Massive manipulation du prix des métaux précieux

Par François Marginean

Image Flickr par digitalmoneyworld, Uncle Kick-Kick et Heaven360

Ceci est une des plus grandes histoires de fraude économique de la décennie. Une autre de plus. Il y a eu Enron, l’affaire Bernard Madoff, la crise des saisies immobilières, l’assouplissement quantitatif et les autres, sans oublier le dollar US qui est manifestement mûr pour une dévaluation catastrophique.

Il s’agit de l’impressionnante fraude et la manipulation qui a lieu dans les marchés des métaux précieux, dont particulièrement l’or et l’argent, par des institutions financières majeures. Une histoire un peu complexe qui sera ici expliquée en termes simples et compréhensibles. C’est d’une importance capitale puisque cette fraude a le potentiel de causer un massif effondrement économique.

Depuis un bon moment déjà, plusieurs observateurs et experts aguerris avaient de sérieux doutes que les prix de l’or et de l’argent étaient vastement manipulés. Cependant, grâce à un témoignage d’un très courageux informateur, la manipulation éclatante des marchés mondiaux des métaux précieux est maintenant exposée publiquement. Elle révèle aux yeux de tous l’incroyable corruption du système financier mondial. La U.S. Commodity Futures Trading Commission (CFTC) est une agence indépendante du gouvernement américain qui est chargée de la régulation des bourses de commerce, où se traitent les matières premières et qui a pour mission de protéger les usagers des marchés ainsi que le public de la fraude, manipulation et pratique abusive.

Mais il se trouve que la Commodities Futures Trading Commission s’est assis sur de solides évidences que l’élite bancaire manipule grossièrement les cours du prix des métaux précieux depuis au moins quelques années. Bien qu’ils aient reçu des informations claires et sérieuses à ce propos, ils n’ont absolument rien fait avec celles-ci. En novembre 2009, Andrew Maguire, un ancien opérateur des marchés de l’argent métallique (trader) de Goldman Sachs, rattaché au bureau de Goldman Sachs à Londres, avait contacté la CFTC pour signaler une manipulation illégale du marché de l’argent par les opérateurs de marché de JPMorgan Chase.

Avant de poursuivre, il est important de comprendre comment le marché des métaux précieux fonctionne. Plus de 95% des transactions de métaux précieux sur les marchés mondiaux sont des échanges de titres en papier et non de métaux physiques en tant que tel. C’est-à-dire que moins de 5% des détenteurs d’or ou d’argent possèdent physiquement ces métaux, sous forme de barres, de pièces de monnaie ou autres, alors que les autres 95% ne détiennent que des titres, des documents attestant qu’ils possèdent une certaine quantité d’or ou d’argent dans les coffres-forts d’une banque quelconque à quelque part. Or, il a maintenant été révélé que la majorité de ces métaux précieux transigés ne sont pas appuyés par de véritables réserves physiques et tangibles. Depuis longtemps, la plupart des gens ont assumé que le London Bullion Market Association (LBMA), le plus vaste marché d’or au monde, possédait suffisamment de réserves réelles pour garantir les «dépôts d’or» pullulant les banques majeures de la LBMA.

Mais ce n’est pas le cas. En fait, les gens commencent à réaliser qu’il existe bien peu d’or réel dans le système de la LBMA. Lorsque les gens pensent qu’ils achètent de «l’or» ou de «l’argent», ils ne font qu’acheter des morceaux de papier attestant qu’ils possèdent ces métaux. Mais est-ce vraiment le cas? Il semble que non. Soutenant cela, Jeffrey Christian de CPM Group a confirmé lors d’audiences publiques de la CFTC que les banques de la LBMA ont effectivement émis cent fois plus de titres d’or qu’il n’existe réellement de lingots d’or physique.

Oups.

Qu’arriverait-il si tout le monde décidait de vendre ou de prendre possession de leur or? Cela pourrait s’avérer être une catastrophe. En même temps, cela pourrait aussi être une arme redoutable entre les mains de la population pour punir et envoyer un puissant message au cartel des banquiers privés qui sont les artisans et les profiteurs de cette crise économique mondiale. De véritables terroristes économiques. Mais on y reviendra plus tard.

Le fait est que, de nos jours, la plupart des transactions sur le London exchange ne sont que du papier contre du papier. Les petits et grands investisseurs le savent, les banques centrales qui sont les plus grands acheteurs nets ces derniers mois sont tout aussi conscients que ce papier ne vaut rien. Alors, on assiste présentement à une nouvelle ruée vers l’or et les autres métaux précieux qui enflamme la planète entière. Les gens achètent ces métaux parce qu’ils sont une vraie commodité, un lieu où traditionnellement les gens se réfugient lorsque l’économie s’effondre ou que le dollar américain chute en valeur. Plus la monnaie fiduciaire perd de sa valeur, plus les gens se précipitent vers ces valeurs sûres, entrainant un effet de domino dangereux. C’est la raison pour laquelle les prix des métaux précieux sont manipulés à la baisse: pour éviter cette course folle vers les portes de sortie et entrainer un effondrement catastrophique des monnaies fiduciaires, dont l’important dollar américain. Cette facette sera abordée plus en détails sous peu.

Pour l’instant, il serait nécessaire de souligner que ce n’est pas vraiment le prix des métaux précieux qui augmentent, mais bien la valeur de la monnaie fiduciaire qui chute. L’inflation est une taxe cachée, car elle est le résultat d’une dépréciation de la monnaie fiduciaire et de la contraction de la masse monétaire. Il faut donner davantage de ces billets de papiers pour acheter les mêmes produits.

Le constat est qu’il y a des milliers de clients autour du globe qui pensent détenir d’énormes dépôts en or et en argent métallique sur lesquels ils paient des frais d’entreposage et pourtant, ces dépôts ne sont qu’imaginaires – la seule chose qu’ils possèdent vraiment est une pile de documents en papier.

Andrew Maguire expliquait cette situation de cette façon: « sur 100 clients qui se présentent, il y en a seulement un qui pourra réellement mettre la main sur son or ou argent. En d’autres mots, il y en a aura 99 qui repartiront les mains vides; et sans de nouveaux fonds arrivant dans les marchés, le seul fait de demander possession de cet or ou argent va créer un défaut de paiement ». (Source)

Qu’est-ce qu’un défaut de paiement? Voici une définition assez claire:

Le défaut de paiement désigne le fait qu’une entreprise ou un pays (NDLA: ou une banque, institution financière) ne soit pas en mesure d’honorer une partie ou la totalité de ses engagements envers un tiers.

Le défaut de paiement de la part d’une entreprise peut entrainer la faillite de celle-ci.

Conséquemment, il est simplement impossible pour la LBMA de remettre tout cet or et argent qu’ils doivent aux propriétaires de ces contrats. Sans doute, cela représente un gigantesque problème. Le pire est que ce type de situation n’est pas sans précédent. Par exemple, Morgan Stanley a dû verser plusieurs millions de dollars en 2007 pour régler les poursuites judiciaires qui les accusaient d’avoir prélevé des frais de stockage auprès de 22 000 clients propriétaires de lingots d’argent qui n’existait pas.

Adrian Douglas, est l’éditeur de MarketForceAnalysis.com et membre du conseil d’administration du Gold Anti-Trust Action Committee (GATA). Il estime qu’il y a jusqu’à 50 000 tonnes d’or inexistant qui aurait été vendu. Ceci, explique-t-il, « est l’équivalent de toutes les réserves minières d’or à travers la planète qui reste à exploiter, ou encore, l’équivalent de 25 ans de production minière d’or». Le système fractionnaire bancaire est donc aussi à l’oeuvre dans les marchés des métaux précieux et cette fraude pourrait totaliser 5 trillions de dollars ($5000 milliards). Soudainement, la fraude de $50 milliards de Madoff parait minuscule.

Adrian Douglas analysait dans cet article les données de la LBMA provenant de leur propre site Internet et il a calculé qu’environ 20 millions d’onces d’or sont échangés à chaque jour. Il cite Paul Mylchreest qui a fait une analyse détaillée de ces données sur les échanges quotidiens d’or sur les marchés de Londres et il en est venu à la conclusion que 2134 tonnes d’or transigeaient par jour. Ce chiffre est énorme puisqu’il c’est 346 fois plus d’or qui est extrait quotidiennement dans le monde.

Et cela, c’est sans parler des faux lingots d’or découvert par des fonctionnaires à Fort Knox, aux États-Unis, qui est censé être l’or du Trésor américain. Des millions de lingots d’or se sont avéré être des faux! Ils contenaient des noyaux de tungstène avec seulement un revêtement externe d’or véritable. Ce phénomène de lingots d’or avec un coeur de tungstène ont fait leur apparition en Allemagne, tel que rapporté par les médias allemands et américains, mais aussi en Chine et en Angleterre. Et que dire de cet or qui rouille en Russie?

Est-ce que quelqu’un essaie de faire peur aux petits investisseurs dans le but de les tenir loin de l’or pour les pousser vers les marchés boursiers, maintenant que nous nous dirigeons vers une autre vague de cette crise économique mondiale?

Manipulation du prix des métaux précieux

William Murphy, le président du Gold Anti-Trust Action Committee (GATA), a été invité à témoigner. GATA a compilé des données sur la manipulation des marchés de l’or et de l’argent pendant un bon moment déjà.

Quand on lui a demandé une preuve solide de la manipulation, Murphy a publié une bombe bien gardée par un informateur qui avait envoyé des courriels à la CFTC en expliquant comment les traders de JPMorgan ont truqué le marché de l’or pour ensuite s’en vanter. Le dénonciateur, un commerçant de Londres de métaux précieux nommé Andrew Maguire, avait des preuves assez accablantes contre le cartel, mais le panel du CFTC était visiblement réticent à en apprendre plus et ne demandait rien d’autre à ce sujet.

Maguire a expliqué à la CFTC la manière dont s’y prenaient les commerçants d’argent chez JPMorgan Chase et leur a révélé qu’ils se vantaient ouvertement de leurs exploits – y compris la façon dont ils envoient un signal à l’avance au marché afin que d’autres négociants puissent réaliser un profit au cours des épisodes de compression des prix.

Les traders sauraient reconnaître ces signaux et faire de l’argent en misant sur la baisse du cours des métaux précieux, aux côtés de JPMorgan Chase. Maguire a expliqué à la CFTC qu’il existe des manipulations systématiques du marché au moment des expirations des contrats, ainsi que lors d’autres moments stratégiques.

Le 3 février dernier, Maguire a envoyé un avertissement deux jours à l’avance par courrier électronique à Eliud Ramirez, qui est le chercheur principal pour la CFTC, à propos d’un événement de manipulation des marchés qui était pour se produire.

Maguire a averti Ramirez que le prix des métaux précieux serait supprimés lors de la publication des données de paie non agricoles, le 5 février. Comme la manipulation des marchés des métaux précieux se déroulerait le 5 février, Maguire envoyé des courriels supplémentaires à Ramirez, lui expliquant exactement la nature de ce qui se passait.

Ce n’était pas seulement le fait que Maguire avait prédit que le prix de l’argent serait forcé à diminuer qui surprend le plus, c’est surtout le niveau de précision qu’il a été en mesure de communiquer à la CFTC qui a été le plus spectaculaire. Il avait averti la CFTC que le prix de l’argent, peu importe l’état du nombre d’emplois, se retrouverait en dessous de $15 l’once. Au cours des deux prochains jours, le prix de l’argent a chuté, partant de $16,17 l’once jusqu’à un creux de $14,62 l’once.

Grâce à l’alerte de Maguire, la CFTC a pu observer un crime se dérouler en temps réel, directement sous leurs yeux.

Alors qu’est-ce que la CFTC a fait à ce sujet?

Rien.

Absolument rien.

Les marchés ont été supprimées par les grandes institutions financières depuis des années, ce qui a créé un « étranglement » potentiel sur les marchés des métaux précieux qui pourrait envoyer le prix de l’or et l’argent dans la stratosphère.

La réalité est qu’il n’y aurait plus d’or dans le monde entier si tous les fonds indiciels cotés (Exchange Traded Funds – ETF) demandaient la livraison physique de leurs avoirs.

En fait, Maguire affirme que l’arnaque des ventes à découvert par les grandes institutions financières se chiffre en milliers de milliards de dollars, ce qui en fait une des plus grandes fraudes financières de l’histoire.

Maguire nomme cela du  « terrorisme financier  » et il accuse les institutions financières impliquées dans cette fraude de «trahison», mettant ainsi la sécurité nationale en péril.

La sécurité nationale est menacée.

Parce que si la véritable ampleur de cette fraude venait qu’à se savoir, elle pourrait provoquer l’effondrement du système financier dans son ensemble.

(Source, traduction par l’auteur)

Voici une entrevue avec Andrew Maguire. Il est aussi possible de consulter ces différentes sources pour complément d’information:

Andrew Maguire finally exposes systemic fraud by CFTC & JPMorgan

A London trader walks the CFTC through a silver manipulation in advance

Media Blackout – Wall Street Journal Hiding Andrew Maguire Revelation Of JP Morgan Chase Gold/Silver Manipulation

Bill Murphy of GATA Reveals Whistle-Blower in Gold Price Suppression


Une arme redoutable entre les mains de la population

Depuis trop longtemps, les banquiers privés ont fait la loi et sont demeurés insensibles aux aléas économiques de la population. Les financiers et banquiers privés sont maintenant coupables de crimes et de fraudes financières extrêmement graves et finalement, de terrorisme économique. Pourtant, rien ne semble pouvoir les empêcher de continuer et d’éviter la prison à vie.

Il ne reste qu’une guerre à mener – celle qui va opposer l’humanité aux banquiers privés. Beaucoup d’individus commencent à comprendre que le système fractionnaire bancaire est le coeur de leur système frauduleux, mais qu’il est aussi leur talon d’Achille. Cette arme pour s’enrichir sur le dos de la population devenue esclave économique pourrait bien se retourner contre eux, avec des effets dévastateurs. Et cette arme se retrouve maintenant dans les mains de la population mondiale.

Déjà, les Français parlent de retirer massivement leur argent des banques le 7 décembre 2010 et invite le reste du monde à y participer:

StopBanque c’est l’appel au retrait massif d’argent en banque et a la fermeture des comptes secondaires (épargnes) le 7 décembre 2010.
StopBanque c’est 14 000 participants, 61 000 personnes en attentes, première initiative citoyenne spontanée pour se défendre de la corruption médiatique et politique, et de l’esclavage de plus en plus précis que nous impose le grand capital…
StopBanque c’est aussi un écho mondial !!!

Notre démarche est Légale, Pacifique, laïque, non politisée et non syndicalisée.

Parce que visiblement, aujourd’hui, manifester ne sert plus à rien pour se faire entendre de nos élites et que le vrai pouvoir est aux mains des banques internationales,
ALLONS TOUS COMME UN SEUL HOMME RETIRER NOTRE ARGENT DES BANQUES LE 7 DÉCEMBRE 2010 !!!

« Ils sont grands car nous sommes à genoux ! » (Source et voir aussi cette page)

À voir absolument, cette vidéo de Éric Cantona qui propose clairement cette solution pour faire la révolution:

La Révolution se fera en s’attaquant au coeur même du système:
Lors d’une interview pour le Quotidien « PressOcéan » , en marge d’un tournage d’un film à Nante le 8 octobre 2010, le célèbre footballeur Eric Cantona explique clairement une méthode de faire la révolution en s’attaquant directement au moteur du système qui sont les banques.
Ce sera une Révolution sans arme dit-il…

D’après lui, le fait de manifester dans la rue en masse n’est pas assez efficace pour faire bouger les choses… Il nous dévoile sa méthode, écoutez:

Eric Cantona parle de la Révolution selon lui.

«La révolution est très simple à faire. Le système, c’est quoi? Le système tourne autour des banques. Le système est bâti sur le pouvoir des banques. Donc, il peut être détruit par les banques! Au lieu qu’il y ait 3 millions de personnes qui aillent dans la rue, il suffit qu’il y ait 3 millions de gens qui aillent retirer leur argent des banques et les banques s’écroulent, 3 millions, 10 millions de gens… Et là, il y a une vraie menace, une vraie révolution! Pas d’armes, pas de sang, une révolution à la Spaggiari. C’est pas compliqué». Eric Cantona, 44 ans (Source)

Max Keiser, a proposé une autre façon d’envoyer un message clair aux banquiers privés en faisant s’écrouler JP Morgan en se procurant tous et chacun une once d’argent métallique ou de prendre physiquement possession de ses avoirs en métaux précieux. Cela est facile, puisque JP Morgan et les autres ont vendu 100 fois plus d’or et d’argent qu’il n’en existe réellement, alors ce ne serait pas long avant qu’ils soient obligés de déclarer faillite. Au prix actuel de l’argent, il n’en couterait qu’environ $26 US pour déclarer la guerre! Ensuite, il n’y aura qu’à regarder les prix des métaux précieux monter en flèche, dont l’or qui pourrait facilement atteindre la barre des $3000, $5000 et peut-être même jusqu’à $8000 l’once d’ici 2015, en plus de voir les banquiers paniquer et faire faillite!

La balle est dans notre camp. À nous de jouer!

16 Commentaires

Classé dans Actualité, économie, François Marginean

16 réponses à “Massive manipulation du prix des métaux précieux

  1. Narf

    C’est une balle ou une « patate chaude »?

  2. Sun Tzu

    J’ai appris pas mal de choses avec cet article qui traite d’un domaine qui m’est étranger .

    Pour ce qui est de la banque voici plus de dix ans que j’ai choisi de me séparer de toute forme d’épargne.
    Depuis je suis dans une banque sociale municipale afin que mes fonds profitent à ce que les plus nécessiteux aient accès à un crédit social .

    Cerise sur le gâteau c’est la banque dans laquelle les frais bancaires sont les moins élevés en France.

    Actualité en Europe : Nous allons tous contribuer à sauver l’Irlande de la faillite .
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20101117.REU4548/la-zone-euro-acte-le-principe-d-une-aide-a-l-irlande.html

    Il n’y a pas si longtemps c’était pourtant l’exemple à suivre selon nos politiques …
    Encore une fois on sauve les banques malgré le principe « d’auto-régulation des marchés » mais il est interdit de dire qu’on sauve les banques : « Il ne faut pas présenter cela comme un plan de soutien aux banques », a déclaré Christine Lagarde. Et plusieurs diplomates de haut rang ont ensuite confirmé qu’il s’agirait d’un plan « beaucoup plus large que le seul secteur bancaire ».

    Encore une fois on nous prend pour des dindons !

  3. Claudius

    @ François

    Article très intéressant ! Un sujet en or !

    Pour l’idée de retirer ses économies des banques, il faudrait avoir tous les éléments de l’équation sous les yeux. Ce qui a déjà été fait en Grande Bretagne l’an passé, c’est que les gens déplaçaient leurs économies d’une des nombreuses banques vers une seule banque, et tout le monde se donnant le mot pour déposer tout vers la même banque, laissant sur le carreau la plupart des autres. Il faut dire qu’il serait téméraire de se faire un bas de laine de papier monnaie dans les 6 chiffres sous le matelas. Et de le placer dans l’immobilier à la place, ce n’est pas mieux, parce que la bulle immobilière va finir par petter aussi quand les taux d’intérêts vont commencer à remonter. Tant de familles au Canada, 100,000 je crois, qui budgettent serré leurs hypothques de maison pourtant avec des taux d’intérêts à plat… La misère les attend dans le détour. Les gens ont plus de dettes que d’épargne. Si les épargnes sortent des banques, alors ça risque d’être le signal pour la hausse des taux d’intérêts, pour motiver les gens à laisser les épargnes à la banque. Ça implique aussi la hausse des taux hypothécaires, mettant immédiatement en faillite les 100,000 familles canadiennes qui ont déjà de la misère à arriver. Alors l’expérience du déplacement des épargnes vers une banque unique s’est montrée positive, mais autrement, en gardant l’argent chez soi, on risque aussi de ne conserver que du papier qui, à la longue ne vaudra que du papier. Aussi le feu et le vol sont dangereux pour les bas de laine. Le boycott des stations service pour le prix de l’essence, c’est la même chose. Les gens ont besoin d’essence, mais quand les gens se donnent le mot, ils se coordonnent et peuvent faire plier les stations délaissées. C’est la même mécanique.

    En passant, c’est au Zimbabwé qu’il y a le plus grand nombre de millionnaires au monde !!! Ce n’est pas aux États-Unis… Mais bon, quand ça coûte des millions pour acheter un litre de lait, ça relativise tout. Tant pis pour ceux qui avaient un bas de laine chez eux avant cette flambée, ils ont été dépassés par l’inflation…

  4. Aimé Laliberté

    François,

    Merci pour cet excellent article.

    Comme tu écrit :  »la plupart des transactions sur le London exchange ne sont que du papier contre du papier ».

    Presque toutes les transactions financières sont  »du papier contre du papier ». C’est le propre du système monétaire dit ‘fiat » (en papier).

    La véritable marchandise, c’est l’énergie humaine. La valeur du papier monnaie provient du fait que les gens ont ‘confiance’ en sa valeur. Si les gens n’avaient pas confiance en l’émetteur du papier monnaie, il ne vaudrait plus rien, car il ne serait pas accepté en guise de ‘paiement’.

    Quant aux contrats à terme sur l’or et l’argent, il est certain qu’il y a moins d’or et d’argent physique dans le monde que les quantités visées par les contrats à terme.

    Je ne suis pas si certain que le retrait massif de l’argent déposé dans les banques mettraient celles-ci en faillite, simplement parce que l’argent n’existe pas. Ce qui existe, c’est du crédit, c-à-d.
    un chiffre indiqué dans une colonne.

    Parce que nous vivons dans un système ou du vulgaire papier, portant une ou deux signatures (très important), a la valeur indiquée sur le papier, il suffit d’émettre un bout de papier, rédigé correctement, avec le bon montant, et signé, pour crééer une valeur, fictive soit, mais qui sera reconnue par le système financier, également fictif.

    Partant de ce constat, le déficit accumulé d’un pays pourrait également être éliminé d’un coup de stylo, mais ce qui est important c’est l’énergie humaine.

    Tout le système est conçu pour canaliser l’énergie humaine dans la direction voulue.

    Le système est un système comptable à deux colonnes, crédit et débit.

    Chaque dette résultant d’une transaction en papier, peut être annulée avec une autre transaction en papier, papier contre papier.

    Ce qui donne la valeur au papier, c’est la signature!

  5. Claudius

    En passant, une banque qui fait faillite, ça veut dire 2 choses, les économies placées à la banque disparaissent, à moins d’être assuré à hauteur de $100,000 max par le gouvernement fédéral, à moins que le gouvernement fédéral ne vienne aussi en faillite… mais aussi que les dettes envers cette banque-là aussi disparaissent ??? Alors si tout le monde place son argent à la même banque, comment cette banque pourrait-elle faire faillite ?

    En passant, les Caisses Populaires sont assujetties à l’assurance-dépot du provincial et non du fédéral. Les banques, c’est le fédéral. Puisque la province du Québec doit plus de 220 milliards $ Comment un gouvernement éventuellement en faillite pourrait couvrir les dépôts des déposants à la Caisse si la Caisse aussi fait faillite ? Même logique pour les banques et le fédéral. Faut-il choisir entre la peste et le choléra ? En Haîti, ils sont ruinés et ils ont le choléra en prime…

  6. iota

    @claudius

    Retirer l’argent et la cacher sous son matelas est effectivement une mauvaise stratégie avec la dévaluation du dollar. L’idéal serait probablement de s’acheter un bon coffre fort et d’y loger de véritable pièce d’or et d’argent.

    Le mouvement de panique pourrait s’installer très rapidement lorsque le schème de ponzi fera surface et comme le mentionne François dans son article, le prix de l’or et de l’argent serait propulsé comme une fusée. On retournait alors dans le passé avec une monnaie d’échange physique et réel.

    Excellent article, merci François!

  7. Claudius

    @ Iota

    Bien sûr pour l’or et l’argent. Au début des années 90, j’ai acheté de l’argent solide quand ça valait $4 US plutôt que $26 aujourd’hui. Méchante différence ! Pour ceux qui n’en ont pas encore, faudra bien faire un premier achat un jour. Il y a des frais spéciaux pour avoir le métal plutôt que le certificat parce qu’il y a la commission et les frais de transport via un camion sécurisé. Je doute que la banque n’accepte de faire un contrat de livraison pour une seule once, mais disons 250, 500 ou 1000 onces, c’était possible. Quelqu’un peut-il confirmer s’il y a encore une banque qui procède encore à ce genre de vente, comme la CIBC ? Peut-être que l’option métal n’est plus disponible s’il est rendu physiquement si rare que ça ? Le prix de l’argent solide varie beaucoup. En Février de l’an dernier, le prix était encore à $11. Y aura t-il encore des rechutes de prix avant l’envolée strastosphérique finale ?

    Voici le lien du site avec graphiques du prix en temps réel des métaux précieux au choix. À droite, il y a toutes les options pour voir l’évolution du prix avec le temps.

    http://www.kitco.com/charts/livegold.html

    Ce site est un incontournable au quotidien.

  8. Une run sur les banques le 7 décembre serait un bon signal à envoyer … j’aime l’idée…

    Cantona.. ben.. soupir… ok, je sors…

  9. Achetez une pièce d’argent, ça l’air de fonctionner à en voir cette dernière nouvelle provenant des États-Unis, ils commencent à manquer de ces pièces d’argent et ont dû interrompre leur vente indéfiniment dû à une demande sans précédent!!

    Production of United States Mint American Eagle Silver Uncirculated Coins continues to be temporarily suspended because of unprecedented demand for American Eagle Silver Bullion Coins.

    American Eagle Silver Uncirculated Coin
    Production of United States Mint American Eagle Silver Uncirculated Coins continues to be temporarily suspended because of unprecedented demand for American Eagle Silver Bullion Coins. Until recently, all available silver bullion blanks were being allocated to the American Eagle Silver Bullion Coin Program, as the United States Mint is required by Public Law 99-61 to produce these coins “in quantities sufficient to meet public demand . . . .”
    Although the demand for precious metal coins remains high, the increase in supply of planchets—coupled with a lower demand for bullion orders in August and September—allowed the United States Mint to meet public demand and shift some capacity to produce numismatic versions of the American Eagle One Ounce Silver Proof Coin.
    However, because of the continued demand for American Eagle Silver Bullion Coins, 2010-dated American Eagle Silver Uncirculated Coins will not be produced.
    The United States Mint will resume production of American Eagle Silver Uncirculated Coins once sufficient inventories of silver bullion blanks can be acquired to meet market demand for all three American Eagle Silver Coin products.

  10. Oups oups oups!

    L’argent métallique commence à manquer partout et cela révèle le fait qu’il y a beaucoup plus de métaux précieux qui ont été vendu qu’il n’en existe:

    Widespread Silver Bar Shortages

    At the COMEX close yesterday, registered (dealer) silver inventories fell below 50 million ounces. Even if you include the eligible (investor) silver inventories in the COMEX bonded warehouses, which are not available to fulfill COMEX deliveries unless the investor specifically chooses to do so, there were barely 107 million ounces to fulfill around 725 million ounces of contractual obligations. COMEX silver inventories are now down more than 10% from mid-June even while the amount of silver owed has soared!

    Webmaster’s Commentary:

    J.P. Morgan Chase is trying to cover their massive short positions, some of which are « naked » shorts inherited from Bear Sterns. But the music has stopped and players are scrambling for the chairs, wondering who gets left standing out in the cold.

  11. Un autre exemple:

    US Mint Reports Soaring November Month-To-Date Silver Coin Sales Surpass 2010 High Following Massive Rush Into Precious Metal

    Is Max Keiser’s attempt to put JP Morgan out of business working following the mother of all silver physical squeezes? The price of silver has been stable in the past few days, but if the US official precious metal seller is to be trusted, this will not last long. According to the US Mint, sales of 1-ounce American Eagle silver coins are headed for the strongest month since at least May, Bloomberg reports. And according to our update, the May total has not only been passed, but the November MTD total is already the highest in 2010.

  12. François

    Bravo pour cet article qui m’a appris des choses.

    J’en ai lu hier un autre sur le même sujet qui démontre que l’or n’est pas une bulle. L’or (métal, concret, tangible) préserve le capital de l’inflation issue de l’énorme bulle monétaire qui grossit indéfiniment depuis des années. L’auteur montre dans cet article que la vraie monnaie, c’est l’or.

    Cordiales salutations.

    http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2010/10/27/lor-ultime-protection-face-a-lhyper-bulle-monetaire

  13. Pingback: Tweets that mention Massive manipulation du prix des métaux précieux « Les 7 du Québec -- Topsy.com

  14. Voilà une entrevue choc avec Bill Murphy sur la manipulation des métaux précieux. C’est lui qui avait révélé cette histoire, donc on a la chance d’entendre le meilleur à ce sujet:

    Shocking NIA Interview with Bill Murphy

  15. Votre humble serviteur vous donne les derniers développements:

    L’Autre Monde YouTube

    Sur CHOQ FM, UQÀM

  16. Lolo

    J’aime bien ce genre d’article qui nous informe vraiment sur nos dirigeants de banque.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s