Le vent vient de tribord.

Ce weekend dernier à Québec, nous avons vu la première conférence d’un nouveau mouvement citoyen nommé le Réseau Liberté-Québec. La salle était comble avec 450 participants qui ont payé $25 ou $35 chacun et les organisateurs ont dû refuser des inscription à cause de la capacité de la salle. Cette conférence fut étonnamment sujette à une forte couverture médiatique. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu un rassemblement de gens se disant politiquement de droite sur la scène politique québécoise, largement dominée par le discours de la gauche sociale-démocrate. Il semble que le mouvement ait attiré la curiosité des observateurs et aussi l’ire des ténors de la gauche.

Contexte

Pour les cousins européens qui pourraient lire ces lignes et les autres qui pourraient nous observer de l’extérieur sans connaître le contexte politique spécifique au Québec, j’aimerais faire une brève mise en scène. Après la conquête de la Nouvelle-France par les britanniques, les colons français qui sont restés se sont retrouvés seuls dans une mer anglophone en Amérique du Nord. Il n’est donc pas trop surprenant qu’il se soit développé une mentalité de siège, culturellement parlant, chez les canadiens français, un peu comme un village d’irréductibles gaulois.

Nous avons pendant longtemps été dominés par l’Église Catholique, mais en 1960, nous avons troqué cette religion pour celle de l’état social-démocrate. Peu après, le mouvement souverainiste est né et depuis ce temps, les débats politiques se sont centrés sur la question de l’indépendance du Québec. Pour le reste des questions politiques, nous nous sommes soumis aveuglément à l’État. Après plus de 50 ans de débats constitutionnels et de social-démocratie, nous sommes devenus la Grèce du Canada. Le Québec croule sous une dette publique qui est 94% de son PIB selon les normes de calcul de l’OCDE, ce qui en ferait le 5e état le plus endetté au monde s’il était indépendant. Nous sommes bénéficiaires net du système de péréquation fédéral qui redistribue la richesse des provinces riches aux provinces pauvres, au montant de $8,5 milliards/an. Nous sommes parmi les provinces/états les plus pauvres (57e sur 60) d’Amérique du Nord. Mais étrangement, nous vivons comme si nous étions les plus riches. Nous nous offrons des programmes sociaux plus luxueux que toutes les autres provinces canadiennes et états américains, comme les garderies subventionnées à $7 par jour et les congés parentaux. Nous distribuons plus de subventions aux entreprises que toutes les autres provinces également, mais sans que ça nous bénéficie sur le plan économique. Nous sommes en déficit structurel, ce qui veut dire que notre gouvernement doit emprunter pour payer les salaires et les dépenses courantes. Notre régime des rentes sur lequel des milliers de québécois dépendent comme leur seule source de revenus de retraite est un schéma de Ponzi qui va être à sec en 2037, laissant ces retraités sans un sou. Tel est l’héritage que nous allons léguer à nos enfants, si rien n’est fait pour y remédier.

Qu’est-ce que le RLQ?

Le RLQ est un mouvement citoyen fondé par 6 personnes, soit Éric Duhaime, Joanne Marcotte, Ian Senechal, Guillaume Simard-Leduc, Roy Eappen et Gérard Laliberté. Selon son site web, c’est «un organisme sans but lucratif visant à favoriser le réseautage de tous les Québécois qui partagent des idéaux de liberté et de responsabilité individuelles.» Leur but primaire est de former un groupe capable d’influencer les partis politiques à accomplir un programme de réduction de l’état afin de diminuer notre endettement et rétablir l’équité inter-générationnelle. N’en déplaise à certains détracteurs, il existe une vaste clientèle au Québec pour un tel mouvement. À preuve, lorsqu’il y a eu une rumeur de la formation d’un nouveau parti politique de droite dirigé par François Legault, un ex-ministre du Parti Québécois, les sondages lui ont donné 39% du votre, ce qui, dans notre système est presque suffisant pour remporter une majorité des sièges à l’Assemblée Nationale. Tel est le nombre d’orphelins politiques au Québec qui cherchent à être représentés, mais qui ne se retrouvent dans aucun véhicule politique présentement. Le RLQ, c’est le quidam lambda qui paie ses impôts et qui en a marre de les voir gaspillés par les politiciens et bureaucrates. Qui a marre aussi de payer toujours plus pour de moins en moins de services. Ce sont les 45 ans et moins qui paient pour la retraite dorée de plusieurs dans la génération précédente, mais qui n’auront plus rien quand ce sera leur tour. Ce sont aussi des fonctionnaires qui n’en peuvent plus de voir le gaspillage perpétré par leurs collègues. Ce sont aussi un bon nombre de syndiqués qui n’en peuvent plus de voir leur cotisations syndicales utilisées pour toute sortes de causes qui n’ont rien à voir avec la défense de leurs droits et ceux qui voudraient avoir le choix d’adhérer ou non au syndicat, mais qui ont été privés de ce choix. Ce sont ceux qui constatent que le soit-disant modèle québécois ne fonctionne tout simplement pas. Mais afin de laisser les gens se faire une idée par eux même, je vous livre quelques-uns des discours prononcés pendant cette conférence. Écoutez ou lisez à vos propres risques:


L’extrême gauche syndicale a la chiasse

Naturellement, un nouveau mouvement de droite ne pourrait pas voir le jour sans rencontrer une vive opposition de la part de certains éléments de la gauche. Les journalistes des grands médias montréalais, notoires pour leurs sympathies gauchistes ont pour la plupart fait preuve de grande retenue, mais on y détectait une grande réserve dans leurs reportages. Cependant d’autres éléments syndicalistes et extrémistes, ne se sont pas gênés pour vertement critiquer le RLQ sans même savoir la teneur de leur discours. Jean Lapierre, par exemple, qui les décrivait comme des vieux mécontents, parce que supposément on devient plus à droite en vieillissant, pour qu’on apprenne ensuite que la moyenne d’âge des participants à la conférence se situait dans la mi-trentaine. Réjean Parent en fut un autre qui a critiqué le mouvement sans pour autant avoir d’arguments et s’est dégonflé dans un débat face à face contre Éric Duhaime. Il y a aussi ceux qui n’ont d’autres arguments que des attaques ad hominem du genre que nous sommes des apologistes de Pinochet. Venant d’un apologiste de Castro et Che Guevarra, c’est vraiment la marmite qui accuse le chaudron d’être noir. Qui plus est, je ne connais personne dans ce mouvement qui ait fait l’apologie de Pinochet, mais ils ne se gêneront pas d’applaudir les progrès économiques que le Chili a fait depuis le départ de Pinochet et leur réforme des retraites qui devrait nous servir d’exemple. Mais ce qui était particulièrement édifiant fut le tas de fumier déversé à l’entrée de l’hôtel où avait lieu la conférence et la quinzaine de manifestants qui se sont tenus à l’extérieur. Mis à part leurs nombres pitoyables, leur présence et leur carte de visite témoignent du peu de respect que ces gens ont pour autrui et pour les droits individuels, comme la liberté d’expression et la liberté d’association et le respect de la propriété. Mais plus encore, ces gens ont vraiment peur que les idées de droite puissent un jour trouver un terreau fertile au Québec et prendre racine.

Je dois tout de même lever mon chapeau à Denise Bombardier, qui même si ses sympathies sont à gauche, fait preuve de grande maturité en saluant la diversification des idées qu’une organisation de droite apportera au débat public. Car c’est ça la véritable démocratie et la véritable liberté.

47 Commentaires

Classé dans Actualité, Philippe David

47 réponses à “Le vent vient de tribord.

  1. Druide

    Une belle petite infopub pour un faux mouvement citoyen qui est en fait orchestré d’en haut par des grosses corporations affiliées aux Conservateurs de l’Ouest canadien et autres néoconservateurs puants…

    Et je ne suis pas de gauche mon lourdaud de Philippe David. Tu vois tout en noir et blanc ma foi… C’est consternant.

    Espérons que ce mouvement de merde –inspiré par des néocons canadiens juifs comme Ezra Levant et des faux patriotes américains contrôlés par les sionistes comme Glenn Beck– nous donne juste une petite fausse couche politique.

  2. Druide

    Les batraciens de Force Québec

    * François Legault (Force Québec, ex-ministre de la santé PQ, déséquilibre fiscal)

    * Joseph Facal (Force Québec, ex-PQ, faux nationaliste, sioniste)

    * Normand Legault (intéressé par Force Québec, homme d’affaires, ancien PDG du Grand Prix de MTL)
    * Charles Sirois (intéressé par Force Québec, homme d’affaires)
    * Gaétan Barrette (intéressé par Force Québec, président de la Fédération des médecins spécialistes)

    Les lemmings du Réseau Liberté Québec

    * Eric Duhaime (fondateur du RLQ, ex-conseiller de Dumont, « RLQ = Tea Party sans le conservatisme social », connaît Teneycke depuis 20 ans! contriobuteur au blog Les analystes)

    * Joanne Marcotte (fondatrice et porte-parole du RLQ, pro-PPP, « RLQ = Institut du Nouveau Monde de la droite », son document de propagande insupportable: « L’illusion tranquille »)

    * Ian Sénéchal (fondateur du RLQ, ex-candidat ADQ, admin du blog Les analystes)

    * Roy Eappen (fondateur RLQ, monarchiste catho conservateur, admirateur de Conrad Black, « RLQ = think tank conservateur de l’ouest Manning Center for Building Democracy »)

    * Gérard Laliberté (??)

    * Guillaume S. Leduc (ancien directeur des communications de la Commission des jeunes de l’ADQ, contributeur au blog d’Eric Duhaime « Les analystes »)

    * Jacques Brassard (ex-PQ, ex-ministre de l’environnement, climatosceptique, sioniste)

    * Pierre-Marc Johnson (ex-PM, PQ, appui à Bachand)

    * Gérard Deltell (chef ADQ)

    * Eric Caire (ex-ADQ, député indépendant de La Peltrie)

    * Marie Grégoire (ex-ADQ, Club des ex, « RLQ = SPQ libre de l’ADQ »)

    * Mario Dumont (« RLQ = bonne chose », il offre de les conseiller)

    * Michael Fortier (CONserviteur, pro-guerre)

    * Maxime Bernier (CONserviteur, climat, libertarien)

    * Preston Manning (CONserviteur, croit en le RLQ)

    * Raymond Bachand (PLQ, ministre des finances)

    * Monique Jérome-Forget (PLQ, ministre des finances)

    * Les Lucides (Lulu Bouchard, Joseph Facal, Pierre Fortin, Robert Lacroix, Sylvie Lalande, Claude Montmarquette, André Pratte, Denise Robert, Jean-Claude Robert, Guy Saint-Pierre, Marie Saint-Pierre, Denise Verreault)

    * Pierre Fortin (prof, analyste, économiste, finances publiques , « déficit zéro et équilibre budgétaire »)

    * Claude Montmarquette (professeur émérite en économie de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire Bell-Caisse de dépôt et de placement en économie expérimentale (CIRANO))

    * Guy Saint-Pierre (économiste, homme d’affaires important et récipiendaire de nombreux prix)

    * Robert Lacroix (prof de science économique, membre du CIRANO, institut de recherche en économie et en politiques publiques de Mtl.)

    * Jean-Claude Robert (prof, historien, urbanisme, membre de la société royale du Canada)

    * Denise Verreault (femme d’affaire, Groupe maritime Verreault)

    * André Pratte (Gesca)

    * Sylvie Lalande (admin de sociétés québécoise, marketing, Amen media, 1re VP communications et marché consommateur Québec chez Bell Canada)

    * Frédérick Têtu (analyste, un des dix interviewés dans le film de Marcotte)

    * Reynald Du Berger (analyste sur le blog de Sénéchal, climat)

    * Pierre Simard (défend une vision libérale du rôle de l’État, les libertés individuelles, le marché libre et la réduction de la taille de l’État. Il se spécialise notamment dans la théorie des choix publics, discipline qui applique la théorie économique à la politique. Depuis plusieurs années, il critique l’inefficacité du secteur public dans des quotidiens du Québec.)

    * Ezra Levant (invité par le RLQ, Toronto Star, QMI = Québécor!, juif islamophobe, partisan des sables bitumineux et gaz de schiste)

    * Adam Daifallah (invité par le RLQ, National Post)

    * Tasha Kheiriddin (invité par le RLQ, National Post, co-auteur avec Daifallah de « Rescuing Canada’s Right: Blueprint for a Conservative Revolution »)

    * Pierre-Karl Péladeau (Quebecor, Sun Media)

    * Kory Teneycke (VP de Quebecor, ex-dir. Sun TV News remplacé par Lavoie, connaît Duhaime depuis 20 ans!)

    * Luc Lavoie (dir Sun TV News, porte-parole de Sun Media, ancien conseiller de Mulroney)

    * Tea Party (Murdoch, Koch, FOX, CFR, influence au Canada via la CIA?)

    * Sylvain Bouchard (Radio X)

    * Jeff Fillion (invité par Marcotte du RLQ, ex-Radio X, RadioPirate sur internet)

    * Dominic Maurais (CHOI)

    * Myriam Ségal (Saguenay, radio)

  3. Druide

    Des néocons hautement nuisibles essaient de déposer leurs oeufs de coucous au Québec…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Réseau_liberté_québec
    Une critique des plus pertinente, lue sur leur page wikipedia:

    * La défense des traditions démocratiques et des valeurs occidentales (séparation de l’Église et de l’État, égalité homme-femme)

    (…)Cependant, officiellement, le RLQ entend se différencier du Tea Party en critiquant la présénce et l’influence des théo-conservateurs dans le mouvement américain. D’autre part, l’apposition du qualificatif « occidental » rappelle le paradigme du choc des civilisations de Samuel Huntington, et plus largement des mouvements orientalistes et néo-orientalistes initiés par Bernard Lewis. C’est de cette idéologie que s’inspireront les néo-conservateurs américains pour justifier leur politique étrangère, et que reprend également une frange importante de l’extrême-droite européenne (plus particulièrement ses nouvelles mouvances identitaires). Ces thèmes sont également largement partagés par le mouvement populiste de droite américain du Tea Party[17], lui-même souvent accusé de racisme[18]. Globalement, la perception d’une identité occidentale relève d’un choix idéologique tentant de présenter l’Europe et l’Amérique du Nord comme un bloc homogène, par opposition à un autre bloc, supposé homogène également. Si historiquement, ce binarisme a reposé sur l’antagonisme avec le bloc soviétique durant la guerre froide, et a nourri les droites anticommunistes américaines et européennes, il est aujourd’hui repris par différents courants néoconservateurs pour opposer « les démocraties occidentales » (incluant Israël) et le « monde arabo-musulman ». C’est l’usage qu’en font différents idéologues de la droite républicaine extrême américaine comme Daniel Pipes[19], Glenn Beck [20], Pamella Geller et Robert Spencer[21], ou encore le Tea Party (en s’opposant par exemple à la construction d’un centre culturel islamique dans le quartier de Manhattan). Cette position rejoint également la doctrine de l’atlantisme énoncée par différents think tank de la droite conservatrice et ultra-libérale comme l’Institut Hayek[22] ou le Rand Institute[23].
    —————

    Résumé de leurs thèmes de prédilection d’après leur page wikipedia:

    -aligné sur les conservateurs canadiens ouvertement de « droite »
    -pour une plus grande influence conservatrice dans les médias
    -« nationalisme » relégué au placard et rejet de l’identitaire (nouveau créneau du PQ)
    -idées « Lucides »
    -faire grimper le compte d’électricité
    -« équité intergénérationnelle
    -« déficit zéro » et « équilibre budgétaire »
    -individualisme égoïste au nom de la défense des libertés individuelles et pseudo « liberté de choix »
    -capitaliste pur et dur
    -privatisations, PPP tout azimut
    -« réduction » de l’État
    -contre les organisations « socialistes » (Onu, Oms, etc.) et les lobbys
    -anti-syndical
    -dénigration et démolition du modèle québécois
    -climato-sceptique
    -fervent de la laïcité
    -défense des « valeurs occidentales » (versus l’Islam??) = Clash des Civilisations
    -pro-Israël, anti-Palestinien (Facal, Brassard, etc.), sans la religion religieux) exactement comme les néocons US mais sans références religieuses
    -etc.

  4. Druide

    Toujours d’après Wikipedia:
    ————–
    De la même façon, « les valeurs occidentales » est un terme général riche en sous-entendus. En premier lieu, « valeur » est un terme relevant du domaine de la morale et qui caractérise la rhétorique de nombreux mouvements politiques issus du conservatisme moral. Ainsi aux USA, les « valeurs morales » ont été l’apanage des mouvements de la droite américaine depuis les années 70[14]. Ce rapprochement avec les droites conservatrices morales est d’autant plus significatif pour le Réseau Liberté Québec que Jacques Brassard est l’un des principaux invités du RLQ lors de sa première conférence publique. Jacques Brassard se définit comme un catholique sioniste conservateur[15],(…)
    ———–

    Jacques Brassard: un catholique SIONISTE CONserviteur. Ha! Et le RLQ s’intéresse à ce que ce tuyau d’égout a à dire?? Ça en dit long sur leur « philosophie »…

    Au Québec on n’a pas d’équivalent — du moins pas encore! — de ces connards du parti Conservateur, grand favori des SIONISTES chrétiens de l’Ouest, directement alignés sur les néocons israélo-américains.

    Avec Force Québec, dont la voie aura été pavée par le très bas RLQ, on aura bientôt droit ici même au QUÉBEC à une franchise dûment enregistrée des pisses-froid Conservateurs sionistes! (Note: Certes, le Parti Libéral et le Parti Québécois sont plutôt pro-Israël, oui, mais c’est rien comparé à l’intégrisme totalitaire sioniste des CONservateurs. Je vous réfère à la crise qui a eu lieu à DROITS & DÉMOCRATIE à la fin 2009, début 2010, où Harper s’est rendu coupable d’avoir orchestré la subversion sioniste de D&D en y plaçant des pions du lobby sioniste, notamment un ancien agent de B’Nai Brith Canada, l’une des plus puissantes et des plus riches organisations sionistes canadiennes.)

  5. Comme je mentionne dans mon billet, les critiques les plus vocales ne sont en fait que des ramassis d’attaques ad hominem. C’est bien connu, quand on a pas d’arguments, on tire sur le messager.

  6. Aimé Laliberté

    Bonjour Philippe,

    J’ai trouvé cet article très intéressant, d’autant plus que je n’étais pas au courant de ce rassemblement.

    Mais, quand j’ai lu les commentaires de Druide, et sa liste exhaustive de néo-cons de tout genre, je me suis demandé si toutes ces personnes sont effectivement associés au Réseau Liberté-Québec, par la porte d’en arrière, si je comprends bien ces commentaires de Druide.

    C’est difficile de ne pas être d’accord avec plusieurs positions adoptées par le RLQ. Quant à moi, n’importe quoi qui incite à la réflexion et à la remise en question de l’état tout-puissant, je suis favorable.

  7. Marc Lafontan

    Dans mon cas, dés que je vois Brassard je me sauve …

  8. @ Aimé Laliberté

    La liste de Druide nomme des tas de personnalités politiques et autres qui n’ont rien à voir avec le RLQ. De plus, je doute qu’il sache ce qu’est vraiment un néocon. Les néocons grossisent l’état et sont des militaristes. Tout le contraire des objectifs du RLQ

  9. sopadeajo

    Lisant avec intêret votre article, depuis l´Europe, (je ne connais pas, pourtant, le Québec ni le Canada) je me suis arrêté à ceci :
    « Le Québec croule sous une dette publique qui est 94% de son PIB selon les normes de calcul de l’OCDE, ce qui en ferait le 5e état le plus endetté au monde s’il était indépendant. Nous sommes bénéficiaires net du système de péréquation fédéral qui redistribue la richesse des provinces riches aux provinces pauvres, au montant de $8,5 milliards/an. »

    Et le me suis demandé ceci: le fait-il exprès ?
    Tout allait bien: vous parliez d´une dette en pourcentage du PIB du Québec. Beaucoup font l´érreur de parler en chiffres absolus qui sont imcompréhensibles pour les étrangers, et pour les natifs aussi…et soudaibn v ous retombez dans un chiffre absolu qui ne dit rien à personne: une aide de $8,5 milliards/an de l´état fédéral. C´est combien en % du PIB du Québec ? Le calcul ne doit pas être trop difficile à faire. Je pourrais moi même trouver les données du PIB Québecois sur Google ou Yahoo et calculer. Mais ce serait meux si vous l´eusses vous même fait et écrit.
    Je continue la lecture now. Je suis en traîn de penser qu´il faudrait que vous donniez aussi le montant des impôts qui, payés par les Québecois, vont aux caisses de l´Etat Canadien et pas au Québec. Cela m´étonnerait que le Canada vous donne plus d´argernt qu´il ne reçoit de vous. Mais je n´en sais rien en fait.

  10. sopadeajo

    http://www.pays-monde.fr/continent-amerique-2/donnee-economie-quebec-109/pib-exportation-importation-pouvoir-achat.html

    Pour un PIB estimé de 230.000 millions de $, une aide de l´Etat Canadien de 8500 millions c´est 3,7 % du PIB. Cela ne me paraît pas énorme, quoique il vaut toujours mieux n´avoir besoin de personne.

  11. sopadeajo

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Réseau_liberté_québec
    Une critique des plus pertinente, lue sur leur page wikipedia:

    * La défense des traditions démocratiques et des valeurs occidentales (séparation de l’Église et de l’État, égalité homme-femme)

    Ce sont donc des socialistes déguisés en droitistes. Et la seule différence actuelle entre la gauche maffieuse, voleuse et corrompue, soumise à la maffia infâme des partis socialistes, et la droite, en Europe. Et en France même pas.
    Les socialistes, depuis longtemps, ne font pas du tout du social, ils ne font que de l´antichristianisme, avec leurs amis les infiltrés.

  12. sopadeajo

    Je veux dire, plus clairement, que la gauche et la droite font, en Europe, exactement la même politique économique, sociale, judiciaire ( pour contrôler le pouvoir judiciaire, qu´il ne soit en rien indépendant, comme il ne l´est pas actuellement). EXACTEMENT LA MÊME, sans aucune nuance ni différence. La seule différence c´est la séparation avec l´église et avec le christianisme en général et un rapprochement couillon et con avec les femmes (au pouvoir) qui sont devenues, fort injustement, le nouveau sujet « révolutionnaire » (ce n´est plus le prolétariat, cela ne l´a jamais été, d´ailleurs, c´était un vil mensonge) des maffias infâmes socialistes.
    Et si de plus ils ne ont pas indépendentistes, dans ce germe de nouveau mouvement, qu´apportent-ils de nouveau ?

  13. Terez L.

    @Sopadeajo

    Ce que M. David ne vous dira pas non plus, c’est que nos fédéralistes au pouvoir au Québec préfèrent donner nos ressources naturelles, baisser les impôts des riches et laisser tomber pendant quelques années des points de TPS qui auraient empêché le déficit du Québec de se creuser. Les fédéralistes ont tellement peur que les québécois arrivent à se débrouiller sans eux qu’ils font tout pour les garder dans la pauvreté. On vend l’électricité aux alumineries pour des « peanuts », on fait construire des centrales électriques qu’on n’utilise finalement pas etc. etc.

    http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2010/03/20100316-172715.html

    http://www.mcn21.org/blogue-de-daniel-breton/article/gaz-de-schiste-les-faits-parlent-d

    J’espère que ces quelques liens vous aideront à vous faire une idée des sapins qu’on est en train de se faire passer au Québec.

    Et que la liberté que revendique pour nous le Réseau-liberté-Québec est la « liberté » de continuer à se faire voler nos ressources naturelles en échange de quelques sous de plus dans nos poches par des baisses d’impôt. En fait, on nous propose un marché de dupes. Ces gens nous prennent pour des idiots.

  14. Druide

    Philippe David écrit:
    « Les néocons grossisent l’état et sont des militaristes. Tout le contraire des objectifs du RLQ. »

    Philippe David, tu sais juste pas de quoi tu parles. Tu crois vraiment que tu peux t’en tirer en disant vraiment n’importe quoi?

    Certains des néocons* les plus influents ont milité et (comme le RLQ et FQ) pour que l’État s’efface et laisse plus de place au PRIVÉ. rien de surprenant car nombre de ces néocons ont des intérêts dans des compagnies privées (armement, etc.) qui peuvent être engagés par la Défense. Viens nier cela maintenant.
    (*Les néoconservateurs sont un think tank qui fut très puissant dans l’administration Bush https://les7duquebec.wordpress.com/2010/10/05/le-mouvement-juif-neo-conservateur-du-trotskisme-au-bellicisme-sioniste )

    Paul Wolfowitz a été directeur de la Banque mondiale en plus d’avoir été le 2e en importance au Pentagone lors de la déclaration de guerre conter l’Irak. Tu vas quand même pas me dire, Philippe David, que la Banque mondiale est pour « plus d’État »?? (Si c’est vraiment ce que tu crois, alors t’es dû pour des classes spéciales de rattrapage, ASAP.)

    Certains des plus importants éléments du RLQ (et Facal de Force Québec) sont militaristes pour combattre l’ISLAM – alors qu’ils le veuillent ou non ils suivent ainsi la voie tracée par les néocons israélo-américains.

  15. Druide

    J’oubliais presque de rajouter la seule exception à cette règle: car les néocons veulent que l’État américain se réduise à son rôle policier et surtout de police mondiale au service du grand capital (par exemple pour mener les guerres impériales des néocons pour soi-disant « sauver la démocratie »). Dans ce domaine précis des relations étrangères, oui on peut dire que les néocons veulent « un État plus fort », mais ça s’arrête là. Ce qui démontre que Philippe David a tort lorsqu’il affirme que les néocons veulent « plus d’État, contrairement au RLQ ».

  16. Druide

    Pour ceux qui diront que la Banque mondiale veut plus d’intervention de l’État dans l’économie en crise, et qui douteraient du fait que la Banque mondiale veut – comme je le disais plus haut – « moins d’État et plus de place au privé », je soulignerais que le Fonds monétaire international et la Banque mondiale (qui fut présidée par le néocon juif Wolfowitz et est présentement dirigée par le néocon juif Robert Zoellick) militent fort pour que les pays entre dans la danse des privatisations et que l’État se limite à laisser place au privé pour rembourser ses dettes (« déficit zéro » est un slogan des Lucides…).

    Joanne Marcotte du RLQ fait comme les néocons: elle veut que l’État s’efface (car « l’État nous a trop endetté » dit-elle) et laisse davantage de place au privé (ce qu’elle appelle ridiculement: « la mixité de la pratique »).

  17. Druide

    Bref, le RLQ et Force Québec nous apportent des « solutions » émanant directement du HEC, lequel (comme tout le monde sait) représente le grand Capital, comme si ça allait aider la classe moyenne et comme si grâce à ça (comme par magie) le petit peuple allait enfin réussir à joindre les deux bouts…

    Que dire de plus. C’est tout dire.

  18. @ Druide.

    1) C’est clair que ton article de Wiki a été écrit par un gauchiste!!!

    2) La plupart des personnalités que tu nommes n’ont pas pris position sur le RLQ, en plus de ne pas avoir assisté au rassemblement de samedi dernier!!!

    Certaines d’entre eux n’étaient que des conférenciers, mais ça ne veut pas dire qu’elles vont s’investir dans le mouvement et les lucides sont pas mal tous plus dans le mouvement de François Legault que dans le RLQ!!!

    3) Tu tisses des liens qui sont très étranges et ton parti pris réchauffiste et gauchiste transparaît dans tes interventions!!!

    4) Sylvain Bouchard est au FM 93, pas à Radio X!!! Ça prouve que tu te documentes mal, quand tu le fais!!!

    5) Savais-tu, au moins, que les lucides proposent d’augmenter les taxes, les impôts et les tarifs, pour pouvoir se payer nos beaux programmes sociaux chromés, hein??? C’est tout le contraire du RLQ!!!

    6) Je ne suis pas pro-RLQ!!! Sauf que il y a des limites à mélanger les pommes avec les oranges!!!

  19. sopadeajo

    Je viens d´écouter le discours de Maxime Barnier, intéressant pour moi, qui ne suis qu´Européen. Vous, les Québecois et les Canadiens vous êtes Américains. Il faudrait vraiment penser à retirer l´exclusivité de l´appelation d´origine contrôllée : Américain, aux étatsuniens.
    Je remarque que dans un premier temps, il nous fait savoir (je ne le savais pas), que pour mieux exister face aux étatsuniens, les Canadiens ont voulu construire un état plus social, et que les Québecois nationalistes et/ou indépendantistes ont suivi le coup et ont fait un Québec dans lequel l´Etat est (soit disant) social et s´endette beaucoup.
    Plus tard il remarque qu´il a été très bien reçu à Toronto parce que les Canadiens veulent se débarrasser d´un Etat trop endetté et interventionniste, ce que devraient vouloir (d´après lui) les Québecois aussi.
    L´analogie et la symétrie sont dignes d´analyse, parce qu´à chaque fois le Québec semble devoir subir l´emprise du Canada. Il devient social, parce que le Canada devenait et voulait être social. Il redevient libéral (moins de place à l´Etat) lorsque le Canada semble vouloir revenir sur ses pas.

    Et pourquoi ne pas essayer de faire sa propre politique économique, indépendamment du Canada, tout en essayant d´appliquer au Québec, une économie moins étatalisée, plus mixte, mais conservant cependant un social genre sécurité sociale dans les pays européens, la France, l´Allemagne, le Royaume Uni, l´Espagne, et tout en explorant une voie plus nationaliste Québecoise, comme l´affirme par aillleurs, monsieur Barnier très clairement, mais aussi pourquoi pas, une possibilité d´accéder à une indépendance où l´économie, le pays en général, fonctionnerait bien, serait (plus) prospère, sans avoir besoin, nonobstant, du Canada, ni des étatsunis. Le Quebec serait alors un petit (comme la Suisse en Europe) qui pourrait faire jeu égal avec les grands (en PIB/habitant), en pleine prospérité, en pleine possetion de son destin et libre de l´infuence pas toujours bonne des voisins.

    PS: Philippe David. J´avais écrit ceci:

    « Je suis en traîn de penser qu´il faudrait que vous donniez aussi le montant des impôts qui, payés par les Québecois, vont aux caisses de l´Etat Canadien et pas au Québec. Cela m´étonnerait que le Canada vous donne plus d´argernt qu´il ne reçoit de vous. Mais je n´en sais rien en fait. »

    Est-ce que vous pourriez faire une petite analyse politico-économique du montant financier que le Québec donne au Canada (par les impôts), contre ce que le Canada donne au Québec. Et qu´arriverait-il si le Québec était indépendant, pour cette situation financière ?

  20. Druide

    Merci pour la correction concernant le fond d’égoût Sylvain Bouchard qui n’est pas à CHOI mais bien au FM 93. Ça te montre à quel point je boycotte ces sinistres raclures. Je n’écoute tellement pas cette station, et je la méprise tellement, que j’en suis plutôt fier…

    Pour tout dire, je suis bien plus fier de savoir reconnaître que le RLQ et les idées de Force Québec suivent la même ligne que les néoconservateurs israélo-américains.

  21. Druide

    Cogeco détient le FM93 et RNC Media détient CHOI 98.1.
    De gros cartels du monde des affaires…
    Libârté-Québec c’est dire OUI à la grosse biziness…

  22. sopadeajo

    J´ai trouvé ceci sur les impôts au Canada:
    http://www.fin.gc.ca/taxdollar/text/html/pamphlet_-fra.asp
    Je ne suis pas économiste et je pourrais donc me tromper. Que ceux qui savent plus que moi, me corrigent, si c´est le cas.
    Le Canada récolte en moyenne 15 % du PIB Canadien en impôts; et donc aussi à peu près 15% du PIB du Québec en moyenne (à moins qu´il y ait quelque chose que je ne sais pas, par exemple que le Québec pourrait collecter et gérer lui même ses impôts).
    Si, comme nous l´avons montré antérieurement ler Québec reçoit une péréquation de 3,7 % de son PIB, cela fait toujours (15 – 3,7)=11,3 % du PIB du Québec qui va au Canada contre rien du Canada vers le Québec. Le Québec est donc en cela un net perdant.
    Il faut compter parmi ces 15 % du PIB que paye le Québec en impôts que 17 % (1/6) va au paiement de la dette publique du Canada (et du Québec), ce qui est énorme et inaccepatable et 7 % aux dépenses militaires du Canada qui défendent plus des intêrets géo-stratégiques de la couronne britannique et des anglais que les intêrets géostratégiques et culturels et économiques de l´Europe plus du Sud: France, Espagne,Italie, d´une stratégie plus Sudiste et Méditérranéenne dont Sarkozy même parlait comme étant d´intêret pour la France et pour le français (et pour l´Europe du Sud, non anglosaxonne).
    Par contre, le PIB du Québec étant de 230/1300= 17,7 % du PIB Canadien et si le montant de la péréquation octroyée par le gouvernement Candien d´Ottawa aux provinces est bien de 13, 3 milliards au total (je ne suis pas sûr de ce chiffre) , alors le Québec reçoit du Canada en péréquation 8,5/13,3=64 % du total soit 64/17,7 -1=2,6 fois plus que ce qu´il devrait recevoir; ce qui indique que l´économie du Québec ne va pas trop bien et qu´il faudrait réformer certains aspects de cette économie, tout en essayant d´être de plus en plus indépendant économiquement et culturellement d´Ottawa et de la couronne d´Angloiterre.

  23. Marc Lafontan

    Hey mon Druide, t’as lu ça ?
    http://www.powerbase.info/index.php?title=Netanyahu%27s_Millionaires

    Y a des français là dedans toi qui les connait tous ???

  24. Aimé Laliberté

    Druide,

    Tu n’es pas le premier que je lis qui prétend que plus de liberté, c’est appuyer big business.

    En général, les libertariens sont concernés par les libertés individuelles des hommes et des femmes, y compris la liberté d’exploiter ton entreprise sans ingérence de l’état.

    Pour moi, ça n’a rien à voir avec fournir un appui à Big Businee qui, plus souvent qu’autrement, profite de subventions diverses de l’état, de l’appui de l’état, de contrats avec l’état etc…

    Ce n’est pas ce qui préoccupe les libertariens, qui sont généralement complètement contre cette forme d’appui et d’aide financière aux grandes entreprises, qui profitent d’avantages indûs, sur le dos des contribuables.

    Personnellement, j’en ai marre des dépendants de l’état de tout genre, qui défendent l’état à la mort, mais qui ne comprennent rien à ce qui se passe ou comment le système fonctionne.

  25. Oui, mais là, Aimé, ce que tu ne comprends pas, c’est ce qui se cache derrière ce groupe particulier d’individus qui se drapent dans les couleurs de la liberté et de la pensée libertarienne, qui dit avoir vu clair dans l’affaire du H1N1 et du réchauffement climatique, etc, c’est le loup dans le poulailler. Ces gens font de la récupération grave de ce que les gens du mouvement pour la vérité on travaillé si dur pour établir et se font passer pour des anges venus nous sauver, des « lucides » s’abreuvant au HEC, à la droite style on privatise tout, on globalise et on vénère le Dieu cash.

    Je perçois de bien sournoises choses à l’horizon, un grand coup contre les Québécois, un jeu de l’élite pour tromper et faire dévier les gens.

    Je vais y revenir dans un éventuel article. Mais je vous invite à pousser vos recherches plus loin pour mieux comprendre ce qui se trouve sous cette affaire, le véritable agenda.

    The Truth Shall Set You Free

  26. Aimé Laliberté

    sopadeajo

    Le problème avec Maxime Bernier, c’est que c’est un autre acteur, entraîné professionnellement pour raconter des histoires et des demis-vérités, contrôlé par la porte d’en arrière par la même élite qui contrôle la plupart des politiciens québécois et canadiens de la moindre envergure.

    Une des stratégies de l’élite, pour empêcher un nouveau parti politique de changer la donne, consiste à infiltrer le parti et en prendre le contrôle, comme l’establishment du parti républicain (controlé par la même élite financière que le parti démocrate) a fait avec le parti républicain.

    Donc, au Québec, le mécontentement général est propice à la création d’un nouveau parti politique, mais ce parti est voué à l’échec, tant qu’il n’y aura pas un éveil de la conscience individuelle d’une plua grande partie de la population.

    Il est quasiment impossible de briser les chaînes de ceux qui se croient libres, et qui ne comprenent pas la différence entre privilèges et droits.

    Dans les faits, ils manifestent dans la rue et votent à tous les 4 ans pour avoir de meilleurs privilèges, et ne connaissent même pas leurs droits, ou ce qu’est un droit, ou que leurs droits sont INNÉS, ou même ce que signifie le mot ‘inné’.

    Alors, le beau Maxime, quant à moi, peut bien aller se recoucher.

  27. Aimé Laliberté

    François,

    Je pense qu’on dit la même chose.

  28. Aimé Laliberté

    François,

    Comme je disais, je connais très peu ce groupe. Je ne suis pas les groupes politiques. Je n’attends pas d’être sauvé par un groupe politique. Je dis toujours la même chose, devenez plus indépendant individuellement. Apprenez à vous débrouiller sans compter sur personne, sauf vous-mêmes et vos proches. Je ne crois pas à cette grande illusion de la politique.

  29. Aimé Laliberté

    @sopadeajo

    J’ai écrit ‘a fait avec le parti républicain’, mais je voulais dire ‘a fait avec le mouvement Tea Party des supporteurs de Ron Paul’

  30. Druide

    Il semble que pratiquement personne ne sait (à part moi et une poignée d’autres) que le Tea Party était déjà tout planifié avant qu’il apparaisse sur la scène publique. Et c’est un membre du CFR, Grover Norquist, qui l’a conçu pour crosser les Amerloques.

    @Aimé:
    Ron Paul condamne sévèrement la « tournure » prise (il y a très longtemps) par le Tea Party.

  31. Druide

    Merde la vidéo est disparue et j,avais pas réalisé ça…

  32. Druide

    Is the Tea Party movement trying to get rid of Ron Paul?

    Tea Party Hijacked by Neocons as Ron Paul Foreign Policy is Pushed Aside

  33. Druide

    C’est la vidéo que je voulais poster en premier lieu:

    Ron Paul – Tea Party NeoCons & Pervasive Ideas

  34. Druide

    Tea Party Convention with Israeli Big Mama of the Birthers: Orly Taitz :

  35. Aimé Laliberté

    Druide,

    À l’origine, le Tea Party était une initiative des supporteurs de Ron Paul dans le cadre de la campagne pour l’investiture du parti républicain en 2006 – 2007.

    Le Tea Party d’aujourd’hui est une toute autre histoire. C’est évident.

    Le Tea Party des supporteurs de Ron Paul s’est déroulé simultanément dans plusieurs villes américaines le 16 déc. 2007, dans le cadre d’une levée de fonds ‘Money Bomb’ qui a permis de recueillir plusieurs millions $ pour la campagne du Dr. Paul.

    Ron Paul lui-même était présent, et il a jeté quelques caisses par dessus-bord, au Tea Party de Boston, si jeme souviens bien.

    Les néos cons sont passés maîtres dans l’art de semer la confusion, ce qu’ils font avec Palin et Beck et le ‘nouveau’ Tea Party, qui n’est qu’un prétexte pour récupérer les électeurs mécontents, et les diriger là ou ils veulent, c’-à-d. voter pour l’establishment du parti républicain.

  36. Fernand Cloutier

    Druide = doit être un syndicaliste-péquiste qui, comme les autres de cette secte, ne sont pas capables d’accepter les opinions d’autruit.
    Ce genre de personnage veut bâtir un pays.
    Nous sommes dans un merdier; avec ce pays, nous serions en enfer dans un puit sans fond.

    Fernand Cloutier
    Val-d’or

  37. @Fernand Cloutier

    Ce n’est pas une question de ne pas être capable d’accepter les opinions d’autrui, mais plutôt de méfiance bien fondée et légitime face à des idées finies et pourries depuis déjà longtemps, mais emballées et repackagées en fausses solutions reluisantes. Une trappe, une fausse solution, mise en place par l’élite qui vous exploite et vous jette à la poubelle depuis des lustres.

    Ouvrez vos horizons un peu plus pour trouver de véritables solutions. Et elles ne seront pas avec le PQ, le parti Libéral, QS, l’ADQ, ou Force Québec. Cessez de tomber dans le même panneau, depuis des décennies. Pensez-vous vraiment qu’ils viennent de trouver LA solution à vos problèmes et que le RLQ est celle-ci?

    Cessons de tourner en rond et de répéter les mêmes erreurs ancestrales. Apprenons de ces erreurs et avançons.

  38. sopadeajo

    Avez vous oublié Aimé Laliberté qu´à l´origine de l´origine, le Tea que les anglais volaient aux étatsuniens fut le départ de l´insurrection contre les anglois qui mena à l´indépendance des étatsunis of américa. C´est peut être aussi ce que le Canada et le Québec devraient faire, plutôt que de toujours regrder admirativement vers l´indépendance étatsunienne, sans pourtant chercher la sienne au Québec.
    PS:
    A François M ou à l´administrateur:
    Le 30/10/2010 à 19h 30 heure françoise,j´ai envoyé un petit commentaire économico-politique sur le Québec qui s´est évaporé mystérieusement. Est-ce les men-in-the-middle, les anglois; ou est-ce la censure qui sévit à nouveau ?

  39. @sopadeajo

    Vous aviez bien raison, je viens d’aller voir dans le ventre de la bête et il y était. Je viens de l’extirper de là et il devrait être apparu là où vous l’aviez posté.

    Ce n’est pas la CIA ou le GRC, ni quiconque ici qui en est responsable. Il semble que le système WordPress n’avait pas bien digéré votre commentaire, hé hé hé!

  40. Druide

    @Aimé Laliberté,

    non le Tea Party n’est pas l’extension du mouvement de Ron Paul, bien que des dizaines de milliers de supporteurs de Ron Paul se soient très vite tournés vers cette mouvance informe (et téléguidée). Ils ont dû se tourner vers le Tea Party pour la simple e bonne raison que Ron Paul est parti avec le magot de sa campagne et nous a tous laissé tomber, le gros sale… (Qu’a-t-il fait avec tous les millions? Ne nous doit-il pas des explications pour s’être sauvé avec le fric sans même essayer de poursuivre ses beaux projets?)

    Ron Paul n’est certainement pas associé à Grover Norquist, membre du CFR lié au parti républicain et véritable concepteur originel du phénomène artificiel et calculé qu’Est le « Tea Party ». Ron Paul reconnaissait qu’à ses débuts le Tea Party avait de bonnes idées (c’était pas mal ses idées libertariennes à lui!) , mais il a aussi précisé que cela servait vraiment à nous duper, à nous dire ce qu’on veut entendre pour réorienter le mouvement vers des cul-de-sac (ex: vers le parti républicain, le mouvement des birthers, anti-Islam, anti-Obama et sa « réforme ‘communiste’ de la santé », et le sionisme. C’est vraiment pathétique de voir que tant de gens idéalisent le Tea Party comme étant un mouvement spontané, alors que les vrais analystes américains sérieux ont montré que c’était une arnaque dès le début, destinée à faire dévier le mouvement anti-Fed et à récupérer l’énergie du mécontentement général lié à la crise économique (subprimes, etc.), pour le réorienter progressivement vers des idées plus proches des républicains et du sionisme.

  41. Druide

    (…)Among those touting Teller’s attributes is Grover Norquist — one of the driving forces behind the birth of a certain segment of the tea party movement — who said of Teller: “People trust his judgment and want to know what he has to say.” The fact that Norquist — a member of the New York-based Council on Foreign Relations (CFR) who often postures as if he were a populist — is so enthusiastic about Teller says much. Norquist was a singular force in helping launch and publicize what has come to be known as the “tea party” movement, or at least its neo-con branch.
    Teller told the Post that his own thinking and that of the RSC is “very in line” with the tea partiers except, in the Post’s rendition of Teller’s words, “when things get ugly and hate-filled at some tea party rallies.” The Post quoted Teller directly as saying: “We don’t work with those folks. . . . When you see an otherwise legitimate rally about spending, about liberty, role of government, and then you see one really bad Hitler-type sign, as the token Jew of the RSC staff, maybe that sign hits me harder.”
    In fact, tea party rallies are not known to be havens for anti-Jewish or anti-Israel rhetoric or where people boost pro-Hitler placards. Quite the contrary, many tea party participants believe Barack Obama’s policies are akin to those of the German leader of the mid-20th century, a notion that — while nonsensical — is nonetheless believed by many in the tea party movement, due largely to the constant emphasis about “Hitler and the Nazis” that is drummed up in the major media and in some “alternative” and “patriot” media on a daily basis.(…)
    Source: Mystery Man Gives Marching Orders to Conservatives, 2010, Michael Collins Piper
    ——————————-

    (…)The truth is that one of the primary reasons that the mass media—including The Washington Post and The New York Times —on an almost daily basis has been hyping the so-called “tea party” movement is that these elite media powers want to keep the pot boiling. That’s evidently part of the bigger agenda in the campaign to create a new political movement that will be under the control of the big money interests.

    In fact, although few grass-roots tea party supporters know it, a major player behind the initial “from the top” orchestration of the tea party phenomenon was Grover Norquist, a figure in high-level Republican and conservative circles who was recruited some years ago into the ranks of Council on Foreign Relations (CFR).
    The CFR is the New York-based affiliate of the Royal Institute of International Affairs in London, the de facto foreign policy arm of the Rothschild banking dynasty whose tentacles reach into the privately owned money monopoly known as the Federal Reserve System, which controls the American economic system.(…)

    Ce dernier article de Michael Collins Piper porte sur les préparations en vue de l’émergence imminente d’un 3e parti aux USA:
    http://www.mikepiperreport.com/Articles_Archive/AmericanFreePress/AFP2010/Michael_Collins_Piper_AFP2010-05-31_Is_Power_Elite_Planning_New_Third_Party.html

  42. Druide

    En URSS, les élites soviétiques (inspirées par les préceptes de Lénine) avaient compris qu’ils devront inévitablement faire face à des dissidents politiques et qu’ils faut être plus intelligent qu’eux pour assurer la victoire sur ces éléments dissidents. C’est pourquoi les élites soviétiques se sont elles-mêmes chargées de créer et organiser les groupes anti-communistes (ce qui peut sembler paradoxal), cela afin de garder le contrôle sur les groupes anti-communistes et de collecter leurs noms pour pouvoir ensuite leur mettre la main au collet, ou encore les utiliser de toutes sortes de manières, notamment afin de discréditer l’anti-communisme aux yeux du peuple manipulé. C’est l’origine du Trust à la soviet: les élites montent de toutes pièces une fausse opposition, une opposition contrôlée, cela afin de contrôler les éléments dissidents politiques.

    Je crois qu’ils s’est passé la même chose avec le Tea Party. N’oublions pas que les néocons sont d’anciens trotskistes… ils ont appris la technique du Trust à la soviet il y a lontemps! C’est pourquoi ils utilisent une rhétorique « conservatrice », c’est pour mieux trahir et corrompre les éléments conservateurs de la nation. C’est pourquoi ils se sont déguisés en conservateurs, en « néo »-conservateurs, leur but étant de détruire toutes les forces opposées à leur révolution mondiale et il se trouve qu’aux USA ces forces viennent, du moins en partie, du conservatisme social, du christianisme, qui est traditionnellement associé au patriotisme et au nationalisme. Le RLQ et Force Québec, en tant que franchise québécoise du Parti Conservateur canadien (les néocons bushistes canadiens) font la même chose au Québec.

  43. Druide

    Caricature de YGreck sur le nouveau phénomène très comique des relquistes…
    http://ygreck.typepad.com/.a/6a00d8341c5dd653ef013488828e60970c-800wi

  44. Aimé Laliberté

    sopadeajo…

    Je sais que le Tea Party initial était au début de la révolution américaine (vers 1776) et c’était pour signifier le début de la 2e révolution américaine que les supporteurs de Ron Paul avait créé les Tea Party en 2007.

    Les Québécois sont beaucoup trop socialistes pour faire une révolution comme les Américains en 1776. Ils aiment beaucoup trop leur état providence pour faire ça. Ils attendent qu’un ‘leader’ leur disent quoi faire.

    En attendant, ils s’obstinent sur la langue d’enseignement et autres enfentillages du même genre.

  45. Aimé Laliberté

    Druide,

    Il me semble qu’on dit la même chose, mais vous insistez que non.

    Quant aux millions $ qui ont été recueillis en 2007-2008, la campagne de Ron Paul a couté pas mal de cash, et je n’ai jamais pensé qu’il s’était sauvé avec la caisse.

    Les supporteurs de Ron Paul n’ont pas cherché à faire un parti politique avec les Tea Party, c’était des événements pour recuellir des fonds durant la campagne de Ron Paul.

    Le Tea Party actuel n’est même pas un pârti, c’est une étiquette pour les dupes.

    Les supporteurs de Ron Paul ne sont pas tellement impliqués dans le Tea Party actuel. C’est de la récupération par l’establishment républicain pour contrôler les mécontents.

  46. Aimé Laliberté

    Druide,

    Je viens de relire votre dernier commentaire, et on fait le même constat.

  47. Druide

    Ah, ça c’est bon signe, Aimé Laliberté! Je t’envoie un grand sourire:
    🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s