comprendrez tout) du département de biologie et biophysique de la faculté de médecine de l’Université de Calgary:

Ceci aide à mieux comprendre les effets dévastateurs que peut avoir le thimérosal, un dérivé du mercure, avec les doses répétées et cumulatives que les enfants reçoivent maintenant.

Une enquête du gouvernement américain admet maintenant le lien possible entre l’autisme et les vaccins. Les cas d’autisme sont passés de 1 enfant sur 100 000  il y a vingt ans, à 1 enfant sur 175 aujourd’hui, chiffre du Centers for Disease Control and Prevention. Les doses vaccinales ont augmentées de trois fois aux États-Unis. Lorsque les effets cumulatifs des quantités de thimérosal que les enfants reçoivent à travers la trentaine de vaccins furent finalement mesurés en 1999, la FDA a découvert que les jeunes enfants recevaient plus de 100 fois les doses maximales sécuritaires fixées par l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) dès l’âge de 18 mois. (Source)

Il y a une liste des ingrédients que les vaccins contiennent que vous pouvez consulter ici. En plus du thimérosal, vous découvrirez d’autres ingrédients dont je vous mets au défi de trouver un médecin qui vous assurera qu’ils sont totalement sans danger, avec les études et recherches pour le prouver.

Voici quelques uns de ces ingrédients:

– des organismes génétiquement modifiés (OGM),

-des organismes clonés,

-des virus vivants,

-des fluides, fluides, organes et sang d’animaux,

-du formaldéhyde,

-de l’hydroxyde et sulfate d’aluminium,

-du MSG,

-du sulfate d’ammonium,

-des tissus de fœtus avortés humains,

-sorbitol

Rappelez-vous qu’au Québec, il n’y a rien qui vous oblige à faire vacciner vos enfants. Pourquoi prendre une chance? Prenez le temps de voir ce documentaire pour vous faire une meilleure idée à propos de tout cela. Tout est entre vos mains. Vous êtes responsables.

Personnellement, après toutes ces années de recherches, de lecture, j’en suis venu à la conclusion que je ne ferais JAMAIS vacciner mes enfants. Le principe de précaution entre en jeu car la preuve n’a jamais été véritablement établie que les vaccins sont inoffensifs. En fait, toutes les raisons de croire le contraire sont là. Nous croyons qu’ils sont bénéfiques, parce nous avons intériorisé la propagande et la désinformation, alors qu’il n’existe aucune preuve de cela.

.

SILENCE, ON VACCINE

Un film qui soulève bien des questions et qu’on essaie de dénigrer par tous les moyens. Les médias l’ont banalisé et discrédité.

http://www.dailymotion.com/video/x8lwte_silence-on-vaccine-part-14_news

http://www.dailymotion.com/video/x8lyba_silence-on-vaccine-part-24_news

http://www.dailymotion.com/video/x8lybo_silence-on-vaccine-part-34_news

http://www.dailymotion.com/video/x8lyxb_silence-on-vaccine-part-44_news

.

133 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean, santé

133 réponses à “Documentaire: SILENCE, ON VACCINE

  1. Je le connais. Je l’écoute lorsqu’il passe à la radio et je dois dire que c’est tout un personnage. Pas obligé de prendre tout ce qu’il dit, mais il a un message intéressant et somme toute positif.

  2. Alain B.

    Merci pour les renseignements.

  3. Jean-Luc G.

    Le lien vers la vidéo la faculté de médecine de l’Université de Calgary semble désactivé.

    Voici un autre lien qui fonctionne :

  4. Jean-Luc G.

    Avis à l’auteur de l’article : cela pourrait être utile de sauvegarder cette vidéo (?).

  5. Merci Jean-Luc de l’avoir remis en lien.

    Ne vous en faites pas, c’est sauvegardé depuis longtemps!

  6. Alain B.

    Processus et délais de fabrication des vaccins contre la grippe pandémique.
    http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/h1n1_vaccine_20090806/fr/index.html

  7. Alain B.

    Savez-vous combien la cie GlaxoSmithKline va empocher si son vaccin contre la grippe A H1N1 est mis sur le marché et ce seulement en Allemagne,tenez-vous bien,,588 000 000 $.

  8. C’est très payant, la pharmaco…

    Je souhaite à tous ces fous de se réveiller autistes un beau matin!

  9. Franc

    J’aimerais bien qu’il sois vacciné avec leur propre vaccin plutôt se serais bien pire que tout se qui pourrais leur arrivé d’autre , ou encore qu’il sois jugé de crime contre l’humanité déjà pour avoir vendue des vaccin non testé peut-être même en sachant quel dégât il pourrais causé a la populations qui en serais la victime .

  10. Alain B.

    Pas très rassurant l’OMS,mais faites vous piquer pareil,ça vaut la peine de lire.

    http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/h1n1_safety_vaccines_20090805/fr/index.html

  11. Alain,

    Voilà un lien absolument renversant, quelle lecture incroyable. Vraiment, l’OMS vient complètement me rassurer avec cette annonce. Incroyable!

    Merci beaucoup pour ce lien!

    Enfin, je suis en paix, je vais aller me faire vacciner! Je me sens tellement menacé par le virus, je ne crois pas en un système immunitaire fort sans vaccin et je pense maintenant que les vaccins sont la solution à toutes mes peurs! Merci OMS, gouvernements et compagnies pharmaceutiques qui eux vont encaisser des milliards en profits pour sauver l’humanité!

    Ouf!

  12. Alain B.

    Je vois dans les énoncées des sites officiels qu’ils utilisent à plein la novlangue.
    Ils mettent l’accent sur le mot PANDÉMIE,ils veulent vraiment nous le rentrer dans la tête.
    Michel Chossudovsky parle de dépopulation sur son dernier texte,1/3 de la population mondiale devrait disparaitre,ce qui est le plus étourdissant là-dedans c’est que j’ai les mêmes informations dans le livre de la révélation de la Bible.
    Y a-t-il corrélation ?

  13. Alain, ne t’inquiète pas, ils sont là pour veiller à notre bien. Oublie ça, l’agenda de dépopulation, c’est des trucs de conspirationnistes.

    Jetez un coup d’oeil sur ce que Gaëtan Pelletier a trouvé ce matin dans Le Devoir:

    A(H1N1): des «antivaccination» crient au complot sur Internet

    Vous irez voir les réponses des lecteurs, particulièrement celle de Sophie Guillot et celle de votre humble serviteur.

    Fascinant.

    On se méfie des vaccins et de ce qu’ils contiennent, du fait qu’il ne seront pas testés adéquatement et qu’en plus Big Pharma vient de recevoir une immunité contre toute poursuite en justice si leurs vaccins tuent ou rendent malades, mais ils traitent les gens qui sont inquiets et posent des questions comme étant des complotistes!!!

    Intéressant de voir que l’Internet a tellement d’effets que les médias et l’OMS commencent à se rendre compte que nous n’avalons pas leur relations de PR et campagnes de peur.

  14. Alain B.

    Merci @François de prendre le temps de nous mettre au courant,des efforts que tu mets pour nous instruires de FAITS qui se passe sans que nous en ayons conscience parcequ’ils nous laissent dans l’ignorance et qu’ils ne veulent pas notre bien commun.
    J’apprends beaucoup avec toi,lâche pas ton excellent boulot,je suis un fans et tu m’incite à m’instruire.
    Merci encore.

  15. Alain, merci à toi d’être éveillé, conscient et curieux d’apprendre plus. Nous sommes tous unis dans cette aventure qu’est la vie, alors nous voulons faire en sorte que cette expérience soit la meilleure.

    J’apprécie beaucoup le temps que tu mets à nous apporter des liens et tes réflexions.

    baraka

  16. @ Alain

    Tu dis  » (…) ce qui est le plus étourdissant là-dedans c’est que j’ai les mêmes informations dans le livre de la révélation de la Bible.
    Y a-t-il corrélation ? (…)  »

    Tu soulèves une piste qui m’intéresse…

    D’après moi, les auteurs de la bible sont les ancêtres de l’élite actuelle, car toutes les supposées prophéties s’accomplissent, et avec beaucoup de précision…

    On a qu’à relire le passage de l’Appocalypse ou l’on parle de la « marque de la Bête » : pour moi, nul doute qu’il s’agit du code barre (666) , la puce qu’ils veulent implanter sur leur bétail humain…

    Ce qui me pousse à croire que la bible est probablement vieille de 400 ans, pas de 2000…

  17. Alain B.

    @ Simon
    Il y a celle aussi du retour du peuple juif en palestine(Israel),et quand tu connais la véritable histoire et les circonstances de ce retour,tu est en droit de t’interroger.
    Aujourd’hui même, je ne pourrais te dire si ton affirmation concernant la Bible est exact,parcontre après avoir lu la Bible maintes et maintes fois,je peux t’affirmer qu’il y a des textes qui sont troublant et je ne dit pas ça avec gaieté de coeur,c’est plutôt décevant pour ma part.
    Mais il faut être honnête et raconter les faits comme ils sont.
    Aujourd’hui ce que je peut t’affirmer,c’est qu’il faudrait vraiment faire l’autruche de penser que cette  »élites »n’auraient pas falsifiés les écrits du livre Sacré.
    Tout ceci est relativement nouveau pour moi,et je ne suis pas encore a rejeter tout ce qui est écrit,car pour moi la révélation de Jesus comme étant le Christ à transformé ma vie et ça aussi je ne peut le nier et j’en suis reconnaissant.

  18. Personnelement, Yeshua a littéralement changé ma vie, et ce n’est pas terminé.

    Ce n’est pas tant lui que ses enseignements qui me passionnent…

  19. Ouais, j’ai vu ça aussi. Ils s’en foutent, ce n’est pas leur argent ni leur corps qui seront touchés.

    Voyez ces articles:

    – Le Tamiflu et le Relenza préviennent rarement les complications chez les enfants qui attrape la grippe saisonnière en plus d’avoir des effets secondaires, selon une étude publié dans le British Medical Journal. Les auteurs disent ne pas avoir testé avec la présente « épidémie » de grippe A/H1N1, mais qu’il est peut probable qu’ils soient d’une quelconque utilité.

    Flu drugs ‘unhelpful’ in children
    BBC

    Work in the British Medical Journal shows Tamiflu and Relenza rarely prevent complications in children with seasonal flu, yet carry side effects.
    Although they did not test this in the current swine flu pandemic, the authors say these drugs are unlikely to help children who catch the H1N1 virus.

    – Mais les enfants vont quand même recevoir des doses de vaccins non-testés. Ils seront les rats de laboratoires. La plupart vont contenir du thimérosal et du squalène en plus du reste d’ingrédients douteux que nous ne connaissons pas. N’oubliez pas que les cies pharmaceutiques ont reçu une immunité pour tous les dégâts qui pourraient émerger suite à la vaccination. Vraiment rassurant pour la population.

    Children could be given untested swine flu vaccine Daily Mail UK

    The swine flu vaccine which will be offered to 12 million children in the UK may not have been tested on infants by the time the first batches arrive.

    – Vous avez surement entendu parlé de ce père qui a quasiment perdu sa fille suite à l’utilisation de Tamiflu. Sa respiration s’est effondrée.

    GMTV host Andrew Castle almost lost daughter to swine flu drug after ‘respiratory collapse’ Daily Mail UK

    GMTV presenter Andrew Castle today revealed how his daughter ‘almost died’ after taking Tamilfu following an outbreak of swine flu at her south-east London school.
    The former tennis player spoke of his family’s ordeal in a heated exchange with Health Secretary Andy Burnham, who defended the decision to give the drug to children as ‘our only line of defence’.
    Mr Castle hit back and described how his daughter, Georgina, 16, suffered a ‘respiratory collapse’ and ‘suffered very heavily’ after being ‘just handed’ Tamiflu.

    – En plus, on trouve déjà des résistances qui émergent chez les virus qui rendent les médicaments inefficaces et qui vont rendre les virus encore plus forts et mortels. Mais on va nous les injecter pareil.

    Resistant flu virus mutation found The Age

    THE H1N1 flu virus has mutated into a form resistant to the Australian-developed antiviral drug Relenza.

    – Malgré tout cela, et ce n’est que la pointe de l’iceberg, le Canada vient d’annoncer l’achat de 50 millions de doses. Rien à foutre de notre santé et de ce que l’on veut.

    Canada dismisses warning about flu drug Globe and Mail

    Canadian health authorities will not change their practice of prescribing the anti-viral drug Tamiflu to treat cases of pandemic H1N1 flu in children, despite a new study that raises questions about the drug’s effectiveness.
    Researchers at the University of Oxford cautioned about the broad use of anti-viral drugs to treat children 12 years of age and younger suffering from seasonal flu. They found anti-viral drugs have little or no effect on asthma flare-ups, ear infections or bacterial infections in children. Tamiflu was also linked to increased vomiting.

    – En fait, très bientôt, il sera même criminel de refuser ces vaccins, et cela provient de l’OMS! L’OMS a même des règlements qui lui permettre de outrepasser les gouvernements nationaux et de dicter des mesures d’urgences, d’utiliser la force – même létale – pour faire vacciner la population, de la mettre en quarantaine, etc.

    Laissez-nous vous sauver la vie, ou on va vous tuer!

    Déroutant…

    Refusing vaccination labels you a “criminal”, so says WHO

    If the Model Emergency Health Powers Act is implemented on the instructions of WHO, it will be a criminal offence for Americans to refuse the vaccine. Police are allowed to use deadly force against “criminal” suspects.

  20. Ne manquez pas aussi particulièrement la deuxième partie de cette émission qui est exclusivement consacrée aux vaccins contre le H1N1 et les campagnes de vaccinations qui s’en viennent cet automne:

    ***** L’Autre Monde 6 aout 2009 *****
    90 min / Radio de l’UQAM, CHOQ FM

    Trousse d’information A/H1N1 pour survivre aux vaccination de masse

    Émission du 6 aout 2009:

    – Tour de l’actualité mondiale: États policiers et tyrannie dans nos sociétés, économie, jugements ridicules pour téléchargement de musique sur Internet, et une revue du Moyen-Orient.

    – Nous abordons le sujet de l’eugénisme, du darwinisme social et de l’agenda de dépopulation mondiale.

    – Important dossier de la santé: Les campagnes de vaccination de masse s’en viennent et vous devez savoir tout ce qu’il y a à savoir aux sujets de ces très controversés vaccins avant de vous en faire injecter dans le corps et à celui de vos proches. Il y a quelque chose qui pue énormément dans toute cette affaire de pandémie de virus aviaire/porcine/humaine A/H1N1.

    Soyez au rendez-vous les jeudis à 11h sur les ondes de CHOQ FM!

  21. Sophie Guillot

    Bonjour ,

    Je me suis permise de relayer sur le Devoir les liens concernant le documentaire Silence on vaccine, et je tenais à vous remercier de soutenir mes propos.
    Autre information qui vous intéressera sans doute : depuis la parution de mes différents commentaires sous l’article que vous avez déjà mentionné dans le Devoir, la plupart des commentaires que je tente de publier ne sont tout simplement pas publiés ( en moyenne j’arrive à faire paraitre 1 com/ 5 depuis …) Est ce du au manque de modérateur avec l’été et les vacances chez le Devoir ? Je l’ignore. En tous cas, je tenais à vous transmettre par exemple les liens suivants qui sont édifiants :
    http://www.ledevoir.com/2009/08/13/262706.html
    sous cet article, cela fait 4 fois que je poste ce commentaire qui n’est toujours pas publié :
    Avant, pendant … quoi faire et ne pas faire.

    «Il y a un réel besoin pour que davantage de ressources soient mises à contribution afin d’expliquer aux Canadiens quoi faire s’ils tombent malades»

    Peut être aussi que la responsabilité individuelle ne doit pas tout attendre de l’Etat… qui est largement parasité par les multinationales pharmaceutiques dès qu’on parle de santé.

    Ce médecin ne parle que du cas où l’on tomberait malade. Il y a de la vraie PRÉVENTION à faire… tout de même. Avant de tomber malade…

    Oui il faut se laver les mains souvent, oui il faut veiller à porter un masque si on est contaminé pour protéger ses proches, oui il faut utiliser des mouchoirs jetables .. mais il me semble qu’AVANT, il y a quantité de choses à faire. Fiez vous plus à ce genre de précautions qu’à un quelconque comprimé.

    1/Supprimer tous les laitages, le plus possibles les sucres blancs et raffinés,
    2/faire du sport régulièrement en plein air et bien respirer dans des endroits où l’on est à peu près tranquille sur la qualité de l’air (pas en ville)
    3/ faire le ménage fréquemment en ajoutant des huiles essentielles désinfectantes dans l’eau de lavage des sols, en mettant qq gouttes d’huiles essentielles sur son oreiller (type mélange respiratoire ou immuno stimulant , eucalyptus, ravinsara, lavande, citron etc…)

    Si on attrape la maladie, se reposer, jeûner, boire beaucoup de ce coktail anti infectieux: faire une décoction de gingembre frais (bouillir 10 min, puis filtrer) verser le tout sur un jus de citron ajouter un peu de miel. Et ce dès les premiers signes du refroidissement.Après il ne reste qu’à attendre que ça passe. Consulter si la fièvre perdure et reste élevée. Ne pas prendre d’aspirine ou tout autre médicament anti douleurs, anti courbatures chimiques ou anti température, ça empêche le corps de faire son travail. La fièvre tue le virus, c’est pour ça qu’on en a.
    Inhaler des huiles essentielles, désinfectantes antivirales et immunostimulantes. On peut même se masser avec des huiles essentielles les poignets, la plante des pieds, la gorge, en les diluant dans un peu d’huile alimentaire neutre ( sésame, olive, colza … ) Qq gouttes pures dans un mouchoir permet une inhalation froide très efficace. Qq gouttes pures sur l’oreiller ou dans les draps aussi. Prendre des bains un peu frais pour supporter la température. Ne pas remanger quoique ce soit tant que la fièvre ne chute pas.
    Première règle à retenir : votre corps a le droit d’être malade, laissez le faire il est plus puissant que vous ne l’imaginez. Annulez vos rendez-vous, reportez les urgences qui n’en sont pas. Quand vous commencez à aller mieux, allez y doucement sur la nourriture, peu à la fois, des choses très digestes et légères. Ce n’est pas le moment de goûter la dinde farcie ou le cassoulet de grand maman.

    Ces méthodes là sont plus efficaces et beaucoup moins toxiques que tous les tamiflu du monde entier. Et surtout surtout … abstenez vous de vous faire vacciner, c’est un des meilleurs moyens de tomber bel et bien malade et beaucoup plus gravement que de la grippe.

    Si les gens prenaient soin d’eux de cette manière je n’ose imaginer combien nos assurances maladies seraient prospères ! On paierait TOUS moins de primes d’assurances, on ferait tous des économies drastiques et en plus, ça permettrait de mieux rembourser les gens qui en ont vraiment besoin; les handicapés n’auraient pas à se payer leurs fauteuils roulants, les soins dentaires seraient correctement couverts etc etc.. le bénéfice pour chacun serait tellement considérable ! On pourrait même payer du personnel pour que les personnes âgées finissent leurs jours chez elles .. comme souvent elles le souhaitent. Ça permettrait tellement un bien être et une meilleur gestion que j’en reviens pas qu’on nous parle sans cesse de cachets, de vaccins mais le but de ces campagnes n’est pas que nous soyons en meilleur santé, mais bien d’enrichir les multinationales pharmaceutiques. Ce sont bien elles qui dictent leur politique en matière de santé aux Etats et aux ministres de la santé , pas le contraire. N’oublions jamais qu’une compagnie pharmaceutique cherche avant tout à ce que sa cotation en bourse soit la meilleur possible et que ses actionnaires soient satisfaits. Ce ne sont pas des organismes caritatifs et désintéressés dont le but ultime serait le bien être de l’humanité, cela ne l’a jamais été et cela ne le sera jamais tant que ces compagnies seront des sociétés privées servant des intérêts privés.

    http://www.dailymotion.com/related/x8lyba/video/x8lwte_silence-on-vaccine-part-14_news

    premier volet d’un documentaire édifiant, vous trouverez aisément la suite.

    Je viens aussi de tomber sur cet article là du Devoir qui me fait dresser les cheveux sur la tête :
    http://www.ledevoir.com/2009/08/15/262912.html
    Dans cette lettre d’opinion que l’on ne peut donc pas commenter, Bernard Roy, Professeur, Faculté des sciences infirmières, Université Laval , reconnaît l’incidence directe de l’immunodépression des peuples autochtones au Canada directement liée aux conditions socioéconomiques, les taux effrayants d’obésité, d’alcoolisme, de tabaggie , de dépressions , de suicides etc… mais préconise tout de même que ces peuples là qui sont donc susceptibles d’être plus fragiles que le reste de la population SOIENT VACCINÉS contre la grippe AH1N1 en priorité .

    Il me semble que très précisément cette logique de vacciner en priorité les insuffisants respiratoires , des immunodépressifs comme on le lit un peu de partout est carrément une absurdité, un non sens de la vraie prévention.

    Prenons une autre situation : vous êtes boxeur et vous venez de faire un combat important au cours duquel vous avez pris des coups . Vous êtes donc affaibli, vulnérable. Et bien c’est précisément le moment où votre manager va vous imposer de faire face à un second combat avec un adversaire disons…. atténué . Ne croyez vous pas que cela serait plutôt le moment de vous soigner, de vous reposer, d’attendre que vous soyez bien en forme, de vous laisser récupérer plutôt que de vous lancer dans un autre combat ?

    Par analogie pour moi il est précisément absolument déconseillé à tous les gens immunodépressifs pour quelque raison que ce soit de se faire vacciner contre quoique ce soit !! Rebâtissez vous au minima avant un système immunitaire plus performant avant de vous lancer dans une autre bataille ! Une personne porteuse d’un HIV ou d’une hépatite C ne devrait à mon sens effectuer AUCUNE vaccination . Mais faire du sport, veiller à une alimentation la plus saine possible etc… oui.

    Je vais vous raconter une chose simple qui m’a définitivement convaincue que à propos des vaccins on nous mentait de façon tellement criante que ça donnait envie d’aller mettre des bombes dans les labos !

    Cette histoire de vaccins, plusieurs personnes m’en avaient déjà parlé et comme tout le monde, ayant été bien conditionnée, je restais septique je me disais « oui mais tout de même, on a réussi à éradiquer telle ou telle maladie, et puis après tout si je ne me faisais pas vacciner et que j’attrapais telle ou telle maladie, je n’aurais qu’à me le reprocher à moi  » .. Bref , on connait tous cette phase de doutes et de peurs.

    Puis une amie m’a passé un livre remarquable sur le sujet , l’intoxication vaccinale de Fernand Delarue. Je l’ai lu et j’ai appris , qu’en plus de falsifier les statistiques depuis LE DÉBUT des campagnes vaccinales en niant littéralement l’existence de victimes des vaccinations, lors de la première famine au monde médiatisée , le Biafra , il s’est passé la chose suivante.
    L’ensemble de l’opinion mondiale fut très choquée par ces photos terribles où l’on voyait ces enfants décharnés, le vent gonflé, les yeux plein de larmes, les membres se réduisants à leur plus simple expressions et les côtes saillantes. Une campagne fut organisée pour receuillir des fonds pour envoyer de la nourriture à ces réfugiés dans les camps au Biafra. Des millions voire des milliards furent receuillis un peu comme pour le tsunami plus récemment. MAIS le nom de la campagne eut beau être quelque chose comme  » A manger pour les biafrais »plus de 80% de l’argent receuilli servi à … acheter des doses de vaccins ! Là , les bras m’en sont tombés, parce que je me souvenais que ma soeur dont la fille de quelques mois avait rendez vous chez son pédiatre pour faire un rappel de DTPolio étant arrivé avec un simple rhume, le pédiatre avait préféré par précaution repousser le rappel à la prochaine visite.

    Autrement dit sur un enfant bien nourri , relativement en bonne forme, on repousse un RAPPEL de vaccin mais sur des milliers de gens à l’agonie mourrant de faim on a pratiqué des vaccinations à la chaîne!!

    Le pire, le pire, le pire de cette terrible histoire c’est que les médecins , infirmières des différentes ONG qui ont vaccinés les réfugiés des camps l’ont fait en toute bonne conscience, et que les véritables hécatombes qui ont suivies ont aisément pu être mises sur le dos de la malnutrition !

    Mais vous me direz , ce n’était « que des noirs » donc l’opinion mondiale s’en contrefout. Les journalistes n’ont pas été là pour nous montrer les charniers de ces victimes là, et si ils avaient été présents pour photographier ces cadavres ambulants en train de se faire vacciner , on n’aurait pas manqué de nous dire que c’était pour leur bien ….

    Quand je dis ce n’était « que des noirs » je pèse mes mots. Regardez simplement objectivement l’effet que les 3000 du WTC ont eu dans le monde comparativement aux 500 000 morts Irakiens de la guerre ou les 500 000 Rwandais avant que l’ONU n’intervienne. Imaginez un tout petit peu l’impact qu’aurait pu avoir 500 000 morts aux USA ….

    Voilà comment on nous ment depuis plus d’un siècle à propos des vaccinations.

    Quand je lis que Zylo croit que les vaccinations ont éradiqués les épidémies je dis aussi que l’intox est bien faite et qu’elle est ultrapuissante.

    Historiquement dans les épidémies que l’humanité a connue, il y a toujours eu une phase dans toute pandémie de croissance de cas, de palier ( stabilisation du nombre de cas ) puis de décroissance . Avec ou sans vaccination, avec ou sans antibiotiques. Il se trouve que les autorités sanitaires ont généralement attendu de voir l’ébauche de la décroissance naturelle des épidémies pour ensuite introduire une vaccination de masse , pour ensuite lui attribuer mensongèrement le déclin de la maladie. L’ennui c’est que des fois ça ne marche pas !

    Pour la tubeculose, le déclin du nombre de cas a bien eu lieu quelques années après que l’on commença à introduire le BCG, mais depuis les années 1980, dans toutes les sociétés Occidentales, la tuberculose a repris du poil de la bête MALGRÉ une vaccination massive avec le BCG depuis 80 ans. Alors on nous assène que le BCG n’est pas efficace , tranquillement. Pendant 80 ans on nous a soutenu strictement le contraire tout de même ! Et là , on se propose de mettre un nouveau vaccin contre la tuberculose sur le marché, mais celui là, il marchera , c’est sur à 100% !!Vous n’en avez pas marre de vous faire prendre pour des valises ?
    La tuberculose a redémarré parce que depuis 30 ans, dans les pays que j’ai cités, la misère a progressé de façon alarmante. C’est tout. Le BCG n’y a rien pu changer, la misère, les gens dormant dehors, ne mangeant pas à leur faim, s’adonnant à l’alcoolisme , ça provoque des tuberculoses COMME AVANT toute vaccination, ça n’a pas changé.

  22. Sophie Guillot

    GRIPPE A et Vaccination de masse.
    (Un dossier de la rédaction du magazine NEXUS, dans le numéro septembre-octobre)

    Première action pénale en France

    Une première demande d’ouverture d’enquête criminelle vient d’être déposée en France, auprès du Parquet de Nice, pour la « prévention d’une crise sanitaire grave, d’une campagne de vaccination de masse et d’un crime de génocide ». C’est l’association SOS Justice et Droits de l’Homme, créée en 1994, qui est à l’origine du courrier adressé le 31 juillet à Eric de Mongolfier. Une initiative qualifiée de « citoyenne » par la présidente de l’association, Mirella Carbonatto.

    Selon les textes de Loi, rappelle-t-elle « tout citoyen ayant eu connaissance de la préparation ou de la commission d’un crime, d’un crime de génocide ou contre l’humanité, se doit de le dénoncer sans délai aux autorités compétentes. Selon ces mêmes textes, les autorités saisies sont contraintes d’enquêter sur les faits dénoncés ».
    « Vous ne devez pas craindre de représailles pour avoir fait votre devoir de citoyen et respecté les textes de loi. Vous abstenir de le faire serait bien au contraire répréhensible pénalement », assure Mirella Carbonatto. L’association encourage par ailleurs chacun à faire de même à l’aide du modèle qu’elle a rédigé.
    Voici un extrait de ce courrier, disponible sur http://www.sos-justice.com/ :
    « Nous avons eu connaissance de l’existence de la plainte déposée auprès du FBI en avril 2009, par Jane Burgermeister, autrichienne, journaliste scientifique d’investigation. Cette plainte vise le motif de : »Programmation d’un crime de génocide » par le biais du vaccin qui devrait être injecté à la population mondiale à la rentrée et dès que les vaccins auront été fabriqués et livrés.

    « Cette plainte est actuellement en cours d’instruction en Autriche et elle constitue un précédent judiciaire qui nous permet de saisir tous les Parquets de France, d’Europe et du Monde, d’une demande d’ouverture d’enquête criminelle, à laquelle tous les Parquets saisis seront tenus de répondre afin de parer à une crise sanitaire grave et à un éventuel génocide préparé contre l’humanité. Ce que l’instruction de la plainte de Jane devrait confirmer ou infirmer.

    « En attendant que cette plainte soit instruite, nous avons le devoir :

    * de faire arrêter immédiatement la campagne de vaccination de masse qui pourrait s’avérer mortelle pour toutes les personnes qui se feraient vacciner,
    * de faire arrêter la campagne de publicité mensongère qui vante les mérites et bienfaits du vaccin et des antiviraux tel que le Tamiflu, dont nous savons qu’il est non seulement inefficace, mais aussi dangereux pour la santé.
    * de nous abstenir de nous faire vacciner tant que nous ne connaîtrons pas les suites et les résultats de l’instruction de la plainte déposée par Jane et qui est actuellement en cours d’instruction en Autriche. »

    Source: http://collectifcitoyensdumonde.hautetfort.com/
    http://www.sos-justice.com/
    contact@sos-justice.com

    Pryska Ducoeurjoly
    Journaliste
    Magazine NEXUS
    http://www.nexus.fr

    Une lutte qui peut prendre corps soit en envoyant directement un exemplaire de cette lettre au Procureur de votre département, soit en la faisant largement circuler afin qu’avant la fin du mois d’août, plus personne n’ignore l’existence de cette action en justice ! Cette guerre de l’information est inéluctable, elle est à la portée de tous les citoyens !
    APPEL :
    http://www.lepouvoirmondial.com/
    Et écouter/voir la vidéo très instructive en bas de page :
    http://collectifcitoyensdumonde.hautetfort.com/archive/2009/07/27/vaccination-obligatoire-cellule-de-crise-sanitaire-citoyenne.html

  23. Vive la naturopathie! Je me ramasse actuellement des sous afin de payer mon cours, car je crois vraiment que la prévention est la vraie médecine.

    Sophie, tu parlais plus tôt de couper les laitages et le sucre raffiné.

    Je rajouterais à cette liste de poisons la viande sous toutes ses formes (le poisson étant la seule qui ne trouble pas le système humain, bien que nous n’ayons pas été conçus pour en manger en tant que tel)

    Le seul fait d’être carnivore cause tellement de tort au corps humain… c’est incroyable!

    Comment espérer être en santé en mangeant des cadavres, dites-moi?

    Mon corps n’est pas un cimetière…

  24. Sophie Guillot

    à Simon Lefebvre : si on s’en tient strictement déjà à la suppression totale des laitages qui ne sont pas faits ni pour les humains et encore moins pour les adultes, c’est déjà tellement considérable la différence que je n’ai pas mentionné ce fait, du végétarisme. Parce que les écoles se contredisent sur le sujet. Certaines préconisent la suppression totale de tous les produits animaux, y compris les oeufs et le poisson, d’autres pas. Mais sur le lait, bien des gens sont d’accords. De la même manière on constate que le gluten sous toutes ses formes peut être extrêmement pathogène. Certaines écoles préconisent de manger de temps à autres de la viande ( mais si possible pas de la rouge, donc éviter le boeuf, mouton , porc, favoriser volailles, à la rigueur veau ) à condition expresse qu’il ne s’agisse que de viande d’agriculture biologique. Pour les poissons on recommande parfois les poissons de petite taille, sauvages, parce la taille est proportionnelle à la quantité de polluants accumulés de plus en plus , plus on avance dans la chaîne alimentaire. Les poissons gras type sardine ou maquereaux peuvent être très intéressants pour les fameux omégas 3 6 9 dont on nous rabat les oreilles (que l’on peut trouver aussi dans le règne végétal, avec les oléagineux noix, colza, olive.. ) . Après je dirais que c’est aussi une question de choix, de goût, de convictions, et je ne me permettrai pas de juger le choix que les personnes feront , pour autant que l’apport de protéines animales n’excèdent pas 2 fois par semaine. Je suis personnellement végétarienne depuis des années(plus de 16 ans), en faisant une concession aux oeufs et une concession occasionnelle au poisson lorsque je suis invitée ou que je vais au restaurant (ce qui signifie pas plus d’une fois par mois en moyenne) . Mais ni viande , ni poisson, et je me porte très bien , mes 3 enfants aussi merci. Attention aux carences en vitamine B12 notamment que l’on trouve abondamment dans la spiruline et la klamath , deux algues bleu vert d’eau douce, cures conseillées, plus particulièrement pour les anémiés et les femmes en âge de procréer.
    ( dans notre monde occidental, A CAUSE en partie du lait, 3/4 femme en âge d’avoir des enfants est dores et déjà carencée en fer ! la consommation de lait de vache tout particulièrement puise dans nos ressources en fer, parce pour tenter d’assimiler le peu de calcium que nous assimilons, le corps doit prendre sur ces propres ressources en fer, alors plutôt que de manger des abats riches en fer mais en métaux lourds, la spiruline et les graines germées font merveille surtout si on supprime tout le lait)
    Aucun de mes enfants n’a jamais consommé de lait maternisé ça va sans dire. Je ne les prends pas pour des veaux !

  25. Chère Sophie Guillot,

    C’est avec grande joie que je reçois votre visite. Je salue votre courage et le temps que vous prenez pour déployer cet effort de salubrité publique et informer les gens sur ce sujet tabou des effets pervers des vaccins.

    Je suis parfaitement d’accord avec vous et à la lumière de longues recherches sur plusieurs années en plus de l’expérience, je dois dire que le risque le plus grand se tient du côté des vaccins plutôt que de ne pas les prendre. La peur est l’élément clef dans tout cela. C’est des campagnes de peur. Les vaccins, avec tous leurs ingrédients toxiques et dangereux, injectés directement dans le sang, sont aussi risqués et dangereux que de jouer à la roulette russe.

    Déjà qu’il faut prendre un risque avec les virus qui courent, pourquoi en prendre un de plus, volontairement?

    La seule chose qu’on puisse réellement faire, c’est de garder le système immunitaire le plus fort possible et être en santé.

    La vitamine D et le magnésium sont des gardiens puissants contre et pour combattre l’influenza et les trucs comme le H1N1. La vitamine D s’obtient en transformant la vitamine A du corps avec l’action du soleil. C’est tellement gratuit et non brevetable que Big Pharma ne nous donnera jamais ces informations…

    J’aimerais bien vous proposer de quoi pour Les 7 du Québec. Je vais vous contacter d’ici une semaine ou deux maximum.

    À bientôt et merci encore pour vos commentaire.

    Longue vie à vous, et en santé.

    François Marginean

  26. Le chlorure de magnésium liquide fait des merveilles contre le virus H1N1; je crois bien l’avoir eu, ce sale virus, ce printemps, et je lui ai botté les fesses à grand renfort d’eau de source, de repos, de soleil, de germinations, de fruits, de bonne respiration et de chlorure de magnésium.

    Il n’avait qu’à bien se tenir, ce virus synthétique!

  27. Sophie Guillot

    Merci François Marginean pour votre accueil chaleureux.
    Le sujet des vaccinations m’a beaucoup intéressée lorsque j’ai eu des enfants, et il se trouve que j’ai eu moi même une enfance maladive pendant au moins 6 ans et des pathologies lourdes, telles que la spasmophilie infantile, pendant 2 ans et demie, une congestion pulmonaire qui a bien failli me tuer, et dans l’ensemble toutes les maladies infantiles. Seulement, lorsque moi j’étais malade, quand les autres restaient une semaine au lit, il m’en fallait trois. J’ai des souvenirs très précis de cette période et d’institutrices ne me croyant pas quand je revenais en classe , croyant que j’avais fait un peu de cinéma, ce qui était d’autant plus humiliant que j’avais bel et bien été très malade.
    Aussi tout naturellement lorsque j’ai eu des enfants, j’ai cherché POURQUOI j’avais été si malade.
    Les causes sont sans aucun doute multiples, il y a un ensemble de facteurs mais ce dont je suis certaine, c’est que les multiples vaccins dont ma mère n’a jamais cessé de prétendre que c’était la panacée, et les antibiotiques à répétition, ont été agravants. De plus ma mère faisait partie des générations de personnes ayant manqué de tout pendant la guerre sur le plan alimentaire et , devant faire à manger pour une famille de 7 enfants, choisissait autant pour des raisons budgétaires que par goût , de favoriser les produits laitiers, convaincue que le fameux calcium ne pouvait être que bon pour notre santé. Mais plus que tout, la dose faisant le poison, je crains que cela n’ait été un facteur encore plus aggravant pour ce qui me concerne.

    Après la naissance de mes enfants, j’ai discuté avec ma mère pour savoir quels vaccins elle nous avait fait faire. Figurez vous que l’anecdote qu’elle m’a racontée m’a fait littéralement froid dans le dos, tant cela prouve que quand on est persuadé du bienfait des vaccinations, en dépit de tout ce qui peut nous arriver comme expérience , on n’en démord pas. Même devant l’évidence absolue.

    Peu après leur mariage mes parents ont eu 4 enfants en 4 ans. Après la naissance de la 4ième, lors d’une visite chez un bon vieux médecin de famille comme on n’en fait plus, le point fut fait sur les vaccinations des 4 enfants. Bien entendu tout le monde avait déjà eu le DTP , le BCG , la variole, et le vaccin contre la coqueluche est apparu. Le médecin pour « protéger » les jeunes enfants à la maison de cette maladie souvent bénigne mais dangeureuse pour les nourrisons et les insuffisants respiratoires, proposa alors à ma mère de vacciner seulement ma soeur aînée.
    Hors , non seulement ma soeur eut une coqueluche carabinée, mais pire, les 3 autres enfants furent tous contaminés suite à la vaccination. Ma mère en parlait en se souvenant d’avoir soigné des coqueluches pendant pas loin de 6 mois. Et bien malgré ça , elle n’a JAMAIS remis en question le DOGME VACCINAL et a toujours prétendu que les vaccins avaient sauvé une grande partie de l’humanité… ! Comme quoi le conditionnement mental est très puissant. Comme vous le dites, le mécanisme repose sur un seul principe : LA PEUR. Et ce sentiment est si puissant, plus encore que l’amour.

    Voilà les origines de mon combat , pour tenter de sauver les enfants qui peuvent l’être de ce génocide contre l’humanité. Moi aussi j’ai toujours trouvé que c’était « pas zuste » ….

  28. Alain B.

    On utilise les enfants comme singe de laboratoire !

    http://www.kansascity.com/115/story/1383945.html

  29. Alain B.

    Chanson très interessante,j’espère qu’elle vous plaira.

  30. laetitia

    Bonjour vos commentaire son bien mes je ses pas si je doit le faire ou pas le vaccin merci

  31. laetitia

    je suis perdu je suis asmatique et je ses pas si je doit me faire vaccine moi et mes enfants j’ai peure merci encore

  32. Laetitia:

    Je ne peux pas te dire ce que tu DOIS faire, je peux seulement t’informer afin que ton choix soit éclairé.

    Saches que:

    -Les vaccins contiennent du mercure, de l’aluminium, de l’aspartame, ainsi que d’autres substances toxiques, en plus d’un virus.

    -La vaccination est une insulte à la Vie, car la vaccination repose sur le fait qu’elle renforce le système immunitaire mais LE SYSTÈME IMMUNITAIRE HUMAIN EST DIVIN ET PARFAIT et n’a donc auncunement besoin de vaccin pour parvenir à cet état.

    -Il n’existe aucune preuve véritable que la vaccination prévienne la maladie.

    -Toutes les études qui sont mises de l’avant à la télé et dans les journaux concernant la vaccination sont financées à 100% par les compagnies pharmaceutiques qui les fabrique et sont donc énormément faussées.

    -Plusieurs enfants un peu partout dans le monde ont eus de graves problèmes de santé suite à une vaccination.

    Je te suggères fortement de regarder le documentaire Québécois « Silence, on vaccine », disponible à l’une ou l’autre de ces adresses:

    Sur Google:

    http://video.google.com/videoplay?docid=8503852033482537965#

    Sur Youtube:

    Si tu as des inquiétudes, c’est probablement parce que la vaccination est très risquée…

  33. Sophie Guillot

    à laetitia

    Je comprends ton désarroi. Ecoute, personne ne peut ni te doit te dire ce que tu dois faire, la décision t’appartient à toi. C’est à toi de décider pour toi et tes enfants.

    Ce que je sais, par contre, c’est ce que je ferais à ta place. Pour commencer tu dis être asmathique. Il y a différents stades de gravités de l’asthme. Je ne sais rien de ton cas. Ce que je sais par contre, c’est que la grippe AH1N1 semble tuer plus facilement les gens ayant des pathologies lourdes sur le plan respiratoire ou/et immunitaire. Il y a même des personnes qui cumulent ces problématiques, et ceux là bien sur , sont encore plus exposés. C’est entendu . Mais à mon avis, ils le sont à peu près tout autant par la grippe classique qui tue bien plus de monde chaque année. Alors pour commencer, il ne faut pas que tu te laisses envahir par la peur, qui est en général mauvaise conseillère.
    Ensuite je te propose d’essayer de rester logique et calme. A mon avis tu as de l’asthme depuis des années , je me trompe ? Si oui, as tu déjà pensé mourrir à cause de la grippe ?
    Je suppose aussi que si tu es asthmatique, tu prends un certain nombre de précautions, comme d’aspirer régulièrement ton logement, d’aérer un peu tous les jours, et d’éviter le plus que faire se peut les circonstances, si tu les as identifiées qui te déclenche des crises. Ou que tu as minimalement un médicament pour faire face à une crise, si tu en fais des fortes.

    Rien ne change, continue de faire le ménage soigneusement, pense à te laver fréquemment les mains ainsi que les personnes de ton entourage, utilise et fais utiliser à ton entourage des mouchoirs en papiers jetables que tu jettes immédiatement après usage. etc…. Les précautions les plus élémentaires comme celles là sont déjà de toutes manières un bon début. Ensuite, tu peux aussi trouver sans que cela ne te coûte trop cher du chlorure de magnésium, qui peut te permettre de faire des cures pour renforcer ton système immunitaire, tu dois aussi veiller à une bonne alimentation en mettant des fruits et des légumes frais pour que tu aies un bon apport en vitamines, et supprime le lait et les laitages, qui ne font qu’encrasser le système respiratoire, ton asthme s’en portera peut être mieux en plus . Tu peux également prendre des oligoéléments pour aider ton système immunitaire à se renforcer (manganèse cuivre or argent, c’est largement suffisant. )

    Dis moi, quand quelque chose est fragile, si tu ne veux pas le briser , tu le protèges n’est ce pas ?
    Alors moi , personnellement à ta place , je ne me ferais pas vacciner, parce que , les précautions d’hygiène ont toujours été dans toute l’histoire de l’humanité les meilleurs moyens de combattre les épidémies. Toujours. Si tu es fragile, une vaccination de toutes manières va te fragiliser un peu plus pendant quelques semaines au moins. Alors, tu risquerais peut être même plus de l’attraper la grippe, selon moi. Mais encore une fois, la décision t’appartient. Tu es libre de décider ce que tu veux. J’ai pour ma part la conviction que la plupart des asthmes sont déclenchés par le BCG, as tu eu ce vaccin et à quel âge ? ( la première injection) . Quand a commencé ton asthme ? As tu eu aussi de l’eczéma ? Etc etc…

    Difficile donc de te donner des indications précises sans connaître l’intégralité de ton dossier médical , que je te conseille assurément pas de dévoiler publiquement, mais vois tu , il y a , selon mes convictions profondes, bien des éléments qui penchent en faveur de rester prudent pour la vaccination à venir parce que on ne sait pas beaucoup de choses sur ces vaccins , on ignore encore leur composition, et encore moins leurs effets secondaires. Si cela s’avère une catastrophe sanitaire ( et c’est déjà arrivé avec d’autres vaccins … ) ce seront les gens comme toi et moi qui risquons d’en payer le prix. Tu es propriétaire de ton corps , et tu as ton mot à dire sur ce qu’on met dedans. Tu n’as aucune obligation d’accepter un vaccin si tu crois que c’est dangereux ou que tu n’es pas sure que cela ne l’est pas.

    Mais je t’en conjure, arrête d’avoir peur, ça ne sert à rien du tout et ça ne t’aidera ni à prendre la bonne décision, ni à lutter contre n’importe quelle maladie, de toutes manières.

    Lis cela :

    http://www.syndicat-infirmier.com/Vaccination-H1N1-mefiance-des.html

    Et réfléchis bien à ce que les infirmiers en France ont écrit ici pour refuser de pratiquer cette vaccination qu’on leur demande….

  34. Pingback: On parle du fluorure et de vaccins A/H1N1 sur les radios alternatives « Les 7 du Québec

  35. Fleur

    Merci BEAUCOUP pour toutes ces précieuses informations, particulièrement à François M. et à Sophie Guillot.

    Je passe présentement pour une irresponsable aux yeux de mon conjoint, de mes parents, de mon entourage et de mon médecin, qui sont outrés au seul effet de mon questionnement face à la vaccination régulière.

    Ces nombreux renseignements et statistiques m’ont aidé à prendre ma décision finale concernant la vaccination de mon enfant. Une décision que je considère comme étant très éclairée… contrairement à ce que plusieurs pensent!!!

    Ce n’est pas facile d’être en dehors des normes et de s’interroger sur certaines pratiques… mais quand la santé de ton enfant est en jeu, c’est fou à quel point on s’en balance des préjugés!

    Enjoy!

  36. PYL

    Fleur,

    Montre les articles anti-vaccination qui commencent à emmerger des médias de masse à ton conjoint et à ton entourage. Tu veras que lorsque ça sort de la bouche d’un médecin, ou d’un micro-biologiste, ça devient soudainement plus crédible. ET c’est le travail des gens comme Mr Marginean et Mme Guillot que de diffuser de l’information pour que la voix du peuple ait une opinion afin que les médias de masse se rangent dans le camp majoritaire pour vendre leur paperasse.

  37. @Fleur

    Je passe présentement pour une irresponsable aux yeux de mon conjoint, de mes parents, de mon entourage et de mon médecin, qui sont outrés au seul effet de mon questionnement face à la vaccination régulière.

    Ne vous en faites pas, c’est la fin d’un mythe et d’un long tabou. Ce qui compte, c’est que vous avez fait vos recherches indépendantes et vous êtes maintenant mieux informée que ces gens qui vous jugent. Les gens prennent leur informations seulement que de la bouche des grands médias, des compagnies pharmaceutiques et des docteurs qui sont formés par elles.

    La grande question est celle-ci: Quels sont les ingrédients dans ces produits et sont-ils garantis d’être sans danger?

    La réponse est un gros « NON » poilu.

  38. Fleur

    Dans mes recherches, j’ai analysé qu’il était statistiquement plus dangeureux de faire vacciner mon enfant que non… Des cas de polio il y en a plus au canada! Le disphtérie: 1-2 cas par an, le tétanos 5 cas par an, la coqueluche 5 cas mortels par an et le HIB 4 cas par an (toujours au canada sur une population d’environ 30 millions?!?). Je n’ai pas les statistiques sur les oreillons-rougeole-rubéole, mais théoriquement ces maladies, si elles existent encore, doivent se traiter?

    J’ai regardé « Silence, on vaccine! » et je peux vous assurer que des enfants atteints de maladies neurologiques, il y en avait beaucoup plus dans ce documentaire que le peu de cas déclaré de polio, HIB et compagnie.

    Au Québec, seul le vaccin de l’hépatite et de la grippe contiennent du thimerosal. Tous les autres vaccins contiennent du phosphate d’aluminium. Est-ce qu’il existe des recherches sur les incidences de l’aluminium dans nos systèmes?

  39. Sophie Guillot

    Fleur

    Le tétanos et la tuberculose par exemple ne peuvent assurément pas être prémunies par aucun vaccin puisque ces deux maladies, quand on les attrape et qu’on en réchappe, ne produisent rien qui permettent de ne plus les attraper par la suite; ( comme la rougeole, la varicelle, ou la rubéole par exemple ) Cela fait donc 80 ans que l’on vaccine les populations du monde entier avec un placébo, le BCG , et l’on reconnait aujourd’hui que le BCG n’est pas efficace. Forcément, en France par exemple où la couverture vaccinale au BCG était au maximum vu que c’était un vaccin obligatoire, on a constaté une recrudescence de cette maladie… il fallait bien tenter d’expliquer que ça faisait 80 ans que l’on faisait faire de manière obligatoire un geste inutile et même nuisible dans pas mal de cas. Curieusement, dans les populations les plus pauvres, les plus miséreuses, acceptant de vivre dans des logements sans chauffage, avec de l’humidité, la tuberculose est revenue en force au mépris de toutes les campagnes de vaccination.

    Le tétanos quant à lui, fait environ une 50 aine de morts bon an mal an, en France. Parce que le vaccin ne protège pas plus que le BCG ne protège de la tuberculose, d’une part. Et d’autre part parce que sérum ou pas, la première chose à faire quand on a une plaie à risques ( terre ou rouille proche ) c’est de désinfecter quitte à le faire à l’eau et au savon si on a rien d’autre sous la main; le chlorure de magnésium semble aussi donner d’excellents résultats, ayant été découvert par un médecin au moment de la première guerre mondiale, il l’a testé sur des soldats blessés dont beaucoup mourraient de la gangraine ou de scepticémie.

    Pour la coqueluche, cette maladie peut être mortelle dans de rares cas, soit de très jeunes enfants (nourrissons ) soit des vieillards le plus souvent; rares cas de personnes souffrant d’insuffisances respiratoires importantes. Cette maladie produit des mucosités dans la gorge et les groupes à risques n’arrivent tout simplement pas à se débarrasser de ces mucosités. Pour les nourrissons, la meilleur des préventions consiste à ne pas les mettre en collectivité avant 3 ans, et à les allaiter le plus longtemps possible, notamment les allaiter exclusivement jusqu’à 6 mois au moins. A 3 ans, un enfant sait tousser et cracher.

    La rougeole et les oreillons sont des maladies infantiles le plus généralement bénignes , avec une séquelle rare pour les oreillons concernant les garçons qui peut être la stérilité. La rougeole fait des ravages dans les populations d’origine Africaines ; il est possible que leur patrimoine immunitaire ne soit pas correctement conçu pour résister à cette maladie, mais le taux de mortalité des enfants en Afrique due à la rougeole est aussi très probablement lié aux carences alimentaires majeures pour certains enfants. Une rougeole bien soignée reste bénigne. La rubéole n’est pas dangereuse pour la personne qui l’attrape, sauf si c’est une femme enceinte dans le courant du premier trimestre de la grossesse, et la maladie peut générer des malformations sur le bébé. Mais alors pourquoi vacciner toute la population et ne pas proposer le vaccin aux jeunes femmes susceptibles d’avoir des enfants dans les 10 ou 15 ans à venir ? Par ailleurs les vaccins ROR semblent essaimer des pandémies de rougeoles, notamment, ce qui est assez logique puisque ce vaccin est sur une souche vivante…

    Par ailleurs de l’aveu même de mon médecin, mes enfants ayant tous fait une coqueluche (aucun n’est mort je vous rassure) bien des coqueluches passent inaperçues, on tousse, parfois des semaines et puis ça s’arrête . Mais ça peut durer 3 mois. Les personnes vaccinées contre la coqueluche , au mieux toussent un mois. Ce qui veut dire qu’elles développent bien la maladie tout de même et sont contaminantes pour les autres; donc le vaccin semble plus propager la maladie que prémunir les personnes vaccinées et leur entourage.

    La polio… la polio est une maladie fortement invalidante, communiquée par l’eau polluée. On peut stopper totalement l’évolution paralysante de cette maladie et retrouver une mobilité totalement normale avec le chlorure de magnésium en agissant vite. Pourquoi alors a t on généralisé des vaccins, alors que les campagnes de vaccinations ont été suivies très souvent de pandémie de polio très dangereuses , notamment avec les vaccins oraux ?

    La diphtérie… On a constaté une régression de la maladie tout à fait similaire dans des pays ayant pratiqué une vaccination systématique obligatoire et dans des pays n’ayant pratiqué aucune vaccination. Bien entendu, dans les pays vaccinés on a prétendu à tort que la vaccination avait fait ses preuves. Comparons notamment le Japon et l’Allemagne qui n’ont fait aucune campagne de vaccination avec le Canada qui en a faite une dans les années d’après guerre. La chute du nombre de cas et de cas mortels est tout à fait comparable dans ces trois pays, alors qu’un seul a fait une campagne de vaccination.

    Le cas de la vaccination contre l’hépatite m’a toujours laissée perplexe. On se propose de vacciner en effet des nourrissons pour une maladie qui se transmets par le sexe ou le sang. Ce qui veut dire que les groupes à risques sont les personnes à partenaires sexuels multiples, les toxicomanes , et les personnes ayant subit une opération avec transfusion d’avant les années 80. Les nouveaux nés d’aujourd’hui ne rentrent dans aucune de ces catégories, pourquoi donc aller leur administrer ce vaccin avant leur premier jour passé parmi nous comme les USA le préconisent ? Pensent- ils donc que les nourrissons sont susceptibles d’avoir des partenaires sexuels multiples ? Ou que les nourrissons sont susceptibles de s’échanger leurs seringues avec leurs camarades de pouponnière ? C’est un mystère qui reste entier pour moi.

    L’hépatite B est une maladie du foie qui peut être plus ou moins difficile; le risque majeur est une cyrrhose ou un cancer du foie qui provient pour 5% des malades parfois 30 ou 40 ans après avoir contracté la maladie; en vaccinant des nouveaux nés, ne nous prépare t on pas des milliers de cas de cancer du foie pour dans 40 ans ? Personne n’en sait rien, nous n’avons pas 40 ans de recul pour ce vaccin. L’hépatite A a un pronostic assez semblable, la seule hépatite vraiment grave c’est l’hépatite C et il n’existe aucun vaccin contre.

    Je prétends que le véritable bombardement de vaccins auquel nos enfants seraient soumis si on suit les recommandations des laboratoires est très dangereux, parce que ce sont de multiples atteintes à un système immunitaire en pleine construction, en pleine élaboration. Il est d’ailleurs assez étrange d’observer la véritable explosion des allergies de toutes natures par rapport à il y a 50 ans, je parle de véritables allergies conduisant les patients en urgence à l’hopital pour un oedème de Quincke ou un choc anaphylactique, pas des intolérances, parfois désagréables mais supportables. L’explosion des allergies, des asthmes, des eczémas …. ne serait elle pas liée aux vaccins à outrance dont on nous abreuve ?

    Il est question par exemple de vaccins contre la varicelle. En quoi cette maladie est dangereuse ? Comme pour la rougeole, ne va t on pas faire pire avec le vaccin que sans ?

    Pour tous les vaccins grippaux, la question que l’on peut légitimement se poser est tout de même la facilité déconcertante que ces virus ont de muter. Alors comment un vaccin quelconque fabriqué à une date D pourrait il prévoir la nature des mutations pour prémunir les vaccinés de l’attaque de ce virus à venir ? On nage en plein illogisme.

    Pour ce qui est des incidences des adjuvants dans les vaccins, l’aluminium notamment a été pointé du doigt avec certitude dans la myofasciite à macrophage, on pense qu’il joue également un rôle dans la maladie de Parkinson et la maladie d’Azheilmer, et qu’il ne serait pas étranger aux cancers du sein chez les femmes notamment à cause de la présence de chlorhydrate d’aluminium dans les antitranspirants ( ou nouveaux déodorants actuels qui se sont largement répandus depuis 30 ans ). Ces produits se proposent tout bonnement de bloquer la transpiration sous les bras ou des pieds pour les personnes incommodées par l’odeur. Hors, l’odeur de la transpiration est assez directement liée à l’alimentation et l’hygiène de vie. Autant l’hygiène corporelle (se laver se savonner se sécher ) que l’hygiène de vie. Plutôt que de bloquer cette transpiration qui va de fait concentrer sous la peau des aisselles par exemple, les toxines que le corps cherche à éliminer , il serait peut être plus logique de remonter à la source de ces mêmes toxines pour tenter de les éliminer ou de sérieusement les limiter. La plupart des cancers du sein chez la femme démarrent à l’aisselle ou dans le quart supérieur extérieur du sein, c’est à dire tout proche de l’aisselle. On trouve ces antitranspirants de partout, dans tous les supermarchés, et même dans les pharmacies !!

  40. Caroline

    Je vais vous répondre Mme Guillot dès que j’ai quelques heures pour vous démystifier le tout avec des informations vraies et justes.

  41. Sophie Guillot

    à Caroline

    Il faudra que vous m’expliquiez entre autres comment le gouvernement français a pu se permettre de commander 94 millions de doses d’un vaccin qui n’était même pas encore fabriqué et donc encore moins testé sur qui que ce soit, pour oser affirmer encore avec des semaines d’avance les dates d’AMM (autorisation de mise sur le marché) . Parce qu’en principe, une AMM ne se donne pas automatiquement, si on veut que ce genre de procédure garde une certaine valeur et une crédibilité à peu près acceptable, cela suppose que les organismes officiels aient eu le temps de faire des essais dans suffisamment de temps pour garantir de manière à peu près vraisemblable n’importe quel médicament ou vaccin.

    Pour arriver à me faire comprendre logiquement que les vaccinations sont la panacée et ont sauvé l’humanité, je crains qu’il vous faille pas mal de temps, chère Caroline.

    Pour mémoire, suite à la vaccination de 30 millions de Français avec le vaccin hépatite B qui lui n’a pas été fabriqué dans la précipitation, le nombre de déclaration de scléroses en plaques enregistrées par la Sécurité Sociale est passé brutalement de 25 000 par an à plus de 80 000. Allez comprendre pourquoi aucune instance gouvernementale n’est allé se demander pourquoi une si grande différence, quand dans ce pays, ça fait bientôt 40 ans qu’on nous assène régulièrement que le trou de la Sécurité Sociale ne cesse de se creuser, quand on sait que toute personne déclarant qu’elle a une maladie de ce type est aussitôt prise en charge pour tous ses soins à 100% . Que le prix du vaccin hépatite B était très élevé, et que de plus le 15 décembre 1994, un rapport officiel reconnaissait que certains vaccins avaient visiblement des effets neurotoxiques dont le vaccin contre l’hépatite B, le vaccin contre la coqueluche et le vaccin contre la grippe pandémique.

    Les extraordinaires complaisances des autorités françaises à donner par avance les AMM à tous les laboratoires sans même que le vaccin AH1N1 n’ait été ne serait ce que fabriqué laissent tout de même songeur quand on connaît ce genre d’antécédents.

  42. Sophie Guillot

    Le Docteur Girard qui est pharmaco épidémiologiste cite par exemple quelques perles :

    Citation : « Les vaccins issus des différents laboratoires sont très ressemblants et
    ont tous reçu l’autorisation de mise sur le marché délivrée par l’Agencefrançaise des produits de santé. ‘Il n’y a pas de différence majeure dans l’efficacité de ces différents vaccins (…)’ précise le professeur Bruno Lina. (…) Les livraisons [de
    vaccins] devront avoir lieu entre le 15/09/09 et le 31/01/10. Ces clauses sont incluses de façon explicite dans les contrats qui seront signés avec les laboratoires »
    Auteur : Marc Payet
    Source : Le Parisien, 9/07/09
    Déclaration de liens d’intérêts (Art. L.4113-13 du Code de la santé publique) :néant

    Commentaire : Rappelons qu’à cette date, aucun essai clinique n’avait encore été même entrepris avec les vaccins contre la grippe. Ce nonobstant, au terme d’une enquête manifestement documentée aux meilleurs sources, il apparaît qu’en juillet encore (alors que les premières unités de vaccins n’étaient même pas disponibles,
    encore moins testées chez les animaux ou les gens !), les autorités sanitaires françaises considéraient bel et bien l’AMM comme acquise d’avance – jugeant qu’il ne restait plus qu’à fixer les modalités de livraison…C’est du jamais vu dans l’histoire de la pharmacie moderne (1)…
    On tiendra pour moins exceptionnel, en revanche, le propos de Lina (un des « experts » les plus consultés sur cette affaire) qui n’a même pas besoin du moindre test pour affirmer publiquement que les vaccins sont efficaces : un expert qui dit n’importe quoi, c’est tellement banal…(2)

    (1) Compte tenu de l’enjeu en termes de santé publique, notons que si Le Parisien avait mal compris, les autorités sanitaires n’auraient pas manqué de publier un rectificatif…
    (2)Selon Le Figaro.fr du 12/08/09, « l’OMS vient seulement de fournir les fabricants de vaccins en
    H1N1 (…) Les plus optimistes parient pour une disponibilité du vaccin en novembre-décembre, les plus pessimistes en janvier, indique le Dr Jean-Marie Cohen ». A cette date, par conséquent, des prototypes de vaccins n’étaient même pas encore disponibles : l’octroi d’une AMM avait
    cependant été publiquement annoncé plus d’un mois auparavant ! Il est facile de vérifier que
    l’inconscience de l’administration dans ses aveux éhontés va cesser à partir de fin août, lorsque j’aurai [le Dr Girard] pour la première fois déclaré publiquement que « on a payé un vaccin qui n’était pas prêt. Et qu’on m’explique comment on fabrique un vaccin en trois mois alors qu’il a toujours fallu des années pour n’importe quel médicament » (France-Soir, 26/08/09). C’est seulement à partir de ce moment que le
    Ministère va essayer de justifier rétrospectivement son inconscience en clamant, au prix d’innombrables contradictions pointées dans ces pages, qu’il n’était pas question de brader l’AMM. L’AMM n’a pas été « bradée » : le Ministère a même payé les fabricants (sur l’argent des contribuables) pour leur offrir l’AMM et les prier d’accélérer les livraisons !

  43. Sophie Guillot

    Il en a comme ça un fichier d’une soixantaine de perles dans ce genre, et émises par les plus hauts responsables politiques de ce pays, ainsi que par les plus hauts responsables de la santé publique ( IVS, AFSSPAS, Comité technique des vaccination, médecins, chercheurs, épiédémiologistes etc… )

    En voici quelques autres, pour le plaisir :

    Citation : « Quant aux complications neurologiques, tel le syndrome de Guillain-
    Barré (…) – qui se traduit par des paralysies généralement régressives en quelques jours -, elles sont rarissimes : 1 cas sur 1 million. (…) les 532 cas de Guillain-Barré (dont une trentaine mortels) survenus aux États-Unis en 1976 après la vaccination hâtive de 40 millions de personnes sont dans toutes les mémoires »
    Auteur : Sandrine Cabut
    Source : Le Figaro, 21/09/09
    Déclaration de liens d’intérêts (Art. L.4113-13 du Code de la santé publique) : on
    ne sait pas si l’intéressée est professionnelle de santé.
    Commentaire : Avec une telle puissance de calcul mental, cette fille perd son temps dans le journalisme : elle devrait postuler à l’Institut de veille sanitaire…

  44. Sophie Guillot

    source :
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article57

    Si cela vous amuse vous pouvez toujours aller vérifier par vous-même.

  45. Jenyfer

    Bonjour,

    Je suis étudiante en soins infirmers et votre article me laisse perplexe par rapport au vaccin de la grippe A (h1n1). Je commence mes stages ce vendredi et j’ai été informé que nous devrions obligatoirement se faire vacciner pour entrer à l’hopital. Cependant, je ne veux pas me faire vacciner pour plusieurs raisons. alors, j’aimerais savoir s’ils ont le doit de m’obliger à me faire vacciner. Je ne sais pas si vous pouvez m’informer à ce sujet, car si je demande à mes professeurs, ils vont certainement me dire de me faire vacciner contre cette tromperie qu’on nomme virus.

    Je vous remerci

    Jenyfer

  46. Sophie Guillot

    Jenyfer ,
    Je ne connais pas précisément la loi au Canada, mais pour la France, je suis certaine de ce que j’avance : personne ne peut obliger qui que ce soit à se faire vacciner pour le AH1N1 même pas les professionnels de santé, le syndicat des infirmières françaises qui a publié un article le 1er septembre précisant que d’après leur sondage, 67% des infirmières interrogées ne voulaient pas se faire vacciner et 42% des médecins n’avaient pas non plus l’intention de se faire vacciner ( mais syndicat qui recommande pourtant chaleureusement le vaccin contre la grippe saisonnière par ailleurs… alors que grosso modo c’est à peu près inefficace et pas exempt de danger non plus , bref ) ce syndicat a fait paraître un article parlant justement des obligations vaccinales au travail.

    Je ne sais pas si vous êtes élève infirmière en France ou au Québec, ce que je sais par contre c’est que Poirier et Bolduc ont joué la carte de l’intimidation pour tous les professionnels de santé à ce sujet, mais jouer l’intimidation ne veut pas dire que légalement quiconque puisse vous l’imposer ce vaccin.

  47. Ultimement, Jenyfer, la Charte des Droits et Libertés du Canada protège te protège et personne ne devrait avoir le droit de vous forcer à vous faire inoculer des substances sans votre consentement.

    La question ultime est celle-ci:

    À qui votre corps appartient-il?

    Est-ce que vous pensez qu’un gouvernement peut vous dicter ce qui va entrer dans VOTRE corps, est-il celui qui contrôle votre corps, votre vie et votre destinée?

    Je les menacerais de poursuite en justice pour atteinte grave à mes droits et libertés, quitte à le faire, comme l’on fait les médecins et infirmières de l’État de New-York qui ont obtenu une injonction pour faire tomber la vaccination obligatoire du personnel de santé.

    À vous de décider si vous appartenez au gouvernement ou pas, si vous êtes une esclave ou pas.

    Amicalement,

    François M.

  48. Sophie Guillot

    François ,

    Sur le plan théorique je suis entièrement d’accord avec ce que tu as écrit ici . Simplement , pour ce qui concerne le véritable acharnement dont sont capables les pouvoirs publics dès qu’on parle d’OBLIGATION vaccinale, je peux aussi témoigner de ce qu’il s’est DEJA passé en France…

    Des parents refusant la vaccination obligatoire pour leurs enfants et refusant de mentir en faisant des certificats de complaisance pour contre indication, ou en faisant de faux certificats de vaccinations, se sont vus retiré la garde de leurs enfants pour une durée de 24 heures, le temps pour les services sociaux de pratiquer les dites vaccinations contre la volonté des familles. Et les enfants leur ont été rendu à ce terme. Voilà à quoi sont prêts certains juristes en France et les services dit de la DDASS ( Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales) . Donc pour Jenyfer, le question est bien que il n’y a pas à ce jour d’obligation vaccinale qui lui soit opposable , ce qui fait qu’elle a parfaitement le droit de refuser de se faire vacciner.

    NB : ce que je trouve inquiétant concernant la vaccination AH1N1 c’est que les pouvoirs publics ont décidé de ne pas impliquer les médecins traitants ( qui sont en principes ceux qui connaissent le mieux les dossiers de leurs propres patients … ) . Est ce pour être surs et certains d’éviter des certificats de complaisance ou des faux certificats de vaccination ? Je l’ignore.
    Sans doute des médecins peu prudents ont fait des faux certificats sans faire acheter les vaccins aux patients, ce qui fait que le nombre officiel de personnes vaccinées ne doit pas correspondre aux chiffres de vaccins vendus…

  49. Caroline

    Le vaccin contre H1N1 a été exceptionnellement homologué de façon précoce de façon à pouvoir vacciner les gens avant la 2e vague de la grippe H1N1. Il faut savoir qu’un vaccin ne peut être produit plus rapidement qu’il ne l’est actuellement, c’est-à-dire que cela prend entre 5-6 mois à produire à partir du moment où le virus est identifié. C’est donc dire que si nous avons reconnu le virus qu’en fin mars 2009 il fallait logiquement s’attendre à ce que les vaccins soient disponibles qu’à la fin septembre. Ceci laisse simplement le temps pour faire les études préliminaires mais non les études à plus grande échelle qui représentent habituellement la 3e phase d’étude que tout médicament/vaccin doit remplir avant d’être homologué par Santé Canada. Il faut aussi savoir que cette 3e phase d’étude peut durer jusqu’à un an. La nécessité d’étude du vaccin contre la grippe H1N1 peut aussi paraitre moins nécessaire si l’on se base sur le fait qu’il est constitué de substances déjà bien connues et suffisamment étudiée. Il m’apparait donc très logique et surtout éthique d’offrir le vaccin avant la 3e phase d’étude alors que la 2e vague de pandémie est déjà amorcée. Qui pourrait croire qu’il est moral de regarder passer la pandémie alors que nous avons un vaccin très probablement sécuritaire et possiblement plus efficace que les vaccins de la grippe saisonnière ??

    Par ailleurs, je vous prie de ne pas confondre tous les vaccins entre eux. Vous devriez vous informer de sources plus crédibles. Par rapport au vaccin de l’hépatite B, il faut savoir qu’aucun lien entre le vaccin et le guillain barré ou la sclérose en plaque n’a été établi à ce jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s