Fukushima: informations et désinformation

Par François Marginean

Tel qu’annoncé la semaine passée par le Japon, Fukushima a été classé au niveau 7, le plus haut échelon de l’échelle en terme de gravité des accidents nucléaires civils. Les gens qui suivaient la situation de proche en étaient déjà conscients depuis des semaines, mais il aura fallu un mois aux autorités japonaises pour révéler au public ce qu’il savait depuis un mois.

En effet, les autorités japonaises ont été contraintes d’expliquer pourquoi il leur a fallu un mois pour rendre public les rejets à grande échelle de matières radioactives à la mi-mars, provenant de la centrale nucléaire de Fukushima. Lorsque le gouvernement a annoncé le 12 avril qu’il avait relevé le niveau de la gravité de l’accident dans le complexe nucléaire de Fukushima Daiichi à 7, le pire à l’échelle internationale, le Japon a fondé cette décision en grande partie sur des modèles informatiques montrant les lourdes émissions d’iode radioactif et le césium entre le 14 et le 16 mars, peu de temps après le séisme d’une magnitude de 9,0 et du tsunami qui a rendu les systèmes refroidissement d’urgence de l’usine inopérants. Ce retard de près d’un mois avant de reconnaitre publiquement l’importance de ces émissions est un nouvel exemple de données et d’analyses portant à confusion, ce qui a mis les autorités sur la défensive quant à savoir si elles ont retardé ou bloqué la diffusion de l’information pour ne pas alarmer le public. Seiji Shiroya, un commissaire de la Commission de la sûreté nucléaire du Japon, un groupe indépendant qui supervise l’industrie nucléaire du pays, a suggéré une raison d’ordre public pour avoir gardé le silence. « Certains étrangers ont fui le pays même s’il semblait y avoir que peu de risque, dit-il. Si nous avions immédiatement décidé d’annoncer que la situation était de niveau 7, nous pourrions pu déclencher une réaction de panique». Les émissions de particules radioactives ont atteint un sommet après les explosions d’hydrogène dans trois des réacteurs de Fukushima. (Seattle Times/New York Times)

La majorité des Japonais ne font pas confiance à ce que leur gouvernement et Tepco leur racontent concernant la situation à Fukushima, et avec raison. D’autant plus que le gouvernement du Japon vient officiellement d’émettre une ordonnance aux sociétés de télécommunications ainsi qu’aux webmestres de censurer les rapports qui contredisent les communiqués de presse de l’État selon lesquels la catastrophe nucléaire de Fukushima est terminée. La nation a officiellement donné l’ordre aux sociétés de télécommunications et aux webmestres de supprimer le contenu des sites Internet qui contrent la position officielle du gouvernement que la catastrophe est sous contrôle et qu’il n’y a plus de menace provenant des radiations.

Le gouvernement affirme que les dommages causés par les tremblements de terre et par l’accident nucléaire sont amplifiés par les rumeurs irresponsables, et qu’ils doivent prendre des mesures pour le bien du public. L’équipe du projet a commencé à envoyer des « lettres de requête » à des organisations comme les compagnies de téléphone, fournisseurs d’accès à l’Internet, chaînes de télévision par câble, ainsi qu’à d’autres, exigeant d’eux qu’ils « prennent les mesures appropriées, basées sur les lignes directrices, en réponse à des informations illégales ». Les mesures comprennent d’effacer toutes les informations provenant de sites Internet que les autorités jugent nuisibles au moral et à l’ordre public. (Asia Pacific Journal)

La Commission de la sûreté nucléaire du Japon a publié seulement deux simulations par ordinateur des estimations de la dispersion de substances radioactives depuis l’accident nucléaire à la centrale de Fukushima Daiichi, alors que plus de 2000 d’entre elles ont été réalisées, selon les déclarations de sources proches de ce dossier.

The Christian Science Monitor notait récemment que Iouli Andreev, un spécialiste russe dans le domaine des accidents nucléaires, qui en tant que directeur de l’agence de nettoyage Soviet Spetsatom ayant contribué il y a 25 ans aux efforts pour nettoyer Tchernobyl, a également accusé l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) d’être trop près des entreprises. « Il ne s’agit que d’une fausse organisation parce que chaque organisation qui dépend de l’industrie nucléaire – et l’AIEA dépend de l’industrie nucléaire – ne peut pas fonctionner correctement. »

En fait, les gens de l’AIEA n’ont même pas eu le courage d’entrer sur les lieux de Fukushima pour se rendre compte de la situation et les grands patrons de Tepco se défilent sans cesse. À la fin de cette vidéo, on peut voir des images normalement dissimulées des braves travailleurs de Tepco qui sont envoyés à leur mort en différé, à bord d’un autobus, en route pour aller réparer les dégâts à Fukushima. Tout cela pendant que le grand patron de Tepco disparait en se plaignant de stress et d’être sous énorme pression, et que les gens de l’industrie de l’énergie nucléaire nous chantent qu’elle est propre et sécuritaire, comme ce fût le cas dernièrement encore, de la part du directeur de General Electric Jeffrey Immelt qui était en visite au Japon, suite à la déconfiture des réacteurs Mark-1 que GE a construits. Eux, ils engrangent des milliards de dollars en profits avec cette industrie nucléaire, mais lorsque ça tourne au vinaigre, ils ne vont jamais régler leurs désastres eux-mêmes. Bien sûr que non. Ils envoient de pauvres petits travailleurs qui ont un courage et une dignité qu’ils n’auront jamais. Des travailleurs ayant décidé de sacrifier leurs vies pour tenter d’éviter le pire. Pourquoi ne pas forcer ces patrons, ces gens du gouvernement et du lobby de l’industrie nucléaire aller constater les dégâts et les nettoyer eux-mêmes?

Et que dire de la dépendance de General Electric à l’égard des relations publiques pour couvrir leurs dégâts? De 1990 à 2005, General Electric a dépensé plus de $122 millions en relations publiques, lobbying et efforts juridiques « pour lutter contre les demandes de nettoyer trois sites contaminés aux biphényles polychlorés (BPC) » rapporte O’Dwyer’s. Les trois sites sont « une bande de 320 kilomètres de la rivière Hudson, Housatonic (Pittsfield, MA) et un centre de transformateurs (Rome, GA) ».

Bien que ce soit difficile à imaginer, Tepco avait prévu de construire deux réacteurs supplémentaires sur le site de la centrale de Fukushima Daiichi, les n° 7 et 8 et en avait fait la demande officielle les jours suivant le début de la crise le 11 mars 2011. Les réacteurs de la centrale devaient entrer en opération en 2016 et 2017. Le président Masataka Shimizu a annoncé lundi que la société avait annulé leur plan de construire deux nouveaux réacteurs à sa centrale de Fukushima Daiichi, dans le nord du Japon. Ce n’est que la première fois depuis le 11 mars que la compagnie reconnait qu’elle abandonnera définitivement son projet de construire de nouveaux réacteurs. Shimizu a déclaré dans son témoignage devant le Parlement qu’il serait difficile de justifier la poursuite du projet d’ajouter ces deux réacteurs suite au tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé la centrale. Il a dit que Tepco présentera bientôt un nouveau plan au gouvernement, sans les nouvelles unités.

Lorsque c’est rendu que même Fox News accuse le gouvernement japonais d’agir de manière plus secrète que la CIA, c’est tout dire! Et cela se poursuit de plus belle: le Secrétaire général du gouvernement, Yukio Edano, a présenté ses excuses au public à propos des déclarations faites aux médias concernant les zones  autour de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi qui seraient inhabitables à long terme. Un conseiller du Cabinet, Kenichi Matsumoto, a déclaré aux journalistes hier que le Premier ministre a fait remarquer que des zones autour de la centrale nucléaire seraient inhabitables pendant une longue période. Plus tard, il est revenu sur ses commentaires et le Premier ministre a lui aussi nié avoir fait une telle déclaration. Mais les rapports ont mis en colère les dirigeants locaux, dont le gouverneur de Fukushima. Edano a déclaré qu’il est regrettable que les rapports aient suscité des inquiétudes pour les résidents ayant évacué la zone autour de la centrale nucléaire. (NHK)

C’est le langage orwellien: Kan déclare quelque chose qui est approximativement vrai, mais il est forcé de se rétracter!

Une chose semble assez claire pour certains, comme le géant bancaire Morgan Stanley, cependant: c’est que la situation au Japon est assez sérieuse pour partir de là, même si cela signifie de perdre beaucoup d’argent. Morgan Stanley a simplement décidé de plier bagage et de faire défaut sur la dette qu’il possédait pour un édifice situé à Tokyo. Morgan Stanley a remis les clés le 15 avril, sans tapage médiatique. Pourtant, il s’agit du plus important défaut de paiement de l’histoire du Japon: 3,3 milliards de dollars. Le bon sens nous dicte qu’ils savent quelque chose que nous ne savons pas, ou ils peuvent lire les signes. Tokyo reçoit une quantité importante de retombées nucléaires provenant de la fusion nucléaire de Fukushima. Ils ont décidé de quitter leurs investissements là-bas.

Mais pour le reste de la population, autant au Japon qu’ailleurs, une seule phrase résonne partout: « Il n’y a aucun risque pour la santé et la sécurité humaine ».

Ça va bien aller.

40 Commentaires

Classé dans Actualité, François Marginean

40 réponses à “Fukushima: informations et désinformation

  1. Ancreur de Lumière

    Voici le courriel envoyé à l’émission 24 heures en 60 minutes ET CE, le 16 mars, soit moins de 5 jours. Je n’ai eu que l’accusé de réception automatisé.

    Objet : RÉALITÉ NUCLÉAIRE JAPONAISE et MONDIALE

    À QUI DE DROIT,

    PRIMO
    L’iode de potassium ne sert qu’à la glande thyroïde.  Que faites-vous des autres organes ?  Qui plus est, un des réacteurs avait depuis quelques mois un   
                            carburant qui était du  « MOX » composé de Plutonium fabriqué en France et qui est beaucoup plus radioactif que l’iode et le césium.  Le traitement à l’iode
    de potassium est donc inefficace.

    SECUNDO
    Le confinement est une notion bidon à moins que ce soit une boîte de plomb hermétique d’une épaisseur minimum de 5 cm  ou 1 mètre d’épaisseur en 
                            aluminium.  Les gens cloîtrés chez eux absorberont quotidiennement une dose de radioactivité qui s’additionnera au fil des jours.  Cet état de fait amènera
                            assurément des problèmes de santé.  Les rayonnements n’ont pas l’habitude d’arrêter poliment aux portes et fenêtres.  Ni les particules de type alpha ni  
                            les électromagnétiques de type gamma.  Pensons seulement aux gens vivant près de Tchernobyl.  Pourquoi cela serait-il différent au Japon ?  L’équation
    à retenir est simple.  Quantité de particules radioactives de toutes sortes versus distance de la source du rayonnement versus temps d’exposition.
                            
                            L’action à poser est de s’éloigner le plus rapidement possible de cette source d’émission.  Au moment d’écrire ces lignes, le gouvernement Autrichien a 
    déplacé son ambassade de Tokyo à Osaka; un correspondant de la télévision française aussi.  Ceux et celles qui le peuvent quittent la capitale voire le  
    « pays du soleil levant ».  Sage décision.       

    TERTIO
    Le sacrifice des Japonais permettra, j’ose l’espérer, une prise de conscience mondiale sur les dangers omniprésents d’un réacteur nucléaire versus l’éolien
    et le solaire.  L’Allemagne qui est le chef de file mondial relativement au solaire vient de prendre position par rapport à ses vieilles centrales nucléaires

    QUATRO
    L’argent est au coeur de la décision de l’implantation, de la localisation des centrales nucléaires en bord de mer au Japon, en Californie (près de  la faille de
           San Andreas  ??) ou ailleurs;  le fluide caloporteur étant à proximité.  Pomper de l’eau sur des kilomètres à l’intérieur des terres est bien sûr à proscrire 
    puisque cela minimiserait le rendement intrinsèque de ladite centrale.

    Je terminerai en mentionnant que lors de l’explosion du réacteur à Tchernobyl, je vivais en Suisse.  Au cours des jours qui suivirent, avec la direction des vents, les nuages
    de particules radioactives ont atteint la France et l’Espagne en partie.  Je fus donc « irradié » et si mon souvenir est précis, la Confédération Helvétique demanda à tous ses agriculteurs de détruire leurs produits.

  2. Petite note à propos de l’industrie alimentaire:
    Depuis des années, on nous vend des fruits et légumes irradiés, et sans aucune forme d’étiquettage. Qu’est-ce qui l’est et qu’est-ce qui ne l’est pas, on l’ignore, mais depuis Fukushima, une chose est sûre, nos fruits et légumes 2011 de l’hémisphère nord seront plus ou moins radioactifs, par conséquent, ils seront tous naturellement irradiés par la pluie contaminée qui tombe ici et là. Ça veut donc dire que tous nos fruts et légumes vont aussi se concerver plus longtemps ? J’ai hâte de voir si les fraises 2011 vont rester plus longtemps dans le panier avant d’être consommées, comme 2 mois sans même changer d’aspect, ça serait surréaliste, et on pourrait nous vendre ça comme un effet positif… . Si quelqu’un a des statistiques de durées de concervation alimentaires entre des fruits irradiés et non irradiés par l’industrie, ça serait intéressant. En terminant, la Californie, c’est le garde-manger de l’Amérique du Nord. Quand les récoltes seront contaminées, est-ce qu’on va nous refiler ces produits en spécial dans les super-marchés, ou bien faudra faire avec une famine obligée ? Les gouvernements vont faire l’autruche à défaut de trouver des solutions.
    Faudra se faire à l’idée.

  3. Aimé Laliberté

    Claudius,

    C’est là qu’on voit que t’es vraiement un Jésuite 🙂

  4. Bonne description François.

    On peine à mettre le couvert sur la marmite, sa bouillonne en dessous, le couvert sautille.

    Tous les internautes qui suivent la situation au Japon et autres catastrophes ‘’naturelles’’ de par le monde soupçonnent que les dangers iront en en grandissant, qu’il y aura encore plus de tempêtes extrêmes, de tornades, de cyclones, de pluies torrentielles, de volcans en éruption, tremblements de terres et de tsunamis pour la fenêtre 2011-2013.

    Le soupçon a fait place au quasi certitude alimenté par les données et opinions de plusieurs scientifiques et rapportés sur les sites courants que nous visitons tous (Sott.net, l’Éveil 2011, incapable de se taire, au bout de la route, ect..). Le cœur du problème ou qui semble l’être, est causé par les fortes éruptions solaires du cycle 24 qui devrait culminer vers mi-2013, alimenter par une comète ou planète de passage Elenin ou Nibiru.

    Voici quelques liens :
    Le physicien Michio Kaku prédit des séismes majeurs et dévastateurs.
    http://fr.sott.net/articles/show/3299-Janvier-2011-Le-physicien-Michio-Kaku-predit-des-seismes-majeurs-et-devastateurs

    La météo des extrêmes s’affole dans le monde entier
    http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=21145

    La NASA prévoit une grande dévastation pour 2012-2013
    http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=6241

    Des tornades font 45 morts au États-Unis
    http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/2011/04/des-tornades-font-45-morts-aux-etats.html

    Si nous internautes le savons, les soi-disant spécialistes de Fukushima devraient au moins avoir des doutes qu’il ya possibilité d’une aggravation dans les mois et années à venir dans cette région. Les quelques mille tremblements de terre depuis 45 jours n’étaient pas tous au large de Fukushima, tout l’est de l’ile du Japon fut touché à différentes amplitudes. La possibilité d’un tremblement de terre à l’échelle 8 à 9 est très élevée pour un futur très proche.

    Il me semble que le gouvernement Japonais et TEPCO devraient au moins chercher à sécuriser les autres centrales à risques, quitte à en fermer s’il le faut. Quand il y a tempête, on ferme la fenêtre et on attend qu’elle passe, non?

    Et que fait l’OMS pour renseigner et protéger la population mondiale ? Rien ou presque rien, un petit communiqué daté du 8 avril, qui dit bêtement que L’OMS suit attentivement la situation. http://www.who.int/hac/crises/jpn/faqs/fr/index.html
    C’est vrai, ils sont trop occupés à la mise en place de la prochaine pandémie et vaccination de masse, et d’ailleurs l’OMS a signé un accord en 1959 avec l’AIEA à ne pas interférer contre l’industrie nucléaire. Cette industrie est plus importante que la santé des gens. http://resosol.org/InfoNuc/IN_DI.OMS_AIEA.html

  5. @ Claudius

    Ha! Ha! Colette ! Vous êtes démasqué.

    Amitié
    Pierre Bourdon

  6. narval

    « Tepco proposerait jusqu’à 3 500 € la vacation, selon l’agence Reuters.  »
    (le marché de l’humain,demain en bourse ?)
    « Ma société m’a offert 200 000 yens (environ 1 750 €) par jour, confie un employé d’une compagnie de sous-traitance d’une trentaine d’années à l’hebdomadaire japonais Weekly Post. En temps normal, j’aurais pris ça pour un boulot de rêve, mais ma femme a fondu en larmes et m’a dissuadé, alors j’ai refusé… »

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Japon.-Tepco-recrute-des-liquidateurs-pour-la-centrale-de-Fukushima_39382-1751334_actu.Htm

  7. Claudius

    Un autre point sur les fruits et légumes 2011 de l’hémisphère nord. Ce qui complique un peu les choses, c’est pour ceux qui cultivent dans le Bio. Avec tout ce qui va tomber dessus de mois en mois, est-ce que l’on pourra encore parler d’aliments biologiques ? À part les tomates de serre, le choix est limité. Mais comme on dit, on ne peut pas arrêter de manger…

  8. Roland Albert

    Les effets des radiations peuvent facilement être contrées par la puissance bénéfique de la crème Budwig. Avec la crème Budwig, de petit pinson, vous deviendrez grand moineau!

  9. Aimé Laliberté

    Profits en hausse de 77 % chez GE au cours du 1er trimestre 2011.

    Extrait :

    ‘The company said it had seen « a small financial impact » from Japan’s nuclear crisis in the latest quarter—quantified as a half-cent reduction in per-share earnings—with a « limited » effect from supply-chain disruptions. ‘

    http://online.wsj.com/article/SB10001424052748703983704576276564256544634.html?mod=WSJ_hp_LEFTTopStories

  10. Claudius

    L’énergie qui pollue, un autre bel exemple dans les gas de schistes en Pennsylvanie. Sur le site de Radio-Canada:

    Évacuations après un accident dans un puits de gaz de schiste en Pennsylvanie.
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/04/20/008-pennsylvanie-evacuations-schiste.shtml
    Et dire qu’au Québec, on s’énerve pour rien…

  11. @Aimé

    « Profits en hausse de 77 % chez GE au cours du 1er trimestre 2011 »

    Tu parles! Ils n’ont presque pas payé d’impôts en plus, gracieuseté de super Obama!

  12. Bravo pour votre article.

    Pierre Girard

  13. Merci pour l’article de françois m. Nous vous signalons le site des Artistes pour la Paix, qui annonce entre autres une manifestation à 19h mardi le 26 avril en face d’Hydro-Québec. Une commémoration de Tchernobyl (exacts 25 ans mardi) suivra à 20h à la Place des Arts au Studio-Théâtre, avec des extraits de quatre films, des poésies, des chansons entre autres par Jici Lauzon, Pol Pelletier et Raoûl Duguay et des jeunes comme domlebo, Caroline Harvey…

  14. @Pierre Girard & Pierre Jasmin

    Mon plaisir, messieurs.

    Un autre important tremblement de terre de 6,1 hier au Japon. Ça ne cesse de trembler. Plus de 1000 séismes d’au moins 4 ou5 sur l’échelle de Richter depuis le 11 mars. Imaginez…

    Magnitude 6.1 – NEAR THE EAST COAST OF HONSHU, JAPAN

  15. On pointe du doigt le gouvernement japonais, mais ils sont tous pareils, aucune illusion à ce niveau là!

    Nos médias et gouvernements sont tous aussi pourris et inutiles pour assurer la santé et sécurité de la population.

    Voici une vidéo fort intéressante d’ailleurs qui révèle que le gouvernement US et l’armée se sont engagé de plein pied dans la voie de la propagande et la désinformation, particulièrement sur internet, pour contrer les sites et les forums qui discutent des vrais choses.

    À couper le souffle:

    This has been used at home against US citizens for years

    I know for a fact that in the immediate aftermath of the collapse of the federal levees in New Orleans and for years afterward, employees of the US Army Corps of Engineers employed sock puppets to pose as « typical » American citizens and make personal attacks against New Orleans residents and specific individuals who questioned the Corps shoddy levee design and construction methods.

    I also know for a fact that the editor of the New Orleans Times-Picayune (the city’s paper of record) disappeared and/or destroyed the evidence of this covert smear campaign which the paper had on its Nola.com servers and fired the employee who uncovered and documented it.

    The organization the Corps specifically targeted by the Army Corps was the citizen group levees.org.

    For more information about this group go to levees.org to learn about other dirty tricks this branch of the federal government played against this group and the citizens of New Orleans and the United States.

  16. Présentation en Powerpoint sur ce qui s’est passé à Fukushima Dai-Ichi


    What Happened at Fukushima Dai-Ichi?

    The crippled reactors at the Fukushima Dai-Ichi nuclear power plant in Japan have a set of safety systems designed to provide cooling in case of an accident. Unfortunately, these systems weren’t able to prevent serious damage to the reactors and fuel following the earthquake and tsunami on March 11, 2011.

    This Powerpoint slideshow Anatomy of a Tragedy: Fukushima Dai-Ichi shows in detail how the Fukushima reactors worked under normal conditions, and then describes how the events of March 11 led to the currently unfolding crisis.

  17. une tentative du bilan sur Tchernobyl, 25 ans après la catastrophe. Même si l’incident est assez différent ça permet de voir les conséquences possibles a long terme et d’extrapoler pour le Japon.

    http://videos.tf1.fr/jt-we/tchernobyl-le-difficile-bilan-6407730.html

  18. Ah, le pauvre patron de Tepco va quitter ses fonctions. Une petite tape sur les doigts et hop!

    Ils s’en sortent tellement bien ces gens…

    Est-ce qu’un responsable chez BP ou Transocean a été emprisonné pour le désastre pétrolier de l’automne dernier? Bien sûr que non.

    Même chose pour Tepco.

    Fukushima I Plant Retired, TEPCO Exec. to Step Down Due to Negligence

    TEPCO President vows to step down for endangering public by failing to waterproof plant’s backup generators
    Yuhei Sato, the governor of Japan’s tsunami-stricken Fukushima province, vowed this week that the damaged Fukushima Daiichi (Fukushima I) nuclear power plant would not be allowed to restart. Meanwhile the Tokyo Electric Power Company (TEPCO) (9501) is facing serious questions and financial liability, for its role in only the second major nuclear power mishap in history.

  19. Tepco a un long passé de mensonges et de cover up concernant des problèmes nucléaires qu’ils ont connu, même à Fukushima.

    Pensez-vous qu’ils ont commencé à dire la vérité maintenant, avec un accident de niveau 7 et + à Fukushima?

    Japans Nuclear Secrets-Past Reactor Damage Hidden From Government

  20. Aimé Laliberté

    François,

    Tu mentionnes la désinformation et la propagande suite à Katerina en N-O, voici la bande annonce d’un film (The Tilman Story) sur Pat Tilman, l’ancien joueur des Pats de la N-E aujourd’hui décédé qui est allé se battre avec l’armée US en Irak, pour se faire tuer par un autre soldat américain quelques jours avant son retour aux É-U. à la fin de sa mission.

  21. Toute une histoire, en effet, celle de Tillman. Évident qu’il allait parler de la réelle situation concernant la super guerre en Irak et qu’avec son statut de célébrité, il fallait lui fermer la gueule.

    Pour plus d’info à propos de Fukushima:

    Pour tout trouver, c’est par là:

    http://www.choq.fm/lautremonde.html

    http://www.youtube.com/user/Stef2892#g/p

  22. Claudius

    Tableau animé des déplacement des nuages de Fukushima selon la substance et la région désirée.
    http://transport.nilu.no/browser/fpv_fuku?fpp=conccol_Xe-133_;region=DMANC1
    L’option Tot. Col Xe-133 North America, c’est particulier par rapport au reste. Aujourd’hui, il tombe une pluie fine au Québec. Pas de précautions ?

  23. Claudius

    À écouter ce midi à la radio de Radio-Canada, l’émission Les années lumière qui traite du 25′ anniversaire de Tchernobyl. Et dans l’annonce, l’animateur évoque Fukushima comme beaucoup moins grave que Tchernobyl. Bon, alors on écoute et on se fait une idée. L’émission sera disponible plus tard aujourd’hui après diffusion. Voici le lien de la page pour télécharger:
    http://www.radio-canada.ca/mesAbonnements/baladodiffusion/index_emission.asp?path=radio/lumiere

  24. @ Claudius

    Yanick Villedieu encore à des ANNÉES LUMIÈRES de la vérité. Comme pour le H1N1 et la vaccination, ainsi que d’autres sujets qu’il a abordés.

    Il est le scientifique idiot-utile pour l’Élite et NOM. J’ai cessez de l’écouter ou de le lire… la rage m’envahie.

  25. Aimé Laliberté

    Diarrhé intellectuelle de la radio officielle de l’État tout-puissant.

    Joyeuses Pâques!

  26. Claudius

    @ Aimé & Pierre
    Je suis absolument d’accord, mais c’est pas grave ! On va voir c’est quoi une version officielle… J’ai juste hâte de voir ce que m. Villedieu et ses experts vont nous servir pour nous rassurer… Je plains la population en général qui n’a que la radio pour s’informer… On s’en reparle.

  27. Aimé Laliberté

    Les Russes ont affecté près d’un million de personnes au confinement de Tchernobyl. Les Japonais semblent avoir 4 ou 5 gars qui vont prendre des mesures, et une grosse machine de relations publiques pour nous rassurer que tout va bien.

    Ça fait que, en partant, ti-coune Yanick Villedieu diplômé de la Sorbone, ou je ne sais quoi, il pourra dire ce qu’il veut, c’est pas dur à voir qu’il y a un très très gros problème avec la situation au Japon.

  28. Claudius

    La partie pertinente de l’émission consiste en une entrevue de 3 minutes avec un français, Jacques Repussard, directeur de l’IRSN. Voir entre la 25′ et la 28′ minute de l’émission. Il explique que Fukushima, c’est l’équivalent de 10% de Tchernobyl au 21 Mars, et qu’il n’y a plus d’émission de particules radioactives.
    http://www.radio-canada.ca/mesAbonnements/baladodiffusion/index_emission.asp?path=radio/lumiere

    Le monsieur arrête ses observations au 21 Mars et ne mentionne pas les rejets d’eau fortement contaminée dans le Pacifique qui risquent de se reproduire encore et encore tant et aussi longtemps qu’on cherchera à refroidir les réacteurs avec de l’eau ordinaire. Les rejets vont être plus aquatiques qu’atmosphériques. En tout cas, il semble bien rassurant le monsieur…

    @ François
    Ton point de vue complèterait bien le tout. Merci !

  29. Pingback: Fukushima: informations et désinformation

  30. Sébas

    Césium 137 au-dessus de l’Amérique…

    Chuttte !

    « CPM over 10 minutes reached a high reading of 1240 = 124 CPM.

    Levels over 100 are of concern, and considered HIGH. « 

  31. @Claudius, mon point de vue au complet était dans les vidéos ci-haut, le 23 avril 2011 à 14:41 !!!

    Tout est là!

  32. Claudius

    @ François
    C’est certain, mais je faisais référence à celui qui se voulait rassurant et qui faisait des grosses omissions pour être rassurant. Je ne voulais pas récapituler tout le dossier, mais mettre l’accent sur ce qu’il n’a pas voulu dire. Tu comprends, je voulais passer à la loupe la version officielle à la sauce Radio-canadienne des Années-lumière…

  33. Ah, c’est pas compliqué, il n’y a pas de risque pour la santé et la sécurité humaine! Voilà la version officielle!

    Écoutez, ça fait depuis le 11 mars que je suis ce dossier de très très près, surtout que je me trouve à 2500km de Fukushima. J’en ai soupé de la version officielle, plus besoin de l’analyser davantage. Je crois que cet article peint un tableau assez clair de la désinformation qui règne. Pas de temps à perdre avec eux. Je me concentre sur les bonnes sources de nouvelles avec l’énergie et le temps qu’il me reste!

    Mais votre analyse du reportage m’intéresse par contre. N’hésitez pas à nous faire part de vos observations!

    FM

  34. Robert Trépanier

    Les élections sont beaucoup plus importantes que de dire la vérité sur les rejets radioactifs au dessus de nos têtes ainsi que l’air que nous respirons,tout autant que pour les aliments.
    Pour avoir de l’information juste maintenant cela est donné avec l’internet mais faut être très familiariser avec celui-ci pour trouver cette information car là même il y a censure(vidéo ou article supposément enlever par l’auteur).
    Étant moi même un ancien travailleur ayant les qualifications atomiques(Gentilly2) je me pose de très sérieuses questions quand à savoir ce que l’on nous cache quand au rejets.On voit qu’en Europe il y a des lectures inquiétantes ainsi qu’aux U.S. nous au Canada c’est les élections qui ont prioritées dans nos bulletins de nouvelles et notre santé elle on s’en préoccupe pas on est très loin du Japon y a pas de dangers???

  35. Louise

    Bonjour Robert,

    Je t’approuve totalement lorsque tu dis que les élections sont une distraction pour faire oublier à la grande population qu’il existe des dangers beaucoup plus grands dont on ne parle pas dans les médias… surtout que cette catastrophe du Japon se passe très loin de chez nous et donc très loin de notre propre cour !!!

    C’est comme si nous avions oublié (tous et chacun) en tant que peuple de la terre que nous sommes TOUS un même peuple vivant sur la même planète… avec toutes ses conséquences ¹

    Louise

  36. @ Robert et @Louise

    Il ya bien plus important que les élections fédérals et la radioactivité de Fukushima.

    Il y a le MARIAGE de William et Kate.

  37. Louise

    @ Pierre Bourdon

    Tu as bien raison Pierre de nous rappeler la « couronne d’Angleterre » hihihi même si nous avons obtenu notre indépendance face à elle ! Il faut croire que le « rêve américain » a encore de « bonnes » sources ou souches très imprégnées dans les consciences… 😉

    Personnellement, je rajouterais que tant qu’à « rêver », je préfère regarder des vidéos plus positives qui nous amènent vers le changement plutôt que de nous maintenir dans l’ancienne version du « rêve américain » !

    Par ceci, je voudrais simplement faire un Hommage à tous ceux qui ont contribué à nous ouvrir les yeux vers une réalité dite « catastrophique » et qui dépasse largement l’entendement des gens à travers les médias … pour nous amener vers un espoir de la nouvelle génération.

    Pour toi François et tous les autres :

    Louise

  38. Pingback: Articles récents sur Fukushima, sans langue de bois « LE BLOG DE L'ASSOCIATION KOKOPELLI

  39. Les amerloques sont comtaminés, on aurait retrouvé des traces de plutonium chez eux.
    Estimation provisoire sur le long terme : 1 million de morts !

    http://www.jp-petit.org/sauver_la_Terre/la_Hague.htm

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s