Sri Aurobindo: des animaux et des dieux

De tous les humains qui ont passé sur cette planète, il en est peu qui ont tenté de souder notre « double » vie de créature enfermée dans un corps et d’une autre – à l’allure déiste – intégrée en nous.

Comme en tout, il faut prendre la quintessence des œuvres qui ne sont en fait que des tentatives de joindre le travail humain de création et une partie divine, cachée, absente.

Plus l’humain fabrique de la machine sophistiquée, plus il se « confond » à cette machine et se gonfle la poitrine devant cette « création ».

Notre homo sapiens a inventé l’arc et la flèche. Certains s’en sont contentés pour se battre ou pour chercher du gibier dans le but de se nourrir.

Le grand drame de l’humanité est de n’avoir pas su garder contact avec la matière dont il est issu. Car en elle se situe sans doute une certaine révélation de l’atemporalité.

Non.

On préfère s’adonner à l’athéisme, en rejetant les religions « imparfaites ». Que vous lisiez la bible, le Coran, ou je ne sais quoi, il se trouve toujours des trésors, des pistes à suivre pour saisir cet invisible en nous.

Quand la NASA pourra créer – et non pas plagier, copier- un simple lombric, j’aurai une certaine foi en la capacité humaine de créer et de remplacer cet Être qui n’est pas dans le champ de vision de deux yeux. Et encore moins ceux de l’esprit. Cet Être c’est sans doute un nous éclaté.

***

On ne savent pas lire.

Ni penser en stéréo.

Il ne reste que l’échec de la tentative – bien orgueilleuse – de se séparer de la création, de l’arbre, de l’eau, en suppléant par une « science » souvent destructrice.

On sait lire de grands livres, mais on ne sait pas lire, comme le faisaient les ancêtres, ces écrits sans syllabes, sans mots… Un langage oublié. La Nature était notre livre.

Nous ne savons pas nous intégrer véritablement à la Nature. Nous l’avons écartée.

Nous sommes sataniquement chimiques et vaseux. Des prête-noms.

Le nucléaire a des airs de Satan et d’enfer. On y brûle vite, et d’une manière atroce.

Ce n’est pas de religion dont je parle. Du moins de celle qu’on a déviée sans jamais les comprendre vraiment. Car elles ont toutes pour souche une spiritualité délaissée.

Je ne me fais pas d’illusions sur ce qu’il y a « après ». Mais à voir ce qu’il y a maintenant, on a grandement envie d’aller vers le gouffre de l’après.

Pourtant, les grandes œuvres spirituelles nous parlent tous de la vie d’ici. De la conduite humaine, de nos travers, de nos faiblesses, et de la part du diable.

Et, curieusement, on les délaisse parce que notre cerveau est « logique ».

Pauvre cerveau!

Il s’est enfermé dans sa logique, lui qui a déjà été une combinaison de chromosomes, et deux individus qui se sont aimés.

Qui donc a décidé que ce n’était pas « logique » que de penser – dans cette courte vie – qu’il y avait autre chose?

Qui donc vivant dans une boîte peut comprendre la forme de la boîte?

La noisette est un fruit sec en prison de sa coque.

Et nous?

***

1) L’architecte de la destinée n’est pas un Dieu aveugle.

2) Une caverne de ténèbres garde la lumière éternelle.

3) La petitesse des limites de la mort n’est pas ce que nous sommes.

4) Il y a une Lumière qui conduit, une puissance qui facilite.

5) Un instant voit ce que les âges peinent à exprimer.

6) Le mental de l’existence est une marionnette pensante.

7) Un effleurement peut modifier la face figée du destin.

Tout de notre terre part de la boue et finit dans le ciel.

9) Toute chose provient du silence, tout s’en retourne au silence.

10) Toute chose est réelle. Ici n’est qu’un rêve.

11) Toute chose ici est suspendue entre le « oui » et le « non » de Dieu.

12) Même en cas de défaites, la vie doit poursuivre sa lutte.

13) Une heure idiote détruit ce que des siècles ont réalisés.

14) L’Amour est l’aspiration de l’un pour l’unique.

15) L’homme est à la fois animal et Dieu.

16) La matière révèlera le visage de l’esprit.

17) Mortality tears ill the eternal’s touch.

La perfection d’un seul homme peut encore sauver le monde.

19) L’esprit augmente en puissance par la défaite.

20) L’âme qui peut vivre seule avec elle-même rencontre Dieu.

21) Il y a une utilité à chaque trébuchement et à chaque chute.

22) La vérité née prématurément pourrait briser cette terre imparfaite.

C’est un miracle que les hommes puissent aimer Dieu
et pourtant ne parviennent pas à aimer l’humanité.
De qui donc sont-ils amoureux ?

***

“La vie échappe aux formules et aux systèmes que notre raison s’efforce de lui imposer ; elle s’avère trop complexe, trop pleine de potentialités infinies pour se laisser tyranniser par l’intellect arbitraire de l’homme… Toute la difficulté vient de ce qu’à la base de notre vie et de notre existence, il y a quelque chose que l’intellect ne pourra jamais soumettre à son contrôle : l’Absolu, l’infini

***

Seule une liberté spirituelle et intérieure peut créer un ordre humain parfait. Seule une illumination spirituelle plus haute que les lumières rationnelles peut éclairer la nature vitale de l’homme et imposer l’harmonie à ses recherches égoïstes, à ses antagonismes et ses discordes. “

***

Accepte le monde tel un théâtre de Dieu ;
sois le masque de l’Acteur et laisse-Le jouer à travers toi.
Si les hommes te louent ou te sifflent,
sache qu’ils sont aussi des masques,
et prends le Dieu intérieur pour seul critique et seul spectateur.

***

Quand nous avons dépassé les savoirs, alors nous avons la connaissance.
La raison fut une aide ; la raison est l’entrave.

***

Ne te soucie point du temps ni du succès.
Joue ton rôle, que ce soit pour échouer ou pour prospérer.

***

Quand tu entends une opinion qui te déplaît,
étudie et découvre la vérité qu’elle contient.

***

Examine-toi sans pitié,
alors tu seras plus charitable et plus compatissant envers les autres.

***

Méfie-toi de l’homme qui n’a jamais échoué ni souffert ;
Ne t’attache point à son sort, ne combats pas sous sa bannière.

Gaëtan Pelletier

26 Commentaires

Classé dans Actualité, Gaëtan Pelletier

26 réponses à “Sri Aurobindo: des animaux et des dieux

  1. « On préfère s’adonner à l’athéisme… »

    On ne « s’adonne » pas à l’athéisme. Il s’impose avec la compréhension adéquate du monde et amène à ne plus d’adonner à une religion…

  2. J-F B-B

    Bonjour, Je souhaiterais juste savoir de qui est le texte suivant disponible ici http://science-univers.qc.ca/cosmologie/verbe.htm#s04

    Au commencement était le verbe, l’univers en acte.

    Et le verbe était l’expression de l’infinie grandeur et de l’infinie puissance de la substance première animée de son infini principe architectural.

    Le verbe était dès le commencement en cette substance infinie et en sa forme également infinie.

    Toutes choses ont été faites par la substance et la forme et rien n’a été fait sans cela. Et ce verbe sera atomes, cailloux, astres, galaxies, vie et pensée.

    Il était la pensée, la lumière et cette lumière éclairera longtemps des ténèbres qui resteront obscures.

    Viendra que peu à peu la lumière vaincra l’épaisseur des ténèbres. La vérité, cette lumière, mettra bien du temps avant d’être reconnue.

    Mais, avec le temps, le verbe devient cette vraie lumière qui éclaire l’univers.

    Ce verbe a tout pouvoir de nous faire devenir enfants de la lumière en naissant, non pas seulement de la volonté de la substance mais de l’esprit, le principe de la forme.

    À l’instant zéro, le verbe s’incarna en prenant substance et forme pour exister dans l’univers.

    Nous sommes maintenant le verbe.

    La pensée de l’homme sur le monde est cette lumière qui détruit les ténèbres.

    Nous verrons, nous, êtres pensants, avec la plénitude des temps que nous serons le verbe dans toute sa gloire. Tout, depuis toujours a été, est et sera le corps du verbe. C’est pourquoi il dira éternellement:

    « Ceci est mon corps »

  3. Monsieur J-F B-B , il y a une prière chez les Anglais qui parle d’un Dieu infiniment bon et aimable , c’est l’acte de contrition. Y a-t-il quelque chose de plus méprisable que le système de la Queenne ?

    Pourquoi , l’OTAN et l’ONU et le  »VATICAN » , ne parlent-ils pas de l’infini de cette prière , elle est là l’erreur des  »Jésuites ou autres :  »Ceçi est mon corps ». === Le celui qui a écrit cela était dans les patates , cela devait être un Martineau , Jean Lapierre etc.etc. etc , ou n’importe qui comme eux dans le temps radottaient n’importe quoi. Par contre dans le temps ,ils ne pouvaient être qu’à la solde du  »VATICAN » , mais l’arrivée de Napoléon a tout modifié.

    Donc , comme on en parlais plus haut ,  »Ceci est mon corps » , personnellement , je suis certain que l’on parlait du  »CORPS DE MARIE  » la MÈRE , du Christ.  »ELLE » , l’ovule , elle pourrait nous en parler ainsi que de son  »INFINIE »……….
    Jean-Marie De Serre.

  4. P.S. Quand je parle du Christ , je ne parle surtout pas de DIEU le Père , ni du Saint-Esprit. Donc il ne reste que Jésus-Christ(le Fils) qui lors de la dernière scène a dit ceci est mon corps , et crois-moi que Marie de Magdéla(Madeleine) l’a mangé plusieurs fois.

    En un texte on vient de ramener les  »DIEUX » au même niveau , que tous les  »Citoyens » qui font parti du Québec.
    Jean-Marie De Serre.

  5. J-F B-B

    @JMDS
    Imaginons pour un instant que vous soyez une cellule d’un organe disons un foie.

    Croyez vous qu’en tant que cette cellule vous pourriez avoir une compréhension, une vison, une image mentale du corps dont vous faites partie ?

    A+

  6. Pourquoi parlez-vous de création alors qu’il ne s’agit que de transformation ? « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » (Lavoisier)

  7. Réponse à : « Je souhaiterais juste savoir de qui est le texte suivant disponible ici http://science-univers.qc.ca/cosmologie/verbe.htm#s04  »
    C’est la reprise du début de l’Evangile de St Jean (« A l’origine était la Parole (le Verbe), et la Parole s’est faite chair….) enrichie par Armel Larochelle pour illustrer son approche.

  8. « il en est peu qui ont tenté de souder notre « double » vie  » :
    souder ? Quelle prétention : s’attacher à ce qui est de l’ordre de l’ineffable… Ce ne peut-être qu’invivable !

    Se limiter à être « inspirer par » serait déjà pas si mal ! Par exemple :
    http://giffie.free.fr/

  9. @ J-F B-B , test ,
    J.M.D.S.

  10. @ J-F B-B , Monsieur Anonyme , les cellules de mon foie sont là pour gérer la Bile.
    Par contre celles de mon cerveau , qui doivent être encore au nombre de 9.5 à 10 milliards( environ ) , je n’ai pas fait l’inventaire récemment , je ne puis que vous dire qu’  »ELLES » : sont très fière de moi.

    Monsieur B-B , regardez le lien de Josicklioda Royal. Quelque part on y parle du Soleil des Dieux. On y dit souvent  » je suis Celui qui,, pourquoi on ne dit pas je suis  »CELLE » qui ?
    Jean-Marie De Serre.

  11. J-F B-B

    @ Jean-Marie De Serre

    D’accord La soleil des DÉESSES.

    Je me demande ce que cela serait en Grec, en Hébreux, en Slavon ?

  12. Le truc qui m’étonne est que l’on peut comprendre le mot même de diEU comme illustrant une antique conception atomique (je ne vais certes pas en parler sur la page du post précédent, on critiqueras avant même de tenter de comprendre ce que la notion – par exemple celle de Résistance Universelle et non résistance tout court- mise en avant recouvre… on sait par avance et cela seul est considéré intelligent – à chacun son maréCAGE !-).
    Et dans ce cas, la construction du mot diEU apparaît comme étant uniquement relative aux électres, autrement dit aux déesses, et nullement faisant écho aux atomes masculins (I, S, R, O).
    Ainsi di-EU, deux fois EU : une fois ensemble (EU) et une fois séparée (E et U). Cela récapitule donc bien les 3 électres : E, U et EU, « saintes électres ».

    Ce qui fait un mot diEU constitué d’éléments représentant alors du féminin.

    Des électres, notre modernité a cru redécouvrir ce monde à travers e-, l’électricité aussi appelée la fée électrique.

    Il est curieux que Zeus-Dieu-Jupiter est celui qui lâche l’éclair foudroyante… un féminin électral qui s’est virilisé ?
    Virilité désormais absente de notre monde qui ne peut plus penser autrement que dans un cadre féminin (n’accepte rien d’autres que du féminin, ou du féminisé) ?

  13. J-F B-B

    @Josick
    C’est facile pour vous avec diEU sur les je-nous !

  14. « avec diEU sur les je-nous » ? Je ne sais pas mais en tout cas certains considèrent ici que ma fille Josicka de 4 mois (née mon jour anniversaire de naissance) ressemble à… la vierge Marie. C’est vrai qu’elle est bien différente des autres bébés ici… Mais à ce point !
    En tout cas, la vie m’a bien fauché des deux genoux (ligaments sectionnés à l’un et entorse grave à l’autre) et ce diEU, c’est donc bien sur des genoux neufs qu’il serait !
    Le je-nous ? Le lien entre l’individuel et le collectif ? Et en cas de brisure donc du lien, son renouveau : le re-lien ou religare… Ainsi irait la destruction-transformatrice : une élévation qui se met en place avec un lien qui retient à l’origine. Ainsi le cerf-volant de se maintenir DURABLEMENT en l’air grâce à la résistance qu’incarne le fil qui le relie au sol de sa naissance…

  15. J-F B-B

    @Josick
    …avec diEU selon votre description à 00.03, bien assise, votre photo Facebook, sur vous.

    Quant au je-nous, c’est lorsqu’il y a confusion entre ces deux entités que les genous protestent.

    A+

  16. Le mot diEU constitué d’élément féminin ? Pourquoi ? Oui pourquoi alors que ce mot désignerait le père ? Eh bien, je crois avoir compris considérant par ailleurs le père sans force (donc seulement Résistance Universelle) face à la toute-puissance féminine (Gravitation Universelle).
    Le père ne fait que suggérer réorganiser les constituants féminins, nouvel arrangement dégageant alors plus de puissance (symboliquement l’éclair de Zeus-Dieu-Jupiter).

    Le père, c’est donc la loi, ce qui se tient droit en rupture avec la nature foncièrement courbe de notre monde. Et donc Zeus-Dieu-Jupiter d’être par nos Anciens comme posé en dehors du monde, de ce monde charnel qui ne reconnait que la force. Et ces lois organisatrices ne peuvent s’appliquer que si ce qui est féminin en nous (c’est à dire, tout) accepte de se soumettre à cette contrainte pourtant sans force. Comme en récompense alors, une organisation cellulaire, sociale… plus poussée…

  17. J-F B-B

    @Josick

    Cela me rappelle une observation d’Alice Miller : La reine du foyer occupant toute la place, le père n’ayant aucun espace privé se voit inconsciemment contraint de construire un patio avec BBQ au gaz, ou un atelier à l’extérieur, ou par extension une activité commerciale afin d’avoir un petit territoire pour exprimer, créer, vivre, respirer autre chose que des oestrogènes.

    Résister pour ne pas être avalé.

  18. @ Vous J-F B-B et Josicklioda Royal , vous m’avez di et moi je vous redit que tout ce qui n’est pas récent : n’est que FOLKLORE…… Ça va vous aider à comprendre , tapez , Dieu , les Limbes et les Gouvernements. SF4.
    Jean-Marie De Serre.

  19. P.S. Je dois dire qu’à la clinique Médicale de Warwick , on m’a dit et très bien entourré , que ce soit la clinique(Infirmières ou Docteurs et ou les pharmatiens. Il en est de même pour l’Hotel-Dieu d’Arthabaska.

    On ne m’a dit de prendre des penunes encore plus , mais de surveiller mon alimentation et d’aller jouer dehors. Il y a des infirmières qui aident sûrement énormément , ma Docteure.
    Il fallait que quelque part je le dire pour que le gros tas de la CAQ , s’en inspire.
    Jean-Marie De Serre.

  20. J-F B-B

    @J-M D S
    À quel âge ça commence le FOLKLORE ?

  21. Jean-Marie De Serre

    @ J-F B-B , le Folklore commence drette  »HIER AVEC LE WEB ».
    J.M.D.S.

  22. Considérer qu’il y a un avant et un après (2008 selon JMSS ais-je du lire) pourquoi pas ? On peut comprendre qu’il s’agit de l’apparition d’une nouvelle « forme » (le Web) qui rend caduque (folklorique) l’ancienne où les anciennes « formes » : réforme de la forme. Mais les matériaux ayant constitué l’ancienne forme peuvent être réutilisé pour alimenter la nouvelle forme (ainsi les pierres de réemploi…). La substance demeure… mais est réorganisée différemment.

    Expression d’Armel Larochelle : « Tout l’univers s’expliquera par ces deux causes premières: substance et forme. » http://science-univers.qc.ca/dieu/07fils.html

  23. J-F B-B

    @ Josick et J-M D S

    « C’est au bout de la vielle corde qu’on tisse la nouvelle « 

  24. Jean-Marie De Serre

    @ J-F B-B , je suis bien d’accord avec vous. Mais si on compare hier avec L’Infini , voila 4,000 ans , 2000 ans et voila 2 ans sont aussi hier. Chacun qui a  » OSÉ  » penser et que l’on ne l’a pas empêché a fait quelque chose pour demain.

    @ Josicklioka Royal , un avant et un après ( 2008 selon JMSS ais-je du lire ) pourquoi pas. === Faut faire très attention sur le WEB. Je parlais de 2009 car cela = 11. Je ne crois pas aux chiffres , ils ont été adapté , il en est de même pour le 6 et le 25.

    Pour ce qui est de JMSS , j’adore car le SS a aussi été déformé. Retournez fouiller SS et redites-moi. Très intéressant ce que vous avez fait sur le Web , mais vous serez d’accord avec moi , qu’il y a des choses qu’il faut modifier encore et c’est vous ceux qui savez qu’il faut qui le fassent. === Moi je suis là juste pour Werre…………

    Bon après-Midi ,
    Jean-Marie De Serre.

  25. Oui, donc seconde erreur avec 2008 au lieu d’écrire 2009 tandis que la première à été avec JMdS (désolé pour le SS) que j’ai constatée après coup, mais trop tard. De quoi douter de ma rigueur, erreur que même ma relecture passe à l’as… Mais erreurs qui permettent d’avoir plus d’explication…
    (note : vos « drette », « werre »… font écho au gallo, langage autrefois parlé chez nous -est de Rennes-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s