Le Québec: déjà un pays souverain?

@tomick

Beaucoup de gens travaillent pour que le Québec retrouve sa souveraineté et son indépendance. Cela fait des années que nous y pensons, que nous tenons des référendums, qu’on se plaint que rien ne bouge et que nous sommes coincés dans le Canada. Et si c’était déjà fait?

Quelle serait votre réaction si vous appreniez que le Québec était déjà un pays souverain et indépendant, tout comme le reste des autres provinces du Canada? J’ai pris un bon moment avant de vous présenter ces informations, questions de faire mes propres recherches et de les vérifier. J’ai maintenant suffisamment de raisons et de sources pour croire que cela est bel et bien le cas. Il semble aussi que René Lévesque était au courant de cette situation constitutionnelle qui existe au Canada. Je ne peux confirmer à 100% qu’il est bien reçu cette lettre que j’ai traduite ci-bas (j’aimerais bien avoir de vos nouvelles si vous en savez quoique ce soit), mais comme je disais précédemment, les informations contenues dans cette lettre de Walter F. Kuhl à René Lévesque après sa victoire aux élections du 15 novembre 1976 sont véritables. Se pourrait-il que le Parti Québécois ne nous ai jamais mis au parfum du réel statu souverain du Québec?

Selon le meilleur de mes recherches et analyses, nous sommes effectivement déjà un pays souverain et indépendant depuis le 11 décembre 1931. Et si on se mettait à la tâche pour vraiment vérifier toutes ces informations ensemble, à l’aide d’experts dans le domaine pour qu’on en ait le coeur net? Cela nous éviterait bien des problèmes, n’est-ce pas!

Vive le Québec libre!

François Marginean

(Image de @tomick)

*****

Spruce Grove, Alta., R.R. I,
23 novembre 1976
The Hon. René Lévesque,
Premier ministre élu,
Province du Québec,
Québec, P.Q.

Cher M. Lévesque:

Félicitations pour votre magnifique victoire personnelle et pour votre Parti Québécois dans les récentes élections au Québec.

En tant qu’étudiant de l’histoire constitutionnelle du Canada et des problèmes constitutionnels canadiens depuis quelque 40 ans, je suis énormément intéressé aux implications constitutionnelles de votre récente victoire politique.

Depuis 14 ans, soit de 1935 à 1949, il a été mon privilège de servir comme membre de la Chambre des Communes, de l’Alberta.

Le refus de consentement à certaines législations albertaines ces dernières années de la part du Lieutenant-Gouverneur et le désaveu d’autres législations par les gens à Ottawa, m’ont poussé à enquêter comment ces choses pouvaient exister. J’ai été assisté dans mes études par R. Rogers Smith, qui connaissait personnellement le secrétaire personnel de John A. MacDonald au moment où le British North America Act (B.N.A. Act) a été adopté. À travers cette source, je suis devenu familier avec beaucoup d’informations concernant l’histoire du B.N.A. Act qui ne se retrouvent pas dans les livres.

Toute cette information m’a mené à la conclusion que les circonstances constitutionnelles qui existent sont incroyablement choquantes à ne pas y croire. Cependant, de ma meilleure opinion, après 40 ans d’étude intensive, ces circonstances constitutionnelles existantes sont d’une nature à vous être extrêmement avantageuses pour vous dans votre gouvernance de votre province.

Je joins des copies de certaines de mes allocutions à la Chambre des Communes à ce sujet, ainsi que des copies de pamphlets de M. Smith, se rapportant au même sujet. Si vous n’êtes pas déjà familier avec ce matériel, j’ai confiance qu’il s’avèrera éclairant et d’une bonne aide dans les considérations constitutionnelles dans lesquelles vous allez évidemment être impliqué.

Bien que le matériel ci-joint devrait vous donner un clair aperçu de ce que je conçois être votre présente position constitutionnelle comme province, je voudrais vous présenter un bref sommaire de ce que je crois être votre présente position.

En ce qui concerne la séparation, au lieu d’avoir la nécessité de chercher les droits à la séparation à travers un référendum, LA PROVINCE DU QUÉBEC EST DÉJÀ COMPLÈTEMENT SÉPARÉE CONSTITUTIONNELLEMENT DU RESTE DU CANADA!!!! Ceci est aussi vrai pour les autres provinces du Canada, et ce, depuis le 11 décembre 1931, par décret du Statute of Westminster.

COMMENT POUVEZ-VOUS ÊTRE DIVORCÉ SI VOUS N’AVEZ JAMAIS ÉTÉ MARIÉ?

En d’autres mots, depuis la promulgation du Statute of Westminster en 1931 par le gouvernement britannique, chaque province du Canada se trouve à être un État souverain et indépendant, et parce que les provinces n’ont jamais rien signé depuis constituant une Union fédérale et d’un gouvernement fédéral, et parce qu’aucun traité n’a jamais été ratifié par le peuple du Canada, les provinces continuent d’avoir le statu d’entités souveraines ainsi que le privilège d’en faire usage à leur guise.

Comme vous le remarquerez d’après les allocutions ci-jointes, je cite d’éminentes autorités en constitution canadienne pour suggérer que la seule et logique solution aux circonstances constitutionnelles existantes est la rédaction et l’adoption d’une constitution fédérale en bonne et due forme qui permettra aux provinces de se réserver quelques et tous pouvoirs nécessaires leur permettant de gouverner leur province avec succès.

Je suis certain que vous êtes conscient que si cela se produisait, vous pourriez résoudre vos problèmes économiques et autres au Québec sans recourir à la séparation. Je suis aussi convaincu qu’en ayant l’habileté de résoudre vous problèmes tout en demeurant constitutionnellement dans le pays du Canada, cela serait beaucoup plus satisfaisant autant pour vos sympathisants que pour les autres de votre province.

Ce qui suit est un sommaire des raisons soutenant ce que je viens tout juste d’énoncer:

1. Au moment du mouvement pour une Confédération au Canada, les provinces du Canada, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick désiraient former une Union Fédérale.

2. Les Résolutions de Québec de 1864 prévoyait une Union fédérale.

3. Le projet de loi rédigé par les délégués canadiens à la Conférence de Londres en 1866 prévoyait aussi une Union fédérale.

4. Le Colonial Office du Parlement impérial n’était pas disposé à accorder aux provinces du Canada leurs requêtes pour une Union fédérale.

5. Le British North America Act adopté par le Parlement impérial ne respectait ni l’esprit, ni les termes des Résolutions de Québec.

6. Le Canada n’est pas devenu une Union fédérale ni une Confédération sous le British North America Act, mais plutôt une Colonie Unie. Le privilège de la fédération, de ce fait, demeura donc un futur privilège pour les provinces du Canada.

7. Le Parlement du Canada n’est pas devenu le gouvernement du Canada, encore moins un gouvernement fédéral; il est peine devenu le centre législatif d’une Colonie Unie, un corps législatif qui avait les seuls pouvoirs d’aider et conseiller le Gouverneur général comme agent du Parlement impérial.

8. Le British North America Act, tel qu’adopté par le Parlement impérial, n’était pas une constitution mais seulement un acte du Parlement impérial qui unissait quatre colonies au Canada en une colonie, avec la suprême autorité qui reposait toujours entre les mains du gouvernement britannique.

9. Le privilège de fédération est devenu réalisable pour les provinces du Canada seulement que par l’adoption du Statute of Westminster le 11 décembre 1931. C’est par ce statut que le Parlement impérial a redonné au peuple du Canada leurs droits souverains, et à travers eux, à leurs gouvernements provinciaux comme étant leurs agents les plus directs.

10. Depuis le 11 décembre 1931, les provinces du Canada n’ont pas agi avec leur nouveau statu acquis pour former une Union fédérale, et les populations du Canada n’ont pas encore ratifié une constitution. Conséquemment, la proposition originale, à savoir: que tout pouvoir de gouverner au Canada réside pour le moment, dans les mains des provinces du Canada; et, que tout pouvoir demeure légalement à cet endroit jusqu’à ce que le moment venu où les provinces signeront un accord et ratifieront une constitution par laquelle elles pourront déléguer ces types de pouvoirs selon leur volonté à un gouvernement central de leur propre création. Pendant ce temps, le Canada existe en tant que dix entités politiques sans pouvoir supérieur.

S’il advenait que vous considériez qu’il y a du mérite dans ces informations que j’ai partagées, il me fera plaisir de vous rencontrer et de discuter personnellement en plus grande profondeur des implications sans précédent des circonstances constitutionnelles qui prévalent au Canada.

Vôtre pour un meilleur Canada,

signature

Walter F. Kuhl
[Membre du Parlement sous Jasper-Edson, 1935-1949]

136 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

136 réponses à “Le Québec: déjà un pays souverain?

  1. Si vous avez à coeur la souveraineté du Québec,
    « Les Chevaliers de l’Indépandance » renaissent grâce au fils de « Reggie » Chartrand, François.

    Voir sa présentation qui remet les pendules a l’heure sur la vie de son pêre intitulé: « Voici l’Homme » et sa vision sur l’indépance du Québec.

  2. Bon ben, réglons la dette provinciale en émettant notre propre monnaie sans dette comme contrepartie et allons de l’avant.

  3. C’est exact. Nous appellons cela l’ordre sociale. Puisque nous ne signons aucun contrat à notre naissance, une société pourrait difficilement demandé à cette personne d’en signer un.

    Chaque société a créer des règles pour la survit de ses membres. Ton système fonctionnerait si tout le monde acceptait des règles élémentaires communes à tous. Comme par exemple, que le meurtre doit être prohibé. Mais comme une personne souffrant de certaines maladies ne peuvent comprendre cela, il faut bien déterminé des règles. Je sais bien qu’actuellement des organisations se disent : ben si ces personnes peuvent tuer, pourquoi pas nous ?

    Tu vois où je veux en venir ? D’après ce que tu viens d’écrire, tu sembles dire : nous sommes 8 millions au Québec, pourquoi pas 8 millions de systèmes de lois. Ben moi je trouve que c’est déjà la jungle avec un système social commun, alors 8 millions de plus…

    D’ailleurs, c’est pas de la faute de l’humanité s’il en est ainsi. Jadis, nous devions nous défendre contre la nature. Pour y arriver, divers groupes d’humain (des communautés) se sont unis derrière les plus fort. C’était le règne animal. Puis ces communautés, en grossissant, se sont heurtés les unes aux autres. Il s’en est suivi des conflits. Pensons aux Amérindiens. Les Mohacks contre les Mohican et contre les hurons. Pourtant, les Mohacks ne sont pas contre les Incas, qu’ils n’ont jamais côtoyer…

    Les règles d’une communautée ne peuvent qu’existés. Mais à long terme, il ne peut y en avoir qu’un. Malheureusement, lorsqu’il n’y en a qu’un, c’est l’abus certain de ce pouvoir à 100%. Il existe bel et bien un système pour qu’il n’en soit pas ainsi. Mais le mettre en oeuvre, et surtout faire en sorte qu’il soit LE POUVOIR, demanderait beaucoup de travail, beaucoup de compassion, et sans l’aide d’un cataclysme naturel, voir d’un miracle, c’est à peu près impossible à créer. Je parle de soumission volontaire à un code. Encore la, nous parlons de règle. Si un bébé qui nait ne veut pas (lorsque rendu à l’age convenu) adhérer à ce code, alors on fait quoi ? On l’envoie dans le monde extérieur ? Sur une ile ?

  4. De plus, si tu veux en faire l’expérience, je te propose ceci :

    va avec une 20e de tes amis dans un chalet, loin de notre territoire habité. Vous devez être 10 hommes, et 10 femmes. Faites comme s’il n’y avait aucune règle. Tu vas vite te rendre compte qu’une personne va vouloir prendre les destinés en main lors de litiges entre certains membres de votre communauté, sans quoi c’est le groupe qui va en désigner une lorsqu’il y aura abus de la part d’une ou des personnes. On appelle cela l’affiliation. C’est complètement normal, car on ne peut vivre sans encadrement, sinon les plus faibles personnes isolés vont devoir, pour survivre, se soumettre aux plus fort…

    Comme je le disais, l’anarchie n’est pas un « état de fait » mais plutôt un moyen de prendre du pouvoir sur un pouvoir existant (ça ressemble un peu à diviser pour régné-donc diviser le pouvoir existant pour pouvoir s’en approprier).

  5. Si maintenant on parle des premiers colons, ils n’avaient pas le choix de créer des villages. Ils remettaint donc entre les mains d’une ou des personnes la gestion de ce village, pour pouvoir vaguer à leur occupation, à savoir l’agriculture, la chasse, la construction d’habitation, la confection de vêtement pour les enfants, etc.

    Si personne ne s’en occupe, qui le fera ?

    N’importe qui se construit une cabane n’importe ou ? Toi qui va voir une cabane se construire à un mètre de la tienne par quelqu’un qui vit avec 18 chat, t’aimera surement pas ça de sentir leur excrément hein…Tu vas faire quoi ? Tuer cette personne ? Mangé ces chats ? Bruler sa cabane ? Déménager la tienne ?

  6. Bon la j’en ai ma claque de parler avec des personnes qui prône l’anarchie, mais qui n’ont jamais au grand jamais réfléchie à ces situations. C’est justement pourquoi il existe des anarchistes, ils rêvent mais ne réfléchissent pas. C’est souvent comme cela que des communautés plus instruite prenait le contrôle de communautés plus primitives…

    Humain, tu as un cerveau, tu peux t’en servir au lieu de voler de l’énergie aux autres…

    Ciaow !

  7. The Statute of Westminster, 1931

    1. In this Act the expression « Dominion » means any of the following Dominions, that is to say, the Dominion of Canada, the Commonwealth of Australia, the Dominion of New Zealand, the Union of South Africa, the Irish Free State and Newfoundland.

    http://www.solon.org/Constitutions/Canada/English/StatuteofWestminster.html

    Il semble que la loi s’applique aux « Dominions », donc pas aux provinces…

  8. @MissiveDuTexas

    Voilà de quoi je parle. Nous n’avons pas besoin de spéculer, ces documents sont assez clairs. Il apparait que la Canada a évolué dans ces circonstances constitutionnelles très peu orthodoxes depuis au moins 1931 et qu’en fait, les provinces soient bel et bien des entités souveraines et indépendantes.

  9. Aimé Laliberté

    Baxt…

    Tu écris :
     »Puisque nous ne signons aucun contrat à notre naissance, une société pourrait difficilement demandé (sic) à cette personne d’en signer un. »

    Tu te trompes à 100 %.

    Tes parents, ou ta mère signe(nt), dès ta naissance, un document qui a une incidence déterminante sur toute ta vie, ils t’enregistent avec un certificat de naissance.

    L’enregistrement des naissances par l’État a été introduit dans la même période ou les gouvernements du Canada et des É-U ont cessé de créer leur propre monnaie et instauré une banque centrale contrôlée par des intérêts étrangers, tout en adoptant la Loi de l’impot sur le revenu (LIR) (Canada), initialement sous un autre nom et comme prétexte pour soutenir l’effort de guerre).

    On pourrait dire bien des choses à propos de la LIR, mais ce n’est pas ici le but de mon propos.

    Dans ‘ensemble, je trouve que tu charrie pas mal fort dans tes comentaires.

    Tu analyse les événements au premier degré, comme un gars avec ces chums, qui prend une bière et qui jase fort.

    J’ai cessé de venir sur ce blog pcque franchement, trop de temps est consacré aux discussions avec des pseudos joe connaissants.

    Toujours la même salade. Incapable de penser  »en dehors de la Boîte ». Effrayés par la notion même de liberté ou d’individualisme.

     »Il faut des régles, sinon ce sera l’anarchie. »

    C’est ce que les gens comme toi disent, tout le temps. Quelle bullshit! Vous avez peur d’être libre, voilà votre problème. Les gens comme toi ne connaissent pas leurs droits et réclament des lois pcqu’ils ne savent pas se défendre eux-mêmes (juridiquement).

    Et surtout…vous tentez d’imposer votre vision du monde, fondée sur vos peurs, vos insécurités et votre ignorance, aux autres qui veulent simplement vivre en paix.

    C’est ça qui est dégoutant. Si tu veux  »t’affilier », comme tu écris, vas-y fort. Mais ce n’est pas assez.

    Tu veux m’imposer ce pseudo  »contrat social » (auquel je ne suis pas partie), mais dont tu as besoin pour pallier à tes peurs, lacunes et insécurités.

    Je te réponds, non merci.

    Je ne suis pas un enfant et je peux me gouverner moi-même.

    Tous les hommes sont égaux et aucun homme ne peut gouverner un autre sans son consentement.

    Voilà.

  10. Alain B.

    Je ne sais pas ce qui semble se dessiner aux Etats-Unis va nous aider a parvenir a un territoire souverain.
    http://blogue.imtl.com/2009/04/heil-obama-des-enfants-soldats-sur-tout-le-territoire-americain/

  11. On parle beaucoup de devenir libre et autonome.
    J’ai rencontré Rodrigue Tremblay hier soir (ex-ministre) Il connaissait l’Act de Westminster et m’as dit qu’au niveau international cette souveraineté n’est pas reconnue et n’as finalement aucune véritable valeur.

    Osons nous devenir souverain individuellement ?
    Prenons seulement le baptême qui nous a été imposé , bébé, sans nous demander notre avis. Combien osent demander à leur église de les rayer de la liste des membres, ce qu’on appelle l’apostasie. Je sais que de moins en moins de jeunes baptisent leur enfants et disent; mes enfants choisiront lorsqu’ils seront grand.

    L’église et la religion sont les premiers instruments de manipulation et de contr^le de masse dont il faut se libérer.

    L’avez-vous fait ? Pour en savoir plus sur l’apostasie et remplir une demande allez sur le sit du Mouvement Laique québécois:

    http://www.mlq.qc.ca/sexprimer/apostasie

    L’apostasie est essentiellement un geste de nature philosophique ou politique puisque les enregistrements de baptême (baptistères) n’ont aucune valeur légale au Canada. Il existe plusieurs raisons pour apostasier, dont le désir de rompre formellement avec une religion dont on ne se considère plus membre. Quelle que que soit la religion qu’on vous a donnée à votre naissance, vous pouvez en apostasier. Il suffit en principe de le faire savoir par écrit à l’autorité religieuse concernée en lui demandant de rayer votre nom de sa liste de fidèles et de lui demander de vous faire parvenir un reçu pour attester que votre demande à été satisfaite.

  12. @aime

    un bébé ne signe rien. Parles pas des parents, d’après ton concept nous naissons libre. Donc un enfant qui ne voudrait pas des règles d’une société pourrait simplement refuser d’y adhérer. Toi tu me parles justement de règle. Un enfant se fait imposer, dès sa naissance, des contrats signés par ses ancêtres (ses parents). Si t’es pas capable de lire et de comprendre un concept, cesse de t’obstiner.

    J’ai bien écrit :
    ”Puisque nous ne signons aucun contrat à notre naissance, une société pourrait difficilement demandé à cette personne d’en signer un.”

    Pi toi tu me parles d’un autorité dès la naissance. Va falloir que tu te branches la branlette. Je n’ai aucunement parlé des parents dans cette phrase. Je parlais de ton concept utopique de liberté dès la naissance (l’anarchie) sans condition.

    « Tu analyse les événements au premier degré, comme un gars avec ces chums, qui prend une bière et qui jase fort. »

    Hey la tapette, lâche mon pénis. Ce que je fais avec mes chums caliss de jaloux de tapette, c’est pas de tes affaires. Tu me parles d’anarchie, je te montre que ça n’existe pas. Tu me parle de liberté, je te montre que nous sommes libre. La liberté des uns s’arrête où celle des autres commencent. Certaines personnes comme toi déborde amplement sur celle des autres, en les persécutants à cause d’idée préconçues, en modifiant la signification d’une phrase à cause de ta faible capacité de raisonnement. Selon moi, t’es un criminel qui n’hésite pas, au nom de ta pseudo liberté de naissance, à voler un homme pauvre (un étinérant) pour montrer à quel point t’es smat à tes autres idiots de suiveux. Mais quand il y a des restrictions à ta liberté, tu CRI au viol, toi qui viol tout le monde à chaque phrase.

    ->

    « Et surtout…vous tentez d’imposer votre vision du monde, fondée sur vos peurs, vos insécurités et votre ignorance, aux autres qui veulent simplement vivre en paix.

    C’est ça qui est dégoutant. Si tu veux ”t’affilier”, comme tu écris, vas-y fort. Mais ce n’est pas assez. »

    Tu parles de peur alors que moi je parle de nécessité. Pour qui tu te prends de prétendre que j’ai peurs, que je suis insécure et ignorant. Tu parles de TA liberté, et tu ME refuse la mienne et celle de plus de 7 millions de québécois à vivre comme ils le veulent. Je te le demande encore une fois, es-tu un taliban, ou encore un fanatique (malade borné) ? Portes-tu un turban quand tu vas à la piscine ? Moi je n’en veux pas de turbant dans ma piscine, si notre manière de vivre ne te satisfait pas, ton Iran n’est qu’à un billet d’avion. Criss ton camp, s’est simple. Ou farme ta yeulle pi prends ton trou. Personne à part toi pi tes ptis amis ne voulont ton système où vous pouvez casser les vitres des autres. Facque si jte pogne, ma te calisser en prison. Ma t’isoler de la société pour la protéger, caliss de terroriste intellectuel.

    La je te parle d’un poire (reviens moié pas en me disant que je parlait d’une pomme verte le cave). Une boire je trouve que c’est bon, juteux, et que ça donne de l’énergie. C’est un fruit.

  13. @aime

    hein tu manque de respect à ma personne, facque j’ai le droit de me défendre.

    viens pas pleurer le ptit bébé qui s’est fait imposer un contrat de naissance par sa maman. Pauvre toi, tu fais dont bien pitié.

  14. JE LE RÉPÈTE pour l’idiot qui fait de la distorsion avec mes phrases pour induire en erreur les lecteurs.

    L’anarchie n’existe pas. C’est un état impossible à atteindre. Car même si tous les humains de toute la planète acceptais des règles aussi élémentaire que « ne pas tuer », il y aurait quand même la problématique des gens qui tombent malade (comme la schizophrénie). Il y aurait aussi le problème des gens qui sont pas encore né (à moins que les anarchistes nous enlèvent le droit de procréer). Ces enfants s’ils naissent librent comme ces gens préconisent, n’aurait pas à se taper l’école si cela ne leur tente pas. De plus, ils ne seraient soumis à aucune règle, puisque « libre ». Alors dans moins de trois génération, l’anarchie n’existerait déjà plus.

    L’anarchie n’est pas un état, c’est juste un moyen de prendre du pouvoir sur le pouvoir existant. Voila.

    Si vous avez des preuves du contraire, amener des argument, faite pas comme ce Aimé qui ne comprends pas que sa religion est pas un fait, ni un exemple, qu’on en a rien à foutre que son cerveau malade lui dise de déformer les propos des autres. J’en ai rien à foutre que son cerveau fanatique lui dise que c’est écrit dans un livre. J’en ai rien à foutre que sa gang de criminel, et le chef de cette gang, lui dicte sa façon de penser.

    Sans un pouvoir ici, des étrangers vont venir s’en emparer. Une autre raison pourquoi l’anarchie est impossible. Un pays sans direction, c’est un pays disponible pour d’autre.

    Et en ce qui concerne l’anarchie, Haiti en est proche. Mais en analysant de plus près, on se rend juste compte que c’est plusieurs groupes autoritaire qui se disputent le pouvoir…et s’entretuent pour s’en accaparer. Voila ce que ça fait lorsque qu’il n’y a aucune autorité central assez forte. De petite bande attaque la société, terrorise la communauté, détruisent (donc appauvrissent ses concitoyens), tuent… Comme on dit ils s’en donnent à coeur joie 😉

  15. Aimé Laliberté

    Baxt…t’es fucké pas à peu près. Bonne chance dans ta croisade.

  16. Alain B.

    Dis donc @Aimé Laliberté irais tu également
    prendre une p’tite bière avec @baxt.
    ( =

  17. @BAxT

    Il faudrait peut-être penser à couper dans le café et à vous calmer un peu. On respire. Je vous prierai de bien vouloir débattre de la question présentée dans ce billet au lieu de sombrer dans des écarts de langage de médiocre qualité. Vous n’allez rien prouver de la sorte, mis à part que c’est là une bonne manière de perdre votre crédibilité et le respect des autres lecteurs et que de toute façon, cela ne mène nulle part. J’appréciais votre contribution au début, mais je dois dire que ça se gâche. Ne soyez pas si susceptible. Réagissez-vous aussi fortement et rapidement comme un enragé dans la vraie vie? Vous réagissez comme si on vous avait menacé de vous guillotiner votre appareil reproducteur sur la place publique, aux nouvelles de 6 heures.

    Enfin, désolé d’intervenir de la sorte et j’espère que vous n’allez pas m’arroser aussi de votre prose.

    Et pour terminer, pour ce qui est du cas d’Haïti, vous semblez oublier qu’avant que le Canada (avec les États-Unis) renverse le gouvernement démocratiquement élu de Bertrand Aristide, tout allait plutôt bien au niveau de l’ordre. Ces gens tentent de survivre à l’exploitation et la dévastation que le colonialisme a laissé jusqu’à nos jours. Depuis qu’Aristide a été chassé de son propre pays, c’est le bordel. Merci au Canada et aux USA.

  18. @aime

    Oui je suis fucker quand on me manque de respect, surtout lorsqu’on le fait publiquement et personnellement. La liberté des uns s’arrête où celle des autres commences. Puisque tu n’as pas respecter (publiquement) mon droit à ma vie privé (celle de faire ce que je veux avec mes amis tant qu’on ne fait rien d’illégal), et comme tu as tenté de me faire passé pour un menteur, un idiot, etc. en déformer MES propos, je t’ai montré que tu empiétais dans MA liberté et j’ai pris le moyen que je jugeais nécessaire pour défendre mes droits. Car je suis un HOMME LIBRE, grâce à l’État qui protège cet état (la liberté) pour moi et pour mes confrères. Si nous étions dans un monde anarchique, je te traquerais pour t’inculquer ma vision à coup de matraque dans le cul jusqu’à ce que tu t’agenouilles ou que t’en meurt, car rien ni personne n’aurait le droit de m’en empêcher (car libre SANS aucune règle = la lois du plus fort et/ou du plus fou et/ou du plus déterminé et/ou du plus fucker.

    @francois M

    Concernant Haiti, je m’excuse mais ni le Canada, ni les États-Unis n’ont renverser Aristide. C’est le peuple au travers ses gangs criminels qui l’ont renverser, rendant ainsi impossible la gestion du pays. S’il avait eu une armée digne de ce nom, il aurait pu combattre et protéger la constitution. Puis, pour éviter un carnage comme celui de la Somalie, le Canada (avec ses casques bleus de l’ONU) a envoyer des hommes armées pour restaurer un peu d’ordre dans cet anarchie. Aujourd’hui, le Canada a beaucoup d’agent de la GRC la-bas, pour « instruire » l’État, construire une force de maintien de l’Ordre haitienne, etc.

    De plus, il en est ainsi en Haiti car tous ses groupuscules criminels ne s’entendent pas entre eux. Ils ont tous soifs de pouvoir et ne veulent aucunement laisser un groupe rival prendre plus de pouvoir qu’eux. C’est exactement cette situation qui s’est produite en Amérique à l’arrivé des premiers colons. Les diverses nations amérindiennes, plutôt que s’unir entre elle contre les européens (pour garder le contrôle du territoire), ont préférés continuer de se battre entre eux (divisés pour régné). De cette façon, ils n’avaient aucune force digne de ce nom pour faire le poids contre des armées aussi structuré et entraînée comme les rouges (les anglais) et les bleus (les français).

    La différence, cependant, entre haiti et les premières nations, c’est qu’en haiti, ses groupes vives de la criminalités, donc de la drogue, du viol, de la prostitution, du meurtre, de la corruption, etc. Ces groupes refusaient toute autorité sur eux (mais exigeaient que ses propres membres acceptent leur propre autorité sous peine de mort immédiate). Ainsi, ils terrorisaient la communauté haïtienne, n’hésitaient pas à bruler des villages, à tuer des familles entières s’il le fallait…Tout cela sous les yeux d’Aristide (un ancien curé Romain), qui semblait être incapable (ou n’en avait pas la volonté) de combattre ce phénomène. Selon certains haïtiens, il en aurait même profité de façon personnel (de cette criminalité $$$) au détriment de la population…

    Pas pour rien qu’il y a eu un putch et que la communauté internationale ont fait pression pour qu’il cesse son entêtement, car sinon Aristide aurait probablement été brulé vif sur la place publique…

    Mais une chose est certaine concernant haiti, le pouvoir n’était pas du tout capable d’opposer une résistance à ses groupuscules criminels extrêmement violent et très bien armés…

    Il était donc impossible pour se pays de bâtir une économie viable. Ce, pas à cause du reste du monde, mais bien à cause que la population était prise en otage par ces criminels, et laisser à elle même, sans défense de l’état…

  19. Aimé Laliberté

    Baxt…

    Tu dis que l’état protège ta liberté.

    Tu es un soumis.

    Tu places ton destin entre les mains d’une fiction qui n’existe que dans l’esprit (ce que tu appelles l’État) et tu trouves ça normal.

    Tu te dis un homme mais tu n’es qu’une personne, rien de plus.

  20. Alain B.

    Ce que l’on appelle vivre dans l’illusion,il nous faut penser au mot  »collateral »

  21. @aime

    L’État est en parti à moi. C’est ce que mes ancêtre m’ont légués, de part ma naissance. Moi, lorsque je suis venu au monde, j’étais déjà actionnaire d’une entreprise commune. Et comme j’en suis actionnaire, j’appuis ma compagnie.

    Toi aussi t’en es actionnaire si t’es citoyen Canadien. Mes ancêtres, même s’ils n’aimaient pas les tiens, leurs ont quand même données cela au lieu de les exporter ou de les tuer. Tu pourrais dire merci, car grâce à eux, tu peux jouir de tout les avantages de notre compagnie. En échange, tu dois respecter certains règlements, sans quoi notre compagnie va prendre les moyens pour protéger ses actionnaires. Comme par exemple t’isoler de nous, dans une prison.

    J’aimerais bien prendre ta part, même te l’acheter. Et ainsi augmenter mes profits (comme ne plus faire la file d’attente dans les hospitaux si une personne possède quatre part citoyen).

    Mais malheureusement, ce n’est pas encore prévu. Mais j’y milite. Je cherche à créer un regroupement pour militer avec moi. Ce regroupement militerait en faveur d’une loi nous permettant d’acheter la part dans notre compagnie aux gens qui n’en veulent pas, comme toi.

    Et ainsi, on pourrait réglé un problème social en les excluant volontairement de notre société (de nos règles), en les déportant sur un territoire « sans gouvernement, sans pouvoir central, utopiquement libre ». L’île d’Haiti pourrait très bien faire l’affaire.

    Je suis pas uniquement « Fucker » comme tu dis. Je propose des solutions!

  22. Alain B.

    Je me pose cette question,pourquoi alors que ton pays de liberté en somme le Canada, se ramasse-t-il en afghanistan brimé la liberté d’autrui.

  23. Fern

    Alain B

    Pour permettre aux multinationales d’aller piller les richesses naturelles et installer des infrastructures pour sortir le gaz du pays.

  24. @Fern, Alain B.:

    Oh oui, on amène la liberté et la démocratie à coup de bombes et de B-52, même en Haïti et au Moyen-Orient.

    @BAxt

    Non seulement je ne suis pas d’accord avec toi, mais l’histoire ne peut pas non plus être réécrite. Ce qui s’est passé, s’est passé. Nous avons renversé un gouvernement démocratiquement élu. Aristide était aimé du peuple, à part des groupuscules criminels qui trafiquent de la drogue et des armes (point de transition entre l’Amérique du sud et les États-Unis). On ne renverse pas un gouvernement démocratiquement élu parce que des groupes criminels existent dans un pays!!

    Vos excuses sont celles d’un empire colonialiste qui attaque un autre pays souverain pour le contrôler. Ni plus ni moins.

    Pour ce qui est d’être déporté sur une ile si on ne veut pas faire partie de ce contrat que nous propose cette entité mafieuse sur les bords qu’est le « gouvernement », je ne voit pas pourquoi cette terre vous appartient plus qu’à nous et nos ancêtres. Si on refuse votre contrat social, vous allez nous déporter? Dictatorial votre truc.

    La seule autorité et pouvoir véritable n’est pas d’une entité extérieure, mais bien intérieure. Votre âme et votre coeur, guidés par votre surconscient sont l’autorité suprême et infaillible, pour autant qu’on sait les écouter proprement. Jamais elle ne dira de tuer, de foutre le bordel partout, de créer l’anarchie. Si cela se produit, c’est que nous sommes une espèce mi-consciente, mi-achevée et très immature.

    Un coup que nous aurons grandi, nous n’aurons plus besoin d’autorité extérieure. Elle ne sera que temporaire, comme pour l’éducation des enfants. Cet type d’autorité est naturel puisque l’enfant de ne peut survivre sans ses parents. On le guide alors à développer ses propre sens et valeurs pour qu’il soit capable de prendre des décisions par lui-même.

  25. koval

    Aristide était fin maintenant….lol!

  26. koval

    Aristide a détourné des centaines de millions en aide internationale pour lui-même….

    Moins malade que Duvalier mais malade lui aussi….

  27. koval

    C’est fou le révisionnisme historique qui a cours ici….

  28. LE point n’est pas qu’il était fin ou pas, je ne le connaissais pas et vous non plus. Le point est qu’on a RENVERSÉ un GOUVERNEMENT DÉMOCRATIQUEMENT ÉLU. Aristide ne faisait plus l’affaire des pouvoirs occidentaux lorsqu’il a décidé de commencé à arrêter le trafic de drogue qui transigeait à travers son île vers les États-Unis.

    Et…Duvalier, n’oublions pas qu’il avait été mis au pouvoir avec l’aide et le consentement de Washington…

    C’est comme ça, on ne peut pas réécrire l’histoire. Cessez de prétendre que vous ne comprenez pas de quoi on parle et de faire soulever des polémiques pour des détails insignifiants. On vous aime bien, mais vous tournez à vide et n’apportez rien de tangible et d’intéressant en relation avec le sujet de ce billet.

  29. Alain B.

    Et dire qu’a la fin du 19 iem,Haiti (St-Domingue)etait la colonie européenne la plus riche du nouveau monde depassant même celle des états-unis.

  30. @francois M

    concernant haiti, tu devrais lire un peu au lieu d’écouter les mensonges de ton ami aime lesmensonges :

    « Le président Aristide se voyant perdu, sa police corrompue et ses milices en déroute face au peuple en furie et aux rebelles, se résolut à négocier son départ en tentant de sauver les meubles et ce qui lui importait véritablement il fit directement appel à l’administration George W. Bush en ayant comme intermédiaire la France et le Canada après le refus du gouvernement américain de sauver encore une fois son gouvernement oppresseur il se décida a fuir Haïti au matin du 29 février 2004 aidé pars les américains venus le chercher en hélicoptère directement au palais national lui et sa famille. Peut après pour cacher sa lâcheté il parlera d’un enlèvement alors que de nombreux documents officiels montre les accords signés entre ce dernier et les puissance internationales afin de garantir son exil et un sauf conduits pour lui et sa famille. » -Wikipedia

    JE commence à croire que c’est un modus opéranti utiliser pour tenter de rendre populaire ton blogue. Toi et toi (aime lemensonge) vous obstiner les gens en utilisant le mensonge (et ce consciencieusement) dans le but que nous revenions sur votre blogue pour vous corrigez.

    Du grand sophisme cela, BRAVO !

    De mon côté, j’enlève votre blogue de mon agrégateur, et je me dé-souscrit de ce billet.

    Bonne chance pour votre blogue.

  31. @BAxT

    Bravo pour la citation de Wiki, mais j’ai bien peur que ce ne soit pas la manière dont les choses se sont passées. Bien sûr, vous êtes libres de croire en une telle version aseptisée et twistée de la réalité par les pouvoirs en place, mais j’ai suivi cette affaire de proche et je peux vous assurer que Bertrand Aristide a été forcé de quitter, à bout de fusil. J’ai de très bonnes sources et je n’ai aucune raison de croire que votre version reflète le déroulement réel des évènements.

    Donc simplement dit, nous sommes profondément en désaccord sur ce sujet. C’est la vie.

    Bonne route!

  32. Fern

    Koval

    Vous dites qu’Aristide a détourné des argents………
    N’est pas ENCORE de la publicité négative des médias de pays industriels comme pour Cuba, le Vénézuéla, etc??????????????????????????????????

  33. Koval l’antisémite menace de ne plus revenir jouer les trolls sur le blog ?
    Si seulement ce n’était pas une parole de poltron…

    Pour ses amis sionistes voilà leur réalité, ce n’est pas moi qui le dit mais ce sont des rabbins :

    http://suntzu.vox.com/library/post/isra%C3%ABl-et-le-sionisme-sont-clairement-antis%C3%A9mites-la-preuve.html

    Chaque pro-sioniste cache un antisémite !
    Namaste

  34. Aimé Laliberté

    Franc… tout un vidéo.

  35. Alain B.

    Excellent vidéo Franc.
    Mais malheureusement ça changeras rien à la situation,nous devrons nous rendre au paroxysme de la folie des hommes avant qu’il y ai un changement drastique de la situation actuelle du monde.
    La bonne nouvelle est que le changement est inévitable,il est à venir,donc je peux espérer un monde meilleur pour ma famille et le reste de la planete.
    À la justice,aux droits et à la paix je vous dits à bientôt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s