Le Québec: déjà un pays souverain?

@tomick

Beaucoup de gens travaillent pour que le Québec retrouve sa souveraineté et son indépendance. Cela fait des années que nous y pensons, que nous tenons des référendums, qu’on se plaint que rien ne bouge et que nous sommes coincés dans le Canada. Et si c’était déjà fait?

Quelle serait votre réaction si vous appreniez que le Québec était déjà un pays souverain et indépendant, tout comme le reste des autres provinces du Canada? J’ai pris un bon moment avant de vous présenter ces informations, questions de faire mes propres recherches et de les vérifier. J’ai maintenant suffisamment de raisons et de sources pour croire que cela est bel et bien le cas. Il semble aussi que René Lévesque était au courant de cette situation constitutionnelle qui existe au Canada. Je ne peux confirmer à 100% qu’il est bien reçu cette lettre que j’ai traduite ci-bas (j’aimerais bien avoir de vos nouvelles si vous en savez quoique ce soit), mais comme je disais précédemment, les informations contenues dans cette lettre de Walter F. Kuhl à René Lévesque après sa victoire aux élections du 15 novembre 1976 sont véritables. Se pourrait-il que le Parti Québécois ne nous ai jamais mis au parfum du réel statu souverain du Québec?

Selon le meilleur de mes recherches et analyses, nous sommes effectivement déjà un pays souverain et indépendant depuis le 11 décembre 1931. Et si on se mettait à la tâche pour vraiment vérifier toutes ces informations ensemble, à l’aide d’experts dans le domaine pour qu’on en ait le coeur net? Cela nous éviterait bien des problèmes, n’est-ce pas!

Vive le Québec libre!

François Marginean

(Image de @tomick)

*****

Spruce Grove, Alta., R.R. I,
23 novembre 1976
The Hon. René Lévesque,
Premier ministre élu,
Province du Québec,
Québec, P.Q.

Cher M. Lévesque:

Félicitations pour votre magnifique victoire personnelle et pour votre Parti Québécois dans les récentes élections au Québec.

En tant qu’étudiant de l’histoire constitutionnelle du Canada et des problèmes constitutionnels canadiens depuis quelque 40 ans, je suis énormément intéressé aux implications constitutionnelles de votre récente victoire politique.

Depuis 14 ans, soit de 1935 à 1949, il a été mon privilège de servir comme membre de la Chambre des Communes, de l’Alberta.

Le refus de consentement à certaines législations albertaines ces dernières années de la part du Lieutenant-Gouverneur et le désaveu d’autres législations par les gens à Ottawa, m’ont poussé à enquêter comment ces choses pouvaient exister. J’ai été assisté dans mes études par R. Rogers Smith, qui connaissait personnellement le secrétaire personnel de John A. MacDonald au moment où le British North America Act (B.N.A. Act) a été adopté. À travers cette source, je suis devenu familier avec beaucoup d’informations concernant l’histoire du B.N.A. Act qui ne se retrouvent pas dans les livres.

Toute cette information m’a mené à la conclusion que les circonstances constitutionnelles qui existent sont incroyablement choquantes à ne pas y croire. Cependant, de ma meilleure opinion, après 40 ans d’étude intensive, ces circonstances constitutionnelles existantes sont d’une nature à vous être extrêmement avantageuses pour vous dans votre gouvernance de votre province.

Je joins des copies de certaines de mes allocutions à la Chambre des Communes à ce sujet, ainsi que des copies de pamphlets de M. Smith, se rapportant au même sujet. Si vous n’êtes pas déjà familier avec ce matériel, j’ai confiance qu’il s’avèrera éclairant et d’une bonne aide dans les considérations constitutionnelles dans lesquelles vous allez évidemment être impliqué.

Bien que le matériel ci-joint devrait vous donner un clair aperçu de ce que je conçois être votre présente position constitutionnelle comme province, je voudrais vous présenter un bref sommaire de ce que je crois être votre présente position.

En ce qui concerne la séparation, au lieu d’avoir la nécessité de chercher les droits à la séparation à travers un référendum, LA PROVINCE DU QUÉBEC EST DÉJÀ COMPLÈTEMENT SÉPARÉE CONSTITUTIONNELLEMENT DU RESTE DU CANADA!!!! Ceci est aussi vrai pour les autres provinces du Canada, et ce, depuis le 11 décembre 1931, par décret du Statute of Westminster.

COMMENT POUVEZ-VOUS ÊTRE DIVORCÉ SI VOUS N’AVEZ JAMAIS ÉTÉ MARIÉ?

En d’autres mots, depuis la promulgation du Statute of Westminster en 1931 par le gouvernement britannique, chaque province du Canada se trouve à être un État souverain et indépendant, et parce que les provinces n’ont jamais rien signé depuis constituant une Union fédérale et d’un gouvernement fédéral, et parce qu’aucun traité n’a jamais été ratifié par le peuple du Canada, les provinces continuent d’avoir le statu d’entités souveraines ainsi que le privilège d’en faire usage à leur guise.

Comme vous le remarquerez d’après les allocutions ci-jointes, je cite d’éminentes autorités en constitution canadienne pour suggérer que la seule et logique solution aux circonstances constitutionnelles existantes est la rédaction et l’adoption d’une constitution fédérale en bonne et due forme qui permettra aux provinces de se réserver quelques et tous pouvoirs nécessaires leur permettant de gouverner leur province avec succès.

Je suis certain que vous êtes conscient que si cela se produisait, vous pourriez résoudre vos problèmes économiques et autres au Québec sans recourir à la séparation. Je suis aussi convaincu qu’en ayant l’habileté de résoudre vous problèmes tout en demeurant constitutionnellement dans le pays du Canada, cela serait beaucoup plus satisfaisant autant pour vos sympathisants que pour les autres de votre province.

Ce qui suit est un sommaire des raisons soutenant ce que je viens tout juste d’énoncer:

1. Au moment du mouvement pour une Confédération au Canada, les provinces du Canada, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick désiraient former une Union Fédérale.

2. Les Résolutions de Québec de 1864 prévoyait une Union fédérale.

3. Le projet de loi rédigé par les délégués canadiens à la Conférence de Londres en 1866 prévoyait aussi une Union fédérale.

4. Le Colonial Office du Parlement impérial n’était pas disposé à accorder aux provinces du Canada leurs requêtes pour une Union fédérale.

5. Le British North America Act adopté par le Parlement impérial ne respectait ni l’esprit, ni les termes des Résolutions de Québec.

6. Le Canada n’est pas devenu une Union fédérale ni une Confédération sous le British North America Act, mais plutôt une Colonie Unie. Le privilège de la fédération, de ce fait, demeura donc un futur privilège pour les provinces du Canada.

7. Le Parlement du Canada n’est pas devenu le gouvernement du Canada, encore moins un gouvernement fédéral; il est peine devenu le centre législatif d’une Colonie Unie, un corps législatif qui avait les seuls pouvoirs d’aider et conseiller le Gouverneur général comme agent du Parlement impérial.

8. Le British North America Act, tel qu’adopté par le Parlement impérial, n’était pas une constitution mais seulement un acte du Parlement impérial qui unissait quatre colonies au Canada en une colonie, avec la suprême autorité qui reposait toujours entre les mains du gouvernement britannique.

9. Le privilège de fédération est devenu réalisable pour les provinces du Canada seulement que par l’adoption du Statute of Westminster le 11 décembre 1931. C’est par ce statut que le Parlement impérial a redonné au peuple du Canada leurs droits souverains, et à travers eux, à leurs gouvernements provinciaux comme étant leurs agents les plus directs.

10. Depuis le 11 décembre 1931, les provinces du Canada n’ont pas agi avec leur nouveau statu acquis pour former une Union fédérale, et les populations du Canada n’ont pas encore ratifié une constitution. Conséquemment, la proposition originale, à savoir: que tout pouvoir de gouverner au Canada réside pour le moment, dans les mains des provinces du Canada; et, que tout pouvoir demeure légalement à cet endroit jusqu’à ce que le moment venu où les provinces signeront un accord et ratifieront une constitution par laquelle elles pourront déléguer ces types de pouvoirs selon leur volonté à un gouvernement central de leur propre création. Pendant ce temps, le Canada existe en tant que dix entités politiques sans pouvoir supérieur.

S’il advenait que vous considériez qu’il y a du mérite dans ces informations que j’ai partagées, il me fera plaisir de vous rencontrer et de discuter personnellement en plus grande profondeur des implications sans précédent des circonstances constitutionnelles qui prévalent au Canada.

Vôtre pour un meilleur Canada,

signature

Walter F. Kuhl
[Membre du Parlement sous Jasper-Edson, 1935-1949]

136 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

136 réponses à “Le Québec: déjà un pays souverain?

  1. « as the Monarchy of England have been vassal Monarchs subject to the Pope’s Holy Roman Empire since 1213 AD. »

    c’est faux, les anglais ont foutus dehors l’autorité de Rome en créant leur propre religion (le protestantisme). Rome a riposté en obligeant les espagnol a attaqué les anglais. Les anglais ont gagnés la guerre…

  2. Redge

    Personnellement, je suis certain que la reine d’Angleterre se crisse royalement du Canada et du Québec…

  3. Et moi non, en cas de guerre, elle a 28 millions de personne à genou devant elle…

    De plus, une partie de tes impôts vont directement dans son compte de banque 😉 je ne me souviens plus du taux, mais je crois que c’est 3 sous par dollars. Si ce chiffre n’est pas exact, quelqu’un pourrait nous le dire?

    Alors toi, si on te privais de millions de dollars chaque année via l’une de tes entreprises, tu t’en foutrait vraiment ?

  4. Aimé Laliberté

    Comme la vérité choque, n’est ce pas?

    Koval…agente de désinformation, brainwashée à l’os, ou simplement stupide?

    La loi n’est pas ce que vous pensez.

    La juridiction est acquise de consentement. On ne peut gouverner un homme sans son consentement.

    Le reste c’est de la poudre aux yeux pour les moutons.

    BAXT…la Reine n’est pas la papesse de quoi que ce soit.

    La Reine est la Défenderesse de la Foi, telle que décrite dans la Bible, version King James, laquelle est La Loi.

  5. koval

    Aimé je prends tous les épithètes

    Agent de désinfo, sioniste, mal éduquée, esclave soumise, lobotomisée, brainwashée, stupide….

    Ça ne me dérange pas du tout, j’ai mis mes plumes de canard.

    Mais bon, vous êtes très sympa…

  6. fr@ncìs

    Bonjour l’ami , alors avec se que tu dit est le sujet ici présent ces pas étonnant qu’il y est autant de suicide au Québec. Je voudrais savoir si les informations du textes sont réel car si ces le cas je ne vois pas pourquoi les Quebecois se priverais de faire comme en Irlande même si sa mène a un état de crise ces un peu le but non? Je me demande si les gens serais prêt pour des changement radicaux . Pour autant que je sache qu’est ce que les Quebecois attende pour réellement réclamé leur indépendance ( liberté de vivre sans payer de taxes qui vont directement en Angleterre et au fédéral) il y a toujours bien des limite a être le peuple esclaves de prédilection ‘’occidentaux ‘’. Je me demande aussi est-ce que se serais légitime d’avoir une armé pour le Québec (pourquoi pas) je parle du genre d’armé comme IRA en Irlande , comme tu disait nous faisons toujours parti du Commonwealth et aucun Quebecois ne le prend au sérieux il devrais.

    Vive le Québec sans le SCRS (LIBRE) !!! Koval tu devrais y postuler pour un poste. Sans rancune aucune

    Enrichis par les expériences acquises par chacun ,nous revenons à la conviction que nous formons un TOUT.

  7. koval

    L’ autodétermination des peuples ça vous dit rien?

    Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes? Un très vieux truc en droit international….

    Suffit de faire un bon vieux référendum….je ne vois pas pourquoi vous vous prenez autant la tête….

  8. fr@ncìs

    À j’ai trouver cette prier écrite par un internaut je les bien aimer , drôle mais bien présante.

    Notre Québec qui est offensé
    Que ton nom soit reconnu
    Que ton référendum soit accordé
    Que ta souveraineté soit faite, sur cette terre qui est la nôtre.
    Donne-nous aujourd’hui notre espoir de demain
    Pardonne-nous d’avoir été Canadien
    Comme nous le pardonnerons à ceux qui le resteront,
    Mais DÉLIVRE-NOUS DU CANADA.
    Amen!

  9. fr@ncìs

    @Francois

    Je me suis permis de laisser votre liens un peu partout sure la toile du Québec sure quelque blog site page Facebook ect ect… Je crois que ces un message qui doit ce faire entendre et savoir tant les commentaires que le textes .Encore bravo bonne continuation.

  10. @Aimé Laliberté

    Donc tu dis publiquement que la Reine n’est pas le chef suprème de la religion protestane ?

    Alors dans ce cas-la, qui en est le chef ?

    Est-ce une religion sans chef ?

    Pourtant, dans la réalité, la Reine EST le chef des évêques protestants. Avant de parler, fait donc un peu de recherche avant de commettre ta propagande mensongère.

  11. @fr@ncìs

    concernant le suicide, en effet, une personne qui se tue le fais pour des raisons. Ça peut être suite à une peine d’amour, suite à une série de défaite personnel, pour des raisons économiques, etc.

    Mais quand on fait une analyse statistique, sans regarder le pourquoi, et qu’on fait cet analyse comparative partout où les 2 trônes (Angleterre et Rome) se frottent, on se rends compte que dans ces pays, les taux de suicide est très élevé. En exemple : l’irlande, le Québec, l’Afrique du Sud.

    Et ce, contrairement aux pays où, seulement 1 seul de ces 2 trônes est rois et maître (peu importe le niveau de pauvreté). En exemple : l’Austalie, la République Dominicaine, etc.

    Par la suite, quand on se questionne sur les raisons pourquoi il en est ainsi (pourquoi le taux de suicide est si élevé dans un pays où ces 2 trônes se frottent), on émet des hypothèses que des sociétés secrètes (voir les services secrets militaire-ou d’autres architecture gouvernemental) poussent aux suicides des membres de ce peuple, un par un. De cette façon, une personne comme moi qui en parle, semble être fou !

    Mais pourtant, avec la loi actuelle anti-terroriste canadienne, on se rends compte qu’elle donne TOUS les droits aux SS (services secrets). Si l’un d’entre eux veut fourrer ta femme, il n’a qu’a dire que t’es sous le cadre d’une enquête de cette lois, et vlan, tu vas rusher jusqu’à ce qu’il est obtenu satisfaction…tu vas perdre ta job, ta réputation va en prendre pour son rhume, ton tissu social va s’ammenuiser, mais quand tu vas t’en rendre compte, il sera trop tard…et personne ne t’aidera, toi, le futur étinérant, ou le futur suicidé…

  12. tout cela parce que personne n’a le droit de divulguer son identité, lui protégé par la fraternité policière (car 97% et plus des membres du scrs sont des flics), protégé par des juges, protégé par le Parlement…

    De plus le scars est une vrai farce. Ca seule tâche en cas de plainte, c’est décrire un document et de le remettre au ministre compétent (qui n’a jamais donné suite encore à un tel document, qui se retrouve TOUJOURS sur une tablette).

    That’s it, that’s all.

    Toi, tant pi !

  13. Donc ma question maintenant, peut importe ce que vous croyez, est-ce possible pour un asti de corrompu (un scrs), d’agir ainsi en toute imputabilité.

    La réponse est OUI. Les risques qu’un autre agent du scrs lui fasse obstacle sont à zéro, car il dérogerait aux normes de la fraternité de la police…

  14. Pas pour rien que depuis sa création, je dis que c’est une frasque que le scrs soit tenu par 97% et plus de flics, justement à cause de l’omerta policière.

    Si il n’y avait que 60% de flics, la ça serait une toute autre histoire…

    Mais le scrs était avant sa création, une section du rcmp, et c’est à peu près la même chose aujourd’hui, à la différence qu’ils ont TOUS pouvoir aujourd’hui (tandis qu’avant ils étaient soumis aux mêmes règles que celle de la GRC).

  15. Fr@ncìs

    Jaime bien vos post toujours constructif et ces pas un sarcasme , oui le SCRS ces un fait ces pas des lumières les membres mais reste que ils ont beaucoup de droit .

    Je site petit parti de l’entrevue (Auriez-vous des scrupule a assassiné quelqu’un et faire passer sont meurtre pour un suicide ou une banale histoire criminel) bref des militaires des policiers et des criminels sans scrupules en fon partis .

    Non je ne trouve pas personnellement vos propos FOU loin de la réalité dépasse de beaucoup la fiction dasn bien des sujet.

  16. @francis

    « je ne vois pas pourquoi les Quebecois se priverais de faire comme en Irlande même si sa mène a un état de crise ces un peu le but non? Je me demande si les gens serais prêt pour des changement radicaux »

    Non, pour ma part, je suis du même avis que koval. Par référendum pacifique, ok. Pas par la violence. On est pas pour tuer nos 49% de compatriotes qui sont contre la souverainté. Nous, québécois, sommes un peuple pacifique.

    Pas question pour moi d’adhérer à une idée de terrorisme. A place, je préfère le statut quo. On est pas des animaux entêté, nous sommes un peuple ouvert. Juste dommage qu’en nos seins, trop crosse le peuple du Québec au profit d’intérêts extérieurs. Mais quand on pognera sur le fait un agent qui tuera un des nôtres via une tactique criminel, là, pourquoi pas une révolution ! Ce sera en légitime défense. Mais une révolution peut aussi bien se faire sans violence. Une grève générale en est un exemple.

  17. koval

    @Bonne remarque Baxt, j’y arrivais à la moitié (même plus) de nos concitoyens qui n’en veulent pas de la souveraineté…

    @Trop charmant François M

    Au pire du pire, mettons que je sois rendue très très brainwashée et complètement sénile comme ta gang de suiveux et toi pensez, au point où je ne me vois même plus aller….(ça se peut ce genre de situation, c’est très humain d’ailleurs). Ajoutons donc que non seulement tu ais du charme mais mettons aussi que tu transcendes la vérité suprême….(on se relaxe là c’est un scénario totalement inventé, pure science fiction)

    Alors comment on fait avec la moitié de nos concitoyens qui ne veulent rien savoir? On leur enfonce la souveraineté dans la gorge? Ou mieux, à coup de matraque?

    Faut un référendum dans tout les cas, comme on essaye de faire, alors dans la pratique, les élucubrations de cette discussion ne changent rien de toute façon…

    Faut être plus pratique que ça les ptits gars….

  18. @koval

    rien n’empêche cependant d’étudier ce document, cette théorie. Ce que je ne comprends pas, c’est qu’aucune personne du bloc ou d’un des parties souverainistes québécois ne semblent se mouiller concernant cette théorie.

    Pas même un juriste, un étudiant qui se spécialise dans ce domaine…

    Je suis de nature curieuse, j’aimerais vraiment avoir l’avis d’un expert !!!

    PS : j’ai noter 49% car dans les faits, avec les faibles taux de participation, on ne peut vraiment savoir combien de monde que ça ferait à tuer ou à déporter. Bref, le résultat serait comme en Irlande : plutôt qu’unifier notre peuple, il nous diviserait encore plus (le recours au terrorisme). Donc, si je compare avec des exemples dans l’histoire de l’humanité, les chances de succès ne serait que de l’ordre du 0,001 %. En comptant le nombre de cadavre de nos cousins, oncles et tantes, je trouve que cela ne vaut pas la chandelle. Même pas d’en parler.

    Ce qu’il faut comprendre de tout cela, c’est qu’il y aura toujours un pouvoir suprême. Comme celui-ci ne tue qu’hypocrytement en poussant nos jeunes à se suicider, en créant des dynamiques pour que notre natalité reste basse, et en ouvrant le robinet de l’immigration, dans le but de détruire l’identité de notre peuple, reste que nous sommes pas trop pire. Et comme nous n’avons qu’a créer des stuctures et des dynamiques pour nous protégez, cela démontre bien que des solutions pacifiques existent. Il ne nous suffit qu’a s’assoir pour en parler 😉

  19. koval

    @Baxt

    À mon avis, d’après l’entête de la lettre (ci-dessous), ce gars en mode questionnement et recherche….normale puisqu’il étudie en profondeur un sujet…

    « En tant qu’étudiant de l’histoire constitutionnelle du Canada et des problèmes constitutionnels canadiens depuis quelque 40 ans, je suis énormément intéressé aux implications constitutionnelles de votre récente victoire politique. »

    À sa conclusion, (que je recopie ci-dessous), il semble dans le mode, « je pousse une théorie et je vais voir quelles réactions cela provoque…. »

    « S’il advenait que vous considériez qu’il y a du mérite dans ces informations que j’ai partagées, il me fera plaisir de vous rencontrer et de discuter personnellement en plus grande profondeur des implications sans précédent des circonstances constitutionnelles qui prévalent au Canada. »

    Il se peut que sa théorie ne soit pas dénudée totalement d’intérêt, mais elle n’a pas rejoint les politiciens. Vous savez, les théories en politique ne valent pas les théories en science naturelle….elle semble avoir été confinée au rang d’essai, probablement parce que pour une raison ou une autre, elle a été considérée comme bidon….ou bidonnante.

    Le fait que ça n’a pas eu de facteur d’impact dans les médias me conforte dans ma position. Vous savez, des passionnées de la souveraineté à cette époque, il en pleuvait. Des fouineux de constitution, il en est passé pas mal, et des bons. Je crois vraiment que le peu de bruit qu’a fait cette lettre confirme son manque d’intérêt.

    René Lévesque ne semble pas s’en être emballé, je ne crois pas que René Lévesque ait été un gnouf du droit constitutionnel, si cette lettre n’a rien provoqué à l’époque, c’est que son contenue n’était pas digne d’intérêt d’après moi. Il ne s’agit que d’une lettre d’échange d’idées. On dirait que vous la lisez comme si elle avait force de vérité…

    La réponse est sans doute qu’il y a une méchante marge entre les idées d’un théoriste étudiant la constitution et la pratique politique….

  20. Bien sure que oui je la lire comme si elle avait « peut-etre » force de vérité, tout comme les documents des hurons de Québec concernant la moitié de la ville qui serait à eu par lègue…

    donc il ne veut que des réactions. je note son identité dans ce cas-la. un blablateur comme il y en a trop. moi je recherche des gens d’actions, qui ne font pas que parler, mais qui concrétisent des idées et des concept (pour faire changement un peu).

  21. @BAxT

    “Personne n’a donné son consentement. Nous pouvons cesser de lui donner cette (fausse) “légitimité”.

    Non?”

    La réponse est non. Un peuple n’a jamais eu droit dans l’histoire de l’humanité à quoi que ce soit sans en prendre possession (qui normalement se fait par révolution).

    Je ne vois qu’une manière bien efficace pour leur enlever leurs pouvoirs s’ils n’ont aucune légitimité: cessons de payer les impôts et leurs sales taxes qui ne servent qu’à enrichir les banquiers privés, la Reine, le complexe militaro-industriel via les guerres!

  22. @koval

    Vous demandez:

    « Alors comment on fait avec la moitié de nos concitoyens qui ne veulent rien savoir? On leur enfonce la souveraineté dans la gorge? Ou mieux, à coup de matraque? »

    Vous passez à côté du point essentiel à saisir. Si nous sommes DÉJÀ un pays souverain et indépendant en vertu du B.N.A. Act et du Statute of Westminster, on n’a personne à forcer ou matraquer!

    La souveraineté est déjà faite!

    Selon ces informations et ces statuts, nous sommes DÉJÀ un pays indépendant depuis 1931!

    La question serait de savoir si nous voulons nous marier avec le reste du Canada ou pas. Voilà le sujet d’un référendum à venir.

  23. Pierre Charles Dubreuil

    Heureuse coincidence que ce texte apparaisse quelques jours avant la Saint-Jean Baptiste.
    Ca ressemble a du réchauffé.

    Je ne sais qui a décidé de ressortir ce texte, qui date de 1977
    selon une version anglaise qui se trouve sur ce site et est daté
    du 16 Décembre 2000

    http://www.detaxcanada.org/kuhl.htm

    Il s’agit du site web de Eldon-Gerald Warman
    qui offre aux gens de ne pas payer de taxes fédérales

    http://www.detaxcanada.org/index.htm

    Un autre texte sur le web parle de Eldon-Gerald Warman
    au sujet de son arestation « injustifié » en décembre 1999.

    http://www.shmoo.com/mail/cypherpunks/janfeb00/msg00034.shtml

    Bonne Saint-Jean
    Pierre Charles Dubreuil

  24. Fr@ncìs

    Koval vous ête une femme ou un homme car vous parler de vous au féminin comme au masculin dans plusieur de vos post ? vous n’avez qua regardé par vous même , bref histoire de bien comprendre le truc qui nous échappe ou vous échappe sa fou presque la trouille par moment. 😉

  25. koval

    Francis

    On ne se doit rien, si vous êtes plus attentif, vous comprendrez mieux mon héritage héréditaire…XX ou XY, n’est pas la question du jour….

    Et moi, je n’ai pas la trouille…je ne m’énerve pas avec n’importe quoi.

  26. Aimé Laliberté

    BAXT…

    Tu crois que c’est de la propagande mal informée de dire que la Reine est la Défenderesse de la Foi ou que la Bible version King James est la loi suprême?

    Tu sais à peine de quoi tu parles et comme tu discutes avec d’autres illétrés politiques, vous vous entendez bien.

    Vos histoires de référendum entre ignares, moutons et pseudos intellos, c’est très prévisible et ça nous fait dépendre du vote des baby boomers, tous aussi ignorants.

    Je préfère être un homme souverain, qui peut exercer sa propre volonté et qui n’a pas besoin d’être dirigé, comme un enfant.

    IL me semble que vous manquez le point essentiel de l’article de François.

    On ne peut présumer de l’existence d’un pays. On le fait, mais on ne devrait pas, pas plus que l’on devrait présumer que des pseudos fonctionnaires ont le pouvoir de contrôler notre vie, sans notre consentement, parce qu’ils portent un uniforme ou qu’ils occupent une fonction quelconque. .

    C »est sûr que plus on est soumis dans la tête, plus il est facile d’accepter d’être mené de la sorte, toute sa vie, sans jamais questionner quoi que ce soit.

    C’est la raison pour laquelle les référendums et autres consultations populaires entre gens brainwashés ne m’intéressent pas.

    Évidemment, les pseudos solutions collectives sont toujours très populaires entre Québécois, car ainsi personne ne se sent vraiment responsable et après on peut chialer contre les politiciens.

    Et c’est ainsi qu’on finit par être menés comme des moutons par des gens qui ont d’autres intérêts que le  »bien public »… parce qu’on crache sur la possibilité que la solution soit plutôt individuelle.

    Comme je disais, personne ne peut gouverner un homme sans son consentement.

    Croire le contraire, c’est admettre l’esclavage.

    Les états ne pratiquent plus l’esclavage, ils pratiquent la  »servitude volontaire » au moyen de l’enregistrement des personnes et du système de permis, de licences, d’impôts et de taxation..

    Un homme n’est pas une  »personne ».

    Une personne est une fiction juridique, créée pour permettre l’interaction avec l’État, une autre fiction juridique.

    Voilà, faites vos propres recherches.

  27. koval

    Aimé

    T’as oublié d’ajouter « vive la dictature! »

  28. @Aimé Laliberté

    Heureux de voir de nouveau dans les parages. Je me demandais où vous étiez. Oui, plusieurs ont manqué le point de l’article. Nous vivons à une époque où les gens se croient libres de par le fait qu’on en est venu qu’à oublier la signification profonde et vécue de la liberté et la souveraineté individuelle. On en vient qu’à méprendre son état d’esclave pour un état de liberté. Oh oui, on est libre… mais jusqu’à quel point? Et libre, ça ne veut pas seulement dire physiquement, mais aussi mentalement et spirituellement. Nous sommes dans de bien pires prisons mentales bâties par soi-même et par conditionnement extérieur que les lieux que nous nommons « prisons ».

    Après avoir effectué une bonne quantité de recherches sur le sujet, je pense qu’il est concluant que nous sommes bel et bien une nation souveraine et surtout, que sans le CONSENTEMENT explicite donné de façon libre et volontaire de la part des individus et de la population en général, aucun contrat, pays comme le Canada, gouvernement, institution, autorité, n’est légitimement notre autorité, constitution, gouvernement.

    Alors qu’est-ce qu’on fait? On va chercher votre consentement de façon détournée, illégitimes, mais souvent « légale ». (Et faites attention parce que de nos jours, même la torture est « légale »)

    On vous fait assumer et représenter sans que vous le compreniez vraiment, une personne légale (une corporation ou fiction juridique) qui porte le même nom que vous, enregistrée lors de la production de votre certificat de naissance et de votre N.A.S.

    C’est là que vous donnez votre consentement à tout ce mensonge, cette illusion, ce système à broyer et exploiter des humains. C’est là que vous commencez à croire que vous ou le Québec est soumis au Canada et qu’il doit demander la permission pour être indépendant et souverain.

    Nous le sommes déjà!

    Pendant qu’on fait des référendums, qu’on se soumet à ce cirque d’avoir à remplir les conditions d’Ottawa et tout le bataclan, on oublie que selon les documents les plus importants se rapportant à l’état constitutionnel du Canada, il semble clair que ce qu’on appelle la « Canada » est en fait dix pays indépendants et souverains unis par force dans une colonie unie en attendant que ces provinces se marient officiellement et de plein gré, chose qui n’a pas encore été faite depuis 1931 et même 1867.

    Donc, à mon avis, la seule raison pour laquelle l’illusion du Canada et du gouvernement du Canada persistent, c’est que nous donnons notre consentement inconsciemment et involontairement.

    Le véritable esclave est celui qui attend qu’un autre le libère. Sur ces principes, on peu déduire que la seule solution à ce dilemme est la libération individuelle, l’effort personnel de retrouver sa véritable souveraineté individuelle et ensuite, commune.

    Pourquoi devrais-je attendre la permission d’un autre pour appeler le Québec un pays?

    Nous le sommes déjà!

  29. Fr@ncìs

    Bon sa ces bien un point de vue d’ensemble un peu négatif et insultant a l’égard de certains mais il en faut parfois ces comme sa . Alors daccord sure le fait que un référendum ne servirais que certain intérêts (encore) en laissant de coter les humains impliquer physiquement ces sure vue que les gens ne comprenne pas vraiment le sujet . Mais le fait d’avoir parler de SCRS et compagnie ne veut absolument rien dire en terme de soumission mental ou ect… . Il y a aussi le ( Voilà, faites vos propres recherches.) ces exactement se que les gens font ici par le renseignement général culturel du sujet (pas sure si sa se dit mais bon) . Les recherches sont faite mais jamais elles ne serrons complets comme pour nous que pour vous , il y a des degrés de connaissance ces comme sa dans tout ( et vous le saver très bien vous n’êtes pas un deux de piques non plus).Il y a une manier de parler au gens , pas comme vous le fait avec Baxt et ainsi de suite comme l’envers et vrai aussi . Point bar faut pas cherché plus loin ces pas a titre de mépris que je l’écrie mais a titre d’humain sachant vivre avec sont prochain( sa sonne chrétiens a fon ou croyant mais ces pas le cas).

    Koval . Non je ne suis pas énervé ces une question surtout a titre humoristique de la le petit personnage jaunes a la fin de ma phrase .

    Enrichis par les expériences acquises par chacun,nous revenons à la conviction que nous formons un TOUT.

  30. Fr@ncìs

    Francois . Encore merci pour les liens et la documentation .Oui et encore oui le Québec et un pays et nous avons pas à avoir la permission de qui que se sois pour le dire ou le pensé. On ma demandé un jour de choisir les trois drapeau des pays que je trouvais les plus beau, j’ai choisie en premier le Québec , je me suis fais tapé sure les doigts. Mais je vais toujours parler du Québec en tant que pays et parler de moi en tant que citoyens Québécois.

    Enrichis par les expériences acquises par chacun,nous revenons à la conviction que nous formons un TOUT.

  31. @François M.

    fait comme tu veux, mais quand ils te mettrons en prison ou encore quand ils enverront l’armé par mesure de guerre si il y a trop de désobéisansse civile…ne viens pas pleurer qu’ils avaient une armée plus forte que la vôtre, ou encore que vous étiez mal préparer et qu’à cause de cela, vous perdez votre cause (comme les fameux référendum perdant, vive la souveraineté hein).

  32. @ francois M.

    « Si nous sommes DÉJÀ un pays souverain et indépendant en vertu du B.N.A. Act et du Statute of Westminster, on n’a personne à forcer ou matraquer!

    La souveraineté est déjà faite!

    Selon ces informations et ces statuts, nous sommes DÉJÀ un pays indépendant depuis 1931! »

    CESSE DE SPÉCULER, PROUVE-LE NOUS

    et mémorise mes dires : le Parlement va se défendre!

    C’est une chose de CROIRE, la réalité souvent, est différente. Moi pi le fanatisme…

  33. @Fr@ncìs

    J’abonde dans le même sens. Merci pour votre commentaire. Je vous encourage à nous dire pourquoi vous répétez souvent la même phrase à la fin de vos interventions.

    À bientôt!

  34. @BAxT

    Le B.N.A. Act et le Statute of Westminster sont des documents publics et officiels. Vous pouvez aller les consulter. Je ne peux les lire pour vous. C’est malheureusement une démarche personnelle que vous aurez vous aussi à effectuer si vous voulez savoir de quoi on parle ici. Vous êtes déjà sur de bonnes pistes et vous n’êtes pas fermé d’esprit.

    Je ne spécule pas, je vous demande de vous faire votre propre idée. J’ai la mienne et je ne vais pas commencer à vous forcer à penser comme moi. Vous êtes assez grand pour ça.

    Pour ce qui est de la réaction du fédéral que vous décrivez, il est évident qu’elle est à prévoir, surtout qu’il y un précédent en plus (octobre 1970…).

    C’est pourquoi je disais à Aimé Laliberté: « Oh oui, on est libre… mais jusqu’à quel point? »

    On vous laisse croire que vous êtes libres en autant qu’ils sachent que vous ne l’êtes pas réellement.

    On peut éviter cela. Pourquoi inviter la violence? Pensez taichi. Laissez la force de l’opposant se retourner contre lui-même. Vous n’avez pas à combattre. Le taichi est l’art de la paix, de l’union.

    Exposer la vérité, les faits et cessez de nourrir la bête de votre argent. Elle ne survit et est menaçante que parce qu’on lui donne notre pouvoir, notre consentement, de notre sueur et de notre sang.

  35. @aime

    « BAXT…la Reine n’est pas la papesse de quoi que ce soit. »

    cela constitut un mensonge, ou de la propagante mensongère, car la reine est bel et bien la papesse de la religion protestanne (le chef si t’aime mieux).

    « Tu sais à peine de quoi tu parles et comme tu discutes avec d’autres illétrés politiques, vous vous entendez bien. »

    Ben va donc chier trou de cul, asti de prétentieux qui croit que tout lui est acquis et qu’on doit lire ses textes comme s’il était dieu et qui croit avoir une valeure supérieur en rabaissant n’importe qui n’importe comment.

    « Évidemment, les pseudos solutions collectives sont toujours très populaires entre Québécois, »

    absolument, c’est pas à une seule personne d’en décider, mais au peuple lui même

     » car ainsi personne ne se sent vraiment responsable et après on peut chialer contre les politiciens. »

    encore ton fanatisme par spéculation, ça manque d’objectivité ça, les talibans, ça te tenterait pas ?

    « Comme je disais, personne ne peut gouverner un homme sans son consentement.
    Croire le contraire, c’est admettre l’esclavage. »

    Ben moié les criminels qui tuent des personnes agés, pi les malades de pédophilie, j’ai rien contre les enfermés pour protéger la société. Si ça constitue de l’esclavage à tes yeux, alors qu’il en soit ainsi.

    –> j’ai une question pour toi maintenant, es-tu un homme qui prône l’anarchie ?

  36. « fiction juridique »

    moié quand je passe devant un juge, je trouve pas que c’est une fiction. une fiction est une chose qui n’existe pas dans la réalité. alors que le domaine et les institutions juridiques existent bel et bien.

    selon ce que je peux voir ici, c’est que vous ne les reconnaissez pas comme légitime. OK. j’ai rien contre ce point de vue, à part le fait qu’ELLES SONT LÉGITIME car elles ont le soutient (de moins en moins depuis quelques temps) DU PEUPLE. Vous, deux trois personnes ici et la, que vous ne les reconnaissiez pas comme légitime car ces structures vous empêches de commettre vos crimes, c’est une chose. Mais que vous me disiez à moi qu’elle n’existe pas, fait en sorte que vous perdez de mon estime.

    –> Concernant votre papier, j’ai jamais dit qu’il était faux. Cependant, j’ai amener la nuance que sa valeur n’est peut-être pas celle que vous lui prêtez à prime à bord… Ce qui me surprendrait beaucoup, ce serait que le trône d’Angleterre se serait tout bonnement, comme ça par enchantement, départi sans contrepartie, d’un territoire. Selon moi, l’acte dont vous parlez pourrait avoir été écris (si il ne constitue pas une contrefaçon) avant un autre, comme transition. Ce serait d’ailleurs pour cette raison (hypothétiquement) qu’aucun parti politique n’y a prêté oreille.

    –> Selon moi, la meilleure façon d’en parler serait de le tester. Car spéculer n’a jamais rien donner. Je demande à en avoir le coeur NET. À ce sujet, je vais dans les prochains jours communiquez officiellement avec certains parti politique, juge, avocat, professeur de recherche, etc. en vous pointant (votre blogue). Je vais même approcher le milieu journalistique. Si c’est un canular, il y a un con qui va voir sa tête couronné sur la place publique (hypothétiquement parlant) 😉

  37. Fr@ncìs

    La phrases que je répètes ces une sorte de signature un genre de messages de paix pour dire que ces amical .

  38. Aimé Laliberté

    Baxt…

    J’ai vérifié et la Reine est effectivement le chef de l’église anglicane, alors je te concède que tu as raison sur ce point, mais ça ne change vraiment pas grand chose.

    Ce que je voulais souligner, c’est que l’on ne peut espérer gagner quoi que ce soit avec un système politique ou juridique qui a été conçu pour nous garder enfermés dans une situation défavorable et une logique défaitiste.

    François a raison. Nous donnons notre consentement à ce système, de diverses façons.

    Pour ce qui est de l »anarchie, je te dirais que la loi (des hommes) n’a jamais rendu quoi que ce soit de parfait.

    Pour faire des lois, il faut avoir l’autorité.

    D’ou elle provient cette autorité, selon toi?

    Est-elle innée? Quel homme est assez bon pour prétendre avoir autorité sur un autre homme?

    Pourtant on accepte facilement, sans questionner, l’autorité de fictions juridiques, appelées état, gouvernement, province, ville, muncipalité etc…

    Mais cette autorité est fondée sur quoi tu penses?

    Le consentement…ton consentement (exprès ou implicite) …tu consens à être gouverné, donc tu l’es.

    Ce n’est pas si compliqué que ça.

  39. @BAxT

    Je vous répondrai exactement ce que j’avais dit à Fern, presqu’au tout début des commentaires:

    J’ai écris ce billet parce que j’ai assez d’informations pour affirmer qu’il est fort probable que le Québec soit déjà une nation indépendante et souveraine, mais je lance aussi un appel à tous pour essayer d’en savoir plus long sur cette lettre de Walter F. Kuhl à René Lévesque et aussi bien sûr, sur toute cette histoire constitutionnelle découlant du Statute of Westminster qui ont des implications potentiellement gigantesques pour le Québec et le reste du “Canada”.

    Tenez-moi au courant de vos trouvailles.

  40. Aimé Laliberté

    Pour les étatistes :

  41. @Aime

    Je te remercie pour ce changement de ton. Je vais en faire autant de mon côté. Concernant ton dernier commentaire, je vais y répondre, point par point, après quoi je vais conclure.

    « Ce que je voulais souligner, c’est que l’on ne peut espérer gagner quoi que ce soit avec un système politique ou juridique qui a été conçu pour nous garder enfermés dans une situation défavorable et une logique défaitiste. »

    C’est d’ailleurs pourquoi nous pouvons milité. Ce système à été conçu pour cela. Ainsi, nous pouvons créer des fraternités, des lobbys, des partis politique, etc. L’idée derrière ça, est que jadis les gens prenait simplement les armes. Aujourd’hui, nous sommes (les humains) plus civilisés…Rien n’est parfait, mais entre notre système et la dictature…

    « D’ou elle provient cette autorité, selon toi? »

    Au commencement, cette autorité à été prise par la force, voila des millénaires. Puis des « héros » comme Bonnaparte (avec derrière lui une école de pensée) ont amené de nouvelles règles, qui constituent aujourd’hui un modèle que la plupart des « autorités » de la planète suivent.

    « Est-elle innée? Quel homme est assez bon pour prétendre avoir autorité sur un autre homme? »

    Eh bien Jésus l’a prétendu gentillement, et les Romains ont AFFIRMÉS leur toute puissance en le tuant. Au bout du compte, Jésus à perdu et les Romains ont gagnés. C’est encore Rome le BIG BOSS sur la planète je crois hein ? Ils en sera ainsi jusqu’à ce qu’un groupe de personne les détruisent, soit avec l’aide d’un cataclysme, soit d’une autre façon… Sinon, combattre Rome, avec Rome en place, les chances qu’une rébellion soit capable de renverser Rome sont mince mince mince (car Rome va se défendre)… J’amène cette exemple pour dire qu’il y a toujours eu un pouvoir, et qu’il en sera toujours ainsi. Tu détruit un pouvoir, pour prendre le pouvoir. L’anarchie n’existe pas comme une structure réel, elle n’est en réalité qu’un moyen pour s’approprié le pouvoir existant. De plus, c’est humain le pouvoir. Quand on nait, on s’en rends compte vite. Le pouvoir parental existe. C’est l’un des premiers pouvoir de ce monde. Ce qui prouve dailleurs qu’il y aura toujours un pouvoir. Croire le contraire est utopique.

    « Pourtant on accepte facilement, sans questionner, l’autorité de fictions juridiques, appelées état, gouvernement, province, ville, muncipalité etc… »

    Parce qu’elles ont été créer par des hommes pour répondre à des besoins spécifiques. Si tu les détruits, elles seront remplacés par d’autres formes/structures de pouvoir. Ce pouvoir sera-t-il mieux pour nos communautés, ou pire ?

    « Mais cette autorité est fondée sur quoi tu penses? »

    Elle est fondé sur un besoin. Sans un pouvoir, c’est la lois du plus fort. Si ce plus fort (comme avant Napoléon) ne réussi pas à créer un système que la population aime, eh bien à sa mort, ce sera un autre pouvoir, de nouvelle règle…et ainsi de suite. Cela sera-t-il bon pour les communautés ? J’en doute fortement.

    « Le consentement…ton consentement (exprès ou implicite) …tu consens à être gouverné, donc tu l’es. »

    Exactement. Et je crois que notre gouvernance actuelle n’est pas si pire. Elle n’est cependant pas parfaite. Nous pouvons, et nous avons LE DROIT de le modifier PACIFIQUEMENT. C’est ça qu’on appelle une démocratie.

    Bien sûre, nous pourrions devenir souverain, et constituer notre propre démocratie. Mais comment y arriver sans verser de sang ? En militant, en souhaitant que vos adversaires commettent une bourde, en exploitant cette bourde, etc. Mais il vous faudra à prime à bord l’appui du peuple. Si le peuple ne veut pas, c’est un coup d’épée dans l’eau! Alors rangez-vous et acceptez-le 😉

  42. La souveraineté ne peut être qu’individuelle et intérieure. La souveraineté d’un pays est un leurre que nous sommes en train de perdre avec nos autres illusions. C’est cette séparation entre souverain et citoyen, entre autorité et obéissance, qui cause division et guerre. C’est le seul problème de l’humanité. La seule solution est l’unification autorité/obéissance en une personne : je suis l’autorité suprême (âme souveraine) et j’y obéis. On assiste alors au transfert du pouvoir extérieur au pouvoir intérieur. La guerre prend fin et la paix s’installe. C’est la personocratie.

  43. Merci Ghis d’être passé sur Les 7 du Québec!

    Je crois que vous avez totalement raison. Il va nous falloir résoudre cette crise évolutive que nous traversons à l’intérieur de soi, individu par individu.

    Paix

  44. MR. Walter F. Kuhl a envoyé une lettre semblable a tous les premiers ministres de toutes les provinces.

    C’est ce qui est écrit sur un site en anglais qui reproduit intégralement le pamphlet de Walter F. Kuhl intitulé :
    « CANADA
    A
    COUNTRY
    WITHOUT
    A
    CONSTITUTION

    A Factual Examination Of
    The Constitutional Problem

    By
    Walter F. Kuhl
    Member Of Parliament
    Jasper-Edson 1935-1949

    January 1977

  45. En lisant plus a fond ce texte de Walter F. Kuhl on découvre que ces informations ont été posté sur internet le 16 décembre 2000.

    Pourquoi faire ressortir ce texte a la veille de la Saint-Jean Baptiste.

    Le site en question est celui de Eldon-Gerald Warman qui offre aux gens de ne pas payer de taxes gouvernementales.

    Sur ce même site il recommande de regarder le film « Le mouvement Zeitgeist = « L’Esprit du moment ». » qui dénonce les manipulations dont nous sommes l’objet par la religion, le mensonge du 9/11 et le nouveau gouvernement mondial.

  46. Pour ceux qui ont a coeur la souveraineté du Québec, François Chartrand, le fils de « Reggie » Chartrand, le fondateur des « Chevaliers de l’Indépendance » a donné une conférence sur la vie de son père et sur l’avenir du Québec.

    Il invinte les gens a le rejoindre pour former un groupe de personnes qui protègeront la population lors des évènements qui se produiront lorsque le gouvernement fédéral refusera l’indépendance du Québec.

    Bon visionnement !

  47. Vive le Québec !
    Pour ceux qui ont a coeur la souveraineté du Québec, François Chartrand, le fils de « Reggie » Chartrand, le fondateur des « Chevaliers de l’Indépendance » a donné une conférence sur la vie de son père et sur l’avenir du Québec.

    Il invinte les gens a le rejoindre pour former un groupe de personnes qui protègeront la population lors des évènements qui se produiront lorsque le gouvernement fédéral refusera l’indépendance du Québec.

    Bon visionnement !

  48. « Les Chevaliers de l’Indépandance » renaissent
    graâce au fils de « Reggie » Chartrand, François.

    Voir sa conférence en cliquant mon nom au début de ce message.

    Vive le Québec Libre !

  49. Alain B.

    Pierre-Charles,il y a aussi  »Kymatica » qui est semblable a zeitgeist,mais les differences valent la peine d’etre vue.http://video.google.ca/videoplay?docid=-6736722752013377089

  50. Redge

    @ Baxt : tu dis:

    Le pouvoir parental existe. C’est l’un des premiers pouvoir de ce monde. Ce qui prouve dailleurs qu’il y aura toujours un pouvoir. Croire le contraire est utopique.

    Mais d’un autre côté, c’est justement un cercle vicieux.

    Très tôt, l’enfant apprend à être soumis. Il ne développera jamais les outils nécessaires pour être souverain individuellement car il est éduqué à obéir constamment à un supérieur.

    Parent, professeur, patron ou gouvernement, l’humain accepte qu’il y ait toujours quelqu’un au dessus de lui.

    Et l’humain n’est pas con, il comprend que s’il n’obéit pas, il y aura toujours une punition. Si tu n’obéis pas à papa, PAF! Une claque. Si tu n’obéis pas à l’enseignante: une retenue. Si tu ne paye pas tes taxes: la police débarque chez vous et si tu refuse de te conformer, tu peux finir en tôle. Parlez-en à Ghis!

    Donc inévitablement, nous finissons tous par être soumis et vivre dans la peur des conséquences.

    Pas étonnant que nous pensons avoir besoin d’un gouvernement: nous sommes conditionné dès la naissance à ce qu’il y ait une autorité supérieur en tout temps au dessus de nos têtes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s