NOTRE Obama

Le résultat le plus sûr des dernières élections, au Canada comme au Québec, c’est qu’une large majorité des citoyens n’en sont pas satisfaits. Il y a d’abord ceux dont le candidat a perdu, plus tous ceux qui se seront abstenus – ce qui fait déjà 75 % de la population – mais il ne faut pas croire que l’autre 25 % est enthousiaste. Une bonne part d’entre eux ont l’impression d’avoir échappé au pire en luttant pour le moindre mal.

Les Québécois, aujourd’hui, ne sont pas satisfaits de leurs leaders politiques. On ne sent ni « trudeaumanie », ni cette dévotion qu’inspirait René Levesque, ni même ce respect révérentiel qu’on avait pour Bourassa, notre « universelle aragne » à nous. Aujourd’hui, on réagit par un haussement d’épaules … Plutôt elle que lui, plutôt celui-ci que celui-là… Rien pour marcher en chantant vers des dépassements.

Or, c’est de ça que nous aurions besoin. Un nouveau projet emballant. Un leader qu’on veut suivre. Des objectifs qui méritent des sacrifices. Notre plus gros problème, ce n’est pas cette crise financière qu’on voit se dérouler; c’est de ne plus avoir de projet de société. Nous ne croyons plus vraiment à un véritable progrès social et il y a déjà une génération que collectivement l’on ne s’enrichit même plus !

Les gros ennuis que la crise va nous apporter seront peut-être un bien pour un mal, s’ils nous arrachent à tous les petits problèmes mesquins qu’on vit sans même sortir de notre torpeur, mais il faudrait qu’on puisse suivre quelqu’un avec confiance. QUI ?

J’ai le goût de vous le demander. De tous ceux que l’on connaît et qui ne sont PAS des homme politique, n’y en a-t-il pas un en qui vous auriez confiance pour définir un but, un projet et un plan que nous suivrions avec enthousiasme ? Cherchez bien dans toutes les sphères d’activités, car ce n’est pas d’un spécialiste que nous avons besoin. Nous avons besoin de quelqu’un qui fasse consensus et qui nous inspire…

Si chacun identifiait son leader idéal et le disait a tout le monde, des noms surgiraient sur lesquels se bâtiraient des consensus de plus en plus larges… Et au lieu d’attendre qu’un nouvel ambitieux se pointe et veuille nous convaincre qu’il est le Messie, on découvrirait chez-nous la perle rare, qu’on pourrait aller chercher a sa charrue comme Cincinnatus et qui sortirait peut-être notre société du marasme…

Il y a quelques semaines, j’ai posé cette question sur le site Nouvelle Société et on a fait quelques propositions. Paul Desmarais, Le Cardinal Turcotte, Laliberté du Cirque du Soleil, Chagnon (pere)de Videotron, Khadir de QS… Je ne conteste pas l’opinion de mes lecteurs, mais je suis resté sur ma faim…

Si on cherche dans le milieu des affaires, pourquoi pas Angelil ? Langlois ? Dans le milieu universitaire pourquoi pas Lauzon ? N’a-t-on pas un intellectuel du Devoir, un scientifique comme Reeves ou un écrivain nomme VLB qui pourrait devenir un maître à penser ? Un héros comme Dallaire pour nous inspirer ?

Je vous entend soupirer les yeux au ciel et il y en a même qui rigolent. Mais n’y a-t-il pas UN homme ou une femme au Québec qu’une majotrité d’entre nous verrait comme compétent, digne de confiance … et inspirant ?

Vous avez des idées ?

Pierre JC Allard

41 Commentaires

Classé dans Actualité, Pierre JC Allard

41 réponses à “NOTRE Obama

  1. PourqCarollane et Maxime….

  2. Carollane et Maxime de S.A semblent répondre à ces critères.
    Sérieusement je crois que le monde a perdu confiance non seulement dans ses supposé élites politiques mais dans les partis eux-mêmes. Pourquoi un seul sauveur et pas un rassemblement de personnalités reconnus dans leur milieu et possédant encore leur virginité se présentant comme indépendants.

  3. A Forgues

    À ceux et celles qui se demandent encore le comment et le pourquoi de la souveraineté, alors que la souveraineté est une question de survie !

    Les québécois doivent s’outiller pour bâtir un modèle axé sur le respect de la Nature et le premier outil qu’il faut acquérir est certainement la Souveraineté qui donne ce plein pouvoir de décision. Chez moi, la question n’est plus du comment ou le pourquoi, mais du quand deviendrons-nous un pays.

    Pour saisir l’urgence de la situation, j’incite les internautes à visionner un documentaire qui passe à SE (Super Écran) durant le mois d’avril. » La 11e heure, le dernier virage « ce documentaire explique l’impact de l’Homme sur l’environnement et ce que celui-ci doit faire pour influencer son futur.

    Après avoir visionné ce document, vous comprendrez que pour les prochaines générations, rien n’aura autant d’importance que nos relations avec l’environnement, nous devrons apprendre à respecter la Nature qui régit la vie sur Terre, c’est une question incontournable de notre survie.

    Moi, j’appuierai celui ou celle qui a le pouce vert sur l’environnement…

    A Forgues, Lévis

  4. Alain B.

    Jacques Parizeau serait selon moi encore le meilleur candidat pour les interets du Quebec

  5. Mathieu S.

    Hubert Reeves, Mario Beaulieu de la SSJBM, Gilles Duceppe, Kahdir.

  6. gaetanpelletier

    Lauzon, ce n’est pas loin.
    Quelqu’un de crédible, simple, etc,
    Les gens veulent se voir à travers leur dirigeant.
    Pierre Curzi est un nom qui me vient à l’esprit.
    Mais je vais continuer d’y penser.
    Quelqu’un parle de Kahdir. Bonne idée!
    gaetanpelletier@wordpress.com

  7. Je sais que tu l’as déjà référé, mais la situation économique joue toujours un grand rôle dans la popularité d’un(e) leader. Devant la crise, M. Charest a obtenu une taux de satisfaction de plus de 50 percent du Québec, donc la crise pourrait bien expliquer sa chute en popularité.

    Et n’ayez pas des illusions avec M. Obama, il est seulement un autre polichinelle des capitalistes, même s’il parait bien sympathique…

    A. Forgues: Je peux pas comprendre c’est manque de réalisme, que le Québec deviendrait un paradis sur la Terre s’il deviendrait indépendant. Les problèmes du Québec sont celles du capitalisme, c’est simple. Socialisme ou Barbarisme, comme il est dit…

  8. Julien Niquet

    – Jacques Parizeau (peut-être un peu trop âgé)
    – Biz des Loco Locas (assez impressionnant)
    – Bernard Landry…

  9. Redge

    Un leader, aussi charismatique soit-il, n’est pas la solution. Nous devons nous prendre en main et cesser de toujours remettre le pouvoir dans les mains d’un petit groupe de personnes qui dirige une nation complète. C’est illogique et nous en avons la confirmation jours après jours, années après années: ça ne peut fonctionner! À cause de ça, nous faisons du surplace.

    Cessons de nous déresponsabiliser!

    N’êtes vous pas tannés de vous dire que « plus ça change, plus c’est pareil »? Eh bien la politique, c’est ça.

  10. Cavour

    Bonjour

    Il y a déjà beaucoup de personnes qui s’engagent dans diverses activités. Vous pouvez aussi le faire sinon…organisez en une.

    Écrire des textes dans un blogue c’est intéressant, mais est-ce suffisant ? Efficace ?

    Méfions-nous des images qu`on nous propose et qui prenne beaucoup trop de place. Il y a beaucoup d’étoiles filantes.

  11. Je vais dans le même sens que Redge. Ce culte du chef alimente notre servitude et notre dépendance. J’opte pour la formule « équipe » où les experts changent selon le domaine ou le problème. La formule qui s’en rapproche le plus est l’idée d’avoir deux porte-parole, comme le fait Québec solidaire.

  12. fern

    Redge

    On entend souvent l’expression: »prenons-nous en main » .
    Qu’est-ce que CELÀ veut dire concrètement ?
    COMMENT ?

  13. A Forgues

    Revenir à la base, l’équipe d’abord…
    La souveraineté du Québec soulève la grogne de bien des supporteurs de la première heure qui sont devenues des gérants d’estrades voyant que les questions gomment le projet bien plus que les réponses peuvent le mettre en évidence.
    Combien de fois la question suivante s’est posée ? Comment ça coûte, hein ? Alors pourquoi ne pas ajouter celle-ci ? Combien perdons-nous du fait d’être administrer par l’autre solitude ?
    Toutes les réponses venant des études les plus crédibles prendront le champ en moins de deux avec un peuple qui a la volonté de se prendre en main, de croire au lendemain, d’apprendre, de penser, de travailler et de vivre avec fierté.
    Tout cela commence lors d’un vote pour acquérir la légitimité d’agir.
    A Forgues, Lévis

  14. Aimé L

    Bonjour à tous,

    Je suis d’accord avec Redge et Lutopium.

    Pourquoi ce culte du chef?

    Est-il possible que personne ne nous vient spontanément à l’esprit tout simplement parce que le chef recherché n’est pas connu du public, qu’il n’est pas à la télé ou dans les journaux, bref qu’on n’en ait jamais entendu parler et qu’on ignore son identité?

    Est-il possible que l’on soit insatisfaits des  »dirigeants » parce que s’en remettre à d’autres pour gérer divers aspects importants de sa vie ne peut être autre chose qu’un exercice insatisfaisant?

    Est-il possible que ce chef soit d’abord et avant tout dans chacun d’entre nous?

  15. Vibrations

    @ Aimé L

    Je comprend bien la fondation philosophique de ton argument, mais peux-tu développer ta pensée dans un monde concret?

  16. Aimé L

    Vibrations…

    Quelqu’un de plus brillant que moi a écrit que le destin de l’homme est de se gouverner ou d’être gouverné.

    C’est le choix fondamental.

    Ou bien tu te prends en main individuellement, ou bien tu délègue cette tâche à un représentant qui se chargera de te gouverner.

    Tel que mentionné dans l’article, le gouvernement est élu par à peu près 25 % de la population.

    Qu’est ce qui confère l’autorité au gouvernement pour diriger le 75 % qui n’a pas consenti à être représenté par celui-ci?

    Fondamentalement, la très grande majorité de la population se SOUMET à l’autorité  »apparente » des dirigeants, même si elle ne les considère pas représentatif.

    Je l’ai déjà dit, nous avons oublié qui nous sommes.

    Nous sommes des hommes (et des femmes) créés par Dieu, à son image, pour dominer tout ce qui se meut sur la terre.

    http://www.info-bible.org/lsg/01.Genese.html

    Au lieu d’assumer ce rôle, et de s’assumer, la très grande majorité accepte d’être dirigée, comme des moutons, et nous cherchons le prochain berger qui mènera le troupeau.

    Donc, pour répondre à ta question, je n’ai pas de réponse magique, mais je sais que je ne suis pas un mouton, et partout ou je regarde, je ne vois que cela.

    Je préfère m’en remettre à Dieu, car Dieu est tout-puissant, et comme il m’a créé à son image, je le suis également.

    Vive mon esprit libre.

  17. Aimé L.

    Pourquoi voudrais-je un Obama Québécois?

    Je ne suis pas un communiste. Je ne désire pas que le gouvernement soit propriétaire de tous les moyens de production. Je n’ai aucune envie de sauver des entreprises en faillite, qui se retrouvent ainsi par leur propre turpitude. Je ne suis pas plus le financier des banquiers.

    Je suis contre l’aide sociale aux corporations. Je ne crois pas en la concentration des pouvoirs. Je ne crois pas aux mensonges, à la manipulation, à l’infantilisation du peuple.

    Obama n’est qu’une image manipulée par les médias.

    Le Québec aura son Obama lorsque les autorités décideront d’en créer un, comme on semble tenter, sans grand succès jusqu’à présent, avec Ignatieff, mais la pièce de théatre n’est pas terminée…

  18. gaetanpelletier

    Je ne sais pas si je comprends bien le message de Pierre JC…
    Il ne parle pas d’un chef en image… Il parle d’un chef véhicule d’idées…
    C’est autre chose. Obama n’est pas qu’Obama… C’est une illusion. Obama est un trieur d’idées et d’actions.
    Pas une image qui reflète quelque chose, mais une image qui EST CE QU’ELLE REFLÈTE.
    Il faut donc que ce leader ( ou cette) soit l’incarnation de quelque chose. Il faut une force intérieure qui soit «projetante» dans le sens de projeter, et sens de projet.
    Il est inutile de vendre une idée au peuple. Le peuple veut une idée logée dans quelqu’un de visible. Et de fort.
    C’est ça qu’incarne Obama.
    C’est ça qu’incarnait René Lévesque. Comment séparer René Lévesque, un peu grognon, de l’indépendance, de l’honnêteté, de la fermeté, etc?
    Pour une nouvelle société, il faut quelqu’un capable de transporter cette nouvelle orientation.
    On ne parle pas d’une image religieuse.
    Regardez Jean Charest et demandez-vous ce qu’il incarne.
    La continuité… Quand on connaît le passé de la «continuité» on fait du surplace… et de la politique.
    Dans le sens péjoratif du terme…
    C’est selon…. 🙂

  19. Redge

    @fern: Aimé L. a très bien répondu à la question dans ces mots et voici les miens:

    Je crois qu’en étant gouverné par autrui, nous sommes condamné à être passif et à stagner en tant que peuple et espèce.

    Et la supposé démocratie? Une vrai farce, mes amis!

    Nous n’avons aucun mots à dire sur la totalité des décisions prises par le gouvernement. N’est-ce pas contraire à ce qu’on appelle démocratie? N’est-ce pas, à quelque part, scandaleux?

    Moi je crois que oui.

    Il faut aussi réaliser que l’état peut aller jusqu’à utiliser la violence pour que vous vous conformiez à ses règles. Grosso-modo, vous êtes dans une prison doré. On vous fait croire que vous êtes libres, mais vous ne l’êtes pas du tout.

    Il est illusoire de penser qu’il peut y avoir un sauveur qui va miraculeusement changer les choses à notre place. Changer les choses, ce n’est pas la job des politiciens, au contraire, ils redoutent le changement.

    Pour résumer, nous avons deux option devant nous:

    1)Attendre qu’un éventuel « leader » ou parti politique fasse le boulot à notre place.
    2)Se prendre en main en refusant d’être gouverné et en assumant nos choix.

  20. Vibrations

    @Redge

    Je comprend complètement votre idée et je suis d’accord avec une bonne partie de celle-çi. La prise de responsabilité politique du plus grand nombre possible de citoyen est le signe d’une société en santé selon moi.

    Le refus d’être gouverner m’est cependant à nuancer. Remettre en cause le développement du politique de la société occidentale est une chose, mais il faut au moins avancer une proposition n’est-ce pas? Si la représentation ne convient pas, alors que proposer?

    La critique constructive est la lumière au bout du tunnel de l’évolution.

  21. Aimé L.

    Vibrations…

    Pourquoi faudrait-il proposer quoi que ce soit? Si on reconnait que l’on peut refuser d’être gouverné, cela est suffisant en soi.

    Le problème ce n’est pas ceux qui refusent d’être mené, c’est ceux qui sentent le besoin d’imposer leur volonté aux autres sous prétexte qu’ils ont une autorité qui ne leur a jamais été accordé.

    Car à moins de croire qu’un homme est supérieur à un autre ou qu’un homme est l’esclave d’un autre, on doit reconnaître le libre choix de chacun.

    Ainsi, si je ne consens pas, cela est suffisant en soi et je n’a pas à justifier à quiconque pourquoi je choisis d’exercer ainsi ce qui est ma prérogative absolue.

    C’est mon droit. Point!

  22. Aimé L.

    Dans la même veine, Ralph Nader explique que les corporations ne devraient avoir aucun droit :

  23. Aimé L.

    We want your soul :

  24. Vibrations

    Pour ma part, je vois déjà un modèle qui peu améliorer le sort de nos sociétés :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mocratie_participative

  25. Vibrations

    Le modèle écosociétaliste peu aussi apporter des apports intéressants :

    http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=Organisation+Politique1

  26. bob

    nos plus gros probleme… c’est qu’au lieu de voter sur la direction de la societe et des problemes a regler… le peuple ne fais que choisir qu’elle clown il desire pour son divertissement politique… chacun ayant son propre plan et amis caché derriere… rien ne s’arrange… nous devons plutot avouer que tous s’empire ou presque… je pose cette question… pkoi si le chef de police ( et autre poste de direction au public ) est choisit suivant des critere precis et differents test… comparer a ces comperes … pour denicher le plus apte a remplir les fonctions… pkoi ne le fesons nous pas pour celui que nous desirons comme representant internationnal… alors votre clown vous divertit-il toujours 😉

  27. Cher Paul,
    En fait, ce qui est cherché ici, c’est un martien. Je ne connais pas les noms cités ni celui qui se cache derrière « Votre Obama ». Chacun a son « p’tit Obama » en poche. Produit du rêve et de l’imagination.
    Peut-être n’y a-t-il pas encore assez d’immigrants au Québec. Vous en avez de l’espace chez vous et pourtant moins de 5 habitants au kilomètre carré. Avec mon dernier article sur les migrations, j’en ai appris pas mal de choses.
    Je parle de vous, Canadiens, donc faudra voir si vous vous y retrouvez.
    Bonne journée au Québec

  28. Voici une citation que je viens de poster sous un autre article, mais qui très à propos de la conversation qui se déroule ici.

    Voici une citation très intéressante. En anglais, par contre:

    Nothing appears more surprising to those who consider human affairs with a philosophical eye than the easiness with which the many are governed by the few, and the implicit submission with which men resign their own sentiments and passions to those of their rulers. When we inquire by what means this wonder is effected, we shall find that, as force is always on the side of the governed, the governors have nothing to support them but opinion. It is, therefore, on opinion only that government is founded, and this maxim extends to the most despotic and most military governments as well as to the most free and most popular.“– David Hume, Scottish philosopher and historian, “Of the First Principles of Government” 1758

  29. Aimé L.

    L’aveuglement volontaire… vous connaissez?

  30. Aimé L.

    Monsato

  31. Aimé L.

    Obama n’est pas qui vous pensez…

  32. À mon avis, B.H. Ossam…euh pardon! Barbaque Hussein Obama ou quelqu’autre politicien que ce soit n’est ni plus ni moins qu’un écran vide sur lequel les espoirs, ambitions, etc. des concitoyens sont reflétés…au grand plaisir et bénéfice des véritables meneurs de cette porco…corporatocrassie globale.

  33. Merci de vos commentaires. Je dois en conclure, helas, qu’a la question : « N’y a-t-il pas UN homme ou une femme au Québec qu’une majorité d’entre nous verrait comme compétent, digne de confiance … et inspirant ? » , votre reponse unanime est : NON

    Vous etes surs que vous voulez l’independance ?

    PJCA

  34. Aimé L.

    Regardez votre Obama se prosterner devant le roi d’Arabie Saoudite. Quel spectacle désolant…

  35. fern

    Redge
    Les réponses que vous donnez sont toujours THÉORIQUES.
    Ce genre de théorie a COULÉE la souveraité du PQ; pas de CONCRET pour faire COMPRENDRE à la populasse ce que SERAIT la souveraité dans son FONCTIONNEMENT et dans la VRAIE vie.
    TOUT ce qu’on entendait c’était la mot:  »SOUVERAINETÉ »
    L’expression:  »se prendre en main » c’est de la VRAIE théorie illogique parce qu’il faudrait que TOUTE la population AGISSE en même temps dans le  »BON SENS » en commençant par CHANGER le système de politique britannique qui a été conçu pour se faire diriger, mais surtout pour ENRICHIR un certain groupe comme le système américain qui dans le fond a été créé par des britanniques.
    QUI pourrait DIRIGER le Québec ?
    Peut-être un Mario Dumond AVANT qu’il comprenne qu’il ne pouvait RIEN FAIRE sans l’argent des JUIFS et de POWER.

    Pour s’en SORTIR, des candidats INDÉPENDANTS dans chaque comté………………….

  36. Aimé L.

    Fern,

    Se prendre en main peux te sembler être de la bouillie pour les chats, mais c’est le début de la solution.

    Je te réfère au vidéo affiché ci-dessus qui explique comment il faut cesser de coopérer avec le système, même passivement, car nous construisons notre propre prison…

    We want your soul :

  37. Vibrations

    @ Pierre JCA

    Je crois que si on fait le décompte, c’est Kadhir qui l’emporte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s