Les armes à feu

Autant le dire d’entrée de jeu, je préférerais de loin un monde sans armes à feu avec des humains assez évolués qui ont appris à vivre ensemble en paix. Mais il semble que l’humanité ne soit pas encore parvenue à ce niveau de conscience et à cette réalité. Nous pourrions faire en sorte d’éliminer toutes les armes à feu du monde, mais vous comprendrez que cela relève plus de l’utopie que de la réalité. Par contre, il serait beaucoup plus facile d’armer la population en général.

Ceci étant dit, j’aimerais soulever la question des armes à feu, de leur accessibilité, de leur contrôle, voir même leur interdiction, par le gouvernement. Il se trouve que j’ai longtemps pensé que les armes à feu étaient principalement utilisées dans les conflits armés et les guerres, pour la chasse et le tir, ainsi que pour l’autodéfense. L’image négative des armes est probablement causé par les images qui nous parviennent des guerres, mais plus certainement aussi des meurtres, crimes et tueries perpétrés à l’aide d’armes à feu, et avec raison. Pourtant, la plus grande cause de mort non naturelle du 20e siècle est les gouvernements. Ceci est malheureusement un fait historique.

Chaque fois que nous sommes témoins d’une tuerie dans une école ou ailleurs, commise par un dérangé armé d’un fusil, on se demande tout de suite pourquoi les armes à feu ne sont pas tout simplement bannies, interdites pour tous. Ce débat est particulièrement sensible aux États-Unis, alors que le droit à la possession et au port d’armes à feu arrive tout juste second en priorité, après la reconnaissance des droits et libertés qui constituent le premier Amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique.

C’est que depuis un certain temps, dans ce pays, on discute de retirer et interdire certaines ou toutes armes à feu. Certains états imposent déjà cette interdiction et proclament des « zone sans armes à feu ». Et depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama, on parle davantage de bannir certaines armes à feu et les interdire à certains segments de la population, en pleine continuité de l’administration Bush. On discute aussi d’imposer de nouvelles mesures demandant de graver un numéro de série sur chaque balle produite aux États-Unis. Cela augmentera le prix des munitions et imposera un contrôle fédéral des armes à feu de façon indirecte, c’est-à-dire qu’au lieu de bannir directement les armes à feu, on va contrôler les munitions et restreindre leur accessibilité.

Ceci est un débat sensible pour les Américains qui eux, continuent de réagir en achetant des niveaux records d’armes à feu et de munitions depuis plus d’un an. Cela serait dû à la crainte que l’administration Obama commence à exiger l’enregistrement des armes à feu pour ensuite éventuellement les interdire et les retirer de la population; en plus d’être reliée à la dégradation de l’économie et de la condition générale de la population qui s’appauvrit rapidement. Des troubles civils sont à prévoir dans ce pays, ou du moins, plusieurs les appréhendent.

D’une part, on peut se demander si une prohibition ou l’enregistrement des armes à feu est souhaitable. Il faudrait voir historiquement ce qui s’est passé dans les pays qui ont pratiqué ou pratique encore une telle approche. Est-ce que le crime a diminué lorsqu’on a interdit les armes à feu? Il serait peut-être nécessaire de faire une réflexion sur la valeur d’une telle approche. Prenons par exemple un meurtre commis à l’aide d’un couteau ou d’un bat de baseball. Penserions-nous à bannir tous les couteaux et les bats de baseball dans la population? La voiture tue des dizaines de milliers de personnes à chaque année. Allons-nous interdire l’utilisation de la voiture? Si une arme à feu est utilisée pour commettre un crime, devons tous les interdire à la population?

Pour répondre à ces questions, rien de mieux que d’aller consulter quelques faits historiques, des études et des statistiques gouvernementales.

Or, il se trouve que le Second Amendement de la Constitution des États-Unis n’est pas relié à la chasse ou au tir sportif. La phrase « Security of a free state » indique clairement ce que les pères fondateurs avaient en tête. Les armes dont il est question dans la Constitution sont de nature militaire et il est question de la nécessité qu’elles soient d’égale puissance et efficacité que celles qui pourraient éventuellement être utilisées par un envahisseur; que ce dernier soit une nation étrangère ou un gouvernement central abusif. Il était excessivement clair pour les fondateurs des États-Unis que le besoin de se défendre ne provenait pas tant de son voisin que d’un gouvernement tyrannique:

The strongest reason for the people to retain the right to keep and bear arms is, as a last resort, to protect themselves against tyranny in government. (Thomas Jefferson Papers p. 334, 1950)

While the people have property, arms in their hands, and only a spark of noble spirit, the most corrupt Congress must be mad to form any project of tyranny. — Rev. Nicholas Collin, Fayetteville Gazette (N.C.), October 12, 1789

[I]f circumstances should at any time oblige the government to form an army of any magnitude, that army can never be formidable to the liberties of the people while there is a large body of citizens, little if at all inferior to them in discipline and the use of arms, who stand ready to defend their rights and those of their fellow citizens. — The Federalist, No. 29 — Alexander Hamilton

When governments fear the people, there is liberty. When the people fear the government, there is tyranny. The strongest reason for the people to retain the right to keep and bear arms is, as a last resort, to protect themselves against tyranny in government. — Thomas Jefferson

George Washington nommait sa collection d’armes privées  « les dents de la liberté du peuple ».

James Madison a déclaré: « Pour préserver la liberté, il est essentiel que toute la population entière possède des armes en tout temps ».

Thomas Jefferson disait « qu’aucun homme libre ne devrait être désarmé », que « les lois qui interdisent le port d’arme…désarment seulement ceux qui ne sont pas enclins ni déterminés à commettre des crimes… De telles lois rendent les choses pires pour ceux qui sont assaillis et meilleurs pour les assaillants; elles servent plutôt à encourager les homicides que de les prévenir, parce qu’un homme désarmé peut être attaqué avec une plus grande certitude qu’un homme armé ».

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Là où les gens ont des armes à feu, les taux de criminalité sont bas. Là où ils sont interdits, le crime est endémique.

La Grande-Bretagne a adopté une interdiction totale des armes à feu au nom de la sécurité publique. La criminalité a augmentée, incluant les invasions de domiciles et les attaques sur les personnes âgées. Chaque année aux États-Unis, les propriétaires d’armes à feu préviennent des millions de crimes. La police ne prévient aucun crime. Ils arrivent toujours après que le crime soit commis, ont l’air officiel, nettoient les dégâts, encaissent leurs chèques de paye et retournent à la maison. Avec un policier par environ 2000 habitants, difficile de leur en vouloir. Il est simplement impossible d’arriver à prévenir autant de crimes potentiels.

En Australie, il y a plus d’un an que les autorités ont forcé les Australiens propriétaires d’armes à feu à s’en départir à l’aide d’une nouvelle loi. 640 381 armes à feu personnelles ont été ainsi détruites par leur gouvernement, un programme qui a couté plus de $500 millions de dollars aux Australiens. Les premiers résultats sont disponibles:

Sur tout le territoire australien, les homicides sont à la hausse de 3,2%, les assauts ont augmenté de 8,6% et les vols à main armée ont explosé d’un spectaculaire 44%. Dans l’état de Victoria seulement les homicides avec armes à feu ont augmenté de 300%. Il est à noter que les citoyens qui respectent la loi ont dû abandonner leurs armes, alors que les criminels les possèdent toujours. Ceci est exactement le problème avec ces types de loi. Le peuple se retrouve désarmé alors que les criminels conservent leurs armes, tout comme les autorités. Alors que les statistiques australiennes montraient une baisse continue depuis 25 ans des vols à main armée, cela a drastiquement changé à la hausse depuis les douze derniers mois, puisque les criminels savent maintenant avec garantie que leur proie est désarmée.

Nous savons que le programme d’enregistrement des armes à feu du Canada a été une véritable catastrophe qui a coûté une fortune.

Jetons un coup d’œil à l’Histoire du contrôle des armes à feu:

– En 1929, l’Union Soviétique a établie un contrôle des armes à feu. De 1929 à 1953, environ 20 millions de dissidents, incapables de se défendre par eux-mêmes, ont été mis en état d’arrestation et exterminés.

– En 1911, la Turquie met en place sa loi pour contrôler les armes à feu. De 1915 à 1917, c’est 1,5 million d’Arméniens, incapables de se défendre, qui seront interceptés et exterminés.

– L’Allemagne imposera un contrôle des armes à feu en 1938 de 1939 à 1945, des millions, incapables de se défendre seront enlevés et exterminés.

– La Chine en fera autant en 1935 et de 1948 à 1952, 20 millions de dissidents politiques incapables de se défendre seront arrêtés et exterminés.

Le Guatemala a établi un contrôle des armes à feu en 1964. De 1964 à 1981, 100 000 indiens subiront le même sort.

– En Ouganda, établira une politique identique en 1970. De 1971 à 1079, 300 000 chrétiens, incapables de se défendre, seront enlevés et exterminés.

– Au Cambodge, un contrôle des armes à feu fut imposé dès 1956. De 1975 à 1977, un million de personnes « éduquées » incapables de se défendre, seront exterminées. Le tiers de la population cambodgienne.

Le nombre de personnes qui furent interceptées et exterminées durant le 20e siècle à cause des lois sur le contrôle des armes à feu s’élève à environ 56 millions. (Source)

Ce fut la même chose avec des tyrans comme Staline, Hitler et Mao qui ont tous cherché à désarmer leurs citoyens pour mieux les contrôler et assurer leur propre pouvoir. Plusieurs victimes de génocides n’ont pas pu se défendre adéquatement avec les moyens nécessaires pour se défendre eux-mêmes.

Heinrich Himmler; Reichsfuhrer-SS, a déclaré un jour que: « les Allemands qui souhaitent utiliser des armes à feu devraient joindre les SS ou les SA – les citoyens ordinaires n’ont pas besoin de fusils, puisque leur possession de ceux-ci ne sert pas l’État ».

D’un autre côté, il y a la Suisse où les hommes de 20 à 42 ans sont requis par la loi de posséder une arme à feu. Les Suisses n’ont quasiment pas de meurtres et un taux très bas de criminalité.

Selon une étude de l’Académie nationale des sciences et du Département de la Justice américaine, le contrôle des armes à feu de réduit pas le crime, ni la violence et ne trouve aucun bénéfice à en restreindre la possession.

On craignait au Michigan que les choses se dégradent après avoir rendu plus facile d’obtenir une licence de port d’armes il y a six ans. Les habitants de cet état américain ont augmenté le nombre de licences octroyées de six fois, mais les sombres prédictions d’augmentation de la violence et d’effusion de sang ne se sont jamais vraiment matérialisées, selon les forces policières et les statistiques des crimes. Ces incidents sont plutôt à la baisse depuis ce temps.

Une facette de cela que les médias vont toujours ignorer est la pratique d’autodéfense. Par exemple, la plupart du monde ignore que les citoyens américains utilisent une arme à feu, sans nécessairement tirer un projectile, plus de 2,4 millions de fois par année, soit environ 6 500 fois par jour. Cela signifie que chaque année, les armes à feu sont utilisées soixante fois plus souvent pour se protéger de la part d’honnêtes citoyens que pour enlever la vie à quelqu’un. De ce chiffre, 192 000 sont des femmes qui se défendent d’un assaut sexuel. Seulement que 8% des 2,4 millions d’utilisations d’armes à feu résultent en un coup tiré, alors que dans 92% des cas, la seule présence d’une arme à feu suffit à arrêter le crime et repousser les assaillants.

Un autre fait ignoré par les médias est le lien entre les tueries et les zones sans armes à feu, comme dans le cas du massacre en Virginie, ainsi que la fréquence avec laquelle ont retrouve ces dangereux tueurs sur des médicaments comme des antidépresseurs. (Source: 1, 2, 3)

Il n’est pas difficile de démoniser les fusils, ils sont dangereux et peuvent causer de graves dommages. Il serait mieux de vivre dans un monde où ils n’existent pas. Mais ce n’est pas le cas. La Constitution des États-Unis donne donc aux Américains le droit de porter des armes pour que n’importe qui aurait l’idée d’imposer une tyrannie ferait mieux d’y penser deux fois.

Le peuple américain est le plus armé de l’Histoire et il y a une bien réelle peur dans les cercles de contre intelligence US, incluant le FBI et le DHS que les misères causées par la situation économique dégénèrent en résistance publique massive. C’est pourquoi le projet de loi H.R. 2159, the Denying Firearms and Explosives to Dangerous Terrorists Act of 2009 est né.

Obama a déjà sorti sa liste d’armes à interdire. Rahm Emanuel a déclaré que si quelqu’un était sur la « no-fly list », la liste d’interdiction de vol, sur laquelle on peut atterrir seulement pour être « soupçonné » d’être un potentiel terroriste ou d’y être relié d’une façon ou d’une autre par le gouvernement, il ne sera pas permis de posséder des armes à feu:

“If you are on that no-fly list, your acces to the right to bear arm is canceled, because you’re not part of the American family. You don’t deserve that right, there is no right for you if you are on that terrorist list.” – Rahm Emanuel (Source)

Le problème est que plus d’un million de personnes se retrouvent sur cette liste! N’importe qui se retrouvent sur cette liste, même des enfants. Nous savons tous que la majorité des gens qui se retrouvent sur ces listes le sont par erreur, et avec la définition du terrorisme qui ne cesse de s’élargir pour inclure jusqu’à des dissidents politiques, à peu près n’importe qui peut s’y retrouver sans avoir fait quoi que ce soit d’illégal. (Source)

Encore une fois, il faut revoir les chartes qui montrent la relation entre le contrôle des armes à feu et les génocides. Tous les génocides du 20e et 21e siècle ont commencé avec une interdiction des armes à feu pour la population ciblée.

Lors du dernier siècle, les gouvernements ont tué quatre fois plus de civils que ce qui fut tué dans tous les conflits internationaux et nationaux combinés. Les gouvernements ont tué plus de gens que les criminels communs ont pu le faire. Comment cela est-il possible? Les gouvernements avaient le pouvoir, et le peuple, les victimes, n’étaient pas en mesure de résister. Les victimes étaient désarmées. La formule est la suivante: la haine, combinée à un gouvernement hors de contrôle et des civils désarmés = génocide. Une population désarmée est une population esclave. Lorsque le peuple a peur du gouvernement, il y a tyrannie; lorsque le gouvernement a peur du peuple, il y a liberté.

Il semble donc qu’on puisse dire que lorsque la population laisse au gouvernement le soin et pouvoir de contrôler les armes à feu, elle se tire une balle dans le pied…

François Marginean

96 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

96 réponses à “Les armes à feu

  1. Alain B.

    Oui j’ai des assurances,quelques unes en fait et ça coute cher,heureusement qu’il y en a une que je finirai de payer bientôt.
    Donner a césar ce qui appartient à césar,je n’ai jamais manqué de rien et j’en remercie mon Père céleste.
    Si je n’aurais pas la foi,je ne peux te dire ce qui aurais survenue de moi.
    Je n’ai jamais lu nulle part dans la bible ce que missive du texas a écrit sur jesus,sauf le no.37.
    De toute facon je me fout de ce que vous pensé en rapport avec la foi,mon idée est faite depuis longtemps.
    J’ai seulement écrit pour appuyer Simon,même si je ne suis pas totalement d’accord avec lui,mais au moins il chemine et il se sent libre d’en parler,j’aime se genre de liberté de ne pas faire le mouton puis penser comme la masse.
    Bonne vie

  2. Mais y avait aucne critique Alain, perso je m’en calisse que tu crois en jesus ou Dionysos… tu me parles de peur, je te pointe juste o;u les tiennes pourraient, éventuellement, être, alors, qui t’autorises à pointer les miennes ? et tant qu’à être au niveau des confidences, entre Smith&Wesson et Jesus, quand y aura un 6′ »7″ qui va pêter ma porte, peur pour peur, je préfére ma propre défense, et ça n,a rien n,avoir avec faire le mouton et penser comme la masse, mon homme, j’en aie pas d,assurances moi, pour ma vie, pour ma maison, pas d’hypothéques, pas de coussin, pas de protection sinon celle que moi je fournies sans croire à une multinationale qui me remboursera dont ce que mon Dieu ne m’aura pas protégé, qui croit à un veau d’or icitte ???

  3. Rémi

    American Militia Leader James Johnson Speaks to Senate Part 1 of 3

  4. iota

    La surpopulation actuelle va accroître la pression sur les ressources de plus en plus rare. Son partage ne se fera pas sans heurt, et quand la survie d’un groupe sera en danger, il n’hésitera pas a éliminer les gens qui n’en feront pas parti. (théorie du principe de Lucifer de Howard Bloom) L’élite à compris cela et voudra prendre le contrôle du monde pour empêcher le désordre en instaurant un système de contrôle toujours plus puissant grâce à des budgets démesurés et à la technologie.

    La meilleure protection tant qu’a moi, ce sera de trouver une terre cultivable reculée, une source d’eau potable et fonder une coop d’autosuffisance (en nourriture et en énergie)

    @Francois
    Malgré que je vous trouve très allumé, articulé et intéressant, je ne partage pas votre point de vue sur la possession d’arme. Je crois que vous êtes déjà enregistré comme dissident et qu’il est extrêmement facile pour l’élite de se débarrasser de vous, que vous soyez armé ou non. Je ne crois pas que l’on puisse changer le cours des choses maintenant.
    Il vaut mieux se protéger et le faire pour les gens autour de nous.

  5. Sophie Guillot

    Personnellement je ne suis pas favorable à la libre circulation d’armes à feu et je ne suis absolument pas convaincue que la criminalité augmente lorsqu ‘on interdit la libre possession d’armes à feu. Je pense que dans l’augmentation ou la diminution de la criminalité, d’autres facteurs doivent être pris en compte, notamment la situation économique et sociale d’un pays, quelqu’il soit. Les USA n’ont jamais été un modèle social, ça se saurait.

    Mon point de vue sur le fait de pouvoir détenir une arme à feu tient au fait que vous semblez ( je parle ici de tous ceux qui défendent ce droit comme étant si j’ai bien compris l’argument, un garde fou pour permettre à chacun de se défendre en cas d’agressions de toutes natures, je reviendrai plus tard sur ce point précis) penser que vous vous adresser automatiquement à des citoyens responsables, adultes, capables d’avoir du discernement, de la jugeotte , de ne pas se laisser emporter par la colère etc… Or, sans vouloir vous dire que tout le monde est incapable de ces qualités, il faut tout de même aussi regarder la réalité en face, à savoir comme simple exemple, prenons les débats qui ont lieu sur ce site. Je vous dis que nous sommes chacun chez nous devant notre clavier, mais que si nous étions tous physiquement présents dans un même lieu et armés, il y aurait déjà eu des morts parmi nous …. Parce que chacun à tout moment pourrait se mettre en colère et se laisser emporter par son sentiment. C’est simplement humain.

    Je ne me sentirais absolument pas tranquille si dans le pays dans lequel je vis, les citoyens avaient accès à une arme sans aucune limite, parce que par exemple, je craindrais que dans un banal accident de la circulation , quelqu’un d’armé perde la tête et se mette à tirer sur l’autre personne qui a causé l’accident. Ou qu’un voisin exaspéré par ses propres voisins se mette à tirer sur tout le monde. Qu’un employé licencié en colère aille tuer son ex patron. Je pourrais ainsi vous citer des centaines d’exemples où les citoyens , dans un moment de folie passagère, un mouvement d’humeur ou quoique ce soit pourrait causer un carnage pour des motifs somme toute assez futiles en regard de la valeur de la vie humaine. Une scène de ménage qui se terminerait en meurtre sanglant sur le conjoint ou la compagne , plus les enfants, les voisins etc…

    N’importe quel citoyen par exemple pris de boisson ou sous médicaments psychiatrique pourrait ainsi assez aisément tuer ou blesser gravement bien du monde. L’usage approprié d’une arme à feu requiert du sang froid, du jugement, une certaine habitude de maniement.

    François tu cites par exemple la situation où on se retrouverait dans une boutique comme dans l’image de la BD en tête de cet article. Je ne suppose quand même pas que chaque fois que tu vas faire ton épicerie ou que tu passes chez un dépanneur tu pars armé. Donc que tu aies ou non la possibilité légalement de détenir une arme ne te servirait pas à grand chose. En tous cas, la ménagère type de moins de 50 ans qui va faire ses courses au Centre d’achat ne prévoit pas chaque fois qu’il est possible qu’elle assiste à un hold up , elle se dit que si cela se produit , les propriétaires du Centre d’Achat doivent avoir prévu des vigiles, pour assurer un minimum la sécurité, qui eux sont armés ET entraînés, qui sont susceptibles de prévenir la police, de déclencher une alarme, ou un système de sécurité de quelque nature que ce soit ( films par caméras pour identifier les agresseurs, leur voiture etc…. ) . Mais je ne pense pas que les ménagères types et les citoyens lambda partent avec un 22 chaque fois qu’ils vont faire leurs courses hebdomadaires.

    Penser donc avoir une arme pour se défendre , à mon point de vue , revient exactement à la même chose que de se faire vacciner contre 56 maladies pour au cas où , on ne sait jamais etc…
    Bien souvent, quand un particulier est agressé , si il possède une arme, l’agresseur qui lui s’attend à la situation sera capable de retourner l’arme contre l’agressé; dans les vaccins, c’est le vaccin qui finit par tuer et rendre les gens plus malades que si ils avaient simplement attrapé la maladie elle même.

    Quant à l’hypothèse que ce serait l’Etat qui viendrait de force te faire faire quelque chose contre ton gré, ( comme te vacciner ) je crains que si vraiment l’Etat te met une arme sur la tempe en te disant , soit tu acceptes le vaccin, soit on tires, que tu prendrais aussi la chance d’être vacciné plutôt que l’on te tire une balle dans la tempe.
    Même si tu as la possibilité d’être individuellement armé, contre un Etat et une armée de milliers d’hommes, tu ne pourrais qu’au mieux jouer les Zorros ( pour ne pas dire le Z »Héros.. ) et finir en chair à canon si tu persistes à t’opposer à la force publique. Cela ne veut pas dire que tu dois nécessairement être à genoux pour continuer à vivre, et que pour rester debout , tu doives nécessairement faire le sacrifice de ta propre vie, mais soyons un peu lucides, dans le combat contre les vaccins, il y a des armes bien plus efficaces que les armes à feu… la plume ou le clavier en sont des armes, qui peuvent être redoutables; quand je vois que , malgré toutes les tentatives d’effrayer la population en France, avec cette foutue fausse pandémie, 80% de gens ne veulent pas se faire vacciner, et 90% des soignants n’ont pas accepté le vaccin je me dis que ce que bien des gens ont pu diffuser comme information a été bien plus efficace. Sarkozy et Bachelot ne peuvent matériellement pas mettre 90% de la population en prison.

    Aux Hondures récemment , il y a eu un putch militaire pour renverser un président élu légitimement, et ce président en exil se bat pour tenter de faire appliquer simplement la constitution. Si il avait pris les armes, cela aurait donné une guerre civile, un bain de sang, et le Honduras aurait mis des années à s’en remettre. Des fausses rumeurs circulent sur ses véritables intentions lors de ce vote du 28 juin, qui n’arrangeait pas tout un tas de gens qui avaient eu le pouvoir avant lui dans son pays. Les militaires se sont mis au service de ces tyrans là, et toute la population a du se plier. Je ne pense pas que si la population avait été mieux armée, cela aurait changé le cours de l’histoire. Parce que les militaires ont utilisé pas seulement la force des armes. Ils avaient le soutien de personnes puissantes dans le pays.

    Je respecte que d’autres personnes puissent penser totalement différemment de ce que je viens d’exposer là, mais je maintiens que selon moi, les révolutions ont toujours eu lieu , que les gens soient ou non armés. En 1789 en France, les paysans ont pris de fourches, et se sont battus. Leur force a résidé dans leur nombre, et leur détermination . En 1968, le Général De Gaulle a plié, devant les manifestations et les grèves , il a du plier. En Iran pour les dernières élections, le peuple a grondé. Certes le président a maintenu la pression mais je pense que malgré toutes les armes et militaires qu’il a , son pouvoir est bien fragile, il ne faudrait pas grand chose pour renverser quelqu’un qui nie à ce point les suffrages lors d’élections.

    Se limiter donc pour se défendre contre un état à la puissance des armes est illusoire dans bien des cas, est dangereux sur le plan de paix civile dans bien d’autres. Je ne sais pas si le fait que la densité de la population si différente au Québec encore plus qu’aux USA par rapport à ce qu’elle peut être en France et en Europe fait que cela change la donne singulièrement. Mais par exemple, lors des manifestations de joie lors de la victoire de l’équipe de foot Algérienne en Egypte, je crains que la libre circulation d’armes à feu aurait pu conduire les fêtes à devenir des rixtes encore plus dangereuses que ce qu’elles ont été. Ne parlons pas de ce que les supporters Irlandais en colère ( à juste titre, mais qui se sont comportés comme des gentlemans à Paris ) auraient pu faire… Pour un match de foot… alors imaginez simplement pour quels motifs les gens pourraient s’entretuer gaillardement avec des armes de partout.

  6. C’est tout un roman que nous écrit ici Sophie Guillot. 😉

    Les statistiques vont refleter le bilan général dans une société entre ceux qui supportent mal la boisson ou une séparation conjugale et les criminels récidivistes qui sont abattu par un citoyen armé en self-défense. C’est radical, certes mais c’est bénéfique quand on pense aux sérial killer mais c’est un épiphenomène.

    Il faut aussi se placer dans nos situations de démocraties actuelles et future probable. Je vais par réfléchir longtemps pour le honduras ou l’allemagne nazi.

  7. Aimé Laliberté

    Bonjour à tous,

    Ceux qui plaident le 2e amendement devraient s’interroger sur la signification de l’expression  »We the People ».

    Cette expression ne réfère pas nécessairement au peuple américain, mais pourrait plutôt référer aux parties signataires de la  »constitution » américaine, soit les  »représentants » des états qui déléguaient divers pouvoirs au gouvernement central, et qui voulaient ainsi s’assurer d’avoir les armes nécessaire pour se défendre, au besoin, contre le gouvernement central ou un des autres états.

    http://www.freedomfiles.org/matrix.htm

    Dans ce genre de discussions à propos des constitutions des pays, les choses ne sont pas toujours comme elles apparaissent à première vue.

    Souvent, une certaine facade juridique est présentée (et enseignée) pour la population en général, alors qu’une réalité juridique différente peut exister et être entièrement cachée, tout en ayant préséance sur celle qui est visible ou enseignée.

    L’illusion est comme un oignon, avec plusieurs épaisseurs, que l’on doit éplucher pour arriver à la source.

    Par exemple, la plupart des gens ignorent qu’en 1213, le Roi Jean a concédé tout le royaume britannique au pape Innocent III, lequel revendiquait alors la propriété de ce qui se trouve sur Terre.

    Si on prends l’hypothèse que cette situation n’a jamais été modifiée, et on n’a aucune raison de croire qu’elle l’aurait été, on comprend mieux comment les états sont des unités de production pour celui (ou ceux) qui possèdent tout, à titre de propriétaire.

    http://everything2.com/title./the+concession+of+England+to+the+pope

    Ceci explique aussi pourquoi il est impossible d’obtenir un titre de propriété  »alloidal » (absolu) pour un immeuble (d’ou les taxes sur les propriétés immobilières).

    Lorsque vous achetez une maison ou un terrain, ce que vous achetez vraiment, c’est le droit d’utiliser, à certaines conditions (payer les taxes) sous peine de déchéance de votre droit (saisie et vente en justice pour non paiement de taxes), sans oublier les droits successoraux à votre décès ou taxes lors d’un transfert, etc.

    Autre élément à considérer, la plupart des signataires de la déclaration d’indépendance de 1776, lequel est le 1er document constitutionnel aux É-U ont été assassinés ainsi que leurs familles.

    Par ailleurs, le 2e amendement existe dans la constitution des USA, laquelle est une corporation constituée prés de 80 ans après la déclaration d’indépendance de 1776 et est constituée par un territoire de 10 km carrés (Virginie (Vierge) et Maryland (terre de Marie).

    Tous les  »droits constitutionnels » peuvent être modifiés ou abrogés, par ceux qui les ont créés.

    C’est la loi de la création, qui s’applique toujours, lorsqu’on cherche à comprendre qui contrôle quoi.

  8. @Sophie et iota

    Je comprends votre point de vue, je ne suis pas sans penser comme cela aussi. C’est un sujet complexe aux milles nuances. J’ai été longtemps à détester les armes à feu. Mais à la lumière de certains aspect historiques et de la situation vraiment particulière des États-Unis, j’en suis venu à ouvrir mes yeux sur d’autres réalités. Mais je ne suis pas monolithique sur ce sujet. Je suis d’accord avec plusieurs points que vous avez soulevé. Mon but était de présenter d’autres facettes de ce vaste sujet de discussion.

    Sophie, en ce qui concerne le port d’arme dissimulée aux États-Unis, il faut comprendre que dans leur culture, plusieurs porte l’arme à tous les jours, en autant qu’elle ne soit pas à vue. Ils la portent tout comme ils trainent leur bourse et portefeuille. J’ai souvent lu des nouvelles provenant des US qui disaient quelque chose du genre: « le tireur fou avait commencé à tirer et il a blessé deux personnes avant d’être neutralisé par un citoyen armé qui était présent sur les lieux ».

    Si nous avions tous été ensemble, comme dans votre exemple, dans une pièce et que nous soyons tous armés, je ne pense pas que quelqu’un serait mort, au contraire, je pense que tous auraient été beaucoup plus respectueux qu’à la normale!! C’est un dissuasif.

    Par contre, il faut comprendre que c’est une question de culture et d’éducation. Donner ces armes du jour au lendemain aux Algériens et Égyptiens pour le match de foot aurait surement engendré un sacré bain de sang! Ha ha ha! J’en ris encore de m’imaginer la scène! Ces amateurs de foot sont complètement délirants!

    Allez, merci à tous d’avoir partagé vos points de vue, c’est très enrichissant. C’est évidemment un sujet sensible et je m’attendais à bien pire que cela dans les commentaires, vous êtes bien civilisés, mes amis!

    À+

    François M.

  9. Alain B.

    Je donne mes impressions,il n’y a rien de personnelle.
    Ce que je voulais dire c’est que nous avons tous à cheminer,oui il peut y avoir des contradictions et heureusement qu’ils y en a.
    Je vis mon trip vous vivez le vôtre dans le respect si c’est possible,tout va bien dans le plus beau des mondes.
    Mais regardés bien autour de vous et à travers le globe, vous observerez que la Bible est sérieusement d’actualité,je disait ça en passant…
    Pour ce qui est des assurances,tu aurais pu trouver mieux comme exemple,est-ce que l’on pourrait parler « d’antologie ».

  10. Moi non plus Alain, rien de personnel .. les assurances , selon moi, illustrent bien le monde de peur dans lequel le monde évolue et dont ils cherchent à se protéger..peur de perdre sa maison, sa vie, de laisser les autres sans rien, etc etc … mais dans ce cas là, on remet entre les mains des autres son pouvoir … dans le cas du port d,armes, au lieu de penser qu’il y aura toujours quelqu’un ( polices, êtat) pour me protéger et donc remettre mon pouvoir, une fois de plus, à un agent exterieur, j’aimerai avoir reprendre ce pouvoir …d’ailleurs, je mentionne ne posséder aucune arme icitte, et pourtant, là où je vis, je devrai vu que ce sont mes voisins qui tirent les ours, loups et chacals qui trainent en masse dans le coin … je n’ai jamais pris le temps de suivre le cours ni de me payer une arme, donc tu vois, on ne peut pas exactement dire que je suis un maniaque en pétard même si je me souviens bien comment ça marche , ayant été dans les commandos marins plus jeunes (mais ça fait longtemps) …

  11. Alain B.

    Je te comprends j’ai vécu quelques années dans le bois,avec des animaux,chiens,chat,coccinelles,(poules,cochons,chèvres)entouré de dindes sauvages,cailles,chevreuils quelques orignaux et naturellement des coyotes.
    Les chasseurs étaient très actifs,ils ont même tués un de mes chiens,une balle en plein coeur,une belle labrador noir,j’ai visité ton site je m’imagine que tu aime les chiens donc j’imagine ta réaction la mienne était semblable à ce que tu pense en ce moment.
    ex.mes osties de tabarnak attendé que je vous pognes,j’en ai questionné une couple mais en vain.
    Je ne sais pas si tu le sais Marc,mais il y a je ne sais pas combien d’arme a feu qui entre illégalement des U.S. par mois,et ça de mes propres yeux je l’ai vue,et ce n’est pas du niaisage ses gars là.
    Il y a beaucoup d’activité lorsque l’on habite près des limites territoriales,tu me comprends…

  12. Justement, tu rejoins l’argument de François, à savoir qu’il n’y a que les flics et les bandits qui sont armés malgré toutes les lois, nous autres on nous infantilise, deresponsabilise et en bout de compte on est sans défense …

  13. Sophie Guillot

    Si je vivais en pleine forêt , j’aurais probablement une arme, ne serait que pour me défendre contre les ours. Mais en ville, je tremble à l’idée que des gens puissent se balader avec une arme à feu sur eux et sur un coup de sang , dégainer parce que on leur a pris la place de stationnement qu’ils espéraient.. j’ai déjà vu des personnes en venir aux mains pour si peu que ça. Et encore une fois, la possession suppose d’avoir une certaine habitude dans l’usage, sinon je crains que cela ne puisse être plus dangereux pour le propriétaire de l’arme qu’autre chose.
    D’ailleurs comme pour conduire on doit passer un permis de conduire, afin de donner les formations nécessaires à chaque conducteur pour ne pas mettre les autres usagers de la route en danger. Le permis de conduire sans formation reste un permis de tuer… pas moins.

  14. J’entends « tremble », « ours », « chasseurs »….

    La loi américaine de 1968, malgré le 2è amendment de la constition qui dicte que le congrès ne doit pas enfrendre le droit des citoyens au port et à la possession d’arme, introduit le concepte de « sport » pour justifier la possession d’une arme. Ça vient directement de la loi des nazis des années 30.

    Peut-on se demander pourquoi cette loi a même été considérée, « let alone », entérinnéé?

    Je tremble bien plus quand je conduis sur les autoroutes que quand je me promène dans l’bois. Je tremble bien plus à marcher dans certains quartiers le soir que dans l’bois.

    Je tremble bien plus de voir mes concitoyens se laisser infantiliser par leur gouvernement que de savoir qu’au Texas, avoir une arme à la maison ou dans sa voiture est totalement légale.

    Peut-on discuté de ça aussi?

  15. Au cowboy du Texas,

    Es tu fier de Bush Junior qui est originaire du Texas ?

    C’est pas bien de tremble quand on conduit. 😆

  16. Bush n’est absolument pas originaire du Texas cher ami, et ce n’est certainement pas un cowboy, il a peur des vaches.

    Venez faire un tour dans l’traffic aux États et on s’en reparlera. De toute façon, c’est une analogie pour mettre en contexte différent chose.

    C’était quoi votre argument, monsieur « j’aime bien faire bifurquer la conversation juste pour le fun de l’faire »?

  17. Tout simplement que votre analogie ne tient pas bien la route. :mrgreen:

    Je corrige mon erreur pour le lieu de naissance en 1946 mais la famille Bush emménage en 1959 à Houston (sud du Texas) où le père a déménagé sa prospère compagnie pétrolière.

    Et vous avez pas répondu à ma question.

  18. Je Lebel

     »Je vous dis que nous sommes chacun chez nous devant notre clavier, mais que si nous étions tous physiquement présents dans un même lieu et armés, il y aurait déjà eu des morts parmi nous …. Parce que chacun à tout moment pourrait se mettre en colère et se laisser emporter par son sentiment. C’est simplement humain. »

    Wow!
    Ca c’est de la foutaise, de la pure foutaise doublé d’un imaginaire très très fertile, je fréquente des clubs de tir depuis près de 30 ans, tout le monde est armé la dedans, on c’est jamais tiré dessus, je ne sais pas dans quel monde vous vivez, mais dans le mien les gens sont armés et personne ne se tire dessus!
    De plus
    J’ai de la parenté dans le Vermont, lors d’un rassemblement l’été passé 4 personnes parmi nous portaient une arme de poing, et je me sentais parfaitement a l’aise et en sécurité.

    Élargissez vos horizons que diable! les gens qui possèdent des armes ne sont pas tous des membres de gang de rue.

  19. Aimé Laliberté

    Je Lebel…

    Bien dit, je suis entièrement d’accord avec toi.

  20. Sophie Guillot

    « Wow!
    Ca c’est de la foutaise, de la pure foutaise doublé d’un imaginaire très très fertile, je fréquente des clubs de tir depuis près de 30 ans, tout le monde est armé la dedans, on c’est jamais tiré dessus, je ne sais pas dans quel monde vous vivez, mais dans le mien les gens sont armés et personne ne se tire dessus! »

    oui mais je parie que vous ne parlez jamais entre vous des vaccins par exemple ou de ce qui a réellement pu se passer pendant et avant la Seconde Guerre Mondiale.

    Je ne rêve pas non, je pense être un peu lucide , quand je vois des gens en venir aux mains pour des broutilles, TOUS LES JOURS, je me dis que ces gens là armés, se serviraient des leurs armes pour un oui pour un non. Surtout quand ils sont ivres ou sous médicaments psychotropes. Dans les grandes villes, il y en a beaucoup des gens comme cela.

    Ce qui ne fait pas partie de mon « imagination fertile », ce sont les morts et les blessés chaque année pour des « accidents de chasse », des fausses manipulation d’armes, des Mononcle qui se réveillent en pleine nuit et qui tirent sur un de leur proche qui s’est levé pour aller faire pipi et que le Mononcle prend pour un cambrioleur, des couples qui se disputent et pour qui ça se termine avec un mort un blessé par arme à feu ou plus , simplement parce que l’arme à feu était LA , disponible. Les voisins qui se tirent dessus parce qu’un jeune met régulièrement la musique trop fort. Les automobilistes qui se font la course et jouent les cow boy avec leurs armes. Tous les jours, il y a des victimes parce que précisément les personnes concernées disposaient d’une arme à feu. Il suffit d’ouvrir un journal pour en trouver des victimes de l’usage inapproprié d’une arme à feu.

  21. Je Lebel

    Ce que je constate surtout Sophie Guillot c’est que vous ètes très friande de faits divers et que vous aimez bien généraliser mais selon Statistique Canada, les morts par armes a feu au Canada sont en constante diminution et ce depuis le milieux des années 70.
    Et cette diminution serait sans doute beaucoup plus accentué si les gangs de rues n’existeraient pas.

    je vous plaint Sophie Guillot, j’ai même pitié de vous, vous ne voyez que de la violence dans votre monde.
    Et je suis bien content de ne pas vivre dans le même monde que vous.
    Et en plus les gens que je cotoie sont armé, imaginez, et ils ne s’entretuent pas, comment cela se fait-il?
    C’est très simple, l’éducation et la responsabilisation plutot que la prohibition.

    Mais j’imagine qu’a force de regardez uniquement TVA et de lire le Journal De Mourial, on en vient a penser comme vous.
    Vous auriez avantage a élargir vos horizons, la vie n’est pas faite que de violence et de meurtres, contrairement a ce que vous pensez.

  22. Je Lebel,
    Soyez un peu plus aimable avec Sophie ou sinon je vous botter le cul et sans arme à feu, pauvre crétin.

  23. Je Lebel

    En manque d’argument Ti-Paul?
    T’es contre les armes a feu mais tu prone la violence!
    A la fois édifiant et pathétique!

  24. Je Lebel,
    Si t’as le choix que preferes tu ?
    1. un violent coup de pied au cul
    2. 20 g de plomb entre les deux yeux

    2. oui tu as bien raison ca sera moins violent mais + définitif comme remede. 😆

  25. Je Lebel

    Assez juvénile comme réflexion, quand t’a pas d’argument, tu répond toujours de cette facon?
    Et tu traite toujours ceux qui ne sont pas de ton avis de « pauvre crétin ».

    Et tu te trouve drôle en plus!

    Pauvre type va! pft…

  26. Faut avouer que comme argument ça vole pas haut ton truc Paul … même si je comprends Sophie qui capote parce qu’elle a peur que soudainement tout le monde s’étripe, les chiffres démontrent que dans une culture habituée au port d’armes y a moins de crimes , parce qu’avant de sortir ton pétard, tu réfléchis que tout le monde autour de toi en a un aussi … maintenant, est ce ce genre d’habitude pourrait être crée dans une société qui n’y est pas habituée, ça c’est une autre question .. perso, si deux mecs se tirent dessus pour une question de parking, ça fera deux connards en moins sur la terre ….

  27. Sophie Guillot

    « perso, si deux mecs se tirent dessus pour une question de parking, ça fera deux connards en moins sur la terre  »

    En général il y a UN connard qui a une arme et l’autre qui n’en a pas et qui se fait tuer. Les deux ont le plus souvent des proches, une famille, des enfants, des compagnes. Mais bien entendu cela ne concerne en rien tout leur entourage.

    Je vis en France, ( et non pas au Québec ) . Je pense que les choses sont singulièrement différentes, d’une part à cause de la DENSITE de la population. Et d’autre part dans le sud, il y a un paquet de Latins ou méditerrannéens qui se battent pour pas grand chose. C’est pas très difficile d’imaginer ce que pourrait donner deux équipes de supporters de football après un match, si ils étaient armés dans les deux bords. Déjà que sans armes, il trouvent le moyen de faire des dégâts ( et pas de petits dégâts ) et en France ce genre d’émeutes dans les grandes villes où on organise des matchs auxquels assistent parfois 50 000 spectateurs, c’est pas francement rare que ça se termine avec de la violence quelque part.

  28. “perso, si deux mecs se tirent dessus pour une question de parking, ça fera deux connards en moins sur la terre ”

    Ha! Marc, tu m’as bien fait rire avec celle là!

    C’est toute une question d’éducation et de maturité du peuple.

    Je sais que c’est un débat délicat. Mais Sophie, je comprends aussi votre point de vue puisque j’ai longtemps pensé comme cela aussi. Comme je le disait d’entrée de jeu, je préfèrerais un monde sans armes à feu, mais nous ne pouvons pas retourner en arrière: les armes à feu existent.

    C’est clair qu’il va toujours y avoir des crimes inutiles et des blessures indésirables suite à l’utilisation des armes à feu. Mais il en est de même avec les armes blanches, les bats de baseball, les voitures, les rasoirs, le feu etc. Va t-on commencer à tout bannir?

    Ce n’est pas l’arme qui tue, c’est l’utilisateur, d’où l’importance d’éduquer, sensibiliser et de responsabiliser les gens. Il est un mythe en général que là où les armes à feu sont permises qu’il y a plus de crime ou de meurtre. C’est surtout les conditions de vie, la pauvreté, la misère qui causent ces dérapes.

    Mais surtout, surtout, voilà l’élément qui me fait tranquillement changer d ‘opinion face à tout cela, est le FAIT historique qu’avant chaque tyrannie opprimant sa population, il y a eu un désarmement de la population. Et lorsque cela est fait, ou même dans une situation normale comme nous vivons, on se retrouve avec une situation où les seules personnes à être désarmées, sans défense et vulnérables est la population alors que les autorités (qui ont été responsables de la mort de 200 millions de personnes le siècle qui vient tout juste de se terminer) et les criminels/crime organisé demeurent armés.

    C’est là que je vois un gros problème qui est à mon avis plus grave que de ce qui peut résulter de permettre le port d’arme, comme l’assure le Second Amendement des États-Unis.

    Pour dissuader un régime hors de contrôle qui voudrait se retourner contre sa propre population, ou encore, d’un ennemi extérieur.

    Regardez ce qui s’est passé avec l’Irak: le peuple n’a pas pu répliquer à l’envahisseur américain. Par contre, les Afghans ont réussit à défaire l’armée Rouge durant les années 70/80 et voyez ce qui va arriver avec l’OTAN et les troupes américaines là-bas. Nous n’allons jamais réussir à coloniser ce pays fier pour installer nos pipelines et notre trafic de drogue.

    Pensez à cela aussi. Il faut savoir dépasser notre illusion de sécurité/insécurité et comprendre que les enjeux sont beaucoup plus vastes qu’un simple conflit entre deux tatas qui se bagarrent pour un espace de stationnement.

    Bien à vous,

    François M.

  29. Alain B.

    J’ai un ami qui a reçu 3 balles dans le visage,il parait que ça fait pas du bien.
    Je sais qu’il y a des individus qui sont armées et équilibrés,mais le contraire existe aussi,tant qu’il y aura des armes,il y aura du sang versé sur des innocent.

  30. Alain B.

    Bonne idée la section « commentaires plus anciens »

  31. Aimé Laliberté

    Bonsoir les amis,

    Quel débat passionné. Je n’en reviens toujours pas de voir les objections de certains aux armes à feu.

    Premièrement, rapellons qu’il y a plus de deux millions de chasseurs au Canada, et un nombre encore plus grand d’armes de chasse.

    Quand j’étais plus jeune, tout le monde dans ma famille chassait et pêchait. C’était tout à fait normal. Les fusils et carabines étaient accrochés au mur dans la maison et personne ne s’est jamais blessé avec une arme.

    Les chasseurs sont en général très respectueux des régles de sécurité et je ne vois pas de danger particulier avec la possession d’une arme de chasse.

    En général, les gens de la campagne ou qui aiment aller dans le bois sont habitués aux fusils et carabines et ça n’effrait personne de voir quelqu’un se promener avec une arme de chasse.

    Je trouve qu’il existe une certaine paranoia à l’égard des armes à feu laquelle, à mon avis, est non fondée.

  32. Je suis d’accord Aimé. Il existe une certaine peur inconsciente irrationnelle dans la population, bien que parfois justifiée.

    Hier, alors que je revenais d’un boulot, je conduisais sur les routes de campagne où j’habite et un homme se promenait à pied le long de la route avec sa carabine dans les mains. On voyait qu’il était prudent et la tenait prudemment vers le bas. C’est une scène normale dans ce coin de pays où il y a beaucoup de chasseurs. Je ne trouve pas ça menaçant du tout.

    Mais sur une autre scène, je me demande bien ce qu’il se passerait si on donnait du jour au lendemain le droit au port d’armes à feu en Europe et Afrique du nord lors des match de foot avec tous ces fanatiques fous qui n’hésitent pas à se lyncher, bagarrer et utiliser la violence l’un contre l’autre pour un simple match!

    C’est un débat au mille facettes et aux milles perceptions. Je crois fermement que d’engager la conversion et un débat public sans paniquer, calmement, est vraiment nécessaire. Il existe beaucoup de peurs, préjugés, mythes et inexactitudes à démêler pour recentrer ce débat.

    Alors soyez patients les uns envers les autres car les points de vue risquent de diverger beaucoup. Mieux vaut apporter nos réflexions et d’échanger ensemble pour dégager quelques chose de valable et de mieux centré. Il ne sert à rien de se traiter de tous les noms, c’est contre-productif et vain.

    Je suis très intéressé de lire tous vos points de vue et réflexions. Chacun a une part de la vérité et des arguments qui ne sont pas fous du tout. À chaque précision et nuance qu’on apporte, on arrive à brosser un meilleur tableau de cette réalité.

    @Alain

    Les accidents tels que votre ami a subi sont tragiques et déplorables. Par contre, je dirais que les armes à feu existent déjà et on ne pourra plus jamais les « désinventer ». Mieux vaut réfléchir pour vrai à leur sujet et trouver différentes façons efficaces de s’assurer qu’elles causent le moins de tort possible, sans brimer les droits et libertés des gens et comme aux É-U, enfreindre le 2e Amendement.

    Tant qu’il y aura des armes, il va y avoir du sang qui va couler. Mais on pourrait dire pareil des voitures, des couteaux, des bancs de scie, lames de rasoirs, etc. Alors on fait quoi? On les banni tous? À un moment donné, il faut être lucide et réaliste. C’est une question de responsabilisation, d’éducation et de maturité/conscience.

    Là est la clef.

    Amicalement,

    François M.

  33. Je ne suis pas certain que la violence physique se transforme en tuerie. Je dirai que la bagarre est davantage utilisé dans les films européens là ou le héros américain va dégainer plus facilement son arme. Même dans les déssins animés de Walt Disney les armes sont davantage présente que dans l’équivalent européen de ce que j’ai pu voir.

    Sinon un suspect a abattu à bout portant quatre policiers qui se trouvaient dans un café de Parkland. Les policiers étaient bien sur armés.

    Fusillade contre des policiers
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2009/11/29/007-policiers-fusillade-parkland.shtml

  34. Là, Paul, vous avez raison. Il est difficile de trouver un film américain sans pétards et sans explosions!

    Aux États-Unis et ailleurs, si les policiers ne se réveillent pas et réalisent qu’ils sont là pour protéger le public au lieu de protéger les politiciens verreux et les corporations, ils seront perçus comme faisant parti du problème. Cette tuerie est très déplorable, mais que dire des centaines d’innocents tués par la police, avec leurs fusils et leurs Tasers?

  35. Pingback: La population est considérée comme étant un « ennemi d’État  « Les 7 du Québec

  36. La vérité à propos des armes à feu:

    La première ligne de défense, c’est vous!

    Là où les armes à feu sont bannies, il y a plus de crimes violents et d’infractions comme le vol. Ailleurs où le port d’arme à feu est permis et même demandé, les statistiques montrent invariablement que ces crimes sont très bas.

    Remarquez que pratiquement toutes les grosses tueries aux États-Unis se sont déroulées dans une zone « gun free », où les armes à feu sont interdites.

  37. L’oscar 2010 du meilleur film est décerné a : ……

    Démineurs (titre original: The Hurt Locker)

    Les armes à feu ca fait un peu ‘has been’. Il y a mieux maintenant la dynamite.

    BOOOOOMMM !!!!!!

    😆

  38. Incroyable que ce film a reçu un oscar! Avatar dénonce d’une certaine manière la brutalité et l’inhumanité des guerres pour les ressources naturelles, un clair reflet de ce que l’armée US fait en Irak et en Afghanistan. On aime pas ça à Hollywood et dans les cercles élitistes. Alors on donne un oscar à un film qui glorifie l’armée et normalise la présence des envahisseurs américains dans ces pays occupés militairement.

    Bien visé, Paul!

    Les armes à feu sont vieillottes. Aujourd’hui, on fait dans le Taser, les armes à énergie focalisée comme les laser et utilisant des micro-ondes pour vous faire bruler la chaire, etc!

  39. Alain B.

    Semblerait-il qu’il y en aie qui n’ont pas compris la signification du film avatar.
    Le voile est opaque.

  40. @Francois
    Merci mais ils m’ont rendu la tâche assez facile.

    J’ai vu plusieurs extraits et c’est la même stupéfaction que lorsque M.Moore a recu son cesar au festival de Cannes pour son documentaire.

    C’est une fiction-documentaire de 2h sans grand interet. Même gratuitement ca ne vaut pas les 2h de son temps libre.

  41. Pingback: La population est considérée comme étant un « ennemi d’État » » Futur Quantique

  42. Pingback: La population est considérée comme étant un « ennemi d’État  « « LA VIDURE

  43. Pingback: La population considérée comme un « ennemi d’État » « MecanoBlog

  44. Un cinquième État aux États-Unis qui décide que les armes à feu fabriquées, vendues et utilisées à l’intérieur de ses frontières ne sont plus assujetties à la règlementation du gouvernement fédéral. La rébellion s’échauffe…

    Rebellion in America heats up as 5th state exempts guns

    A fifth state – South Dakota – has decided that guns made, sold and used within its borders no longer are subject to the whims of the federal government through its rule-making arm in the Bureau of Alcohol, Tobacco and Firearms, and two supporters of the growing groundswell say they hope Washington soon will be taking note.

    South Dakota Gov. Mike Rounds has signed into law his state’s version of a Firearms Freedom Act that first was launched in Montana. It already is law there, in Tennessee, Utah and Wyoming, which took the unusual step of specifying criminal penalties – including both fines and jail time – for federal agents attempting to enforce a federal law on a “personal firearm” in the Cowboy State.

  45. From my cold, dead hands!!!!!!

    On devrait peut-être créé une NRA québécoise…et un Charlton Heston québécois, tant qu’à y être!!!!

    Qu’en pensez-vous?

  46. Pingback: Les armes à feu « Les 7 du Québec

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s