Pandémie et restrictions des libertés individuelles – partie III

Cet article est la suite de: La salve des virus de la grippe porcine, aviaire et humaine – partie I et de La salve des virus de la grippe porcine, aviaire et de la bêtise humaine – partie II.

* * * * *

«Un gouvernement assez puissant pour nous donner tout ce que nous voulons est un gouvernement assez puissant pour nous prendre tout ce que nous avons.» – Président Gerald Ford

507215876_f525d3eecfDans ce dernier volet qui clôture cette série spéciale, nous allons aborder l’aspect des mesures d’urgences, de vaccinations de masse et des quarantaines qui risquent d’être imposées, restreignant ainsi nos libertés. L’utilisation de camps d’internement est envisagée et préparée, ainsi que l’utilisation de pouvoirs accrus par la police et l’intervention des forces armées.

Mesures d’urgences et vaccinations de masse

Lorsqu’on sait ce que les gouvernements préparent en cas de pandémie, on peut se demander si ce n’est pas cela qui inquiète davantage que la pandémie en soi. Les mesures d’urgences mises en place, les programmes de vaccinations de masse et quarantaines imposées sont clairement définies et préparées. Ce n’est pas tant le virus qui menace que la réaction prévue des instances gouvernementales, de la police et de l’armée qui devrait attirer notre attention.

Le virus H1N1 a causé moins de décès qu’on s’attendrait à ce que la grippe conventionnelle cause, mais la structure de la loi martiale dans la forme de mesures draconiennes prêtes à combattre la pandémie a été fermement mise en place. Les autorités de la santé ont maintenant calmé leur crise d’hystérie avec leurs scénarios apocalyptiques d’une pandémie de la grippe porcine après qu’il a été déterminé que le virus n’était pas aussi virulent que ce que l’on craignait. Les autorités espèrent que vous avez eu bien peur tout en vous promettant une deuxième vague probablement plus sérieuse cet automne ou hiver. C’est gens sont omniscients, que voulez-vous. Ils ont un agenda, vous savez. «Avec les pandémies, vous avez deux phases. La première est souvent plus bénigne et ensuite une autre à l’automne ou en hiver qui est beaucoup plus sérieuse», a déclaré le Secrétaire de la santé Alan Johnson, «Alors nous devons non seulement nous occuper de cette contagion actuelle, mais nous préparer, peut-être, pour une seconde phase.»

Nous savons maintenant, avec cette série de trois articles, ce que les préparations vont signifier: la création d’un vaccin pour combattre l’influenza, qui si l’on se fie au passé récent, sera plus dangereux que le virus lui-même. Le vaccin sera offert sur une base volontaire dans un premier temps, mais dès qu’une prochaine pandémie se déclarera et que la peur soit montée en mousse par nos chers médias de masse, les appels pour la vaccination obligatoire se feront entendre en crescendo et les médias nous préparent déjà à accepter cette grande finale. Le Time Magazine nous indique que nous devrions être indulgents envers le gouvernement et lui faire confiance puisqu’il ne travaille que pour le bien collectif, nous implorant du même souffle d’être patient dans le cas où il devra imposer «des mesures draconiennes».

Les quarantaines, la loi martiale et l’Ordre Exécutif 13375

Aux États-Unis, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis (Department of Homeland Security, DHS) a établi des lignes directrices pour mandater les agents du Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives (BATF) avec leurs SWAT Teams, du FBI et de la police fédérale pour imposer des quarantaines obligatoires dans l’éventualité d’une épidémie de la grippe porcine ou autre, sous l’Ordre Exécutif 13375. Si les citoyens tentent d’échapper à l’isolation involontaire, ils sont sujet à une amende de $250 000 et un an de prison. Cet Ordre Exécutif 13375 est un amendement apporté par George Bush se rapportant à l’Ordre Exécutif 13295 du 4 avril 2003 en lui ajoutant une nouvelle section de maladies contagieuses pouvant requérir l’imposition de la quarantaine. À l’origine, étaient nommés le choléra, la diphtérie, la tuberculose infectieuse, la peste, la variole, la fièvre jaune, les fièvres hémorragiques virales et le syndrome respiratoire aigu grave (SRAS). À cela s’ajoute de la nouvelle catégorie de Bush en avril 2005 qui est plutôt large et vague pouvant inclure à peu près n’importe quoi, à la discrétion des autorités:

«(c) Influenza causée par des virus nouveaux ou réémergents qui causent, ou ont le potentiel de causer, des pandémies.»(Source)

Avec une telle définition, tout individu ou groupe d’individus qu’on «suspecte» d’être infecté, peut être arrêté sans procès, mis en isolation indéfinie ou détenu contre son gré selon les indications des autorités, une décision qui est laissée à leur propre discrétion. (Voir vidéos #1 et #2)

Jusqu’à tout récemment, les dernières quarantaines forcées aux États-Unis furent en 1963 et en 2007 lorsque Andrew Speaker, un avocat d’Atlanta a été placé en quarantaine dans un hôpital de Denver parce qu’on le soupçonnait d’avoir contracté une forme du tuberculose résistant aux antibiotiques. Il se trouva que la CDC avait commise une erreur et que M. Speaker avait une forme moins sérieuse de la maladie. Cette erreur n’est qu’un exemple des sérieuses questions que soulève le prospect des quarantaines par rapport aux libertés civiles. Si un individu ou des groupes plus ou moins vastes sont mis en isolation pour une semaine ou plus, qui paie la facture ou la perte d’emploi? Qui s’occupe de la famille et des enfants? Selon un document que le Secrétaire assistant du DHS Bridger McGaw a fait parvenir à différents intervenants de la santé et obtenu par CBSNews.com, le département de la Justice a établi l’autorité légale pour les autorités fédérale pour imposer des quarantaines et le tout est effectif dès maintenant pour répondre à une pandémie d’influenza. À vrai dire, c’est une mesure qui a déjà été employée au Texas.

L’administration Bush a publié le National Strategy For Pandemic Influenza en novembre 2005. Le document envisage une coordination plus étroite entre les différentes agences fédérales, l’emmagasinage et la distribution de vaccins et de médecine anti-virale, et si nécessaire, des «quarantaines» imposées par le gouvernement ainsi que «des limitations sur les rassemblements».

Un document de planification du département de la Défense, résumant les plans de contingence militaires, indique que le Pentagone si dit préparé pour assister «à la mise en quarantaine de groupes de personnes dans le but de minimiser la contagion durant une épidémie d’influenza» et pour aider avec les «efforts pour restaurer et maintenir l’ordre». L’appareil militaire américain a reçu l’ordre de placer la contagion du virus H1N1 sous leur observation.

Toujours aux États-Unis, pendant que les médias actionnaient le bouton de la panique à répétition, l’État du Massachusetts a passé en douce, mais à l’unanimité, le projet de loi S18 qui n’attendait que le moment propice pour sortir des tablettes. Ce dernier donne le pouvoir au gouverneur de l’État d’autoriser le déploiement et l’utilisation de la force pour distribuer du matériel et de l’approvisionnement. Le S18 donne la permission aux autorités locales d’entrer dans les résidences privées pour enquêter et de mettre ses habitants en quarantaine. En d’autres mots, durant n’importe quelle « état d’urgence », cet État peut et va déclarer la loi martiale, alors que les résidents perdront leurs droits et libertés garantis par la Constitution américaine. Comme nous savons, les camps d’internement du FEMA sont déjà prêts pour servir à toute occasion.

campfema_dees

La situation Canada et dans le monde

Il y a quelques années, durant la crise du SRAS, le Canada a répondu en fermant des écoles et certains hôpitaux dans les régions touchées. Mais malgré tous ces mesures et environ 10 000 personnes qui se retrouvèrent sous une forme ou une autre de quarantaine, le SRAS a continué de se répandre au-delà des frontières des patients isolés.

Mais là, on se prépare en grande. En Alberta, 300 militaires canadiens ont menés en pleine ville de Medecine Hat, au milieu de fausses explosions et manifestations, une pratique de style loi martiale, le tout sous le couvert pratique d’un entrainement en vue d’un futur déploiement en Afghanistan. Loi martiale au Canada? Ils l’ont bien fait durant la Crise d’octobre de 1970.

En France, les autorités nous expliquent dans ce document, au point 2.2, les mesures d’urgences qui s’imposeront dans le cas d’une situation pandémique et ce qui adviendra de l’exercice des libertés publiques:

L’une des premières mesures visant à restreindre les libertés, concerne la mise en place d’un contrôle sanitaire aux frontières qui a pour objectifs de détecter toute personne contaminée afin de l’isoler, voire à terme de suspendre toute correspondance avec les zones à risque. Une autre mesure barrière consiste à la restriction -pouvant aller jusqu’à la suppression- des transports de personnes. De la même manière, des limitations, voire des interdictions de déplacements (arrêt des transports publics) et de rassemblements peuvent être édictées (notamment la fermeture des écoles, crèches, salles de spectacle, etc., sera prononcée, voire même des interdictions pour la plupart des personnes de se rendre à leur lieu de travail).

En Australie, il a été annoncé que «les gouvernements régionaux pouvaient invoquer des pouvoirs «draconiens» si le virus de la grippe porcine prenait des tournures pour le pire, allant de la surveillance des gens dans leurs propres domiciles et de prendre contrôle de leur entière économie». Le plan du gouvernement australien permet de prendre des «mesures extraordinaires», incluant le pouvoir de gérer l’approvisionnement des biens et services, lui octroyant ainsi le contrôle effectif de l’économie.

Les gouvernements n’auraient pas pu établir des plans de réponses aussi draconiens sans l’aide des médias qui ont terrorisé les populations et maintenant que ces mesures ont été mises en place, nous ne pouvons qu’attendre qu’elles soient mises en action la prochaine fois qu’une autre épidémie se déclare, comme les politiciens nous promettent de façon si enthousiaste.

Le Plan nord-américain de 2007 du Partenariat pour la Sécurité et la Prospérité (PSP)

Dans l’article – Qu`est-ce que l`Union nord-américaine? – il était expliqué que le PSP avait pour but de:

…créer un espace économique, politique et militaire commun et les structures militaires du Canada et des États-Unis sont déjà intégrées – les troupes américaines et canadiennes ont déjà le droit de se déployer dans ces deux pays en cas «d’urgence», accord signé sans votre approbation ni celle du Parlement, et passé sous silence dans vos chers médias.

«Une entente [avec les États-Unis] afin d’harmoniser les règles du commerce, de la sécurité ou de la défense, obligerait, en bout de ligne, le Canada et le Mexique à … céder aux États-Unis le pouvoir réel sur le commerce international, l’investissement international, la règlementation environnementale, l’immigration, et, en grande partie, sur la politique étrangère, et même sur les politiques fiscales et monétaires. » – Roy McLaren, ex-ministre libéral fédéral

Le Plan nord-américain met en place un «Corps sénior de Coordination pour faciliter la planification et la préparation efficace à l’intérieur de l’Amérique du nord dans le cas d’une épidémie de grippe aviaire et/ou humaine, sous l’autorité du Partenariat pour la Sécurité et la Prospérité (PSP)». Le plan identifie ce Corps de Coordination comme étant de «décideurs».  Le Plan fait mention de l’éventuelle «utilisation de pouvoir incluant l’administration de vaccins, de mesures de distanciation sociale, dont la fermeture d’écoles et la prohibition de rassemblement; …d’isolation et de quarantaine». (Source) (Voir aussi le journaliste américain, Lou Dobbs, à ce sujet)

Tout ceci revient à dire que dans le cas d’une réelle pandémie, l’excuse en or sera fournie pour appliquer les mesures du PSP et ainsi éliminer de facto les frontières entre le Mexique, les États-Unis et le Mexique.  Adieu aux souverainetés nationales. Ces mesures d’urgences s’appliqueront automatiquement aux trois pays sous l’Union nord-américaine, gérées par des bureaucrates non-élus. Les forces policières et militaires du Canada et de notre voisin du sud ont un accord commun sous le NORTHCOM de déploiement sur nos territoires mutuels en cas d’urgence.

Voilà de quoi de troublant et sur lequel nous devrions tous réfléchir. Cela sera apparemment l’objet de discussion à l’agenda du sommet des Bilderbergs du 14 au 19 mai; un groupe de globalistes qui travaillent pour une gouvernance mondiale et l’implantation du Partenariat pour la Sécurité et la Prospérité.

François Marginean

(Photo Flickr de pschuffert)

81 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean, santé

81 réponses à “Pandémie et restrictions des libertés individuelles – partie III

  1. Aimé Laliberté

    Décembre…. les propriétaires d’armes ont généralement des munitions. Souvent, ils font leurs munitions eux-mêmes, alors je pense que pour un petit bout, ils sont assez bien stockés. Mais c’est plutôt dans le nombre de citoyens armés et leur solidarité que réside leur force potentielle, à mon avis.

  2. decembre

    @aimé … Je ne pense pas que des civils en grand nombre et même bien armés peuvent faire face à leur armée sinon l’armée ne vaudrait rien. Les meilleurs tueurs sont dans l’armée.

    Les citoyens doivent comprendre que de faire la guerre c’est comme aller à la chasse, sauf que les lapins tirent !

  3. Sophie Guillot

    à Aimé

    Premièrement je ne sais pas combien de fois tu es venu en France , je suis venue plus de 15 fois au Québec et une longue fois aux USA où une de mes soeurs vit. Je regrette mais le contexte entre la France et l’Amérique du Nord n’est pas si différent que tu le crois.

    Deuxièmement tu ne réponds aucunement à mes questions à propos des armes qui sont :
    1) Peux tu m’expliquer en quoi posséder une arme est un élément de liberté supplémentaire ? ( je suis très sérieuse, je ne me fous pas de ta gueule un instant, je n’ai jamais compris cet aspect de la constitution américaine et j’aimerais bien que tu tentes de m’expliquer comment tu raisonnes pour penser une telle chose )
    2) PRAGMATIQUEMENT je ne vois pas très bien comment un citoyen américain pourrait se défendre contre l’armée qui viendrait le chercher chez lui pour le transférer dans un camp, simplement parce qu’il a le droit d’avoir des armes. Même avec un canon ou un kalachnikov ou un tire roquettes, faudrait que tu m’expliques comment un homme seul peut résister longtemps à une armée entraînée et autrement plus armée que lui. PRATIQUEMENT si cela t’arrrivait et que tu étais armé, comment tu ferais TOI .? Tu n’as encore pas daigné répondre à cette question je le reconnais bassement pratique et matérielle.

    Par ailleurs tu oses écrire que le fait que de nombreux américains soient armés a un effet dissuassif. Je ne vois pas bien en quoi nous constatons jusqu’à présent dans l’histoire des USA quoique ce soit qui me dise que l’armée la plus puissante au monde hésite à imposer quoique ce soit à sa propre population sous prétexte que les citoyens sont armés.

    Je vais prendre un exemple que tu connais sans doute bien, puisque tu vis au Québec. La réserve d’Oka et la révolte des autochtones. Le fait que les autochtones aient eu des armes a d’autant plus justifié de leur envoyer l’armée et de leur imposer par la force ce qu’ils ne voulaient pas. J’étais au Québec ce bel été là et j’ai écouté ce que les Québécois disaient autour de moi. Rends toi compte , un militaire Canadien a été tué , donc on avait presque le droit de leur rentrer dedans avec des lance missiles !! Voilà le discours communément admis par les Québécois.

    Que crois tu sincèrement qu’il se passerait aux USA , tout armés que sont les civils , si un groupe de personnes persuadées de la dangerosité des vaccinations refusaient ouvertement de se faire vacciner et s’armaient pour résister aux forces de l’ordre? On commencerait par leur envoyer la police, puis un négociateur pour tenter de convaincre ces braves gens que on veut les vacciner pour leur plus grand bien en plus de la santé publique de toute la population , puis, si ils persistaient à refuser, on n’hésiterait pas à employer de plus grands moyens. Imaginons donc que un policier soit blessé ou tué par une balle. Mais Washington enverrait l’armée et sans hésiter un instant avec suffisamment de troupes pour que , soit les adversaires plient l’échine, soient qu’ils soient réduits en chair à canon !!

    Ton argumentaire comme quoi le fait de posséder donc une arme en tant que civil ne tient pour moi pas l’ombre d’un instant face à cette réalité là. Tu rêves si tu es persuadé que cela confère plus de liberté, cela te donne aussi une puissance qui te permet de tuer et de blesser donc de devenir potentiellement un dangereux criminel et d’être traité comme tel.

    Regarde la puissance de ce que Gandhi a fait ,sans avoir jamais tenu une arme …. il a bouté hors d’Inde l’armée Anglaise et les colons hautains, méprisants et bien plus armés que lui ! Si il avait engagé un conflit armé ( et parmi les populations, nombreux étaient ceux qui n’attendaient que ça ) son pays aurait de toutes façons été plongé dans un bain de sang, et il n’est pas impossible que les Anglais occupants auraient d’autant renforcé leur système guerrier puisque précisément il y aurait eu un soulèvement VIOLENT.

    Les armes et la violence appellent les armes encore plus et la violence. Il existe d’autres moyens plus habiles et surtout plus efficaces de défendre ses idées , l’histoire nous l’a prouvé.

  4. Aimé Laliberté

    Sophie,

    Personnellement, je suis contre toute forme de violence. Peut-êre que j’ai complètement tort, mais les américains semblent y croire à ce que j’ai écris.

  5. clusiau

    C’est bizarre, Sophie et Aimé sont tous deux contre la violence. Le monde entier affirme sans rire qu’ils sont contre la violence.

    Ne faut-il pas se faire violence pour naître ?

    On ne fait pas des révolutions sans violence on ne traverse pas sa vie sans violence.

  6. Sophie Guillot

    à Clusiau

    Non la naissance n’est pas essence un acte violent. C’est les accouchements médicalisés qui le sont nuance d’importance autant pour les femmes que pour les enfants à naître.

    La vie n’est certes pas dépourvue de violence, pour autant est il absolument un plus de liberté que d’avoir une arme à feu chez soi ? Je ne le crois pas.

    à Aimé

    je suis heureusement surprise de lire que tu es contre la violence d’une manière générale. Cependant je t’ai posé déjà 3 fois la question et tu ne me réponds pas plus ici que les deux fois précédentes à cette foutue question ni aux autres que je t’ai posées d’ailleurs.

    Peux tu s’il te plait m’expliquer pourquoi selon toi le port d’arme légal comme inscrit dans la Constitution des USA serait garant d’une plus grande liberté ? Je ne sais toujours pas comment tu en arrives à cette pensée là et j’aimerais bien le savoir. Merci .

  7. Comment aspirez-vous à un monde sans violence alors que les hommes continuent d’asservir le règne animal et à le détruire à chaque instant pour satisfaire son estomac?

    Sinon, pour le sujet…

    Si je comprends bien ton argument Sophie, tu te dis que ça ne sert à rien de se défendre, vu que l’armée existe. Quel fatalisme!

    Personnelement, je suis contre toute violence, mais dans le contexte actuel (une clique de malades mentaux qui gouvernent une planète) je suis définitivement POUR le droit de posséder une arme à feu.

    Peut-être qu’une personne armée n’est pas un problème pour l’Armée, mais si des milices voient le jour (aux USA, c’est monnaie courante) et que les gens se regroupent, je ne crois pas que la vaccination forcée vaille quoi que ce soit.

    Je réitère que le jour ou des campagnes de vaccination forcées verront le jour au Québec, j’organise une révolte armée afin de saccager et brûler tous les lieux concernés, et le matériel médical.

    More faya affi bun bombo klaat BABYLON!

  8. Et si vous trouvez mon message agressif, oui, j’ai de l’agressivité en moi que voulez-vous. Je pense que les illuminati ont réussi en grande partie à cause des « gentils », tous ces gens qui se sont laissés endormir peu à peu, qui se sont pliés au système sans résistance, tous ces lecteurs de Bible assidus, tous ces gens qui croient bien faire en vivant dans la non-violence, eh bien tout ça c’est de la PASSIVITÉ et ce n’est pas acceptable.

  9. Sophie Guillot

    Gandhi n’a jamais prôné la passivité, il parlait d’action non violentes qui ont eu des effets notables.
    Simon je comprend votre violence et votre colère mais je crains que devant les canons , vous ne puissiez que vous faire massacrer sans pour autant gagner une quelconque bataille.

  10. Aimé Laliberté

    Sophie…

    Si tu comprends l’anglais, voici un article qui répond à ta question. Il n’y a rien là-dedans que tu n’aurais pas pu trouver par toi-même.

    http://findarticles.com/p/articles/mi_m1571/is_7_17/ai_72328635/

    Simon… restons calme.

  11. Aimé Laliberté

    Il y a certainement une part de vérité dans ce que dis Sophie à propos de Ghandi.

    C’est ce genre de bon homme qui a convaincu les gens que la violence ne mène à rien.

  12. clusiau

    Je me demande si Ghandi revenait sur terre s’il serait content de voir la société indienne actuelle ?

    Même Jésus s’est permis de fouetter les marchands alors que nous, il faudrait qu’on se taise, qu’on s’agenouille, qu’on lèche.

    Non merci, je préfère la violence s’il faut donner absolument un nom à notre refus.

  13. Sophie Guillot

    Gandhi de son vivant n’a cessé d’enchaîner grèves de la faim l’une sur l’autre parce que précisément il trouvait que son peuple divisé entre hindous et musulmans se mettait bien trop facilement à s’entretuer et il fut très déçu que au final il faille créer deux Etats , le Pakistan et l’Inde pour que les anciens colonisés ne s’entretuent pas. Il y eut du vivant de Gandhi des guerres civiles entre les représentants de deux principales religion que Gandhi désapprouva grandement et il est mort en étant persuadé d’avoir échoué quelque part dans son idéal, qui était très grand.
    Cependant, on ne peut que constater que le peuple Indien derrière et avec lui retrouva une dignité en utilisant des armes non violentes contre l’occupant Anglais , allant jusqu’à se laisser massacrer sans broncher devant les canons Anglais, ce qui montra au monde entier que les Anglais étaient bien plus sauvages que les Indiens qu’ils considéraient à tort un peuple arriéré. La leçon que Gandhi laissa derrière lui reste exemplaire, jamais il ne plia, jamais il ne céda un pouce de terrain à l’Anglais occupant pour reconquérir la fierté et la liberté d’un peuple . Quitte à être emprisonné. Battu. Torturé. Rien ne fit plier sa détermination.
    Je pense que contre les vaccinations obligatoires nous possédons bien d’autres armes plus redoutables contre les dirigeants de nos pays. La violence comme l’insulte sont des manquements graves d’imagination et la preuve que la personne les pratiquant est à court d’arguments, en plus que d’être précisément touchée là où ça fait mal. Il existe des lois dans nos pays qui sont contradictoires avec les obligations vaccinales, on peut se battre sur ce terrain là. Il existe des méthodes autrement plus convaincantes de terrasser nos adversaires et de les obliger à respecter notre liberté d’intégrité corporelle et notre libre choix thérapeutique. Si la majorité de la population est convaincue de la dangerosité des vaccins , les Etats auront bien l’air niais avec leurs stocks invraisemblables qu’ils ont emmaganisé. Il suffit de dire NON de façon suffisamment ferme. Et d’être profondément convaincus du bien fondé de ce que nous affirmons.

    Merci Aimé pour le lien en question, mais je n’aurais pas pu et je ne peux toujours pas trouver de liens vers ce que TU penses et comment TU raisonnes TOI. Je t’avais bien posé la question à toi et pas en général. Les réactions de violence que je vois de certains me font réfléchir par rapport à leur capacité de dialogue et d’adaptation , ainsi qu’à leur ouverture d’esprit largement aussi étroite que celles de leurs principaux adversaires, à savoir ceux qui décident d’imposer à toute la population des vaccinations dangereuses et illégitimes, en plus d’être injustifiées.

  14. decembre

    … Il existe des lois dans nos pays qui sont contradictoires avec les obligations vaccinales, on peut se battre sur ce terrain là. ….

    En tant de pandémie, LES LOIS NE TIENNENT PLUS. C’est la Loi Martiale.

    Si vous êtes capable Sophie de nous indiquer comment contrer la Loi Martiale, alors là, chapeau.

  15. Sophie Guillot

    A plus forte raison si c’est la loi Martiale je ne pense pas que de détenir une quelconque arme à feu changerait quoique ce soit …

    Cependant, notre pays je vous le rappelle fut occupé pendant quelques années par une armée ennemie et il y a eu des dizaines de milliers de Français qui ont pris le maquis et choisi la clandestinité et la résistance pour lutter contre l’occupant; parmi eux, nombre de militants communistes à qui l’on doit entre autres la sécu et la caisse d’allocations familiales qui ont été de sacrées avancées sociales pour toute la population immadiatement après guerre.

    Ce qui fait que nous avons une expérience que aucun Américain d’amérique du Nord n’a…. Nous avons un truc que nous pratiquons couramment et qui s’appelle le système D et qui demande d’avoir un esprit de débrouillardise permanent. Nous avons aussi un système de protestation nationale qui est institutionalisé, avec régulièrement des grèves et des manifestations massives de la population. Le système D demande de la créativité et de la vivacité d’esprit. De l’inventivité.

    Je ne pense pas que les Québécois en soient dépourvus, je pense précisément que c’est dans l’adversité qu’on le développe le plus.

    J’ai lu par exemple quelque part un truc qui n’est pas du tout dans notre tempérament; je parlais d’accoucher à domicile, une personne m’a répondu que c’était illégal au Québec. Je me suis demandé quelle peine faisait on subir aux bébés qui avaient la mauvaise idée de venir au monde alors que leur mère n’était ni à l’hopital ni en maison de naissance . Et quelle peine faisait on subir aux femmes enceintes à qui cela arrive. Les attache t on au lit pour qu’elles restent là ? Sont elles passibles de peines de prison? Personne ne pourrait m’imposer d’accoucher là où bon me semble si je me sens plus sécure chez moi qu’à l’hopital ou en maison de naissance.

  16. decembre

    … il y a eu des dizaines de milliers de Français qui ont pris le maquis et choisi la clandestinité et la résistance pour lutter contre l’occupant … SG

    Et vous allez me dire qu’ils n’étaient pas armés ?

    … c’est dans l’adversité qu’on le développe le plus. …SG

    Mais quelle adversité voyez-vous donc au QC ?
    Il y a plein de pauvres, de travailleurs pauvres qui vivotent mais pas de révolte parce qu’il y a aussi plein de nantis, la tv, la bière, le fun quoi!

    Le niveau de vie est très bon ici et les gens respecterons la Loi Martiale comme ils l’ont déjà respectée en ’70, je le sais, j’y étais.

    Les québécois n’ont pas un mouton comme symbole par hasard ! Ils le sont et aiment être tondus, régulièrement sinon ils pensent qu’on les néglige.

    …Sont elles passibles de peines de prison? …SG

    Pas les mères, les sages-femmes oui.
    Alors comme ça, tout est réglé, pas de sage-femme, pas de problème, l’accouchement se fait à l’hôpital, nid de maladies par excellence et croyez-moi ou non, les mères en redemandent.

    Pour en revenir à la Loi Martiale Sophie, le peuple, à moins de sortir dans la rue comme les Roumains, nous n’en sommes pas là ici, ne peut rien de rien.
    Le système D sert à survivre je le sais aussi, j’ai été scout.
    Et comme vous le savez, scout un jour …….!

  17. AiméLaliberté

    Sophie,

    Ce que je penses, moi et pas les autres, importe peu. Ce dont nous discutons, c’est le climat général qui prévaut ici et aux alentours.

    Je ne suis pas ici pour répondre à tes interrogatoires. Si tu crois que quelqu’un ne répond pas à tes questions après 4 ou 5 essais, il doit y avoir une raison.

    Qu’est-ce qui te fait croire que tu as droit à une réponse de qui que ce soit?

    Je te trouve emmerdeuse à la longue. Retournes faire des tartes et des gâteaux.

  18. Sophie Guillot

    à Aimé

    L’emmerdeuse te remercie bien bas d’avoir démontré de façon si flagrante publiquement ta misogynie. Parce que je suis une femme , tu me renvoie à mes fournaux, si j’étais une immigrante tu me renverrai dans mon pays , comme je ne suis qu’une maudite française tu as tenté à plusieurs reprises de me dire que je me mêlais de ce qui ne me regardais pas, et là , tu as oublié de me renvoyer aux couches de mon petit dernier et à mon aspirateur , mon fer à repasser et ma serpillière pour faire briller le plancher.

    Cher Aimé, tu as toi même sous plusieurs débats insisté lourdement sur TA position personnelle sur les sujets quand ça faisait ton affaire et là, tu aurais pu tout simplement me dire la première fois que je t’ai posé la question que tu n’avais pas e envie d’exposer ton point de vue personnel. Au lieu de ça, tu as répondu à côté de mes questionnements, tu as tenté de noyer de poisson , puis bien entendu tu me traites d’inquisitrice.

    Je suis peut être bien une sacrée emmerdeuse et une maudite criss d’ostie de française en plusse d’être une tabarnacle de femelle qui se prend pour un homme en disant ce qu’elle pense dans un débat, mais je crois surtout que les questions que je me pose légitimement t’emmerdent prodigieusement parce qu’elles te mettent bien en face tes fichues contradictions et ta façon intolérante de débattre où que ce soit. Et ça …. ça, c’est sur que c’est pas agréable , encore plus quand c’est qu’une pauvre femme qui n’a qu’une moitié de cerveau qui te démontre par A+B que tu en as encore moins qu’elle !!

    Tu n’es pas foutu de m’expliquer comment et pourquoi une arme serait un gage de plus grande liberté et comment et de quelle manière n’importe quel citoyen américain pourrait de ce fait mieux résister à une loi martiale.

    C’est certes désagréable mais c’est comme ça et il faudra t’y faire ! Parce tes propos incohérents, misogynes, intolérants et tes argumentaires sans citer aucune source, ils sont publics et bien imprimés ici, à la vue de bien des lecteurs de passage. Pèse donc un peu plus le moindre de tes mots à l’avenir surtout pour tenter de clouer le bec à une ciboière de maudite française, parce qu’elle a le malheur de ne pas adhérer à 100% à tes thèses et ta façon de te comporter dans un débat contradictoire.

  19. Aimé Laliberté

    Sophie,

    Ta réponse démontre ce que je disais. La preuve est dans le poudding, comme on dit!

  20. Sophie Guillot

    J’ai suivi vos échanges sans prendre partie mais je les ai suivis de près .

    Votre positivisme est très sympathique mais je vous invite à consulter cet article qui dit clairement que des lois d’exception sont prévues par ordonnance (donc sans passer par le vote du parlement) en cas de « pandémie » :

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/09/08/grippe-a-le-ministere-de-la-justice-a-prepare-un-plan-en-cas-de-crise-grave_1237467_3224.html

    Désormais nous sommes bien loin de la parano, la planification d’actes anti-démocratiques est avérée.

    1 million de personnes par an meurent du paludisme, ce depuis des décennies.
    200 000 morts de grippe « A » en 6 mois et ils « nous chient une pendule » .
    Elle tombe si bien cette « pandémie », elle fais oublier les milliards sacrifiés aux plus riches.

    C’est le même procédé qu’aux USA le 11 septembre 2001, souvenez-vous, le 10 septembre 2001 Rumsfeld déclarait en direct sur Fox News que la défense des USA avait égaré 2 3000 milliards de dollars ….
    Après le 11 septembre nous n’en avons plus jamais reparlé ….

    Personnellement je n’ai aucune confiance en nos corrompus, certainement parce que j’adore l’histoire et les archives officielles passé les 50 ans de rétention d’information …

    Il est vrai que le net est la source de rumeurs et de théories de la conspiration .
    Face à la montée d’internet tous les états ont eu la trouille que la vérité se sache, ils ont donc monté des brigades Psy-Ops (officiellement connues)

    leur seule fonction est de faire courir de fausses rumeurs pour qu’elles soient reprises .
    La raison d’agir ainsi est de noyer la véritable information sous un flot de conneries .

    Très pratique, la moindre connerie reprise par quelqu’un qui écrit des vérités dangereuses sert à discréditer l’ensemble de son travail .
    ————————-

    Pour les armes « non violentes » vous plaisantez ?
    Savez-vous au moins pourquoi/comment/pour-qui nous avons essuyé deux guerres mondiales ?

    Qui a laissé faire un génocide et pourquoi les sionistes sont intouchables ?

    Très clairement pour la synarchie financière qui est mondialisée depuis le début du siècle .
    Chaque guerre mondiale leur a permis de se mondialiser un peu plus, de renforcer leur pouvoir et leur influence, alors même que ce sont eux qui ont financé les guerres et les génocides dans les deux camps en même temps …

    Tout ce qui vous est appris à l’école est clairement révisionniste et occidentalisé, la réalité est toute autre .
    Depuis la première guerre mondiale cette synarchie a détesté les Russes Tsaristes mais encore plus les Russes communistes car ils étaient un danger pour leur infini pouvoir de corruption .(ils foutaient la trouille aux Anglais également)

    TOUT a toujours état fait contre la Russie, regardez donc les défilés du 14 juillet, pourquoi n’avons nous pas les Russes qui défilent ?

    n’allez pas me dire que 300 000 soldats US ont plus fait pour nous libérer du nazisme que 21 millions de Russes … FOUTAISES !

    Il fallait à tout prix que les pays qui avaient investi dans le nazisme (financièrement et matériellement) puissent se racheter une virginité en nous libérant ….

    Les sionistes savent tout à fait ce qu’il en retourne, c’est pourquoi ils peuvent tout se permettre, ils tiennent TOUS les gouvernements occiendaux par les « bijoux de famille » .

    Vous rendre-vous compte, si tout le monde apprenait que nous avons été manipulés depuis plus de 60 ans …
    Plus aucun politique, historien, financier ne serai crédible et ils iraient certainement tous en taule pour révisionnisme .

    Intéressez-vous à ce que sont devenues les industries nazi après la guerre, à qui avait investi dans l’Allemagne nazi et les bénéfices qu’ils en ont tiré en 1945 comparé à ceux qu’ils en auraient tiré en 1940 …

    Vous y retrouverez Prescott Bush, le grand père du « bienfaiteur » GW Bush … (1,5 millions de dollars de bénéfices en 1945, pas mal non ???)

    SI vous arrivez à encore croire en la moindre version officielle intéressez vous à l’histoire par vous même pour être guérie …

    Lisez deux livres et vous serez guérie de toute lobotomie institutionnalisé :

    Le choix de la défaite
    Le crime occidental

    Pour inventer la démocratie il suffit d’éliminer un par un tous les membres des dynasties dont les noms se retrouvent dans chaque guerre et dans chaque crise économique depuis plus de 100 ans .
    C’est pas difficile, nous les retrouvons tous dans Forbes et dans le Who is Who …

    J’y vais fort ?
    Si vous prenez le temps de vous documenter vous verrez que nous retrouvons les mêmes dynasties activement impliquées dans tous les drames historiques de la planète.
    Eux n’ont aucun souci de conscience d’être en grande partie responsables de millions des morts.
    Je n’aurai aucun souci de conscience à faire acte de justice .

    Pacifiste, peace and love, c’est bien beau mais les types en face répondront à vos jolies paroles avec un AK147 ou avec une jolie pandémie mortelle …
    Efficacité zéro .

  21. Sophie Guillot

    à Sun Tzu

    Je te remercie de toutes ces informations et de donner ton avis. Cependant, je tiens à dire que je connaissais déjà tous les faits que tu mentionnes bien avant avoir participé à cette discussion, le point sur lequel je reste en désaccord avec mon(mes) adversaires dans la discussion est le fait que je ne vois pas en quoi la liberté de port d’armes pour chaque individu constituerait une quelconque possibilité pour résister mieux à des intentions bien plus perfides que de se tirer dessus. Je crois que le port d’armes pour tous est un préambule particulièrement dangereux pour la liberté de chacun précisément. Je connais l’argumentaire classique , qui est de pouvoir se défendre si on est agressé, mais je prétends que , grippe A ou pas, lois scélérates ou pas, le port d’armes pour tous est bien plus dangereux pour l’ensemble des citoyens que le contraire.

    Ce n’est que sur ce point de détail précis que je suis en profond désaccord avec les autres intervenants sur ce débat. Personne n’a d’ailleurs pris la peine de m’expliquer quoi que ce soit pour défendre l’autre position de manière censée, à savoir que le port d’armes est une liberté fondamentale. Le moins que je pense c’est que si c’en est une , c’est une liberté à double tranchant qui peut très aisément se retourner contre celui qui veut exercer cette « liberté ».

  22. Sophie

    Tout comme toi je suis Français .(je précise)
    Notre vision des choses est très différente içi que de l’autre côté de l’atlantique et c’est bien normal .
    Au premier abord j’étais « contre » les armes pour tous .
    En effet pour avoir servi mon pays dans la grande muette quelques poignées d’années, je sais que le port et l’usage des armes n’est pas fait pour tout le monde (même pour certains professionnels…) .

    Suite à cette opinion personnelle j’ai eu à fréquenter des Américains et ai eu la chance d’avoir le temps de longuement discuter sur le sujet .

    Ces gens m’ont fait changer d’avis en ce qui LES concerne, mais pas en ce qui concerne la France qui se doit de rester désarmée .

    Pour leur part il faut les comprendre, c’est une tradition de plus interdire les armes fera la part belle au marché noir et aux délinquants qui seront les seuls à en posséder .
    Il faudrait des centaines d’années avant de faire disparaitre toutes les armes en circulation .
    Donc certains citoyens ressentiraient une position de faiblesse inédite pour eux, ce face à des gens restant illégalement armés .

    Actuellement, chaque braqueur au Canada sait qu’il risque d’être confronté à des gens aussi armés que lui .
    Si les choses changent sans un sérieux encadrement (ingérable), les délinquants seront les seuls armés et les citoyens sans possibilité de se défendre . (inédit, c’est comme si tu on effaçait de ta mémoire 20 ans de pratique d’arts martiaux, tu te sentirai nue et faible, voire parano)

    Donc bien qu’opposé aux armes partout, je sais que seules les armes arrêtent les armes.
    Si tout le monde a les moyens de faire sa « guerre froide » personne ne tire, si une seule personne peut tirer sans subir de riposte tout dépend du type qui a le monopole de l’arme …

    Je comprends à 100% ta position, encore faut-il transposer dans un autre modèle culturel et dans la réalité actuelle du modèle qui est : Tout les monde a des armes, désarmer le pays entier ne se fera pas en un jour, ni de façon égalitaire .

    Je te demandes simplement de prendre en compte ces éléments et cette autre façon de penser « armes », le Québec ce n’est pas la France les traditions sont différentes.

    Votre opposition à tous est très révélatrice (et c’est justifié) du point auquel plus personne n’a confiance en nos Zélus et ce qu’ils font « pour notre bien » .

    -« le port d’armes pour tous est bien plus dangereux pour l’ensemble des citoyens que le contraire.  »
    Ce ne sont pas les armes qui sont dangereuses mais ceux qui les manipulent .
    Essaye donc de faire une séance de tir en France avec des nouvelles recrues de l’armée, je t’assure que ta main n’est jamais très loin de ton P.A (pistolet automatique), ce au cas ou un type devient dangereux pour tout le monde ou pète carrément les plombs .(il faut protéger le groupe)

    Le souci dans ce débat n’est pas tant les armes que la liberté des moyens .(réelle ou théorique)
    Au Québec, priver les citoyens d’armes est synonyme de dire : « attendez-vous à tout c’est nous les chefs » . (conscient ou inconscient peu importe)

    C’est une restriction de liberté comme une autre, c’est vécu comme tel et c’est bien naturel .
    Le problème n’est pas de faire usage des armes, le problème est celui du choix : Choisir d’en avoir ou pas, tirer ou pas .

    Comme toute restriction de liberté c’est mal vécu .
    Imagines que demain on te dise que tu n’as plus le droit d’avoir de voiture, car les accidents de la route tuent …
    Tu dirai que d’accord la voiture tue mais elle est principalement destinée à se déplacer .
    Bien les armes c’est pareil, elles peuvent tuer mais elles sont principalement destinées à se protéger et dissuader .

    Chaque liberté est à double tranchant, reste à savoir si nous privons les citoyens de toutes leurs libertés pour éviter tout danger .

    Vu de cette façon il y a de quoi réviser ses positions .

    Sophie, j’espère m’être bien expliqué sans te heurter . Avoir réussi à partager ce que j’ai mis beaucoup de temps à comprendre et à admettre moi-même …

    Les bonnes intentions et les évidences trop criantes ça ne fais pas tout, derrière il y a une réalité …

    Pour plus de précisions :
    http://www.fppm.qc.ca/sn_uploads/pdf_de_lettres_et_memoires/MemoireFPPM_PL_9_Loi_Ansathasia_09_07.pdf

    S’il n’y a plus que les Gangs qui ont des armes c’est stressant pour le citoyen lambda, non ???

    Est-ce assez censé ?

  23. Sophie Guillot

    C’est parfaitement censé et clair, merci, mais ça me laisse plus un sentiment d’insécurité profond si je devais aller aux USA . Je ne crois pas cependant que la loi sur les armes à feu soit la même en ce qui concerne le Canada ni le Québec, juste en complément de ton commentaire. Mais je vais vérifier.

  24. Sophie

    Je compatis à ton sentiment mais je voulais que tu puisse avoir les éléments pour comprendre et pour dépassionner le débat .

    Tu sais, j’ai fréquenté des pays où les armes étaient illégales mais où tu avais 100 fois plus de chance de te faire fumer à chaque coin de rue que là où elles sont légales .

    Des pays en paix où il est plus dangereux de circuler que dans certains pays en guerre .

    Des pays où tu as plus à craindre des forces officielles que des délinquants .

    Je n’ai jamais plus eu peur d’aller dans des pays où les armes sont légales que dans les pays où elles ne le sont pas.
    Ce n’est pas parce que c’est illégal que les armes ne circulent pas loin de là, les types savent que qu’il y a peu de chance pour que tu sois également armé, donc ils n’hésitent pas à sortir le calibre …

    Pour ce qui est de se révolter et de ne pas se laisser vacciner sans « riposter », je te laisse constater que mai 68 s’est passé en France et sans armes, les autres pays n’ont pas fait de mai 68 alors qu’ils étaient armés … (Entre ce qu’on dit et ce qu’on fait …On exprime sa colère avant tout …)

    Une arme n’est pas un élément favorisant un conflit, au contraire, elle est un élément qui te force à ne pas t’engager dans un conflit à la légère car tu en connais le danger .

    (Lors de la guerre d’Algérie plus de Français sont morts à cause des balles Françaises et des accidents de tir, de nettoyage et de manipulation que tous les Français tués par le FLN. La formation « moderne » des soldats Français à la manipulation des armes a été décidée après la guerre d’Algérie suite à cela …Pour la petite histoire …)

    NB : Le lien que je t’ai donné concerne le Québec .

  25. Aimé Laliberté

    Sophie,

    Pour quelqu’un qui est si impliquée dans la lutte contre les vaccinations, je trouve que tu ne comprends pas du tout la situation à l’égard des armes à feu.

    Les mêmes personnes qui veulent te vacciner contre ton gré et tes intérêts, veulent déposséder les chasseurs et de les autres propriétaires légitimes de leurs armes feu.

    Dans la très grande majorité des cas, ces gens possèdent des carabines et des fusils depuis toujours.

    Ce ne sont pas ces gens qui se tirent dessus dans les rues de New-Yord, Montréal ou Toronto.

    Pourtant, ce sont ces gens qui sont visés par les lois sur les armes à feu.

    Il n’y a pas un seul criminel ou dealer de drogues ou membre de gang de rue qui s’enregistre ou enregistre ses armes en vertu des lois sur le contrôle ds armes à feu.

    Ce ne sont que les citoyens ordinaires, chasseurs ou membres d’un club de tir, qui respectent les lois et qui s’enregistrent ou enregistrent leurs armes.

    De cette façon, la même clique qui veux t’empoissoner avec son vaccin, veut savoir ou se trouvent tous les citoyens ordinaires, qui respectent les lois et possèdent des armes.

    Cette clique n’agit pas conformément à la loi. Cette clique invente des lois et des  »principes » dont personne n’a jamais entendu parler pour justifier ces actes criminelles.

    Donc, ils savent pertinnement bien que les citoyens ordinaires et armés ont la possibilité de leur résister plus que les gens non armés, et c’est pourquoi ils veulent les désarmer.

    La plupart des tueries survenus dans les écoles auraient pû être évitées si celles-ci avaient 1 ou 2 gardes armés dans l’école, justement pour prévenir une agression armée.

    Quand la Brinks trasporte de l’argent, ce qui est en fait de faux billets sans aucune valeur intrinsèque, elle le fait avec des camions blindés et des gardes armés.

    Quand le ministère de l’éducation prends la responsabilité d’éduquer 1 000 ou 2 000 enfants dans une école facilement accessible au public, il ne prends aucune mesure pour assurer leur protection.

    Ce serait facile d’engager un garde armé… pour protéger les enfants, par pour les règlementer ou leur dire quoi faire, mais simplement pour être là en cas de fusillade.

    Mais on ne fait pas ça, car la clique ADORE traumatiser la population pour mieux la manipuler.

    Puis, en déformant la réalité grâce aux médias, des gens ordinaires en viennent à penser qu’ils devraient avoir peur de leur voisin car il pourrait être armé.

    Si un jour tu peux vivre et voyager librement, au Québec ou ailleurs, ce sera probablement à cause de la résistance de tous les gens, notamment ceux qui sont armés.

    L’ennemi c’est le fascisme.

  26. Sophie Guillot

    Aimé

    Sans doute j’ai ce point de vue parce que en France , nous subissons de très grosses pressions par les obligations vaccinales, et que nous n’avons jamais eu d’armes à feu, ce qui ne nous a pas empêchés de faire une révolution avec des fourches ( et de gagner ) et un mai 68 avec des pavés .( et de gagner également ) ….

    Je pense sincèrement que chaque citoyen Français si il avait une arme, je me considèrerais moi même comme potentiellement dangereuse, tout comme je craindrais mon propre voisin.

    J’imagine assez, parce que j’ai déjà vu ce genre de choses, que pour un oui pour un non, des personnes se considéreraient comme en danger ou agressées , à tel point de déguainer et de tuer leur prochain. Par exemple dans un bouchon dans la circulation, une personne qui coupe une file, j’ai déjà vu des personnes sortir de leur voiture avec une attitude menaçante et en venir au mains; ces gens là auraient eu une arme auraient tué pour une broutille. Sans scrupule.

    De la même façon, j’ai aussi assisté à des combats de rue, dans lesquels si l’un quelconque des protagonistes avaient été armés, il y aurait eu un bain de sang. Et encore une fois pour des pas grands chose à la base. Ou encore un voisin qui en a marre que son voisin du dessus ou de dessous soit bruyant , irait, au bord de l’exaspération , tuer froidement son voisin. Ou encore lors d’une scène de ménage, l’un ou l’autre n’hésiterait pas à trouer la peau de son conjoint.

    Je suis persuadée que une arme à feu donne une tout autre idée de ce que l’on peut faire, parce que cela permet de blesser l’autre à distance, il faut un tout autre état d’esprit pour prendre un couteau de cuisine et aller se battre au corps à corps, donc nécessairement les faits divers « au couteau » sont moins fréquents.

    Par contre, les chasseurs qui ont un permis de port d’armes, il ne se passe pas une année sans de nombreux accidents de chasse, soit que le chasseur prend une personne pour un animal , se trompe, soit que l’arme se déclenche à un moment inopiné, soit que le chasseur dort chez lui et tue un membre de sa famille croyant que c’est un cambrioleur alors que c’est son fils qui s’est levé sans allumer pour aller faire pipi ou boire un verre d’eau. Alors je me dis que vu le nombre de personnes ayant des troubles psychiatriques en France , donner à tout le monde un arme à feu est littéralement hyper dangereux pour beaucoup de monde dans la population.

    Sans doute comme tu disais, ai je ce point de vue parce que je suis française. Pour moi une arme donne une illusion fausse de puissance, et peut se retourner aisément contre son propriétaire. Soit que une personne peut se saisir de ton arme et te la retourner ( si tu n’en avais pas eu, cela n’aurait pas eu lieu ) soit que si tu tentes de t’en servir pour résister aux forces de l’ordre, tu aura l’armée en face de toi, et je crains que le fait que tu possèdes une arme justifiera que l’on t’envoie l’armée ou le GIGN pour te neutraliser, donc te transformer en chair à canon. Donc pour moi, cela donne un sentiment de puissance et de liberté fort illusoire. Je crois que quelque part les américains sont de grands enfants de croire que le fait d’en posséder une leur donne une quelconque liberté.

    On leur laisse cette « liberté » comme on organise des matches de foot pour le peuple, comme disait César, du pain , des jeux ( sous entendu , et on fait ce qu’on veut dans leur dos, et ça marche !! ) . Les décisions politiques aberrantes qu’ont prises Bush n’ont jamais été entravées par une quelconque arme que les citoyens américains ont « librement ».

  27. Aimé Laliberté

    Sophie,

    Toutes ces discussions, que ce soit la reglementation des armes a feu, la securite routiere, le terrorisme, etc… ne reussissent qu’a diviser la population et faire oublier que le veritable danger, c’est le fascisme et ceux qui pretendent avoir autorite sur la population.

  28. Tout d’abord bravo pour l’initiative et à tous les gens qui participent à véhiculer de l’information sur ce site. Il est grand temps qu’on récuse le mythe de la vaccination. Je viens juste de prendre conscience de ce site, je n’ai donc pas encore eu le temps de consulter tous les textes et liens… mais je le ferai très certainement. Ça fait déjà un petit bout de temps que je lis à tous les jours sur le sujet : c’est loin d’être rose. Je tenais tout simplement pour le moment à informer qu’au Québec (où je vis) on a également établie des lois pour les mesures d’urgence. Je vous donne le lien du site du gouvernement du Québec. Notre ministre de la santé, Yves Bolduc, a également dit publiquement qu’il les mettrait en oeuvre s’il le fallait. Curieusement, au Québec, où l’on dit d’ordinaire que les gens sont très ouverts, les gens accourent se faire vacciner… en France vous semblez beaucoup plus combatifs, voire moins corrompus. En France, l’on voit davantage dans les médias officiels des discours anti-vaccination… ici ça ne se fait pratiquement pas. La seule émission qui est parue sur les ondes de radio-canada et qui parlait des anti-vaccins, c’était une émission pour les descendre. On nous montrait les pires hurluberlus (et on faisait bien attention de choisir, dans leur discours, le petit moment où ils disaient des choses plutôt louches, en laissant de côté toutes les choses censées qu’ils aient pu dire)… question de vraiment discréditer la cause et que le petit peuple soit rassurer : le vaccin est bon, ceux qui s’y opposent sont tous des conspirationistes ou pire, des membres d’une secte, des partisants de la biologie totale ohhhhhhhhhhhh!

    Je vous laisse pour le moment, je vous soumets le lien du site du gouvernement du Québec. Les lois sont les 123 et 126.
    http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html

  29. oups, je voulais dire des gens sensées et non censées

  30. Bin mon homme (cet astre d’amour !) me l’a pré-commandé… diepus je ronge mon frein en attendant qu’il arrive dans ma boite aux lettres……….. grrrr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s