Le désastre appréhendé

Message de l’administration: À cause d’un conflit avec le service d’hébergement du site, Centpapiers est présentement hors-ligne. Nous sommes présentement en train de transférer le site sur un autre serveur plus performant et nous espérons pouvoir rétablir le site d’ici demain. Nous sommes désolés des inconvénients.

 

Vous allez encore me traiter d’oiseau de malheur et de trouble-fête, en particulier pendant que les génies de la haute finance font la fête à Davos, mais demandez-vous, depuis 2009, qu’est-ce qui a vraiment changé? Du point de vue fondamental, tout ce qui a causé la crise en 2007 et 2008 est encore là, mais en pire.

À Davos, le 29 janvier dernier, le Ministre des Finances, Jim Flaherty, a déclaré que les choses étaient très différentes maintenant. Les banques sont mieux capitalisées et mieux règlementées. Vraiment? Les taux d’intérêts étaient déjà trop bas à 1% en 2004 alors que les américains gonflaient leur bulle immobilière, ils sont à ou près de zéro depuis près de deux ans. Les banques centrales pompent sans cesse de l’argent facile dans l’économie par centaines de milliards. Les nouvelles règlementations n’auront servi qu’à canaliser cet argent vers d’autres véhicules d’investissement comme les denrées et les « Hedge Funds » et même si on voulait règlementer ceux là, les investisseurs sont toujours en avance sur les régulateurs et ils trouveront toujours un truc quelconque pour les contourner.

Les états sont hyper endettés. Lors de la dernière crise, ils sont venus à la rescousse des banques, mais quand arrivera la prochaine crise, qui sauvera les états? Déjà plusieurs pays d’Europe on frappé le mur. Bientôt le Canada, l’Australie et la Chine verront l’éclatement de leur propres bulles immobilières qui auront des proportions gargantuesques. D’autres dominos tomberont.

La dernière crise avait été causée par trop d’argent facile, créant un boum artificiel qui devait, un jour ou l’autre, finir par une correction. L’économie était ivre, mais au lieu de lui laisser faire sa cuite, on a plutôt décidé de continuer à la gaver d’alcool. Mais alors que l’alcool maintient notre patient dans un état d’euphorie, ses reins et son foie sont sur le point de flancher. Bientôt, le remède ne sera pas une simple cuite, mais une cure de désintoxication. Ceux qui ont déjà vécu ce genre de traitement attesteront certainement que c’est loin d’être une partie de plaisir. Peut-être verrons-nous un effondrement du système monétaire? Rien n’est impossible. En attendant, je vous laisse avec un rap qu’ils devraient faire jouer dans les parties à Davos…

14 Commentaires

Classé dans Actualité, économie, Philippe David

14 réponses à “Le désastre appréhendé

  1. Vous avez raison prévenir c’est mieux que guérir ,Malheureusement ils sont encore dans un profond sommeil ,quant-ils en sortiront les poches vides ,Un Pays devrait être géré comme un foyer ,pas dépasser un certain plafond ,Comme à Paris ils veulent faire le Grand PARIS ?alors que tous les jours de plus en plus des français font les poubelles,n’ont plus les moyens de se loger ,dans ma ville en banlieue il y a 500 logements HLM vide ,le Maire veut démolir 350 logements construit voila à peine 40 ans ,des travaux tout azimut ,les locataires ne peuvent plus arriver à payer les charges,
    J’ai la nette impression de vivre sur la planète des Singes ,,,encore QUE les Singes sont peut-être plus intelligent ,moins Orgueilleux ,Vaniteux superficiel ,ils s’occupent plus de leurs prochains

  2. L’auteur,
    Un article à la hauteur du réalisme, il ne faut surtout pas laisser passer ce type de leurres en se masquant.
    Nous avons le sentiment d’êtres pour la majorité dans une autre « Galaxie » que la planéte terre.
    C’est avec plaisr que j’aurai rapporté cet article sur Les Voix du Panda pour en débattre avec toutes les équipes, j’attends le cas échéant votre accord, pour vous créer un « avatar » si vous le souhaitez cela và de soit évidement.

    Ce type de phénomémes ne se passent pas uniquement que de l’autre côté des océans chez nous nous avons divers témoignages qui vont tout à fait dans le même sens.
    A vous lire nous osons le croire dans le bon sens.
    Cordialement,
    Le Panda
    Patrick Juan

  3. Claudius

    La série Krach à Radio-Canada est vraiment un excellent résumé de tout ce qui s’est produit depuis 2008. Dernier épisode ce soir.

    Rien n’a changé sauf qu’à la place de Wall Street, c’est le pays au complet via le BON gouvernement qui se propose toujours de foncer tête baissée dans le mur. Quelle grandeur d’âme !!! Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. C’est Jésus qui l’a dit, mais le gouvernement l’interprète dans une optique bien précise…

  4. @ Claudius

    Désolé de vous l’apprendre, mais la série Krach est tout sauf informative sur ce sujet. Elle néglige totalement le rôle de la Fed, de Fanny Mae et Freddie Mac et de législations comme le Community Reinvestment act.

    Ce documentaire donne de meilleurs informations sur les causes de la crise et ce qui s’en vient:

  5. Un bon texte sur Krach: http://www.iedm.org/fr/34311-krach-tombe-a-plat

    D’accord pour dénoncer les banques, mais je dénonce tout autant la FED et le gouvernement américain là-dedans!!! Sans la FED et sans les réglementations du gouvernement, une bonne partie de la crise aurait été évitée!!!

  6. Claudius

    @ Philippe
    Merci pour ta mise au point sur la série Krach. Cest intéressant de bien comprendre la mécanique réelle de la crise. Est-ce qu’on peut dire que la série n’est qu’un bon divertissement ? Instructif, mais partiel. C’est certain que ce n’est pas sur les grands réseaux qu’on va aller chercher une information pointue sur le sujet.

  7. Denis G

    La mini-série Krach n’est qu’un diaporama multimédia ayant la prétention annoncée d’aller au fonds de l’affaire alors qu’elle ne fait qu’un résumé des grands titres des principaux journaux financiers de cette période.
    Un documentaire propagande pour préparer la masse à ce qui va suivre.

    Et l’opinion de Mlle Nathalie Elgrably-Lévy est du même ordre que celle des juniors à l’emploi des firmes, en 2007, discutant en pause café.
    Pas étonnant qu’il faille reprendre depuis le début en salle de conférence (pendant 2 ou 3 ans) ces jeunes diplomés fraichement sortis des HEC et les mettre au parfum des réelles transactions financières et leurs théorèmes face au théories fumeuses apprises sur le banc d’école.
    Et encore là , un apprentissage par la pratique au premier échelon de l’efficacité, sans vraiment en connaitre les grands rouages.

    Les promotions se font parmis ceux qui ont la perspicacité d’en déceler certaines facettes sur le tas.

    DG

  8. @Philippe David,
    Mille excuses de ne pas avoir eu de réponse à mon commentaire plus haut.
    A ma proposotion dans un sens ou dans l’autre, à vous lire peut-être si vous le souhaitez.
    Cordialement
    ma bal:
    patrick.juan@panda-france.net
    Le Panda

    Patrick Juan

  9. @Philippe David,
    Mille excuses de ne pas avoir eu de réponse à mon commentaire plus haut.
    A ma proposotion dans un sens ou dans l’autre, à vous lire peut-être si vous le souhaitez.
    Cordialement
    ma bal:
    patrick.juan@panda-france.net
    Le Panda

    Patrick Juan

  10. @Philippe David,
    Mille excuses de ne pas avoir eu de réponse à ma proposition et de ne pas avoir eu non plus de réactions à mon modeste commentaire.
    Mon adresse courriel:
    patrick.juan@panda-france.net
    Cordialement à vous lire dans un sens ou l’autre si vous le souhaitez.
    Cordialement,
    Bonne journée

    Le Panda
    Patrick Juan

  11. @ Patrick Juan

    Milles excuses de ne pas vous avoir répondu, mais comme vous avez pu le constater, j’ai beaucoup de pain sur la planche présentement.

    Merci de l’offre, vous avez ma permission de reproduire cet article sur Le Panda si vous voulez.

  12. Fernand Cloutier

    Krach répète ce que tous savent.
    On ne dit pas la vérité parce que les maîtres ne veulent pas dire la « VÉRITÉ » (denrée rare maintenant) au peuple.
    Nous allons vers la « PIRE CRISE » que cette terre n’aura jamais connue.
    La fin du monde prévue, par certains, en 2012 serait moins pire parce que plus rapide………………………………………………………………………………………
    Fernand Cloutier
    Val-d’or

  13. Singes sont peut-être plus intelligent ,moins Orgueilleux ,Vaniteux superficiel ,ils s’occupent plus de leurs prochains

  14. Forum économique mondial d’influence, d’abord comme une «classe mondiale» plate-forme pour l’échange d’idées sur le rôle et l’impact de l’opinion publique mondiale. Forum depuis sa création, notamment par des réunions annuelles, y compris la forme, que des dignitaires étrangers, chefs d’entreprises, dirigeants d’organisations internationales, des experts et des universitaires pour échanger des vues sur les grandes questions du monde une plateforme importante. Plus important encore, Davos discuteront des questions chaudes sont des problèmes mondiaux ou les tendances, avoir un impact significatif sur l’opinion publique mondiale.
    L’influence du Forum économique mondial se reflète également dans sa composition dans le monde entier et son réseau de relations. Forum économique mondial est une organisation dont les membres proviennent de toutes les régions du monde plus de 1.100 grandes entreprises multinationales, y compris la plupart des meilleurs du monde 500 entreprises. En plus de la communauté des affaires, le Forum a également des politiques dans le monde, universitaires responsables de médias, a établi un vaste réseau de relations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s