Métier: Dealer de drogue et manipulateur professionnel

gambling_with_health_600

Il vient un temps où il faut savoir nommer les choses par leur nom et cessez d’avoir peur d’affronter la réalité.

Avant d’engager qui que ce soit, un individu ou une entreprise prendra le temps de prendre connaissance du curriculum et les accomplissements passés de cette personne ou entité avec qui on veut faire affaire pour savoir si elle est digne de confiance et fiable.

S’il en est ainsi pour la plupart des achats et transactions que nous effectuons, il en est certainement de même pour tout ce qui concerne la santé. Nous n’irions pas consulter un charlatan ou un dealer de drogue obscure pour trouver remède à nos maux et pour faire de la prévention visant à maintenir un état de santé optimal. Nous laisserions-nous berner si ce charlatan à la cure miracle facile mais dispendieuse ou notre sympathique mais louche dealer de drogue portaient un sarrau blanc, brassaient des milliards de dollars et se donnaient un air officiel?

Voici une partie de ce qui pourrait apparaître dans le curriculum du complexe pharmaceutique, celui qui demande notre confiance et nos dollars pour prendre soin de notre santé. Je vous demande si cela vous inspire vraiment confiance, si cela leur donne quelque crédibilité que ce soit et si cela représente que quelques incidents rares et isolés, ou s’il s’agit d’un court,  mais non moins éloquent échantillon d’une façon d’opérer et de pratiquer qui est digne du plus pur charlatanisme et de manipulation.

Une glorieuse histoire pharmaceutique et de la mafia médicale

Le géant pharmaceutique Pfizer est condamné à payer $75 millions pour avoir causé la mort d’enfants  lors d’essais de médicaments expérimentaux non approuvés au Nigeria

L’histoire remonte à 1966 alors que Pfizer avait besoin d’un essai sur des humains pour l’approbation de son nouvel antibiotique Trovan. Lorsqu’il y a eu une épidémie de méningite, de choléra et de rougeole éclata à Kano, Nigeria, la compagnie décida de rapidement monter une équipe de recherche et les envoya dans ce pays. Pfizer monta une tente non loin du centre médical où des Docteurs sans Frontières donnaient des soins gratuitement, et recruta 200 enfants pour participer à un essai médical non approuvé. Les parents n’avaient apparemment pas été avertis que des médicaments approuvés étaient distribués quelques mètres plus loin, que leurs enfants étaient inscrits à des essais de médicaments, ou que des études sur animaux avaient suggéré que le Trovan pouvait causer des dommages au foie et aux articulations. Onze de ces enfants en mourront et d’autres subiront des dommages cervicaux et autres effets secondaires débilitants.

Pfizer bat tous les records mondiaux et reçoit la plus haute amende criminelle attribuée à une compagnie pharmaceutique: $1.3 milliard

Ce montant fait partie d’une entente acceptée par la compagnie de dédommagement total de l’ordre de $2.3 milliards, rapporte le Département de la justice américain. Pfizer a été reconnue coupable de « off-label marketing », c’est-à-dire d’avoir vendu quatre de ses médicaments pour des usages différents de ce qui était affiché et approuvé sur les étiquettes de leurs produits. L’enquête a trouvé des évidences démontrant que Pfizer était engagée dans des opérations de pots de vin distribués à des docteurs pour mousser les ventes de neuf médicaments, incluant Viagra et Lipitor. Une raison pour laquelle l’amende est si élevée est que la compagnie avait contrevenu de façon répétitive la loi fédérale avec sa promotion de médicaments pour des usages non autorisés.

Merck créé un faux journal médical académique

Merck a inventé un journal à l’apparence réelle, revue par les pairs, dans lequel la compagnie publiait des données et rapports favorables de ses produits. C’est The Scientist qui a le premier rapporté que le Australasian Journal of Bone and Joint Medicine n’était qu’une façade servant les intérêts de la compagnie pharmaceutique pour faire la promotion frauduleuse de ses médicaments comme le Fosamax qui était ainsi brandi comme étant le plus performant sur le marché.

Quand les labos pharma essaient de dissimuler les effets secondaires de leurs médicaments

Le British Medical Journal revenait récemment sur le scandale du Seroxat en Angleterre et la dissimulation par GlaxoSmithKline des études 329 et 377 qui mettaient en évidence l’inefficacité et surtout la dangerosité du Seroxat pour les enfants de moins de 18 ans. Le labo américain avait dissimulé pendant plusieurs années les résultats de ces études mettant en danger la vie de milliers d’enfants.

Très récemment et dans le même genre, un article du St Petersburg Times révèle comment AstraZeneca essaie de garder secret des documents concernant les effets secondaires du Seroquel, documents qui devraient être rendus publics lors d’audiences à venir devant un tribunal de Floride. Ces documents sont des résultats d’essais cliniques jamais publiés et des lettres de la FDA, l’agence américaine de commercialisation des médicaments.

L’entreprise explique qu’il serait plus prudent pour la santé publique que les patients n’aient pas accès à ces documents. Selon AstraZeneca, la publicité de ces documents mettrait en effet en danger la santé publique en créant une confusion et une inquiétude chez les patients qui pourraient alors interrompre leur traitement sans avoir consulté de praticiens médicales.

Les arguments avancés par AstraZeneca rappellent malheureusement ceux déjà avancés par Eli Lilly lorsque des documents compromettants sur le Zyprexa avaient fui au New York Times et avaient été rendus publics en 2007.

Pour certains observateurs comme le Professeur à l’Université de Brown, David Egilman, les arguments d’AstraZeneca ne sont pas recevables et selon lui le labo ne veut simplement que personne ne soit au courant des effets secondaires de son médicament, ni les patients, ni les docteurs et ni la FDA.

Dans une réponse de AstraZeneca au St Petersburg Times, l’entreprise explique que ces documents n’ont tout d’abord aucune pertinence quant au cas pour lequel ils sont devant le tribunal et explique que les rendre publics pourrait perturber le processus délibératif de la FDA. Des arguments très convaincants…

Ces affaires entament sérieusement l’image et avant tout la confiance que les patients peuvent avoir dans les laboratoires pharmaceutiques. De telles pratiques sont inacceptables et dissimuler les effets secondaires de médicaments reste de toute façon une stratégie à court terme puisque comme ces exemples le montrent les documents compromettants finissent toujours par sortir.

Sources:

Seroquel Trial : Allegations of Sex-for-Secrets ; AZ Wants Papers Sealed”, 17 février 2009

AstraZeneca Wants To Hide Evidence Of Seroquel Problems From Patients, World”, 17 février 2009

Les décès découlant d’erreurs médicales évitables ont plus que doublés durant la dernière décennie

Des erreurs médicales et des infections qui auraient pu être évitées sont responsables de la mort de 200 000 personnes annuellement uniquement aux États-Unis, selon une enquête effectuée par Hearst media corporation.

Eli Lilly & Co. vend des médicaments sachant qu’ils ne peuvent aider

Lilly a poussé certains docteurs à prescrire Zyprexa à des personnes âgées affectées de sénilité, un usage qui n’est pas approuvé pour ce médicament, même si le fabricant avait des preuves qu’il ne fonctionnait pas pour de tels patients, selon des documents internes de la compagnie même.

Merck possédait une liste noire de docteurs critiques

Cette compagnie internationale tenait une liste de docteurs qui devaient être « neutralisés », ou discrédités pour avoir critiqué Vioxx, un médicament maintenant retiré du marché pour avoir causé la mort de plus de 100 000 personnes.

Les pharmaceutiques achètent des docteurs pour mettre vos enfants sous médicaments

Lors de procédures judiciaires, nous avons appris que des docteurs sont financés et achetés par des compagnies comme Johnson & Johnson pour faire la promotion de médicaments destinés aux enfants, tel que le Risperdal.

Wyeth Pharmaceuticals a payé pour de faux articles glorifiant la thérapie d’hormones de remplacement

Wyeth a utilisé des auteurs fantômes (ghostwriters) pour produire au moins 26 articles, et possiblement plus, puisque des sources en ont répertorié jusqu’à 40, dans des journaux médicaux respectés. Les faux articles appuyaient tous l’utilisation des thérapies d’hormones de remplacement chez les femmes et d’autres.

Cette thérapie a été interdite par la suite, dû à la grande augmentation des risques de développer un cancer du sein.

Des scientifiques trouvent des agents stérilisants dans les Vaccins contaminés contre la polio de l’UNICEF

En 2004, il était rapporté par Haruna Kaita, un scientifique en pharmacologie et directeur de la Faculté des sciences pharmaceutiques de l’Université d’Ahmadu Bello à Zaria, Nigéria, que la campagne de l’UNICEF pour vacciner les jeunes contre la polio était une façade pour stériliser la nation. Il a pris des échantillons pour les faire analyser dans des laboratoires en Inde. Utilisant des technologies recommandées par l’OMS, le docteur Kaita a trouvé des évidences que certains ingrédients contenus dans les vaccins étaient toxiques et dangereux, au grand choc des Indiens présents dans les laboratoires.

Firmes d’assurance-vie et santé investissent dans le tabac

Des compagnies d’assurances américaines, canadiennes et britanniques possèdent des milliards de dollars investis dans des compagnies de tabac, comme le rapporte une étude du New England Journal of Medicine. L’étude a trouvé qu’elles ont plus de $4.4 milliards investis dans des compagnies ayant des affiliés qui produisent des cigarettes, cigares et tabac à mâcher.

La FDA a l’audace d’affirmer que le mercure est complètement sans danger

Joshua Sharfstein de la FDA a donné son sceau approbation pour une exposition majeure des enfants américains au mercure, ainsi que pour dissimuler les risques neurologiques pour le cerveau en développement et les défaillances du processus d’évaluation.

A/H1N1 – La grande campagne de vaccination de masse

Le très respecté journal médical The Lancet, revu par les pairs, s’est récemment fait l’avocat de la prudence en regard de la campagne bâclée de vaccination contre le A/H1N1. Étrangement, The Lancet mentionne les adjuvants contenus dans les vaccins, mais n’en fait pas cas au niveau des effets secondaires possibles. Bien sûr, plusieurs ingrédients mériteraient d’être analysés, incluant le mercure sous forme de thimérosal, le squalène et les virus vivants. Malgré les assurances qu’on nous donne à l’effet que le thimérosal serait sans danger, il y a une quantité grandissante d’évidences revues par les pairs qui décrivent les effets pervers de ce préservatif. L’aluminium est associé à des dommages neurologiques et l’adjuvant squalène est associé à des pathologies arthritiques et le Syndrome de la guerre du Golfe. (Source)

Références:

1. Supply and safety issues surrounding an H1N1 vaccine
Lancet. 2009 Aug 1;374(9687):358.
http://download.thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS01406736096139…

This study investigated the association between vaccination with the Hepatitis B triple series vaccine prior to 2000 and developmental disability in children aged 1-9 years (n = 1824), proxied by parental report that their child receives early intervention or special education services (EIS).
National Health and Nutrition Examination Survey 1999-2000 data were analyzed and adjusted for survey design by Taylor Linearization using SAS version 9.1 software, with SAS callable SUDAAN version 9.0.1. The odds of receiving EIS were approximately nine times as great for vaccinated boys (n
= 46) as for unvaccinated boys (n = 7), after adjustment for confounders. This study found statistically significant evidence to suggest that boys in United States who were vaccinated with the triple series Hepatitis B vaccine, during the time period in which vaccines were manufactured with thimerosal, were more susceptible to developmental disability than were unvaccinated boys.

3.  Effects of aluminum on the nervous system and its possible link with neurodegenerative diseases
Kawahara M. J Alzheimers Dis. 2005 Nov;8(2):171-82.

Aluminum is environmentally abundant, but not an essential element. Aluminum has been associated with several neurodegenerative diseases, such as dialysis encephalopathy, amyotrophic lateral sclerosis and Parkinsonism dementia in the Kii peninsula and Guam, and in particular, Alzheimer’s disease. Although this association remains controversial, there is increasing evidence which suggests the implication of metal homeostasis in
the pathogenesis of Alzheimer’s disease. Aluminum, zinc, copper, and iron cause the conformational changes of Alzheimer’s amyloid-beta protein. Al causes the accumulation of tau protein and amyloid-beta protein in experimental animals. Aluminum induces neuronal apoptosis in vivo as well as in vitro. Furthermore, a relationship between aluminum and the iron-homeostasis or calcium-homeostasis has been suggested. Based on these findings, the characteristics of aluminum neurotoxicity are reviewed, and
the potential link between aluminum and neurodegenerative diseases is reconsidered.

4. Excellent source materials:

4a. Squalene: The Swine Flu Vaccine’s Dirty Little Secret Exposed
by Joseph Mercola, D.O.
http://tinyurl.com/lh57v8

4b. Extensive documentation about squalene’s adverse effects in:
Vaccine A: The Covert Government Experiment That’s Killing Our Soldiers–And Why GI’s Are Only The First Victims
Gary Matsumoto; 2004, Basic Books.

Bookfinder for used copies of Vaccine A:
http://tinyurl.com/m46n33

Amazon:
http://www.amazon.com/Vaccine-Government-Experiment-Killing-Soldiers/…

B&N
http://search.barnesandnoble.com/Vaccine-A/Gary-Matsumoto/e/978046504…

Comment Monsanto tue les nouvelles

http://www.brasschecktv.com/page/648.html

La presse libre en Amérique est menacée. Lorsqu’il s’agit de nourriture, il serait dans notre meilleur intérêt de réaliser qu’on nous ment sur une base quotidienne. Voici une petite vidéo qui illustre la manière dont les nouvelles sont manufacturées derrière la scène et pourquoi les médias et les grandes corporations ne sont pas fiables.

Une question de confiance et de crédibilité

Mais voilà, malgré tout cela, on nous demande de faire confiance à ce complexe pharmaceutique si peu crédible. On nous demande de tendre le bras sans inquiétude ni questionnement et se faire injecter des produits miraculeux qui sont supposés nous protéger des virus, nous dit-on.

Parfois je me dis qu’on joue avec notre santé comme au casino, mais d’une autre part, je vois souvent des compagnies pharmaceutiques se comporter comme des dealers de drogue obscurs et des manipulateurs professionnels qui jouent avec notre santé pour un rapide gain financier.

François Marginean

35 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean, santé

35 réponses à “Métier: Dealer de drogue et manipulateur professionnel

  1. PYL

    Bonjour,

    Je trouve que c’est difficile de se faire une tête. C’est un peu comme un couteau: il peut tuer violemment comme il peux tartiner mon pain.

    Évidemment que les articles que vous rapportez sont éloquents et portent à réfléchir. Toutefois, sans le Flovent et le Ventolin, mon fils serait-il capable de fonctionner comme les autres sans être constament épuisé et à bout de souffle? Même chose pour ma mère qui est considérée comme ayant les facultés pulmonaires d’une personne de 80 ans… à 57 ans!

    Ces médicaments fonctionnent et fonctionnent très bien et donnent une qualité de vie aux gens aux prises avec des troubles respiratoires. Et ce n’est qu’un seul exemple.

    Donc, oui, crions au scandale, et je suis le premier à la faire. Mais force est d’avouer que certains de ces médicaments fonctionnent vraiment et offrent un regain à des gens qui n’auraient jamais pu l’avoir il n’y a de ça qu’un cinquantaine d’année.

    Je trouve la situation extrêmement difficile à juger.

  2. Pingback: Les paranos me font mourir (suite) « Mutant médiatique

  3. Antoine, c’est ça ton nom ? je suis allé lire ton blog « Mutant médiatique » et ton billet sur les paranos…
    « La réalité c’est des personnes ultra-individualistes pensant avant tout à leur corps “comme leur propriété”, entretenant des préjugés simplistes et populistes envers les élites, »

    hahahahaha , oui oui, sois fier que ton corps ne soit pas ta propriété et que tu sois si hautement qualifié pour juger les « élites » …mon homme, ben beau faire des lettres enflammées sur les méchants cons que tu penses avoir trouvé ici, mais franchement , même en ayant un esprit ouvert à toute perception, je dois reconnaitre que c’est nul tes arguments, vraiment… on croirait lire un étudiant en communication qui tête une rédaction de journal pour avoir sa tite rubrique…

  4. « Ceux qui croient aux vaccins doivent rétorquer aux conneries de ces égocentriques et ne pas se gêner pour rappeler que ce sont leur comportement égoïste qui est le plus susceptible de nuire à la santé publique. »

    hahahahaha, merde, au moins tu m’auras bien fait marrer ce matin … un ptit suppositoire avec ça mon Antoine ???

  5. PYL

    Bonjour à tous,

    Je vous invite à aller voir comment Martin le Mutant m’insulte sur son blogue alors que je tente d’avoir une conversation avec lui, en cherchant vraiment à bien saisir sa position pour pouvoir me lancer, avec lui, dans un argumentaire. Je croyais pouvoir tirer quelquechose de positif de cet échange.

    Je ne comprends pas sa réaction.

  6. Il fait ce que tous bloggeur en mal de visibilité vont faire : il vient chercher du public d’une manière ou d’une autre sur les autres blogs pour essayer de les ramener chez lui et ay avoir de l’action …

  7. @PYL

    Je salue tous les avancements incroyables que la médecine nous a permis de faire. Il y a de nombreuses thérapies, opérations et médicaments de notre médecine moderne qui permettent à des millions de personnes de vivre une vie normale et plusieurs autres à être simplement en vie. J’en suis fort reconnaissant.

    Mon effort ici, n’est pas de vouloir bannir tout cela, mais plutôt de dénoncer la mauvaise direction dans laquelle le secteur privé pharmaceutique pousse la santé publique.

    Nous sommes rendus à un point où le profit est plus important que la santé elle-même. N’y a t-il pas un problème profond lorsqu’on se trouve en position avec des compagnies pharmaceutiques qui profitent plus lorsque nous sommes malades ou maintenus dans la peur de tomber malades que lorsque nous sommes en santé?

    Savez-vous combien de nouvelles maladies psychologiques ils inventent chaque année, pour justifier de nouveaux médicaments?

    Ces multinationales pharmaceutiques très puissantes, influencent l’OMS, nos politiques et profitent de campagnes de peur pour vendre leurs produits.

    C’est cela que je dénonce: les compagnies pharmaceutiques ont pris le contrôle du domaine de la santé et veulent contrôler nos corps qu’ils pensent posséder pour leur profit personnel.

    Le tabou du domaine de santé ou de la vaccination est fort. On ne peut critiquer les graves ratés sans avoir l’air d’être un hérétique. Mais les gens doivent faire la différence entre les bonnes choses que la médecine moderne ait pu apporter (et que je cherche à préserver) et la mauvaise direction dans laquelle se dirige présentement.

    C’est un coup de volant que j’aimerais nous voir donner, pour éviter qu’on ne dérape encore plus vers le précipice.

    Il n’est pas normal que Bayer ait quand même décidé de vendre ses produits pour hémophiles dans les années 80, les sachant contaminés avec le HIV, que pour les rentabiliser, sachant consciemment que milliers de personnes en mourraient, pensant acheter des produits sécuritaires, faisant confiance à ces compagnies pharmaceutiques.

    Il n’est pas normal qu’on mène une guerre à la drogue, drogues qui tuent entre 11 000 et 20 000 personnes aux États-Unis par année, alors que d’un autre côté, les drogues légale (drug, en anglais, veut aussi dire médicament) en tuent 200 000!

    Il n’est pas normal que Baxter ait pu contaminer du matériel à vaccins pour la grippe saisonnière avec des virus vivants de la grippe aviaire mortelle dans un laboratoire BSL3.

    Quand c’est rendu que certains de nos citoyens pensent non seulement que leur propre corps ne leur appartient pas, mais qu’en plus nous ne sommes même pas maitre de soi-même, souverain, que c’est au gouvernement et compagnies pharmaceutiques qui savent mieux que nous ce qui devrait entrer dans nos corps et comment gérer sa vie, il y a matière à réflexion.

    La réalité c’est des personnes ultra-individualistes pensant avant tout à leur corps “comme leur propriété”, entretenant des préjugés simplistes et populistes envers les élites,

    Je vous invite fortement à aller lire le billet de Martin le Mutant et de juger par vous-mêmes de l’argumentation. Il est intelligent, vous verrez.

  8. PYL

    J’y ai été, je l’ai dit plus haut.

    Je dois dire que j’y ai mal été reçu.

  9. PYL

    Avis à tous,

    J’ai été commenter sur le site de Martin le Mutant. Après qu’il m’ait insulté, je lui ai répondu que je le trouvais bien particulier de m’insulter ainsi et je lui faisais part de ma déception face à sa fermeture d’esprit, le tout le plus poliement du monde. Je suis, croyez-le ou non, retourné pour voir s’il s’excusait;

    IL AVAIT EFFACÉ MON COMMENTAIRE QUI LUI AFFICHAIT MA DÉCEPTION, AVAIT GARDÉ MON PREMIER COMMENTAIRE ET AVAIT MODIFIÉ SA PREMIÈRE RÉPONSE POUR QUE SES INSULTES N’Y PARAISSENT PLUS

    Voilà. Je suis subjugué. Le dénonceur des complotistes qui modifie l’information à son avantage, tout comme il critique les 7 de s’imaginer que ça existe.

    Je suis subjugué.

  10. @PYL

    J’ai reformulé puisque j’ai heurté votre sensibilité alors que je voulais seulement que vous consultiez mon précédent billet, qui ne consiste qu’en une caricature qui pour moi « vaut mille mots ». Je ne passerai pas l’après-midi à vous accommoder même si vous criez au scandale.

    @François M.

    C’est tout à votre honneur de réagir ainsi. Je ne vous le dirai qu’une fois car je ne m’éterniserai pas ici, ma dernière expérience ayant été plutôt pénible.

    Cette question de « mon corps m’appartient » est un argumentaire digne de cette Mme Ghis et est ici, en regard de la campagne de vaccination, un faux-débat. La question, ici, maintenant, n’est pas de « laisser son corps être la propriété de la médecine », mais de se voir comme un élément d’un tout social, non comme un individu seul au monde pouvant faire abstraction de ceux qui les entourent. C’était le sens de ma tirade.

  11. PYL

    Mutant,

    Vous m’avez effacé, puis vous vous êtes reformulé sur un ton qui ressemblait davantage au miens, afin de me répondre convenablement, cette fois-ci, comme je le méritais. Lorsrqu’on réagit, il n’y a pas de « undo ». On s’assume, on discute, on se justifie. Il n’y a plus aucune trace visible de notre premier échange. Vous avez dissimulé qu’on vous ai critiqué, et avec raison.

    Comment peut-on être ainsi? Je suis, en effet, outré. Malgré tout ce que j’ai pu dire sur le blogue des 7, jamais cela n’est arrivé. Et de vous défendre en disant que vous n’avez seulement que reformulé? Sortez-vous tout droit d’une mauvaise réplique d’Orwell? C’est ce qu’on appelle de la désinformation pure et dure, de la manipulation de données, comme vous vous évertuez à dire qu’elle n’existe pas; c’est pathétique. Vous venez ici confronter durement les blogueurs, mais vous filtrez les réponses qu’on vous envoie. Vous êtes l’exemple propre de l’incohérence.

    Et il faudrait vous prendre au sérieux? Alors expliquez-moi pourquoi si vous n’êtes même pas capable de débattre, ou pire, de convenir que vous avez truqué la donne.

    Et de penser que je ne m’en rendrais pas compte est ce qui m’insulte le plus.

    Désolé pour les gens sérieux qui ont d’autre chose à lire que ceci. C’est un pont final.

    Je crois que je vais encore y penser demain, tiens.

  12. @ PYL

    Certain blogues – comme les 7 du Quebec, ou Nouvelle Société – ont pour politique d’accueillir les contradicteurs. Martin le Mutant et son « straight man » Kovac ont commenté librement ici et nous avons toléré des commentaire de valeurs bien inégales.

    C’est cette liberté qui doit caractériser la blogosphere, sans quoi nous ne valons pas plus que les Alain Dubuc et autres sbires stipendiés de Gesca.

    Ne vos attendez pas, cependant, à trouver cette attitude chez ceux qui sont inféodés sans discrimination aux diktats de l’ordre établi. Se croyant dans le vrai de droit divin et par décision du pouvoir, ils s’arrogent le droit d’en faire la preuve par le mensonge, la calomnie, le maquillage de vos textes… et tout autre expédient.

    Quand vous allez sur ces sites, c’est à vos risques et périls. Ne soyez pas déçu, car connaître leur mauvaise foi est certes la leçon la plus utile que vous puissiez retirer de leur fréquentation.

    Concernant le fond de l’article de Marginean que personne ne remet sérieusement en cause, je n’ai qu’un mot a ajouter. Il faut libérer l’industrie pharmaceutique de tout souoçon en la nationalisant et en la mettant EXCLUSIVEMENT au service du bien commun.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/05/07/nationaliser-le-pharmaceutique/

    Pierre JC Allard

  13. PYL

    Merci bien Monsieur Allard,

    J’ai, en effet, eu ma leçon.

  14. Son «straight man»…
    Comme Ti-Gus et Ti-Mousse.
    🙂

  15. Aimé Laliberté

    La stupidité, c’est contagieux…

  16. Aimé Laliberté

    Saviez-vous que les médias ne sont pas tenus de dire la vérité?

    Regardez ce vidéo :

  17. Aimé,
    Ouf! Rien à dire…

  18. @Martin le Mutant

    « C’est tout à votre honneur de réagir ainsi. Je ne vous le dirai qu’une fois car je ne m’éterniserai pas ici, ma dernière expérience ayant été plutôt pénible. »

    Il est vrai qu’il y a longtemps qu’on ait pas croisé les plumes. Je vois que la dernière joute vous a pesé. La vie est pleine de ces vicissitudes, vous savez bien. Attention de ne pas trop vous brûler cette fois, soyez sage, en plus d’être intelligent. Vous semblez déjà avoir des problèmes techniques avec la réception de nos lecteurs par chez vous. Ayez le prestige et l’honneur de bien les recevoir en toute dignité, pour le prix de m’avoir fait revenir à la casserole dans votre superbe texte. Content que vous soyez bon cuisinier et que vous ne m’avez pas trop brulé! Mais j’ai aussi constaté que vous aviez brûlé un message de PYL… dommage que vous incarniez ce que vous vouliez dénoncer en parlant des 7 et de moi. On a tous des jours comme ça, j’imagine…

    « Cette question de “mon corps m’appartient” est un argumentaire digne de cette Mme Ghis et est ici, en regard de la campagne de vaccination, un faux-débat. La question, ici, maintenant, n’est pas de “laisser son corps être la propriété de la médecine”, mais de se voir comme un élément d’un tout social, non comme un individu seul au monde pouvant faire abstraction de ceux qui les entourent. C’était le sens de ma tirade. »

    Le fait inaliénable que mon corps m’appartienne, que je sois un être complètement souverain et maître à bord n’a rien à voir avec Ghis, cher Martin. Je suis né comme ça et je mourrai ainsi. Et si vous, un autre, le gouvernement, la police ou même l’armée veulent me forcer à m’injecter des substances dans mon corps sans mon consentement, la réponse sera celle d’auto-défense légitime, et elle sera sans équivoque et extraordinairement cinglante.

    Mais cela n’ira pas jusque là. C’est pour prévenir cela qu’on travaille tous très fort ici.

    Si une situation venait qu’à être assez grave, ou risquait de l’être, et qu’on me donne toutes les informations nécessaires, que le gouvernement réussisse à me convaincre rationnellement, j’irais me faire vacciner pour le bien commun, si en plus je pouvais être assuré que les vaccins seraient vraiment sans danger. Mais là, absolument rien ne vient me convaincre qu’il y a telle menace, telle urgence, que les vaccins soient sécuritaires et efficaces et même nécessaire.

    Rien.

    Alors pourquoi essayer de faire passer les gens comme des imbéciles narcissiques centrés sur eux-mêmes, sans soucis pour les autres? Je pense sincèrement que les vaccins sont potentiellement plus dangereux que le virus lui-même. Ni les pharmaceutiques, le gouvernement, les médias ou l’OMS n’ont réussit à démontrer les fondements de leur prétention que le H1N1 est grave, que le meilleur remède soit leurs vaccins et qu’ils soient sécuritaires à utiliser. Je voudrais bien y croire, mais tout me porte à comprendre le contraire.

    Que les médicaments des pharmaceutiques tuent 200 000 Américains par année me scie les jambes. Je ne comprends pas pourquoi les gens ont peur des drogues illégales et les considèrent assez dangereuses pour leur mener la guerre alors que les drogues légales en tuent de 10 à 20 fois plus!

    Vous voyez, j’ai énormément de raisons très rationnelles de penser que la menace en ce moment, qui pèse sur la population, n’est pas le virus, mais bien les vaccins et le mythe de la vaccination.

    Vous ne semblez pas comprendre que pour environ 50% de la population, la santé publique sera mieux protégée si on évitait ces vaccins toxiques et qu’on s’en tenait à se bâtir une bonne santé au lieu de donner des chocs au corps et au système immunitaire.

    Vous savez, dans les porcheries et les élevages industriels, les supervirus émergent parce que les bêtes sont survaccinés, et sur les antibiotiques et donc développent des résistances qui deviennent alors hors de portée de tous les médicaments connus sur Terre. De là provient le véritable et effrayant danger.

    Et maintenant vous suggérez qu’on fasse pareil avec le troupeau d’humains?

    J’ai bien peur que votre argumentation soit criblée de trous si larges qu’il ne reste bien peu pour nous nourrir intellectuellement.

    J’abonderais dans le même sens que PJCA:

    « Il faut libérer l’industrie pharmaceutique de tout souoçon en la nationalisant et en la mettant EXCLUSIVEMENT au service du bien commun. »

    On ne peut laisser le secteur de la santé, un domaine essentiel pour l’humanité, entre les mains de corporations privées dont l’objectif et l’obligation première est la rentabilité et le profit.

    C’est complètement délirant et suicidaire.

    François M.

    PS. Je suis certain que vous aurez l’amabilité de dire à vos lecteurs de passer par ici aussi pour lire mes réponses à votre billet. Mille fois merci!

  19. @François M.

    Encore une fois, vous mélangez trop de choses pour qu’une discussion puisse vraiment se poursuivre. Mais je ne le souhaitais pas, à vrai dire.

    Un vaccin n’est pas un médicament, en partant. Alors pourquoi tenter de vous raisonner, quand de toute évidence vous n’êtes pas raisonnable? Votre envolée poétique sur votre inaliénable droit à votre propre corps émeut probablement vos lecteurs, mais pas moi. Je n’y vois encore qu’une autre manifestation de l’ultra-individualisme ambiant (pour ne pas parler de vous).

    Lisez-ceci, vos lecteurs et vous. Mon opinion à moi, ne vaut guère plus que la votre, je vous l’accorde, alors cet article quand même solide va peut-être ramener un peu de bon sens ici:

    http://www.wired.com/magazine/2009/10/ff_waronscience/all/1

  20. Martin,
    Désolé, je n’ai rien vu de solide dans l’article… Des alarmistes.
    Mais du «bon» côté.
    Ce n’est pas critiquer pour critiquer, il faut encore une «foi» au départ.
    Les shows sont comme ça… Mais c’est dans l’arrière que ça se joue.
    Quant à votre opinion, elle vaut quelque chose. C’est juste dans la manière de la démontrer.
    Mais je vais retourner voir pour être sûr de ce que je dis.
    Révisionniste…. Un mot que l’on oublie.
    Mais qui est pris de tous les bords.

  21. Martin,

    Le point commun entre un vaccin et un médicament est qu’ils sont tous les deux fabriqués par des compagnies pharmaceutiques qui ont franchement perdu leur crédibilité à force d’être pris à mentir, manipuler les données et faire des erreurs monumentales entrainant la mort de centaines de milliers de personnes dans le monde chaque année.

    Je ne remettrai jamais ma santé entre les mains d’une entité qui n’en est pas digne de confiance.

    Cela n’a rien à voir avec l’individualisme. C’est une question de CONFIANCE, Martin.

    Trop d’exemples cités ici qui sapent ma confiance.

    Une question de crédibilité et de confiance, Martin.

  22. Sophie Guillot

    http://www.lefigaro.fr/sante/2009/10/21/01004-20091021ARTFIG00069-un-vaccin-h1n1-en-spray-nasal-aux-etats-unis-.php

    Voici le vaccin très largement utilisé aux USA et les problèmes assez graves que ce vaccin pourrait bien causer sans que personne ne puisse faire la distinction entre les personnes malades de la grippe AH1N1 en raison de la pandémie ou les malades contaminés par les autres personnes vaccinées.

    J’avoue que je suis sidérée de voir que les Américains acceptent de se faire vacciner comme au Drive In au volant de leur voiture, et je me demande comment dans de telles conditions, un quelconque questionnaire de santé un peu sérieux puisse leur être soumis avant de décider si ils sont ou non des personnes qui peuvent recevoir le FluMist sans danger pour eux ou pour quiconque dans leur entourage.

    Parce qu’enfin, je ne vois pas bien au nom de quoi quiconque pourrait avoir une certitude sur le contenu de dossier médical de toutes les personnes qu’il cotoîe de manière directe ou indirecte,dans la vie courante ( travail, en faisant ses courses, ses voisins, les camarades de classes de nos enfants, tous les membres de leurs famille par exemple) au point de savoir si ces personnes sont ou non à risques, si ce vaccin est susceptible de diffuser la maladie et toucher de ce fait des personnes à risques.

    Si on recommande au personnel de santé de ne pas se faire vacciner avec FluMist, au prétexte que les professionnels de santé pourraient contaminer des personnes à risque, je ne vois pas bien à quel point il serait un geste « civique » de se faire vacciner avec une telle bombe. Il me semble que cela serait précisément un geste bien plus civique de refuser absolument cette méthode de vaccination. Imaginez un seul instant le désastre sanitaire que cela serait si 40% des Américains tombaient malades à cause du FluMist et contaminent bien des personnes fragiles et à risques… Là , commencerait la véritable pandémie, pas la pandémie pour l’instant essentiellement médiatique que l’on nous brandit depuis des mois en dépit de toute logique réelle statistique épidémiologique.

    Les chiffres que tu publies François sont parlant :
    200 000 morts par an suite des prises de médicaments toxiques. On nous parlait récemment de 1000 morts de la grippe AH1N1 aux USA depuis le début de la « pandémie » et que cela justifiait que Obama prenne tout un tas de mesures. Et pour les intoxiccations médicamenteuses qui tuent 100 fois plus annuellement , il prend quelles mesures exactement ? Et pour les maladies nosocomiales, quelles mesures exactement ?

    Obama ne fait pas exception, Harper ou Charest, Sarkozy ou les autres ne font pas « mieux ».
    « Des représentants des laboratoires sont présents à chaque réunion importante; ce n’est pas un secret . C’était aussi le cas lors des décisions sur les mesures à prendre » [concernant la grippe AH1N1 ces derniers mois].

    Les conflits d’intérêts notoires de Couillard, à côté, ça ressemble à de la gnognotte.

  23. Aimé Laliberté

    Martin,

    Tu es un communiste.

    Ce n’est pas dur à voir. Je n’aime pas les communistes. Les régimes communistes sont toujours dirigés par des dictateurs qui ne tolèrent aucune dissidence, qui volent la propriété des gens honnêtes pour la redistribuer aux membres du parti, pendant que la population crève de faim. Historiquement, lorsqu’ils accèdent au pouvoir, les communistes font des purges et tuent ou emprisonnent lesurs opposants par milliers, centaines de milliers et millions. Le communisme est le pire ennemi de la liberté. Les gens font la queue pour du pain et de l’essence dans un pays communiste. L’état est omnipotent dans un pays communiste.

    C’est ça que tu défends, Martin le communiste, une idéologie meutrière conçue pour détruire nos libertés, notre prospérité et notre mode de vie.

  24. Sophie Guillot

    Aimé

    Ne tombe pas dans le piège du Macartisme qui n’a pas été que je sache un exemple du respect des libertés…

    Dire : » Les régimes communistes sont toujours dirigés par des dictateurs  » c’est aussi absurde que de dire

    « Tous les Noirs courent vite » ou « tous les Africains ont un long sexe ». ou « Tous les Juifs aiment l’argent » .

    En Français , ça s’appelle du racisme et ce n’est pas tellement reluisant d’énoncer de tels préjugés sur quique ce soit sous prétexte de son appartenance à un groupe donné.
    Quand j’ai voyagé à l’Ouest des USA en 1983, j’ai été estomaquée de rencontrer des Américaons qui m’ont demandé comment j’avais fait pour « sortir de France » au prétexte que Mitterand avait mis des ministres communistes dans le cabinet ministériel.

    Oui il y a eu des tas de régimes communistes qui sont dictatoriaux, et c’est absolument regrettable et on oppose toujours aux personnes de gauche le fait que sous Staline, il y a eu plus de morts à cause des Goulags qu’en raison de la Seconde Guerre Mondiale en URSS. On oublie volontairement que le gouvernement impérialiste américain a tué directement ou indirectement en finançant des guerres ou des coups d’Etat à la vue de tous ou sous le manteau bien plus de morts dans le même temps. A propos de la santé, d’ailleurs, un des meilleurs systèmes au monde qui existe en ce moment est à … Cuba.

    Je ne soutiens assurément pas ce que Martin défend, il expose une analyse simpliste et englobant tout un tas de choses et de personnes en se comportant sur son propre blog comme un censeur hors pair.

    Je ne constate pas en France que le régime politique ultra libéral à la Sarkozy soit une meilleur protection des libertés que les gouvernements de gauche que nous avons eu, qui n’étaient pas parfaits, loin de là. Mais la libéralisation des radios en France, c’est 1981 avec Mitterand. L’arrêt de la criminalité de l’homosexualité , c’est Mitterand, l’abolition de la peine de mort c’est Mitterand. Il a fait aussi un paquet de bêtises, mais on ne peut pas lui ôter pour autant bien de bonnes choses qu’il a faites.

    On est très très loin de pouvoir faire un bilan aussi positif sur la défense des libertés concernant Sarkozy qui n’est pas franchement communiste que je sache; au contraire. Et Bush ? Magnifique n’est ce pas comme exemple de défense des libertés non ?

  25. Aimé Laliberté

    Sophie,

    Ce n’est pas du racisme de dire que les communsites sont contre les libertés individuelles et la propriété privée. Ils le sont. C’est un fait incontestable.

    Les régimes socialistes tendent vers le communisme, ce qui explique pourquoi certains États  »social-démocrate » croient maintenant pouvoir contrôler votre corps.

    Le socialisme est un piège qui mène aux pires abus, comme on voit présentement avec la campagne de vaccination.

    Quand un petit con te dit que l’état est en charge de ton corps, et que tu devrais fermer ta gueule et prendre ton vaccin ou ta pilule, moi je dis que ce petit con est un communiste, un danger public.

    C’est mon droit, car je vis dans un pays fondé sur le respect des libertés individuelles, y compris ma liberté d’expression.

  26. Sophie Guillot

    Aimé

    Dans le pays dans lequel tu vis qui est fondé sur le respect des libertés et de la liberté d’expression, pourtant, les gouvernements tous plus libéraux les uns que les autres et farouches adversaires du communisme, considèrent aussi que ton corps leur appartient et que tu es un mauvais citoyen si tu refuses de te faire vacciner. Vois comme Bolduc fait pression sur les professionnels de santé, en les menaçant , s’ils refusent le vaccin de les renvoyer chez eux sans leur verser leur salaire.

    Je n’ai pas le sentiment que cela soit beaucoup mieux que les pires régimes dictatoriaux qui soient y compris communistes.

  27. Sophie Guillot

    Aimé ,

    Dis tu aussi à François qui cite Allard :

    “Il faut libérer l’industrie pharmaceutique de tout soupçon en la nationalisant et en la mettant EXCLUSIVEMENT au service du bien commun.”

    qu’il est un affreux communiste quand il écrit cela?
    L’idée de la nationalisation que je sache n’est pas spécialement « libérale » ( ne pas confondre avec liberté ou quoique ce soit qui s’y rapporte ) .

  28. Aimé Laliberté

    Sophie,

    Je ne dis pas le contraire et c’est triste de constater que ceux qui dirigent le Québec se croient tellement supérieurs qu’ils tentent d’imposer ainsi leur volonté sur les gens dans ce qui leur est le plus cher, soit leur corps, leur santé et celle de leur famille.

    C’est pourquoi je dis que c’est une idéologie communiste, ou rien ne t’appartient, même pas ton corps.

    Donc, tu vois, on dit la même chose.

    Une étiquette ne veut rien dire, ce qui compte, c’est les agissements, et ceux qui croient imposer leurs vues aux autres par la peur et la désinformation sont dignes d’un régime communiste.

  29. Sophie Guillot

    Charest , Bolduc et Harper seront ravis d’apprendre qu’ils sont communistes !!

  30. Le capitalisme poussé à l’extrême est le fascisme.

    Le fascisme et le communisme sont les deux bouts d’une même tyrannie. L’un est l’État qui est contrôlé par les corporations privées et l’autre est l’État qui contrôle tout. Mais en fin de compte, ce sont les mêmes tyrans qui se retrouvent au pouvoir, c’est la quête du pouvoir absolu, totalitaire, pour ses intérêts particuliers. Le Peuple, dans les deux cas, est la victime; tout comme la liberté l’est.

    Ce que nous vivons est une résurgence du fascisme mêlé à du communisme.

    Je vois les politiciens que tu as nommé Sophie comme étant plutôt fascistes avec des tons foncés de communisme.

    On pourrait résumer tout ce débat et la situation actuelle comme étant ceci:

    Liberté vs Tyrannie

  31. Aimé Laliberté

    Bonjour à tous,

    Pour ceux qui désirent un excellent résumé des politiques économiques d’Obama, et comment celles-ci auront pour effet de détruire le système de libre-entreprise au profit d’une économie planifiée entre les mains de l’état, je vous suggère fortement d’écouter le vidéo suivant :

  32. Aimé Laliberté

    Mais rassurez-vous, au Québec, les dirigeants ne sont pas comme ça :

    http://www.cyberpresse.ca/abonnement/

  33. Sophie Guillot

    Le système de libre-entreprise a pour immense inconvénient de laisser sur le côté du chemin tous les gens qui sont non qualifiés, sans fortune de quelque nature que ce soit, tous les gens malades qui actuellement meurent à petit feu au USA, tous les plus pauvres et les plus démunis qui croupissent dans la misère, meurent sur nos trottoirs dans une indifférence individualiste affligeante. Les Américains sont patriotes et attachés à la Liberté, mais assurément pas solidaires du tout. Ils sont malheureusement impérialistes dans leur vision du monde.

    N’oublions tout de même pas les valeurs de la solidarité qui ont permis bien des gens tout bonnement de SE SOIGNER des soins les plus basiques avec la carte soleil ou la sécurité sociale il y a peu et la véritable noirceur médicale qui a précédé. Il est à mon sens évident que malheureusement les multinationales qui sont des entreprises de libre entreprise absolues ont vu là une brèche pour s’enrichir de façon démesurée sur le dos de tous les citoyens, et n’oublions pas non plus les véritables catastrophes socio-économiques telles que les citoyens Américains qui se sont vus saisir et expulsés de leurs logement grâce à des système de « libre entreprise ». Moins d’un an après cette fameuse crise, nous laissons à nouveau ces libres entrepreneurs que sont les banquiers nous mener droit dans le mur avec strictement les mêmes méthodes…

    Aucun régime dit communiste dans le passé n’a réellement appliqué ce qui faisait la force, la grandeur, l’originalité, et les grandes valeurs humaines (comme la SOLIDARITE) entre autres de cette théorie, nous n’avons qu’assisté à des dictatures ce qui n’était assurément pas le but à la base. Nous ne savons pas ce qu’est un régime qui applique ces valeurs humaines là et ces principes, à nous de l’inventer et de le créer pour demain.

  34. Antoine

    Je suis un peu hors sujet mais, je l’ai trouvé très drôle.

  35. Pingback: Mais où diable est passé ce H1N1 à la con??! « Les 7 du Québec

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s