L’assouplissement quantitatif

pallet_x_10
(Un milliard de dollars en coupure de 100$)

L’assouplissement quantitatif. Nous entrons dans un nouveau jargon, un nouveau langage, que les habitants de la planète financière parlent. Il s’agit du banco-langage. Des termes à la résonance cognitive douteuse qui décrivent une réalité virtuelle. L’assouplissement quantitatif.

J’imagine que c’est le seul terme valable lorsque vous voulez faire croire que vous avez plus d’argent que la réalité. Selon Wikipedia, l’assouplissement quantitatif est la création d’argent ex-nihilo  par une banque centrale, et son injection dans le système bancaire.

Ce n’est pas aussi directement déviant au point qu’on imprime des tonnes de billets de banque, bien que cela se fasse. Dans cet âge électronique, lorsque la Banque d’Angleterre ou la Fed veulent quantitativement assouplir les choses, ils font simplement un transfert électronique à eux-mêmes. Les hommes cravatés ne font que pousser sur quelques boutons et se disent qu’ils ont quelques milliards de plus qu’ils pensaient. Ceci est l’équivalent bancaire de prétendre que vous venez de trouver un billet de 20$ et que vous vous faites venir un gros club sandwich pour célébrer, sur la base que que ne serez pas capable de payer lorsqu’il arrive, mais étant dans un joyeux esprit d’attente. Seulement que les banquiers peuvent penser que c’est raisonnable. C’est ce qu’ils font en finançant leur propre dette, ils monétisent leurs dettes.

Ce nouveau terme n’est qu’un parmi des dizaines de termes d’un nouveau lexique dont nous ignorons encore tous la signification. Vous vous rendez compte que vous n’êtes plus en train de parler un langage connu lorsque vous entendez les gens déblatérer des mots comme commodity swaps, credit default swaps, stratégies d’arbitrage sur la structure du capital, système fractionnaire bancaire, contango, corrélation, sécurité hybride, option à barrière activante, option quanto, test de stress, thêta, valeur d’un point de base et exposition maximale dérivée d’ajustement aléatoire. Pour vous dire vrai, je viens d’inventer le dernier terme. J’entre dans ce délire de faire-croire virtuel.

Le nouveau langage latin que personne de la plèbe ne comprend, le banco-langage. J’ai essayé d’appliquer les nouvelles règles à mes propres affaires. J’ai appelé ma banque la semaine passée et je leur ai dit que contrairement à leur données, j’ai un bonus de quatre ans sans pénalité à effet saisonnier et non trois, ayant tout juste injecté une année de plus dans le système pour assouplir quantitativement ma prime quanto question de faire un test de stress thêta. Ils ont refusé de réduire mes coûts de renouvellement. Mais je travail encore sur ce dossier.

Pendant ce temps, perdu dans ce brouillard sémantique, les médias et les politiciens refusent de vous parler de l’élément le plus important de la prochaine phase de la crise financière. Les contrats du marché des produits dérivés totalisent environ 700 000 milliards de dollars (700 000 000 000 000$) selon la Banque des règlements internationaux (BRI) ou Bank for International Settlements (BIS) en anglais).

Pour vous donner une idée de grandeur et vous mettre ce chiffre en perspective, la crise du marché de l’hypothèque résidentiel (subprime) était au plus de 23 000$ milliards aux États-Unis. Nous nous échinons avec ces plans de sauvetage pour sauver les marchés boursiers, mais il n’est évalué qu’à un peu moins de 15 000$ milliards au total, aux États-Unis encore. Le PIB de ce dernier est de 14 200$ milliards. La valeur totale de tous les marchés boursiers du monde ne dépassent pas les 50 000$ milliards, selon la World Federation of Exchanges.

La bulle des produits dérivés qui est en train d’éclater et qui va prendre toute son ampleur cette année et en 2010, celle du papier commercial bancaire, des fonds de couvertures, est de l’ordre de 700 000 milliards de dollars. (Source)

Maintenant, la photo ci-bas représente 1000 milliards de dollars en coupures de 100$. Avez-vous vu la taille d’un humain, dans le coin à gauche, en tout petit? Maintenant, multipliez cela par 700. Ceci devrait vous donner une idée de l’ordre de grandeur des chiffres dont nous parlons ici.

Voilà l’éléphant dans le coin du salon que tout le monde refuse de voir.

pallet_x_100002

30 Commentaires

Classé dans Actualité, économie, François Marginean

30 réponses à “L’assouplissement quantitatif

  1. Garamond

    Faudrait revenir au vieux principe auquel beaucoup de monde croit : Autant d’or que d’argent en circulation….
    Ce qui n’est plus le cas depuis longtemps….

  2. Excellent ! À la Banque Mondiale, quand j’étais vraiment pratiquant, on appellait ces injections des ajustements structurels. 20 dollars d’ajustements structurels pour un dollar d’aide au pays sous-développé, dont 80% retournait dans les pays développés en équipements et consultation.

    Il ne restait finalement dans le pays « aidé » , a part le machin en beton generalement d’utilité douteuse qu’onh y avait construit, que les pots-de-vins – renvoyés en Europe au plus vite et l’argent dépensé par les consultants pour la biere et les filles…

    Je vous suggere de passer cet article à Rue 89 . Quant a la réalité derriere ça, nous en avons deja parlé: l’écart entre le monétaire et le réel est tel, qu’il na plus la moindre importance. Il ne reste qu’à dire que tout cet argent ne vaut rien et à mettre en circulation une monnaie d’échange « de transition » … ce que ne pourra faire qu’un gouvernement « fort ».

  3. À mon avis, il faudrait revenir au principe encore plus vieux de ne rien avoir à faire avec un système hiérarchique, et encore moins lorsqu’il est basé sur le contrôle, l’assujetissement, la perversion, et la marchandise-ation de tous et tout.

    Et par ‘tous’, j’entend les humains autant que tous les
    autres-qu’-humains.

    De revenir à un état humain, d’où l’on considère les autres, ‘tous’ les autres comme étant ce qu’ils sont vraiment, et non des ressources à exploiter.

    La vie va réellement recommencer à s’épanouir si ou lorsque cette pathologie stupide, écocidaire et suicidaire – cette culture, cette civilisation maintenant industrialisée – sera abandonnée une bonne fois pour toutes. Les autres ‘solutions’, à mon avis, n’en sont pas.

    Bon, je sais très bien que mon point de vue est très marginal.

    Merci
    -Misko

  4. @Garamond

    Il faut absolument retourner à de l’argent qui est échangeable pour de quoi de concret. Je pense que la prochaine étape devrait être étalon à l’or, l’argent mais aussi d’autres choses de valeur. Pas seulement l’or car le problème qu’on avait était que l’or est trop facilement contrôlable par quelques individus (surtout par des banquiers). L’or était ainsi contrôlé par quelques une mais pas par la masse en général. Éliminer les monnaie flottantes aussi. C’est une calamité qui s’est avérée très néfaste. Il faut aussi éliminer le principe de faire de l’argent avec de l’argent. Seule une vraie économie, sans spéculation sur les ressources dont nous dépendons pour survivre, peut avoir une certaine stabilité.

    @Pierre JC Allard

    Effectivement. Ce 700 000 milliards de dollars du marché des produits dérivés (oui, c’est bien du banco-langage) est de la pure fiction qui se révèle comme telle. Ce n’est pas des pertes, mais bien de l’argent qui n’existait pas qui disparait. Assez paradoxal… Mais on nous laisse avec la facture de tout rembourser ces magiciens de malheur avec de l’argent créé de nul part qu’ils redonnent au banquiers qui l’ont créé. Pendant ce temps, pour « rembourser » cette dette, nous allons devoir privatiser le gouvernement, les ressources naturelles et couper dans les services sociaux. Qui va terminer la partie moins riche qu’il ne l’était au départ? (Je vous laisse le soin de répondre)

    Mais attention, si nous pensions que les effets de l’éclatement de la bulle des subprimes avait ravagé l’économie, attendez de voir l’éclatement d’une bulle qui est de 30 à 65 fois plus vaste????

    ON A RIEN VU ENCORE

    @Misko

    On a rien vu encore et c’est le point central de cet article. Je pense que les lecteurs ont gelé ou n’ont pas allumé, ou sont simplement bouche bée. Je m’attendais à plus de réactions, mais tant pis, c’est pas grave.

    @Tous (corrigé le 24 mars 2009)

    Avez-vous remarqué que dans l’image du bas, les palettes sont empilées deux de haut? C’est beaucoup de cash 1000 milliards. Imaginez (si c’est vraiment possible) de vous imaginer 700 fois plus. Ça commence à être ridicule.

    C’est une économie virtuelle qui éclate, de proportions jamais vues auparavant, mais qui très malheureusement affecte la réalité très concrètement. C’est gens, ces artisans de la crise, devrait être considérés comme de dangereux criminels, psychopathes et devraient être envoyé à Guantanamo pour subir des sessions de torture par la CIA. Ce sont de RÉELS TERRORISTES.

    Et dire qu’ils essaient encore de nous effrayer le spectre de Tim Osman (Bin Laden), l’homme de la CIA qui est mort il y a plusieurs années, alors que de vrais terroristes en habit-cravate se promènent librement et ruinent l’économie mondiale en plongeant des centaines de millions de personnes dans la misère la plus abjecte.

  5. gaetanpelletier

    François,
    Eh! Ben! Je dirais même que je suis pour la peine de mort… Tant qu’à condamner Madoff à 150 ans, aussi bien…
    On ruine un peuple, les petits travailleurs. Ensuite, on lui demande de rembourser.
    Un nouvel hitlérisme. Pas de croix gammée… La cravate et le dollar.
    Ça me répugne.
    Tu dis ne pas avoir eu de réactions… Peut-être que non. On est restés étouffés.
    Dont je suis.

  6. @gaetanpelletier

    C’est bien ce que je pensais. J’ai de la misère moi aussi à trouver les mots nécessaires pour exprimer ce que je ressens. C’est répugnant comme vous dites, extrêmement répugnant et révoltant. Inacceptable. J’ai aussi déjà écrit comme vous que je ne suis pas pour la peine de mort, mais dans des cas comme ceux-là, nous devrions pendre quelques banquiers et financiers question d’envoyer un message clair à ces terroristes qui n’hésitent pas à voler l’argent des travailleurs, leur fond de pension et le reste de l’économie. 31 millions d’Américains ont maintenant recourt aux coupons pour la nourriture. Les gens vont littéralement commencer à crever de faim, même en occident.

  7. Pingback: L’AUMÔNE AU GRAND CANYON « LA VIDURE

  8. gaetanpelletier

    François,
    J’ai envoyé à Agoravox le billet ci-dessus. Agoravox privilégie des articles de «faits».
    Les articles de faits c’est comme la rubrique des chiens écrasés.
    C’est comme répéter en bon citoyen à genoux.
    Un journaliste «de papier» disait que les articles des blogs ne sont pas de sources vérifiables. Ce qui doit signifier plus ou moins fiables.
    Je ne sais pas ce qu’ils ont de plus de «fiable» que les blogueurs. Les sérieux, j’entends.
    Au risque d’être impoli, je dirais que beaucoup d’entre les journalistes ne traitent pas de la rubrique des chiens écrasés, ils sont écrasés par les chiens…
    Je ne pense pas que les rubriques nécrologiques vont faire avancer l’humanité.
    J’ai visionnné Mein Kampf hier. Le scénario d’une gang de gansters qui ont prit le pouvoir vers les années 30.
    J’y ai trouvé les mêmes formules qu’aujourd’hui.
    Un copier-collé.
    Sauf que nos SS ont l’air d’avoir de la classe.
    Goebel y prendrait son pied.

  9. stephane

    bonjour,
    oui ,cela laisse sans voix.
    et si on supprimait les dettes?
    ou les intérêts sur les dettes?
    comment peut-on demandait aux particuliers de rembourser de l’argent qui n’existe pas?
    j’avoue être perdu……………

  10. @gaetanpelletier

    J’ai été désappointé par Agoravox aussi lorsqu’ils ont refusé de publier la pétition contre l’uranium appauvri que j’avais monté pour des raisons vraiment bizarres. Je suis allé visité votre site encore une fois et je vous assure qu’il est non seulement plaisant de vous lire, mais aussi que vos textes, avec ce talent certain que vous avez, savent mêler la prose, l’humour et le sérieux des informations vitales. Je vous lève mon chapeau.

    Restez ici, on vous apprécie!

    @stephane

    Je crois fortement que la seule solution de s’en sortir va être effectivement d’effacer cette bulle virtuelle des produits dérivés, avec toutes ces fausses dettes.

    On ne demande pas aux particuliers de rembourser de l’argent qui n’existe pas, ce qu’on leur demande c’est de donner notre argent à des banquiers, des compagnies privés et des financiers. La crise n’est qu’un prétexte, un écran de fumée.

    Tous ces gros mots financier du banco-langage servent à vous perdre mentalement pour masquer le simple fait qu’ils sont en train de nous voler en plein jour.

    Et tout ça semble être business as usual pour la plèbe qui ne réagit vraiment pas!

  11. gaetanpelletier

    François,
    Tant mieux si ce que je fais peut aider aux gens à faire comprendre un peu ce qui se passe. Je tente tout simplement de les faire «dévier» vers des idées importantes. D’autant qu’elles ne font qu’appuyer ce que je pense.
    Suis en train de télécharger l’émission du 19mars.
    ________________________
    …«la plèbe qui ne réagit vraiment pas».
    Il a raison Stéphane, le problème est que je croyais moi aussi, avant, qu’il n’y avait que de petits escrocs et que la société se chargeait de nous protéger.
    J’ai bien peur que les plus grands sont à l’air libre, et qu’ils nous pompent pas seulement de l’air.
    Je ne connaissais rien en économie – et ça n’avait aucun intérêt pour moi.
    Je me suis réveillé en octobre dernier. Alors je suis allé me renseigner sur ce jargon du banco-langage.
    Un jargon d’initiés. C’est ce genre de jargon que prennent les crétins pour s’approprier d’un savoir et le garder.
    En réalité c’est plus simple.
    Je ne suis pas encore un champion, mais je suis moins nul qu’avant.
    Bonne journée!

  12. Jonathan Grégoire

    @Francois M.

    Tu dit: »Avez-vous remarqué que dans l’image du bas, les palettes sont empilées deux de haut? C’est beaucoup de cash 1000 milliards. Imaginez (si c’est vraiment possible) de vous imaginer 700 000 fois plus. Ça commence à être ridicule. »

    700 000 Milliards c’est 700 x 1000 milliard pas 700 000 x 1000 milliard.

  13. @Jonathan Grégoire

    Merci mille fois pour m’avoir signalé cette erreur, je devais dormir au gaz en écrivant ce commentaire. Je vais de ce pas aller corriger cette grossière coquille!

    Merci encore!

    François M.

  14. gaetanpelletier

    J’avais remarqué aussi François et pourtant j’ai commis une erreur semblable dans L’AUMÔNE AU GRAND CANYON:
    «La planète compte 6,7 milliards d’habitants. Si on prend seulement les 700 milliards de dollars américains et qu’on les divise par les 6,7 milliards de personnes qui vivent sur terre, cela équivaudrait à 104 dollars par habitant « .»
    Et non 104 millions.
    Ce premier calcul avait été fait par un américain, repris par un français, et repris par moi.
    Quelqu’un m’en a fait part par courriel.
    Avec tous ces zéros on s’emmêle.

  15. C’est quand même dommage que vous n’ayez pas tenté de montrer une planche avec justement, les 700 « éléphants ».

    Enfin. Comme les US tiennent la Chine en otage et qu’il n’y a qu’elle pour les en sortir, le couple chimérique a encore de beaux jours devant lui et l’Europe seule, en paiera le prix.

    [business] as usual 😉

  16. Pingback: Le nouvel ordre mondial s’affiche publiquement « Les 7 du Québec

  17. Pingback: Camps d’internement du Homeland Security & du FEMA en cas troubles civils « Les 7 du Québec

  18. Pingback: C’est la fin de la récession (!?!) ;-) « Les 7 du Québec

  19. Pingback: Le dollar mûr pour une dévaluation catastrophique « Les 7 du Québec

  20. Pingback: Le dollar US mûr pour une dévaluation catastrophique

  21. Pingback: Massive manipulation du prix des métaux précieux « Les 7 du Québec

  22. Pingback: Spéculation financiere encore et toujours: magouille sur les cours des métaux précieux « Le Gaulois Déchaîné

  23. Pingback: L’inflation, cette taxe cachée | Les 7 du Québec

  24. Pingback: L’inflation, cette taxe cachée | CentPapiers

  25. Pingback: Les Voix du PANDA » Blog Archive » L’inflation, cette taxe cachée

  26. Pingback: L’inflation, cette taxe cachée | LA VIDURE

  27. Pingback: L’inflation, cette taxe cachée

  28. Pingback: les nouvelles internationales « RodolphepilaertROOTS

  29. Pingback: Le Nouvel Ordre Mondial, c’est quoi? | Le savoir est une arme

  30. I’m no longer certain where you’re getting your info, but good topic. I must spend a while finding out more or figuring out more. Thank you for great information I was searching for this information for my mission.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s