Front commun contre les vaccins A/H1N1

Voilà où nous en sommes. Les campagnes de vaccinations contre le A/H1N1 approchent. Dès cet automne. Le Canada a déjà acheté plus de 50 millions de doses. On parle déjà d’une à quatre doses à recevoir, selon les cas. On nous assure que c’est pour notre bien, mais du même souffle on nous dit que ces vaccins et antiviraux ne seront pas complètement testés. Les grandes compagnies pharmaceutiques qui vont fabriquer ces remèdes (et empocher des milliards de dollars provenant de fonds public) ont reçu l’immunité en cas d’effets secondaires nocifs ou même de décès suite à l’utilisation de leur produits.

Ces mêmes entités ont aussi annoncé que leur produits vont contenir des ingrédients tels que le thimérosal, un préservatif dérivé du mercure, et du squalène (MF59 de Novartis et GlaxoSmithKline) qui lui est un adjuvant qui devient de plus en plus controversé puisqu’il devient clairement établi qu’il est en lien avec le Syndrome de la guerre du Golfe qui a atteint des dizaines de milliers de soldats américains ayant servi durant la première guerre contre l’Irak en 1991. Ce lien entre le squalène contenu dans les vaccins expérimentaux contre l’anthrax donnés par l’Armée US à ses soldats est contesté par les officiels, mais plusieurs études semblent le démontrer. C’est que le corps contient aussi du squalène naturellement, mais lorsqu’il est injecté directement dans le sang avec les vaccins, le système immunitaire commence à combattre le squalène partout où il le trouve. Alors on se retrouve dans une situation dans laquelle on a son propre système immunitaire qui combat le corps sans arrêt, ce qui a rendu tous ces soldats extrêmement malades et entrainé la mort de milliers d’autres.

Le formaldéhyde est un autre ingrédient couramment utilisé dans la fabrication des vaccins et il est classé dans la catégorie des produits cancérigène. Le mercurothiolate destiné à limiter le risque de contamination bactérienne est à 49,6% du mercure. Sa toxicité est équivalente à celle du méthyl mercure et le rapport sur le mercure au Congrès Américain met clairement en évidence la toxicité potentielle du thimérosal qui se cumule à celle du mercure alimentaire. L’hydroxyde d’aluminium pourrait contribuer à causer la maladie d’Alzheimer.

Ainsi, pour éviter une autre catastrophe incroyable qui risque de nous décimer, pour éviter le risque de A/H1N1, on nous offre la magnifique possibilité de prendre un autre risque peut-être encore plus grand et se faire injecter ces vaccins non testés pour lesquels les fabricants ont reçu une immunité légale et qui vont contenir l’un ou l’autre de ces ingrédients potentiellement nocifs pour le système nerveux central et la santé en général.

Quel choix. Quel faux choix.

On peut questionner leur valeur et leur innocuité, voir les refuser. Mais attention, cela vous attirera peut-être des ennuis car seulement questionner ces vaccins pourrait vous faire catégoriser «d’antivaccination qui crient au complot sur Internet» par des médias comme Le Devoir ou encore, de vous faire rassurer avec le même baratin habituel expliquant que «des inquiétudes quant à l’innocuité des vaccins contre la grippe pandémique» ne sont jamais fondés selon les officiels comme ceux de l’OMS. Si vous refusez de recevoir ces vaccins, ou pire, que vous refusiez que vos enfants se fassent vacciner, on va vous faire sentir cette réprobation sociale honteuse de ne pas aider à combattre ce virus et de ne pas protéger vos enfants. Il y a même possibilité d’importantes amendes et d’emprisonnement. Il semble qu’aux États-Unis la partie va être encore plus solide. Le Pentagone a annoncé qu’ils se préparaient à intervenir dans les campagnes de vaccination. L’armée, vous avez bien lu.

Et personne ne parle du soleil et de la vitamine D, du magnésium qui combattent encore plus efficacement tous les virus de la grippe que n’importe quel vaccins. Personne ne parle simplement de l’importance de maintenir un système immunitaire fort et comment y parvenir. J’imagine que cela ne rapporte pas assez d’argent et que ce n’est pas brevetable. En fait, la FDA a même menacé de saisir tous les produits naturels qui osent afficher qu’ils peuvent aider à protéger contre la grippe A/H1N1.

La question ultime se trouve dans ces questionnements:

Qui est le propriétaire de votre corps, vous ou le gouvernement? Qui possède votre corps, même dans ces périodes de peur illusoire ou réelle de pandémie? Qui décide ultimement de ce qui va y entrer ou pas?

Alors je suis du même avis que plusieurs, nous allons avoir besoin de former un front commun entre citoyens et blogueurs, divers sites Internet et intervenants spécialisés autant dans les médias alternatifs que de la santé pour s’assurer que nous soyons véritablement bien informés sur ce qu’on veut nous injecter et surtout, pour protéger notre liberté et notre droit ultime et inaliénable de choisir ce qui est bon pour soi-même.

Je ne crois pas que ce droit, peut importe la situation, sera mieux géré par une compagnie pharmaceutique ni un gouvernement. Les deux sont continuellement pris à manipuler et nous mentir pour leur profit personnel. Les médias ne sont pas bien mieux pour laisser entendre nos inquiétudes et questionnements. Je préfère m’en remettre à mon jugement éclairé.

Alors ce billet se veut un appel au rassemblement des forces citoyennes et de la blogosphère. Il est important de s’armer mentalement avec de l’information solide pour être en mesure de prendre de meilleures décisions. Nous avons besoin de faire circuler cette information et de poser les vraies questions pour obtenir les réponses qui comptent.
Le citoyen n’a pas de voix et il se doit de la retrouver. Il est libre de sa destinée, s’il ne l’est pas, il doit la retrouver rapidement. Pour l’instant, je ne vois que des politiciens et des fabricants de produits pharmaceutiques qui crient hystériquement nous assurant qu’une seconde vague de la grippe porcine s’en vient et que la solution est de recevoir ces vaccins. J’attends qu’on me prouve que ce virus soit si dangereux qu’on nous le dit et que la seule solution pour s’en sortir est de recevoir ces vaccins. Le fardeau de la preuve de l’innocuité de ces vaccins repose sur le dos des compagnies pharmaceutiques parce qu’il est de leur responsabilité d’éviter qu’une situation comme celle de 1976 aux États-Unis se reproduise alors que les vaccins sensés protéger la population contre une autre peur de pandémie de grippe porcine avaient tué entre 50 et 300 fois plus de personnes que le virus lui-même.

Pour débuter, vous pouvez commencer par vous informer en lisant ces articles précédents:

La salve des virus de la grippe porcine, aviaire et humaine – partie I

La salve des virus de la grippe porcine, aviaire et de la bêtise humaine – partie II

Pandémie et restrictions des libertés individuelles – partie III

Il y a aussi ces émissions de radio de L’Autre Monde dans lesquelles vous trouverez beaucoup de pistes de réflexions et d’information. Vous pourrez trouver tous les liens vers les articles et documents dont il est question dans ces émissions en cliquant sur le titre en italique:

L’Autre Monde 15 octobre 2009: Remettre les pendules à l’heure: A/H1N1, Obama prix Nobel de la paix et l’économie

L’Autre Monde 8 octobre 2009: La fin de l’hégémonie américaine et des mensonges au sujet du 9/11 et du A/H1N1

L’Autre Monde 13 aout 2009: Santé – Lorsque Big Pharma est plus dangereux que le H1N1 et les drogues illégales

L’Autre Monde 6 aout 2009: Trousse d’information A/H1N1 pour survivre aux vaccination de masse

Finalement, vous pouvez ajouter ici tout ce que vous jugerez pertinent à cette campagne de résistance par l’information et l’affirmation de notre libre arbitre. Même si ce n’est que de vous affirmer contre ces vaccins et le dire publiquement, car je sais qu’il y a beaucoup de gens qui pensent tout bas qu’ils ne se feront pas vacciner, mais qui n’osent pas vraiment le dire ouvertement pensant être un cas isolé et par soucis de pression sociale ou d’avoir à se faire juger négativement.

François Marginean

(Dernière modification: 24 octobre 2009)

977 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean, santé

977 réponses à “Front commun contre les vaccins A/H1N1

  1. Sophie Guillot

    « Ce qui compte, c’est le contrôle, et droguer des populations entières, surtout des populations éduquées et de plus en plus insatisfaites des dirigeants, c’est une façon efficace de conserver le contrôle. »

    Admettons. Donne moi une bonne raison pour laquelle ces sociétés auraient intérêt à ce que nous soyons tous drogués ou sous contrôle. Ou donne moi une seule bonne raison pour laquelle ces sociétés voudraient la mort de un tiers ou deux tiers de la population mondiale. Et quelles catégories ou tranches de la population seraient visées par une telle ambition.

  2. Aimé Laliberté

    Sophie…

     »Donne moi une bonne raison pour laquelle ces sociétés auraient intérêt à ce que nous soyons tous drogués ou sous contrôle. »

    Je vais te répondre plus tard lorsque j’aurai plus de temps.

    Tu a souvent expliqué l’inutilité et les dangers des vaccins. Je vais te poser une petite question à mon tour : Pourquoi tous ces gouvernements financent-t-ils les vaccins si c’est inneficace et dangereux pour la santé?

  3. Sophie,

    Avez-vous lu ces articles que je citais:

    Il est clair que Gates est affilié au mouvement eugénique et de Darwinisme social et crois fermement que la population mondiale devrait être réduite.

    Il est important d’être sceptique, mais tout aussi de ne pas être aveuglé par ses conditionnements. Il existe de nombres évidences historiques de ces mouvements qui sont malheureusement encore et de plus en plus actifs aujourd’hui.

    Il y a trop de monde à contrôler, selon l’élite. Ils perdent le pouvoir. L’argent n’est pas la fin en soit, seulement qu’un moyen. La classe moyenne est une menace à leur contrôle aussi. C’est toujours la classe moyenne qui remet en question l’ordre établit et qui fait en sorte que nous avons plus de liberté et de pouvoir. Et la classe moyenne est directement attaquée et en voie de disparition.

    En anglais, ils nomment une grande partie de la population mondiale des « useless eaters ». Alors comme vous le savez, les pauvres sont inutiles et facilement sacrifiables pour l’élite dominante. C’est d’ailleurs d’eux que Bill Gates parle dans la vidéo.

    Je ne lui prête pas de mauvaise intention à ce Gates, il A de mauvaises intentions et elles sont très visibles par ses affiliations et actions.

    Un exemple? Bill Gates s’est réunit l’année passée avec d’autres ultra-riches personnages dans ce qu’ils ont surnommé le « Good Group » pour discuter de différentes choses dont la réduction de la population mondiale.

    1• Des philanthropes milliardaires qui ont assisté au sommet organisé par l’initiative de Bill Gates, le co-fondateur de Microsoft, ont discutés de joindre leur force pour vaincre les obstacles politiques et religieux qui s’opposent au changement concernant la surpopulation mondiale. Ce club, nommé le «Good Club», discute de dépopulation mondiale.

    Sous le titre « Le Club des milliardaires tente de juguler la croissance démographique », le Sunday Times du 24 mai a révélé la tenue d’une réunion secrète qui en dit long sur la volonté politique de l’oligarchie financière.

    La rencontre, qui s’est tenue à New York le 5 mai dernier, a été organisée à l’initiative de Bill Gates, fondateur du monopole Microsoft, grand promoteur des simulateurs de meurtres sur ordinateur et parrain de Facebook, de Warren Buffet, spéculateur milliardaire et financier de la Fondation Gates, et de David Rockefeller. Au-delà de ces trois là, la petite sauterie a réuni Michael Bloomberg, maire de New York et fondateur de l’agence d’information financière du même nom ; George Soros, spéculateur et parrain du lobby de la drogue ; Peter Peterson, fondateur du groupe financier Blackstone et grand avocat de l’austérité budgétaire ; Julian Robertson, patron du fond Tiger Management ; John Morgridge, ancien pdg de Cisco Systems ; Eli Broad, spéculateur immobilier ; David Rockefeller Jr, fils du premier ; Ted Turner, fondateur de CNN ; et Oprah Winfrey, animatrice phare de la télé américaine.

    La réunion a débuté par une présentation de chacun des participants sur la cause qu’il défend, mais très vite, nous apprend le Times, la discussion s’est transformée, sous l’impulsion de Bill Gates, en un consensus sur la « surpopulation », comme la cause supérieure qui englobe les autres. Un autre participant a confié qu’ils étaient aussi parvenus à un consensus pour mettre en place une stratégie « dans laquelle la croissance démographique serait attaquée comme menace écologique, sociale et industrielle ». Les participants ont souligné leur « besoin d’être indépendant des agences gouvernementales qui se révèlent incapables d’affronter le désastre que tous nous voyons venir ». De prochaines réunions sont d’ores et déjà prévues pour organiser la mise en œuvre de cette stratégie. (Source)

    Allez lire le reste de l’article, il renferme une bonne quantité d’exemples précis et documentés.

    Comme le disais Aimé, ça doit choquer votre paradigme de pensée, mais vous devez aller plus loin que ça et terminer votre cheminement de pensée. Vous êtes une bonne personne et parfois, on a peine à s’imaginer à quel point certains sont méchants et mal intentionnés.

    Soyez sceptique, mais il ne faut pas avoir peur de faire face à la réalité aussi…

    Même l’ONU s’est fait prendre à distribuer des vaccins en Afrique et en Amérique du sud qui contenaient des agents stérilisateurs. Les femmes qui les recevaient étaient incapables de porter un enfant suite à ces vaccinations, qui faisaient en sorte qu’elles faisaient de continuelles fausse-couches.

    Je sais que vous avez peur de discréditer nos efforts avec de telles informations, mais encore une fois, malheureusement, celles-ci sont véritables et incontournables. Il faut faire face à la réalité. Je n’en parlerais si j’en n’étais pas absolument certain, capable de le documenter.

    Cordialement,

    François Marginean

  4. Aimé Laliberté

    Sophie,

    Voici un petit vidéo de George Carlin qui répond mieux à ta question que je le pourrais. Je te suggère également de regarder l’entrevue d’Aldous Huxley (le meilleur des mondes) par Mike Wallace ou certaines entrevues de H.G. Wells.

  5. Voici les citations exactes:

    Stating that the global population was heading towards 9 billion, Gates said, “If we do a really great job on new vaccines, health care, reproductive health services (abortion), we could lower that by perhaps 10 or 15 per cent.

    Quite how an improvement in health care and vaccines that supposedly save lives would lead to a lowering in global population is an oxymoron, unless Gates is referring to vaccines that sterilize people, which is precisely the same method advocated in White House science advisor John P. Holdren’s 1977 textbook Ecoscience, which calls for a dictatorial “planetary regime” to enforce draconian measures of population reduction via all manner of oppressive techniques, including sterilization.

    “I’m not sure what the nothing-to-see-here explanation is for Bill Gates’ theory that “new vaccines” can help lower the population of the world,” points out the Cryptogon blog, “But I thought about the incidents from the 1990s where the World Health Organization was providing a “tetanus vaccine” to poor girls and women (and just poor girls and women) that contained human chorionic gonadotrophin (hCG). For those who don’t want to delve into that, in short, it was a World Health Organization experiment; a test of a vaccine against pregnancy.”

    After presenting an equation that included the number of people on the planet and CO2 emissions, Gates said, “Probably one of these numbers is going to get pretty near to zero.”

    Later in the presentation, Gates mentions picking a vaccine, “which is something I love,” that would be used to lower global CO2 emissions.

    He also advocates pouring more money into the global warming scam by way of the United Nations, as well as a “CO2 tax” and cap and trade, while making it clear that the developed world would have to reduce its living standards by cutting back on essential services that generate CO2.

    Source

  6. Sophie Guillot

    à Aimé :

    « Pourquoi tous ces gouvernements financent-t-ils les vaccins si c’est inneficace et dangereux pour la santé? »

    Parce que cela rapporte beaucoup d’argent à des entreprises privées qui font fonctionner en partie l’économie de ces mêmes pays, que cela justifie les salaires des chercheurs, que cela entretient les emplois dans ce secteur. Et que les politiques ne sont à leur place que parce que les multinationales pharmaceutiques leur refilent des sommes non moins colossales pour financer les campagnes électorales.

    Les politiciens veulent le pouvoir ( apparent) les multinationales veulent les marchés du médicament, c’est donnant donnant.

    Je suis par ailleurs convaincue que la composition des vaccins n’est pas la même selon à quelles populations les doses sont destinées. Quand on a envie de tenter d’éliminer des pans entiers de population, comme en Afrique pour avoir accès à des territoires sous lesquels les ressources minières ou sous terraines sont hautement convoitées, on fait appel aux labos pour faire des coktails détonnants… ça donne parfois des pandémies qui dépassent largement les prévisions de ces apprentis sorciers ( comme pour le SIDA qui leur a exploser à la figure et pour lequel ils n’ont pas trouvé de solution et pour cause, les tri thérapies , c’est super payant )

  7. @Sophie

    Donc, vous êtes consciente que certains croient et travaillent pour une dépopulation. Qu’elle soit régionale ou mondiale, ce n’est qu’une variante de la même idéologie eugénique.

    Il ne reste qu’à comprendre comment Bill Gates y est relié big time!

  8. Une autre citation qui laisse pantois:

    Diet, injections and injunctions will combine, from a very early age, to produce the sort of character and the sort of beliefs that the authorities consider desirable, and any serious criticism of the powers that be will become psychologically impossible. Even if all are miserable, all will believe themselves happy, because the government will tell them that they are so.

    — Bertrand Russell, The Impact of Science on Society 1953

  9. Pingback: La population est considérée comme étant un « ennemi d’État  « Les 7 du Québec

  10. Pingback: La population est considérée comme étant un « ennemi d’État » » Futur Quantique

  11. Pingback: La population est considérée comme étant un « ennemi d’État  « « LA VIDURE

  12. Pingback: La population considérée comme un « ennemi d’État » « MecanoBlog

  13. @Sophie

    Un article du grand F. William Engdahl publié par Global Reasearch de Michel Chossudovsky confirme ce que je vous disais:

    (http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=18122)

    Bill Gates talks about ‘vaccines to reduce population’

    Microsoft founder and one of the world’s wealthiest men, Bill Gates, projects an image of a benign philanthropist using his billions via his (tax exempt) Bill & Melinda Gates Foundation, to tackle diseases, solve food shortages in Africa and alleviate poverty. In a recent conference in California, Gates reveals a less public agenda of his philanthropy―population reduction, otherwise known as eugenics.

    Gates made his remarks to the invitation-only Long Beach, California TED2010 Conference, in a speech titled, “Innovating to Zero!.” Along with the scientifically absurd proposition of reducing manmade CO2 emissions worldwide to zero by 2050, approximately four and a half minutes into the talk, Gates declares, « First we got population. The world today has 6.8 billion people. That’s headed up to about 9 billion. Now if we do a really great job on new vaccines, health care, reproductive health services, we lower that by perhaps 10 or 15 percent. »1 (author’s emphasis).

    In plain English, one of the most powerful men in the world states clearly that he expects vaccines to be used to reduce population growth. When Bill Gates speaks about vaccines, he speaks with authority. In January 2010 at the elite Davos World Economic Forum, Gates announced his foundation would give $10 billion (circa €7.5 billion) over the next decade to develop and deliver new vaccines to children in the developing world.

    The primary focus of his multi-billion dollar Gates Foundation is vaccinations, especially in Africa and other underdeveloped countries. Bill and Melinda Gates Foundation is a founding member of the GAVI Alliance (Global Alliance for Vaccinations and Immunization) in partnership with the World Bank, WHO and the vaccine industry. The goal of GAVI is to vaccinate every newborn child in the developing world.2

    Now that sounds like noble philanthropic work. The problem is that the vaccine industry has been repeatedly caught dumping dangerous―meaning unsafe because untested or proven harmful―vaccines onto unwitting Third World populations when they cannot get rid of the vaccines in the West.3 Some organizations have suggested that the true aim of the vaccinations is to make people sicker and even more susceptible to disease and premature death.4

  14. Trinity

    Je penses bien que M. Gates a trop parlé !
    Si ce qui est écrit est bel et bien véridique, j’opterais plus vers une stérilisation de masse via les vaccins plustôt que vers le génocide… ce qui vas dans le sens du reste i.e. 10 a 15% de réduction.

  15. Trinity

    http://www.professionsante.ca/medecins/actualites/infos-professionnelles/grippe-ah1n1-loms-fourbit-ses-armes-5683/2
    Soumise à diverses critiques médiatiques sur sa gestion de la pandémie grippale, l’Organisation mondiale de la santé a décidé de commander un audit externe dont les conclusions seront rendues publiques en mai. C’est l’une des réponses que les responsables onusiens ont communiquées aux parlementaires français venus les auditionner à Genève.

    « L’OMS reste droite dans ses bottes, mais, soumise à l’inquisition des médias, elle est prête à assouplir ses protocoles », estime la sénatrice Marie-Christine Blandin (verts), rapporteur de l’OPECST (Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques), après avoir auditionné, à Genève, les responsables du suivi de la pandémie à l’Organisation, les Drs Keiji Fukuda, conseiller spécial de la directrice générale, Philippe Duclos, directeur du SAGE (Strategic Advisory Group of Experts), et Sylvie Brillant, responsable du comité d’urgence grippe A(H1N1).

    « Principalement critiquée en Europe, alors que les autres continents n’ont pas émis de contestation, ajoute le Dr Jean-Pierre Door, député (UMP), l’autre rapporteur de l’OPECST sur le sujet, qui a aussi fait le voyage en Suisse, l’OMS a heureusement assumé son rôle de sentinelle mondiale, face à un nouveau virus qui se propageait à grande vitesse sur tous les continents. Aujourd’hui, ses responsables sont ouverts à un retour d’expérience et ils nous ont annoncé la commande d’un audit externe sur la gestion de la crise, dont les conclusions seront rendues publiques en mai. L’OMS reconnaît par là-même que le plan Pandémie avait été mis au point pour faire face à la pandémie aviaire, H5N1, alors que la virulence du A(H1N1)v n’était pas connue. Sa stratégie pourra être revue et adaptée en vue d’autres situations épidémiques. »

    L’audit devrait se pencher sur la graduation des stades pandémiques, de 1 à 6, ainsi que sur les recommandations édictées par l’OMS selon chacun de ces niveaux. En revanche, il ne statuera pas sur la question de l’indépendance des experts, un sujet qui fait actuellement l’objet de diverses enquêtes en France (commissions d’enquête du Sénat, de l’Assemblée nationale et de l’OPECST) ainsi que, éventuellement, au Parlement de Strasbourg, si la proposition déposée par plusieurs députés européens est retenue. Les deux rapporteurs français ont pris note de l’existence de « garde-fous majeurs » mis en place par l’OMS pour veiller à l’indépendance de ses experts : « Au sein du comité SAGE comme du comité d’urgence, rappelle le Dr Door, de nombreuses protections sont en place pour gérer d’éventuels conflits d’intérêt, ou la perception qu’on en a. Chaque expert doit fournir une déclaration d’intérêts quant à ses collaborations éventuelles avec l’industrie. Pour le comité SAGE, ces informations font l’objet d’une totale transparence, étant mis en ligne sur le site de l’OMS, avec une mise à jour en temps réel. Pour le comité d’urgence, l’identité des experts n’est pas en revanche dévoilée, ni leurs liens éventuels avec les laboratoires, de manière, nous a-t-on expliqué, à prémunir les intéressés contre d’éventuelles pressions. Mais Mme Duclos nous a donné l’engagement que toutes les informations les concernant seront transmises aux experts chargés d’effectuer l’audit. »

    Sans vérification ni contrôle

    « Même consultables et publiques, objecte toutefois Mme Blandin, ces données sont simplement déclaratives et elles ne sont actualisées que par les intéressés eux-mêmes, sans vérification ni contrôle de la part de la direction de l’OMS. Des écarts et omissions ne sont donc pas exclus de la part de certains experts. »
    C’est ainsi qu’a été évoqué le cas du Finlandais Juhani Eskola, membre du comité du Sage, qui aurait négligé de déclarer ses collaborations privées. « Il a été convoqué par Philippe Duclos, pour fournir des explications, précise le Dr Door et il s’est avéré qu’il avait collaboré avec un laboratoire qui ne produit aucun vaccin grippal. L’affaire est donc close ».

    Au-delà de cas particuliers qui pourraient encore faire l’objet de vérifications, Marie-Christine Blandin, tout en se défendant d’engager un procès d’intention, reste « quand même préoccupée par l’absence de distance entre l’intérêt général de la santé publique internationale et les intérêts des firmes multinationales. Nous ne disposons pas, déplore-t-elle, d’un financement public en mesure de garantir le premier, alors qu’en l’absence d’une étanchéité minimale entre public et privé, la gestion de la pandémie a été démesurée par rapport aux événements épidémiologiques, dans une ambiance surchauffée par l’industrie. De ce point de vue, le lancement d’un audit représente un premier stade d’autocritique de la part des dirigeants de l’OMS. »

    Des dirigeants qui soulignent, en tous les cas, qu’ils ne sauraient être tenus pour responsables des plans pandémiques et vaccinaux adoptés par 199 États dans le monde. Tout en rappelant qu’ils ont fourni gratuitement les deux souches virales destinées à l’élaboration des vaccins, les responsables de l’OMS soulignent qu’ils ont « toujours évalué comme modérés les effets de la pandémie. L’OMS a régulièrement rappelé au milieu médical, au grand public et aux médias que, dans leur immense majorité, les patients manifestent un syndrome grippal bénin qui guérit complètement en une semaine, même en l’absence de tout traitement ». Et elle a « toujours déconseillé d’instaurer des restrictions aux voyages et aux échanges commerciaux ».

  16. Sophie Guillot

    « Garde fous majeurs » concernant les liens d’intérêt, j’aimerais bien savoir en quoi ils consistent ces « garde fous ».
    D’autant que le financement même de l’OMS est issu en partie de l’industrie pharmaceutique.

    Tant que il n’existera pas d’instance de recherche totalement indépendante de l’industrie, et d’instance décisionnelle également indépendante, on ne peut pas penser que l’OMS lui même puisse prendre des décisions libres. Personne ne semble poser la question de savoir pourquoi, par exemple, la définition de « pandémie » a été changée en 2009, au tout début de la grippe AH1N1. Pourquoi, par qui, sous l’influence de qui ….

    Et les derniers paragraphes sont croustillants, quand je lis par exemple que l’OMS a « toujours déconseillé d’instaurer des restrictions aux voyages et aux échanges commerciaux », je dis qu’on se fout de nous. Si il y avait une réelle pandémie si dangereuse qu’on a bien voulu nous la décrire dans tous les organes de presse, une des première chose à faire serait bel et bien de restreindre, contrôler et limiter les déplacements. Seulement cela ne ferait sans doute pas l’affaire des compagnies aériennes, et par le truchement, des compagnies pétrolières.

    Je viens d’achever de lire un petit livre fort intéressant de Raymond Dextreit, le père de l’hygiénisme, auteur par ailleurs d’un best seller sur le bon usage de l’argile et ses multiples vertus, petit livre à propos des vaccinations et datant des années 80. Il dit plusieurs choses fort intéressantes. Notamment que selon lui, les vaccins sont supposés protéger contre une maladie X ( ce qu’ils ne font pas toujours, je pense par exemple au BCG que l’on a tenté parfois de réinnoculer plusieurs fois sur les mêmes patients et pour lesquels la cuti réaction a toujours été négative malgré cela ) . Il pense que cette soi disant immunité quand toutefois elle se produit, a de grands inconvénients sur le système immunitaire en général, puisque précisément pour que ce genre de réponse immunitaire se produise, on utilise des produits agressifs pour le système immunitaire, produits censés aider contribuer à cette fameuse réponse. L’ennui selon lui, c’est que , ce faisant, dans le meilleur des cas, ( c’est à dire quand il n’y a pas d’effets secondaires indésirables ) on focalise l’attention et l’énergie du système immunitaire sur une maladie spécifique, et du coup, ce même système est démuni face à d’autres maladies qui s’engouffrent avec plus de facilités dans l’organisme. D’autre part il souligne que malheureusement il existe aussi beaucoup de cas dans lesquels les vaccins, non seulement n’immunisent pas, mais produisent des accidents post vaccinaux graves ; il parle de , par exemple, les nombreuses personnes ayant des insuffisances rénales majeures nécessitant pour le restant de leurs jours le recours à des dialyses pour survivre. Il parle des encéphalites, et des morts suite à des vaccinations.

    Et il démonte aussi les théories les plus couramment employées par les vaccinalistes, qui présentent à tort les vaccins comme la seule solution pour se construire un système immunitaire puissant et efficace. Il martèle que la meilleur solution, tant individuelle que collective, consiste précisément à prendre grand soin de soi et de son corps en ayant des pratiques de vie axées sur l’hygiène ( alimentation, activités physiques, vie saine ) , ce faisant nous préparons notre corps à faire face à toutes les maladies avec le plus de potentiel possible pour les combattre. Il insiste aussi sur le fait que, malgré des campagnes massives de vaccination, on constate encore et encore que les progrès sociaux majeurs ont bien plus fait pour l’amélioration de la santé publique que les vaccins, qui ont fait parfois bien plus de mal que l’on veut bien nous le dire. Tant que dans les pays pauvres ou émergeants, nous ne feront pas l’effort d’installer des structures de base , telles l’eau courante et l’évacuation, le retraitement des eaux usées, par exemple, aucun vaccin ne viendra à bout d’aucune maladie. Au contraire.

  17. Pingback: Mais où diable est passé ce H1N1 à la con??! « Les 7 du Québec

  18. Voilà que les conflits d’intérêts graves sont de plus en plus mis en lumière concernant ceux qui vous disent que les vaccins sont bons pour vous et les liens qu’ils ont avec Big Pharma

    Vaccine Proponents Conflicts of Interest

    (Vidéo à la source)

    CBS’s Sharyl Attkisson discusses the conflicts of interest is those supposedly ‘independent’ sources that back the government’s assertion that vaccines are safe and effective.

  19. 55 shots de 0 à 6 ans…
    C’est les rendre malades et en faire de « futurs clients »….

  20. Oui, 55 vaccins avant l’âge de 6 ans, aux États-Unis, complètement débile.

    Je prends le soin de répéter qu’il n’y jamais eu aucune étude de réalisée pour les effets combinés et cumulatifs des vaccins. Ils disent qu’un vaccin est sécuritaire, mais il n’ose jamais parler des effets combinés et cumulatifs de multiples vaccins administrés souvent en batterie une même journée.

    Le docteur en conflit d’intérêt dans la vidéo dit qu’un « bébé peut théoriquement tolérer 10 000 vaccins injectés en une seule fois »!!!!

    C’est à vous faire exploser le cerveau!

    J’aimerais bien que ce mec se donne en exemple et reçoivent 10 000 vaccins en une journée, juste pour voir comment il se porterait…

  21. Sophie Guillot

    Un médecin Californien a offert 20 000$ à tout médecin qui accepterait d’avaler en une seule fois la totalité des doses de vaccins qu’ils injectent aux bébés entre 0 et 2 ans. Il n’a jamais reçu de réponse…

    On continue cependant à lire des articles de ce genre…
    http://www2.lactualite.com/valerie-borde/2010-09-15/mercure-dans-les-vaccins-et-autisme-cest-fini/
    ( que j’ai abondamment commenté .. vu les réactions de certains lecteurs )

    Je suppose que Valérie Borde s’est inspirée de ça

    http://www.chu-sainte-justine.org/Accueil/nouvelle.aspx?ID_NOUVELLES=51635

  22. Bizarre qu’il n’ait pas trouvé preneur pour le challenge du $20 000… je suis surpris… lol

    Merci pour ces nouveaux liens, Sophie!

    En voici une autre à donner froid dans le dos:

    Le polysorbate 80 contenu dans les vaccins contre la grippe porcine peut causer l’infertilité chez les humains.

    Polysorbate 80 In Swine Flu Vaccines = Infertility In Humans

    Perhaps you think that linking the swine flu vaccine with infertility is quite a stretch. Well, let’s take this one step at a time.

    #1) Polysorbate 80 is in the Fluarix swine flu vaccine manufactured by GlaxoSmithKline according to the CDC. This is confirmed by the CDC in the document below…..
    http://www.cdc.gov/vaccines/pubs/pinkbook/downloads/appendices/B/excipient-table-2.pdf

    #2) A medical study done in Slovakia injected newborn female rats with Tween 80 (Polysorbate 80). These newborn female rats were injected with Polysorbate 80 at days 4 to 7 after birth. The researchers found that Polysorbate 80 accelerated the maturation of the female rats, damaged the vagina and womb lining, caused significant hormonal changes, severe ovary deformities and ultimately rendered the young female rats infertile.
    In fact, Dee Nicholson, the National Communications Director for Freedom in Canadian Health Care is not shy about saying that Polysorbate 80 is « linked to infertility in mice ».

    #3) In the package insert for Fluarix, GlaxoSmithKline specifically mentions that they cannot guarantee that their flu vaccine will not damage your fertility: « FLUARIX has not been evaluated for carcinogenic or mutagenic potential, or for impairment of fertility. » Thanks to foolishly passed laws by the U.S. government, you will not be able to sue anyone if it does leave you infertile.

    #4) GlaxoSmithKline is not alone in using Polysorbate 80. It is being reported that Novartis is using the adjuvant MF59 in its swine flu vaccine. The MF59 adjuvant contains Tween80 (Polysorbate 80) and squalene among other things.

    #5) On the World Intellectual Property Organization, a patent application for a « fertility impairing vaccine ». The University of Georgia Research Foundation is listed as the patent applicant.

  23. Simon Lefebvre

    C’est assez simple:

    Vous voulez mourir? Faites-vous vacciner!

    Vous voulez vivre? Protégez-vous en!

    Je me rappelerai toujours mon dernier vaccin, à 7 ans, oh! combien traumatisant… L’énergie-même qui règnait dans le gymnase de l’école était à vomir tellement elle était malsaine et lourde! Le soir-même, à la maison, j’ai dis à ma mère que je n’aimais vraiment pas les vaccins, que je ressentais une sensation de froid mettalique dans le bras au complet…

    Résultat? Pas de vaccin pour mes bambins! Et celui qui voudra les vacciner devra littéralement me passer dessus pour le faire!

  24. @François et Sophie,
    Il y a une contradiction de base dans la logique de la médication. Tout pharmacien vous dira qu’un des principes de base est d’ajuster les doses selon le poids du patient, son âge, etc.
    On comprendra qu’un type de 100 kilos ne réagira pas de la même façon qu’une femme de 55kg.
    Pourtant, plus aucun médecin ne semble « pratiquer » cette logique.
    D’autant que dans le cas d’enfants qui sont en développement, comme vous soulignez, François, on ignore totalement les effets à long terme.
    Entre 0 et 2 ans, qui sait s’il ne se produit pas une sorte d’intégration dans les cellules en développement qui pourront affecter tout la vie de l’adulte?
    Si j’étais médecin, je me poserais sérieusement la question.
    On estime que certains médicaments ne devraient pas être administrés à des enfants.
    On le mitraille à coups de vaccins, comme si c’était inoffensif….
    Mais on vous dira: pas de sucre…. 🙂

    http://gaetanpelletier.wordpress.com/2010/08/16/le-sucre-cause-des-guerres/

    « L’analyse portant sur plus de 17.415 Britanniques nés en 1970, qui participent à une étude interdisciplinaire à long terme, a conclu que les enfants de 10 ans qui mangeaient des sucreries de façon quotidienne ont un taux de condamnation pour violences plus élevé entre 29 et 34 ans.

    Les scientifiques ont observé que parmi les individus violents dans cette tranche d’âge, 69% avaient mangé des sucreries et des chocolats presque tous les jours dans l’enfance, tandis que chez les adultes non violents, seulement 42% avaient reçu une dose quotidienne de sucreries.

    «Notre meilleure explication est que donner aux enfants des sucreries et des chocolats régulièrement pourrait les empêcher d’apprendre à patienter avant d’obtenir ce qu’ils veulent» et les pousser «à un comportement impulsif, étroitement associé à la délinquance», a indiqué Simon Moore, responsable de l’équipe scientifique. Cyberpresse ( Agence France Presse). »

  25. Sophie Guillot

    http://www.mystere-tv.com/les-origines-du-sida-v603.html

    un autre documentaire édifiant sur les pratiques habituelles de l’industrie pharmaceutique…. probablement les origines du SIDA.

  26. Sophie Guillot

    http://chetday.com/vaccinerefusal.htm
    Comment s’en sortir quand on est parents et qu’on a choisi délibérément de ne pas du tout faire vacciner son enfant ? Il faut se préparer à affronter les médecins et les pédiatres pour savoir quoi leur dire et parvenir à leur tenir tête. Sur le plan privé et familial, je recommande la plus grande discrétion aussi longtemps que votre enfant est susceptible de recevoir un traitement médical sans se rendre compte qu’il peut ou pas donner son consentement ( c’est à dire pour moi, pas avant 10 ans) .ou qu’il est bien au courant que il est impératif que ses parents soient informés avant de recevoir n’importe quel traitement ( sauf bien entendu en cas d’extrême urgence , accident etc.. )

    Le mois d’Octobre est le mois de la sensibilisation aux accidents post vaccinaux. Liens à consulter abondamment pour en savoir plus sur le
    sujet.

    http://nvic.org/ , http://drtenpenny.com/ , http://vaclib.org/ , http://childhoodshots.com/ , http://thinktwice.com/

  27. J

    Il faut se protéger , les hauts dirigeants du monde prévoit d’éliminer 3 milliards de personnes, donc s’il rende une parti de la population stérile ils enrayent une partie du problème. Bref, moins de  »useless eater » dans un futur immédiat, moins de personnes à éliminer.

    Pourquoi pensez-vous que les Japonais sont ci durement touchés depuis quelques temps, dame nature et quoi encore

    Méditer la-dessus
    Pour les curieux , lire le livre attaché au lien plus vas , vous allez être désillusionné:
    http://www.scribd.com/doc/25980308/Livre-Jaune-6

    La vie n’est pas faite d’amour et d’eau fraiche comme l’on nous l’enseigne…

    Bonne journée

    😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s