L’affaire Duchesneau

L’affaire Duchesneau

M. Jacques Duchesneau est le grand responsable de l’obligation pour le gouvernement de mettre sur pied une “commission d’enquête » sur la collusion dans l’industrie de la construction qui était refusée depuis deux ans. Collusion qui implique le financement des partis politiques et qui, au premier chef, sabote notre système démocratique.

Pas besoin de vous dire quelle menace représente M. Duchesneau pour la politique québécoise. Voici ce que l’on peut lire chez Cyberpresse :

« L’ancien chef de la police de Montréal connaît la juge Charbonneau depuis très longtemps – du temps où elle était procureure aux assises. Il la tient en haute estime.

M. Duchesneau, maintenant sans emploi, a laissé cette porte ouverte hier en interview avec La Presse. (Il serait prêt à travailler avec elle si elle le lui proposait).

 

Il a rencontré vendredi matin le patron de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), Robert Lafrenière. L’unité de M. Duchesneau, l’UAC (Unité Anti Collusion), a été intégrée à l’UPAC en septembre dernier. (Le gouvernement ne pouvait absolument pas laisser des « radicaux libres » dans son système de « deux mains sur le volant ». Remarquez qu’une commission d’enquête publique NORMALE serait également un « radical libre »).

 

La rencontre a été très brève, raconte M. Duchesneau. Son contrat, qui devait se terminer dans cinq mois, a été résilié pour manque de loyauté. Il ne reçoit pas d’indemnité de départ ni de compensation salariale.(Lui dont le travail sert maintenant à protéger un magot social de 40 milliards).

 

«M. Duchesneau avait fait connaître publiquement son opinion sur la structure et sur le chef de l’UPAC. Dans ce contexte, il était devenu impossible de poursuivre la collaboration avec lui», a expliqué Anne-Frédérick Laurence, porte-parole de l’UPAC. »

Donc, il est clair que si on n’adopte pas l’opinion du « cheuf », on ne peut pas travailler avec l’UPAC.  Cela nous rassure de façon absolue sur l’intégrité que pourront démontrer les enquêteurs de l’UPAC. Il nous reste à déterminer qui est ce « cheuf » en réalité. Nous le ferons à la fin de l’article.

Ce n’est plus surprenant pour personne qu’une majorité d’enquêteurs d’expérience qui travaillaient pour M. Duchesneau, ont claqué la porte de l’UPAC, ne voulant pas porter le carcan qu’on voulait leur imposer. M. Lafrenière a maintenant les coudées franches, il vient de se débarrasser du dernier danger  qui menaçait les politiciens québécois.

Le pire des commentaires qu’a fait M. Duchesneau est certainement le plus pertinent et donc, le plus dangereux.

Il a affirmé qu’il aurait été préférable que l’UPAC soit dirigé par un juge à la retraite plutôt  que par un policier. Autrement dit : par quelqu’un  qui possède une approche « d’analyse de systèmes illégaux », plutôt qu’une approche strictement répressive. (Remarquons, tout de suite, qu’un tel juge serait, lui aussi, un « radical libre »).

Cette remarque indique clairement que le rapport Duchesneau voulait souligner l’importance de démanteler un « système frauduleux imbriqué dans le système politique et social », plutôt que de « trouver des coupables » à donner en pâture aux médias, ce qui résulterait à garder intact le système frauduleux implanté.

La « mise à pied » de M. Duchesneau indique, avec tout autant de lumière, que le gouvernement s’acharne à mettre sur pieds des organismes qui dégoteront des « coupables » en ne risquant pas de déranger le fameux système outre mesure.

Comme nous le répètent si bien, et continuellement, certains ministres incluant le Premier, NOUS SOMMES DANS UNE SOCIÉTÉ DE DROITS;  ce qui nous oblige à trouver des preuves que nous devons absolument protéger. Ici, on parle de preuves pour déterminer la culpabilité d’individus; et rien n’est plus exact que cette affirmation.

Par contre, ces preuves individuelles ne sont pas nécessaires, pour l’instant, pour parvenir à  contrer la menace prioritaire qui plane sur notre démocratie. Le premier but à atteindre pour contrer cette menace, est de découvrir et de rendre public, ce système de collusion jusqu’au bout de ses ramifications. Ce n’est qu’après avoir réussit cela que nous pourrons déterminer les vrais coupables et éliminer le danger.

Il est clair que le gouvernement, à la lumière de ses agissements et de ses décisions, ne veut absolument pas clarifier ce système de collusion jusque dans ses plus « secrètes » ramifications. On peut se demander pourquoi si on veut, mais ce serait une perte de temps, on le devine; pourquoi.

Il faut se demander plutôt, pourquoi doit-on s’assurer que ce système de collusion soit rendu public. La réponse est très simple : C’est parce que l’information publique d’une telle menace sur notre société est un DROIT LÉGITIME de la population. Ce qui nous ramène au débat continuel entre ce qui est légitime et ce qui est légal.

Finalement ce « principe de base » d’une SOCIÉTÉ DE DROIT, derrière lequel se cachent constamment nos systèmes judicaire, législatif et gouvernemental est un principe qui ne répond pas et qui, même, s’oppose aux droits LÉGITIMES de la population. On le sait depuis longtemps : Ce qui est légitime n’est pas nécessairement légal. Est-ce une raison valable de se péter les bretelles à cause de notre fameuse SOCIÉTÉ DE DROITS? Au départ, ce n’est même pas logique.

Remarquez maintenant, à quel point est important ce rapport présenté par M. Duchesneau. Il ébranle les bases même du système social dans son intégralité. Il démontre la nécessité de replacer ce qui est LÉGITIME au-dessus de ce qui est LÉGAL. Il démontre que le législatif devrait défendre la « légitimité » au lieu de toujours défendre la « propriété des acquis». C’est quand même assez révolutionnaire comme situation.

Revenons à Duchesneau.

Il assure avoir entretenu d’excellents rapports avec M. Lafrenière. «On collaborait très bien. Quand des médias ont écrit que nous étions comme des coqs, on s’est appelés et on en a ri. Je ne renie pas ce que j’ai dit, mais ça n’a rien à voir avec lui, j’ai même vanté ses mérites, mais ce n’était pas dans l’article [de Michèle Ouimet].»

Donc Lafrenière et Duchesneau sont plutôt « copain/copain » et tout allait assez bien entre eux. Mais alors, qui a décidé de foutre Duchesneau à la porte?

Une seule réponse possible : celui QUI A LES DEUX MAINS SUR LE VOLANT. Lafrenière, directeur de l’UPAC, a reçu un « Post-it »; c’est clair!!!

Curieux tout de même, vous ne trouvez pas? De quel côté qu’on se retourne, que ce soit du côté de la commission d’enquête, du côté de la commission parlementaire sur la loi 33 qui sera passée INTÉGRALEMENT, ou du côté des enquêtes sur les systèmes frauduleux dans notre société, transparaît TOUJOURS l’ingérence politique continuelle du PREMIER MINISTRE qui protège ses arrières. Ce n’est certainement pas le genre de « transparence » qu’il souhaitait.

Y’a pas à dire; non seulement a-t-il les deux mains sur le volant, mais il se conduit comme un pied.

Note:

Il est important de s’élever contre l’ingérence illicite de certaines politiques dans la liberté administrative interne de d’autres sociétés, et j’en suis; mais il est impératif de déceler qu’il se passe le même phénomène d’ingérence politique illicite dans l’administration de notre propre société.

Amicalement

André Lefebvre

43 Commentaires

Classé dans Actualité, André Lefebvre

43 réponses à “L’affaire Duchesneau

  1. Denis H.

    Parfaitement d’accord avec vous du début à la fin de votre commentaire, précis et très exactement ce que je pense, je peux ajouter que la loi 33 sur le placement des travailleurs syndiqués est pour moi une diversion et qui n’apporte rien d’autres que de justifier encore plus de fonctionnaires. Tout ca c’est de la foutaise, hate de voir comment la juge de la commission va avoir les coudées franches. On nous endort et les medias suivent au jour le jour , j’aimerais que des commentaires comme le votre, soit à la une des principaux médias mais ils semblent euhhhhh ailleurs et pour moi bien brancher sur la politique secrete de la famille. Car la vraie question qui nous touche ce sont les systèmes qui touchent la Construction, mais aussi les garderies, commission scolaire, hydro-quebec, et peut-être meme la Santé…. il semble que tous les niveaux sont touchés. On perd des milliards par année, on ne parle pas de millions, et chaque nouvelle impliquant de l’argent , nous avons l’impression de nous faire avoir.

    Il est grand temps de donner un coup de barre …. moi la confiance, je l’ai perdu totalement.

  2. On a peut-être intérêt de regarder la définition juridique de « organisation Mafieusse »
    Une mise a jour s’imposerait-elle?

    Dire que l’église a enseigner a tout ce beau monde (libéraux et syndicats)

    « que voulez-vouus » (comme disait l’autre)

  3. « Dire que l’église a enseigner a tout ce beau monde (libéraux et syndicats) »

    Je ne suis pas un défenseur de l’Église, quelle qu’elle soit; mais il ne faut quand même pas être trop superficiel.

    2011 – 1960 = 51 ans. Ces gens dont nous parlons sont pour la plupart, soit ceux qui ont « fermé » les Églises (on peut maintenant comprendre pourquoi), ou ceux de la génération suivante qui ont eu une enseignement sur « l’Éthique ».

    Mais je suis d’accord avec vous: c’est définitivement une question « d’Éducation » et comme je l’ai toujours affirmé: l’Éducation est la responsabilité des parents. Le système d’instruction ne peut pas s’en charger.

    Amicalement

    André Lefebvre

  4. Ok je suis trop volage 8)

    Dans le fond, c’est la fonction publique qui m’agasse.
    Nos chefs d’état (sans égare aux partis) sont payer pour quoi? (ce ne serait pas pour défendre les interest de la populace, donc le meilleur employeur! Pourquoi ce syndiquer dans ce cas?)

    Aussi peut-il y avoir collusion sur un taie d’oreiller?

  5. « Nos chefs d’état (sans égare aux partis) sont payer pour quoi?  »

    Ils sont payés pour « faire marcher le système »; et c’est exactement ce qu’ils font.

    « ..ce ne serait pas pour défendre les interest de la populace,..? »

    Évidemment, non; puisque le système n’est pas de défendre les intérêts de la populace.

    relire:
    http://www.centpapiers.com/l%E2%80%99esprit-de-notre-social-2/68351

    ainsi que:

    http://www.centpapiers.com/systeme-politique/69026

    Amicalement

    André Lefebvre

  6. De toutes évidences vous faites partie du complot (journalistes, commentateurs) qui se trame envers notre Premier Ministre Monsieur Charest pour le dénigré aux yeux du public. Quoi qu’il dise…quoi qu’il fasse tout est matière à critique négative. «M. Jacques Duchesneau est le grand responsable de l’obligation pour le gouvernement de mettre sur pied une “commission d’enquête » Je vous ferai remarquer que c’est M. Charest lui-même qui a voulu l’unité anti-collusion et qui a commandé le rapport de M. Duchesneau. Ce dernier n’a donc rien à voir dans la décision de M. Charest d’accepter de mettre sur pied une commission d’enquête plublique. M. Charest a tout simplement emprunté une trajectoire étapiste. La meilleure preuve de transparence est l’acceptation de la Juge Charbonneau d’accepter l’emploi. Pensez-vous que si Madame la Juge avait pour un instant douté de l’honnêteté du projet, elle aurait accepté de nuire à sa réputation. Je trouve que vous élevez M. Duchesneau un peu trop haut sur son pied d’estale. Il a juste accompli le travaille qui lui a été commandé selon ses compétences et n’est à l’origine de rien d’autre. Je vous lis couramment, mais ici, je suis désolée de vous avouer que vous faites partie de cette engeance qui sème le cynisme, la méfiance, le doute et la suspicion dans notre société.

  7. Mon commentaire est déjà exprimé sous le nom plume de Marie-Placide

  8. Heureux d’enfin lire un commentaire qui fait « tache » dans l’opinion publique actuelle.

    « De toutes évidences vous faites partie du complot (journalistes, commentateurs) qui se trame envers notre Premier Ministre Monsieur Charest pour le dénigré aux yeux du public. »

    Pour qu’il y ait « complot », il faudrait au départ qu’il y ait plusieurs journalistes ou commentateurs qui écrivent ce que vous venez de lire. Il est évident qu’aucun ne le font, ni à la télé ni dans les journaux.

     » Ce dernier n’a donc rien à voir dans la décision de M. Charest d’accepter de mettre sur pied une commission d’enquête plublique. »

    Vous revenez de vacances en Europe ou quoi???

    « M. Charest a tout simplement emprunté une trajectoire étapiste. »

    C’est exactement ce que je dis: des étapes pour arriver à incarcérer des « criminels » sans détruire le système de collusion qui est « payant ».

    « Pensez-vous que si Madame la Juge avait pour un instant douté de l’honnêteté du projet, elle aurait accepté de nuire à sa réputation. »

    Madame la juge sait très bien que la commission sera, de toute façon, imperméable à toute ingérence politique. Pourquoi pensez-vous qu’elle ne se manifeste pas depuis le début? M. Charest marche sur des oeufs qu’elle peut faire écraser au moment où elle le voudra.

     » Je trouve que vous élevez M. Duchesneau un peu trop haut sur son pied d’estale. Il a juste accompli le travaille qui lui a été commandé selon ses compétences et n’est à l’origine de rien d’autre. »

    Vous devriez donc reconnaître sa compétence jusqu’au bout et admettre qu’il a raison de vouloir un juge à la retraite à la tête de l’UPAC au lieu d’un policier; car il connait la mentalité policière, il en est un lui-même. Son opinion est qu’il ne pourrait pas être efficace à la tête de l’UPAC; car pour lui l’important est de protéger notre système démocratique et non seulement d’incarcérer des criminels notoires.

    M. Charest défend l’opinion que la population « veut du sang »; c’est tout à fait faux. La population veut de l’honnêteté en politique et dans le système social.

    Amicalement

    André lefebvre

  9. A.L.

    Mme Marie Placide, vous êtes drôle. Humoriste, ça ne vous dirait pas?

    La seule façon que ce problème va être réglé est de constituer des jury de citoyens qui feront enquête, rédigeront des accusations, procèderont à des arrestations et feront des procès, en public, à la vue de tous.

    Même commentaire pour les dirigeants de l’industrie pharmaceutique qui nosu empoisonnent, et les autres qui volent et qui tuent, que ce soit rapidement ou à petit feu.

  10. A.L.

    Diverses commissions d’enquête INDÉPENDANTEs mises sur pied par des CITOYENS avec comme premier mandat de faire enquête, de consigner les témoignages, de faire une analyse et de produire un rapport qui identifie les personnes et les organisations impliquées, qui indique les montants et qui fournit les preuves documentaires ainsi que la transcription des témoignanges pour qu’ils soient facilement accessibles à n’importe qui veut les consulter.

    Pour la suite, on verra.

  11. A.L.

    Si le système n’est pas capable de se prendre en main, c’est à nous d’y voir.

  12. A.L.

    Je devrais écrire ‘à vous’ parce que moi j’opte pour la solution pluss imple, qui est simplement de me retirer du système, de ne plus participer, de ne plus m’en occuper. Ça n’existe pas. Je n’ai pas besoin de ça.

  13. A.L.

    Même si on mettait tout ce beau monde en prison, on aurait réglé quoi exactement. On est niaiseux. C’est pour ça qu’on est exploité de la sorte. Parce qu’on est cons, collectivement. Réveillez-vous et prenez vous en main.

  14. A.L.

    Les petites madames qui travaillent pendant que leurs enfants sont à la gardeerie, retournez à la maison élever vos enfants et occupez-vous de votre mari. Vous faites baisser les salaires et donnez une raison d’être au ministère de l’éducation. Les petits monsieurs payés à ne rien faire avec des fonds publics, trouvez-vous une autre occupation, le gouvernement est techniquement en faillite et ne pourra vous payer pendant très longtemps. Vous pouvez prendre le poste des femmes retournées à la maison pour éleverleurs enfants.

    Messieurs les psychiatres et médecins qui prescrivent des drogues dangereuses et inefficaces, et des traitements qui tuent, et qui persécutent ceux qui ont des traitements alternatifs qui guérissent vraiment les maladies, cessez immédiatement votre délire. Respectez votre serment et cessez d’empoisonner et de tuer les gens.

  15. « Respectez votre serment… »

    Quel serment???

  16. Monsieur A.L. on est pas cons et collectivement on se réveille lentement. === Vous savez que les voisins qui avaient beaucoup d’argent et qui se sont achetés un grand coin de la  »NATURE » ( 300 âcres plus ou moins) pensant qu’ils n’auront de comptes à rendre à personne , hé bien il y en a une 10 ène que je travaille pour qu’ils me crisse la paix.

    Leur  »LIBERTÉ » fini où commence la mienne.

    Vous avez raison quand vous dites qu’ils ne serviraient à rien en prison et qu’il faut se réveiller et travailler au niveau Municipal de partout au Québec.

    J’ai bien hâte de voir j’ai amorcé le travail sur  »INTERNET » voila 10 ans.

  17. « Leur »LIBERTÉ » fini où commence la mienne. »

    Vous m’excuserez, j’espère, mais la liberté n’appartient à personne en particulier. C’est comme l’air; elle appartient à tous en général et personne ne peut la circonscrire à quoi ou à qui que ce soit.

    Si leur liberté commence où fini la vôtre, vous êtes prisonniers à l’intérieur des murs de la liberté des autres. Drôle de liberté; convenez-en

    Amicalement

    André Lefebvre

  18. Pardon monsieur A.L. je dis qu’il faut travailler au niveau Municipal , j’ai bien hâte de voir comment Jean Charest et Yvon Vallière vont s’en sortir avec le Coded’éthique dans mon coin du  »PAYS DU QUÉBEC »……

    Je le répète ,  »LA TRANSPARENCE  » à ce niveau et ils vont être perdus dans la HAUTE.
    Jean-Marie De Serre.

  19. Au sujet du serment d’un médecin, le voici ce foutu serment:

    Serment professionnel des médecins, en usage au Québec depuis le 15 décembre 1999 4:
    J’affirme solennellement que :
    1)Je remplirai mes devoirs de médecin envers tous les patients avec conscience, loyauté et intégrité ;(Ces devoirs sont les trois derniers items plus bas)
    2)Je donnerai au patient les informations pertinentes et je respecterai ses droits et son autonomie ;( En laissant le gouvernement obliger les citoyens aux vaccins)
    3)Je respecterai le secret professionnel et ne révélerai à personne ce qui est venu à ma connaissance dans l’exercice de la profession à moins que le patient ou la loi ne m’y autorise ; (Donc je ne dévoilerai pas les médicaments qui nuisent à la santé)
    4)J’exercerai la médecine selon les règles de la science et de l’art et je maintiendrai ma compétence ; (En suivant les indications fournées par l’industrie pharmaceutique)
    5)Je conformerai ma conduite professionnelle aux principes du Code de déontologie ;(qui se résume aux deux derniers items)
    6)Je serai loyal à ma profession et je porterai respect à mes collègues ;(En refusant de dénoncer les incompétences et les erreurs de traitement)
    7)Je me comporterai toujours selon l’honneur et la dignité de la profession. (Et non de la mienne)

    Comme vous pouvez le voir, on ne peut pas reprocher aux médecins de ne pas tenir leur serment; il ne veut rien dire de spécifique au niveau de la protection de la santé ou encore de la guérison d’un malade.

    C’est du simple Bla-Bla pour cerveau édulcoré.

    Amicalement

    André Lefebvre

  20. A.L.

    André, j’avais plutôt en tête le serment d’Hypocrate :

    «En présence des maîtres de cette école et de mes chers condisciples et selon la tradition d’Hippocrate, je jure et je promets d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l’exercice de la médecine. Je donnerai mes soins gratuits à l’indigent et n’exigerai jamais un salaire au-dessus de mon travail. Admis à l’intérieur des maisons, mes yeux ne verront pas ce qu’il s’y passe, ma langue taira les secrets qui me seront confiés et mon état ne servira pas à corrompre les mœurs ni à favoriser le crime. Respectueux et reconnaissant envers mes maîtres, je donnerai à leurs enfants l’instruction que j’ai reçue de leur père.

    Que les Hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses.

    Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque.

    Je jure ! Je jure ! Je jure !»

  21. Je ne connais pas de gestionnaire qui aurait agi autrement que Lafrenière. Quant à une indemnité de départ, cela aurait été franchement ridicule et abusif. Monsieur Duchesneau a choisi d’être un facturant grassement rémunéré via une cie à numéro. Il a amené avec lui une bande de joyeux retraités de la police pour écrire un rapport qu’une poignée de retraités du ministère ou d’experts en approvisionnement auraient pu écrire. Il a eu le mérite d’avoir dit ce que nous voulions entendre et que plusieurs savaient depuis que Robert Bourrassa s’est donné comme conseiller spécial un gros entrepreneur en construction. Arrêtons de faire les naïfs et de créer des héros qui n’en sont pas.

  22. A.L.

    GIllac… tu n’as pas tort. Ça fait longtemps que ça dure, mais en même temps on ne peut pas lui reprocher d’avoir dit les choses comme elles sont. Mais t’as raison, peu importe ‘l’héroisme du geste’, il faut regarder la réalité en face.

    Selonmon expérience, ceux qui ont crû à cette masquarade toute leur vie ont de la difficulté à accepter lce qu’elle est devenue.

  23. « André, j’avais plutôt en tête le serment d’Hypocrate : »

    Ça n’existe plus depuis belle lurette, cher ami.

    En fait, depuis 1982.

    Amicalement

    André Lefebvre

  24. « Je ne connais pas de gestionnaire qui aurait agi autrement que Lafrenière.  »

    Moi, j’en connais. Tous ceux qui veulent découvrir toutes les facettes d’une situation pour la corriger et non pour protéger le statu quo.

    « Quant à une indemnité de départ, cela aurait été franchement ridicule et abusif.  »

    `Donner une prime de départ à quelqu’un qui protège 40 milliards, aurait été moins abusif que de donner une prime de départ, avant « fin de contrat », à quelqu’un responsable de la perte de 40 milliards. Du moins, c’est ce qui me semble.

    Amicalement

    André Lefebvre

  25. Je doute fortement qu’un gestionnaire placé dans la position de Lafrenière agisse autrement. Dans la vie, tu as le choix: adhérer à l’organisation qui te paie quitte à avoir tous les débats internes pour exprimer ton opinion ou quitter. Je suis personnellement allergique à ceux qui veulent le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crêmière. Je ne crois pas que Duchesneau ait accepté de travailler pour un collègue et il aurait du avoir l’honneur de quitter de son propre gré.

  26. Denis H.

    J’ajouterais que le serment d’Hypocrate a changé pour Hypocrite aujourd’hui, pour plusieurs !!! en tout cas , ce n’est pas tout le monde heureusement, une chance qu’il y en a beaucoup avec le coeur sur la main mais bien sur le fric en poche, mais ca c’est absolument normal dans la société où l’on vit. Les médecins ne se font plus payer en peaux de castors, en poulet et cochon !! hahaha

    Pour Duchesneau, je m’excuse il a fait un bon boulot et d’ailleurs tellement bon que si ca n’avait pas « coulé » , loin d’être sûr que cela aurait sorti comme cela. Je suis d’accord avec lui sur le choix d’un chef plus neutre qu’une « police » relevant d’un ministère, on parle ici de lien corruption, collusion avec la politique impliquée alors son choix qu’un juge ferait mieux le boulot est sans contredit meilleur qu’une personne sortant du ministère.

    On parle de transparence et apparence de justice, on ne sent qu’impression de magouille, quand on dit que Charest « a voulu », bon dieu où étiez-vous, il a attendu d’être acculé au pied du mur, quand on l’a égratigné .. il a réagi avec la commission Bastarache, et le reste …. il finit par dire oui à la commission et nomme un juge sans pouvoir pour 24 heures plus tard, dire qu’elle peut « demander »… et vous le voyez encore « clean » !! Alors ne vous surprenez pas de voir du monde « douter », avec raison.
    Depuis 2 ans on ne voit que magouille, perte d’argent, garderies .., carte tomassi (vous pensez qu’il n’y a qu’une ! ), perte caisse de dépot, pont au prix faramineux, augmentation de fonctionnaires pour régler les problèmes quand on en a 10 fois plus que la Californie qui compte 30 miilions d’habitant….. Alors bout de « ciarge » on nous prend pour qui là , des cons !!

  27. A.L.

    Pour le serment d’Hiprocratte, même si ce n’est pas le serment ‘légal’, c’est quand même ce à quoi je m,attendrais de mon médecin, c,-à-d. qu’il fasse passer mon intérêt avant le sien, celui du collège des médecins ou de big pharma. Question de conscience ou même de logique,,, si t’es pas en médecine pour guérir le monde, kossé tu fais là? M’enfin, je sais que certains sont en amour avec le cash. Mais le cash ne servira à rien si tout le monde est malade, si t’es taxé à 90 % parce que l’état est ruiné, parce que t’es pas capable de guérir personne avec tes esties de pilules. Une pilule te guérit jamais, c’est ton corps qui se guérit soi-même. En tout cas, peu importe, ce qu’ils font est un abus de la confiance des gens. Désolé, mais c’est ça.

  28. Gerry Pagé

    Ce congédiement est possiblement justifié. Possiblement! Par contre, le Ministre Dutil patine sur les deux bottines et le voile de son mensonge est si mince que c’en est gênant. Duchesneau a été congédié par l’homme de main, ou si on préfère le hibou de service, le thuriféraire des sévices à l’emploi de Charest, à la demande expresse de ce dernier, sous la pression des ministres Dutil et Moreau. Le mensonge et la fourberie de ces majoritaristes couverts d’immunité et d’impunité, sont les assises de l’épaisse et croûtée corruption des libéraux de John James.

  29. Malheureusement, ce n’est pas une question de corruption chez les Libéraux; c’est une corruption généralisé du système social.

    « Money is the object ».

    « Là où on se sert du pouvoir, il n’y a pas d’amour. Là où on se sert de l’amour, on n’a pas besoin de pouvoir. » ( Babyboomers).

    Amicalement

    André Lefebvre

  30. Elyan

    L’art d’avoir les 2 mains dans l’argent jusqu’aux coudes. Fourberies, pratiques du biais au lieu de la ligne droite, mise en place de paliers multiples tous plus labyrinthes les uns que les autres. Mise en place de chiens de garde payés pour faire la belle et de quelques videurs façon bouncer. Voilà les façons établies pour tirer profit du système, mode grand art. Les BS de luxe sont à l’oeuvre dans les hautes sphères et jouissent particulièrement bien de leur standing. Nous sommes à l’oeuvre pour eux.

    S’il n’y avait pas tant ti-counes en culottes courtes et à tricycle qui affichent leur pouvoir à coup de cravate à 800$, on pourrait peut-être voir un semblant d’évolution. Remettons-nous tous dans le bac à sable à faire des pâtés avec nos petites pelles et nos seaux et réglons de façon égalitaire tout conflit de territoire et de possessions, en aplatissant le pâté de sable de celui qui vient nous voler notre seau rempli. Tu seras juge un jour? médecin? briqueteur? Ça ne me dérange pas pour l’instant tu me côtoies et ma charte des droits et libertés c’est cette pelle et ce seau. Tu joues correctement en me respectant ou tu sors du bac à sable.

    Entre l’homme des cavernes et celui d’aujourd’hui l’humain n’a eu qu’un pas à franchir: apprendre à dominer. Effectivement c’est la façon idéale d’obtenir ce que l’on convoite et ainsi contraindre les dominés à la survie, la difficulté de celle-ci étant directement proportionnelle à la gêne qu’engendre leur présence

    Quel film présentera-t-on après la commission d’enquête? Quelque part derrière tous ces théâtres, reste-t-il un peu de vérité? Même la réalité est devenue la propriété des dominants. L’expression n’a plus de liberté. Le mensonge règne, l’ignorance encore plus. Et l’on nous achètera à coups de tu le mérites. Et l’on nous asservira à coup de récessions et on nous contraindra à coup de pouvoirs indus et malveillants. Tendons nos 2 poignets aux menottes. Il n’y a qu’ainsi que nous pouvons prétendre à la survie dans la prison de notre ineptie. Gardons le sourire, on ne sait jamais peut-être y a-t-il une caméra cachée. Ça la foutrait mal live sur facebook.

    Je m’ennuie des jardins où poussent les petits pois que les épouvantails préservent des prédateurs.

  31. Monsieur Lartiste12 , un instant le mot  »LIBERTÉ » a une bien grande définition dans ma Bible française. === Un petit bout vers le milieu ou le 1/3 = > 3 Attitude de quelqu’un qui n’est pas dominé par la peur ,la gêne, les préjugés. S’expliquer avec quelqu’un en toute liberté.
    111.1. Liberté civile, liberté : faculté pour un citoyen de faire  » TOUT CE QUI N’EST PAS CONTRAIRE À LA  »LOI » » » , et qui ne nuit pas à  » Aatrui  » .

    Je sais que je suis prisonnier le 2 novembre 2011 et peut-être que d’autres  »PETITS CULTIVATEURS » , le savent aussi. Même si personne d’autres rue sur le bacu , moi je le fais et cela fait 62 ans que je le fais , aussitôt que j’ai été sevré , les problèmes ont commencé.

    Par contre , il y a le Craig road qui passe juste devant ma  »LIBERTÉ » , si je ne peut plus tolérer mes voisins , j’ai juste à l’emprunter et les voisins ont juste à faire de même.
    Bon après-midi ,
    Jean-Marie De Serre.

  32. Dans l’fond la situation ne serait pas propice a une élection provincial?
    Les témoins d’Ottawa vont revenir plus fort.

  33. Monsieur Alain Bellemare alias Mc_AB , il n’y aura plus jamais d’instant propice pour une élection et plus personne ne sera le plus fort. === Avec  »INTERNET » , le  »PETIT PEUPLE » apprends et sait de plus en plus et on est 7 milliards.

    Le G 20 , encore un show , et au Québec le 3 novembre 2011 , c’est un nesti de show.
    Jean-Marie De Serre.

  34. Pardon je me suis encore planté , j’ai jamais été fort avec les chifres , on est 6.5 milliards de  »PETITS » et sont 500 millions de  »TROUS-Du-Cul.

    Avant j’étais aussi un Trou-du-cul mais présentement je fais parti du ‘PETIT PEUPLE et j’adore cela : je peux aider l’autre et dénoncer les  »SALOPPES » , et c’est de la faute de Monsieur Loubier.
    Jean-Marie De Serre.

  35. Bonjour Monsieur de Serre j’esper que vous avez raison.
    Un sage (Elvis Graton) a eu une révélation en rêve :
    Les riches: c’est des plein d’marde
    Les pauvres c’est des trou du cul
    A quoi ça rêve un trou du cul?
    C’est d’être plein d’marde.

  36. Rebonjour monsieur Bellemare , votre sage avait-il bu beaucoup de bière avant de s’endormir ?
    Pour moi les riches ne sont pas pleins de marde , mais pleins d’argent et c’est tant mieux pour eux. === Au Gouvernement il y a les Trous-T- Cul.T = Twitt.
    Les pauvres ne sont pas des Trous-du-cul , on dit Trou-D’cul( torcheurs , bouche trou.
    Je pense qu’Elvis Graton , ce n’est pas un rêve qu’il a fait , mais un cauchemar. Il doit même sentir encore.

    Jean-Marie De Serre.

  37. Un chef de police (Albert Bell) as dit un jour un truc  » jamais personne ne me feras croire que c’est a cause de la boisson ou la drogue qu’il a commis un acte criminel »

    A vous de voir! Mais moi ça me plait.

  38. Je suis parfaitement d’accord avec ce « chef de police ».

    Amicalement

    André Lefebvre

  39. Monsieur Alain Bellemare alias Mc_AB , vous dites , qu’il a dit : l’alcool  » ou » la drogue. === Est-ce qu’il a parlé du mélange des deux et de l’heure de consommation ?

    Voila 2000 ans au temps où Jésus-Christ fouttait le trouble à Pilate , les party se faisaient au vin et à l’encens , on arrivait même à faire comme en 2011 , on changeait l’eau en vin pour les plus soul et personne n’avait envie de faire la guerre. Maintenant cela coûte tellement cher pour se geler que le stock vient à manquer. De plus on ne connait plus les effets.
    Monsieur Mc_AB , vous devez savoir que le  »POT » à 0.03 n’est plus comparable au ‘POT’ 2011.

    Monsieur Lartiste12 , êtes-vous sûr d’être parfaitement d’accord avec ce chef de police ? J’en ai connu moi aussi qui pouvait étirer le lastic…….
    Jean-Marie De Serre.

  40. Il y a une erreur Monsieur Bellemare , dites-moi où dans mon commentaire précédent , quand je vous cite……..
    Jean-Marie De Serre.

  41. Le chef de police a-t-il dit qu’il étirait le lastic? Ce n’est pas ce que j’ai lu.

    J’ai déjà été saoul et je savais ce que je faisais. J’étais seulement moins adroit.

    Amicalement

    André Lefebvre

  42. Monsieur Lartiste12 , je l’ai été moi aussi saoul ,18 vodga jus d’orange en 1 heure sur les petites heures du matin sur une gageure , à 5 heures le matin , j’étais à la recherche de l’autre qui n’avait pas compris que 250 livres en forme ça absorbe. === Je paye pour ces folies maintemant , mais je ne regrette rien , car en aucun temps celles qui ont été près de moi n’ont eu à souffrir de mon ivrognerie.

    Quest-ce que je foutte encore à cet heure-ci sur le Web ? Rien ,je n’ai pas envie de retourné au travail , car j’ai aidé les ambulanciers à embarquer un  »HUMAIN » qui lui n’a jamais pris un coup , qui a toujours aidé les autres et qui même dans la maladie extrême n’arrive pas à décrocher , il espère le miracle. === Je crois que c’est de Famille , on croit que les autres ne s’en sortiront pas.
    J.M.D.S.

  43. PS en tout cas très bon choix de lrveis (j’aurais toujours une affection particulière pour le Petit Nicolas et ses copains…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s