Mort d’un système

3995342632_622d9db3bb

La guerre est la paix, la liberté est l’esclavage, l’ignorance est la force et l’endettement est la reprise économique

Le Japon vient de choisir Yukio Hatoyama comme nouveau Premier ministre. C’est un choc pour les États-Unis car c’est le premier parti politique à être élu qui ne marchera pas de pair avec les Américains depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Hatoyama a déjà menacé de faire chemin à part avec les États-Unis. Il blâme l’Amérique pour la crise économique globale et tient les Etats-Unis responsables «de la destruction de la dignité humain». Il a remis en question les bases militaires américaines en sol japonais et le droit d’accoster à des ports avec des navires militaires. Il a aussi promis durant sa campagne électorale de protéger les activités économiques traditionnelles du Japon et de réduire la globalisation menée par les États-Unis. (Source)

L’Asie abandonne l’Amérique

Mais il existe une menace encore plus importante et destructrice qui pèse sur l’économie américaine. Il s’agit de l’éventualité où la Chine et le Japon cesseraient d’acheter la dette étasunienne, comme ils l’ont laissé entendre à quelques reprises. Cela fait déjà l’objet de discutions en Chine, au Japon, en Taïwan et en Korée du Sud. La Chine est le premier en terme de détenteur de devises et de la dette étrangère américaine, suivi du Japon. Selon Robertson, un officiel américain, «Ce serait presque l’Armageddon si les Japonais et les Chinois n’achetaient plus notre dette», «j’ignore où nous irions trouver l’argent».

Le Moyen-Orient emboîte le pas

Et ce n’est pas tout. Sur un fond de changement financier profond de l’Histoire récente du Moyen-Orient, les Arabes du Golfe persique sont à planifier – avec l’aide de la Chine, la Russie, le Japon et la France – de cesser les transactions de pétrole en dollars américains pour plutôt utiliser un panier de monnaies incluant le Yen japonais, le Yuan chinois, l’euro, l’or et une nouvelle monnaie unifiée planifiée par les nations membres du Gulf Co-operation Council regroupant l’Arabie Saoudite, le Koweït et le Qatar.

Cela représente la moitié de la demande pour le dollar US.

Souvenez-vous que le gouvernement américain est coincé dans trou de dettes incroyablement profond. Leur économie a brutalement trébuché.

Vous êtes du bétail en gage de garantie

Une grande réalité mal connue de la population est que les investissements étrangers et les prêts consentis à nos gouvernements sont garantis par une seule chose, un seul type de collatéraux: VOUS!

La garantie pour tous ces prêts et investissements aux États-Unis et ici au Canada est votre labeur d’une vie entière. Nos gouvernements et corporations vous considèrent comme du bétail à être utilisé, vendu et lorsque le besoin est, envoyé à la mort dans des guerres. Tel que démontré dans le cas de la crise des S&L des années 1980 et des présents plans de sauvetage, le gouvernement américain (et le nôtre) promet que VOUS allez être forcés de travailler toute votre vie pour rembourser de mauvaises dettes engendrées par le gouvernement et les corporations. Lorsque nous empruntons pour acheter une maison ou une voiture, les collatéraux ou la garantie est votre bien matériel. Mais lorsqu’un gouvernement emprunte de l’argent des banquiers privés (au lieu de le créer soi-même sans intérêts), les collatéraux sont les citoyens de ce pays; leur labeur présent et futur.

Lorsque les gens se tiendront debout et diront «nous refusons de payer», les nations étrangères vont cesser de prêter de l’argent à nos gouvernements, et les investisseurs étrangers vont commencer à chercher une nouvelle place plus sécuritaire pour leur argent.

Il n’y a pas de liberté sans la liberté de dire «non».

Est-ce que la finance islamique est la réponse?

Telle est la question posée par le correspondant malaisien pour la BBC, Robin Brant, dans son article publié au mois de mai 2009. Pourquoi poser la question? C’est que les finances des pays islamiques n’ont pas été véritablement touchées par la crise capitaliste que nous vivons.

Quelle est donc cette différence significative entre leur façon de faire de la finance et la façon conventionnelle occidentale? Charger des intérêts n’est pas permis dans la finance islamique. Il en est de même pour la plupart des formes d’investissements spéculatifs, tels que les fonds de couvertures (Hedge Funds) et le marché des produits dérivés, explique le Dr Bambang Brodjonegoro de la Banque de développement islamique. «Dans le concept islamique, la monnaie est strictement utilisée dans le but d’échanges ou d’emmagasinage de valeur, mais non pas pour la transaction orientée vers d’excessifs profits», a-t-il noté.

Le système est basé sur des valeurs tangibles et est constitué d’échanges entre acheteurs et vendeurs. Il n’y a pas de prêteurs ni d’emprunteurs. Dans notre système occidental, pour acheter une voiture pour laquelle nous n’avons pas suffisamment d’argent, nous irions à la banque qui nous en prêterait, avec les intérêts accrus sur le prêt. Dans un système islamique, le consommateur irait à une banque islamique et signerait un contrat avec eux pour acheter une voiture de cette banque. La banque ne prêterait pas d’argent, mais achèterait plutôt la voiture elle-même. Elle la vendrait ensuite au consommateur avec une certaine marge de profit. Ce dernier accepterait de repayer le coût réparti sur une période régulière.

Un des principes qui se trouvent au cœur de l’économie islamique est le partage des risques. La banque et les gens qui décident d’investir leur argent partagent les profits ou les pertes résultant de ces investissements.

Le temps est venu

Le système fractionnaire bancaire ayant comme  principe l’argent basé sur la dette, est un cul-de-sac économique destiné à concentrer les richesses entre les mains de quelques joueurs et à exploiter et appauvrir le reste de l’humanité. Dès qu’il entre en fonction, ce système pyramidal produit plus de dettes qu’il n’existe d’argent dans la masse monétaire entière. Prenez le cas du Canada par exemple: nous devons autour de TROIS trillions de dollars, mais il n’existe environ qu’UN trillion au grand total, en devise physique et électronique canadienne.

Comment peut-on espérer rembourser trois fois ce dont disposons en terme d’argent disponible?

Si nous remboursions tout ce que nous avons en masse monétaire canadienne, il ne resterait plus un dollar en circulation et encore le 2/3 de notre dette à payer!

Le temps est venu de saisir les opportunités qui jaillissent d’un écroulement d’un système qui ne fonctionne plus. Maintenant est la chance unique d’instaurer un système monétaire qui sert les humains au lieu d’en être les esclaves.

Il est temps de réapprendre à dire «NON!»

François Marginean

Image Flickr par peter.sh


89 Commentaires

Classé dans Actualité, économie, François Marginean

89 réponses à “Mort d’un système

  1. Fern

    C’est deux conférences expliquent que l’argent doit servir comme objet d’échange pour le peuple et non comme objet mercantile.

    http://www.solidariteetprogres.org/article5654.html

    http://www.solidariteetprogres.org/article5787.html

  2. Parlant de la mort d’un systéme …Obama ( celui qui n’a pas fermé Guantanamo, qui continue la guerre en Irak et Somalie et étend celle du Pakistan Afghanistan, qui continue de supporter l’apartheid israelien, qui veut exploser les iraniens, et qui poursuit les politiques d’écoute électronique et les nouveaux gadgets électroniques sur des manifestants exerçant leurs droits constitutionnels …) bref ce gars là vient de pogner le prix Nobel de la Paix ????? Y as tu quelque chose que je rate ?? en plus ça arrive la veille où les américains vont balancer une bombe sur la Lune ??? Y a personne qui trouve ça ironique que le prix Nobel de la Paix soit délivré par des fonds de celui qui a crée la dynamite ? mmmhhh … vais aller me refaire du café ….

  3. Je viens de lire ça ce matin moi aussi, complètement débile. Ça prouve qu’ils donnent de ces prix à n’importe qui sans fondement réel. Pour moi, ces prix Nobel ne veulent plus dire grand chose, complètement discrédité depuis assez longtemps maintenant.

  4. PYL

    Marc,

    Peut-être est-il actionnaire majoritaire sur le prix…

  5. Rémi

    PYL: pourquoi pas une sorte de coopérative? Avec une approche genre « pour nous, par nous », l’aspect solidarité serait bien présent et je crois que ça rejoindrait beaucoup les gens.

    Why not?

  6. PYL

    @ Rémi.

    L’idée est excellente et à exploiter. En effet, pourquoi pas?

    Ma seule crainte est que l’on arriverait à rejoindre les gens qui endossent déjà une perspective de coopérative. Coopérative. Je crois que le seul emploi de ce mot rebute certains à cause de synonymes, à leur sens, péjoratifs qui peuvent être associés, genre « commune, carte de membre, … » voir même « effrot… » Peut-être que la solution dans ton idée serait de changer le mot « coopérative ». Peut-être « actionaire »? Si je me met à la place du consommateur qui conosmme en pensant qu’il s’agit d’un acte isolé sans conséquence, je me dis « mmhh, actionaire… dépenser me profiterais donc? Alors l’investissement en vaut peut-être la peine… » Et si les membres de la coopérative devenaient des partenaires? Monsieur-tout-le monde se sentirait tout à coup plus important et serait peut-être prêt à embrasser une cause.

    Si on parle leur langage…

    C’est vraiment agréable d’échanger là-dessus avec toi. C’est très constructif.

  7. @Pierre Régnier,

    Je ne fais que pointer à la différence majeure entre notre façon de faire de la finance et la leur. Ils n’utilisent pas les intérêts cumulatifs sur une dette, ce qui nous ruine et fait en sorte que nous payons une maison trois le prix à la fin. C’est une question de principe et de fonctionnement. Rien à voir avec l’islamiste, à part qu’ils semblent être beaucoup plus humain dans leur approche de la finance et le fait est que les centres financiers islamiques n’ont presque pas souffert de cette crise du système financier occidental.

    Nous avons laissé le pouvoir suprême de créer de l’argent ex-nihilo à des banquiers privés qui nous abusent et nous appauvrissent sans cesse.

    Il est temps de revoir les fondement même de notre système déficient et volontairement bâti ainsi.

  8. @YPL

    N’abandonnez jamais un rêve qui vous revient sans cesse en tête. Ne vous laissez pas décourager facilement. Vous pourriez aussi penser à organiser des marchés extérieurs ou quelques chose du genre, un peu comme les marchés italiens ou asiatiques. Franchement, les gens adorent acheter des produits frais du terroir québécois, de plus en plus. Et ça manque au Québec. C’est un lieu où les gens se rencontrent, discutent et échanges toute sorte de trucs.

    Bonne chance l’ami!

  9. Rémi

    @ PYL

    Je comprend ce que tu veux dire. Probablement que le mots « coopérative » pourrait rebuter certaine personne, mais pas tant que ça, je crois.

    Tout est une question d’image et d’approche, à mon avis. Deux exemple me vienne en tête: CoopTel, la seule coopérative de télécommunication au Québec et Mountain Coop, qui vend de l’équipement de plain-air.

    Les sites web:
    http://www.cooptel.qc.ca/fr-indexe.php
    http://www.mec.ca/
    http://www.coopzone.coop/fr/accueil (un autre site intéressant sur le sujet)

    On voit toute de suite qu’ils n’ont pas une image « broche à foin », « hippie » ou « grano », mais que ce sont des commerces sérieux. Même que Mountain Coop est la plus grande coopérative au Canada, en fonction du nombre de membres.

    Comme on le sait, la première impression est très importante. Je crois que si le commerce possède une image invitante et que les gens ne sont pas obligé d’être membre pour acheter et que tout est simple, ça peut facilement marcher. Au fond, je crois que le but est d’avoir un commerce accessible à tous et qui n’a pas l’air réservé à une seule classe de gens, comme certaines boutiques du genre sur le plateau à Montréal. Le mot « coopérative » n’est pas nécessairement obligé de faire partie du nom non plus.

    Qu’en penses-tu?

  10. Cher Monsieur,

    Votre article est fort instructif.
    Vous pourrez peut être éclairer ma lanterne.
    Si je comprends bien, la banque islamique ne facture pas de taux d’intérêt, mais réalise une marge bénéficiaire en vous vendant une voiture, que vous payez de façon échelonnée.

    Ce type de banque semble être rentable et viable. Quel est le pourcentage de la marge qu’elles vous facture si vous lui achetez une voiture ?

  11. Aimé Laliberté

    C’est maintenant ou jamais, les amis.

    Trailer – Fall of the Republic

    http://www.infowars.com/fall-of-the-republic-crash-course-in-the-globalist-agenda/

  12. Aimé Laliberté

    Discours de Robert Welch, fondateur de la John Birch Society en 1974

  13. Aimé Laliberté

    Les vrais motifs de la guerre …

  14. Simon

    @ Dan

    Je reviens sur Ghis, car je ne parviens pas à réaliser qu’un gars qui dit qui comprend son message puisse la juger aussi méchamment que tu le fais!

    Tu en as du culot mon chum!

    Tu craches sur elle ET tu te permets d’écouter et d’apprendre de son message?

    Franchement…

    Je m’en sacres-tu de combien qu’elle charge pour ses sessions moi! Regardes partout autour de toi pis tu vas voir que c’est ce que ça coute, des séminaires et des trucs du genre.

    L’important c’est que les infos qu’elle diffuse soient accessibles à tous, gratuitement. Si tu vas sur dailymotion, c’est précisément ce que tu y retrouves.

    Alors, pourquoi chiales-tu?

    Prétendrais-tu être supérieur à Ghis quant à ton autonomie? ton auto-suffisance?

    Je ne penserais pas.

    Faut penser avant d’écrire…

  15. Simon

    Oh! et aux faits…

    Pourquoi n’y a-t-il pas un article concernant la farce du siècle? (le prix Nobel de la paix remis à Obama)

  16. Aimé Laliberté

    Simon…
    Obama a été mis en nomination pour le prix Nobel de la paix deux (2) semaines apres etre devenu président. Non seulement il n’a rien fait pour justifier ce prix, mais il a continué les memes politiques que Bush.

    Je crois qu’on ne réalise pas a quel point on utilise l’image d’Obama pour faire avancer l’agenda globaliste a travers le monde. Dans les pays d’Afrique, Obama passe pour un sauveur ou un saint ou quelque chose du genre. Ici, on sait que de la bullshit, mais la-bas il ne s’en rendent probablement pas compte.

    A tous :

    J’ai souvent dit que voter ne donnait absolument rien, que la « démocratie » est une illusion, que Sa majesté la Reine Elizabeth est le chef d’Etat du Canada, que la Bible version King James est la Loi, et que la suprématie de Dieu est le fondement de notre société, mais je sais que plusieurs ne croient pas que cela est vrai.

    Voici donc un article paru aujourd’hui dans le Toronto Star :

    http://www.thestar.com/news/canada/article/708390–head-of-state-c-est-moi-some-are-not-amused

  17. Aimé Laliberté

    Discours de MLK sur la guerre

  18. Aimé Laliberté

    A tous,

    Dans l’article précité du Toronto Star on dit que Michaelle Jean est le chef d’état DE FACTO.

    Voici la définition de ce terme, tirée de Black’s Law Dictionary (6e éd.):

    Black’s Law Dictionary, Sixth Edition, p. 416:

    de facto: In fact, in deed, actually. This phrase is used to characterize an officer, a government, a past action or a state of affairs which must be accepted for all practical purposes, but is illegal or illegitimate. Thus, an office, a position or status existing under a claim or color of right such as a de facto corporation. In this sense it is the contrary of de jure, which means rightful, legitimate, just, or constitutional. Thus, an officer, king, or government de facto is one who is in actual possession of the office or supreme power, but by usurpation, or without lawful title; while an officer, king, or governor de jure is one who has just claim and rightful title to the office or power, but has never had plenary possession of it, or is not in actual possession. MacLeod vl United States, 229 U.S. 416, 33 S.Ct. 955, 57 L.Ed. 1260.

    Source :
    http://famguardian.org/TaxFreedom/CitesByTopic/defacto.htm

  19. Aimé Laliberté

    Le Canada est en guerre en Afghanstan, mais ne sait pas pourquoi :

    http://www.thestar.com/news/canada/afghanmission/article/708394–what-s-our-future-in-afghanistan

  20. Les vrais motifs de la guerre …

    Les vrais motifs de la guerre, on les a sous les yeux dans la section commentaires… il suffit de voir le tit cul sauter sur n’importe qui qui a eu le malheur de déstabiliser ses dogmes du moment pour comprendre comment marche la masse face à la propagande … en voulant se démontrer tellement à part du monde avec sa philosophie Simon est le parfait exemple du chien mordeur dés que sa petite paix intérieure est menacée malgré de grandes phrases sur la paix intérieure et la tolérance, tout comme le jo-blo qui va sauter sur les méchants conspirationistes qui voudraient lui montrer l’autre face du monde …exemple parfait ici où quand les extremes se rejoignent on tombe en plein dans le centre de l’ignorance dont on parlait l’aut jour en se demandant si les gens sont non-éduqués parce que trop confortables dans leur train train ou juste trop nonos pour faire le premier pas vers une auto-éducation …

  21. Dan

    @Simon

    Je ne voulais plus parler de ce sujet mais comme tu as su en reparler en étant moins agressif je peux peut-être revenir la-dessus.

    Après vingt minutes, ses vidéos coupent pour nous dire d’acheter le dvd si nous voulons la suite. Du moins c’est ce que j’ai trouvé pour l’instant.

    Je ne crache pas sur cette femme, je suis déçu c’est tout. Une chance que je ne t’ai pas critiqué directement, t’aurais bien engagé un tueur à gage pour régler mon cas. J’ai de la misère à comprendre pourquoi ça te touche à ce point la que je sois déçu par son côté capitaliste un peu trop présent. Si nous étions dans le salon chez nous à jaser m’aurais-tu sauter à la gorge où nous aurions pu en parler tranquillement ?! J’espère bien non 🙂

    C’est drôle parce que je venais lire ici souvent et je voyais tes messages, j’avais même mis ton myspace dans mes favoris parce que je trouvais que ce que tu disais était intéressant.. Mais là, comme nous ne sommes pas d’accord sur un petit point, ce qui n’est pas grave du tout, je vais donc te mépriser et biffer tout ce que je pensais de toi avant ?? Si je suis ton raisonnement c’est ce que je devrais faire ?! Vu que je ne suis pas d’accord avec certains choses qu’une personne fait ou dis je dois automatiquement croire que tout ce qui sort de sa bouche est de la merde ?!? J’espère que tu penses pas vraiment comme ça ??

    Sur ce bonne soirée 🙂

  22. Aimé,
    MLK
    Voilà quelqu’un qui avait une vision réaliste de la politique américaine, et un humanisme que l’on ne voit plus chez les «politiciens».
    « On fait la même chose que les allemands, on teste nos armes…»…
    Si je me souviens bien les images de la fin sont tirées de l’invasion irakienne. Dieu sait que les enfants ont souffert de cette invasion. Et dans la folie et la peur, on en a tués plusieurs.
    Dommages collatéraux…
    Et – pour parles comme les représentants des U.S, comme M. Bush sur le porte avion!
    «Quelle belle victoire! »
    Disgusting!

  23. Aimé Laliberté

    Obama gagne le prix Nobel de la paix …

  24. Aimé Laliberté

    Stephen Molynex … brillant commentateur.

  25. Aimé Laliberté

    Ron Paul commente le prix Nobel d’Obama…

  26. Aimé Laliberté

    Une message a écouter :

  27. Simon Lefebvre

    C’est tellement un perte de temps d’écrire ici que j’arrête.

    Ya pas une fois que j’suis venu ici sans me faire juger sans bon sens!

    Pis le pire, c’est que la plupart des utilisateurs sont plus âgés que moi! (j’ai 26 ans)

    Belle maturité, franchement…

    Bonne vie, mesdames et messieurs, et je vous invite à vous impliquer + dans le vrai monde, et – dans le monde virtuel inutile et mort qu’est internet.

    Vous ne pouvez que vous changer vous-même, quand bien même vous en débattriez pendant 40 ans…

    Allez, j’ai mieux à faire.

    Bonne vie à tous.

  28. Simon Lefebvre

    Rectification:

    J’espère que des gens civilisés et matures tels les Aimé Laliberté, Alain B., PJC, gaetanpelletier, Renart L’Éveillé, François M., Fern…

    ne se sentent PAS visés par mes propos.

    Merci, et bonne vie! 🙂

  29. On se sentait visés, mais je me sens mieux…
    🙂
    Bonne vie!

  30. Merci Aimé pour les vidéos…Ron Paul est vraiment dans une classe à part … en regardant la vidéo des Hopis, ça m’a rappelé celle de Terrence McKenna et sa théorie en algorithm du Time wave zéro point.. ça sonne quelque chose à quelqu’un ?

    http://en.wikipedia.org/wiki/Terence_McKenna

  31. Parfois je reste éveillé la nuit et je me demande »où est ce que je me suis trompé? » … et là une voix me répond « Ça va prendre plus qu’une nuit »

    – Charlie Brown

  32. Merde, j’avais mis un lien vers une image au dessus de la citation de C.Brown…
    Michel, comment on fait un lien vers une image sur ce blog ci svp ? ( ou, est ce que le html est interdit par le programme dans la zone admin ???)

    Sinon, svp, delete ces deux posts … désolé pour le trouble…

  33. Dan

    @Simon

    Quel beau témoignage !!

    Tu as bien raison quand tu dis : « Vous ne pouvez que vous changer vous-même, quand bien même vous en débattriez pendant 40 ans… »

    Pour le reste si c’est ton choix et que t’es heureux, que dire de plus 🙂

    Adios !!!

  34. alainconscient

    Le système actuel n’est pas viable pour encore longtemps et il est effectivement condamné à mort. Ce que je retiens de mon analyse: L’économie est basé sur la bourse qui focus seulement sur la croissance des profits à court terme, sur une évolution infini dans un monde fini. La population mondiale a explosé d’un milliard à 8 en moins de 200 ans. La planète à des ressources limités et elles se feront toujours plus rare dans les années à venir (on n’a qu’a penser au « peak oil » en autres. Ce qui apportera inflation, crise économique permanente et conflit armée sans précédent. Nous ne pouvons plus soutenir cette croissances des profits qui se fait au détriment de la santé de la population et de l’environnement.

    La terre est malade, elle à attraper l’humanité comme disait Hubert Reeves. Pour renverser la tendance il faut rêver qu’un jour nous donnions plus à l’environnement que ce que nous y soutirions… S’agit pas juste de pas prendre de sac de plastique…

  35. PYL

    @ Rémi,

    Désolé de ne pas avoir répondu, j’étais parti pendant quatre jours.

    Si tu es encore là, fais moi signe!

  36. Rémi

    Pas de problème, PYL, je suis toujours là!

  37. PYL

    @ Rémi

    Ton idée de coopérative me semble très bonne vue sous cet angle. J’avoue que je n’avais vu que ma position en négligeant un peu celle des autres. D’ailleurs, comme tu mentionnais Moutain équp., voici un site très intéressant dans lequel ils décrivent des aspects de cette coop. Si ça t’intéresse:

    http://www.ethiquette.ca/index2.html

    Le site en soi n’est pas mal non plus. Ça rejoint un peu toute notre conversation, sauf que c’est plus centré sur le commerce équitable que sur l’économie locale (concepts qui finissent par se rejoindre j’imagine).

    Vois-tu, suite à notre conversation, j’ai essayé de dénicher des produits, peu importe lesquels, faits au Québec. C’est excessivement difficile de trouver quoi que ce soit dans la bébelle de la vie de tous les jours. Ça me fait faire directement un lien avec le billet de Yan Barcelo de cette semaine.

  38. Rémi

    Génial ton lien, PYL! Je le garde dans mes favoris!

    En effet, ce n’est pas évident de dénicher des produits Québécois tellement nous sommes inondé de ceux des grosses marques.

    Rien qu’à regarder les produits pour le corps comme le shampoing, le savon, etc. Tous fait par des mégas corporation comme Univeler, Johnson & Johnson, Procter & Gamble et j’en passe.

    On est pas capable de faire du shampoing et du savon au Québec?

    Même chose avec les vêtements. La majorité sont importé. Que font les diplômés en mode du collège LaSalle?

    Bref, où sont les initiatives Québécoise? Sans farce, c’est assez inquiétant, je trouve…

    L’idéal serait d’avoir un commerce où les gens ne se cassent pas la tête. Si c’est Québécois, on l’a (pour emprunter le slogan de Réno-Dépôt, héhéhé!).

  39. PYL

    @ Rémi,

    Tu as raison, c’est inquitétant. Drôlement de circonstance, le billet de Yan Barcelo (que tu as bien commenté, d’ailleurs) était vraiment éloquent dans le sens qu’à ne plus rien fabriquer, on ne saura logiquement plus comment faire.

    Je reste optimiste en me disant qu’il ne s’agit que d’agir, que de la faire. J’hésite à agir de peur de me planter et de perdre mon confort. Assez québécois comme façon de percevoir les choses, non?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s