On parle du fluorure et de vaccins A/H1N1 sur les radios alternatives

Cette semaine, j’aimerais attirer votre attention sur les émissions de radio alternative sur lesquelles vous pouvez trouver d’excellentes informations difficiles à trouver dans les grands médias de masse.

Tout d’abord, il y a cette émission que j’anime, L’Autre Monde, sur CHOQ FM, la radio Internet officielle de l’UQAM. L’avantage de la radio Web est de pouvoir retrouver toutes les archives, les télécharger et les écouter à votre rythme, quand bon cela vous en dit, en podcast ou mp3.

La semaine passée, j’ai eu le plaisir de recevoir pour une troisième fois Monsieur Gilles Parent ND.A., auteur de «L’Inconséquence de la fluoration» 1975, coauteur de «La Fluoration: autopsie d’une erreur scientifique» Edition Berger, 2005, et porte-parole scientifique du Front Commun pour une eau saine, Eau Secours et pour l’Association des naturopathes agrées du Québec. La coalition Eau Secours travaille à protéger l’eau sous tous ses volets. Nous avons donc poursuivi le dossier passionnant des fluorures. Vous retrouverez les deux premières parties et la troisième ci-dessous. Les fluorures ont donc été démontrés en Cour comme étant des substances génotoxiques, mutagènes et cancérigènes.

L’analyse de l’aspect légal a été longuement élaboré par Maître John Remington Graham et Pierre J. Morin, dans Journal of Land Use & Environment Laws ainsi que dans le chapitre 7 de l’ouvrage «La fluoration : autopsie d’une erreur scientifique». Le mythe entourant les bienfaits du fluorure dans la prévention de la carie dentaire est en passe d’être révélé pour ce qu’il est réellement: une substance nocive et une erreur scientifique qui date depuis plus de 60 ans.

La médication de masse de la population sans leur consentement et sans regard quant aux dosages et particularités individuelles des personnes tels que leur âge, poids, sensibilité, etc, contrevient à la Charte des droits et libertés ainsi qu’au lois internationales relatives à la médication de masse sans consentement des sujets.

Les rangs des scientifiques, experts ainsi que les études ne cessent d’augmenter, démontrant que les fluorures se trouvant dans l’eau potable, les dentifrices et rinces bouche, produits dentaires, pesticides et engrais chimiques, sans compter les rejets de résidus industriels et militaires, constituent un grave problème, un danger pour notre santé et celle de l’environnement. Chez l’humain, il peut occasionner un empoisonnement, particulièrement chez les enfants en bas âge; la fluorose dentaire et une diminution du quotient intellectuel de 5 à 10 points, allant jusqu’à 20 points dans certains cas. Il cause le cancer et peut entraîner une mutation des gènes. Dans la nature, il peut décimer des populations de poissons, polluer les nappes phréatiques et endommager sérieusement la faune environnante.

Des quelques 27 000 études en faveur de la fluoration de l’eau dont le Ministère de la santé se dit appuyé dans son jugement de vouloir ajouter du fluorure à l’eau potable des Québécois, il n’en reste en réalité qu’une vingtaine lorsqu’on a pris le temps de toutes les vérifier. Et elles ne sont pas du tout concluantes. D’un autre côté, de nombreuses études montrent clairement le contraire. La fluoration est mythe, qu’on se le dise. Une longue et dangereuse erreur.

Heureusement, grâce au travail acharné de pionniers dans ce domaine comme Gilles Parent qui lutte contre les fluorures depuis les années ’70 et de groupes comme Eau Secours, nous n’avons plus que 3% des villes du Québec qui pratique la fluoruration de leur eau. Comparé au 70% de l’Ontario et de plusieurs villes américaines, c’est tout un exploit. Suite aux interventions de ces gens auprès des populations, conseils municipaux et sur différents médias comme la télévision et L’Autre Monde, la ville de Québec, Gatineau et Ste-Marie de Beauce ont cessées de fluoriser leur eau.

Je vous invite donc à découvrir cette série inédite de trois émissions à propos des fluorures avec Gilles Parent :

1- L’Autre Monde 27 mars 2008: La Fluoration de l’eau, une erreur scientifique

2- L’Autre Monde 29 mai 2008: Les fluorures sont des substances génotoxiques, mutagènes et cancérigènes

3- L’Autre Monde 17 septembre 2009: La fin du mythe de la fluoration

• Power Point – Visionnez la présentation préparée par M. Gilles Parent, expert du Front commun pour une eau saine:

Partie 1, Partie 2, Partie 3, Partie 4

——————–

D’une autre part, je souhaiterais vous inviter à découvrir l’excellente émission de Benoit Perron qui fait un très bon boulot de salubrité publique sur les ondes de CISM 89,3 FM, avec son émission Zone de Résistance. Vous y entendrez un magazine socio-économique à tous les mardis matin qui ne vous laissera pas indifférent. Perron ne prend aucun détour pour vous expliquer les choses telles qu’elles sont. Sa crédibilité est bien établie et son travail documenté. Allez y jeter un coup d’oreille pour mieux comprendre comment les dessous du système et de l’actualité fonctionnent.

Mais la semaine passée, Benoit Perron a reçu la réalisatrice du documentaire Silence on vaccine, que je vous présentais dans cet article. Si vous avez vu ce documentaire choc à propos des vaccins, vous aimerez sûrement entendre cette superbe entrevue avec cette dame. Vous en apprendrez probablement beaucoup à propos des vaccins et de cette campagne de peur grippante A/H1N1.

Dépêchez-vous à la télécharger, car au contraire de CHOQ FM, les émissions de Zone de Résistance ne sont disponibles que pour deux à quatre semaines en archives!

Allez, bonne écoute de la radio alternative!

François Marginean

58 Commentaires

Classé dans Actualité, environnement, François Marginean, santé

58 réponses à “On parle du fluorure et de vaccins A/H1N1 sur les radios alternatives

  1. Sophie, regarde le site de Jane Bürgermeister, pleins de liens sur tous les pays du monde…
    http://www.theflucase.com/

  2. Sophie Guillot

    Merci Marc pour le lien , j’irai voir dans les prochains jours , trop occupée là pour le faire.

  3. Merci à vous tous, je crois que les commentaires, en général, sont absolument intéressants.

    Merci à Gilles Parent de venir éclairer nos lanternes, Sophie d’en rajouter avec ses informations, particulièrement celle à propos du squalène. Merci Gini pour votre patience et ouverture d’esprit ainsi qu’à tous les autres. C’est fantastique de vous avoir tous ici et d’apporter votre grain de sel. Nous grandissons tous ainsi.On peut aussi constater que ceux qui n’avaient pas de réels arguments à présenter se sont tus.

    Comme je le disais, la fluoration tient plus à un mythe qu’un fondement scientifique. Plus on fouille sur le sujet, plus on se rend compte à quel c’est une aberration scientifique qui doit absolument cesser. Heureusement, grâce en partie à des gens dévoués et généreux comme Monsieur Parent et beaucoup d’autres, nous ne sommes plus qu’à 3% des villes québécoises qui fluorisent leur eau. Fantastique quand on considère qu’en Ontario et aux États-Unis, c’est autour de 70%.

    Encore une fois, chapeau à vous tous et continuer de faire circuler l’information.

    Il en va de notre santé, de celles de nos enfants et de l’environnement.

    François Marginean

  4. @ gini

    « Désolée de péter ta balloune Simon, le fluor est présent dans l’eau naturelle…. (…)  »

    Aaaaah ok! Ben vu que le fluor est naturel, on va en prendre plein d’abord! Tout comme je vais aller de ce pas prendre une bouchée de ma plante dieffenbachia, vu qu’elle est naturelle! Et boom! Je meurs, du à la toxicité de la plante. Pas fort…

     » (…) Mais peut-être qu’ici, les réponses à tous les problèmes de la terre se résume aux illuminatis…. (…)  »

    95% des pays du monde sont ultra endettés et ne font que s’endetter de plus en plus envers 2 ridicules organisations: la Banque Mondiale et le FMI MAIS il n’y a pas de complot mondial hein?

    Les preuves démontrant la toxicité des vaccins et autres cossins chimiques babyloniens médicaux sont là, MAIS, les compagnies pharmaceutiques continuent d’avoir le contrôle de Santé Canada à 100% et des institutions de médecine, et les médecins continuent d’êtres rayés À VIE de l’Ordre des Médecins s’ils osent parler contre la vaccination ou contre les traitements chimiques, MAIS, il n’y a pas de complot hein?

    Le 11 septembre, plus grosse imposture illuminati montrée publiquement, a été monté de toutes pièces avec des tas d’incohérences toutes plus ridicules les unes que les autres (je vais aller détourner des avions avec un exacto, duh!) et on nous rabat les oreilles avec les mêmes putains de sujets stupides à journée longue, sur toutes les chaines généralisées, MAIS, il n’y a pas de complot hein?

    Je pourrais continuer ainsi « on, and on, and on » mais je n’ai pas le temps de démontrer la réalité à ceux qui refusent de la voir telle qu’elle est.

    Aimé tu dis:  » (…) Quelqu’un qui s’acharne à défendre la fluoridation de l’eau, ça me dépasse. (…)  » et je dis: MOI AUSSI ça me dépasse!

    Gaetanpelletier tu dis:  » (…) Mais qui donc peut prédire avec tant de minutie la mutation d’un virus? (…)  » et je dis: pas besoin de chercher longtemps longtemps… Ses créateurs!

    Je poursuis avec un extrait de la « Loi sur la Santé Publique » créé en décembre 2001 par le Gouvernement du Québec. On y dit, entre autres (ouvrez grand les yeux! 😉

     » (…) le gouvernement (mais quelle est leur définition du mot gouvernement? Depuis quand une loi fait-il référence à un ensemble de dirigeants désignés sous l’apellation « gouvernement »? Pourquoi tant de flou?) peut décréter un état d’urgence sanitaire et appliquer des traitements préventifs au peuple (…)  » ce qui inclut, bien entendu, la vaccination obligatoire.

    Parano?

    Un paragraphe complet décrit comment le gouvernement a le droit de procéder à une évacuation des personnes, notamment d’un bâtiment et d’une municipalité!

    Je poursuis:

    « (toujours le gouvernement) peut ordonner TOUTE MESURE NÉCESSAIRE POUR PROTÉGER LA SANTÉ DE LA POPULATION. (…)  » C’est pas assez fort pour vous ça, se donner le droit de faire n’importe quoi, sous prétexte de protéger la santé de la population???

    Je poursuis:

    « Le gouvernement, le ministère ou TOUTE AUTRE PERSONNE (est bonne en tabarna?!%# celle-là!) ne peut être poursuivie en justice pour un acte accompli de bonne foi »

    « Si une personne fait défaut de se SOUMETTRE à la vaccination visée, tout juge de la Cour du Québec ou de la Cour Municipale qui est d’avis que la protection du public le justifie peut ordonner que cette personne soit CONDUITE À UN ENDROIT PRÉCIS POUR Y ÊTRE VACCINÉ.  » (!!!!!!!!!!!!)

    Pour du monde qui feront pas de vaccination forcée, je trouve qu’ils la planifie pas mal, moi…

    « et commet une infraction et est passible d’une amende de 600 dispositions pénales »

    « Tout professionnel de la santé qui constate qu’une personne omet, néglige ou refuse de respecter les mesures de profilaxie (prévention, mais par mesure de « subtilité » haha!, ils ont choisi le mot profilaxie) COMMET UNE INFRACTION et aide une autre personne à commetre une infraction » (refuser le vaccin!)

    « Toute personne qui menace la santé publique peut être détenue pendant 30 jours »

    Toutes ces infos ont été tirées de la conférence qu’a fait Maitre Jean Dury la fin de semaine dernière au Palais des Congrès de Montréal, lors de la Conférence pour la Liberté de Choix en Santé.

    La loi continue:

    De même, l’article 135 décrète « une amende minimale de 1 000 $ pouvant aller
    jusqu’à 6 000 $ à quiconque refuse d’obéir à une ordonnance de la Direction de la
    santé publique »

    Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me fait froid dans le dos tout ça…

    Désobéissance civile!

  5. Aimé Laliberté

    Simon…

    Bien dit!

    C’est ça la réalité les amis . Voilà ou nous en sommes rendus. Même si ces mesures ne sont pas encore appliquées, elles existent.

    Il suffit d’un élément déclencheur, comme une déclaration d’urgence du  »gouvernement » (Jean Charest) pour qu’elle soit mise en oeuvre.

    Remarquez également que la loi ne prévoit pas comment METTRE FIN à cette situation d’urgence, ou les critères pour déclarer une situation d’urgence.

    Aucun recours n’est prévu pour contester cette déclaration d’urgence. Aucun appel de la décision du juge municipal d’ordonner la vaccination n’est prévu.

    L’autre chose que vous devez réaliser mes amis, c’est qu’un juge d’une cour municipale, c’est le poste le moins élevé et avec le moins de pouvoirs dans toute la magistrature du Québec.

    Les décisions des cours municipales n’ont à peu près aucune valeur auprès des autres tribunaux.

    Alors imaginez ce que ça veut dire de confier à des juges des cours municipales le pouvoir d’ordonner la vaccination des gens.

    Wow, ce n’est pas rien.

    Normalement, les demandes de nature médicale sont presque toujours de la compétence de la Cour Supérieure.

    Maintenant on confie la tâche de vacciner contre votre gré à des juges généralement saisis de causes impliquant des infractions aux règlements municipaux et aux règles de stationnement.

    C’est dur à croire, mail il semble qu’on soit rendus là mes amis.

  6. Pingback: Les paranos me font mourir (suite) « Mutant médiatique

  7. Pingback: Conserver ou changer « Esprit Logique

  8. Pingback: Welcome to la-la land « Les 7 du Québec

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s