Le graffiti au Château Frontenac et au Musée national des Beaux-Arts du Québec

.

.

Street art et culture urbaine

Monk-e1, Hubert Therrien et Patrick, 3 graffiteurs exposent au Château Frontenac. Est-ce qu’être présent à ce vernissage méritait les 5 heures de route et les 75$ d’essence?

Raymond Viger Dossiers Hip-hop, Culture, Graffiti, Porte-folio, Murales, Vidéos

château frontenac vernissage graffiti mercure monk-e1 Hubert therrienSans équivoque, Danielle et moi et sommes très satisfait d’avoir fait la route pour être présent à ce vernissage des plus spécial et original.

Le Château Frontenac, malgré que ce soit un lieu historique et classique, est prêt à s’impliquer auprès des artistes émergents du Street art. Une belle reconnaissance qui mérite d’être souligné. Lors du vernissage, le directeur du Château Frontenac, M. Mercure, a lancé le défi à l’artiste et organisateur, Hubert Therrien d’en faire un événement annuel.

Avec plus de 2 000 visiteurs pour cette exposition, tout le monde était ravi des résultats.

Le graffiti du Brésil au Château Frontenac

Ce fût un grand plaisir de revoir Patrick, un des graffiteurs que le Café Graffiti avait envoyé au Brésil avec Monk-e1 pour représenter le Québec dans une convention internationale graffiti en 2002. Il a été plus que plaisant de les revoir ensemble participer au même vernissage. Une belle complicité règnait entre les 2 artistes.

Avec Danielle, j’ai été cherché une grande énergie et plusieurs idées pour de nouveaux projets à venir. Pas moyen de prendre un temps d’arrêt sans que de nouveaux projets s’enflamment dans ma tête.

chateau frontenac street art graffiti monk-e1 graffiteur exposition culture urbaine hiphopCe vernissage a été une belle occasion de rencontrer des internautes avec qui j’ai eu plusieurs échanges sur les réseaux sociaux ainsi que des lecteurs du magazine Reflet de Société.

Félicitations aux 5 artistes qui ont participé à ce vernissage. Bonne continuité dans votre carrière et votre continuité.

Merci à M. Mercure et au Château Frontenac pour votre ouverture aux artistes émergents et au Street Art.

Le graffiti et l’environnement

M. Mercure a lancé une invitation à Hubert Therrien pour une 2e édition d’une exposition graffiti l’an prochain. J’ai lancé l’invitation à Monk-e1, Hubert Therrien et Patrick de participer au vernissage sur l’environnement qui aura lieu au Café Graffiti les 28, 29 et 30 septembre prochain. Les toiles présentées par les 3 artistes entrent parfaitement dans le thème de l’exposition que nous organisons pour  les Journées de la Culture.

Au plaisir de vous les présenter ainsi que leurs oeuvres.

1ere photo Annie Beauregard. 2e photo fourni par Monk-e1.

Le street art reconnu par le Musée national des beaux-art du Québec

Mai 2012. Le Musée national des beaux-art du Québec utilise une pallissade de construction de 75 mètres pour offrir une murale participative.

murale participative musée national beaux-art du québec graffiti street artSamedi, en me rendant au Château Frontenac pour participer au vernissage de 3 graffiteurs dans ce lieu historique, j’aperçois cette murale. Piqué par la curiosité, je fais un arrêt.

Le projet a été réalisé en mai 2012 sur la pallissade de 75 mètres du chantier du futur Pavillon Pierre-Lassonde.

On y présente les artistes du Morgan Bridge de Québec qui ont participé au projet:

  • Alexandre Lemay
  • Emmanuel Lajoie
  • Mathieu Lamoureux
  • Louis-David Letourneau-Gagnon
  • Justin Roy
  • Olivier Moisan-Dufour

Ce qui est intéressant de souligner, c’est la reconnaissance que le Musée national des beaux-art du Québec offre au graffiti:

Le graffiti est aujourd’hui reconnu comme une pratique artistique à part entière identifié sous l’appellation Street art.

Une nouvelle murale sera réalisée au printemps 2013.

Autres billets sur le Graffiti qui pourraient vous intéresser:

Vidéos murales graffiti:

Autres textes sur le Graffiti, Hip-hop

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

1 commentaire

Classé dans Actualité, Élections, économie, environnement, Raymond Viger, santé

Une réponse à “Le graffiti au Château Frontenac et au Musée national des Beaux-Arts du Québec

  1. Pingback: Le graffiti au Château Frontenac et au Musée national des Beaux-Arts du Québec | CentPapiers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s