Démagogie irresponsable.

Jared Lee Loughner

Par Philippe David

Je me dois de m’insurger devant l’irresponsabilité de divers chroniqueurs, journalistes et médias dans les heures et les jours qui ont suivi cette fusillade à Tuscon en Arizona ce weekend dernier. À peine l’assassin maitrisé que les accusations fusaient et que la récupération politique commençait. Rahm Emmanuel, conseiller du Président Obama a déjà déclaré dans une entrevue qu’il « ne fallait jamais gaspiller une crise ». Les journalistes et politiciens, autant aux États-Unis, qu’en France et ici au Québec, n’ont certainement pas perdu de temps. Il importait peu qu’ils ne savaient absolument rien de Jared Loughner. Après tout, la rigueur journalistique n’existe plus de nos jours. Il ne faut jamais laisser les faits polluer une bonne histoire. Si ça saigne, ça baigne! Et quelle fût la cible? Les républicains, les tea parties, Sarah Palin qui a osé « cibler » certains districts dont celui de Mme Giffords, cette méchante droite! Évidemment, tout était faux, mais c’est typique quand il s’agit de diaboliser la droite, tous les coups sont permis.

Qui est Jared Lee Loughner?

Nous savons maintenant que Jared Loughner ne s’associait pas aux tea parties, qu’il n’écoutait pas la Rush Limbaugh ou Glenn Beck, qu’il ne s’affiliait ni avec les républicains, ni les démocrates et que dans son profil Youtube, deux de ses livres préférés étaient « Le Manifeste Communiste » (qui est très à droite, on le sait) et « Mein Kampf », dont l’auteur, n’en déplaise à certains, se proclamait socialiste. Loughner a été renvoyé de de son école parce qu’il effrayait ses confrères de classe et ses professeurs. Ses voisins le décrivent comme un reclus et un solitaire.

En d’autre mots, Jared Loughner était certainement un psychopathe, mais il n’existe aucune évidence qu’il aurait été influencé ou motivé par les discours des « vilains droitistes ». Il était simplement un fou vivant dans sa propre réalité qui le faisait percevoir Gabrielle Giffords comme une menace qu’il fallait éliminer, et ce bien avant l’avènement du mouvement des tea parties et avant que la plupart d’entre nous ne sachent qui était Sarah Palin.

La rhétorique guerrière.

On a accusé des politiciens républicains et les tea parties d’utiliser une rhétorique guerrière et d’attiser un climat de haine envers le Président Obama et le gouvernement en général. Comme toujours, les journalistes ont la mémoire sélective et semblent avoir complètement oublié la rhétorique utilisée contre le Président Bush. On reproche à Sarah Palin d’utiliser des expressions comme « lock and load » et on oublie lorsque le Sénateur Obama avait utilisé la phrase « if they bring a knife to the fight, we’ll bring a gun », une expression typique de la ville de Chicago. En politique, ce genre d’expression est de bonne guerre, si je puis dire, aux États-Unis tout comme ici au Québec. Claudette Carbonneau n’a-t-elle pas déclaré la guerre à la droite récemment? Quant à ces démagogues qui depuis ce weekend répandent mensonges et calomnies, malgré l’évidence contraire, qu’ont-ils fait sinon attiser la haine?

Un Président à la hauteur.

Dans toute cette histoire, je me dois de lever mon chapeau au Président Obama qui a eu un comportement digne de sa position en demeurant au dessus de la mêlée comme le témoigne cet extrait de son discours:

« Bad things happen, and we must guard against simple explanations in the aftermath.

For the truth is that none of us can know exactly what triggered this vicious attack. None of us can know with any certainty what might have stopped those shots from being fired, or what thoughts lurked in the inner recesses of a violent man’s mind.

What we can’t do is use this tragedy as one more occasion to turn on one another. As we discuss these issues, let each of us do so with a good dose of humility. Rather than pointing fingers or assigning blame, let us use this occasion to expand our moral imaginations, to listen to each other more carefully, to sharpen our instincts for empathy, and remind ourselves of all the ways our hopes and dreams are bound together. […]

The loss of these wonderful people should make every one of us strive to be better in our private lives – to be better friends and neighbors, co-workers and parents. And if, as has been discussed in recent days, their deaths help usher in more civility in our public discourse, let’s remember that it is not because a simple lack of civility caused this tragedy but rather because only a more civil and honest public discourse can help us face up to our challenges as a nation, in a way that would make them proud. »


Autre lectures pertinentes:

208 Commentaires

Classé dans Actualité, Philippe David

208 réponses à “Démagogie irresponsable.

  1. sombredereliction

    @Fraddé
    On t,a dit d’aller jouer ailleurs, y a tu keck chose là dedans que tu comprends pas?? 👿 😡
    retourne polir le manche de Monsieur Gagnon et sacre-nous la paix.
    😈

  2. @ Aimé

    « Un peu comme Hérétik qui se donne une image de Metal Satanique mais qui dans le fond est un gars ordinaire, comme moi, pis la plupart des autres réguliers ici. »

    Pas du tout ! je sacrifie des vierges à la pleine lune ! Ben non, je suis un travailleur, marié et père de famille. La musique métal fait partie de ma vie depuis 20 ans. Les thématiques lyriques me laissent indifférent. C’est le côté brut et abrasif de cet musique qui me plaît. Ça me défoule. Mais je suis conscient que ça agresse 99% des gens.

    « J’ai envoyé chier Hérétik, puis je lui ai proposé une paix qu’il a accepté »

    Il est rare que je refuse une main tendue.

  3. Aimé Laliberté

    Papitibi,

    « J’aurais préféré que tu me réfères à une décision de la Cour suprême, à un article de la Canadian Review rédigé par un constitutionnaliste, ou whatever. Mais la cérémonie du couronnement, là, chapeau!’

    Ce n’est pas un cour ou un tribunal ici, c’est un forum de discussion. POur toi, on dirait que si la Cour suprême l’a dit, ça doit être vrai, et si elle l’a pas dit, ça n’existe pas.

    Le droit mème à tout, à condition d’en sortir.

    Je suis sorti du droit depuis un bon bout de temps, et je n’ai aucune difficulté à considérer des élements autres que juridiques pour essayer de comprendre la réalité dans laquelle je vis.

    Tu prétends ne pas t’être présenté comme juriste, avocat, et ex-juge. Tu as prétendu avoir rendu la ‘justice’, puis que tu avais rendu des ‘jugements’. Aujourd’hui, tu dissecte les mots pour tenter de démontrer que j’ai mal compris ce que j’ai lu.

    Pourtant, je suis à peu près certain que tous ceux qui ont participé à la discussion sur CP ont compris la même chose que moi, et je ne crois pas que c’est parce qu’on ne sait pas lire.

    Au bout du compte, tu dit maintenant avoir été ‘corporate defense litigator’ (avocat qui représente les sociétés devant les trbunaux) quand je croyais plutôt que tu était avocat spécialisé en protection de la jeunesse, comme tu as pourtant clairement laissé entendre.

    C’est pas pareil, tsé veux dire…

    Par ailleurs, tu peux m’imaginer plaider devant la Cour d’Appel tant que tu veux. Je n’ai pas honte de ma Foi.

    Comme j’ai écris, je t’ai indiqué la Bible par renvoi à des articles de l’AANB et des autres lois précitées. D’ailleurs, t’es aller chercher un vieux commentaire (ton lien ci-haut) dans une autre discussion à laquelle tu n’étais même pas partie pour essayer de démontrer que je t’ai prêché la Bible, que tu détestes tant. C’est ça que j’appelle de la ‘bullshit’.

    De plus, ce qui est le plus important, tu es incapable de réfuter le fond de l’argument, que j’ai démontré, et tu te concentres à attaquer sur des points accessoires qui n’ont rien à voir.

  4. @aimé, chu tanné.

    Je te laisserai pas écrire n’importe quelles kâlisses de niaiseries sur mon compte.

    « Au bout du compte, tu dit maintenant avoir été ‘corporate defense litigator’ (avocat qui représente les sociétés devant les trbunaux) quand je croyais plutôt que tu était avocat spécialisé en protection de la jeunesse, comme tu as pourtant clairement laissé entendre. C’est pas pareil, tsé veux dire… »

    = = =

    Bin non, cé pô pareil. Mais si tu savais lire, tu aurais compris que j’ai été corporate defense litigator AVANT de bifurquer, et que j’ai réorienté ma carrière en droit de la jeunesse et en droit social.

    Faut que j’te fasse un dessin, ou c’est assez clair?

    Par ailleurs, si tu confonds encore juriste et avocat, alors t’es un bien piètre juriste. AVOCAT, c’est un titre que j’ai porté, titre qui conférait le privilège de rédiger des procédures et de plaider au nom d’un client. Titre que je ne porte plus. JURISTE, c’est une formation. C’est ce qui reste de l’avocat quand il se retire.

    Besoin d’un dessin?

    Ta foi? Sois-en heureux. Mais de grâce, cesse de voir Yahweh ou Jehovah ou Allah ou whatever the name jusque dans la craque de fesse de ta voisine.

    Que Dieu – peu importe son nom – reste dans les Églises (ou temples, ou mosquées, ou synagogues…) et dans le coeur des fidèles. Il n’a pas sa place dans le système de droit.

    Fuck la charia . Fuck le droit du retour en Terre Sainte, sur la base du contenu d’un livre d’histoires vieux de quelques millénaires. Et fuck la bible comme source du droit.

    Affirmer la suprématie de la Bible pour les uns, c’est en même temps accepter que les autres imposent la charia. No way!

  5. Aimé Laliberté

    Papitibi,

    Je comprend bien que tu as fait plusieurs choses dans ta vie professionnelle. Je disais juste que l’image qu’on a de l’avocat en litige corporatif et de l’autre qui représente des enfants dans des dossiers de protection de la jeunesse n’est pas la même. Mais je comprends très bien que tu as pu faire l’un et l’autre à divers moments de ta carrière. Ce n’est pas inhabituel.

    Tu conclus No Way! C’est ton droit, mais je ferais une requête en irrecevabilité de ta conclusion vu l’absence totale de preuve de ton côté. Je n’ai jamais dit que la charia devrait s’appliquer. Ou c’est que tu vois ça la charia dans les documents constitutionnels du Canada? T’es tanné? C’est dommage que tu ne sois pas capable de reconnaître des documents aussi insignifiants (si je comprend tes diverses réponses) que la Magna Carta ou le Bill of Rights.

    La Magna Carta, cibole!!

    D’ou viennent la présomption d’innocence, le principe de l’inviolabilité de ta demeure, la liberté d’expression, le droit d’assemblée publique, le droit de posséder des armes, le droit de circuler librement.

    Cela vient de la Magna Carta, du Bill of Rights et de la Common law anglaise. Si tu penses que l’héritage des Anglais et de la Common Law, c’est la charria, je peux t’assurer que tu te trompes.

    En tous cas, on tourne en rond.

  6. Fraddé

    @sombredereliction
    Ne te fâche pas trop, GOTHIQUE ! Tu pourrais prendre des couleurs …

    Fraddé
    P.S : «Reconnais le moment favorable» – Pittacos de Mytilène

  7. Quand je dis ouste, c’est OUSTE! 👿

  8. @Marc
    Ils ont fait ami/ami Messieurs Pelletier et P.api. Tu vois qu’on s’en faisait pour rien??
    Ce sont maintenant les meilleurs amis du monde. 😯
    http://papitibi.wordpress.com/2011/01/19/darth-allard-ou-le-cote-obscur-des-centpapiers/#comment-3102
    Et moi qui se faisait accuser de toutes sortes de choses malsaines! HA! 😡

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s