Autopsie des dérives du PQ

Demain, le 16 février, aura lieu au Centre Saint-Pierre le lancement officiel d’un document choc de Me Pierre Cloutier intitulé: »De René Lévesque à Pauline Marois » Indépendance: LE PQ A TRAHI SES MILITANTS.

Première publication des Éditions Schneider, ce livre pamphlétaire suscitera, espérons-le, un salutaire débat sur les causes profondes du cul de sac politique dans lequel s’enlise ce parti qui fut l’espoir de toute une génération. Un parti qui vieillit mal, à force de tourner en rond et de répéter les mêmes euphémismes, qui refuse de parler carrément d’Indépendance nationale et de république, alors que ce sont les conditions essentielles au développement d’un Québec ouvert sur le monde, un Québec qui refuse le mode de vie de Stephen Harper et de ses ultra conservateurs aux allures fascisantes.

L’auteur, Me Pierre Cloutier, a milité durant 35 ans au Parti québécois et il a pu constater de l’intérieur à quel point est importante la dichotomie entre la base militante (ceux dont on se sert sur le terrain pour des fins électoralistes) et le cénacle des affairistes et opportunistes qui contrôlent cette machine qui commence à nous rappeler l’époque de Duplessis.

L’auteur, qui a occupé des fonctions de responsabilité importantes au sein du PQ, s’en prend vivement aux politiques de Pauline Marois qui ne visent qu’un petit pouvoir provincial et qui est devenue un véritable éteignoir pour tous ceux qui croient encore que le Québec peut prendre ses affaires en mains.

Jamais les conditions n’ont été aussi favorables pour la naissance du pays du Québec depuis que le rétrograde gouvernement Harper règne comme un despote sur son Canada monarchiste.

Mais, malheureusement, constate Me Pierre Cloutier, le PQ, toujours accroché aux politiques de l’agent double Claude Morin (référendisme et attentisme), risque de connaître le même sort que celui qu’a connu le Bloc au fédéral, car la population en a vraiment marre de se faire raconter des sornettes.

J’espère que ce livre saura réveiller tous ceux qui y croient encore. Car il est minuit moins cinq…et la République ne saurait plus attendre trop longtemps son pénible accouchement.

Si nous voulons nous ouvrir sur le monde, participer activement au mouvement mondial en faveur de politiques progressistes dans tous le domaines de notre vie sociale, il est temps de renverser les ordres établis- tant au PQ que dans les autres partis, et de laisser à la population le soin de prendre en main son destin.

C’est vraiment une question de vie ou de mort.

Le PQ a trahi ses militants,éditions Schneider, en vente partout dès le 16 février à 9,95$.

5 Commentaires

Classé dans Pierre Schneider

5 réponses à “Autopsie des dérives du PQ

  1. François Ricard

    Le PQ doit se renouveler:
    —en mettant le cap sur l’indépendance
    —en se donnant un chef convaincu de la nouvelle orientation.

  2. La belle vision simpliste, comment arriver à déstabiliser une entreprise de remettre au goût du jour l’indépendance en « focussant » sur le mépris dirigé vers Mme Pauline Marois qui a reconstruit ce que les Johnson, Boisclair, Landry et même Parizeau ont saccagé par leur manque de persévérance.
    L’acharnement des médias pour créer l’épouvantail Marois et le manque de discipline au sein du parti ont provoqué l’assentiment de la population face au parti qui revient de loin. Ici, on en rajoute une couche comme pour se justifier???

  3. La belle vision simpliste, comment arriver à déstabiliser une entreprise de remettre au goût du jour l’indépendance en “focussant” sur le mépris dirigé vers Mme Pauline Marois qui a reconstruit ce que les Johnson, Boisclair, Landry et même Parizeau ont saccagé par leur manque de persévérance.
    L’acharnement des médias pour créer l’épouvantail Marois et le manque de discipline au sein du parti ont provoqué l’assentiment de la population face au parti qui revient de loin. Ici, on en rajoute une couche comme pour se justifier???

  4. Le combat du PQ est perdu d’avance simplement parce que son attaque se porte sur une portion sociale du système qu’il ne maîtrise pas et ne pourra jamais maîtriser.

    Combattre la politique canadienne sur le sujet de l’économie est perdu d’avance, puisque c’est l’économie qui contrôle et fait survivre la politique canadienne.

    Le combat sur « l’autonomie » n’est pas économique; il est « identitaire » de la nation; et comme le PQ ne connait aucune base d’identité nationale réelle et factuelle, elle accroche l’identité québécoise à être un « restant » de la France. C’est l’enseignement véhiculé par les « Tories » d’avant la rébellion de 37 et que le Québec a adopté comme « identité nationale ».

    Qui va se lever pour défendre une telle identité? Et surtout, quel historien va avoir assez d’humilité pour accepter d’accuser l’erreur et prendre les moyens de la corriger?

    Pour le Québécois, aussi bien tirer le maximum de l’économie.

    Finalement, Justin Trudeau, hier, a mis le doigt sur ce facteur « identitaire » beaucoup plus précisément que n’importe quel péquiste. Malheureusement, il manque de « naturel » dans l’image qu’il projette de sa « rébellion ». Par contre. cela n’empêche pas qu’au niveau « identité canadienne », il a parfaitement raison.

    Ce qu’il ne sait pas, tout comme à peu près tout le monde, c’est que cette « identité canadienne » dont il parle et qui était tellement « honorable », nous vient de nos propres ancêtres de l’époque de la Nouvelle-France. Les qualités qu’il ne reconnait plus dans le Canada d’aujourd’hui, sont celles des « Canayens » de l’époque. Caractéristiques humanistes de base qui étaient parvenues à survivre les péripéties de l’histoire.

    Bof! Je ne crois pas qu’on puisse en prendre conscience un jour, malgré tout ce qui peut être fait pour y remédier.

    La raison en est très simple: L’histoire de l’humanité est une suite d’évènements « émotionnels » intenses; on en a fait une liste statistique sans âme.

    Elie l’Artiste/ André Lefebvre

  5. Mais n’y a-t-il pas une petite erreur de date de publication pour cet article????

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s