Le menu Allah carte…

Source: dupon.wordpress.com

Source: dupon.wordpress.com

Nous étions au restaurant, un jour de pluie, comme dans les romans de Simenon. Ou de la bruine. Manger pour survivre au petit déluge du vide de nos existences.
-Vous allez prendre le menu à la carte?
Le complotiste, voyeur de complots partout, eut un haut-le-cœur.
-Non merci!
– Pourquoi me demanda ma compagne?
– Je n’ai pas faim.
***

On a passé sa vie à ramasser son argent pour le «prêter» à un honnête homme affable et séduisant. Pour ses vieux jours… Ça étouffe un peu les rhumatismes, et on cherche à se dérider ou à simplement aller la recette du cocon. Un cocon de coton… Les esclaves devaient s’en mettre dans les poches pour se faire des matelas.  On ne veut plus mourir. Mourir ne fait pas partie de la vie. La souffrance non plus… L’argent est un Botox puisqu’il ne vaut plus rien.

C’est le grand crédo qu’un placement est un moyen de s’enrichir. Vous êtes alors une mine d’or pour les filous. Avant, on croyait en Jésus-Christ, notre sauveur. Voilà ces nouveaux témoins de Jéhovah qui frappent à votre porte, veston cravate, avec une image de lion transformé en mouton : le conseiller financier.

La peur de tout perdre est comme la lèpre : plus on la gratte, plus elle saigne.

Pour ne pas avoir peur, il suffit de ne rien vouloir dans sa tête. Surtout pas l’illusion qu’en ramassant de l’argent votre «fin de vie » sera plus facile…

Les vrais possesseurs vous offriront 400,000$ pour votre maison. Dans quelques années ils posséderont le village.

Une vieille dame a refusé un jour de vendre sa maison 3fois le prix de sa valeur. Simplement parce que son bonheur, ses souvenirs, toute sa vie était inscrite dans les murs, dans les planchers, et dans les fleurs ou la neige en hiver.

On ne vend pas ses joies et ses émotions.

L’Ouest est avide, le Sud est à vendre…

Les grosses pointures  se veulent de sculpter l’Histoire. Hitler l’a peinte en rouge avec l’argent de banquiers avides qui savaient où placer leur argent. Les banquiers n’ont pas de pays… Ils les ont tous.

L’Arabie Saoudite a pris le contrôle d’environ 1,6 million d’hectares de terres en Indonésie, soit à peu près les trois quarts des terres cultivées au Québec ! Et conjointement avec les Émirats arabes unis, l’Arabie Saoudite s’est appropriée 1,4 million d’hectares dans des pays comme le Pakistan ou le Soudan. La Turquie, le Kazakhstan, le Cambodge, les Philippines, l’Ouganda sont également visés par les pays du Golfe Persique. Il s’agit là aussi d’assurer l’approvisionnement en céréales des pays investisseurs dans lesquels la rareté de l’eau limite la production agricole. Alternative.

L’impossible échappatoire

Je ne connais qu’un seul moyen : éviter d’être un citoyen. Se regrouper, investir et s’investir en utilisant les mêmes moyens que ces monstrueuses machines à appauvrir les pauvres.  Ne plus se considérer comme citoyen d’un pays qui n’existe plus. Simplement en reprenant peu à peu, goutte à goute ce qui nous appartient.

Maison, village, région… Et se répandre. S’unir, s’unifier. Et, surtout, ne pas vendre qu’à l’intérieur.  Pendant qu’il nous reste encore des moyens…

Dans quelques décennies, ce sera le retour des cerfs… Et le processus est déjà bien enclenché. Les rois sont devenus invisibles. Ils ont fait disparaître leur trône et se sont créés une flopée de petits investisseurs, de clercs, d’hommes politiques serviles, esclaves de leur égos et de leur «savoir».

Car le matérialisme n’est plus ce qu’il était.  Les pauvres vivent sur un boxing day nouveau. On les met en boîtes… Comme ça, le cadeau revient au riche le lendemain de la fête où le surplus est vendu.

Le menu Allah carte, c’est un jeu de mots.  C’est le dieu que vous voyez… On peut bien voir ce qu’on veut, entendre ce qu’on veut entendre, il reste que le menu à la carte de l’avenir de l’humanité n’est pas encore tout à fait bien compris. La Terre est un resto pour les riches…

Le complot du 9/11, l’invasion de l’Irak, et le reste, c’est un jeu de complotistes qui cherchent à travers des mailles le sens de l’Histoire, en direction et en interrogation. Elle a des mailles, mais pas de chaînes.

On dirait qu’on apprend à lire en décortiquant quelques lettres ou quelques mots.

Ce qui ne veut pas dire qu’on comprend le …texte.

Le monde s’effondre comme une tour du World Trade Center : un château de cartes. Il s’effrite si bellement. Dans un rythme frôlant l’artistique achèvement.

On a des images des victimes. On n’a toutefois pas d’images réelles de ces «investisseurs» qui achètent des terres à ceux qui n’ont d’autre moyen pour vivre.

Le véritable terrorisme est dans le contrôle des biens par des financiers invisibles.

Demandez-vous ce qu’il restera à vos enfants dans dix ou vint ans.

Ah ! J’oubliais. À la carte, signifie également gruger l’atlas terrien peu à peu.

C’est pour ça qu’il y  a de jours où je n’ai pas faim. Ça me soulève le cœur de voir tous les lapins avalés dans le chapeau du magicien, pendant que nous applaudissons le spectacle.

C’est la magie des «pouvoirés»…

_____________________________________________________________________________________

Il était une fois un pays ayant trop de bouches à nourrir et pas assez de ­terres à cultiver. La bonne nouvelle, c’est que le pays en question, la Corée du Sud, disposait de suffisamment de devises pour importer du riz, du soja et du maïs. La mauvaise, c’est que l’époque était à la spéculation sur les denrées alimentaires. Et la Corée, pays certes émergent et dynamique, avait du mal à s’approvisionner sur le marché mondial. Alors, elle eut une idée : plutôt que d’acheter des récoltes, pourquoi n’achèterait-elle pas des terres ? La razzia des terres des pays pauvres

13 Commentaires

Classé dans économie, Gaëtan Pelletier

13 réponses à “Le menu Allah carte…

  1. Fr@ncis

    J’ai vraiment apprécié lire ce texte ,ces la un bon repas pour les yeux de la pensé , ces un opinion qui fais parti du menu a la carte et beaucoup de gens se mets a le choisir se qui est plus tôt bien.

     »Les grosses pointures se veulent de sculpter l’Histoire. Hitler l’a peinte en rouge avec l’argent de banquiers avides qui savaient où placer leur argent. Les banquiers n’ont pas de pays… Ils les ont tous. »

    succulente lectures.

  2. Garamond

    De qui est ce texte ?

  3. Garamond, il faut regarder sous les textes:

    En lien avec Gaëtan Pelletier, économie

    Mots-clefs : capitalisme, environnement, société, système

  4. Garamond

    J’aurais juré que c’était un texte de Pierre JC Allard !

  5. Moi aussi je me le suis demandé… Je connais sa femme. Elle m’a dit que c’était le gars qui laisse tout traîner dans la maison…
    🙂
    Bonne journée!

  6. Land-grabbing

    «Nous pouvons être expulsés à n’importe quel moment. Ils vont devoir assécher la zone et tout ce qu’il nous restera sera la pauvreté». Bernard «Onyongo, pêcheur de 65 ans, voit son mode de vie menacé par la ruée sur les terres arables africaines.

    Confrontés à un projet agricole qatari et trois autres de bio-carburants sur des dizaines de milliers d’hectares, Bernard et 20 000 villageois du delta de la rivière Tana, dans le nord-est du Kenya, ont fait ces dernières mois l’amère découverte d’un phénomène mondial, le «land grabbing» ou accaparement de terres.»

    http://www.cyberpresse.ca/environnement/economie/200907/14/01-884041-un-paradis-terrestre-en-peril-au-kenya.php

  7. Rémi

    Excellent billet, Gaetan, qui d’ailleurs m’a donné une idée.

    Si l’administrateur des 7 du Québec me donne la permission, j’aimerai bien écrire un billet ici.

  8. @Rémi,
    François ou Pierre verront sûrement le message. Alors vous aurez une réponse bientôt…
    Bonne journée!

  9. koval

    Rémi

    C’est une bonne idée de faire participer les commentateurs à des billets, ça serait une première sur les blogues et ça amènerait les gens à se mettre dans la peau du blogueur. Ça serait une innovation originale, je n’ai pas vu cela ailleurs….

    Bien certainement, moi je ne pourrais pas le faire, ma cyber réputation est scrap.

  10. Koval,
    La peau du blogueur… En effet… Il y a des jours où elle est un peu mince et fragile, … d’autres pas.
    🙂
    Pas facile le «bloging»
    Brrrr!
    Pour ce qui est de votre réputation, à dire vrai, j’ai toujours pensé que vous aviez du talent pour pondre des articles.
    C’est un peu plus difficile d’écrire ici, à cause de la structure. Mais si vous le souhaitez, je vous offre une expérience sur mon site.
    Envoyez-moi un petit article ( l’adresse internet est sur mon site à la section «contactez l’auteur». ) . Pour ma part, je ne suis pas un «blogueur». J’aime écrire tout simplement. Mon site avait été fait pour mes écrits après ma retraite. Je n’avais nulle intention de «bloguer». C’est arrivé par hasard de rencontres.
    Je suis très sérieux. Je connais votre mordant. Et je suis sur que vous pouvez brasser la cage à bien des gens.
    Bonne journée!

  11. Koval,
    gaetanpelletier@hotmail.com
    Si vous n’aimez pas mon site… Ben! Il me semble que ce serait au moins une occasion de commencer.

  12. koval

    Geatan

    J’ai déjà un journal dans lequel je peux publier autant que je veux, un petit mensuel vendu dans ma ville seulement, c’est plus dans le réel.

    Je répondrai possiblement à votre invitation tout de même, c’est sympa.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s