Élections Québec : L’effet Léo Bureau-Blouin


«Le dividu de race libérale était en cavale depuis le 14 avril 2003. Connu des milieux informés pour être l’homme au post-it, nouvelle méthode pour le trafic d’influence, il a perdu ministres et crédibilité plus que tout autre avant lui. Il serait à la tête d’une organisation cultivant la collusion pour se financer.» 10-04

Mise à jour: Pour ceux qui ne connaissent pas Claude Poirier «Le vrai négociateur», il s’agit d’un pastiche de son style. Il faut croire qu’au PLQ, on n’écoute jamais LCN…

Source: image et texte, Écran Radar

Gaëtan Pelletier

 

 

Léo Bureau-Blouin

Le Parti Québécois vient de réaliser un coup de maître avec la venue dans ses rangs d’un jeune homme d’à peine 20 ans. Le coup de maître, c’est l’image : ce leader étudiant est représentatif d’à peu près toutes les opinions des québécois depuis le début du « printemps érable ».

Si les québécois se chauffent à l’érable – en plus d’en faire du sirop – , il se pourrait que M. Charest soit grillé lentement sur le bûcher.

D’autant que son parti, « vieillissant », se dégrade de par les départs, sans se revitaliser d’une jeunesse qu’il s’est mis à dos en l’ignorant dès les premières manifestations.

La suite est venue gâcher le portrait du leader sur la scène mondiale.

Loi 78. Etc.

***

Trop jeune et peu expérimenté, dira-t-on.

Certes, mais le but n’est pas l’expérience. Le but est d’avoir trouvé ce qui incarnait  toute la frustration des québécois.

On l’a…

L’effet secondaire est d’avoir atténué l’effet leader de Madame Marois. Désormais, ce n’est plus un parti d’un leader, mais d’une équipe.

Dans le comté de Rivière-du-Loup-Témiscouata,  un autre candidat pourrait déloger Jean d’Amour : Michel Lagacé, préfet du comté. Un homme intègre et respecté.

Extrait du blogue de Mathieu Bock-Côté

Un mot aussi sur Léo Bureau-Blouin. C’est l’archétype du futur ministre. Il parle un peu la langue de bois. Mais il évite les excès révolutionnaires rendant la discussion politique impossible. Ce n’est pas avec ce genre d’homme qu’on porte une crise à son paroxysme mais c’est avec eux qu’on peut espérer les dénouer positivement. En un sens, il représente l’aile modérée du gouvernement étudiant, celle qui demeure centrée sur la question de la hausse des frais de scolarité, celle qui pourrait s’entendre avec le gouvernement du Québec, parce qu’elle ne rejette pas le système dans lequel il s’inscrit.

Il faut des hommes pour protester, il en faut d’autres pour gouverner. Les premiers et les seconds sont rarement les mêmes. Gabriel Nadeau-Dubois est du premier type, Léo Bureau-Blouin du second. Léo Bureau-Blouin semble avoir un respect pour les institutions qui manque à Gabriel Nadeau-Dubois. Hier, à deux reprises, à CBC puis à LCN, il a rappelé que les étudiants acceptaient la logique des concessions réciproques. On comprenait le message suivant : si le gouvernement propose une hausse moins marquée, les étudiants pourraient l’accepter en plus d’accepter le principe de la hausse. En disant cela, Léo Bureau-Blouin s’est comporté en leader responsable soucieux de la crédibilité de nos institutions. Il lui reste une semaine à son mandat. Il devrait en profiter pour prendre le leadership étudiant une fois pour toutes. Ce n’est pas impossible.

Source

Les aspirateurs à richesse

Il est aisé de prévoir que la prochaine élection sera CONTRE le Parti Libéral du Québec. En ce sens, tous les petits partis s’affairent à faire exploser le « vieux système ».

Cela ne changera pas le monde, ni le Québec.

Espérons seulement, tel qu’il se dessine en ce moment, que la politique cesse d’être une « politique-secte » pour enfin accéder à une démocratie meilleure.

Et c’est peut-être sans le savoir que le P.Q. refait son équipe de gens qui veulent sortir le Québec des vieilles recettes du néo-libéralisme et du pouvoir plus ou moins douteux dont le but est dévié du peuple.

C’est peut-être là la preuve, que lentement, les nouveaux arrivants – informés du climat mondialiste – pourraient modifier et sculpter lentement une autre société.

Un être à la fois…

Un humain…

Gaëtan Pelletier

25 juillet 2012

13 Commentaires

Classé dans Actualité, Gaëtan Pelletier

13 réponses à “Élections Québec : L’effet Léo Bureau-Blouin

  1. « Il lui reste une semaine à son mandat. Il devrait en profiter pour prendre le leadership étudiant une fois pour toutes. »

    Il va en profiter pour prendre la porte et ce sera une fort bonne chose. L’objectif de la vaste lutte étudiante n’est pas de faire mousser ce genre d’élément conciliant et récupérable. Quand je vous dis que les médias minimisent les luttes de masse en isolant les « chefs » empiriques qu’ils promeuvent, en voici un fort bel exemple. Vivent les 22 du mois et à bas le néo-liberalisme.

  2. MOMO

    Cet article est vraiment du n’importe quoi.

  3. Elyan

    Il y a suffisamment d’étudiants qui n’ont pas besoin de se faire dire où cocher oui et où cocher non. Ce fait rassure plus que toutes les candidatures spontanées, aux issues bienheureuses ou pas. Le fait aussi qu’on assiste à un phénomène peu fréquent où la cause est plus importante que celui qui la véhicule est jouissif. Si un homme est porté manquant, la troupe n’en sera pas quitte pour s’asseoir et attendre qu’on lui rappelle pourquoi elle se doit d’avancer. Des humains propriétaires de leur cerveau, employant des méthodes étonnamment solidaires, sages et déterminés, presque incorruptibles. Mes hommages et, comme dirait Dupont de Dupond, je dirais même plus que vivent les 22 du mois et à bas le néo-libéralisme.

  4. @Paul
    Le P.Q. cherchait une récupération qui aurait un effet, et qui …contenterait tout le monde. Ils ont eu du flair… « Posé » ou langue de bois… C’est un politicien en puissance…
    Et vive les 22! 🙂
    @MOMO
    Je n’ai aucune allégeance politique. Je déteste la politique. J’observe. Si vous dites que c’est n’importe quoi, vous verrez aux prochaines élections.
    Ce sera le style orange des dernières fédérales. Mais la version sera concassée.
    Tout le monde contre le PLQ.
    La révolution (sic) par fragmentation.
    Bonne journée!

  5. Mais non MOMO , ça te prends trop de temps pour faire le tour du Web(concernant le Quebec). Léo Bureau-Blouin = > Pauline , tous deux des suceux de B.B. === Pauline , c’est quoi t’as fait là ? Tu viens de te crucifier tout comme la Charette le fait depuis qu<il est l'a. === Sacrament je crois que je recommence 'a faire des fautes , je d/gage ils se tirent dans le pied.
    Jean-Marie De Serre.

  6. Estelle

    Justement, une belle astuce de notre P M: Diviser pour mieux régner. Si tous les autres parties se tiraillent et qu’ils ne se rallient pas; il y a de fortes chances que Charest l’emporte. N’oublions pas qu’il a la majorité de la population anglophone de son côté et elle lui sera assurément fidèle lors des prochaines élections. Un vieux loup aguerri ce Charest!

  7. @ Estelle , Jean Charest n’est rien d’autre qu’un : tout comme Pauilne Marois , gros tas de merde et j’ai donné la recette pour en fabriquer , des comme ceux-ci. === Mais où est la recette ? Elle est sur le Web quelquepart.

    Fouillez les jeunes pour savoir comment on fait des tas de merde……..jm2bleu article pour l’indice.

    À tous vous autres qui dirigez les Gouvernements , demandez à  »Papi » , ou aux  »7 DU QUÉBEC  » , comment faudras que cela marche demain……….
    Jean-Marie De Serre.

  8. Carl Monty

    Et c’est peut-être sans le savoir que le P.Q. refait son équipe de gens qui veulent sortir le Québec des vieilles recettes du néo-libéralisme et du pouvoir plus ou moins douteux dont le but est dévié du peuple. Je suis très sceptique envers celà, mais accordons leur le bénéfice du doute! Quelle influence réelle aura ce jeune homme face à un Lisée un pleine possession de ces moyens? Une chose est sûr, le mouvement du 22 commence à porter ces fruits, il ne faut surtout pas abandonné, car les vielles habitudes se retrouvent facilement lorsqu’elles n’ont jamais été perdues. On n’en à la preuve encore une fois!

  9. J’ai hâte que Charette déclenche les élections , la prochaine seras sous le signe , des 14 règles de son nouveau Code d’Éthiques et de Déontologie des Municipalités. === 3 des principales , sont contraire à l’innocence , l’ignorance et l’incompétence.

    Salut mon Ti-Jean , t’aurais dû réglé le problème de Tingwick , compté d’Yvon Vallière. === Moi je sais ce que sont les contraires de l’innocence , ignorance et compétence. === J’assûme , je suis transparent et très compétent à l’endroit de mes problèmes envers la Municipalité et je mets le tout sur  »INTERNET ».

    Jean-Charest et Yvon Vallière même si vous n’êtes pas présent au 23e Rodéo-Mécanique de Tingwick(10 -11 août 2012) , si votre fille( Monsieur Vallière ) est présente sûrement que quelqu’un me prêteras son HARLEY pour que j’aille lui donner une ride si elle en a envie. === Nulle part je n’insiste plus jamais , depuis que l’on m’a dit que j’étais insistant et envoyé en prison. === Allo mes deux Ti-Papouts ,
    Jean-Marie De Serre.

  10. Monsieur André Lefebvre , aucune faute et je n’ai eu besoin de toucher à rien. === Je tente de gosser la France , la Belgique et l’OTAN , Maryse , si on recule dans le temps sur  »FACEBOOK » , je t’ai parlé d’une Tite-Pitounne qui cotoyait Sarkosy , tu m’a dit Carla Bruni , mais non elle est pas là pantoutte , mais Rachida Dati est rétourné au travail après 5 jours de son accouchement d’un bébé dont on ne sait pas le nom du père.=== Très ambitieuse la Madame.
    Jean-Marie de Serre.

  11. Monsieur André Lafebvre , je récidive et là on va(Peut-être) voir pourquoi je fais des fautes un moment donné , mais est-ce qu’il y a quelqu’un d’autres à qui cela est arrivé de faire des fautes et des fois pas ? Check-ben ,

    vous me direz si j’ai errer. B’Nai B’rcith Québec = Victor C et Julius G.
    B’Nai B’richt Kasscher ou Halal de l’Ouest , Harper et les Nieufs de la droite , et les B.B.  »INTERNATIONAL ? Mais c’est qui eux , l’OTAN ou L’ONU ? Pas de fautes encore Monsieur Lartiste12.
    Jean-Marie De Serre.

  12. Geeda Serdna

    Oui, Gaetan, je suis bien d’accord avec votre lecture de LBB et, il y avait hier un bel article aussi dans la Presse par Stephane Laporte qui soulignait bien tous les atouts de ce jeune homme.
    @ Jean-Marie De Serre : les fautes on s’en tape quand il y a de la substance, non ?

  13. Geeda Serdna , il y avait plusieurs questions et tu n’as répondu à aucune. === Comment peux-tu savoir s’il y a de la substance ou non si tu n’arrive à lire correctement ?

    On = > veut dire les autres. Toi , que tu t’en tapes , moi je m’en balance mais ne parle pas au nom des autres……….
    Jean-Marie De Serre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s