La tyrannophobie

À la suite de mon billet de la semaine dernière au sujet (entre autres) du registre des armes à feu, certaines personnes ont argumenté en défaveur de ce registre avec l’idée de la possible menace d’un gouvernement tyrannique. Comme quoi le registre est une manière pour le gouvernement d’avoir le contrôle sur les armes à feu sur le territoire. Comme quoi s’il lui prend le goût de se radicaliser au point de provoquer le peuple à prendre les armes, le gouvernement aurait les moyens de l’empêcher. Ce qui est une autre manière d’expliquer ce qui sous-tend le deuxième amendement de la Constitution de États-Unis :

La codification du droit de porter des armes dans le Bill of Rights fut influencé par la peur que le gouvernement fédéral pourrait désarmer le peuple afin d’imposer des règles par l’intermédiaire d’une armée de métier ou d’une milice, puisque l’histoire avait montré la façon dont les tyrans éliminaient la résistance en retirant les armes au peuple et en rendant illégal le fait d’en conserver afin de supprimer les opposants politiques.

Force est de constater que, comme beaucoup de lois, cela a mal vieilli. Ou plutôt, mal évolué. Nous ne sommes plus, au Canada ni aux États-Unis, dans des sociétés où le risque de se retrouver avec un dictateur dans le sens propre du terme est très élevé. Je vois peut-être la vie trop en couleur, mais notre vie est douce, comparée à certains pays où la démocratie n’est pas loin d’être utopique. Et puis, si nous pouvons sans trop de mal comparer nos dirigeants à des dictateurs, les armes qu’ils utilisent sont légères comme des cauchemars… Avec bien sûr quelques fiers-à-bras pour empêcher des journalistes de poser des questions embarrassantes.

Mais pour revenir en soi au registre des armes à feu, même dans l’optique d’une hypothétique tyrannie du gouvernement, je me demande s’il empêcherait quoi que ce soit : c’est à dire empêcher un soulèvement armé du peuple s’il fallait légitimement que cela se rende jusque-là. À ce que je sache, il est toujours possible de se procurer des armes sur le marché noir et j’ose espérer qu’un gouvernement tyrannique n’irait pas jusqu’à enlever tout l’argent disponible des citoyens pour les empêcher de s’en acheter… Encore, le registre des armes à feu n’empêche aucunement quiconque de se procurer une arme, s’il est dans son droit d’en posséder une, selon les lois et règlements (et, personnellement, je vois plus de dangers à ce que tous puissent se procurer une arme facilement qu’à continuer de tenir un registre avec le supposé risque de tyrannie gouvernementale). Encore plus, même si le registre permet de savoir où toutes les armes se trouvent, il faudra quand même aller les confisquer, ce qui n’est pas une mince affaire… Où est le problème alors?

À mon sens, cet argumentaire tyrannophobique ne tient pas la route parce qu’il réduit une problématique technique à un point philosophique pour le peu archaïque. Quand on entendra parler de cas de désarmement de citoyens sans fondements, ou que les lois changeront dans ce sens, je regarderai cet argumentaire avec un peu plus de sérieux.

Et puis, c’est quand même Stephen Harper qui veut couper le registre, et ce n’est sûrement pas pour empêcher la tyrannie du gouvernement, et ni pour cette raison que les états-uniens pro armes à feu militent… La tyrannophobie est dans le fin fond une forme d’hypocrisie.

Peut-être inconsciente.

Bang! Bang!

(Photo : upicks)

123 Commentaires

Classé dans Actualité, Élections, Renart L'Eveillé

123 réponses à “La tyrannophobie

  1. Aimé Laliberté

    Cher Renart,

    Encore une fois tu me surprends par ton analyse de la situation, concernant le registre des armes de chasse, parce que c’est bien ce dont on parle des fusils et des carabines de chasse, dans 90 % des cas, pour chasser de la perdrix, du lièvre, du canard et de l’oie, du chevreuil, de l,orignal et du caribou. La plupart de ces armes contiennent pas plus de 5 cartouches ou balles et ne sont pas des armes automatiques.

    Maintenant, cher Renart, je me demande si tu as déjà vu de quoi a l’air une carabine automatique ou une mitrailette comme celles utilisées par les militaires. Ce n’est pas comparable avec un fusil ou une carabine de chasse. Pas pantoute.

    En plus, tu ne comprends toujours pas comment fonctionne le syst;me concernant les armes à feu et tu mélange tout.

    Même si le registre n’existait pas, qui va se mettre à acheter des fusils et carabines de chasse sur le marché noir. C’est une affirmation plutôt ridicule. Ceux qui achètent sur le marché noir achètent des armes de poings (des pistolets et des revolvers), pas des armes à canon long.

    Qu’est ce que tu veux faire avec un fusil de chasse en ville par exemple? Promènes -toi dans la rue à Montréal avec une carabine pour voir ce qui va arriver? Ça sera pas long que tu vas avoir la visite des policiers.

    Tu peux rien faire avec un fusil de chasse, à part chasser et peut-être défendre ta maison, si (un gros si) t’as le temps de trouver tes clefs, de débarrer la serrure que t’es obligé de mettre sur la gachette de ton fusil, de trouver tes cartouches, de charger….

    Ça fait que tu vois, tu te trompes sur cette partie de la problématique. s’il n’y avait pas de registre des armes longues, les bums n’irait pas acheter de fusil de chasse dans les toilettes de la taverne.

    L’autre affaire que tu ne semble toujours pas comprendre, c’est que ça prend DÉJÀ un permis de la PROVINCE pour avoir le droit de chasser, et tu dois suivre un court de maniement d’arme pour te qualifier.

    Le registre est FÉDÉRAL est une exigence ADDITIONNELLE qui vise à enregistrer les armes des chasseurs.

    Donc, si on abbolit le registre, l’exigence provinciale d’obtenir un permis de chasseur existe toujours.

    Donc, ce n’est pas le free for all, comme tu sous-entends continuellement.

    Finalement, la perle dans ton texte, c’est quand tu écris :

    ‘Quand on entendra parler de cas de désarmement de citoyens sans fondements, ou que les lois changeront dans ce sens, je regarderai cet argumentaire avec un peu plus de sérieux.’

    Donc, tu vois pas c’est quoi le problème. Tous les chasseurs devraient enregistrer leurs armes de chasse dans le registre du fédéral, mais si un jour on voit que le fédéral confisque les armes des gens sans raison valable, alors là on changera de position.

    Je regrette, mais ça n’a aucune allure, ta vision des choses. C’est justement pour éviter la possibilité que le gouvernement confisque les armes que les gens n’enregistrent pas. Le gouvernement n’a aucun droit d’exiger l’enregistrements des armes des chasseurs, le droit de posséder une arme remonte au 16 e siècle.

    Veux-tu retourner 500 ans en arrière Renart, quand les hommes étaient des cerfs?

  2. Aimé Laliberté

    En passant, j’ai oublié de mentionner un détail.

    Le permis de chasseur émis par le gouvernement du Québec n’a acune date d’expiration. C’est un permis À VIE. C’est par la suite que le fédéral a décidé qu’il fallait que les chasseurs enregistrent les armes.

    En partant, ça ne se peut pas que le Fédéral et le provincial aient tous deux juridiction sur ce sujet. C’est l’un ou l’autre, et ça a toujours été le provincial, jusqu’à ce que le fédéral décide d’inventer une fausse réalité, et de prétendre qu’enregistrer les armes des chasseurs va diminuer les meurtres commis par les crimnels organisés.

    Voyons donc!

  3. Aimé Laliberté

    L’autre aspect que tu omet complètement de mentionner dans ton article, c’est que l’enregistrement est certainement un prélude à la confiscation dans ce cas-ci, parce que le registre est l’application de la résolution du Conseil des droits de la personne de l’ONU qui approuve le rapport Frey, lequel déclare que le droit à la légitime défense n’existe pas!

    http://www.davekopel.com/2a/Foreign/UN-To-World.htm

    Cela signifie que tu n’as pas le droit de défendre ta vie. Donc, tu n’as pas besoin d’arme. C’est pas compliqué.

    Voici une analyse du rapport Frey et de la position de l’ONU.

    http://www.cufoa.ca/documents/The-Human-Right-of-Self-Defense.pdf

    Et tu sais tu c’est qui les pays qui composent le Conseil des droits de la personne?

    Voici la liste des pays membres depuis le début de ce conseil il y a quelques années et le lien vers le site de l’ONU ou j’ai trouvé l’information.

    http://www.un.org/en/ga/63/elections/hrc_elections.shtml

    Allemagne – Angola – Afrique du Sud – Arabie Saoudite – Argentine – Azerbaijan – Bahrain – Bangladesh -Bolivie- Bosnie et Herzegovina – Brazil – Burkina Faso – Canada – Cameroun – Chili -Chine – Cuba- Djibouti – Égypte – France – Gabon – Ghana – Mauritianie – Inde – Indonésie – Italie – Japon – Jordanie – Madagascar – Malaysie – Mexique – Nicaragua – Nigeria – Pays-Bas – Pakistan – Philippines Quatar – Repulique de Corée – Royaume-Uni – Russie – Senégal – Slovaquie – Slovénie – Suisse – Ukraine – Uruguay- Zambie

    C’est beau la démocratie, hein!

    http://www.cufoa.ca/documents/The-Human-Right-of-Self-Defense.pdf

  4. Vraiment, merci Aimé, sans sarcasme, c’est la première fois que je réussis à lire un de tes commentaires en ayant le goût de le lire jusqu’à la fin sans que la boucane me sorte des oreilles. Même si nous ne sommes aucunement d’accord. Quoique, il y a bien certains points qui me font réfléchir.

    Tout d’abord, il faut que je spécifie que mon billet concerne plus amplement l’argumentation de la tyrannie gouvernementale que le registre tout court. C’est important. L’aspect des armes de chasse est celui qui m’apparaît le plus nébuleux et sujet à interprétation.

    Bien que je sois d’accord et conscient qu’il y a une grande différence entre les armes de chasse et les autres, il reste que même une arme de chasse est dangereuse. Pour tuer un lapin, ça l’est moins, mais pour tuer un orignal, ça l’est beaucoup plus et ça peut autant tuer un homme qu’une arme de poing. Et on classe tout ça dans la même catégorie à abolir du registre. Pour moi, c’est un point très négatif dans mon analyse.

    Et pour revenir à la tyrannie, de toute façon, les armes de chasse pour les petits gibiers ne devraient pas trop effrayer un futur dictateur…

    « Même si le registre n’existait pas, qui va se mettre à acheter des fusils et carabines de chasse sur le marché noir. C’est une affirmation plutôt ridicule. Ceux qui achètent sur le marché noir achètent des armes de poings (des pistolets et des revolvers), pas des armes à canon long. »

    Là-dessus, il faut encore revenir au sujet central du billet, je ne parlais que de marché noir dans l’optique où le peuple aurait hypothétiquement à se battre pour sa liberté. Il fallait lire tout mon texte dans cette optique. Ça serait effectivement ridicule d’acheter aujourd’hui une arme de chasse sur le marché noir. Alors, les trois paragraphes suivants visent à côté… jusqu’à :

    « L’autre affaire que tu ne semble toujours pas comprendre, c’est que ça prend DÉJÀ un permis de la PROVINCE pour avoir le droit de chasser, et tu dois suivre un court de maniement d’arme pour te qualifier.

    Le registre est FÉDÉRAL est une exigence ADDITIONNELLE qui vise à enregistrer les armes des chasseurs.

    Donc, si on abbolit le registre, l’exigence provinciale d’obtenir un permis de chasseur existe toujours.

    Donc, ce n’est pas le free for all, comme tu sous-entends continuellement. »

    Pour le permis, je savais. Mais une question : est-ce que le permis est en même temps un enregistrement des armes du tireur? Sinon, c’est comme avoir un permis de conduire, mais ne pas avoir à enregistrer de voiture.

    « Je regrette, mais ça n’a aucune allure, ta vision des choses. C’est justement pour éviter la possibilité que le gouvernement confisque les armes que les gens n’enregistrent pas. Le gouvernement n’a aucun droit d’exiger l’enregistrements des armes des chasseurs, le droit de posséder une arme remonte au 16 e siècle. »

    Désolé, mais je ne prends pas au sérieux cette paranoïa vis-à-vis le gouvernement et l’utilité de ce « droit de posséder une arme » qui « remonte au 16 e siècle ». Nous vivons en 2011 au Canada et les règles du jeu ne sont plus les mêmes. Je fais passer la sécurité du plus grand nombre avant la possibilité (très exagérée) qu’un jour un gouvernement nous tyrannise.

    Pour ce qui est du droit à la légitime défense, c’est bien clair que son inexistence tend à réduire le nombre d’armes en circulation, alors que le contraire aiderait. Rendu-là, il faut se demander si on veut ou non plus d’armes dans notre société, et surtout, ne pas tomber dans l’hystérie de la protection à tout prix. Pour ma part, plus je saurai qu’il y a d’armes en circulation, plus j’aurai peur. En ce moment, contrairement à toi, je n’ai pas peur. Qui de nous deux la société devrait-elle accommoder?

    C’est certain que si j’habitais aux États-Unis, j’aurais une arme, ça serait bien normal, il y en a partout! Je ne suis pas plus con qu’un autre…

  5. gdm

    @renartleveille
    Votre billet pose une question politique de première importance. Votre question est multiple. L’État craint-il des agressions contre l’État ou contre ses dirigeants? Contre ses fonctionnaires? Un État moderne civilisé peut-il devenir tyrannique ou totalitaire? Une bande armée peu-elle se rendre maitre de l’État? D’honnêtes et tranquilles citoyens peuvent-ils demain devenir de redoutables guerriers en lutte contre un État tyrannique?

    L’Histoire récente des peuples européens montre qu’un État civilisé peut devenir tyrannique. Un coup d’État est toujours techniquement possible. Un coup d’État peut-il réussir aujourd’hui dans un pays démocratique? Désarmer les citoyens réduit le risque d’un coup d’État. Désarmer les citoyens réduit le risque d’attentats contre les fonctionnaires. Contre les fonctionnaires de police. Contre des responsables politiques jugés fautifs et coupables par des fanatiques.

    L’État revendique le monopole de la force armée. Chaque décision de l’État fait au moins la moitié de mécontents. L’État est une machine à créer quotidiennement du mécontentement. Ce mécontentement se traduit parfois chez certains en haine, voire en velléité de révolte.

    S’il suit son intérêt bien compris, l’État a avantage a interdire le port d’armes. Le risque d’accidents ou de violence entre les citoyens est discuté. Il est contestable. Il y a des argument pour. Il y a des arguments contre. A mon avis, dans beaucoup de zones, la police ne peut pas protéger la vie des citoyens. Pour un État, la question de la protection des citoyens est mineure devant la question de la protection de l’État. Les preuves sont nombreuses dans ce sens.

  6. Aimé Laliberté

    Renart,

    ‘Pour tuer un lapin, ça l’est moins, mais pour tuer un orignal, ça l’est beaucoup plus et ça peut autant tuer un homme qu’une arme de poing. Et on classe tout ça dans la même catégorie à abolir du registre. ‘

    Le registre des armes longues vise les armes de chasse. Les armes de poing sont sjettes à une règlementation différente. Ce sont des armes à utilisation restreinte. Tu dois obtenir un permis spécial et le permis te donne généralement le droit de te rendre à un club de tir et de tirer ton pistolet au club, rien d’autre. C’est très limité et c’est une autre loi que pour les armes de chasse. En fait, ça n’a rien à voir avec les armes de chasse.

    ‘Je fais passer la sécurité du plus grand nombre avant la possibilité (très exagérée) qu’un jour un gouvernement nous tyrannise.’

    La sécurité du plus grand nombre, c’est aussi être en mesure de défendre ta demeure et ta propre vie advenant une invasion de ton domicile.

    Si tu compte sur le 9-1-1 pour venir te sauver…

    L’inviolabilité de la demeure est une pierre angulaire de notre système juridique. C’est pourquoi un agent de l’état, policier ou autre, ne peut pénétrer dans ta maison sans d’abord une obtenir autorisation judiciaire sous forme d’un mandat.

    C »est aussi pourquoi tu as le droit de repousser par la force une invasion de ton domicile, comme un cambriolage.

    C’est sur qu’un fusil ou une carabine de chasse peut tuer un homme., mais c’est quand même une arme principalement défensive.

    Tu écris :
    ‘Pour ma part, plus je saurai qu’il y a d’armes en circulation, plus j’aurai peur. En ce moment, contrairement à toi, je n’ai pas peur.’

    On estime à quelques millions le nombre d’armes de chasse non enregistrée au Canada. Et ça fait 50 ans que c’est comme ça. J’espère que ça t’empêchera pas de dormir.

    Sur la tyrannie du gouvernement, on en reparlera. Je crois que t’es tellement habitué à te faire dire quoi faire par le gouvernement, que tu ne sais plus ce qu’est la liberté ou la tyrannie.

  7. Aimé Laliberté

    Renart,

    Phobie de la tyrannie? Bien voyons donc.

  8. Aimé Laliberté

    Regarde qui décide les lois au Canada Renart.

    Ce n’est pas le Parlement, c’est l’ONU et des groupes de lobbyistes financés par des dictateurs. Regarde la liste de membre du Conseil de l’ONU.

    Sacrement, tu veux-tu que L’arabie Saoudite de dise quoi faire?

  9. Aimé Laliberté

    Phobie de la tyrannie, ben voyons donc!

  10. Aimé Laliberté

    Écoute ce que le sergent Grismer raconte dans le vidéo. C’est ça la position de 93 % des policiers qui ont répondu au sondage sur le registre.

    Vous êtes quasiment un danger public, ceux d’entre vous qui gobez la propagande du gouvernement à pleine gueule.

    C’est à se pêter la tête contre les murs.

  11. Aimé Laliberté

    Phobie de la tyrannie, ben voyons donc!

  12. Aimé Laliberté

    Phobie de la tyrannie, ben voyons donc!

  13. Aimé Laliberté

    Connais-tu cela un peu le ‘body language’ mon Renart?

    Check le gars qui tient pas en place, qui cligne des yeux, et qui begaye et répète 2 -3 fois les mêmes mots… parce qu’il MENT!

  14. Aimé Laliberté

    Phobie de la tyrannie, ben voyons donc!

    Coudonc, pensez-vous que ceux qui dirigent le gouvernement et l’armée et les corps policiers, c’est tout des enfants de coeur?

    Sacrement, sur quelle planète vivez-vous?

  15. Aimé Laliberté

    Tsé veux dire, come on! Les pro registre ne peuvent pas être aussi niaiseux que ça. Ça se peut quasiment pas! Ça doit être une joke.

    Dis-moi que tu blagues Renart, et que tu te payes ma tête.

  16. Aimé Laliberté

    Vidéo d’une conférence de Shawn Buckey, avocat constitutionnaliste d’Ottawa, qui explique comment le gouvernement est en train de vous enlever vos droits, y compris le droit de décider ce que vous allez manger et l’inviolabilité de votre demeure, enplus d’autoriser la saisie de vos biens sans mandat de la Cour.

    Phobie de la tyrannie, ben voyons donc!

  17. Aimé Laliberté

    Réveillez tabarnak!

  18. Aimé Laliberté

    Mythe -vs- réalité!

  19. Aimé Laliberté

    Quand ils ont fait un sondage de la population dans toutes les provinces en 2004, 76,7 % des Canadiens sondés voulaient que le registre des armes longues soit aboli et que l’argent servent à engager des policiers pour combattre la véritable criminalité.

    NEWS RELEASE

    May 17, 2004
    For Immediate Release

    NEWEST POLL SHOWS 76.7% OF CANADIANS WANT GUN REGISTRY SCRAPPED!

    “Conservatives believe in gun control, but gun registration has failed to control guns or reduce violent crime.”

    Yorkton – Today, Garry Breitkreuz, Deputy House Leader and Official Opposition Justice Critic for Firearms, released the latest in a string of national polls that show support for the gun registry has dropped to an all-time low of 16.7%. “The Liberals are living in their own gun control dreamland; two million law-abiding gun owners are living in a nightmare of red tape and user fees; Toronto residents are living in fear; and taxpayers are living with the soon-to-be $2 billion dollar price tag,” said Breitkreuz. “Canadian voters know that the gun registry isn’t gun control, but for some inexplicable reason the Liberals just don’t get it.”

    The Executive Summary of the JMCK survey states: A substantial majority of Canadians (76.7%) agree that the federal gun registry should be scrapped, allowing the federal government to fight violent crime by devoting more resources to other law enforcement priorities. A clear majority (61.6%) strongly agrees. Only 16.7% somewhat or strongly disagree while 6.7% are undecided. JMCK Polling (a division of JMCK Communications Inc.) of Calgary conducted the poll between April 25 and 30, 2004. JMCK Pollster Faron Ellis, Ph.D., reported that a total of 1,586 adult Canadians were interviewed by telephone and that the sample has been statistically weighted to more accurately represent the demographic distribution of the population. The margin of error is + 2.5 per cent, 19 times out of 20 and the margin of error increases when analyzing sub-samples of the total. See below for the link to the complete poll results.

    Last week, Anne McLellan, the Minister in charge of the Liberal government’s firearms fiasco, told the House of Commons that the vast majority of Canadians want to see an effective and efficient gun control program in place. “Conservatives agree,” declared Breitkreuz. “But there are only a few misguided Liberals in Canada who still think the gun registry has anything to do with controlling the criminal use of firearms.”

    This newest JMCK poll clearly shows that opposition to the gun registry now crosses all party lines: 92% of Conservatives; 78% of Bloc Quebecois; 71% of Liberals; and 69% of New Democrats. Opposition is also unanimous in all regions: 92% in Alberta; 82% in BC; 82% in Atlantic Canada; 75% in Saskatchewan; 75% in Ontario; and 67% in Quebec. The majority of respondents in all demographic groupings (gender, age, education and income) shared their opposition to the gun registry. For example, 79% of males and 74% of females agreed that the gun registry should be scrapped.

    “The more the Paul Martin’s Liberals ignore these polls, the more obvious their decades-long agenda against legal gun ownership becomes. After ten-years of bureaucratic bungling and more than a billion dollars wasted on the firearms file, Canadians don’t want more reviews: they want the gun registry scrapped. A Conservative government will repeal all the Liberal legislative mistakes and introduce cost-effective new gun laws designed specifically to keep guns out of the hands of people who shouldn’t have them!” promised Breitkreuz.

    http://www.garrybreitkreuz.com/breitkreuzgpress/guns124.htm

  20. Aimé Laliberté

    Flashback

    MARTIN’S FAMILY VESSEL RAIDED FOR DRUGS, Halifax Daily News, Jul 1, 2004

    83 kilograms of cocaine were found during a random search of the vessel

    HALIFAX — An underwater camera is credited with what’s described as the fluke discovery of an attempt to smuggle millions of dollars in cocaine on a cargo ship named after the prime minister’s wife and operated by the company he once controlled. Authorities suggest organized crime is behind an attempt to transport cocaine using the Sheila Ann, a ship operated by Canada Steamship Lines, the company Prime Minister Paul Martin transferred control of to his three sons last year.

    Two duffel bags stuffed with 83 kilograms of cocaine were found early Wednesday during a random search of the vessel, which was carrying coal from Venezuela to Sydney for Nova Scotia Power. The camera discovered the drugs in a grate attached to the bottom of the ship, resulting in what customs agents call a « cold hit » _ a seizure that is essentially a fluke, neither the result of criminal intelligence nor informants. « The security is not good … there are not enough officers in Sydney to search a vessel, » said Susan Horne, president of the Customs Excise Union in Nova Scotia, which represents customs officers. Members from the Halifax customs office were called in to assist in the search, but since Canada Customs does not have its own divers, Horne said private scuba divers were contracted to remove the bags. Once it was determined the bags contained cocaine, the unarmed customs officers at Port of Sydney called in police. « It’s for their own security, » said Horne. « We don’t know who put those drugs on. . . . Would someone be coming to the vessel that might be trying to retrieve those drugs? »

    A thorough search of the vessel followed, producing no other contraband and the Sheila Ann was allowed to leave port Wednesday evening.The RCMP reportedly estimated the street value of the cocaine at between $12 million and $14 million. Martine Malka, a spokeswoman for Canada Steamship Lines, said the packages must have been smuggled in from Maracaibo, Venezuela, the vessel’s last stop before Sydney. She said four bolts holding the underwater grate to the bottom of the ship were removed sometime before the vessel docked, then replaced after the packages were hidden inside. « This cannot be done through the ship, » Malka said. « The only way this could have been done is by divers underwater. » Horne agreed and said the drugs were almost certainly destined for Canada, as they would have interfered with the crew unloading coal in Sydney and would surely have been noticed. They were stuffed inside the grate where water is taken in to fill the ship’s ballast for stabilization during the on- and offloading of cargo.

    How the drugs made it onto the ship undetected is unclear, said Horne. « The ship’s owner has committed to work to improve security for the vessel, » she said. Michel Proulx, spokesman for the Canada Border Services Agency, said it’s not unusual for legitimate companies to be exploited by organized crime for the movement of contraband. Proulx said no charges were laid against the vessel or its crew. After handing over control of the company, Martin made it known he would not be involved in any dealings with it and would not be commenting on its affairs.

    The Customs Excise Union says the random discovery points to a lack of marine security along Canada’s coast. Customs agents search just two per cent of all the commercial and pleasure vessels that enter Nova Scotia waters each year, Horne said. Canada Steamship Lines has its headquarters in Montreal and offices in Halifax, Winnipeg, Burlington, Ont., Boston, Singapore and Sydney, Australia. Martin was appointed president in 1974 and he and a partner bought the company in 1981 for $189 million. Martin bought out his partner in 1988 to take full control. When he entered politics in the mid-1990s, he placed CSL in a blind trust, meaning he still owned the company but was isolated from its management and day-to-day operations. Last year, under pressure from opposition parties, he transferred control of the company to his three adult sons, Paul, James and David.

    http://www.lufa.ca/news/news_item.asp?NewsID=4769

  21. Aimé Laliberté

    Tiens mon Renart. Connais-tu le journaliste Michel Auger, qui s’est fait tirer 5 balles par un sympathysants des Hellls et qui a survécu.

    Regarde ce qu’il a écrit Michel Auger au sujet de l’opération Printemps 2001, rapportée dans tous les médias, qui était supposé être la fin des Hells au Québec.

    Après ça, mon Renart, demande-moi pourquoi je ne fais pas confiance au gouvernement. Voyons donc!

    Extrait de l’article en lien :

    Michel Auger :
    ‘L’opération menée en 2001 avait démantelé le chapitre Nomads des Hells, rappelle Michel Auger, mais les autres chapitres implantés à la grandeur du Québec avaient continué leurs lucratives activités criminelles.

    «Des gens avaient la fausse impression que tous les Hells étaient désorganisés après Printemps 2001. Pourtant, un groupe avait été démantelé, mais les cinq autres chapitres ont continué leur business comme si de rien n’était. Il y avait encore plein de trafic, plein d’activités», souligne celui qui est maintenant collaborateur spécial à Radio-Canada.’

    COMME SI DE RIEN N’ÉTAIT! As-tu lu Renard?

    https://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/faitsdivers/3758-hells-motards-complots-michel-auger

    Qui était le minstre de la sécurité publique du Québec responsable de l’opération Printemps 2001 dont parle Michel Auger?

    http://www.nordinfo.com/Actualites/2011-03-18/article-2344333/Serge-Menard-quittera-la-politique-au-terme-de-son-mandat/1

    Que dit-on à propos de Serge Ménard ?

    ‘Tout au long de ses années en politique, fait notoire, M. Ménard aura fait de la lutte à la criminalité son cheval de bataille. C’est lui, notamment qui est à l’origine de l’escouade Carcajou qui a mené, au printemps 2001, à l’arrestation de près d’une centaine de criminels.’

    Ça c’est le mythe Renart, comme tu peux voir quand tu lis l’entrevue de Michel Auger précitée.

    Quelle est la position de Sege Ménard, cet avocat qui a défendu des criminels pendant presque toute sa carrière d’avocat avant de devenir politicien?

    Écoutez la vidéo d’un autre grand humaniste, qui veut notre bien.

  22. Aimé Laliberté

    Ici, on a un article de MacLeans qui explique comment la GRC a accepté plus de 100 000 $ de Groupe CGI, qui est la compagnie qui administre le système informatique pour le registre des armes de chasse, ce montant (et d’autre argent) ayant servi à acheter 1 000 billets à 215 $/l’unité pour les chefs de police et leurs ptits zamis.

    Et les chefs de police (10 gars, 9 provinces + la GRC, Saskatchewan exclue) sont ceux qui disent que le registre de Groupe CGI est nécessaire (contrairement à l’avis de plus de 9o % des policiers ayant participé à deux sondages sur le sujet).

    Tsé veux dire, faut arrêter de rire du monde un moment donné!

    http://www2.macleans.ca/tag/cgi-group/

  23. J’ai tendance a penser qu’une population armée est plus sécure qu’une population sans armes, aussi bien politiquement que dans sa vie quotidienne. Je n’en fait pas une priorité, toutefois, car je crois qu’on est dans ce vaste domaine des prohibitions auxquelles personne n’obéit. Le rèsultat clair de l’opération enregistrement est donc surtout une énorme distributions de petits emplois a des copains et de pots de vin a divers niveaux, comme le reste de ce que fait le gouvernement. Triste, mais c’est le monde tel qu’il est aujourd’hui…

    PJCA

    Petite remarque en passant, toutefois,s i quelques intrus envahissent votre domicile… un fusil de chasse gros gibier a 5 coup est de loin l’arme défensive la plus efficace et la plus létale a bout portant. Le seul désavantage est la grande surface sur laquelle vous devez enlevez les morceaux de cervelle sur le mur en arrière.

  24. « Le seul désavantage est la grande surface sur laquelle vous devez enlevez les morceaux de cervelle sur le mur en arrière.« 

    !!!!!!!!!!!!!!

    Ça fesse comme commentaire!!!!

    Ça m’a rappelé ce commercial que vous devez absolument voir:

  25. Aimé Laliberté

    PJCA,

    Ce n’est pas une priorité pour moi non plus, mais il y en a qui insistent pour présenter la version officiele sur ce sujet, alors ça oblige toujours quelqu’un à se manifester pour rétablir les faits.

    Je préfèrerais également faire autre chose que commenter cet article.

  26. Aimé Laliberté

    Il faut rajouter que le titre de l’article couvre plus que le registre. Il laisse entendre que si tu penses que le gouvernement est de plus en plus tyrannique, tu n’es pas équilibré mentalement.

    C’est une affirmation plutôt sérieuse si on y pense comme il faut!

    En tout cas, si vous prenez deux minutes de votre temps, un ti-cul de 14 ans des É-U va vous expliquer ce qu’est un état policier.

  27. Aimé Laliberté

    Phobie de la tyrannie, ben voyons donc!

    Regardez cette vidéo, l’excouade SWAT fait une descente chez un fermier qui aurait commis le crime de vendre du lait non pasteurisé.

    Mais ce n’é;tait même pas vrai. le gars traie les vaches qui appartiennent aux membres de son club, et l’agent du gouvernement a MENTI pour obtenir un mandat et mettre la police armée jusqu’aux dents chez Michael Schmidt, lequel a été ACQUITTÉ par la Cour.

    Protégez-moi des protecteurs, tabarnak!

  28. Aimé Laliberté

    Check ça mon home, une loi pour toi et une loi pour eux autres.

    L’ancien procureur général de l’Ontario est impliqué dans un accident ou il traine un cycliste accroché à son véhicule sur une centaine de mètres et traverses même la rue pour que le gars frappe un poteau. Il frappe une boite aux lettres et meurt. Le chauffeur continue et contacte les autorités plus tard, une fois rendu à l’hôtel.

    En plus l’incident est capté sur vidéo.

    Résultat : Aucune accusation.

    Vite, saisissons tous les fusils de chasse!

  29. Aimé Laliberté

    Les faiseurs d’images, les firmes de relations publiques. En voici une, Navigator qui a été chargée de redorer l’image de l’ex PGQ de l’Ontario suite à l’incident précité. J’ai écrit aucune accusation, mais il semble plutôt qu’il y ait eu une accusation, laquelle a été retirée.

    CHeck le curriculum vitae des gars de l’agence de relations publiques.

    Qui s’assemble se ressemble, on dirait!

  30. Aimé Laliberté

    Pour mettre fin au MYTHE de l,utilité du registre, voici quelques statistiques concernant les armes à feu aux É-U.

    ‘ Guns used 2.5 million times a year in self-defense. Law-abiding citizens use guns to defend themselves against criminals as many as 2.5 million times every year — or about 6,850 times a day.1 This means that each year, firearms are used more than 80 times more often to protect the lives of honest citizens than to take lives.2

    * Of the 2.5 million times citizens use their guns to defend themselves every year, the overwhelming majority merely brandish their gun or fire a warning shot to scare off their attackers. Less than 8% of the time, a citizen will kill or wound his/her attacker.3

    * As many as 200,000 women use a gun every year to defend themselves against sexual abuse.4

    * Even anti-gun Clinton researchers concede that guns are used 1.5 million times annually for self-defense. According to the Clinton Justice Department, there are as many as 1.5 million cases of self-defense every year. The National Institute of Justice published this figure in 1997 as part of « Guns in America » — a study which was authored by noted anti-gun criminologists Philip Cook and Jens Ludwig.5

    * Armed citizens kill more crooks than do the police. Citizens shoot and kill at least twice as many criminals as police do every year (1,527 to 606).6 And readers of Newsweek learned that « only 2 percent of civilian shootings involved an innocent person mistakenly identified as a criminal. The ‘error rate’ for the police, however, was 11 percent, more than five times as high. »7

    * Handguns are the weapon of choice for self-defense. Citizens use handguns to protect themselves over 1.9 million times a year.8 Many of these self-defense handguns could be labeled as « Saturday Night Specials. »

    uns used 2.5 million times a year in self-defense. Law-abiding citizens use guns to defend themselves against criminals as many as 2.5 million times every year — or about 6,850 times a day.1 This means that each year, firearms are used more than 80 times more often to protect the lives of honest citizens than to take lives.2

    * Of the 2.5 million times citizens use their guns to defend themselves every year, the overwhelming majority merely brandish their gun or fire a warning shot to scare off their attackers. Less than 8% of the time, a citizen will kill or wound his/her attacker.3

    * As many as 200,000 women use a gun every year to defend themselves against sexual abuse.4

    * Even anti-gun Clinton researchers concede that guns are used 1.5 million times annually for self-defense. According to the Clinton Justice Department, there are as many as 1.5 million cases of self-defense every year. The National Institute of Justice published this figure in 1997 as part of « Guns in America » — a study which was authored by noted anti-gun criminologists Philip Cook and Jens Ludwig.5

    * Armed citizens kill more crooks than do the police. Citizens shoot and kill at least twice as many criminals as police do every year (1,527 to 606).6 And readers of Newsweek learned that « only 2 percent of civilian shootings involved an innocent person mistakenly identified as a criminal. The ‘error rate’ for the police, however, was 11 percent, more than five times as high. »7

    * Handguns are the weapon of choice for self-defense. Citizens use handguns to protect themselves over 1.9 million times a year.8 Many of these self-defense handguns could be labeled as « Saturday Night Specials. »

    http://gunowners.org/sk0802.htm

  31. Alors M. Renart, avez-vous toujours autant envie de remercier M. Aimé! 😆 😆 😆

  32. Sombredereliction,

    très bonne blague! J’apprécie.

  33. Blink

    Un gars en mission est un gars en mission. Ça coûte cher de Tylénol, mais faut avouer que l’effort est là. De youskitrouve ces vidéos là!

  34. « Aimé Laliberté » EST en mission libâââârtarienne.
    J’ai depuis longtemps décroché de ses vidéos, dont le contenu est trop prévisible.

    À 12h31, le 14 avril, il prétend livrer un clip de l’avocat constitutionnaliste Shawn Buckey, d’Ottawa.

    Aucun Shawn Buckey n’est avocat en Ontario, comme le confirme la Law Society of Upper Canada (le Barreau de l’Ontario, en somme):
    http://www1.lsuc.on.ca/LawyerParalegalDirectory/search.do?memberType=B&lastName=Buckey&firstName=Shawn&city=&postalCode=&method=Submit

    Il n’y a pas non plus de Shawn BuckLey.

    Les sources d’Aimé, c’est toujours aussi peu fiable…

  35. gdm

    @papitibi
    Vous dites que monsieur aimé la liberté serait en mission libertarienne. Qui, selon vous, lui aurait confié une telle mission? Dans un forum, chacun affirme ses convictions. Mais je doute que quiconque aurait recu une « mission ».

  36. Aimé Laliberté

    Papitibi,
    Papitibi,

    Je me suis trompé sur la vidéo que je voulais afficher de Shawn Buckley, qui est ci-dessous. Ça ne veut pas dire que le gars n’existe pas.

    Mes sources, justement, je fournis toujours des sources, contrairement à certains qui ont des opinions fondés sur des préjugés, mais qui ne connaissent pas les faits ou refusent de reconnaître les faits.

    Voici une décision d’une Cour de l’Alberta. Buckley est membre du Barreau de l’Alberta.

    http://www2.albertacourts.ab.ca/jdb%5C2003-%5Cpc%5Ccriminal%5C2006%5C2006abpc0196.pdf

    Tu crois que t’es plus smatte que tout le monde parce que t’as été avocat. Big fucking deal!

    P’tit avocat de campagne liberticide!

  37. Aimé Laliberté

    Papitibi,

    T’as puet-être une maîtrise en droit, le papi, mais t’es un estie de bullshitter qui déforme le droit pour faire concorder avec tes opinions. Je l’ai constaté à plus d’une reprise. En plus, tu m’as barré de ton blogue, parce que tu ne veux pas accepter que l’histoire démontre que l’enregistrement des armes à feu a souvent été un prélude à la confiscation et souvent aussi, à un génocide.

    En plus la Common Law, spécifiquement le Bill of Rights, donne le droit de posséder des armes.

    Mais toi tu refuse d’admettre que le Bill of Rights, la Magna Carta font partie du droit canadien, même si cela ne fait aucun doute.

    Donc, tsé veux dire, Maître Papitibi, c’est pas trop sérieux ton affaire. Il y a juste les connards de ta secte qui gobent ce que tu racontes.

  38. Aimé Laliberté

    En plus, tu présumes toujours le pire. C’est bien évident que j’ai fait une erreur sur la vidéo. Ça n’a rien à voir avec mes sources. Buckley est basé à Ottawa présentement, mais il est membre du Barreau de l’Alberta. Ça m’a pris environ 15 secondes pour trouver ça sur Google. T’aurais pu faire la même chose au lieu de prendre 5 minutes pour consulter le répertoire des avocats de l’Upper Law Society. Tsé veux dire.

  39. Aimé Laliberté

    Je me souviens d’une discussion avec Papitibi ou ils a obstiné tout le monde dur comme fer que l’argent que la banque te prête est l’argent que l’autre gars a déposé dans son compte hier matin, ou l’argent que la banque possède dans ses propres comptes.

    T’en souviens-tu de cette discussion là Papitibi. Aille, si j’étais toi, je retournerais faire des recherches.

    T’es pas un con. Tu le sais que c’est important le droit de posséder une arme. Si tu plaides contre ça, c’est que tu es d’accord avec l’idée que tes concitoyens soient dépouillés de leurs droits, un à un.

  40. @gdm 9h28

    Aimé Laliberté a reçu sa mission directement de Dieu. Ça vous va?

  41. Aimé Laliberté

    Combien de fois tu a tenté de me ridiculiser en mettant l’emphase sur le thème de mon pseudo ‘la liberté’?

    Mais au fond, c’est quoi exactement ton grief avec la liberté?

    Tu n’aimes pas pouvoir profiter de la liberté que tu as de faire ce que tu veux quand tu veux?

    Parce que le registre, c’est PROUVÉ que c’est de la foutaise et de la magouille de A à Z.

    Alors, c’est quoi ton problème le maître juriste?
    T’es en faveur de la manipulation de données, de déclarations mensongères et de la distortion des faits et de la réalité pour atteindre l’objectif visé. C’est cela? La fin justifie les moyens, ce qui est une hérésie juridique, comme tu le sais, mais c’est pas grave parce que c’est plus important d’avoir le plus grand contrôle possible sur la population, à qui on ne peut pas faire confiance et pour cela, les citoyens ne peuvent posséder aucune arme.

    Dis-le que c’est ça et arrête de bullshitter l’avocado!

  42. Papitibi (soupir), le triste clown dépravé aigri et amère qui sort de son trou pour remonter sa toute petite personne vide en essayant de rabaisser les autres autour de lui.

    Quand ils disent que le ridicule ne tue pas, en voilà une preuve éclatante…

    Il n’a pas assez d’amis sur son blog et il s’ennuie, alors il vient faire le charognard ici, comme une vraie pourriture sans intérêt en décomposition rapide. Il barre Laliberté de son site parce qu’il est à court d’arguments devant lui et vient le baver ici! Ha ha ha! Risible! Une sommité parmi les hypocrites finis de ce monde!

    Allez le clown tipipi, du vent…

  43. @Laliberté

    Tu as menti et tu mens encore.
    Shawn Buckley n’est pas davantage membre de la Law Society of Alberta. Fais tes propres recherches, cibouère, avant de me traiter de tous les noms!

    source: http://www.lawsociety.ab.ca/extra/lawyer_directory.aspx

    Pas de Shawn Buckley, ni de Shawn Buckey (pas ma faute à moi si tu sais pas orthographier correctement). Quant à ta savante référence, ce n’est pas le nom de Shawn Buckley qui y apparaît au bas du jugement. C’est « S. » Buckley.

    What does « S. » stand for? Ça pourrait être Sandra, Sarah, Sally, Samantha, Shirley, Serena, Sheila… ou encore Samuel, Sanford, Scott, Sebastian, Sheldon, Spencer, Sidney, Solomon…

    Va donc puiser aux vraies sources, au lieu de bullshitter comme tu le fais. Et tu te prétends juriste de formation… Un étudiant de première année sait déjà qu’on doit éviter les sources secondaires (ton jugement albertain qui parle de « S. » Buckley) et aller directement à la source (le Barreau albertain).

    Tu argumentes comme un pied de céleri. Pas comme le détenteur de cette formation en droit que tu revendiques.

    Imposteur.

  44. @François Marginean 10h54

    Sinistre clown que tu es. Va donc vérifier à mes sources, au lieu de donner le bon Dieu sans confession à ce Laliberté de mes deux qui ment comme il respire… du moins, si je m’en tiens à ses deux affirmations (Buckey est membre du Barreau Ontarien… Euh non, scusez, Buckley (avec un L) est membre du Barreau de l’Alberta.

    De la bullshit. Et j’ai démontré que Laiberté, deux fois, s’est planté le doigt dans l’oeil jusqu’au coude.

    Aies donc la maturité nécessaire de reconnaître la vérité quand elle te passe sous le nez. Ta haine et tes préjugés t’aveuglent. Ce qui n’est pas nouveau, chez toi.

    Journalisme citoyen? Ou désinformation érigée en système? Tu as fait ton choix, j’ai fait le mien.

  45. Aimé Laliberté

    Papitibi,

    T’es un estie de bullshitter. La vidéo de Buckley est là, drette devant tes yeux estie de con.

    J’ai d’autres choses à faire qu’à effectuer des recherches pour un estie de jésuite de val d’or. Fuck you le Papi!

  46. Aimé Laliberté

    Papi,

    Je ne revendique rien. Ce n’est pas moi qui sort mon diplôme à tous les 5 minutes pour épater la galerie. Va te coucher, vieux singe.

  47. Aimé Laliberté

    Vieux con, la vie n’est pas une procédure judiciaire. On jase ici. Ce n’est pas la Cour Suprême du Canada. Retournes dans ta caverne sur ton site ou on ne peut même pas lire ce que tu écris à moins d’avoir des lunettes 3D.

  48. @Marginean

    J’ai noté que tu me qualifies de pourriture, de charognard et d’hypocrite fini (10h54).

    C’est une description qui te convient parfaitement.
    Ça donne du lustre au titre pompeux d’éditeur que tu occupes aux CentPapiers.
    Et tes injures puériles me donnent raison: tu n’es qu’une méga machine à marde molle.

    Tu auras noté la beauté de l’allitération, n’est-ce pas?

  49. Laliberté: « vieux singe », c’est l’argument ultime de celui qui n’en a pas.

    Si tu avais un peu de classe, tu aurais capitulé de manière plus élégante. Je t’ai déculotté, tu as le cul à l’air; aie donc l’humilité de reconnaître que tu t’es planté, au lieu de me dire qu’on n’est pas ici devant la Cour Suprême…

    Je sais. Mais ça n’excuse pas ta bullshit, qui est d’ailleurs contraire aux enseignements de ta bible King Kong.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s