Archives quotidiennes : 13 avril 2011

Le Japon porte officiellement le niveau de sévérité de Fukushima à 7, au plus haut niveau avec Tchernobyl

Par François Marginean

Le Japon a finalement reconnu ce que nous savions déjà depuis quelques semaines, mais qu’ils n’osaient pas admettre: la sévérité de l’accident nucléaire de Fukushima est au moins aussi importante que fut Tchernobyl en 1986. L’explosion et les retombées nucléaires radioactives de Tchernobyl avaient été classé au niveau 7, le plus haut échelon de l’échelle en terme de gravité des accidents nucléaires civils.

L’échelle internationale des événements nucléaires (INES, de l’anglais International Nuclear Event Scale) sert à mesurer la gravité d’un accident nucléaire.

Cette échelle compte huit niveaux de gravité notés de 0 à 7. Pour des événements quantifiables et de nature comparable, l’échelle est logarithmique, un niveau correspondant à un facteur 10 [1]. (source)

Maintenant, voici une autre chose que le Japon et les autorités nucléaires ne voudront pas admettre pour le moment, mais qui viendra éventuellement, vous l’aurez lu ici en premier: Fukushima a été classé au niveau 7 seulement parce qu’il n’existe pas de niveau plus élevé. L’ampleur des dégâts, des conséquences pour la santé et l’environnement entrainés par Fukushima devraient être de niveau 8 ou 9. Fukushima défini un nouveau niveau d’évènements nucléaires. Greenpeace a déclaré, avec justesse, que Fukushima constitue 3 accidents Tchernobyl de niveau 7 séparément. Fukushima est définitivement pire que Tchernobyl.

Mise à jour 17 avril 2011:

Voici mon dernier bulletin de nouvelles concernant la situation à Fukushima. Cela est tiré de mon émission de radio L’Autre Monde et vous pourrez trouver les autres sections en vidéo de la dernière l’émission là: http://www.youtube.com/user/Stef2892#g/c/2A52B819123065CA

Japon – Fukushima – La notion du danger – 1/2

Japon – Fukushima – La notion du danger – 2/2

15 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean