Quand les gouvernements ne sont plus aimés

Jean-Pierre Bonhomme

Image Flickr par AaronBBrown

Nos voisins des États-Unis n’aiment pas leur gouvernement central. Une récente étude Gallup a montré récemment que 72 p. cent des ‘américains’ ont une perception négative du gouvernement fédéral; le contraire de ce qui se passait en cette époque Kennedy pas si lointaine que ca.
Les intellectuels États-Uniens – il en existe quelques uns; notamment ceux de la revue Harper’s – expliquent cela par la puissance des idéologues traditionnels qui ont favorisé la ploutocratie au détriment des bonnes mœurs sociales, celles du partage et de la compassion. Aux États-Unis il faut choyer les élites possédantes, les laisser accumuler des fortunes afin que celles-ci finissent par retomber sur les pauvres et sur les musées. Ne pas trop taxer les plus riches est devenu une sorte de crédo et même le président Obama – on l’a vu récemment – n’a pu changer cet ordre des choses, cet ordre vertical de l’économie. Autrement dit la sécurité sociale des années Eisenhower n’est qu’un accroc dans la toile de nos voisins. La norme c’est de laisser Andrew Carnegie, le baron de l’acier, et ses semblables s’enrichir et ceux-ci s’arrangeront bien pour donner leurs surplus aux moins nantis et aux institutions indispensables.
Au Québec ce n’est pas très différent, cela ressemble au syndrome Chagnon, ce système en vertu duquel un riche, après avoir vendu un monopole de la communication, peut se permettre de redistribuer son argent aux bonnes œuvres, mais à sa guise et selon son bon vouloir. L’État, après tout, n’est pas le meilleur déversoir, le meilleur lieu pour déterminer comment faire le partage de la richesse! Il faut laisser la ploutocratie décider.

Oui mais il y a un hic. La revue Harper’s laisse entendre qu’il n’est pas si bon que ça, pour la classe moyenne, de se comporter en serviteur des possédants. Il se pourrait, laisse-t-elle entendre, que certains riches n’aient pas le sens du partage bien aiguisé et que leurs vues n’embrassent pas un horizon bien large. S’il était bon, par exemple, que les États-Unis aient un nouveau réseau de trains rapides, est-ce que les industriels de l’automobile n’auraient pas la tentation de tergiverser et de conserver leurs profits pour eux-mêmes? Ne faudrait-il pas les taxer un peu pour ‘le bien de la nation’?
L’auteur de ces lignes, quant à lui, n’est pas loin de penser que les «inégalités sociales» d’Haiti et la misère du lieu ont un lien direct avec la ploutocratie locale et internationale qui n’a pas vu que «ce qui est bon pour tous, en définitive, est ce qui est bon pour chacun». Et de penser qu’un gouvernement réellement démocratique, saurait, mieux que les possédants mener la barque sociale à bon port…
Ce même auteur a vu comment, à Bangkok, par exemple, les ploutocrates ont failli à la tâche de bien planifier certaines villes et de laisser le domaine social dans un état de délabrement spectaculaire. En maints lieux, c’est un combat acharné de l’automobile contre le piéton que les possédants mènent actuellement. Un combat contre la beauté et contre l’équilibre des formes. Il n’y a pas d’autre explication : les commerçants puissants, ont, là, une ascendance évidente, au point où il n’y a pas de limite à l’intrusion de la publicité. Certains panneaux publicitaires, (comme ceux que le gouvernement du Québec autorise le long des autoroutes) prennent, là des proportions gigantesques; c’est au point où les paysages disparaissent complètement.
N’est-il pas utile, ainsi, que les classes moins possédantes aient une voix dans les affaires d’aménagement urbain, une voix par la voie des ministères appropriés et dont la liberté est relativement bien assurée? Évidemment un gouvernement n’est pas bon parce qu’il est un gouvernement; mais c’est un instrument. Et si un instrument brise on le répare; on ne le jette pas en en faisant un démon!

La «démonisation» de l’appareil gouvernemental américain, qui se poursuit actuellement et qui touche le territoire québécois est dangereuse car elle est contraire à tous les principes démocratiques. Elle a pour objet de donner à des intérêts particuliers le contrôle sur la chose commune.
Si un gouvernement Charest, par exemple, devait céder ses droits politiques à des Carnegies, il ne serait pas intelligent de vouer l’institution parlementaire aux gémonies; il vaudrait mieux réparer l’instrument afin que celui-ci réponde mieux aux intérêts nationaux.

120 Commentaires

Classé dans Actualité, Jean-Pierre Bonhomme

120 réponses à “Quand les gouvernements ne sont plus aimés

  1. Claudius

    @ François
    Et ceux qui osent contester le gouvernement ouvertement sont de toute évidence classés comme TERRORISTES ! Les citoyens aspirent à avoir un bon gouvernement, peu importe le pays, mais qu’un gouvernement mette sur une black liste ceux qui ne l’aime pas, avec internet, ça devient d’autant plus facile. Autrement dit, le citoyen doit aimer son gouvernement…
    Je me réfère à l’intro du film 1984. C’est sûrement disponible sur YouTube. C’est tellement édifiant !

  2. @Claudius

    Plus que jamais, surtout au USA. La dissension politique est carrément étiquetée de « homegrown terrorism ». Le FBI a même fait des descentes chez des activistes pacifistes ces derniers temps. Le régime en place en Égypte a coupé tous les services Internet sur son territoire. L’Internet est un danger pour l’Establishment, l’élite, car l’information circule sans qu’ils aient un contrôle sur elle et les gens s’organisent aussi avec l’Internet, se coordonnent et se tiennent informés.

  3. @ François M.

    Vous voyez, Gendron, tout ce que je demandais, c’est de nous expliquer intelligemment votre point de vue sans être grossier. Là, vous avez beaucoup plus de crédibilité à mes yeux. Ça vaut ce que ça vaut, mais je vous le dis quand même, cher ami!

    Tu serais surpris comment David est proche de tes opinions dans la réalité. Vous êtes tous deux dans le même quadrant du graphe de Political Compass: en bas et à gauche.

    Je persiste à dire que nos gouvernements ont subis un coup d’État silencieux et ont été détourné par les banquiers privés et les intérêts financiers privés.

    Je suis parfaitement d’accord avec toi, sauf que je ne blâmerais pas que les banquiers et les financiers. Au Québec, par exemple, les syndicats ont une puissance démesurée avec un budget de 800 millions par année pour pousser leur agenda. Les politiciens se prostituent à quiconque leur donnera des votes et la racine du problème est qu’ils ont trop de pouvoir au départ et les groupes d’intérêts qui les soutiennent font tout pour justifier l’expansion constante de ces pouvoirs.

  4. C’est clair que les grands syndicats sont devenus plus une clique que n’importe quoi, un genre de club s’apparentant au crime organisé et ayant des liens avec dans certains cas, comme on peut le voir dans la région de Montréal. Ils ne sont même plus là pour vraiment défendre les droits et le bien-être des travailleurs, mais plutôt comme une bureaucratie eux-mêmes qui coutent extrêmement cher même aux travailleurs qu’ils disent représenter, et contre leur gré, car nous ne sommes même pas libre de choisir de payer une cotisation ou pas. Ça a plus l’air d’un racket de protection de la mafia! Mais je suis pour une certaine forme de syndicat ou d’union des travailleurs pour balancer le pouvoir du patronat qui historiquement l’ont souvent utilisé pour opprimer les travailleurs ou les maintenir dans des conditions précaires inutilement, que pour empocher plus d’argent sur le dos de ces derniers

  5. The Melancholic Avenger

    « Ça a plus l’air d’un racket de protection de la mafia! »

    Comparer racket de protection et cotisations syndicales. La comparaison est si exagérée qu’elle se passe de commentaires. Comment voulez-vous être sérieux sur ce site après ça! HA! 😡

  6. jean_pierre bonhomme

    Ce n’est pas tel ou tel gouvernement qu’il faut protéger. C’est la notion même de gouvernement qu’il faut valoriser. Autrement ce sont les riches qui mènent tout. Si un gouvernement – notre instrument de gouverne – n’est pas efficace alors il faut le changer, le rendre apte à desservir les citoyens; pas faire comme aux États-Unis où on cherche à en réduire la taille pour des raisons idéologiques. C’est ce que j’ai voulu dire. Moi j’aime la notion de gouvernement parce que s’il n’y en avait pas les Québécois ne feraient pas vieux os collectivement.

  7. Aimé Laliberté

    Melancolic…

    Racket de protection de type classique : tu dois payer un montant à un groupe criminel organisé pour avoir le privilège de vendre tes biens ou services aux consommateurs. Si tu ne payes pas, tu ne pourra pas exploiter ton commerce sans avoir de gros problèmes.

    Racket de protection de type syndical : tu dois payer un montant à un groupe syndical organisé pouvoir avoir le privilège de vendre tes compétences à une entreprise syndiquée. Si tu ne payes pas, tu ne pourras pas travailler dans cette entreprise.

    T’as raison, c’est très différent.

  8. The Melancholic Avenger

    Va expliquer ça à un commerçant victime de ce genre d’extorsion… Pas à moi qui ne paye ni protection ni cotisations syndicales… Je peux très bien dormir la nuit sans craindre de recevoir un cocktail molotov parce que je suis en retard sur le paiement.

    Commentaire inutile à m’envoyer:
    -Ouais, mais tu paye de l’impôt pis ça c’est ben pire (un smatte)

  9. @Douce mélancolie

    Vous êtes trop sérieuse! Comprenez les nuances. Vous vous faites du mauvais sang, je m’inquiète pour vous.

    Je crois que Aimé Laliberté a saisi ce que je dis entre les lignes. Excellente analogie.

  10. Aimé Laliberté

    M. Bonhomme,

    C’est gentil de nous faire part de vos commentaires.

    Vous écrivez ‘…pas faire comme aux États-Unis où on cherche à en réduire la taille pour des raisons idéologiques’.

    M. Bonhomme, je vais vous faire un cours très rapide de l’histoire de la craétion des É-U. Les É-U sont le fruit du désir des habitants des colonies américaines de se séparer de la tyrannie imposée par une puissance étrangère, en l’occurrence le régime britannique du roi George.

    Si vous lisez la déclaration d’indépendance des É-U de 1776, lequel est le premier document constitutionnel important, vous comprendrez mieux ce que sont et ce que représentent vraiment les É-U.

    La déclaration d’indépendance de 1776 énonce le principe que les hommes ont le droit à la vie, à la liberté et à la recherche du bonheur, et que ces droits sont innés et inaliénables.

    Il énonce aussi le principe qu’un peuple crée des gouvernements pour PROTÉGER ses droits, et que lorsque, dans le cours des événements un gouvernement devient abusif et oppressif et utilise les pouvoirs qui lui ont été conférés dans un objectif contraire à sa mision première, qui est de PROTÉGER LES DROITS, le peuple est alors justifié de modifier le gouvernement ou d’y mettre fin.

    La constitution des É-U est survenue plus tard. Une première fois le 17 septembre 1787 (Constitution for the United States of America) …

    … puis une deuxième constitution a remplacé la première, en 1871, (THE CONSTITUTION OF THE UNITED STATES OF AMERICA), suite à une entente avec le gouvernement US et les banquiers internationaux.

    Cette 2e constitution a été adoptée dans des circonstances simlaires à l’adoption de la loi créant la réserve fédérale.

    Depuis, le tout début des É-U, ceux qui dirigent le monde ont toujours cherché à défaire ce que les américains avaient fait avec la déclaration d’indépendance. De la même façon, ces mêmes dirigeants cherchent à détruire les fondements de la Common Law des Anglais, parce que la Common Law (qui s’applique au Canada) reconnait que les habitants du Commonwealth peuvent vivre en paix et exercer librement leurs droits innés et inaliénables.

    http://www.ushistory.org/declaration/document/

  11. Aimé Laliberté

    M. Bonhomme,

    Pour plus de détails sur la 1ere et la 2e constitution des É-U. , voici un article :

    http://www.serendipity.li/jsmill/us_corporation.htm

    Par ailleurs, comme le texte constitutionnel de base des É-U (les 13 colonies) reconnait les droits innés, la philosophie économique des É-U a toujours été la libre entreprise et un gouvernement LIMITÉ.

    Même sous la constitution actuelle, en vertu du 10e amendement, les états conservent individuellement toutes les compétences qui n’ont pas été expressément déléguées au gouvernement fédéral, et c’est d’ailleurs pourquoi plusierus états américains ont déclaré qu’ils exerceraient leur pouvoirs en vertu de cet amendement de ne pas appliquer dans leur état les lois fédérales jugées inconstitutionnelles, comme Obama Care (assurance-santé obligatoire).

  12. Aimé Laliberté

    M. Bonhomme,

    Je suis toujours sur le même passage de votre commentaire ‘…pas faire comme aux États-Unis où on cherche à en réduire la taille pour des raisons idéologiques’.

    Cela fait plus de 70 ans que le gouvernement central des USA met en place des mesures interventionnistes visant à SOCIALISER tout le système.

    Voir le New Deal de FDR http://fr.wikipedia.org/wiki/New_Deal.

    Ces mesures et toutes les mesures subséquentes ont toujours eu le même objectif, déposséder les américains de leur richesse, en centralisant le pouvoir décisionnel et en imposant des mesures socialistes.

    Regardez les budgets actuels des gouvernements, les comptes de taxes, les impôts. C’est facile de voir que la taille des gouvernements ne va pas en diminuant!

    Les gouvernements recherchent constamment plus de contrôle et cherchent constamment à grossir, GRÂCE À L’ÉNERGIE ET AU FRUIT DU TRAVAIL DES AUTRES’, et ils effectivement grossi et ce faisant, ils ont adopté toutes sortes de lois liberticides pour justifier leur existence. C’est ça la réalité.

    Malheureusement, il y a beaucoup de gens qui sont devenus dépendants du gouvernement, comme des petits enfants, et ces enfants n’aiment pas qu’on dise du mal de leur papa ou maman.

    Le plus drôle là-dedans, c’est qu’une fois tous les trois ou quatre ans, les enfants se réunissent afin de décider par lequel des papas ou laquelle des mamans proposés (par d’autres) ils aimeraient être dirigés pour les 3 ou 4 prochaines années.

  13. The Melancholic Avenger

    « Je crois que Aimé Laliberté a saisi ce que je dis entre les lignes. Excellente analogie. »
    Tant qu’à écrire entre les lignes faites z’en donc pus de lignes! HA! 😡
    👿

  14. Vous êtes trop belle lorsque fâchée, alors je persiste! J’écrirai en diagonale, que pour vous! Oh non! Je me transforme en troll moi aussi!

  15. The Melancholic Avenger

    Belle initiative! Vaut-mieux être un troll qu’un imposteur intellectuel croyez-moi! 🙂

  16. Au moins, vous avez bien compris mon point de vue, mon cher François!

    @Jean-Pierre Bonhomme

    Merci de répondre aux commentaires. 🙂

    On ne peut certainement vous accuser de manquer de culot, surtout quand vous réussissez l’exploit remarquable de vous caler encore plus creux!

    « Ce n’est pas tel ou tel gouvernement qu’il faut protéger. C’est la notion même de gouvernement qu’il faut valoriser. Autrement ce sont les riches qui mènent tout. »

    Pardon? Et à cause de quelle structure hiérarchique les riches mènent tout?

    « Si un gouvernement – notre instrument de gouverne – n’est pas efficace alors il faut le changer, le rendre apte à desservir les citoyens; »

    Ah misère, un autre réformateur! Et depuis quand un gouvernement est NOTRE instrument de gouverne? Seule la liberté individuelle réelle peut nous garantir que nous serons notre propre instrument de gouverne, certainement pas un État! Comment faire en sorte qu’une structure soit efficace avec de l’argent volé aux autres?

    « pas faire comme aux États-Unis où on cherche à en réduire la taille pour des raisons idéologiques. »

    Ceci est partiellement un bon point. Partiellement, dans le sens où je suis d’accord avec la réduction de la taille de l’État. C’est tout un même un bon point, parce malheureusement, plusieurs ne se contentent que d’une tiède réduction de la taille FISCALE de l’État, et applaudissent des mesures étatistes encore plus répressives que ce qui est en vigueur présentement, pour des raisons idéologiques.

    « Moi j’aime la notion de gouvernement parce que s’il n’y en avait pas les Québécois ne feraient pas vieux os collectivement. »

    J’aimerais bien que les Québécois seraient en mesure de faire plus vieux os individuellement, et pour ce faire, ça prend un État réduit ou mieux encore, pas d’État du tout.

    Ceci dit, si on s’entendait sur le fait que ce serait une bonne chose de se débarrasser du joug cacanadian, ça serait déjà un bon début!

  17. @David Gendron

    Bien sûr que je le comprends, tout est une question de savoir comment le présenter!

    @The Melancholic Avenger

    Moi qui croyais qu’être un troll était justement être un imposteur intellectuel!

  18. Lors du rut, il n’est pas rare que deux bulldozers se poursuivent sur plusieurs kilomètres. De plus, les bulldozers mâles ont une posture d’intimidation : de profil, le moteur vrombissant, la pelle haute et les rétroviseurs obliques. Il est également possible d’observer le pot d’échappement des bulldozers ; cela permet de dire avec certitude leur sexe : les femelles évacuent de la fumée par l’arrière alors que le mâle le fait au dessus de l’habitacle.

    À la fin mai – début juin a lieu la mise à bas. Après moins d’une heure, les bébés bulldozers peuvent se mettre à rouler, et après une à deux semaines ils intègrent les chantiers de construction, parfaitement capables de niveler et de remplir des trous.

    En hiver, les chantiers sont peu abondants et la nourriture est rare. La mortalité est maximale, par ailleurs, elle est corrélée avec l’épaisseur de la couche de neige. Les bulldozers sont réduits à déneiger les parkings d’aréna, en attendant au printemps le remplissage des nids de poule et une nouvelle saison du rut.

  19. Voilà ce qui aurait dû être encore plus publié ici que ce présent torchon!

  20. The Melancholic Avenger

    @François M
    « Moi qui croyais qu’être un troll était justement être un imposteur intellectuel! »
    Voilà que ne me surprend guère, vu votre propension à voir la réalité à l’envers! HA!
    😡 👿 👿

  21. The Melancholic Avenger

    Je m’expliquerai lorsque j’en aurai le temps, puisque mes études chèrement payées par fradée me prennent beaucoup de temps!

  22. Terez L.

    @Melancholic

    J’espère bien que vous comptez aller au moins jusqu’au doct-aux-rats. J’aimerais bien voir Fraddé payer longtemps. LOL.

    P.S.: « En hiver,les chantiers sont peu abondants et la nourriture est rare. La mortalité est maximale, . » Anne Archet

    P.P.S.: MOUAH! RELOL

  23. The Melancholic Avenger

    @Terez
    Hahaha! Je vous aime bien, vous!

  24. Terez L.

    @Melancholic

    C’est réciproque.

  25. « Voilà que ne me surprend guère, vu votre propension à voir la réalité à l’envers! HA! »

    LOL vous allez trop vite encore! Vous êtes encore si jeune! Finissez vos études payées par Fraddé en premier, apprenez à réfléchir et développer votre pensée critique. Vous vous expliquerez après cela. Car en attendant, vous êtes toute mélangée! Prenez votre temps, on va vous attendre… étudiez fort fort ce soir, jeune demoiselle. Il vous reste du chemin à faire avant de porter des jugement hâtifs sur qui voit la réalité à l’envers, hé hé hé! 😉

  26. Pierre J.C. Allard écrivait dans un article intitulé «La fin des commentaires» :

    Quidam Lambda doit toujours avoir le droit d’émettre ses idées, mais il n’est pas toujours apte à comprendre toutes les idées des autres et encore moins à en discuter… Ce que la plupart d’entre eux savent […] réagissant par le silence à tout ce qui dépasse leurs cothurnes.

    Parce que la plupart le savent, un article qui reçoit 1 000 visites recevra rarement plus de 60 commentaires, s’il en reçoit 100 ou plus, c’est que le sujet ne faisant appel à aucune compétence, ce sont de pures émotions qui seront exprimées. […]. Pour le dire brutalement, le nombre de commentaires est inversement proportionnel à [leur] qualité […].

    [De plus…] Un effet induit de ce phénomène est de susciter l’émergence d’une faune parasitaire – les trolls – dont l’intérêt n’est plus de faire connaître leur opinion, ni de connaître l’opinion des autres, mais simplement d’apparaître à l’écran et, à défaut de susciter un réel intérêt, de se rendre assez nuisibles et exaspérants pour obtenir un peu d’attention. [… d’où le temps considérable requis – perdu – à remplir le rôle de modérateur- gardienne]

  27. The Melancholic Avenger

    Je vous promet une réponse sérieuse François, et non je ne trollerai pas cette fois puisque vous m’ouvrez si gentiment la porte.

  28. Génuflexion et chapeau levé! Je ne demande qu’à mieux vous connaitre ainsi que votre pensée réelle, sérieusement. Lorsque vous serez prête, je serai là, à l’écoute, je vous le promets aussi.

    Mes respects

  29. @ Aimé Laliberté

    Le plus drôle là-dedans, c’est qu’une fois tous les trois ou quatre ans, les enfants se réunissent afin de décider par lequel des papas ou laquelle des mamans proposés (par d’autres) ils aimeraient être dirigés pour les 3 ou 4 prochaines années.

    L’analogie du troupeau de moutons qui votent pour choisir qui va les tondre serait peut-être plus juste…

  30. Aimé Laliberté

    P. David,

    Je ne suis pas tellement poète, comme dirait l’autre. Faudra m’excuser, mais remarques quand même l’absurdité du fait que des gens incapables de subvenir à leurs propres besoins choisissent qui va les gouverner, ainsi que les autres qui, eux, sont capables de subvenir à leurs propres besoins!

    C’est comme si un actionnaire qui n’a pas mis sa mise de fonds votait à l’assemblée annuelle pour augmenter les cotisations des autres actionnaires qui, eux, ont contribué leur mise de fonds.

    Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond là-dedans.

    À moins qu’on soit dans un pays socialiste et que la propriété privée n’existe pas véritablement.

  31. Terez L.

    @Aimé

    Finalement, vous êtes pour la ploutocratie! Seuls les riches devraient avoir le droit de vote!
    @François

    Si j’étais vous, je ne me fierais pas trop sur l’avatar de Melancholic pour présumer de son appartenance au sexe féminin. Et pour avoir lu un de ses textes sur le site de la défunte Kaverne, je peux vous assurer que même si ça ne paraît pas toujours, cette personne est capable de beaucoup de cohérence et de pensée critique. Il y a des gens qui sous une apparence bien légère pourraient vous causer des surprises.

  32. @Terez L.

    Quoi? Vous me dites que la réalité à son propos est à l’envers? Hé hé hé!

    Vous savez, je juge les fruits que porte l’arbre; ce que la personne veut bien nous montrer d’elle. Comment puis-je juger la personne réelle puisque je ne la connais simplement pas! Et jusqu’à date, pour ce qui est de la cohérence et de pensée critique, les fruits sont rares…

  33. Aimé Laliberté

    Pour ceux qui ne le saurait pas, une nouvelle campagne inspirée de la résistance française contre les nazis vient d’être lancée aux É.-U.

    ‘V pour Victoire!’

  34. Aimé Laliberté

    Terez,

    Je n’ai pas dit que seuls les riches devraient avoir le droit de voter. À mon avis, seuls ceux qui croient en cette illusion se donnent la peine de voter, Les autres, beaucoup plus nombreux, ont compris et ne participent pas à la masquarade des élections. Il est indéniable que ceux qui tiennent le plus à préserver le système sont ceux qui en sont les plus dépendants. Connaissez-vous l’expression ‘Beggars can’t be chooser’? Comme le dit cette expression, les quêteux ne peuvent imposer leurs choix. C’est l’évidence même.

    Donc, si on exclut le vote de tous les quêteux qui cherchent à obtenir quelque chose du gouvernement, il reste qui au juste pour conférer à ce système sa légitimité?

    Pas grand monde!

  35. Aimé Laliberté

    En français :

  36. Aimé Laliberté

  37. Terez L.

    @Aimé

    Oui, bien sur, le Système, dont vous ne faites pas partie, évidemment.

    Pour ma part, je suis très dépendante du système solaire et du système d’aqueduc en ce qui concerne la survie de mes plants de tomates, et donc de ma propre survie. Comme je suis dépendante de mon système digestif et de mon système nerveux. Je ne vis pas en vase clos et je préfère parfois certains « quêteux » qui osent exposer leur dépendance à certains « donneux de leçons » qui veulent nous imposer leurs choix complètement désincarnés.

    Contrairement à vous, moi, je ne trouve nullement absurde que des gens rendus incapables de subvenir à leurs propres besoins en raison des exactions de leurs dirigeants descendent dans la rue et demandent à choisir un autre gouvernement. Je trouve très légitime de chercher à obtenir une certaine justice et équité de la part de nos représentants. Nous dépendons tous des ressources de la terre pour survivre. Il est anormal que certains s’en accaparent l’usage. Et ce, peu importe les justifications qu’ils se donnent!

  38. The Melancholic Avenger

    @Terez,
    Plus je vous lis; plus je vous apprécie, vous êtes drôlement équilibrée en comparaison de la faune habituelle des 7. On voit aussi que vous avez un sens de la justice sociale, ça fait du bien à lire.

  39. The Melancholic Avenger

    C’était mes fleurs de la journée…

  40. Aimé Laliberté

    Terez L. ,

    Le système est le système, et moi je suis moi.

    Je ne suis pas contre le principe d’aider mon voisin, au contraire. Il y a plusieurs types de quêteux, les pires étant sans aucun doute les mendiants corporatifs. En fait, j’ai beaucoup de sympathie pour celui/celle qui se retrouve dans la rue, et aucune pour la société étrangère qui reçoit une subvention ou un crédit d’impôt de quelques millions $.

    Vous avez raison de prétendre que les plus démunis sont souvent victimes du système. Je suis d’accord avec vous. Le système est conçu pour garder une certaine partie de la population dans la pauvreté et limiter l’éducation d’une majorité de gens.

    Si l’état n’était pas là pour s’occuper (souvent de façon inadéquate) du gars dans la rue, et si tout le monde n’était pas conditionné à penser que quelqu’un (à l’emploi de l’état) va venir s’occuper du gars dans la rue, le type aurait de meilleures chances d’être aidé par un(e) inconnu(e), et on retrouverait tous un peu de notre humanité.

    Le premier à souffrir du fait que l’état fournit un service est celui/celle qui a besoin du service, car le coût des services fournis par l’état est presque toujours plus élevés, et souvent ces services sont fournis de façon inneficace. On n’a qu’à regarder le réseau de santé du Québec ou on retrouve près de 1 gestionnaire pour chaque membre du personnel hospitaliers (médecins, infirmiers et techniciens) pour un ratio près de 1 : 1. Mais ce n’est pas le seul ministère ou une part importante du budget est consacrée à la bureaucratie.

    Au Québec, et au Canada, SAUF pour le Parti de l’action canadienne, aucun parti ou chef de parti ne remet en question les politiques de base, comme en matière de santé, d’éducation, de justice, de système monétaire, de fiscalité, de dépenses militaires etc…

    Le système fonctionne parce qu’une certaine proportion des gens y croient et y participent. Je n’y crois pas, et j’y participe le moins possible.

  41. The Melancholic Avenger

    @François
    Bon Margi mon ami Margi les fruits sont rares mon Margi? Ils sont rares, légers, mais sincères. Vous savez, mon ami Margi, quand on prétend que les médias traditionnels sont obsolètes, c’est une pression d’intégrité intellectuelle énorme que l’on se met d’emblée sur les épaules. La question légitime qui nous viendra à l’esprit sera: « est ce que celui qui affirme tant la caducité des médias traditionnels possède cette intégrité? »
    Revenons-donc à l’affaire Stanley Meyer, si je puis me permettre. Un simple tour sur Wikipedia (que vous avez sûrement fait) suffira pour savoir que cet homme fut reconnu coupable de fraude vis-à-vis de ses investisseurs, que son prototype fut invalidé par Michael Laughton et que son système s’est avéré être un système d’électrolyse conventionnel. Naturellement en électrolyse conventionnelle, l’apport énergétique nécessaire au bris des liaisons chimiques est supérieur à ce que nous pouvons obtenir de la combustion de l’hydrogène ainsi acquise. Cependant, vous ne faites naturellement aucune mention de cela dans votre article. Ignorance? Arrogance? Imposture? Je dirais un peu des trois. Ensuite, vous nous présentez un lien vers le texte de Cabanel, portant sur la supposée énergie du vide, théorie invalidée en 1976 par des physiciens de l’université Paris-VII, ce qui laisse une bonne idée d’à quel point vos connaissances en sciences sont à jour…

    Personnellement, que vos articles soit de longues dissertations mensongères ça ne me dérange pas trop, là ou je tique, c’est quand vous présenter votre travail de cabotin comme étant une alternative souhaitable aux médias traditionnels. Votre entreprise de désinformation est, de plus, une honte pour tout ceux qui travaillent fort pour mettre une information citoyenne intègre et instructive.

  42. The Melancholic Avenger

    @FM
    Vous pouvez aussi épargner au terrible ravageur mélancolique, les platitudes de PJCA quant à ceux qui supposément troll les sites de bloyes… Quant on sait que vous avez banni K… ova…l et p… pa…pi après qu’ils aient démontré à quel point l’honnêteté ne guide pas les auteurs de 100 papiers. Le qualificatif de troll est votre outil magique pour vous débarrasser de tous ceux qui ose remettre les pendules à l’heure. Quand quidam lambda (lire celui que PJCA snobbe) se rend compte qu’il se fait crosser, c’est normal qu’il rue un peu dans les brancards!

    BLAMMMMMMMMMM!

  43. Voilà? C’est vos fruits que vous avez à offrir? Il faut vraiment vous faire fâcher pour que vous puissiez commencer à être sérieuse un peu et retrouver un peu de cohérence. Mais vous vivez encore dans votre monde mentalement construit avec les pauvres limites de votre conditionnement. Ce que vous nommez « impossible » pour la science d’aujourd’hui sera inévitablement possible demain. Ce que nous croyions impossible hier l’est aujourd’hui et nos connaissances sont remises en question sans cesse.

    Notre science est ce que nous savons aujourd’hui mais qui sera à réécrire demain. Gardez vos horizons ouverts. La physique quantique change nos conceptions et nos compréhensions des lois physiques et de la nature à tous les jours. Vous savez, Nikola Tesla produisait de l’électricité à partir de « rien » dans son laboratoire et le transmettait dans les airs sans fils…il y a cent ans déjà. Les cartels de l’énergie et les banquiers privés l’ont ruiné et destitué. Stanley Meyer était une menace pour ce même cartel, particulièrement celui du pétrole. Vous vous étonnez qu’il ait été discrédité (et éliminé?)?

    Libre à vous de croire ce que vous voulez, selon vos conditionnements. Libre à vous de penser ce que vous voulez de ce j’apporte en tant qu’information. Libre à moi de penser que vous n’apporter RIEN de concret et d’utile à la société jusqu’à maintenant, du moins, sur l’Internet avec vos interventions. C’est pourquoi vous êtes une troll, tel que VOUS VOUS définissez et acceptez d’être nommée vous même. Être troll, ce n’est qu’une question de comportement, ça n’enlève rien à votre personne qui peut être charmante et intelligente, mais vous refusez de nous le montrer. D’ici, on ne peut voir que ces pauvres petits fruits moisis que vous nous présentez. Vous nous nourrissez mal. Est-ce que ça veut dire que vous n’êtes pas capable? Absolument pas. Mais la question pour vous est: que voulez-vous dans la vie? Quel est le sens de votre vie? Parce que tant que vous phagocyterez les blogues et les articles des autres, vous ne ferez que vivre dans l’ombre des autres et à travers des autres sans vraiment être vous-même. Et c’est triste car je vous pense être beaucoup mieux que ce que vous nous présentez. Mais pour le moment, vous n’avez pas d’identité propre, vous ne vivez qu’en réaction et en opposition aux autres. Vous n’êtes pas sérieuse et tout est stupide selon vous, tout est toujours tout croche sauf vous et vos petits namis. Ça fait pas très sérieux et pas très crédible. Un manque de maturité évident, du moins, c’est ce que vous projetez, loin de moi l’idée de vous catégoriser ou de vous attaquer personnellement.

    La seule chose que vos ptits namis ont démontré, c’est à quel point ils sont remplis de haine et d’arrogance, de tristesse et de vacuité. Mal intentionnés et de mauvaise foi. Imbus d’eux-mêmes, pleins de vanité. Aucun sens humain et de chaleur humaine. Ils sont aigris et méchants. Possiblement très intelligents, mais c’est tout. Donc là, le choix vous appartient maintenant: que voulez-vous être dans la vie?

    Nous avons tous fait notre choix et peu importe ce que vous pensez de moi ou de quiconque ici chez les 7 ou sur CP, nous serons intègres à nous-mêmes et continuerons de vivre en pleine conscience de qui nous sommes et heureux de vivre. Votre jugement à notre égard nous est carrément égal. Nous ne vivons pas en réaction à ce que vous pensez de nous et de ce vous êtes. Mais vous, par contre, vivez en contre-réaction par rapport aux autres autour de vous. Je ne puis que vous souhaiter d’être et de vous épanouir pleinement, d’être souveraine et entière. J’ai la conscience tranquille et je dors bien la nuit. Je vis en intégrité avec ce que je pense et ma conscience est en paix. Et vous?

    Voilà. Sincèrement, je vois de l’espoir en vous, bien au contraire de Ko**l et Pa*i. Vous coeur n’est pas encore totalement durci et c’est pourquoi je prends encore de mon temps pour vous répondre. Mais votre attitude et votre comportement me diront si j’avais raison de le faire ou pas. Si votre but dans la vie est de vous opposer à tout ce que je peux dire, pour le simple plaisir d’être contre ou d’être en opposition conflictuelle, qu’est-ce que ça donne? C’est la définition même du trollisme et de la mauvaise foi.

    Mes plus sincères salutations remplies d’espoir.

  44. Se cacher derrière des questions existentielles pour esquiver des explications scientifiques est une belle stratégie, mais elle est malheureusement connue depuis des lustres alors je ne tomberai pas dans ce panneau. Certes, je suis de ceux qui désirent se libérer des conditionnements et des idées reçues, mais cela ne veut pas dire que je doive cautionner la fraude intellectuelle et les théories les plus saugrenues qui soient. Au contraire, il faut redoubler de vigilance quand on tient à sa liberté de conscience.
    La science a oui réussi à expliquer et élucider des phénomènes qui étaient jadis relégués à la mystique, mais elle ne réussit pas à expliquer tout. Se baser sur ce constat pour affirmer que: « Ce que vous nommez « impossible » pour la science d’aujourd’hui sera inévitablement possible demain. » constitue une extrapolation. C’est une hypothèse sans doute défendue par certains, mais cette hypothèse reste du domaine de la croyance et non-de la science elle-même. Les questions existentielles telles que le sens de la vie, de la mort, de l’amour etc. n’ont pratiquement pas changé depuis l’Antiquité.

    Affirmer que la physique quantique invalide les modèles déterministes de la
    cinétique est un mensonge flagrant, mensonge autour duquel s’est aggloméré toute une lignée d’intellectuels post-modernes, au grand amusements parfois des scientifiques eux-mêmes.

  45. Une autre chose, il est permis de me répondre sans me traiter de Troll aux 2 mots, cela allégerait les textes et si vous voulez me bannir, vous avez bien en belle ça ne me dérange pas vraiment puisque ma vie bloyale est ailleurs.

  46. Mais VOUS vous nommez vous-même une troll! Ce n’est pas moi qui invente cela! Pour le reste de votre commentaire, tout ce que je peux dire, c’est que vous avez droit à votre opinion!

  47. Blink

    Épique! 🙂

  48. nos avatars sont vraiment beau sur ce fond! Sont tou-tis sua kaverne!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s