Archives quotidiennes : 1 janvier 2010

Entrée, côté cour.

Bonjour, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, permettez-moi de me présenter: Mon nom est Philippe David. Je suis l’éditeur du blogue Le Minarchiste Québécois et j’ai eu le bonheur de recevoir une invitation à rejoindre l’équipe des 7 du Québec à travers une chronique hebdomadaire à tous les jeudis. C’est avec joie que j’ai relevé le défi que m’a lancé M. Pierre JC Allard.

Kossé qu’ça mange en hiver un minarchiste?

Un minarchiste est quelqu’un qui désire avoir moins de gouvernement dans sa vie. Au sens le plus strict, une minarchie est un  état dont le gouvernement est réduit aux seules fonctions régaliennes soit la défense, la police et le système judiciaire. Son seul rôle légitime est de protéger ses citoyens des agressions d’autres nations, des crimes contre la personne ou la propriété et de résoudre les litiges. De nos jours, nous nous contentons de militer pour limiter les pouvoirs du gouvernement de quelque façon que ce soit. Pour paraphraser George Washington, « le gouvernement ce n’est pas l’éloquence, c’est la force. C’est un serviteur dangereux et un maître impitoyable. » Et aussi cette citation de Frédéric Bastiat qui dit : « L’état est cette grande fiction à travers laquelle tout le monde s’applique à vivre au dépens de tout le monde. » Je compte donc, par mes écrits, tenter de vous convaincre que le gouvernement n’est pas réellement votre ami. Il n’est pas non plus le bienfaiteur altruiste que beaucoup croient qu’il est. En fait, le gouvernement est une entité qui est le plus souvent dirigée par des gens dont l’intérêt est de contrôler la vie des gens et de conserver le pouvoir à tout prix.

C’est l’économie, stupide…

Il existe une bonne raison pourquoi nous n’avons pas de cours d’introduction à l’économie au secondaire, c’est que ceux qui dirigent notre beau pays n’ont pas intérêt à ce que vous sachiez que vous vous faites royalement berner. Il n’existe aucune science qui comporte autant de sophismes que l’économie. Ces sophismes proviennent généralement du fait que la plupart des gens ne prendront pas le soin d’évaluer les conséquences d’une politique à long-terme et pas seulement à court-terme. Sur tous les groupes, pas seulement sur un groupe en particulier. Les politiciens se servent allègrement de ces sophismes pour favoriser un groupe de pression ou un autre, le plus souvent au détriment du reste du monde. C’est-à-dire vous, le contribuable qui paie pour ces largesses. Est-ce vraiment vrai que les gouvernement doivent augmenter leurs dépenses afin de maintenir la demande pendant une récession? Est-ce que la guerre est synonyme de prospérité économique? Est-ce que les subventions aux entreprises, les tarifs douaniers ou les programmes d’achat local sont vraiment bénéfiques? C’est quelques unes des questions que je compte explorer avec vous. Si vous désirez comprendre la politique, il est essentiel de comprendre l’impact que les politiques adoptées par votre gouvernement à Québec ou à Ottawa ont sur votre portefeuille et sur vos libertés individuelles. Je crois que vous serez surpris comment certaines politiques bien intentionnées peuvent avoir un impact négatif sur votre liberté, votre propriété et votre bien-être en général. J’espère vous convaincre, à travers ma chronique hebdomadaire que le gouvernement n’est pas la solution à vos problèmes. Le gouvernement est le problème.

J’espère que vous y participerez en grand nombres par vos questions et commentaires. Je vous y donne rendez-vous à tous les jeudis à partir du 14 janvier 2010. Bonne année à tous et à toutes.

Philippe David

Le Minarchiste Québécois.



62 Commentaires

Classé dans Actualité, Philippe David