Pour Sarkozy, les aspirations du Québec ne sont que « sectarisme », « enfermement sur soi-même » et « détestation de l’autre »

De passage à Radio-Canada, dans le cadre du lancement de son sixième Tome, Le désarroi contemporain, Jean-Claude Guillebaud était sidéré des propos qu’a tenus Nicolas Sarkozy sur le Québec. « Nicolas Sarkozy est un voyou ! », a lancé l’auteur.

Nicolas Sarkozy est incapable d’accepter les règles de la diplomatie, voire même de la bienséance. L’homme, je dis bien l’homme, se croit tout permis, jusqu’à déshonorer sa fonction de président de la République. Le premier ministre du Québec a été élevé, dans le salon d’honneur de l’Elysée, au grade de commandeur avec une volée de bois verts. Nicolas Sarkozy maitrise parfaitement les mécanismes de la controverse, dans laquelle il adore se vautrer.

Nicolas Sarkozy, à l’occasion de la remise de la Légion d’honneur au Premier ministre du Québec, et en présence de personnalités québécoises, canadiennes et françaises, dont Paul Desmarais, Grand-Croix de la Légion d’honneur, s’est livré à une pitoyable ingérence politique dont lui seul est capable. Selon l’homme, « les aspirations du Québec ne sont que « sectarisme », « enfermement sur soi-même » et « détestation de l’autre ». L’autre étant le Canada. C’est la vision manichéenne de Nicolas Sarkozy sur les relations du Québec avec le Canada. Impossible pour lui de rester dans les limites de la dignité protocolaire. Un commentateur français déclarait sur les ondes de Radio-Canada que le Quai d’Orsay n’avait pas été habitué, ces dernières décennies, à autant de crises sur plusieurs scènes de la diplomatie internationale. Il voyait en Nicolas Sarkozy une volonté de mettre une couche sur la tombe du Général de Gaule, et sur son héritage. Nicolas Sarkozy aura été le dernier chef d’État du monde occidental à coller au Bushisme. C’est le voyou, comme l’indiquait l’écrivain français, qui transcende. Les aspirations du Québec en matière de souveraineté sont le fait, selon l’homme d’État, « du sectarisme, de la division, de l’enfermement sur soi-même ». Le petit homme d’État mesure-t-il le poids des mots ?

Sur un ton proprement vulgaire, frôlant la familiarité, au vu des circonstances, l’homme d’État a lancé : « Honnêtement, ce n’est pas mon truc ». Si le Québec n’est pas son truc, l’homme aurait été mieux avisé d’éviter d’étaler son mépris à l’égard d’un peuple qui défend sa culture, sa langue et son aspiration à une autodétermination depuis plus d’un siècle. Défendre la langue française, la francophonie, et aspirer à l’indépendance selon les règles démocratiques est une faute grave aux yeux de Nicolas Sarkozy. Que connaît-il de l’histoire du Québec et du Canada ? Ce qu’a bien voulu lui dire Paul Desmarais, tant s’en faut. L’homme d’État aurait dû savoir que, selon un sondage fin janvier, 43% des Québécois sont actuellement favorables à l’indépendance de la province francophone et 57% contre. L’ingérence politique est coutumière chez Nicolas Sarkozy. Elle accompagne ses aptitudes aux turbulences sismiques. La question que se posent plusieurs québécois est la suivante : « pourquoi, face à de tels propos, Jean Charest n’a-t-il pas refusé cette Légion d’Honneur ? » Picasso l’a bien refusée à deux reprises. Le Premier ministre du Québec a évité d’ajouter aux propos disgracieux de Nicolas Sarkozy. La diplomatie était de mise.

André Pratte est éditorialiste en chef du quotidien La Presse, propriété de Paul Desmarais. Si si. De Paul Desmarais. Et que dit André Pratte : « Les lecteurs de La Presse connaissent mon point de vue là-dessus, je suis d’accord avec le président. Mais celui-ci a été trop loin en associant les indépendantistes du Québec au «sectarisme», à l’«enfermement sur soi-même», à la «détestation» de l’autre. Dieu sait si je suis en désaccord profond avec la thèse souverainiste. Mais je ne dirai jamais que les souverainistes sont des gens «sectaires» ou repliés sur eux-mêmes. Ce n’est certainement pas le cas des leaders du mouvement, qu’il s’agisse de Mme Marois, de M. Duceppe, et des autres. C’est toujours le risque quand un politicien étranger se mêle de débats dont il ne maîtrise pas toutes les nuances: il exagère, il caricature ».

Patrick Lagacé est chroniqueur au quotidien La Presse. Le même quotidien que l’éditorialiste-en-chef André Pratte. Qui appartient toujours à l’ami de Sarkozy, Paul Desmarais. Que dit Patrick Lagacé : « J’écoutais d’une oreille distraite, voyez-vous. Mais j’ai failli emboutir l’auto devant moi quand j’ai réalisé que Sarkozy parlait des souverainistes québécois. Sur René-Lévesque, en plus ! » […] « On n’est même plus dans le registre de l’opinion, de la subjectivité, ici. On est dans le domaine de la fabulation, de l’erreur factuelle, de la lecture totalement faussée du monde. Ce qui est inquiétant ! Car notre « conflit » Québec-Canada est mille fois moins compliqué que le conflit israélo-palestinien, par exemple, conflit dans lequel Nicolas Sarkozy s’est mis le gros orteil, au début de l’année… »

Louise Beaudoin, francophile et ex-ministre dans des gouvernements péquistes, répond avec nonchalance : « J’ai plutôt envie de sourire. (…) Nous, agressifs, repliés sur nous-mêmes? Je ne me reconnais pas là-dedans. M. Sarkozy fait la preuve de sa méconnaissance du Québec. Le Québec, c’est au-delà de Sagar ». Sagard est le lieu de la résidence somptueuse de Paul Desmarais, dans Charlevoix, qui a accueilli à quelques reprises Nicolas Sarkozy, avant son élection à la présidence française.

Christian Rioux, du quotidien Le Devoir, était à l’Élysée, en tant que journaliste, lors de cette deuxième sortie intempestive de Nicolas Sarkozy contre le Québec. Ce dernier rapporte que Nicolas Sarkozy voit dans la formule « non-ingérence et non-indifférence » une forme de haine de l’autre. Nicolas Sarkozy a lancé, sur le ton familier qui, à ses yeux, excuserait ses outrances : « Croyez-vous, mes amis, que le monde, dans la crise sans précédent qu’il traverse, a besoin de division, a besoin de détestation? Est-ce que pour prouver qu’on aime les autres, on a besoin de détester leurs voisins? Quelle étrange idée! »

Relisez attentivement cette phrase du président de la France : « Ceux qui ne comprennent pas cela, je ne crois pas qu’ils nous aiment plus, je crois qu’ils n’ont pas compris que, dans l’essence de la Francophonie, dans les valeurs universelles que nous portons au Québec comme en France, il y a le refus du sectarisme, le refus de la division, le refus de l’enfermement sur soi-même, le refus de cette obligation de définir son identité par opposition féroce à l’autre ».

Nous n’en sommes plus, en effet, à la « non-ingérence et non-indifférence » mais à l’ingérence tout court. Henri Henrard, de Branchez-vous Matin, écrit : « De quoi se mêle le père du célèbre « Casse-toi, pauv’ con » ? Et l’auteur répond : « Fidèle à sa maniaco-oligarchie, le monarque français n’a écouté que lui-même en nous concoctant des phrases tellement simplistes qu’elles pourraient faire l’objet d’une chanson dans le prochain album de son épouse ».

De quelle courtoisie est capable cet homme d’une profonde vulgarité ! Nicolas Sarkozy a réussi à éclipser l’événement : ce n’est plus à une remise de Légion d’honneur à laquelle ont assisté des personnalités du Québec mais à une sortie en règle du président de la France contre le Québec. Et cela en présence même du Premier ministre du Québec et d’autres personnalités : Luc Plamondon et Carole Laure, l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin, les hommes d’affaires Ernest-Antoine Seillière et Bernard Arnault, le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, ainsi que le maire de Québec, Régis Labeaume.

Il ne faut pas oublier quelques bonnes perles lancées par Nicolas Sarkozy. Dont celle-ci : « le message de la francophonie » en est un « d’union », « d’ouverture » et « de tolérance ». Et cette autre citation qui va passer à la postérité : « Pour vous aimer, je n’ai pas besoin de détester les autres ».

Gérald Larose, président du Conseil de la souveraineté, tient à préciser que « s’il y a du sectarisme, ce n’est pas au Québec. S’il y a de l’agressivité, ce n’est pas au Québec. Ce mouvement de la souveraineté et de l’indépendance se vit dans un rapport démocratique exemplaire. C’est un projet qui a de l’envergure, qui a de la hauteur. Ce ne sont pas des petits mots plutôt mesquins sifflés dans l’oreille de M. Sarkozy qui vont arrêter ce projet-là ».

Nicolas Sarkozy a également un sens aigu des amitiés. Il remet au Premier ministre du Québec, Jean Charest, le grade de Commandeur. Le premier ministre, René Lévesque, avait reçu, en 1977, des mains de Valéry Giscard d’Estaing, la dignité de Grand Officier. Paul Desmarais, grand ami de Nicolas Sarkozy, reçoit pour sa part la plus haute distinction de l’Ordre, celle de Grand-Croix. Le club prestigieux des Grand-Croix ne regroupe qu’une soixantaine de personnes. L’histoire ne dit pas si c’est pour services rendus à la France ou à Nicolas Sarkozy.

En terminant, le président, qui ne voit dans les aspirations du Québec qu’un sectarisme est l’objet d’une chute vertigineuse dans les sondages. S’il veut disposer de tout, il indispose partout. À l’étranger comme en France. Deux Français sondés sur trois (62%) estiment que la politique actuelle du gouvernement ne permet pas de lutter efficacement contre les effets de la crise. Et 59% des personnes interrogées ne sont « pas satisfaites » des réactions du chef de l’État et du gouvernement, quelques jours seulement après la grande journée de mobilisation du 29 janvier, rapporte Le Figaro. Qui plus est, 61% des 1002 personnes sondées disent souhaiter que les syndicats poursuivent la mobilisation. Nicolas Sarkozy déclarait, il y a quelques semaines : « Dans notre famille politique, j’ai plus de respect, d’amitié, de reconnaissance pour ceux qui conduiront le combat que pour ceux qui suivent le combat des autres ». Le combat du Québec pour sa survie ne trouve pas grâce auprès de Nicolas Sarkozy, inspiré qu’il est en cela par son ami, Paul Desmarais.

L’homme de la rupture est en fracture complète avec la France. Et avec la modernité du Québec qu’il n’a jamais su approfondir, par paresse intellectuelle. L’homme qui ne lit pas ne peut approfondir. S’instruire par ouïe-dire comporte son lot de risques et de pièges dans lesquels tombe invariablement Nicolas Sarkozy.

(Caricature de Renart L’éveillé)

20 Commentaires

Classé dans Actualité, Pierre R Chantelois

20 réponses à “Pour Sarkozy, les aspirations du Québec ne sont que « sectarisme », « enfermement sur soi-même » et « détestation de l’autre »

  1. Nicolas SARKÖZY de NAGY BOCSA, de son vrai nom, n’est qu’un agitateur, une marionnette télécommandée par les grands intérêts financiers réunissant le clan Bush, Desmarais et lui-même au travers de groupes tels que le néfaste Carlyle Group. Et voilà que le chou-fleur John James Charest s’en va accepter une belle, beeeeelle p’tite médaille à se mettre au cou.
    Pa-thé-ti-que.
    Honnêtement, Sarko me donne des boutons et des ulcères à chaque fois que j’entends parler de lui, quasiment pire que Bush.

    Mais que voulez-vous, les Français l’ont choisi comme maitre. C’est bien nous le peuple qui sommes responsable de ce gâchis.

    Les Thaïlandais et Islandais ont plus de couilles que nous et les Français. Ils n’hésite pas à renverser un gouvernement complètement corrompu et fini qui ne nous représente pas.

    Vive le Québec libre! Ha ha ha!

  2. François

    Nous pourrions dire que même nos voisins du sud sont parvenus à se débarrasser de Richard Nixon en cours de mandat par une procédure d’impeachment.

    Pierre R.

  3. sopadeajo

    Sarkozy est quelqu´un d´extrème droite. Il essaie de liquider tout ce que fut mai 68, veut limiter les libertés civiles , syndicales et sociales, et croit qu´il n´y a que les riches et ceux qui en volant beaucoup d´argent le sont devenus, qui méritent d´en gagner encore plus (de l´argent), d´être à ses côtés pour se partager (à eux seuls (tous les riches) les richesses qu´il reste de la France).

    Dans cette perspective il imagine (contrairement a De Gaulle, qui était beaucoup plus grand (pas seulement haut) que lui), une France soumise colonialement aux etatsunis et à son empire finacier, suivant comme un chien les ordres de l´argent-roi.

    Dans une même logique il ne peut imaginer les peuples que comme esclaves de l´argent impérial et du statuquo politico-économique actuel. Pour lui, ce qui est maintenant ,ne devrait plus jamais changer puisque c´est lui (et sa femme, et ses amis) qui en profitent. Après eux, la pluie…

    Conservateur de ce qui est, il ne songe donc qu´avec un Québec pauvre spirituellement et prisonnier politique et économique du Canada et de son influence etatsunienne.

    Des hommes plus grands que lui avaient pourtant bien vu qu´il était important qu´un ilôt de liberté en langue française puisse se développer dans un coin du monde entouré de toute part de colonisation linguistique anglaise et économique etatsunienne, pour que le monde en soit plus multilatéral, plus multiple et divers et libre, pour mieux avancer tous et parce que les peuples ont le droit à leur libération : vive le Québec libre!

  4. Sopadeajo

    La non-ingérence et non-indifférence était une formule courtoise qui a réussi à aplanir les relations entre le Canada et la France après le Vive le Québec libre du Général de Gaule. Cette formulation diplomatique disait bien ce qu’elle devait dire : la France ne s’ingérera plus dans les affaires canadiennes mais ne restera pas indifférente à une indépendance déclarée du Québec.

    Nicolas Sarkozy par sa volonté de rupture en a remis deux fois plutôt qu’une contre le Québec et pour le Canada. C’est un comportement de voyou indigne d’un président. Point. Voir à ce propos, sur le blog de Daniel Schneidermann – Arrêt sur image – l’article de Gilles Klein.

    Pierre R.

  5. gaetanpelletier

    «La légion d’honneur, c’est comme les hémorroïdes, aujourd’hui n’importe quel cul peut l’avoir.» Jean Yanne
    SARKO ET SES HÉMORROÏDES
    J’ignore si M. Sarko se fait frapper des médailles «à volonté». Je trouve qu’il distribue selon ses caprices.
    Honneur! Que veux donc dire ce mot? C’est quasiment rire du peuple français.
    Desmarais?

  6. Garamond

    Les États Unis ont pu survivre à Geo W. Bush, la France survivra à Sarko…
    La Légion d’honneur ? remise à plus de 110,000 personnes, cette décoration n’est pas vraiment un club sélect…
    Ah! comme je m’ennuie du Général De Gaulle…

  7. Pierre,

    Sur le Sarkozisme, il y a une foule de bouquins que je n’ai jamais connu chez un de ces prédécesseurs. Un système, une fringale de pouvoir, une rhétorique… Il échappe à toutes classifications. Je suis sûr qu’il y aura bientôt un thriller sur le sujet. Je disais précédemment qu’il serait mieux à sa place à l’Europe pour être contré d’égal à égal. Il a certainement dessiné l’avenir d’une illusion en interne. Il a blessé les Africains à Dakar. Manipulé et karcherisé les petits. Médiatisé ses actions en faux manager qui ne sait pas déléguer. Il n’a rien compris à 68 et voudrait l’effacer de sa mémoire. Césarisé son pouvoir. Sectaire? Très probablement. Sa rencontre avec Tom Cruise le ferait penser. Pardonnez-le, il ne sait pas ce que c’est l’ingérence. Lui, ne pense qu’à gérer. La tolérance, c’est de la « tôle rance ».
    Difficile dans ce cas de n’être pas uniformisé par les imitateurs, les caricaturistes.
    Pour l’humour, pas étonnant, il en est la tarte à la crème, alors profitons de cal au moins:

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/gerra%2Bbruni/video/x7fngy_g

    http://tv.jubii.fr/video/iLyROoaftL4B.html

  8. Pingback: SARKO ET SES HÉMORROÏDES « LA VIDURE

  9. Liberty

    Pour vous faire comprendre mieux la France :

    Soit je suis idiot, soit nos politiques sont plus décalés encore que n’importe quel toxicomane sous hallucinogènes:

    1/ Il semblerai que l’artisanat soit la première entreprise de France .
    L’artisanat ne délocalise pas .
    N’aurait-il pas été judicieux d’aider les artisans à pourvoir embaucher au lieu d’aider des multinationales qui délocalisent à loisir ?
    Combien ais-je entendu d’artisans dire : « J’ai du travail à revendre mais je n’ai pas les moyens d’embaucher »

    Je suis loin d’être un amoureux de la précarité et de l’intérim, à minima n’aurait-il pas été judicieux de développer des contrats d’intérim simplifiés pour les artisans et surtout pouvant se passer des sociétées d’intérim négrières et vampiriques ?

    Sarkozy nous parle de pragmatisme, le vrai pragmatisme est de court-circuiter toutes les boites d’intérim en créant des contrats intérimaires et un mode de payement simple, pouvant se passer de ces multinationale de la taxe sur le travail des autres, machines à masquer le chômage et fabriquer de la précarité .
    (de l’audace, toujours de l’audace et sans pouvoir ête accusé de protectionnisme…)

    2/ Si nous en croyons nos économistes, il semblerai que la sortie de crise sera annoncée par la révision au « juste prix » de l’immobilier, d’après les spécialistes .

    Traduction: Lorsque des sociétés de gestion immobilière, des agences immobilières et des particuliers seront ruinés parce que leur bien aura été acheté plus cher que sa valeur réelle, là nous sortirons de la crise, les actifs toxiques seront sortis du marché ….

    Je ne suis pas économiste mais on m’a toujours dit « quand le bâtiment va, tout va ».
    Donc, lorsque l’immobilier sera au « juste prix » nous pouvons prévoir la VÉRITABLE CRISE puisque nombre de personnes vendront à perte, d’autres auront des biens qui ne valent plus rien, le marché immobilier se crispera.
    En clair le plus dur est à venir, nombre d’entreprises de construction risquent de fermer leurs portes .

    Nous ne sommes pas sortis de l’auberge même si nous voulons rester positifs ….
    Le juste prix ce n’est pas pour tout de suite .
    Il ne faut pas rêver …

    3/ La crise qui entraine « l’épuration » des marchés
    Il ne faut pas rêver non plus, il y a trop à perdre pour tout le monde, trop de scandales en perspective, trop de ruines potentielles.
    Donc on colle une rustine sur la chambre à air en attendant la prochaine crevaison ….
    On espère simplement que ce sont d’autres générations qui devront changer la roue ..

    4/ Les spirales infernales Françaises:
    Hier je voyais des retraités avec le minimum vieillesse 650€/mois .
    Je trouve que ce n’est pas assez mais je ne puis m’empêcher de dire:
    – » Des retraités ne devant plus se déplacer ni faire de démarches pour travailler ne s’en sortent pas avec 650€/mois.Comment voulez vous que les tributaires du RMI puissent s’en sortir tout en cherchant du travail avec 390€/mois ? ? ? »

    Un RMI’ste n’est pas un fainéant, c’est seulement une catégorie plus que fragilisée, ayant peur de revenir aux trois mois de délai de carence, de devoir se battre avec ses papiers, de devoir subir des erreurs administratives et des délais de payement, des lenteurs de réception de sa fiche de paye (intérim) .

    Pour avoir testé le système, travailler en intérim vous offre des heures de déclarations à faire, des batailles pour avoir sa fiche de paye en temps et en heure, des déclarations prises en compte par la CAF au bout de trois mois seulement …
    L’allocation logement est ré-évalué avec du retard, donc trop perçu, donc ennuis pour une personne ayant prévenu dès son retour vers l’emploi précaire . (ce n’est pas punir l’honnêteté ça ?)

    5/ Le jeunisme:
    Le jeunisme est une imposture, être jeune est estimé par la fonction publique Française de l’ANPE à moins de 35 ans, après c’est trop tard !!!
    Avec les études les jeunes sortent de la fac à 25 ans, donc ils n’ont que 10 ans d’attractivité …
    Nous devrions virer TOUS nos politiques plus âgés que 35 ans pour voir s’ils ne prendraient pas les mesures qui s’imposent …

    Le handicap n’en parlons pas, le jour ou l’association Cap Emploi servira a quelque chose l’état fera des économies .

    6/ Pour le plan de relance je suis vert de rage, le porte parole de l’UMP, Dominique Paillé a dit: -« Aucune aide d’état aux entreprises ne doit être distribuée au détriment de l’emploi » …
    Je connais pas mal d’entreprises qui licencient malgré les aides, alors elles vont rembourser les aides ? Chiche !

    7/ Quand est-ce que notre pays cessera de construire des spirales vicieuses de précarité ?
    Un RMI ’ste se moque de pouvoir cumuler 3 mois de RMI + salaire au début d’un contrat, il préfèrerai ne pas devoir vivre 3 mois sans aucun revenu pour pouvoir prétendre au RMI !

    -Pour avoir le RMI il faut 3 mois sans aucun revenu .

    – 30 jours consécutifs de découvert et c’est l’incident bancaire .

    – Une échéance de crédit manquée et c’est aussi l’incident bancaire .

    – Incident bancaire = annulation de tous tes crédits (obligation de les rembourser immédiatement) + annulation des chéquiers et des cartes de crédit + frais de dossier exorbitants prélevés par la banque de France (+ cher que les montants du crime !!!).

    – Pour échapper aux huissiers qui vendent les biens à perte, pour ne pas être expulsé de mon logement, je n’ai pas eu d’autre choix que de me mettre en surendettement, c’est affolant pour 210€ + 3 mois de loyer (au final pour 1 000€), je suis bloqué pour 10 ans, avec 6000€ à rembourser …

    – Le grand comique c’est que l’aide au logement fonctionne avec les revenus de l’année précédente, donc si tout allait bien financièrement en 2005 pas d’aide au logement en 2006. (encore un truc super bien foutu)

    Des exemples comme ça j’en ai des centaines en stock, largement de quoi AGIR réellement de façon pragmatique ET logique .
    Des économies pour l’état sont réalisables tout en étant extrêmement populaires, si vous êtes intéressé par ces idées merci de me le faire savoir .
    Je me moque que ce soit un type de droite ou de gauche qui veuille arrêter la crétinisation de masse, pouvu que l’aliénation cesse enfin .

    8/ Le bouclier fiscal est une machine à diviser les citoyens et exacerber la haine:
    En effet, cette mesure fait porter la plus grosse charge de la solidarité nationale sur les salaires moyens .
    Injustice totale, un couple où les deux travaillent et ont des enfants à charge paye proportionnellement plus qu’un patron de Renault (aidé par le plan de relance) qui gagne plus de 1 000 années de smic par an .
    Comment voulez-vous que ces gens s’en sortent ?
    Comment voulez vous qu’ils puissent ne pas détester les gens sur le bord de la route qui mettent en danger leur famille et les études de leurs enfants ? (par le biais de l’impôt et des taxes)

    C’est ça la France qui se lève tôt et se couche tard, la France qui a peur de tout perdre, c’est à cette France que nous faisons porter la majeure partie de la solidarité nationale (proportionnellement à leurs revenus) .

    9/ Obama veut limiter les revenus des grands patrons à 500 000$/an, je suis contre cette mesure.
    Laissons les grands patrons Français gagner bien plus mais taxons les beaucoup plus !
    Ce au nom de la solidarité nationale et des masses de précaires qu’ils exploitent sans aucun sentiment humain. (intérim, discrimination par l’âge, par le mode de transport, par le handicap etc…)
    S’ils devaient se payer les ghettos ultra-sécurisés des riches états uniens ça leur coûterai bien plus cher !
    Le « french way of life » ça se paye et leurs enfants bénéficieront du système social une fois émancipés, ce sera leur retour sur investissement .

    10/ « En cas d’erreur administrative la charge de l’erreur ne peut être assumés par l’administré, ni par l’agent administratif travaillant sous des prérogatives d’emprunt. Elle doit être assumée par la communauté »

    Si vous vous rendez à n’importe quelle audience du TASS, vous réaliseriez que les Français payent les erreurs administratives, ce texte de droit public ne vaut rien .
    (j’ai les notes internes du ministère de la santé sous la main, elles vont contre le droit public, donc sont incitation à l’illégalité administrative)
    Ce n’est pas le seul domaine administratif dans ce cas, essayez donc de récupérer une somme indûment donnée aux impôts … (impossible de la récupérer)
    Après les politiques se demandent pourquoi les citoyens n’aiment plus autant leurs administrations ….

    11/ En parlant d’intérim, savez vous que depuis 2005 (loi votée en 2004) les sociétés d’intérim ont le droit de licencier un accidenté du travail dans le cadre d’un contrat « de date à date » .
    C’est la communauté qui paye les conséquences de l’accident, et l’intérimaire qui ne bénéficie pas d’ASSEDIC même s’il est hospitalisé une année entière …. (on écrit accidenté sur le CV pour cette période )
    Aucun syndicat n’en a parlé de celle là, l’opposition non plus…. (fan de LCP je n’ai rien vu !)

    Notez que l’intérim est un des secteurs du travail les plus accidentogénes, cela porte un nom: Précariser le citoyen et vider les caisses publiques pour aider des intérêts multinationaux privés !

    Le citoyen est il oisif ou est-ce le pays qui marche sur la tête par « incitation à la débauche » ?

  10. Alain B.

    Voyez vous aux abords des portes du parlemennt d’Ottawa il y a un animal(lion) qui a l’embleme du Quebec et qui porte une chaine au cou,donc nous devrions comprendre de cela que l’avenir du Quebec n’appartient pas aux peuple mais a l’élite,aux gens initiés certain savent de quoi je parle.Finalement Sarko sait de quoi il parle,c’est nous qui dormons au gaz,dire que ce n’est qu’une poignée de gens,nous somme tellement incredule.Vive mon esprit libre.

  11. Gaëtan

    Quelle citation! Merci. Elle illustre en d’autres mots (sourire) ce que nous pouvons penser tout bas.

    Garamond

    Vous n’êtes pas seul à vous ennuyer du Général de Gaulle. Une époque bien révolue.

    L’enfoiré

    Vous avez raison dans les rappels que vous faites. Notamment le cas de l’Afrique. Par économie d’idée et d’espace, je n’ai pu aborder toutes ces questions. Merci.

    Gaëtan

    Merci pour le lien. J’invite le lecteur à consulter votre blogue. Un impératif.

    Liberty

    Votre commentaire est un vrai cri du cœur qui mérite qu’on s’y arrête et qui commande une réflexion de fond. De vos 11 points fort bien documentés, je retiens ceci : Précariser le citoyen et vider les caisses publiques pour aider des intérêts multinationaux privés !

    Merci.

    Fernand Cloutier

    Merci pour les liens que je consulterai aujourd’hui même.

    Alain B.

    Je crois bien que vous avez raison : l’avenir du Québec n’appartient pas aux peuple mais à l’élite. Il serait urgent de redonner la voix au peuple.

    Merci à Renart pour cette superbe caricature.

    Pierre R.

  12. Ça me fait plaisir, il faut que ça serve! 😉

  13. Réjean

    Sarkozy n’est rien de moins qu’un cancer !

    D’ailleurs il serait à noter que SARKOZY se rapproche étonnamment de SARCOME DE KAPOZI.

  14. Pingback: Ce monde où nous vivons » Archive du blog » Sarko diplomate

  15. Pingback: La Bataille de Duceppe et Marois « Les 7 du Québec

  16. Pingback: La Bataille de Duceppe et Marois « Renart L’éveillé / Carnet résistant

  17. He puis koa- lui sarkozy qui ait t,il pour qualifier la lutte des souverainistes de rétrograde et de refermer sur elle même ! franchement on deviendrait souverain par protectionniste pas pour se lier aux autres peuples et nations de la terre ,sans attendre après les ok d’Ottawa-
    non mais , il faut l’entendre donner des lecons celui-la AYE pour lui c’est une insulte , je lui réponds cela dépend de la manière de le dire.
    acclimate toi au québec sarko , parce que bientôt les chaînes se briseront et nous parlerons , nous aussi , avec les autres peuples souverain du monde
    de votre système sans systémique , au passé .

  18. Votre billet fait bien le tour de cette question.

    Il me semble aussi que Jean Charest n’a pas fait preuve d’un grand sens de l’État. Il s’est comporté comme le vp du comité du non. (et Sarko comme le Président d’office de ce comité, qui était Chrétien)

  19. Pierre C

    Un cri du cœur oui Pierre mais qui ne laisse pas son cœur parler seul, ni les sentiments .

    Vous m’avez connu sous d’autre lieux de rédactions PPP, que de chemin parcouru depuis, beaucoup de personnes m’ont appris à m’exprimer moins mal .

    Désormais je remplace mon vitriol par une substance froide et sans appel, l’analyse documentée et argumentée, ironique mais sans sentiments subjectifs insidieusement insérés .

    Je commence à travailler « proprement » dans mes articles, je me lâche un peu plus dans mes commentaires.

    Magie d’internet, je me rends compte que dès que le rapport est crédible et pertinent, il a bien moins de chance de prouver publication que s’il est un brûlot qui discrédite son auteur .

    Sarkozy est un pitoyable traître à son pays, à ses citoyens, à nos valeurs et à nos alliés .

    « La France, on l’aime ou on la quitte » disait-il.
    Ce seigneur n’aime pas la France puisqu’il remet en question la séparation des pouvoirs sans cesse.

    Dernièrement en nommant son premier conseiller de l’Élysée à la tête de la fusion « caisse d’épargne société générale » .

    Il faut 2/3 de l’assemblée qui se prononce contre son choix du président de France Télévision, comme il a la majorité parlementaire, cela ne risque pas d’arriver.

    Les médias sont sous contrôle total, les seules informations réelles que je trouve en France son font par le biais de réseaux citoyens, chaque manifestation est cachée au grand public pour ne pas générer de vocations…

    460 millions d’Euro sur 5 ans pour entrer dans le commandement intégré de L’OTAn en pleine crise économique, est-ce raisonnable .

    Dire que l’emploi dans l’automobile en France représente 10% de la masse salariale est un mensonge (même sous traitants compris), beaucoup de leurs fournisseurs sont étrangers.

    Je suis sur ce dossier précis depuis le 5 février, à ce jour j’affirme que le secteur automobile Français ne représente que 2,5% de la masse salariale .

    Sarkozy prévoit des bénéfices de 1 milliard 400 000€ sur les 25 Milliards d’Euro qu’il a prêté pour fin 2009.
    Faux là encore, la France emprunte à 3% et prête à 4%, inflation prévue entre 1,5 et 2% pour 2009, la France ne fera qu’un malus au lieu du bonus escompté .

    La mondialisation et le nouvel ordre mondial souhaités par tous les gens du G20 actuellement, n’est pas un plan pour redonner du pouvoir politique et de l’indépendance mais pour en perdre un peu plus .

    Nos politiques sont devenus des inutiles et le seront de plus en plus à l’image de la monarchie vivant grassement de ses taxes sans rien faire .

    Dernier scandale Européen, les députés Européens font preuve d’un absentéisme hors normes .
    Les seuls qui restent sur les bancs se font rédiger leurs interventions par des lobbyistes de grandes entreprises et les répètent mot pour mot au parlement .
    La semaine dernière 6 députés Européens de multiples tendances confondues et de toute nationalité, ont répété exactement le même discours tous les 6 !!!

    Toutes les vidéos qui sont pertinentes pour informer le reste du monde sont bloquées hors de France (sois disant à cause des DRM) .
    La seule solution pour les visionner est de passer par un Proxy Français .(comme je passe par proxy Américain pour voir les vidéos des TV aux USA)

    On nous vend de la liberté internationale et de l’information, il n’en est rien, internet est censuré.

    Je ne sais pas à quelle sauce nous allons être mangés mais je sais que nous sommes manipulés et que désormais nous avons le choix de nous battre en homme libres ou de mourir en esclaves, demain il sera trop tard .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s