General Motors: lorsque la réalité dépasse la fiction

1357767646_90c6472c9c

General Motors… Que dire? Quelle compagnie incroyable. Une compagnie qui aurait pu être à l’avant-garde des véhicules du futur mais qui a choisi d’anéantir sa propre voiture électrique. Une compagnie qui s’est entêté à produire des véhicules se détériorant rapidement, peu économiques en énergie et qui a eu besoin de combien de subventions et de réductions d’impôts pour protéger des emplois. À deux reprises, le gouvernement du Canada et des États-Unis ont pigé plus de 50 milliards de notre argent pour le donner à cette fabuleuse entreprise en terme de  « sauvetage ».

Sauvetage mon oeil, on nous mène en bateau. GM s’est placé sous le chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, on va fermer quantité d’usine de montage et éliminer plusieurs modèles. Des milliers d’emplois seront perdus, il faut restructurer. On va prendre l’argent public et remonter GM pour ensuite la repasser à prix rabais aux requins de la finance. On appelle cela de la privatisation des profits et de la socialisation des pertes. En d’autres termes, on appelle cela se faire passer un sapin. On ne vous apprend rien, on en parlait déjà il y a quelques mois.

Mais il y a des moments dans la vie où on reste bouche bée devant le cynisme et l’effronterie qu’on peut rencontrer. Voici l’un de ces moments.

Jetez un coup d’oeil à ce commercial de General Motors, payé avec l’argent des payeurs de taxes. Si on ne rit pas de nous, je me demande c’est quoi. GM avance qu’aucune compagnie ne veut passer au travers de ce qu’elle vit présentement. Sentimentalisme. Mais on nous assure que ce n’est pas la fin de la voiture américaine dont nous sommes témoins, mais plutôt de la renaissance de la voiture américaine. À grands coups d’images du rêve américain (rêve parce que comme disait l’humoriste américain George Carlin, il faut être endormi pour y croire), on essaie de nous convaincre que cette fois, c’est la bonne. GM va se réinventer. Oui, mesdames et messieurs, rien de moins. Ce n’est pas une faillite, nous dit-on, c’est se mettre à l’ouvrage, parce que le seul chapitre sur lequel GM se concentre, c’est le premier chapitre. Oubliez le chapitre 11. Réinvention. C’est slogan. On frappe fort, direct dans votre cerveau de consommateur.

N’est-ce pas là un autre exemple de novlangue, mais corporatif cette fois: on fait faillite, mais on doit penser renaissance. L’ignorance est la force, nous rapporte le ministère de la vérité. Pendant ce temps, ils se poussent avec votre argent tout en vous vendant leur nouvelle image et leurs voitures de la renaissance. On réinvente la roue et hop, on demande le respect de la compagnie, comme si de rien n’était.

Au moins, certains se sont donné la peine de répliquer à une telle campagne de propagande publicitaire:

Oui, des fois la réalité dépasse la fiction…

François Marginean

Image Flickr: Steve Brandon

31 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

31 réponses à “General Motors: lorsque la réalité dépasse la fiction

  1. «On appelle cela de la privatisation des profits et de la socialisation des pertes.»
    Plus ça va, plus les mensonges sont faux. Et de plus en plus visibles…
    Pour ceux qui ne savent pas, on a inventé le «produit obsolète»… Fait pour être utilisé pas plus longtemps que 10 ans. Pour en acheter un autre… Les U.S.A sont obsolètes, il faudra en inventer un autre…
    Le rêve américain est vraiment devenu «virtuel».
    «You’re an asshole for not buying our car».
    🙂
    Le plus «drôle» c’est qu’en combinant le coût d’achat avec le coût «social», le prix de l’auto est probablement le double de sa valeur réelle.

  2. @Gaëtan

    « Le plus «drôle» c’est qu’en combinant le coût d’achat avec le coût «social», le prix de l’auto est probablement le double de sa valeur réelle. »

    Excellente observation. En fait, elle devrait être moins chère pour déduire l’argent qu’on leur a déjà donné. On devrait avoir une voiture neuve GM par maisonnée en guise de remerciement et non pas une campagne de propagande de la sorte, payée avec notre cash!

  3. Garamond

    Le pire : Ce matin, je lis que GM va recruter ses nouveaux dirigeants À L’INTÉRIEUR de la compagnie.
    Ils vont donner les postes-clés à ces endormis, ces nuls, qui ont poussé GM à la faillite !
    Vraiment ! Ils n’ont rien compris !

  4. GM fait faillite parce que les gens ont enfin compris que les chars américains valent pas de la « chnoutte » si vous voulez mon avis.

    Regardez sur les routes. 40-50% des voitures sont des Toyota. Enfin.

    Je tiens à spécifier que ce n’est pas QUE GM qui a tué sa voiture électrique: Ford, Honda et Toyota avaient tous fabriqués et commercialisés à très petite échelle (seulement en Californie, tout comme la EV1 de GM) un modèle entièrement électrique et ont fini par les « scrapper » contre le gré de leurs locateurs et des milliers d’acheteurs potentiels.

    Que le gouvernement prenne notre argent pour financer GM, voilà bien ce sur quoi nous devrions nous indigner.

    Encore pire bien sûr, c’est qu’ils utilisent notre argent pour financer une armée de soldats, et des soldats ça fait quoi? eh bien ça blesse, ça tue, ça détruit, ça pille, ça viole.

    Je suis bien heureux de ne pas travailler quand je vois à quoi servent les impôts des gens qui travaillent…

  5. Fern

    C’est la suite des choses.
    Ruiner la peuple pour causer la famine, la maladie et la mort……………………………………………..

    http://www.alterinfo.net/Une-crise-utilisee-comme-moyen-pour-instaurer-un-Etat-totalitaire-mondial_a32107.html

  6. Je suis toujours étonné de voir à quel point on semble s’enfoncer dans la paranoïa quand vient le temps de parler de ce genre de situations. Non pas que je porte une belle grosse paire de lunettes roses, je sais bien que la vérité ne l’est pas et que l’entendre aurait probablement de quoi inquiéter. Mais de là à insiner que les bases du totalitarisme sont jettées, il y a une limite que je ne préfère pas franchir. Quel serait le discours si GM n’était pas en pleine catastrophe financière?

    D’ailleurs GM n’ont qu’eux à blâmer pour cette catastrophe, eux qui ont refusé de se remettre en question quand les voitures japonaises ont commencer à dominer le marché. Les méthodes de production des japonais, en particulier en ce qui concerne les méthodes de production et de contrôle de la qualité n’ont pas été adoptées par les américains (et ce dans bien d’autres domaines) et la chute de GM en est la conséquence.

    GM on gonflé et gonflé, stimulé par l’égo Américain (think big s’ti). À vouloir trop en faire, on fini par se perdre. La coupure de plusieurs modèles ne peut-être que logique, en particulier quand aucun de ces derniers n’atteint les standards de fiabilité auxquels on peut s’attendre quand on dépense des milliers de dollars pour un véhicule. C’est contre cette piètre qualité que les nord-américains eux-même se sont retourné.

    Si le commercial fait dans le rose bonbon trop sucré, de voir « la bête » ou Big Brother partout se trouve à l’autre extrême. Je crois pour ma part que la vérité est à quelque part entre les deux.

  7. Oups désolé pour la redondance dans le texte… trop pressé je ne me suis pas relu avant d’appuyer sur send.

  8. Salut JF,

    j’aimerais que tu clarifies

     » (…) Mais de là à insiner que les bases du totalitarisme sont jettées, il y a une limite que je ne préfère pas franchir. Quel serait le discours si GM n’était pas en pleine catastrophe financière? (…)  »

    Et lorsque tu dis:

     » (…) Si le commercial fait dans le rose bonbon trop sucré, de voir “la bête” ou Big Brother partout se trouve à l’autre extrême. Je crois pour ma part que la vérité est à quelque part entre les deux. (…)  »

    Je comprends ce que tu veux dire, mais à force de recherches, d’associations d’idées, de réel quête de vérité, j’aboutis inévitablement sur le fait qu’il existe bel et bien une conspiration mondiale cachée à Monsieur et Madame tout-le-monde.

    95% des pays du monde sont endettés de montants gargantuesques envers 2 organisations, la Banque Mondiale et le FMI…

    MAIS

    Il n’y a pas de complot…

    Hmmm…..

  9. Et JF, je ne sais pas ce que tu penses du 9/11, mais si tu reconnais qu’on s’est fait mentir, alors pourquoi est-ce que nous devrions les croire sur d’autres sujets???

  10. Antoine

    Moi ce qui me choque encore plus, se sont l’argent donné aux grandes banques en faillites. Je trouve ça tellement ridicule, donner notre argent en impôt aux banques pour qu’elles puissent nous en prêter. J’ai comme le sentiment de me faire royalement avoir là-dedans.

  11. Tellement raison Antoine!

  12. sopadeajo

    Les amers-Y cains (les étatsuniens ) découvrent le socialisme à l´envers.
    Lorsque les entreprises géantes (les trusts ou les banques ou les bourses ou les ingéniéries financières) gagnent du fric à flots, le fric est pour eux seuls.
    Lorsqu´ils perdent du fric, les pertes sont pour nous seuls…
    Ainsi le capitalisme voleur financier est l´antidémocratie même, un système qui ne perd jamais, tout le contraire de ce qu´ils disent quand aux risques qu´ils disent assumer.
    Quand ça va très bien ça va très bien pour sulement quelques uns.
    Quand ça va mal, ça va mal pour tout le monde sauf quelques uns.

    Il ne faut pas être un génie pour se rendre compte que ces quelques uns sont les mêmes.

  13. ysengrimus

    Le renflouage est un trait saillant et « original » de la crise de 2009…

    http://ysengrimus.wordpress.com/2009/04/15/renflouer-l%E2%80%99%C2%ABeconomie%C2%BB-ou-simplement%E2%80%A6-maintenir-l%E2%80%99accapareur-prive-en-selle/

    celui de GM est le plus réactionnaire de tous.
    Paul Laurendeau

  14. ” (…) Mais de là à insinuer que les bases du totalitarisme sont jetées, il y a une limite que je ne préfère pas franchir. Quel serait le discours si GM n’était pas en pleine catastrophe financière? (…) ”

    Quand je parles de totalitarisme, c’est surtout en réaction du commentaire de Fern:

    « C’est la suite des choses.
    Ruiner la peuple pour causer la famine, la maladie et la mort »

    Un brin extrême! Quant à mon commentaire sur le discours si GM ne serait dans cette position, c’est que justement, y’en n’aurait pas de discours. Il suffit que les dirigeants de GM prennent les mauvaise décision (mauvaise conception, mauvais choix de fournisseurs [pour aller au moins cher sans vraiment se soucier de la qualité]) pour que l’on commence à chercher des bébittes là où il n’y en a pas forcément… où il y a cependant des vautours. Je trouve qu’on a le « seuil » de la conspiration un peu bas. Pas forcément mauvais parce que l’éveil provoqué rend un peu plus méfiant et fait que l’on questionne un peu plus mais encore… il ne faut pas non plus chercher juste pour la « satisfaction » de le faire.

    Pour terminer sur la multiplication des complots, encore là, faut pas capoter.

    « (…) mais à force de recherches, d’associations d’idées, de réel quête de vérité, j’aboutis inévitablement sur le fait qu’il existe bel et bien une conspiration mondiale cachée à Monsieur et Madame tout-le-monde. »

    Quand je lis un tel commentaire, je pense tout de suite à un chapitre du livre « Prometheus Rising » de Robert Anton Wilson; « The Thinker and The Prover »

    « What ever the thinker thinks, the prover will prove »

    En quelque mots, il s’agit qu’un « Prover » (se traduit très mal dans le contexte) adhère à une croyance ou idée émise par un « Thinker » pour qu’ensuite il trouve avec moult recherches les preuves de cette théorie. Inversement, il se trouvera des « Thinkers » pour croire le contraire et d’autres « Provers » pour en faire la preuve avec des éléments tout à faire solides et crédibles. Encore une fois, je crois que la vérité se trouve quelque part entre les deux. Fermer les yeux (fear no evil) est tout aussi dangereux que de voir des conspirations jusqu’au fond d’une canne de café.

    Dans le cas de GM, je ne peux que voir qu’une gestion très chauvine basé sur un passé solide… « pourquoi changer une recette gagnante? On est les meilleurs, nous les AMARICAINS! » On ajoute à ça l’appétit pour le profit (donc sélection de fournisseurs cheap) et on a le début d’une recette qui ne peut mener qu’à l’échec. Pas de quoi voir des complots là!

  15. JFinternaute,
    Ce n’est qu’un pixel de complot… Le vrai complot, on ne le voit pas vraiment: c’est que tranquillement, des intérêts privés achètent tout dans le monde. Et le mot «pays», même les U.S.A, dans quelques décennies, ne vaudra plus rien dire. Ni le mot citoyen…
    Un citoyen est un des possesseurs d’une richesse d’un pays. Ce qui n’est plus le cas vraiment.
    Sur le plan planétaire, le grand jeu des investisseurs internationaux, bien organisés, quasi-invisibles est en train de tout avaler.
    Et la CIA, et autres, sans le savoir, travaillent en réalité pour eux. Car les pays ont toujours la vieille recette passée date du «conquistador».
    Lui aussi est aveuglé et attaché.
    Le «complot» de GM vient du complot des banques… Un résidus de complot… Une obligation hypocrite. Sauver la face.
    Disons «victime» de complot… Et victime bien participative… La recette était : un produit pour les investisseurs. Belle recette pour flouer le consommateur.
    La propagande aussi est une vieille recette. Elle fonctionne plutôt mal maintenant.
    Se méfier du «prover»…
    “C’est la suite des choses.
    Ruiner la peuple pour causer la famine, la maladie et la mort”…
    Pas loin de la vérité: Ici on achète les terres sud américaines… Comme on le fait en Asie… Le pauvre n’a que ça à vendre pour s’acheter des souliers et marcher dessus.
    Bonne journée!

    http://www.alternatives.ca/article4557.html

  16. Rémi

    Au point où j’en suis, tout ça me fait rire. J’ai l’impression que la loi du Karma existe, après tout!

    En 1947, GM, Firestone et Standard Oil avaient été accusé de conspiration afin de « détruire » les réseaux de transport en commun en faveur de l’industrie automobile.

    En effet, Los Angeles avait le meilleur réseau de tramway électrique du monde et il fut démantelé afin d’aménager la ville pour les voitures. Peu après carrément toutes les autres ville ont suivi. L’automobile était le nouveau symbole de prospérité et l’industrie automobile et pétrolière rapportait beaucoup, beaucoup d’argent au Dieu qu’est l’économie. Amen!

    L’automobile est le moyen de transport le plus pratique car on s’est arrangé pour que ça le soit. Les villes et le réseau routier ont été dessiné pour accommoder ces bolides qui rapportent des milliards.

    Et maintenant, fastworward en 2009 et que constate-on?On revient a la case départ, c’est à dire avec des transports en commun plus efficace et des villes pensées en conséquence. Les bullet train ou train haute-vitesse, font faire leur apparition au USA pour relier les grandes villes et on pense même faire revenir les tramways à Montréal!

  17. Ce qui se passe, c’est qu’on prend une grosse compagnie qui n’était plus rentable pour différentes raisons que nous connaissons tous, on la fait s’effondrer de façon catastrophique en lui donnant une valeur de presque 0$ l’action (par une importante banque allemande), on la fait acheter en catastrophe par le gouvernement qui lui va la dégraisser de plusieurs de ses usines (une vingtaine), de son excès de travailleurs et leur salaire peu compétitif comparé aux nouvelles usines de haute technologie de GM en Chine, Inde et au Brésil, on dissout les syndicats (United Auto Workers (U.A.W.)), baisse les salaires (perdront-ils leur fond de pension aussi?) et on répare la compagnie avec nos fonds publics.

    Un coup que le ménage est fait, qu’on a absorbé toutes les pertes et qu’on a effectué ses quelques désagréables et autrement impossibles tâches, on la revend à prix ridiculement bas aux financiers (qui n’ont aucune expérience dans ce secteur de l’économie réelle) pour leur plus grand profit.

    C’est ça le scandale.

    L’exemple va se propager aux autres compagnies, se posant en modèle. On doit accepter des baisses de salaire pour le bien de la compagnie. Il faut les sauver.

    Le gouvernement US est pratiquement déjà propriétaire de GM maintenant. Pourquoi ne pas en profiter pour protéger les travailleurs et les engager fermement vers le futur des voitures à énergies auxiliaires et propres? Le problème est que le gouvernement est à toute fin pratique contrôlé par les financiers de Wall Street et les banquiers privés. Ainsi, on peut voir qui va vraiment profiter.

    http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=13849

  18. @Rémi

    Oui, fait historique important. Et si ma mémoire est bonne, ils ont été condamnés à payer $5 000 d’amende par la cour fédérale!!!

    Un bonne partie de nos modes de vie ont été façonnés par des corporations privées pour leurs profits. Des guerres et une bonne partie de l’histoire a été influencées par le pouvoir et les intérêts du secteur privé, qui dans certains cas, génèrent plus d’argent que le PIB de certains pays en entier!

    Comment peut-on laisser des corporations avoir autant de pouvoir? Quand on sait que les intérêts et le profil des agissements des corporations reflètent le profil psychologique de la psychopathie, il y aurait un examen de conscience à faire en tant que société.

    Qu’on prenne des milliards de dollars de notre argent (en fait, qu’on nous endette) pour « sauver » des banques privées et des corporations alors qu’on laisse la population et les payeurs de taxes dans leur misère reflète une société profondément malade et souffrante. Nous ne pouvons que nous blâmer nous-mêmes pour notre indifférence et notre inaction. Il va falloir réapprendre à dire « NON », « ça suffit ».

    NON

    ÇA SUFFIT

    ENOUGH

    GENUG

    BASTA

  19. Rémi

    @ François:

    En effet, le scandale n’est pas tant la crise économique ni qu’une poignée de personne s’en mettent plein les poches, mais le fait que nous laissions tout ça se produire sans rien faire, nous croyant impuissant face à tout cela. C’est en plein ce que veux l’élite et les bigshots de notre monde…

    Un vendeur peut vendre n’importe quoi, même de l’air, mais au final, ce sont les gens qui achètent ou non.

  20. @Rémi

    Voilà. C’est ce que je pense en tous cas.

    Voilà pour les emplois perdus, ils ne reviendront pas:

    Obama says lost auto jobs are gone

    President Barack Obama took a dose of reality to Michigan on Tuesday, saying that thousands of jobs lost to the auto industry’s downturn are not coming back and it is time to prepare for new industries.

  21. GM est sûrement l’exemple à ne pas suivre. Est-ce que j’investirais dans GM? Non et je ne suis pas le seul. Alors, pourquoi le gouvernement investirait mon argent dans cette compagnie?

    Il y a clairement du lobby du patronats et des syndicats. C’est payant politiquement, le gouvernement fait quelque chose ou plutôt fait n’importe quoi.

    D’un autre côté, il faut être cohérent. Si on est contre l’investissement du gouvernement dans GM, les banques et les pétrolières, on doit l’être pour les autres types de compagnie.

  22. Ce n’est ni une faillite ni une renaissance, c’est du VOL, tout simplement!

  23. La situation ne changera pas tant et aussi longtemps que les humains accepteront d’être dépendants du pétrole.

    QUI ici n’a pas de voiture PAR CHOIX?

    Je crois que ça commence par là…

    Consommer = voter…

  24. Cerise sur le gâteau, je lisais ce matin que le président de GM prend sa retraite avec un cadeau de
    quelques millions de dollars !

    Une belle commandite du gouvernement fédéral d’Ottawa et de celui de Washington.

  25. 50 000 retraités de GM risquent de perdre leurs bénéfices. Une opération sauvage de Wall Street, pilotée par Obama. On dégraisse et on va retourner la compagnie au secteur privé. Devinez qui profite?? Les travailleurs et les retraités???

    Fifty thousand General Motors retirees face destruction of benefits

    The bankruptcy of General Motors, and the organization of a “new” auto company in its place, is being carried out at the expense of tens of thousands of active and retired auto workers, along with dealerships, other small businesses, and entire communities.

    It is a ruthless Wall Street operation, presided over by the Obama administration, that will benefit only the corporate elite. Characteristically, a White House statement July 15 declared that it “strongly opposes” a measure in Congress pressing GM and Chrysler to restore the several thousand dealerships closed by the auto companies’ bankruptcies.

  26. Voir cette Congressiste américaine qui explique la même chose que ce que j’essayais de dire dans ce billet:

    Nous avons maintenant un gouvernement totalement gangster.

    We Now Have A Total Gangster Government

  27. …et les fonds de pension vont commencer à disparaitre:

    Bankrupt US parts maker Delphi dumps pension obligations

    The move, announced Wednesday, is the latest in the Obama administration’s restructuring of the auto industry. It clears the path for “the new GM” to absorb some profitable parts of Delphi, while shifting the pension obligations owed to roughly 70,000 retirees onto the PBGC. Hourly retirees will likely see a significant reduction in their pension checks. Salaried retirees confront massive reductions.

    Over the past decade, Delphi has encouraged its employees to take early retirement. Now, many of these retired workers will lose between a third and a half of their monthly pension payments.

  28. Alain B.

    Ça pas de crime de bon sens laissé ses pègreux nous voler de même.
    Il devient pratiquement évident qu’il se passera quelque chose prochainement.
    Ils le savent surement que nous sommes au courant de leur manigances,qu’est-ce qu’ils nous réservent ?mystère et boule de gommes.
    j’ai dernièrement visionné un vidéo sur youtube,il montrait une gare où était stationné un train qui avait une longueur de 5 miles environ et c’était des wagons style de ceux qui emmenait les malheureux hébreux dans la fournaise.
    Je n’ai pas osé le mettre car il y a une contreverse avec Alex Jones en rapport avec ce vidéo,et je ne voudrait pas offenser les admirateurs d’A.J.

  29. Aimé, ce que tu dis concernant les trains pourrait très bien avoir un lien avec l’autre billet concernant les camps d’internement civils…

    J’aimerais savoir comment faire pour avoir accès aux vieux billets comme celui-ci? Je veux dire, quand ils sont sorti de la section « Articles les plus consultés ».

    Merci!

  30. Alain B.

    Vas sur le nom de l’auteur ,et cela t’emmenera aux articles de cette auteurs sur les 7.
    Celui des camps est sur celui de François.

  31. Pingback: C’est la fin de la récession (!?!) ;-) « Les 7 du Québec

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s