BP, les médias et Obama mentent: impossible de colmater le volcan de pétrole

Par définition, les corporations sont des entités sans conscience. Elles ne connaissent pas de frontières, pas plus que les désastres qu’elles engendrent régulièrement. Les nouvelles images satellites montrent que la marée noire de BP atteint maintenant les côtes du Mexique, proche du Yucatan et de Cancun en plus de se propager vers la côte ouest des États-Unis. Ceci est désormais une crise internationale.

Tel que vu dans la série d’article concernant cette catastrophe pétrolière (réf.: 1,2,3,4), il est clair que BP et le gouvernement américain tentent de dissimuler l’ampleur réelle de la situation dans le golfe du Mexique. L’administration Obama fait face à des élections de mi-mandat en novembre et doit faire oublier cette crise environnementale ainsi que leur incapacité à faire le ménage dans le département qui gère les licences d’exploitation de pétrole, le Minerals Management Service, qui au lieu d’inspecter les plateformes de pétrole, préférait voir ses employés s’échanger des liens de sites pornographiques sur Internet, consommer de la drogue et faire la fête sur le bras des compagnies pétrolière. Selon le rapport remis par l’inspecteur général du Département de l’intérieur, les enquêtes ont révélé une culture où l’acceptation des cadeaux de la part des compagnies pétrolières était répandue.

La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) amasse une grande quantité de données brutes qui pourraient aider le public et les scientifiques à mieux comprendre l’étendue des dommages causés par la fuite massive de pétrole dans le golfe du Mexique, mais ne les partage pas facilement. Ces données pourraient être explosives spécialement durant cette année électorale aux États-Unis.

De son côté, British Petroleum (BP) a tout intérêt à limiter l’étendue des dégâts ainsi que la perception du public dans la perspective de limiter les poursuites judiciaires en dommages et intérêts à venir. Il est grandement question de perception, car il y semble y avoir toute une différence entre ce qu’on pense qui se déroule dans le golfe du Mexique et la situation réelle. BP va jusqu’à payer des universités et des scientifiques dans la région du golfe pour acheter leur silence. Cette semaine, BP, le gouvernement américain et les médias voudraient bien croire que leur dernière tentative de colmater le geyser de pétrole avec un nouveau couvercle ait réussi et de faire avaler au public leur propagande selon laquelle l’énorme fuite serait définitivement une chose du passé.

En réalité, le couvercle du puits du Deepwater Horizon a pour fonction de faire paraitre le problème comme étant réglé, mais ce n’est pas le cas. La fuite n’a pas été arrêtée, elle n’a simplement qu’été déplacée. Ce stratagème sert Obama dans cette période pré-électorale qui risque de couter cher aux Démocrates et BP peut limiter les poursuites judiciaires qui pourraient aller jusqu’à $4300 par baril de pétrole déversé dans le golfe sous le Clean Water Act. Selon Cavnar, un expert dans le domaine,  » alors qu’ils ont tout intérêt à boucher le puits de pétrole, BP a aussi tout intérêt à ne pas capturer 100% de ce pétrole jusqu’à  ce que cela soit fait. Aussitôt qu’ils captureront la totalité de la fuite, alors un réel, mesurable chiffre sera devant le public et c’est la dernière chose que BP veut, puisque ce chiffre sera ensuite utilisé pour extrapoler les dommages environnementaux et par conséquent, le montant d’amendes par baril de pétrole qui leur seront imposés, ce qui va sûrement se monter à des milliards de dollars « .

Les deux experts gouvernementaux de la Commission nationale sur BP ont révélé qu’entre 1,6 et 3,2 milliards litres de pétrole ont été déversés dans le golfe depuis la fin avril, l’équivalent de 10 et 20 millions de barils de pétrole. Et selon certains géologues, il n’est pas certain que le réservoir du Macondo puisse se vider rapidement. La quantité de pétrole qu’il renferme pourrait être de beaucoup supérieure aux premières estimations et d’autres ont comparé la taille du réservoir au Mont Everest. C’est une des raisons principales pour laquelle BP utilise le dispersant chimique et toxique Corexit – cacher le pétrole sous la surface pour qu’il ne soit pas possible de calculer ces quantités astronomiques. Peut importe que ces dispersants soient toxiques pour les humains et la vie sauvage. L’équivalent d’un million de barils de dispersants ont été utilisés par BP jusqu’à maintenant, un record historique. En fait, il y a tellement de dispersants chimiques que même le super collecteur de pétrole qui avait été récemment mis en service en est rendu inutilisable puisque ce pétrole est dispersé et trop difficile à collecter.

Alors pourquoi est-ce que le problème n’a t-il pas été réglé par le nouveau couvercle de BP, tel que paradé partout dans les médias? Parce que nous savons déjà depuis le mois de mai et juin que le puits est endommagé à plusieurs endroits sous le niveau du fond de l’océan et que le pétrole et le méthane s’échappent même d’un peu partout du fond de l’océan et non pas seulement que de l’embouchure supérieure du puits du Deepwater. Cela fut révélé par le sénateur Bill Nelson sur MSNBC le 7 juin 2010, par le Congressiste Markey le 23 juin 2010 qui lui, discutait de l’intégrité remise en question du puits ainsi que le silence que BP et le gouvernement impose au Congrès à ce sujet, interdisant de rendre public ces informations.

Le puits est loin d’avoir été colmaté et les opérations de nettoyage et de récupération du pétrole vont s’étendre pendant tout l’automne. Des ingénieurs suivant la situation du puits endommagé ont détecté des fuites de pétrole et de méthane à travers les strates du fond de l’océan, rendant ainsi impossible la mission de fermer définitivement le puits avec un couvercle seulement. Les tests de pression et d’intégrité du puits ne sont pas concluants et le drillage des deux puits de secours a été interrompu parce que les choses ne vont pas comme prévu, évidemment.

C’est que le puits présente des points faibles à 3000 et 6000 mètres de fond et une autre fuite à une certaine distance du puits existe depuis quelques temps déjà.

Il est donc finalement impossible de colmater ce volcan de pétrole. Pire, en y ajoutant un couvercle sur le dessus du puits, le risque est grand que le méthane et le pétrole commencent à s’accumuler sous pression dans une poche à quelques centaines de mètres sous le fond de l’océan, formant ainsi une géante bulle qui pourrait éventuellement exploser, causant un massif déversement instantané dans le golfe. Cela s’était en quelque sorte produit lors de la première tentative de colmater le sommet du puits, alors que les boues de drillage s’étaient ramassées dans la formation géologique entourant le puits. Cette nouvelle tentative de colmater le puits à l’aide d’un couvercle ne fait donc aucun sens et ne constitue en aucune sorte une solution permanente.

Et ce méthane qui s’échappe tout autour du puits risque de poser de sérieux problèmes. Un expert de l’industrie du pétrole, Rob Cavner, qui a déjà expliqué qu’il y a des dommages dans le puits de pétrole sous le fond océanique et que BP doit laisser le déversement de pétrole continuent à jaillir pour éviter que d’autres dommages dans le puits soient causés jusqu’à ce que la pression puisse amoindrie par les deux puits de secours, a déclaré qu’il craint que le test d’intégrité pourrait endommager davantage et même faire exploser le puits en entier. Des scientifiques sont inquiets des niveaux de méthane qui atteignent de dangereux sommets pouvant tuer des millions de personnes. Ce ne serait pas une première, puisque qu’il est possible qu’une des pires extinctions que la Terre a vécu il y a 251 millions d’années ait été causé par une énorme explosion de méthane provenant d’éruptions provenant des profondeurs des océans, selon des géologues américains.

À suivre…

François Marginean

33 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

33 réponses à “BP, les médias et Obama mentent: impossible de colmater le volcan de pétrole

  1. Alain B.

    effectivement ils nous mentent et je m’interroge à l’effet que Matt Simmons nous le fait savoir depuis un bon bout de temps, lui qui fut très près de G.W.B et D.Cheney et l’industrie pétrolière.
    Qu’a-t-il à gagner de cette dénonciation ?

  2. iota

    citation : Selon Cavnar, un expert dans le domaine, » alors qu’ils ont tout intérêt à boucher le puits de pétrole, BP a aussi tout intérêt à ne pas capturer 100% de ce pétrole jusqu’à ce que cela soit fait. Aussitôt qu’ils captureront la totalité de la fuite, alors un réel, mesurable chiffre sera devant le public et c’est la dernière chose que BP veut, puisque ce chiffre sera ensuite utilisé pour extrapoler les dommages environnementaux et par conséquent, le montant d’amendes par baril de pétrole qui leur seront imposés, ce qui va sûrement se monter à des milliards de dollars «

    D’accord que BP cache du mieux qu’il peut la réalité en sous-estimant de façon éhonté la quantité de pétrole déversé, ne mets que des belles photos sur son site, poursuit les préposés aux nettoyage s’ils veulent mettre un masque, empêche l’accès aux médias, utilise des dispersants… etc. Mais le raisonnement de Cavnar ne tient pas la route à mon avis. C’est un peu enfantin de croire que BP ne veut pas donner de chiffres pour ne pas faire face aux tribunaux. Ils ont déjà payé 4 milliards à ce que je sache et vont payer jusqu’à ce que la fuite soit définitivement réglé. Ils ne peuvent reporter le problème sans cesse en pensant s’échapper, il n’y a pas de fuite possible 😉 S’ils attendent trop longtemps, ils feront tout simplement faillite. De toute façon, les dirigeants ne seront jamais poursuivi personnellement. Ils ont fait déjà tellement d’argent qu’ils pourraient prendre tout de suite leur retraite sans problème.

  3. Pingback: BP, les médias et Obama mentent: impossible de colmater le volcan de pétrole

  4. Pingback: BP, les médias et Obama mentent: impossible de colmater le volcan de pétrole

  5. Pingback: BP, les médias et Obama mentent : impossible de colmater le volcan de pétrole « MecanoBlog

  6. auroreboreale

    La valse en trois temps, voici ce qui est en train d’arriver avec ce plan qui selon moi est d’une spécialité du Nouvel Ordre Mondial bien servi pour faire réduire la populace, en fait c’était annoncé sur le Georgia Guidestone, tiens c’est comme bizarre que ce monument semble avoir un lien avec un certain eugénisme puisque on ne veut pas que la population dépasse les 500,ooo,ooo d’âmes…

    Le premier temps consiste à nous faire croire que BP est en mesure de maîtriser la situation en étant aidé par Obama et sa clique. Pas un journaliste n’est en mesure d’approcher le site et encore moins d’en rapporter ce qui s’y passe et les personnes vivant le long de la côte non plus sous peines assez coûteuses.On nous fait croire qu »ils seront capable de recolmater la fuite après la Xième tentative coudonc faut-il être cave ou avoir un loup sur les yeux pour dormir pour ne pas se poser de questions?
    Quelles questions? Ah oui et ils vont fabriquer un vaccin au cas pour nous protéger de notre système immunitaire qui en mangera un coup. Et puis Big Pharma va être bien contente elle a$$surera encore les foufounes de leurs dirigeants.

    Ben ché po pt’ête ben que queq’un va allumer là!

    Deuxième temps; on est pas pressé, on disperse des dissolvants encore plus toxiques que le pétrole brut, on nous dit que c’est pas dangereux, la mer se meurt avec sa faune et sa flore et bientôt ses habitants qui manifesteront des signes graves de maladies auto-immunes et des cancers si ce n’est pas le cas présentement.On ne veut pas que les gens paniquent!Le prix du pétrole va monter comme une fusée dans l’espace et on va encore payer. On laisse faire ce désastre encore quelques mois et on dira aux habitants qu’ils doivent quitter leurs maisons et terrains car trop contaminés et dangereux maintenant. Les gens partiront car ils auront perdu santé, maison et plus encore pour une poignée de dollars.
    Troisième temps; lorsque les gens seront déportés avec leur balluchons, pour ceux qui auront survécu, les Banquier$ vont rama$$er ces beaux terrains pour une poignée de piastres et s’enrichiront d’avantage et pourront revendre ces beaux terrains que le Gouverne-et-ment leur auront décontaminés gratuitement et voilà qu’arriveront de nouveaux Banquier$ comme City Boy et ils règneront en Rois et Maîtres et le peuple dira que c’est normal puisque c’est inscrit dans leur ADN d’être cons, de ne pas être capable de se faire entendre pour se défendre.
    Tous les médias en feront leur chou gras et nous serons bien contents d’être si bien informés sic!
    Nous verrons festoyer Banquiers et Gouvernements ensemble et valserons ensemble comme depuis toujours ces pleutres que le peuple fait élire.
    Des fois j’aimerais me réveiller et me dire que ce n’est juste qu’un mauvais rêve et que je lis trop les journeaux et que j’écoute trop bien les nouvelles.

  7. Pingback: BP, les médias et Obama mentent: impossible de colmater le volcan de pétrole

  8. iota

    @auroreboreale

    Sans nier l’eugénisme, je ne crois pas que la fuite à été fait délibérément pour réduire la population. Les toxines sont dans l’eau pour très longtemps et ne pourront jamais être décontaminés. C’est le plus grand écocide que la terre aura subit en aussi peu de temps par un geste humanitaire… Il me semble qu’il y a d’autres moyens pour réduire la population sans empoisonner notre terre et pénaliser toutes les formes de vie qui y existe.

  9. auroreboreale

    @ Iota
    Je crois qu’il faut se mettre à jour dans notre façcon de voir le déroulement de ce qui vient de se passer, je m’explique:
    Lorsque BP est venu s’installer dans le golfe il ne pensais qu’à une chose faire des $ous et rien de moins, le gouverne-et-ment des U$A sont leurs amis puisqu’ils touchent des redevences et se fichent éperdument de l’écologie et ceux qui ont voulu protéger l’environnement se sont fait virer ou ont démissionnés suite à un scandale monté de toute pièce pour la plupart. Ils n’ont pas voulu signer l’accord de Kyoto c’est pas pour rien.
    Pour le gouverne-et-ment c’est l’Argent qui compte et surtout pas la vie et la santé de leurs consitoyens, désolée mais c’est d’une évidence à en crever les yeux. Les Amoricains comme le dirait notre Elvis Gratton veulent remettre leur économie sur pied car ça fait un bail que ca va mal disons que sous la direction de Bush ils se sont payé la traite avec la Guerre inutile depuis le 11 septembre qui de plus est une arnaque habilement programmée par Bush et sa Bushitterie pour aller inverstir les puits de pétroles ailleurs que chez lui et Ben Laden était vraiment la meilleure preuve qu’il pouvait être le pire ennemi avec la al quaida.
    Disons que les puits de pétrole de BP n’ont jamais été à la norme verte car ça faisait un bout que la maintenance de leurs équipements laissait à désirer mais puisque leur pétrole leur embrouille la vision et qu’ils ne veulent que faire des sous pose-toi la qustion suivante: Qui est derrière BP? Les Banques Anglaises qui sont depuis quelques sciècles les plus Rapace$ pour ne pas dure les plus Requin$ de la haute finance.
    Lorsque ça va mal partout dans le monde que se soit au niveau santé, écologie ou monétaire ces Banquiers sont les premiers à empocher l’argent que les contrubuables débourses à même les taxes prise dans le fond des poches après qu’on aie refait un nouveau budget.
    Croire qu’on nous veut du bien c’est comme de vouloir encore croire au Père Noel, Geraint Anderson l’explique très bien dans son livre City Boy. Et au auter livre qui a été interdit en france mais accessible ici au Québec est Le livre Jaune no5 mérite d’être lu. Je ne dirai à personne de me croire je te dirai vérifie par toi-même et tire-en tes propres conclusions c’est ce que moi j’ai fait et pour avoir étudié en sciences agro-aliementaire et puis en soins infirmiers je peux te dire qu’on ne veut surtout pas que l’on soit en santé car la maladie est une bonne vache à lait pour Big Pharma qui est géré par des docteurs qui sont toujours en conflit d’intérêts. Mais bon je ne suis pas ici pour faire le procès du sytème de la santé je le ferai peut-être un peu plus tard.
    je peux cependant te dire que les compagnies pétrolières et tooutes les compagnies les plus polluantes on TOUTES des passe droit, ils passent pardessus des normes environnementales, de salubrité et de santé et ce n’est pas moi qui l’a inventé c’est un triste fait. Lorsqu’il arrive des tragédies majeures ces compagnies on des sentences bombons comme pénalités et lorsqu’un producteur agroalimentaire veut virer au biologique il se fait tirer la pipe aux quatre vents avec des règlements qui les étouffent tellement que la majorité abandonnent car non soutenu par le gouverne-et-ment.
    Si tu arrives au grouverne-et-ment avec un projet pétrolier ils t’attendent les bras ouverts et t’ouvrent toutes les portes pour que ton projet se réalise quitte à passer pardessus les lois environnementales car de toute évidence tu seras choyé car tu participeras au money maker des Banquiers et pour eux ton projet c’est du de$$ert payant. Le ventre affamé n’a point d’oreilles est le proverbe des banquiers.Les Banquiers sont derrière Bp et pendant que les gens perdent santé, travail et écologie que fait BP? Il essaient de pomper un peu de crédibilité en nous faisant croire qu’ils contrôlent la situation et moi je ne les cois pas, on reconnaît l’arbre à ses fruits et ils sont très riches et très oisifs.

  10. Pingback: BP les médias et Obama mentent: impossible de colmater le volcan de pétrole « Realinfos

  11. Johan

    Excellent article !!! Avec beaucoup de références utiles!!!

    Je l’ai retrouvé là:

    http://www.internationalnews.fr/article-la-mega-maree-noire-de-bp-a-desormais-une-dimension-internationale-54336967.html

    Il y a aussi un dossier ici (plus de 80 articles et vidéos):
    http://www.internationalnews.fr/article-dossier-marees-noires-oil-spill-dossier-on-in-50269

  12. Appel à la mobilisation générale.
    L’élite de la franc-maçonnerie s’apprête à déclencher l’ultime phase menant au nouvel ordre mondial et à l’instauration d’une gouvernance mondiale dictatoriale.
    Cette phase sera comprise dans une fourchette allant du second semestre 2010, (à compter du 1 er juillet correspondant à la présidence belge européenne) au second semestre 2011 ( jusqu’au 30 novembre correspondant au tout numérique, à la fin de la présidence française au G20, à la nouvelle présidence à la banque centrale européenne).
    Mesdames, Messieurs les Officiers, cette phase comprendra la destruction de l’actuel système financier et monétaire international menant à une situation de banqueroute universelle, une intervention militaire en Iran : prélude au déclenchement du 3 è conflit international entraînant la guerre civile et famine européenne, l’activation du plan de réduction drastique de la population via une pandémie virulente, l’activation du projet « bluebeam ».
    En d’autres termes, cette période comprise entre le second semestre 2010 et le second semestre 2011 sera l’une, sinon la pire de l’Histoire de l’Humanité.
    En conséquence, mesdames, messieurs les Officiers, prenez les décisions qui s’imposent dans l’intérêt Supérieur de l’Etat-nation et surtout des Peuples.
    N.B. : Et ce n’est évidemment pas un hasard si l’on enregistre une instrumentalisation et un tapage médiatique par-rapport à 2012 : objectif : focaliser l’intérêt de millions de personnes sur cette année de telle manière à ce que l’élite de la franc-maçonnerie puisse réaliser les dernières opérations menant au nouvel ordre mondial avant cette année, d’où les chiffres clés 09 (2009, au printemps, le nouvel ordre mondial fut médiatiquement et officiellement annoncé) et 11 (2011).

    Dans le cadre du nouvel ordre mondial, effondrement intégral de l’actuel système financier international (2 opérations de diversion envisagées, iran et « big one » en californie), réalités du complot au régiment de carcassonne en date du 29 juin 2008,….

    pas de seisme????

    Golf du Mexique:Le méthane et ses conséquences.

    Des preuves perturbantes démontrent que quelque chose d’effrayant se passe dans les profondeurs des eaux du Golfe du Mexique — quelque chose de bien pire que la fuite de pétrole de BP. Des avertissements ont été donnés il y a un an avant le sinistre de Deepwater Horizon disant, que la région des fonds marins, choisie par les géologues BP pouvait être instable, ou pire, intrinsèquement dangereuse.
    Qu’est-ce qui rend cet emplacement que Transocean a choisi potentiellement beaucoup plus risqué que d’autres gisements pétroliers potentiels situés dans d’autres régions du Golfe ? Cela peut se résumer en deux mots : GAZ DE METHANE.
    Le même méthane qui rend les opérations des mines de charbon dangereuses et qui conduit à des accidents miniers horribles dans les profondeurs de la terre, peut également présenter un niveau élevé de danger à certaines entreprises d’exploration pétrolière.
    L’emplacement de forage de Deepwater Horizon a été critiqué.
    Il y a plus de 12 mois que certains géologues ont tiré la sonnette d’alarme que la tour de forage de Deepwater Horizon pourrait avoir été érigée directement sur un immense réservoir souterrain de méthane. Depuis plusieurs années il y a des documents qui indiquent que la formation géologique souterraine peut contenir la présence d’un dépôt de méthane énorme.
    Personne d’autre que l’ingénieur qui a aidé à diriger l’équipe pour éteindre les incendies du pétrole du Golfe allumés par Saddam Hussein (*) pour ralentir l’avance des troupes américaines a déclaré qu’un immense lac souterrain de méthane — compressé par une pression de 100 000 livres par pouce carré (psi) — pourrait se libérer par l’effort de forage de BP pour obtenir le gisement de pétrole.
    La technologie d’ingénierie actuelle ne peut pas contenir du gaz qui se trouve sous une pression allant jusqu’à 100.000 psi.
    Selon des estimations de certains géologues le méthane pourrait être une bulle massive, toxique et explosive de 15 à 20 miles, emprisonnée depuis des éons sous le fond de la mer du Golfe. À leur avis, la destruction explosive de la tête de forage de Deepwater Horizon était un accident qui attendait de se produire.
    Encore que la catastrophe qui a suivie après la perte de la plate-forme pourrait être insignifiante en comparaison du désastre apocalyptique qui pourrait survenir.
    Une catastrophe à cascades.
    Selon des géologues inquiets, les premiers signes que le méthane pourrait pousser son chemin à travers le fond de l’océan seraient des fissures ou des fêlures qui apparaissent sur le fond de l’océan près de la tête de forage endommagée.
    Des preuves de fissures s’ouvrant sous les fonds marins ont été capturées par les robots submersibles travaillant à la réparation et à contenir la rupture du puits de forage. Des plus petits panaches de gaz, indépendants sont apparus également en dehors du rayon de la proximité autour du trou de forage lui-même.
    Selon certains experts géologiques, les opérations de BP ont mis en mouvement une série d’événements qui pourraient être irréversibles. Étape par étape, l’équipe a commis une erreur après l’autre.
    Les membres du Congrès Henry Waxman, D-CA et Bart Stupak, D-MI, ont envoyé ne lettre au CEO de BP Tony Hayward où ils ont identifié 5 erreurs pendant la période qui a abouti à l’explosion.
    Waxman, le président de l’équipe d’énergie du Congrès et Stupak, le responsable du sous-comité de la surveillance et des investigations ont dit: “La caractéristique commune de ces cinq décisions est qu’ils ont fait un compromis entre les coûts et la sécurité du forage”.
    Les deux Représentants ont également indiqué dans la lettre de 14 pages à Hayward que « Il apparaît que BP ait pris l’une après l’autre, des décisions qui ont augmenté le risque d’une explosion pour économiser à la société du temps et des frais. »
    Certains initiés qui enquêtent sur la catastrophe en cours l’ont qualifiée « d’un parfait enchaînement de catastrophes », la tête de forage explose au fond de la mer catapultant un flux de boue, de pétrole et de gaz vers la surface à la vitesse du son.
    En décrivant les événements — qui se sont passés en quelques secondes — ils ont noté qu’immédiatement après la rupture, les tuyaux de forage du boîtier ont explosé en exposant une ligne droite de 8 miles (12km) de profondeur d’où le gaz sous pression a pu s’échapper. Le résultat était de la cavitation, une variation de pression irrégulière parfois expérimenté par des bateaux de plongées profondes comme des sous-marins nucléaires. Cette cavitation a créé une bulle supersonique de méthane explosif qui a abouti à une explosion supersonique tuant 11 hommes et qui a détruit complètement la plate-forme de forage.
    Mort provenant des profondeurs.
    Avec la preuve émergente de fissures, la crainte sourde est maintenant que la bulle de méthane fasse éclater les fonds marins et explose dans les eaux du Golfe. Si la bulle s’échappe, chaque navire, chaque puits et structure de forage au sein de la région de la bulle coulera instantanément. Tous les travailleurs, ingénieurs, personnel de la garde côtière et les biologistes marins mesurant l’avance des panaches d’huile périront instantanément.
    Aussi horrible que cela soit, ce qui suivra est un événement si potentiellement horrible qu’il équivaudra dans sa fureur au tsunami indonésien qui a tué plus de 600 000 personnes, ou la destruction de Pompéi par le Vésuve.
    La catastrophe ultime du Golfe, toutefois, fera même pâlir ces horreurs historiques en comparaison. Si cette énorme bulle de méthane traverse les fonds marins, cela surviendra avec une fureur explosive semblable à celle rencontrée lors de l’éruption du Mont Saint Hélène dans le Nord-Ouest du Pacifique. Un jet de gaz sera propulsé vers le haut à travers des kilomètres d’anciennes roches sédimentaires— couche après couche — traversant le réservoir de pétrole. Elle explosera vers le haut, propulsée par 50 tonnes psi, se frayant un chemin à travers les fissures et les fêlures des fonds sous-marins compromis et disloquera des kilomètres de fonds d’océan par une seule explosion titanesque.
    Le nuage de gaz méthane naissant fera surface, tuant tout ce qu’il touchera et mettra en marche un tsunami supersonique avec une vague qui voyagera quelque part entre les 600 et les 900 km à l’heure.
    Alors que l’ensemble des côtes du Golfe sont vulnérables, l’Etat le plus exposé à la fureur d’une vague supersonique d’une hauteur de 45 à 60 mètres ou plus sera la Floride. L’Etat « Ensoleillé » se trouve en moyenne à environ 30 mètres au-dessus du niveau de la mer avec une grande partie de sa côte, de ses plaines et de ses marécages à une élévation de zéro.
    Un tsunami supersonique balaierait littéralement tout à partir de Miami jusqu’à Panhandle en quelques minutes. Les pertes de vies humaines seraient pratiquement instantanées et mesurées par millions. Bien entendu les États du Texas, la Louisiane, le Mississippi, l’Alabama et la région du Sud de la Géorgie : un État sans littoral du Golfe — pourraient également rencontrer des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de victimes.
    Les pertes de propriétés sont pratiquement incalculables et les jours de positionnement des États-Unis comme superpuissance de la planète seraient littéralement balayés dans un flash… de détonation de méthane.

    Source de cet article: http://www.helium.com

    Url de cet article: http://www.internationalnews.fr/art

    Je ne pense pas me tromper en disant que les films catastrophes ne sont pas anodins et qu’ils montrent avec une certaine réalité ce qui pourrait se passer là-bas et ce n’est pas trés réjouissant!

  13. Corvalan Susana

    Bonjour, Je voudrais savoir, est-ce qu’en cas de Tsunami, cela risque de toucher les côtes françaises? Merci de votre réponse

    Cordialement
    Susana Corvalan

  14. Pingback: BP et les médias mentent… « LA VIDURE

  15. al choq

    en ce 4 aout 2010,,,,,,,fraudrait ravaler nos paroles pour un temps .

  16. delpech michele

    Si on veut réduire la population humaine, on se fait ligaturer les trompes. Un point c’est tout. Il serait temps d’y songer car il n’a pas été prouvé que notre surpopulation ait engendré un surcroit de conscience chez notre espèce.

  17. Aimé Laliberté

    Matt Simmons (voir la vidéo d’Alain B ci-dessus) est décédé.

  18. Alain B.

    @Aimé,
    Bonjour Aimé,
    Comme tu as put le constater, la dénonciation peut entrainer de lourde conséquence.C’est pour cette raison que j’y avait écrit quel en était le gain de cette dénonciation.
    Peut-être est-il mort de cause naturelle, mais permet moi d’en douter.
    C’est tout comme le journaliste qui a demander a Bush et Kelly, « ce que les skull and bones emmenait de bon pour les americains » et hop crise cardiaque lui aussi,Bill Cooper etc..
    Mais ce que je trouve très surprenant ce sont des gens comme Alex Jones qui eux ne leurs arrive rien, à vrai dire ce n’est pas surprenant pour moi, j’en ai ma propre opinion.
    Autre sujet,
    Je lis les commentaires et je fut surpris de savoir que tu es agnostique, je croyais que ta foi était bien fondé sur l’Esprit de la Parole (Jésus) et que toute parole des Saintes Écritures est non sans effet, je ne te juge pas je fut simplement surpris.
    Je t’annonce que j’ai eu mon baptême par immersion le week-end passé après 15 années à être formé par cette Parole et ce fut une journée magnifique.
    À bientôt.

  19. Aimé Laliberté

    Alain B.,

    J’ai lu que Kevin pensait que j’étais agnostique. Je n’ai jamais su ce que ce terme voulait dire précisément et je ne croyais pas utile de débattre ce point. Il peut penser ce qu’il veut, je sais qui je suis.

  20. Pingback: L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté « Les 7 du Québec

  21. Pingback: L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté

  22. Pingback: L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté | Comprendre le Monde | Amérique

  23. Pingback: L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté « Quand le matérialisme s'en mêle…

  24. Pingback: L’incroyable arnaque de BP : le puits (B) qui n’a jamais été colmaté | La Nemesis du Nouvel Ordre Mondial

  25. Pingback: Houdini battu ! – BP et la grande illusion du puits B qui n’a jamais été colmaté

  26. Pingback: BP:la derniére perle avec preuves à l’appui:ils ont menti!!! « Realinfos

  27. Pingback: BP:la derniére perle avec preuves à l’appui:ils ont menti!!!

  28. Pingback: L’incroyable arnaque de BP – 2e partie: les multiples puits, conséquences océaniques et climatiques « Les 7 du Québec

  29. Pingback: L’incroyable arnaque de BP – 2e partie: les multiples puits, conséquences océaniques et climatiques

  30. Pingback: BP, nous colorons votre monde ! | N.O.M : LA Vème COLONNE

  31. Pingback: Golfe du Mexique, c’est reparti pour un tour!!! « les moutons enragés

  32. Pingback: L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté ??? « Sortir du chaos et de l'illusion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s