Archives quotidiennes : 19 septembre 2010

Journalisme-citoyen: Centpapiers va vous payer

Depuis que Les 7 du Québec ont pris charge de CentPapiers en avril dernier, des changements  y ont été apportés qui ne sont que le prélude de ceux plus fondamentaux qui suivront.  Pourquoi parler de soi quand il y a tant d’autres sujets à traiter ? Parce que nouer ses lacets est trivial, mais qu’il vaut mieux prendre le temps de le faire avant d’entreprendre une dure escalade. Nous avons une bonne nouvelle à annoncer et un appel à lancer. Nous croyons légitime de le faire ici.

La bonne nouvelle, c’est que nous entendons désormais rémunérer tous les auteurs des textes publiés sur CentPapiers, au prorata des visites que leurs textes auront reçues, en leur distribuant 50% des revenus publicitaires que nous recueillerons. Dès le 1er octobre prochain, si la technique suit, chaque auteur pourra voir sur son compte le nombre de visiteurs uniques que ses textes ont reçus.

Trimestriellement, une simple règle de trois permettra de déterminer la redevance qui reviendra à chacun, égale au pourcentage du montant parfaitement transparent de nos recettes publicitaires correspondant au nombre de ses visites sur les visites totales reçues par tous les articles. Le montant dû sera viré à l’auteur, les frais de virement à sa charge,  le 30e jour du mois où il en fera la demande. Eh voila !   L’appel, c’est que vous veniez en grand nombre…

Venez. C’est important. Il est probable que vous receviez peu, mais n’est-ce pas un heureux changement, déjà, qu’on vous offre un peu d’argent pour parler, alors que le Système  vous en demande toujours tellement en vous enjoignant de ne rien dire ?

Il est improbable que cet argent que vous toucherez vous enrichisse… moins pour l’instant.  Vous toucherez plus quand les revenus publicitaires augmenteront, soit que le nombre des visites augmentent, soit que nous obtenions de meilleures conditions, ce qui ne sera possible que quand le nombre des visiteurs aura bien augmenté.

Venez. On ne vous enrichira pas, mais vous aurez en main la preuve tangible que ce que vous avez écrit est littéralement APPRÉCIÉ.  C’est important. Comme est important le fait que vous participiez à l’essor du journalisme-citoyen, car l’Internet est le seul outil qui nous reste pour construire une vraie démocratie et, quand on pense à la structuration du journalisme citoyen, c’est l’orientation de l’Internet même qui est en jeu.

Pourquoi est-ce si important. Parce que nous voyons tous que l’Internet est à devenir une base d’information factuelle de plus en plus exhaustive, mais qui n’est pas liée à une fonction d’interprétation des évènements et des faits qui reflète la multiplicité de points de vue et des intérêts de la population.

L’Internet est à devenir un outil de publicité, n’ayant d’autre but que de faciliter le fonctionnement d’une société  de consommation. Un outil de publicité couplé, bien sûr, à un  autre outil, de propagande politique celui-là, pour asséner inlassablement le message que cette société de consommation et d’exploitation du cheptel que nous sommes devenus est la seule société possible.

La multiplicité des opinions et des intérêts qui constituent une société est déjà occultée par les médias traditionnels et elle le sera de plus en plus, à mesure que se poursuit leur concentration entre les mains de groupes financiers tous reliés au pouvoir. Tous partie prenante du pouvoir, même s’ils semblent s’y opposer, car c’est des tractations entre ces factions que naît le consensus qui devient la pensée unique qui nous est imposée.  Une pensée composite, inefficace pour gouverner, seule bonne à permettre l’exploitation des faibles par les forts.

Tous les médias sont indissolublement liés au pouvoir qui résulte de ce consensus bâtard, puisque, dans la pseudo démocratie que l’on a mise en place, TOUT repose sur cette manipulation constante par les médias d’un pensée populaire parfaitement malléable, dont une corruption omniprésente et habilement utilisée suffit ensuite à aplanir les aspérités. Les médias sont toujours avec le pouvoir, car le vrai pouvoir n’est jamais que  quiconque contrôle les médias et la Banque.

Le journalisme-citoyen, c’est l’ultime recours que vous, moi et Quidam Lambda avons pour communiquer ce que nous savons et exprimer ce que nous ressentons.  C’est uniquement désormais par le journalisme-citoyen que la multiplicité des opinions de la population sera accessible.  Seule la large diffusion de toutes ces opinions permettra que les besoins et les désirs de tous soient connus et que les droits de tous soient respectés.

Le journalisme-citoyen est encore un projet. Ce sera une réalité quand TOUT LE MONDE pourra écrire sans censure tout ce que la loi permet d’écrire. CentPapiers s’est engagé dans cette voie et est à se doter des outils techniques pour le faire et en gérer les difficultés.  Inscrivez vous et parlez.  L’important n’est pas votre discours, mais que vous preniez la parole.  Et les quelques écus que vous recevrez pour vous être exprimés seront le symbole de votre refus d’une société où vous devez toujours payer et vous taire

Pierre JC Allard

4 Commentaires

Classé dans Actualité, Pierre JC Allard