« Il y avait grande pitié au Royaume du Web »

N’y a-t-il pas un nombrilisme aigu a parler des petites problèmes de l’Internet, quand 3 millions de Français descendent maintenant  aux trois jours dans la rue pour exiger du gouvernement le retrait d’une mesure a laquelle il s’est tant compromis qu’on voit mal comment il pourrait obtempérer sans que sa démission suive ?    Tout dépend de la lucidité avec laquelle un journal citoyen voit son rôle.

Ce n’est ni la mission, ni même le droit légitime d’un journal canadien de s’immiscer dans la politique intérieure de la France. Nous informons sur le grand tohu-bohu auquel donne lieu en France la législation sur les retraites, mais il ne nous appartient pas de prendre parti sur cette question. Sur le droit sacré à l’information, OUI.

Sur ce droit sacré, oui, car toute censure est contagieuse. Elle ne respecte pas les frontières. Et si des médias proches du pouvoir en France nous disent qu’il y avait  800 000 manifestants hier alors que d’autres parlent de 3 500 000 , il est évident qu’on est largement sorti des marges d’estimation  d’une reportage de bonne foi.  Les médias traditionnels MENTENT.

Où le Français va-t-il obtenir une information honnête ?  Il est clair, aujourd’hui que seul l’Internet peut la lui fournir. La presse citoyenne  – des Français qui parlent à des Français, mais aussi des nouvelles de partout qui convergent vers la France – c’est bien là le seul espoir d’une transparence dans la nouvelle.  Ce que montrent et ce qu’occultent les grands blogues et les medias citoyens  qui gagnent en popularité revêt donc une importance capitale pour la démocratie.. Peut-on leur faire confiance ?

A priori, c’est Quidam Lambda qui s’exprime dans Rue 89 ou Agoravox.. On peut donc penser qu’il va errer à l’occasion, mais qu’il ne cherchera  pas à manipuler l’opinion publique.  Monsieur Tout-le-monde a ses intérêts propres, bien sûr, mais bien circonscrits.   Ce qu’il dit spontanément, n’est pas vicié par un biais systémique et ce que lui et les autres comme lui disent peut donc vraiment renseigner la population. Le salut est là. À moins que…

À moins que ce que les Lambdas veulent dire ne soit épuré. Censuré. Tamisé.  À moins que l’on n’en enlève tout ce qui ne colle pas avec la vision bien-pensante.  Or, ne soyons pas naïfs, bien-pensance ici n’est pas synonyme de vertu, mais consiste en ce qui apporte de l’eau au petit moulin de ceux qui épurent, censurent, tamisent, comme au grands moulins de ceux qui les soutiennent et au barrage en amont du pouvoir  politique par la grâce duquel ils peuvent vivre.

Les médias citoyens qui peuvent diffuser une information impartiale – et qui sont donc les dernier rempart de la démocratie –  devraient être au dessus de tout soupçon. Le sont-ils  ? Donnent-il bonne et juste raison de croire qu’ils sont eux-mêmes impartiaux  et publient, selon la fameuse devise du New York Times,  « All the news that’s fit to print » … Ou doit-on craindre que leurs amitiés politiques où leurs intérêts corporatifs  puissent les motiver au détriment de leur mission d’informer ? Il; ne faudrait pas perdre une occasion de le vérifier.

C’est une question qu’on ne peut balayer du revers de la main. Il serait important que les médias citoyens donnent des preuves indiscutables de leur loyauté à leur mission  et de leur franchise envers leurs lecteurs. Car il n’est pas sans intérêt, pour celui qui manifeste aujourd’hui dans les rues, de savoir qu’il sera compté par des observateurs sans préjugés.

S’il ne l’est pas par ceux des médias traditionnels dont il a déjà fait son deuil, au moins devrait-il croire l’être par ceux des journaux citoyens…  Croire qu’il ne deviendra pas pour eux aussi  invisible, si sa présence gêne les propriétaires, les annonceurs ou les donateurs de ces journaux citoyens.

Pïerre JC Allard

7 Commentaires

Classé dans Actualité, Pierre JC Allard

7 réponses à “« Il y avait grande pitié au Royaume du Web »

  1. il est de plus en plus difficile de donner des informations ,sur internet les commentaires ne sont pas publiés ,pas de racisme? ni xénophobe,?ni anti ??? sauf libre-cours contre les Français surtout autochtones ,les français n’ont plus de liberté d’expression ,un mot ,une phrase et vous vous retrouvez devant les tribunaux ,les ?pas le droits de faire ?de dire ,le peuple est manipulé ,par les syndicats qui sont au service de la C I A depuis que le syndicaliste André Bergeron était payé par eux pour chasser le Générale De Gaulle ,aujourd’hui nous avons un agent de la C I A à la tête du Pays,
    la manipulation qui est orchestrée par le Gouvernement? les syndicats sont leurs toutous,pour les retraites 2 ans de plus à 30 heures par semaine ,5 semaines de congé ,Ceux qui ont commencé en 1958 , leur retraite à 60 ans en nombre d’heures ont travaillé 5 ans de plus ,
    Mais de demander que tous les salaires en indemnités soient imposable ,tous les élus/es touchent que des indemnités ,en France c’est une calamité en élus/es du Président qui ne paie pas un centime d’impôt ,Ministres ?? Sénateurs ?Députés/es 577 +Européens/es Conseillers Régionale Cantonale ,les Maires surtout des grandes villes ,et leurs conseillers ,évident les syndicalistes
    Trouvez-vous normal que des étudiants hurlent la retraite en ne sachant pas si à 25où 30 ans ils trouveront un job bien rémunéré,
    Nous n’avons plus aucune industrie Française ,plus de Patrimoine,plus de réserve d’OR et ces GOGOS battent le bitume pour 2 ans de boulot ,Combien sont au chômage à 40/ 50 ans Combien d’ agriculteurs ,pêcheurs ont tout perdus n’ont plus que la corde pour se pendre ,ils se sont battus pour tous ces malheureux ,
    les Français n’ont plus rien dans le citron ,comme le dit si bien un grand économiste Chinois(( les français aiment être des larbins)) je saute aussitôt pas le droit de le publier en France

  2. Jean-Marie De Serre

    Il y en a 2 autres peuples qui (ils croient les B.B.ou Brigite Bardot) aiment être des  » larbins  » ; c’est le Québec et toutes la côte est États-Unienne.

    Tant qu’à vos réserves d’or Françaises ‘ELLES’ sont encore toutes là. Fouille un peu mon homme , il y a une grand rue aux États-Unis , une en Angleterre et la principale est encore en France et beaucoup de Rabbit se promène dessus.
    J.M.D.S.

  3. Quentin

    Bonjour à vous,
    Je suis français – encore qu’à dire depuis trois ou quatre mois ça relève plus de l’insulte que du constat. – et diantre.
    Pire encore: Mon frère cadet est journaliste pour l’Agence France Presse. 😀

    Il a prit le temps de m’expliquer il y a deux semaines de ça pourquoi les chiffres fournis à la fois par les policiers et les syndicats sont déraisonnablement différents.

    Concernant le comptage de la police, la méthode varie selon que l’on soit de la DRCI – Anciennement les Renseignements Généraux soit – qui comptent encore « à la main », par rangée de dix ou de vingt selon la largeur du boulevard où ils s’installent à plusieurs avec un petit compteur en main.

    La police nationale elle mesure généralement un carré de 1 mètre par 1 mètre, puis reporte le nombre compté dedans sur la longueur du cortège.

    La différence se joue lors de la remise des rapports, au sein de la police, par ambition la plupart du temps, on remet des chiffres légèrement haussés à sa propre hiérarchie -> Des chiffres qui conviendront à la hiérarchie. Plus ils sont bas, moins le supérieur a honte de le remettre à son propre supérieur et ainsi de suite en remontant toute la chaine de commandement si bien qu’une fois en haut, à accumuler une petite retouche par çi, une retouche par là, le chiffre qui est publié officiellement par le gouvernement a fondu comme neige au soleil.

    Concernant les syndicats la logique est inverse, il y a de multiples cortèges, issus de syndicats ou de partis politiques différents qui cherchent à bander leurs muscles, ils grossissent leurs chiffres pour passer pour plus gros, plus influent, que le syndicat voisin ou que le parti voisin.

    Au milieu de tout ça, les journalistes et après eux, nous, les consommateurs, avons du mal à nous y retrouver.

    Selon l’orientation du journal qui publie la nouvelle, si elle est proche ou non du pouvoir tel « Le Figaro » pour ne citer que lui où « Le Point » en journaux qui assument leur position de droite. Où « Libération » qui assume sa position de gauche. On trouvera des informations partiales et choisies.

    L’Agence France Presse elle, ne fournit que des données et des articles bruts qui sont achetés par tous les journaux, c’est encore la source la plus objective: On a tout, sans le traitement de l’information partisan. Mais ses données coûtent cher, naturellement. :/

    Au milieu de tout ce bordel sans nom, le lecteur moyen, comme moi. Et bien il est bien heureux d’avoir un minimum d’esprit critique et d’avoir la possibilité de lire et de croiser les sources d’informations pour se faire sa propre opinion sur les mouvements de grève et les manifestations.
    Généralement on fait une grossière moyenne des deux sources, où dans le doute, on conserve le nombre des syndicats.

    Je vous dirais que le plus grave actuellement ce n’est pas le traitement partisan de l’information par les journaux, c’est que le gouvernement lui même ment.

    Je vous invite à lire les déclarations de nos ministres concernant cette pénurie d’essence qui n’existe pas en France actuellement mais pourtant dont énormément de témoignages de toutes régions de France confondues font écho depuis des jours par le biais de journaux trop curieux.

  4. sopadeajo

    Ce sont les syndicats et la gauche-grande-gueule-petits-faits qui mentent. Nous avons fait des études poussées réelles, chez nous, au sud de chez les pseudo-révolutionnaires françois. On fait grossir la grenouille, en espérant que le lendemain elle se réveillera boeuf; (le grand et absolu (et faux) lendemain).
    C´est Le Figaro qui a raison.
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/15/01016-20101015ARTFIG00633-comptage-des-manifestants-le-bluff-des-syndicats.php
    Mais les médias mentent beaucoup habituellement, c´est vrai.
    Par ailleurs il est fort triste de voir des manifesants de 15 ans se mobiliser pour travailler 2 ans de moins quand ils auront 50 ans de plus, alors que la durée moyenne de vie aura augmenté de 10 ans peut être, et que l´Etat ne pourra sans doute pas payer le vieillissement progressif de la population si cette population ne travaille pas plus longtemps.
    Mai 68 n´était qu´une entreprise pour faire que De Gaulle s´en aille; et n´était donc pas un essai révolutionnaire. Mais cette fois, c´est encore pire: faire grève pour travailler moins, alors que l´on sait que l´on devra forcément travailler plus, dans le futur proche.

    Mais le pire c´est ces vautours du Parti Socialiste qui sont en traîn d´attendre les débris, les restes du cadavre. Et ça c´est écoeurant et c´est ce qui ne fait pas avancer la France ni l´Espagne, ni l´Europe. Je ne suis pas avec Sarkozy, et j´ai toujours été de gauche jusqu´à présent. Mais j´ai vu ce qu´ont fait les socialistes chez nous, et il faut à tout prix éviter qu´ils ne gouvernent nulle part ailleurs en Europe ni dans le monde.
    En fait ces grèves devraient dégoûter les français, non pas de Sarkozy, ni de la droite, mais plutôt du PS qui a toujours menti sur le peuple et sur le futur et qui espère tirer bénéfice de tout cela

  5. sopadeajo

    Il serait du plus grand bien pour la France de faire cesser ces grèves qui ne sont pas révolutionnaires, qui ne mènent à rien, puisque l´on pourrait de toute façon mégocier avec Sarkozy un retour à la situation antérieure pour les retraites.
    Et que dans le futur (dans 10 ou 15 ans) il faudra faire ce que Sarkozy a voulu faire maintenant. Cessons ces grèves, cessons de faire les cons.

  6. sopadeajo

    Chanson du 30 mai 1968, si mes données ne sont pas fausses, où les Beatles avaient déjà une super bonne (et correcte, dans le bon sens) position politique.

  7. sopadeajo

    J´ajoute les paroles de la chanson. On y parlait même de Mao, en lui disant non, comme s´ils savaient de l´influence mauvaise , dés le 30 mai 68, qu´il allait avoir.

    You say you want a revolution
    Well, you know
    We all want to change the world
    You tell me that it’s evolution
    Well, you know
    We all want to change the world
    But when you talk about destruction
    Don’t you know that you can count me out
    Don’t you know it’s gonna be all right
    all right, all right

    You say you got a real solution
    Well, you know
    We’d all love to see the plan
    You ask me for a contribution
    Well, you know
    We’re doing what we can
    But when you want money
    for people with minds that hate
    All I can tell is brother you have to wait
    Don’t you know it’s gonna be all right
    all right, all right
    Ah

    ah, ah, ah, ah, ah…

    You say you’ll change the constitution
    Well, you know
    We all want to change your head
    You tell me it’s the institution
    Well, you know
    You better free you mind instead
    But if you go carrying pictures of chairman Mao
    You ain’t going to make it with anyone anyhow
    Don’t you know it’s gonna be all right
    all right, all right
    all right, all right, all right
    all right, all right, all right

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s