J’agis, je pense, je suis…mort!!!

Andre Lefebvre

-Pourquoi dis-tu ça?

– Parce que c’est exact.

-Qu’est-ce que tu veux dire?

-Je veux dire que la chronologie de ces trois verbes est inversée; et que lorsqu’on suit cette chronologie, on ne peut arriver qu’à disparaître.

-Donc, la suite normale serait donc : Je pense – j’agis et je suis?

-Parce que tu crois pouvoir penser avant d’être?

-D’accord. Donc : Je suis – je pense –  j’agis.

-Exactement! C’est d’ailleurs la seule façon de savoir ce que l’on fait; tu ne crois pas?

-Et cela change quoi dans ma vie?

-Ça change que tu sais ce que tu fais parce que tu penses avant d’agir; je viens de te le dire.

-Bin, voyons! C’est clair qu’avant d’agir, je pense toujours à ce que je vais faire.

-Évidemment; mais est-ce que tu penses en fonction de qui tu es?

– Bin…j’imagine que …oui.

– Veux-tu vérifier?

-OK.

-Es-tu une personne égoïste ou altruiste?

– Je ne suis pas égoïste.

-Es-tu altruiste?

– C’est quoi ça?

– C’est de s’assurer que le bénéfice de ceux qui t’entourent est maximisé, sans égard pour ta propre position.

-« Sans égard pour ma propre position »? C’est beaucoup demander; tu ne crois pas?

-Peut-être. Vérifions cela tout de suite. Qu’est-ce qui t’arrive si tu adoptes ce comportement altruiste?

-À moi, je ne le sais pas du tout; aux autres, j’imagine que leur bénéfice est maximisé.

-Et que t’arrive-t-il si tous ceux qui t’entourent adoptent le même comportement altruiste?

-Euh…Alors là, mon bénéfice personnel est maximisé sans que j’aie la nécessité de m’en occuper ou, du moins, de me battre pour maximiser ce bénéfice personnel.

-Et alors? C’est positif d’être altruiste ou non?

– Extrêmement positif, à la condition que tout le monde s’y mette; mais c’est loin d’être certain que tous s’y mettront.

-Qu’est-ce que tu peux faire pour y remédier?

-Pas grand-chose.

-Quel pouvoir as-tu sur ceux qui t’entourent?

-Aucun.

-Dans ce cas, il réside où, ton pouvoir?

– Le seul pouvoir que je possède vraiment est le choix de mes comportements. Je n’ai aucun pouvoir sur les comportements des autres.

-Donc, ce que tu me dis est que le seul pouvoir que tu possèdes, afin que tous ceux qui t’entourent soient altruistes, est de commencer par choisir toi-même d’être altruiste?

-Ouais! Ça semble vraiment être la seule solution. Ce qui n’en est pas une puisque je serais le seul à faire ce choix.

-Je suis parfaitement d’accord avec toi. Maintenant, que penses-tu de la puissance d’influence de l’exemple?

-Je pense que c’est le seul et surtout le plus important pouvoir que l’individu puisse posséder.

-Ce que tu es en train de me dire est que : « ton pouvoir personnel est le plus important pouvoir qu’un individu puisse posséder »? Ce n’est pas ce que tu disais tantôt.

-Bon peut-être que le pouvoir que je possède n’est pas aussi nul que je l’ai dit. Disons que l’exemple est définitivement un pouvoir important sur les individus qui m’entourent.

-Tu es alors d’accord, que si tu adoptes le comportement altruiste, tu influenceras énormément ceux qui t’entourent et que d’autres adopteront, par la suite, ce même comportement?

-C’est très possible, en effet.

-Et si d’autres adoptent ce même comportement, tes bénéfices personnels seront alors maximisés?

-Si c’est le cas, assurément.

-Alors pourquoi n’adoptes-tu pas ce comportement immédiatement?

-Euh…Veux-tu m’excuser, je dois rencontrer une  personne très importantes dans dix minutes; je dois te quitter. On pourra continuer cette discussion très intéressante une autre fois.

-Aucun problème; à bientôt.

-À bientôt; salut.

-Hey!

-Quoi?

-Que dirais-tu si le gouvernement adoptait un comportement altruiste?

-Ça sauverait probablement la qualité de vie, l’économie, la culture, l’éducation enfin tout ce que tu veux. Ce serait formidable.

-Dis-moi; c’est qui le gouvernement dans une démocratie?

-Salut! Je dois partir. À la prochaine.

-À la prochaine! Mais dis-donc? On dirait que tu es tout seul???

-Je ne suis peut-être pas aussi seul à « être seul », qu’il y paraît.

-Effectivement. Bye!

Amicalement

André Lefebvre

8 Commentaires

Classé dans Actualité, André Lefebvre

8 réponses à “J’agis, je pense, je suis…mort!!!

  1. Sid

    Coudonc, c’est tu une manie icitte que le monde se parle tout seul ?

  2. Les « tirets » avant chacune des locutions démontrent « hors de tout doute » qu’on a affaire à deux personnages.

    La preuve est même évidente dans la dernière photo; l’un s’en va et l’autre le regarde partir.

    Amicalement

    André Lefebvre

  3. Abraham Lincoln : la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple »

    Mais, il se trouve ‘le peuple’ est généralement trop tordu, sans sagesse, sans principe éthique et trop égoïste. Avec sa démocratie, le peuple se donne simplement les dirigeants qu’il mérite et qui lui ressemble.

    Alors cessez donc despérer en la démocratie! Et ne comptez surtout pas sur son peuple majoritairement inculte pour pratiquer l’altruisme.

    Individuellement, pratiquons surtout l’altruisme pour plaire à Dieu et afin d’avoir peut-être une récompense dans l’au-delà. Pas uniquement dans l’intéret d’en recevoir les résultats ici-bas dans cette sociétée car on risque d’être très déçu et d’abandonner rapidement.

  4. J’aime mieux me fier à la logique disant que si tous sont altruistes, tous s’en sortent, plutôt qu’à Dieu où seulement une partie qui y croient ont de la difficulté à se décider d’être altruistes.

    La logique est, à mes yeux, plus forte que la Foi.

    Me croyez-vous? 🙂

    Amicalement

    André Lefebvre

  5. Oui Je vous crois qu’à VOS YEUX la logique est plus forte que la foi. Si vous connaissiez et auriez vraiment expérimenté le pouvoir de la foi, votre vision ne resterait pas à ce point limitée.

    Laissez tomber les ‘si’ et soyez réellement logique. La logique et les faits ont prouvé que depuis le début de l’humanité, l’homme fut généralement trop égoïste et possède un niveau d’éthique trop bas pour espérer réaliser seul, sans Dieu, une société réellement altruiste.

    Un professeur en éthique à récemment évoqué au 98.5 que seulement 5 à 10% de la population possède un haut degré d’éthique.

    Quant à Dieu, vous ne pouvez pas me prouver qu’Il n’existe pas et que ses promesses évoquées dans les trois plus grandes religions ne ne se réaliseront pas!

  6. Sebillos

    Bonjour André,

    J’aime bien cette façon d’exprimer un point de vue ou un concept en le formulant sous la forme d’un dialogue question-reponse. Seulement, il serait intéressant de ne pas rendre le « questionnant » trop naïf, voire niais 😉 même si cela permet de développer certains point et de préciser la pensée du « répondant ».
    (très jolie photo)

    Pour ce qui est du sujet lui-même, étant altruiste, je ne peux qu’arriver au constat suivant: les égoïstes se régalent des altruistes, c’est pour eux du pain béni. Ils se font servir et n’auront jamais la moindre gratitude pour celui qui les aide. C’est le propre de leur mode de pensée!! Au contraire, ils n’auront de cesse d’abuser de l’altruiste.
    Cependant, je confirme aussi que les altruistes savent se reconnaître entre eux, et qu’il est des plus agréable de se retrouver « entre nous », les conversations y sont courtoises, fraîches et franches, car non soumises a une hypocrisie qui est le propre des égoïstes…
    Je suis un altruiste de la première heure, car venant d’un milieu défavorisé, j’y ai appris la solidarité… Malheureusement il est un constat pénible que celui-ci: les milieux aisés grouillent d’égoïstes, est-ce dû au fait de ne jamais avoir eu besoin des autres? Probablement, quoi qu’il en soit, cela n’empêche pas que pour vivre en société et pour aider le monde a « tourner rond », il serait bon que l’humanité fasse preuve de bonté.
    Pour finir, je souhaiterais dire que mon altruisme, j’en suis récompensé chaque jour, par la gratitude, les sourires et la reconnaissance de mes semblables…

  7. Sebillos

    « Laissez tomber les ‘si’ et soyez réellement logique. La logique et les faits ont prouvé que depuis le début de l’humanité, l’homme fut généralement trop égoïste et possède un niveau d’éthique trop bas pour espérer réaliser seul, sans Dieu, une société réellement altruiste. »

    Si l’Homme est égoïste, il n’estime pas avoir besoin de Dieu…

    On ne peut pas prouver que Dieu n’existe pas, on ne peut pas non plus prouver son existence… C’est ce que l’on appelle le mystère de la foi…

  8. « On ne peut pas prouver que Dieu n’existe pas, on ne peut pas non plus prouver son existence… C’est ce que l’on appelle le mystère de la foi… »

    C’est également ce qu’on appelle  » la position agnostique ».

    Amicalement

    André lefebvre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s