Le problème de la fluoration de l’eau au Québec

Cette semaine, j’ai décidé de laisser la plume à David Veilleux et les différentes organisations et groupes d’action qui font un excellent travail d’information envers le public, concernant les dangers et l’inutilité de la fluoration de l’eau et de la présence du fluor industriel partout dans la chaine alimentaire ainsi que dans l’environnement. Vous y trouverez une mine d’information de haute qualité et de sources à explorer.

Le fluorure est cancérigène, mutagène et génotoxique. Le mythe des bienfaits de la fluoration de l’eau et des soins dentaires s’effondre littéralement grâce à l’apport incontournable d’un nombre grandissant de scientifiques et d’experts en la matière.

François Marginean

***********************

Même si la fluoration de l’eau soulève des questions éthiques, notamment celles du principe de précaution et du libre choix, et même si elle contrevient à la Charte des droits et libertés, la Direction de santé publique (DSP) fait actuellement pression sur les villes du Québec pour fluorer au moins 50% de la province d’ici cinq ans. Ces pressions sont faites en dépit des protestations de nombreux citoyens informés ou tout simplement inquiets qui défendent le droit à une eau saine pour tous.

Actuellement, le gouvernement du Québec n’impose pas la fluoration aux municipalités, mais la DSP s’efforce de convaincre les élus d’adopter la fluoration, tout en s’engageant à défrayer les coûts rattachés. Toutefois, la DSP évite soigneusement d’engager un débat public sur la question et reste intentionnellement muette sur les effets potentiellement néfastes du fluor. Sans débat, leur démarche manque de transparence. Et lorsqu’une ville commence à fluorer l’eau, les citoyens se trouvent devant un fait accompli.

À l’issue d’un long débat, Québec a mis fin à la fluoration de l’eau en avril 2008. Depuis, la proportion de Québécois buvant de l’eau fluorée est passée de 6% à seulement 3%. Au début de 2009, Longueuil a dit non à la fluoration et des citoyens ont commencé à poser des questions à Beaupré, Gatineau, Ste-Marie de Beauce et Lévis. Trois-Rivières venait alors tout juste de cesser de fluorer, en attendant de remplacer son système de fluoration rendu désuet. Le temps est venu pour les trifluviens de remettre en question cette mesure insensée et controversée. Depuis, Richmond a déjà entamé la fluoration de son eau. Et voilà que le Maire de Saguenay vient d’annoncer subitement que sa ville serait fluorée, peu importe les objections des citoyens, et ce pour la simple et bonne raison que le gouvernement paie la totalité des frais encourus. Le débat est toujours en cours, malgré l’entêtement du Maire qui semble résolu à suivre la recommandation de la DSP dans ce dossier.

À travers le monde, il n’y a aucun consensus sur la fluoration. Montréal, Vancouver et 98% de l’Europe ont rejeté la fluoration et contrairement à ce qu’affirme la direction de la santé publique (DSP), l’Allemagne et Suède l’ont interdit !

L’efficacité de la fluoration à prévenir la carie, tout comme la science sur laquelle elle se base, sont douteuses, car les données de l’OMS montrent que la carie a diminué pareillement dans l’ensemble des pays industrialisés, fluorés ou non. Au Canada, une étude de l’Association dentaire canadienne montre que la Colombie-britannique, la province la moins fluorée, affiche le plus faible taux de carie au pays. (Gray 1987, Fluoridation: Time for a New Base Line? Journal of the Canadian Dental Association. 10: 763-765.) De son côté, la DSP affirme que la fluoration réduit la carie de jusqu’à 60%. L’OMS dit 15%, le CDC dit 18% et le rapport ontarien Locker (1999) dit 0%. Qui a raison ?

La fluoration est également associée à une longue liste de problèmes de santé. Le rapport du Conseil national de recherche (NRC, 2006), l’autorité scientifique suprême aux États-Unis, établit la liste de divers troubles de santé causés par la fluoration: augmentation du taux de fracture des os, de dommages aux dents et aux articulations (arthrite). Le NRC indique également que l’eau fluorée est possiblement liée à des troubles neurologiques (QI réduit chez les enfants, démence, syndrome de Down, maladie d’Alzheimer), du système endocrinien (glandes thyroïde et pituitaire), du système immunitaire (moelle des os, où sont produites les cellules immunitaires), du système digestif, de l’appareil génital, des organes internes (foie et reins), et qu’elle pourrait exacerber les effets combinés de l’aluminium et du fluorure, de même que le diabète et le cancer.

D’autre part, selon l’expert de la DSP, le Dr Lévy, les risques pour la santé « concernent plutôt les très jeunes enfants de trois ans et moins, qui peuvent développer de la fluorose. Ce sont des taches blanches qui apparaissent sur les dents, par exemple lorsque ces enfants avalent du dentifrice » Or, le ministre Couillard affirme qu’« il n’est pas exact de dire qu’il existe des risques associés ». Qui a raison?

La Loi canadienne sur la protection de l’environnement classe le fluorure comme produit chimique « persistant », « biocumulatif » (qui s’accumule dans l’organisme) et « toxique ». Environnement Canada le classe comme « déchet dangereux » et Transport Canada, en tant que « marchandise dangereuse » ! C’est pourquoi, avant même de débattre des pour et des contre de cette mesure, il importe de souligner que fluorer l’eau implique de forcer les gens à ingérer une substance toxique sans leur consentement éclairé. C’est un précédent inquiétant qui nie les droits humains fondamentaux, notamment le libre choix d’être médicamenté ou non.

C’est dans cette optique que des citoyen-ne-s, des experts, ainsi que des groupes sociaux et environnementaux ont formé en 2006 Le Front commun pour une eau saine (FCES) afin de prévenir et bannir la fluoration de l’eau potable au Québec. Une telle démarche s’inscrit au coeur d’un effort collectif visant à obtenir une eau de consommation saine pour tous.

Auteur: David Veilleux

Pour en savoir plus, veuillez svp consulter le site web d’information Action Fluor Québec, associé au FCES: www.qvq.ca/afq

Contact :

• Action Fluor Québec : info@qvq.ca
• Monsieur Gilles Parent, expert du FCES : (514) 747-2259
• Les AmiEs de la Terre de Québec : (418) 524-2744, info@atquebec.org

• Coalition Eau Secours! : Martine Ouellet, courriel

============================================

Trousse d’information sur la fluoration de l’eau, en dix points


(disponible sur Action Fluor Québec: www.qvq.ca/afq
)

1.  La fluoration en un clin d’oeil – Cliquez sur les liens suivants:
Téléchargez le dépliant (PDF): Fluoration – Qui contrôle le robinet ? et  
10 faits sur le fluorure
et Guide de survie à la fluoration

2. Vidéo – Entrevue avec le Dr Sérodes, Professeur de Génie des eaux à l’Université Laval:  Cliquez ici.

3.  Le problème de la fluoration de l’eau au Québec. La DSP désire fluorer 50% de la province d’ici 5 ans! Téléchargez la trousse d’info:
Cliquez sur les liens suivants: Lettre Intro Table des matières Cahier A Cahier B Cahier C Rapport-NRC Lettre-DrMorin Annexe-I Annexe-II Annexe-III Annexe-IV Annexe-V Annexe-VI Reponse-Dr-Morin

4. Audio – Capsule avec G. Parent, expert en fluoration de l’eau. (Radio terre, CKIA 88,3 FM): – Téléchargez le fichier MP3: Cliquez ici.

5. Audio – Entrevues avec G. Parent

– Vous êtes invités à découvrir cette série inédite de trois émissions à propos des fluorures avec Gilles Parent, le spécialiste au Québec à ce sujet:

1- L’Autre Monde 27 mars 2008: La Fluoration de l’eau, une erreur scientifique

2- L’Autre Monde 29 mai 2008: Les fluorures sont des substances génotoxiques, mutagènes et cancérigènes

3- L’Autre Monde 17 septembre 2009: La fin du mythe de la fluoration

• Power Point – Visionnez la présentation préparée par M. Gilles Parent, expert du Front commun pour une eau saine:

Partie 1, Partie 2, Partie 3, Partie 4


6. Vidéo – Entrevue avec le Dr. P.-J. Morin, expert de réputation internationale en matière de fluoration de l’eau.  22 mars 07, Journée mondiale de l’eau.  Vidéo diffusé sur TVA: Cliquez ici.

7. Vidéo – Entrevue avec le Dr Morin (2007), ancien directeur de la recherche scientifique à l’Hôpital Laval de Québec, sur le réseau TVA. (10 minutes)  Cliquez ici.


8. Vidéo – Débat à la télévision canadienne sur la fluoration de l’eau avec le Dr Paul Connett (Canal Health Discovery, Canada) (22 minutes) : Cliquez ici.


9. Vidéo – Des images qui valent mille mots
Ce document rare montre clairement l’action toxique du fluorure sur les cellules en laboratoire, et ce, à concentration égale ou inférieure à celle de l’eau fluorée :

Version courte (5 min): Téléchargez ici.


10. Vidéo – Professional perspectives – Voici ce que divers professionnels et experts  internationaux ont à dire sur le fluoration de l’eau (en anglais) : Cliquez ici.

60 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

60 réponses à “Le problème de la fluoration de l’eau au Québec

  1. Sébas

    p.s.
    Lorsque vous envoyé ce genre de courriel, il est impératif qu’ils (ceux qui recoivent personnellement la mise en demeure) sachent que vous tenez au courant TOUS les conseillers du coin, TOUS les journalistes/médias du coin, etc etc.

    DONC utilisation du CC (en bas du courriel) à profusion (mettre uniquement les noms, pas les courriel).

    Je peux vous donner d’autres détails… si vous voulez. Je sais cela semble naïf comme démarche, mais ça marche TRES souvent.
    😉

  2. David

    Merci Sébas, j’en prends note!

    J’aimerais avoir un maximum de détails, si possible. Prends ton temps si tu veux. Je ne veux pas te forcer la main.

    🙂

  3. Oui merci beaucoup j’en prends bonne note.

  4. Une autre piéce au puzzle :

    When it comes to fluoridating drinking water, Ontario and Quebec couldn’t be further apart. Ontario has the country’s highest rate of adding the tooth-enamel-strengthening chemical into municipal supplies, while Quebec has one of the lowest, with practically no one drinking fluoridated water.

    But surprisingly, the two provinces have very little difference in tooth-decay rates

    http://www.theglobeandmail.com/life/health/ontario-fluoride-may-make-minor-difference/article1535873/

  5. Philippe Giroul

    Non à la fluoration de l’eau potable à Trois-Rivières

    Parallèlement à la saga de « Trois-Rivières sur St-Laurent » le conseil municipal de Trois-Rivières est confronté à une autre saga : le projet de re-fluoration de l’eau potable sur tout le réseau du grand Trois-Rivières y compris les districts de l’est et de l’ouest de la ville qui n’ont jamais été fluorés. Le 26 mars dernier, Monsieur Lévesque a bien voulu accordé une rencontre privée sur le sujet à laquelle ont participé 8 conseillers, 9 administrateurs de la ville, 5 représentants de la DSP et 4 représentants de la Coalition trifluvienne pour une eau très saine.

    Lors de cette rencontre, nous avons été très impressionnés par les révélations de M. Gilles Parent sur les méfaits de la fluoration de l’eau et sur l’illégalité de pareille recommandation par le gouvernement. Par contre, la démonstration hautement « scientifique » – de niveau maternel – du dentiste Michel Lévy nous a estomaqué ! Entre autres, celui-ci a comparé la présence d’une infime concentration de fluor dans une petite pilule prescrite par un médecin pour contrer les effets du décalage horaire et la présence encore plus infime du fluor dans une bouteille d’eau embouteillée de Dorval. Une autre démonstration volontairement tortueuse de la part de la dentiste-conseil Catherine Hamelin fut les photos dramatiques de bouches horriblement handicapées par le manque de fluor selon elle !… Ils leur manquaient une blouse blanche pour être encore plus crédibles!

    Nous espérons que les conseillers et les représentants de la ville ne tomberont pas dans cet épais panneau cousu de fil blanc en voulant naïvement et les yeux fermés suivre les recommandations démontrées par les représentants du ministère de la santé. Bien sûr, la DSP doit respecter aveuglément leurs mandats dictés d’en haut comme ils l’ont fait dernièrement aux villes de Saguenay et Gatineau. Heureusement les deux conseils bien informés de ces villes ont clairement indiqué qu’ils ne voulaient pas imposer à toute la population l’injection pernicieuse d’un poison ou d’un médicament / nutriment dans l’eau potable de toute la population.

    La ville de Trois-Rivières devrait suivre ces exemples sans détours et respecter le principe de précaution en ne risquant pas l’illégalité de ces recommandations très controversées de la DSP et de l’ASSQ.

    Et voilà que dernièrement les représentants de la DSP-Mauricie reviennent à la charge avec leur propagande pour inciter les organismes et les citoyens à adhérer à leur point de vue très contesté. Sur leur site internet, la DSP les invite à envoyer au conseil municipal de Trois-Rivières une lettre d’appui insidieuse en avançant 6 arguments raccourcis, simplistes voire même démagogiques en faveur de la fluoration.
    Dans le document de l’ASSS Mauricie/Centre-du-Québec accompagnant cette invitation on y trouve un ensemble de demi-vérités et des erreurs identifiées par l’ASSS-LSJ.( http://www.qve.qc.ca/afq/Articles/reponse-asss.htm )
    De son côté, Action Fluor Québec ( http://www.qvq.ca/afq/trousse-info.htm ) a publié une trousse d’information sur la fluoration et le blogspot du Saguenay ( http://info-fluor.blogspot.com/ ) regorge de documents qui permettent aux citoyens et aux élus de se faire un bonne idée des vraies choses sur la fluoration de l’eau potable.
    Nous conjurons le conseil municipal de Trois-Rivières d’émettre un moratoire sur ce projet et de prendre le temps de bien analyser le pour et le contre de ce dossier sans se fier seulement à quelques études qui auraient été « feuilletées» par l’un ou l’autre fonctionnaire de la ville sur les 27 000 études prétendument annoncées par le ministère de la santé.

    (s) Philippe Giroul, Trois-Rivières

  6. David V.

    Je tiens à corriger une erreur qui s’est glissée dans cet article!

    « Dans le document de l’ASSS Mauricie/Centre-du-Québec accompagnant cette invitation on y trouve un ensemble de demi-vérités et des erreurs identifiées par l’ASSS-LSJ.( http://www.qve.qc.ca/afq/Articles/reponse-asss.htm ) »

    La phrase est confuse et induit en erreur…

    En réalité, c’est Action Fluor Québec (et non pas l’ASSS-LSJ!) qui a identifié des erreurs et contre-vérités dans le document de l’ASSS-LSJ. Étant donné que l’ASSS-Mauricie/Centre-du-Québec reprend les mêmes arguments que l’ASSS-LSJ, la réplique d’Action Fluor Québec aux mensonges de l’ASSS-LSJ est tout aussi valable en ce qui concerne le document de l’ASSS-Mauricie/Centre-du-Québec.

    Il aurait donc fallu écrire:

    Action Fluor Québec a identifié un ensemble de demi-vérités et des erreurs dans le document de l’ASSS-LSJ, qui présente exactement les mêmes argument qu’on retrouve dans le plus récent document de l’ASSS Mauricie/Centre-du-Québec.
    Action Fluor Québec a aussi publié une trousse d’information sur la fluoration […]

  7. Claudius

    Bonne nouvelle ! Radio-Canada (radio) annonce que la ville de Calgary va cesser la fluoration de l’eau de la ville. La fluoration a commencé en 1989. Depuis 1957, la ville cherchait à faire adopter la fluoration et n’a réussi qu’en 1989. Aujourd’hui, changement de cap. La fluoration, c’est terminé.
    J’ignore s’il y a un texte écrit sur le sujet, mais il faudrait chercher.

  8. David V.

    Merci Claudius, tu m’as devancé en attirant mon attention sur cet article en français de Radio-Can. Je savais la bonne nouvelle depuis hier soir.

    Remarque aussi qu’ils font chier ces cons de Radio-Can : à la fin de leurs articles sur la fluoration, ils mettent toujours comme recommandation pour « en savoir plus », leur foutu lien « La fluoration un débat qui perdure », qui est un ramassis de désinfo particulièrement néfaste.

    On critique beaucoup la désinfo du Ministère, de la DSP et des dentistes, mais la désinfo de Radio-Can en matière de fluoration est particulièrement maligne. Ce qui n’empêche pas qu’un de leurs journalistes publie un jour des données qui contredisent le statu quo par rapport à la fluoration…

  9. David V.

    Victoire inattendue à Verchères qui met fin à la fluoration de son eau potable!

    http://www.qve.qc.ca/afq/Articles/vercheres-fin.htm

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s