La venue des grandes révoltes et du nouvel ordre mondial

greece-main

Voilà enfin le chat qui sort du sac: le gouvernement Harper a finalement admis publiquement qu’il va encourir de forts déficits budgétaires pendant au moins les quatre prochaines années, à commencer avec des prédictions de déficits de $30 milliards dès le budget 2009-10. Ça ne prenait pas une tête à Papineau pour prévoir cela. Avec ces $75 milliards octroyés aux banquiers canadiens par Harper, il est évident qu’un trou noir abyssal serait créé dans les finances publiques. C’est entre autres ce que je vous rapportais lors de mes deux derniers billets et c’est aussi la réalité que mes confrères collaborant à ce site ont essayés de vous convier (Voir 1, 2, 3, 4, 5). Ne comptez pas sur les Libéraux et leur nouveau chef Michael Ignatieff pour vous aider parce qu’il vient de proposer de remonter la TPS pour aider à financer tout ce gâchis.

À ce massif $75 000 000 000 que Harper a accordé aux banques à charte canadienne – sans nous consulter avant de donner notre argent à ces banquiers – se rajoutera maintenant autour de $4 milliards pour les constructeurs automobiles… jusqu’au mois de mars après quoi ils auront besoin d’un autre $4 milliards. Et ensuite d’un autre. Et un autre. Et un autre…

Les constructeurs automobiles

Il reste que nous tenons pour acquis que de prendre de l’argent d’une partie de la population pour la donner à une autre soit louable. Certains diront que nous ne pouvons pas laisser les trois géants Chrysler, Ford et GM faire faillite dans le but de protéger les emplois, mais si nous avons cessé de consommer leurs produits, c’est qu’il y a bien une raison. Même si nous leur lançons tout notre argent alors que personne n’achète leur produit, ne sont-ils pas condamnés de toute façon? Combien d’argent leur avons-nous donné ces dernières décennies? Si nous sommes pour décider de les «sauver», ne devrions-nous pas leur imposer certaines conditions, comme de prendre part aux futurs profits ainsi que les forcer à produire des véhicules qui fonctionnent avec d’autres sources d’énergie que du pétrole, chose que nous savons parfaitement faire depuis assez longtemps?

bigthree2

Source. (Thanks, Richard Metzger) http://buffalobeast.com/133/bigthree.jpg

Les fonds de pension capitalisés

Parce que vous savez, cet argent, c’est vous qui le payez en fin de compte. Ces multichiffres dans la stratosphère des milliards seront payés à même vos fonds de pension, qui eux, sont carrément menacés de disparaitre. Le reste sera siphonné par les fonds de couverture (hedges funds) dans lesquels notre système spécial de fonds de pension capitalisés est investi en grande partie. 92% des avoirs de la Caisse de dépôt et placement du Québec sont investis à l’extérieur du Québec dont plus de 40% dans ces fonds de couvertures qui sont littéralement en train de s’écrouler. C’est la prochaine bulle financière qui va éclater. Mais attention, si vous pensiez que la bulle des hypothèques à risques était maligne, attendez de voir celle des dérivatifs. Nous parlons d’une bulle de 1,5 quadrillion de dollars ($1 500 000 000 000 000).

Nous faisons partie des quelques pays qui risquent de souffrir le plus de l’effondrement des fonds de pension capitalisés avec les États-Unis, le Japon l’Angleterre, la Hollande et le Danemark. Seulement qu’en 2008, ces fonds de pension ont perdu de $1500 à 4000 milliards et il est estimé qu’ils perdront au moins un autre $3000 milliards au courant de 2009. Ces gouvernements devront éventuellement nationaliser ces fonds de pension comme l’a fait l’Argentine dernièrement.

Ceci s’accompagnera de coupures importantes dans les services sociaux et autres dépenses publiques, de mises à pied massive qui mènera à l’effondrement des finances publiques tant au niveau fédéral que provincial, entrainant une accentuation et accélération de la privatisation de l’état laissant une plus grande emprise des créanciers sur l’appareil politique et un appauvrissement général de la population.

Terrorisme économique

Nous assistons ainsi à une forme pernicieuse de terrorisme économique. Henry Paulson, le Secrétaire du Trésor américain, a menacé plusieurs congressistes américains lors des débats sur le plan de sauvetage en septembre au Congrès: s’ils ne votaient pas pour le passage du plan de sauvetage de $700 milliards (qui se chiffre maintenant plutôt autour des $8500 milliards), alors ils verraient l’économie américaine s’effondrer la semaine suivante et la loi martiale serait imposée sur le territoire américain en suspendant la Constitution. Voilà ce que j’appelle du terrorisme économique. Ils ont d’ailleurs instauré une procédure spéciale qui accélère le passage de lois urgentes au Congrès qui est nommée «loi martiale», qui, celle-là, n’a rien à voir avec le déploiement de troupes dans les rues. À titre de comparaison, le programme lunaire Apollo des États-Unis pour aller sur la lune aurait couté 267 milliards en dollars ajustés d’aujourd’hui.

Bien sûr, un coup que l’argent fut approuvé, l’urgence disparue et l’argent fut distribué secrètement par la FED à divers amis banquiers et financiers de Wall Street qui en profitèrent pour se payer de gras bonus et salaire de l’ordre de $1.6 milliards en gage de récompense pour avoir si mal géré ces institutions financières en jouant au grand casino mondial, entrainant ainsi la crise que nous vivons présentement. D’ailleurs, une grande partie de cet argent servira au rachat d’autres institutions financières et autres compagnies et infrastructures publiques alors que le reste demeurera entre les mains des banques privées qui ont décidé de s’asseoir dessus en attendant de nous prêter plus tard cet argent qui nous appartient, en prenant soin d’y rajouter les intérêts.

La FED refuse de dévoiler comment et à qui elle a distribué plus de 2 trilliards de dollars provenant de… la poche des contribuables américains. Mais il semble que ce soit «business as usual» aux États-Unis, car même Donald Rumsfled avait annoncé la journée précédente des attaques du 11 septembre 2001 que le Pentagone avait écarté $2.3 trilliards de ses livres comptables. Heureusement, tous les documents relatifs à cette histoire seront détruits par les attaques dès le lendemain. Ah, c’est fou ce qu’on peut accomplir quand ces terroristes se décident de donner un coup de main…

Ce que 2009 nous réserve

Déjà plusieurs experts s’entendent pour dire que les États-Unis approchent l’insolvabilité et risquent de voir les finances du pays complètement s’effondrer d’ici l’été 2009 et commencer à faire défaut sur sa dette extérieure qui dépasse de loin 100% de son PIB.

Il est à prévoir que le déroulement de la crise systémique globale va atteindre un nouveau sommet vers mars 2009. À cette période de l’année, le public en général va devenir conscient de trois forces majeures déstabilisatrices qui sont à l’oeuvre dans l’économie globale:

– La durée de la crise qui ne se stabilisera pas avant la fin de 2010 et pas de croissance réelle avant 2018 selon le rapport LEAP/E2020 produit par GEAB;

– L’explosion du chômage à travers la planète;

– Le risque d’un soudain effondrement de tout le système des fonds de pension capitalisés.

Cela aura des conséquences. Dans le domaine de la prédiction des tendances du monde futur et des évènements économiques, Gerald Celente, le directeur du Trends Research Institute, est l’homme le plus respecté pour son exactitude. C’est celui qui a prédit le crash des marchés boursiers en 1987, l’éclatement de la bulle des hypothèques à risques (subprime) et la chute de l’Union Soviétique; et qui prédit maintenant qu’il y aura révolution aux États-Unis, des émeutes pour la nourriture et une rébellion contre les impôts et taxes d’ici les quatre prochaines années. Vers la fin de l’an 2012, il annonce que les États-Unis seront devenus un pays sous-développé. C’est que les gens seront furieux lorsqu’ils prendront conscience que les mauvaises décisions prises par leur gouvernement, industries et par la communauté financière les ont complètement ruinés. Ceci est corroboré par un mémo interne de la Citibank (autre responsable de la débâcle économique) qui prévoit que la création massive de nouvel argent par la FED et les autres banques centrales du monde mènera à un ou plusieurs de ces scénarios: une résurgence catastrophique de l’inflation et/ou à une profonde dépression suivit de troubles d’ordre civil et possiblement de guerres.

Mais il y a fort à parier que ces manifestations légitimes de la part du public seront attendues de pied ferme par les autorités. Il y a plus de 20 000 troupes de combat qui se trouvaient en Irak qui seront déployées graduellement sur le territoire américain pour maintenir l’ordre en cas de troubles civils. Le U.S. Army War College parle dans son dernier rapport d’utiliser des ressources et troupes du Pentagone dans le cas où la crise économique mènerait à des troubles civils, comme des protestations contre des corporations et le gouvernement ou contre des banques assiégées. Donc, on ne va pas protéger la population, mais bien les riches possédants de corporations et les banquiers.

Ce type de révolte a déjà commencé en Grèce et dans plusieurs autres pays en Europe et on s’attend à ce que cette révolte de la population se manifeste un peu partout dans le monde. (23/12/08 12h00 – Note: Les incidents en Grèce témoignent d’un malaise beaucoup plus profond que la simple mort d’un adolescent. Ce que les médias refusent de vous laisser comprendre, c’est que cette mort ne fut que l’élément déclencheur. Mais les Grecques en ont eu assez de ce système financier et le résultat est que plusieurs banques et institutions financières ont été attaquées par les manifestants. Ces derniers pourraient laisser à penser que ce n’est qu’une bande d’anarchistes qui se défoulent, mais la vérité est qu’une large majorité de la population les soutient et est d’accords avec leurs actions, comme révélé par un sondage mené là-bas. C’est sur la base de la manifestation contre la globalisation qui fait en sorte que ces révoltes s’étendent à plusieurs autres pays européens ainsi que possiblement aux États-Unis.)

Le nouvel ordre mondial annoncé

De ce grand chaos dont l’élite est volontairement responsable viendra la possibilité de faire émerger leur grand rêve d’une gouvernance mondiale. La venue de ce gouvernement global, aussi connu sous l’appellation du nouvel ordre mondial, est maintenant admise et annoncée par le prestigieux journal de Londres, The Financial Times, dans cet article nommé «And now for a world government». L’élite ne se cache plus et leur but est annoncé publiquement. À vous d’en prendre note. Ils ont déterminé que ce nouvel ordre mondial sera imposé par la force, ou encore mieux, sera demandé et accepté par la population mondiale qui, trop terrorisée par le chaos engendré par la crise financière, se rendra à cette élite pour être sauvée.

François Marginean


33 Commentaires

Classé dans Actualité, économie, François Marginean

33 réponses à “La venue des grandes révoltes et du nouvel ordre mondial

  1. François

    Vous êtes un redoutable chercheur. Vous avez là matière, depuis quelques articles, à publier un livre fort documenté. S’agissant d’Ignatieff, c’est simplement odieux : Let me be clear here. If we are in a deep deficit in year three or four, you can’t exclude tax increases to get us out. Canadians understand how bad deficits are

    Pierre R.

  2. Merci Pierre. Si vous connaissez un éditeur, vous me passerez son numéro!

    Je tourne autour de ce sujet depuis quelques semaines parce que je suis assommé et furieux de voir que nous nous faisons carrément voler notre argent qui est banalement transféré dans les poches de quelques bien nantis et que nous devrons voir nos finances publiques, personnelles et notre économie foutre le camps pour une crise montée de toute pièce pour satisfaire quelques sombres intérêts.

    Et de voir qu’on nous a menti en pleine face en nous disant tout d’abord que l’économie allait bien, ensuite donner $75 milliards sans nous consulter à ces banques privées qui n’étaient même pas dans le trouble pour finalement les voir se trainer dans les médias et jouer les « surpris » en nous annonçant que nous auront comme par magie un large déficit que nous devrons financer et peut-être même de voir augmenter la TPS!

    Je trouve cela absolument révoltant et je n’ai vraiment pas envie d’avaler la « douloureuse pilule » comme Harper l’a nommée. De voir l’autre génie Ignatieff nous dire que les Canadiens savent que les déficits budgétaires sont mauvais me donne la nausée.

    Et après ils vont venir piger dans les fonds de pension des travailleurs pour réparer les dégâts qu’ils ont causé eux-mêmes, question de démolir les gens pour les épeurer dans le but d’instaurer leur « nouvel ordre mondial »?

    N’est-ce pas complètement aberrant?

    J’ai envie d’exploser.

  3. B. Léger

    Bon ! que nous reste-t-il à faire ? suicide collectif ? retourner vivre dans les bois avec les Autochtones ? ou bien rester devant notre télé à regarder le Banquier ?
    Vous faites une grave crise d’alarmisme…rien d’autre.

  4. @B. Léger

    J’aimerais tellement et sincèrement me tromper et ne faire qu’une crise d’alarmiste, je vous le jure.

    Si toutes ces informations se révèlent être erronées, je serai heureux de revenir et de m’en excuser. La première étape pour éviter le pire serait déjà d’être bien informé sur ce qui se passe réellement. Ensuite, au lieu de faire un suicide collectif, nous pourrions simplement dissoudre tous les fonds de couvertures et nationaliser les fonds de pension capitalisés et interdire toute reprise de finance pendant quelques années.

    Ensuite, reprendre le contrôle de la création de la monnaie des mains des banquiers privés. Pour repartir l’économie, il va falloir créer des produits utiles et respectueux de l’environnement et de la vie que les gens voudront acheter.

    Mais vous pouvez aussi bien retourner à l’émission le Banquier et prétendre que rien se passe en dehors de votre bulle, que tout ceci est de « l’alarmisme » professionnel.

    La balle est dans votre camps.

    Cordialement,

    François M.

  5. alababa

    Bonjour Francois,le n.o.m. est deja en place,les dés sont jetés depuis fort longtemps,heureusement que tu publie sur ce site serieux,cela donne de la credibilité a tes propos pour ceux qui te trouve (alarmiste).Nous savons que les gens,la majorité,vont la demander cette n.o.m.,mais n’en comprendront pas le sens,c’est beaucoup plus profond que nous pouvons nous l’imaginer.Je crois maintenant qui si nous sommes le moindrement informé nous en verront les echos de ce n.o.m.,car il le proclame haut et fort et sans retenu, pourrait-ont dire que nous sommes pris dans le (filet)et pourquoi continuer a conspiré ce qui est devenu inevitable, en tout cas,je vous souhaite a tous un bon et heureux temps des fetes Alain B.

  6. B. Léger

    On a un gros problème au Canada : On vote pour des épais, des bandits, des inconscients. Faudrait faire revenir des politiciens honnêtes (denrée rare) et cesser de voter pour des Harper, Charest, etc…
    Qui va réveiller le peuple ? vous ?
    Dans le moment, on est à la merci du Grand Capital…

  7. Denis G

    Excellent résumé de la situation actuelle.

    Révolte mondiale ou guerre mondiale?

    Au niveau financier même Paul Krugman a peine à suivre:

     »Yet surely I’m not the only person to ask the obvious question: How different, really, is Mr. Madoff’s tale from the story of the investment industry as a whole? » NYT December 19, 2008

     »Je ne suis sûrement pas le seul à poser cette question évidente : A quel point l’histoire de Madoff est-elle différente de celle de la finance dans son entier ? » PK

    À qui profi la crise?

    Depuis le début de la crise, Warren Buffett a mené trois opérations d’ampleur.

    Le 18 septembre, il a conclu, via sa holding Berkshire Hathaway, un accord pour racheter Constellation Energy, également convoité par EDF, pour 4,7 milliards de dollars.
    Le 23 septembre, il a placé 5 milliards de dollars dans la banque d’affaires Goldman Sachs, ce qui pourrait à terme lui donner 9% du capital.

    Mercredi le 1ier octobre, enfin, il a souscrit pour 3 milliards de dollars d’actions préférentielles à la levée de capitaux de 15 milliards de General Electric.

    Je tiens à préciser pour ceux qui ne l’aurais pas remarqué, que G.E. a fait une levée de capitaux de 15 milliards. Que fait General Electric ?

    Le citoyen Nord-Américain vous répondra ’’des réfrigérateurs et des appareils électriques de ménage courant’’.

    En fait G.E. est un des plus grand fabriquant d’énergie nucléaire et un important indutriel de dispositifs sophistiqués servant dans des appareils de combats aérien, terrestre et maritime.

    Expansion en vue de commandes éventuels du Pentagone ? En temps de guerre les affaires sont toujours excellente. Demandez à feu Prescott Bush, le grand-père de George.

    Le 14 octobre 2008, le budget du Pentagone signé par Bush, en pleine tourmente de la crise financière, établissait un record.

    Le budget annuel du Pentagone pour l’année fiscale 2009 est de 512 milliards de dollar. A quoi s’ajoutent d’autres postes (pour les armes nucléaires, les anciens combattants, la sécurité et l’intelligence) qui portent la dépense militaire étasunienne à environ 660 milliards de dollars, la moitié de la dépense militaire mondiale.

    Voilà le plan américain. Il s’agit d’un colossal, et permanent, « plan de sauvetage » qui, en pompant toujours plus d’argent public mondial, (à travers le flux d’investissements provenant du reste du monde, sous forme d’achat aux USA de bons du trésor, d’obligations émises par des sociétés publiques et privées, d’actions et autres types d’investissement.) pour les caisses du complexe militaro-industriel qui vise à maintenir la suprématie étasunienne dans le monde. Suprématie financière, économique et militaire.

    Ce plan d’une simplicité désarmante, laché dans la fosse aux médias par procuration d’une crise financière, invite les rhétoriciens de la finance à ergotter entre eux, laissant le public pantois dans l’incompréhention, l’ignorance, l’insécurtité et la peur.

    Alarmiste?

    Les derniers évènements du Caucase et de Mumbai ne sont pas rassurants.

    Quand le système d’alarme se déclanche chez moi, normalement ya de la fumée dans la maison.

    Joyeux Noel à tous et bonne année, (quand même).

  8. gaetanpelletier

    Apocalyptique et cauchemardesque.
    Mais on nous sert ça à coup de «petites bouchées».
    On nous rassure…
    Oui, c’est là le problème: l’argent du peuple, du petit peuple…

  9. @B. Léger: « Qui va réveiller le peuple ? vous ? »

    Réponse: Non, mais bien vous et moi, plus les autres. Le but n’est pas de sauver le monde, mais bien de faire en sorte qu’on s’assure de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour incarner le changement qu’on veut voir et faire du mieux qu’on peut dans les limites relatives de nos capacités. Il faut se parler entre amis et voisins et faire passer l’information. Le gros problème de la classe ultra-riche et dominante, ce moins de 1% de la population qui possède plus de la moitié de la planète, est que nous sommes le 99% du reste, d’où l’importance pour eux de nous tenir endormis et indifférents. Dès que trop de personnes deviennent trop bien informées et commencent à se forment une pensée critique et indépendante, la partie est terminée. Il nous suffit alors de lever le voile. Si nous n’essayons pas, la partie est perdue d’avance.

    @Denis G.: Votre commentaire est génial et la citation de Krugman est cinglante de vérité, alors je la reprends ici encore une fois:

    ”Je ne suis sûrement pas le seul à poser cette question évidente : A quel point l’histoire de Madoff est-elle différente de celle de la finance dans son entier ?” PK

    Merci d’avoir apporté cela à votre commentaire.

    @gaetanpelletier: Voilà ce qui est insultant pour notre intelligence: c’est de les voir se pointer avec leur dose de réalité au compte-goutte, pensant nous garder tranquilles de cette façon, indifférents et inconscients, le temps qu’on se fasse passer un sérieux sapin en pleine face!

    Parlant de sapin… Joyeux Noël à tous!

  10. Redge

    Non seulement l’élite nous vole notre argent sans aucun remords, mais elle le fait en riant de nous. Elle sait très bien que les gens ne se rebellerons pas. En tout cas, pas maintenant. Pas tant que les gens seront maintenu dans l’ignorance la plus complète. Durant ce temps précieux, l’élite en profite au maximum!

    Quand vraiment ce sera la panique et le chaos, l’élite, représenté par un leader charismatique qui aura la confiance du peuple s’adressera à la planète et proposera une solution. Une toute petite puce implanté sous la peau qui contiendra toutes les informations de la personne qui la porte. Numéro d’assurance social, crédit, compte de banque, tout y sera.

    La puce sera la nouvelle identité. Ceux qui la porteront pourront acheter et vendre. Ceux qui la refuseront seront exclus du système et devrons survivre par leurs propres moyens.

    Cette puce sera probablement de type RFID, qui permet la lecture à distance des informations contenus à l’intérieur de celle-ci. Cela facilitera grandement la tâche de l’autorité qui pourra facilement identifier les sujets « à risque » et ainsi faire régner l’ordre et finalement enrayer le terrorisme une fois pour toute. Ce simple fait contribuera à ce que les gens acceptent volontiers de se procurer cette « marque ».

    Le berger aura enfin trouvé le moyen parfait de contrôler son bétail.

    Science-fiction ou est-ce que cela est l’avenir de l’humanité?

  11. @Redge: Science-fiction? Non, Microsoft s’est déjà lancé dans ce secteur des puces implantées:

    Microsoft wants to get under your skin
    http://www.theregister.co.uk/2008/12/04/ms_verimed/

    Not that the future of VeriMed is in any way certain, despite the Microsoft link. The company’s parent, VeriChip, has already tried to sell off the human-implanting part of the business as punters prove remarkably reluctant to be serial-numbered. Should the business fail entirely, a connection to HealthVault could be the best hope for the poor souls who’ve already succumbed to having chips embedded in their arms.

    …et dans les autres nouvelles compte-goutte, voici que notre prince Harper nous annonce que 2009 sera difficile: « As bad as the past few months were, even the rosiest of economic forecasts shows on average Canadians will get poorer in 2009, and many – perhaps as many as 200,000 additional workers – will lose their jobs as the economic recession deepens.  » http://ca.news.yahoo.com/s/capress/081222/national/year_economy

    US economy shrinks as IMF warns of Great Depression
    http://ca.news.yahoo.com/s/afp/081223/business/finance_economy_world

  12. alababa

    @Redge:Je serai de ceux qui ne portera pas cette marque et a la lumiere de tes propos je suppose que toi non plus,donc ont peut pretendre qu’un bon jour, nous soyons tous reuni a la meme table,facon de parler evidemment.A bientot…

  13. Sido

    finalement, ce leader charismatique ne serait-il pas Obama ?

  14. J’ai aussi envie de dire que ce sénario est parfaitement alarmiste, à la limite d’une sévère paranoïa. Mais il y a bien une partie de moi qui se dit qu’au fond y’a rien à faire et qu’on a déjà tous les chaînes autour des pieds.

    Ça me dérange de lire ça, pour pas dire que ça me démoralise complètement parce que si toute cette utopie est au fond vraie, il n’y a absolument rien que l’on puisse faire. Que l’on mette Harper ou Youpi à la tête du pays, ceux qui tirent les ficelles sont ceux qui ont le véritable pouvoir, ceux qui ont le cash.

    C’est évident que ces derniers sont parfaitement intouchables et quand bien même on se révolterait contre les représentants du pouvoir, on ne pourra jamais les atteindre. Il y a une muraille entre eux et nous qui nous sera à jamais infranchissable.

    Le mieux qui pourrait arriver c’est que l’argent n’ait plus aucune valeur et ce à l’échelle de la planète. Mais ceux qui regardent le peuple d’en haut trouveront bien une façon de contourner le problème et nous allons tôt ou tard revenir au même point.

    Le désir maladif du pouvoir et d’en vouloir plus que les autres ne peut mener qu’à notre autodestruction. J’en suis à espèrer que la bible ne soit pas qu’une histoire oubliée et qu’une divine entité vienne faire un ménage à la « Sodome et Gomorrhe »…

    Mais la vérité est que la nature humaine est telle que rien ne viendra à bout de ces acros du pouvoir et que les simples travailleurs deviendront des esclaves volontaires…

    Alarmisme ais-je dis? Pas si sûr au fond, mais ce dont je suis encore moins sûr, c’est sur l’éventualité d’une solution.

  15. @alababa
    C’est curieux que tu dise ça car l’image que ça provoque chez moi c’est une idée, une fantaisie que j’ai eu il y a quelques années et qui revient hanter ma pensée de temps en temps.

    Je me vois avec un groupe d’amis dans un lieu sombre et le feeling est celui d’un groupe de résistants, d’exilés qui organise je ne sais quoi contre je ne sais qui… ça fait très apocalyptique comme feeling que d’avoir ces visions.

    Je n’ai jamais parlé de ces visions à mon doc ou mon psy de peur de me retrouver à Louis-H.

    @François M.
    C’est sûr que la diffusion de l’information peut garder la population en éveil mais comment ne pas passer pour des fous paranos?…

    Visiblement je dois absorber tout ça et ne pas y penser jusqu’après Noël!

    Joyeux Noël à tous!

  16. Denis G

    @J-F l’Internaute

    sont aussi du nombre des fous paranos les anciens résistants qui nous ont légé ce message en 2004.

    « Créer, c’est résister. Résister, c’est créer »

    video: http://www.youtube.com/watch?v=vrA9zvqXW-I&eurl=&feature=player_embedded

    Un appel de résistants publié le lundi 8 mars 2004

    Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle.

    Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et sœurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n’a pas totalement disparu et notre colère contre l’injustice est toujours intacte.

    Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d’accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais :

    Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des « féodalités économiques », droit à la culture et à l’éducation pour tous, une presse délivrée de l’argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc.

    Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales, alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

    Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations, institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau « Programme de Résistance » pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l’intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

    Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous.

    Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

    Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : « Créer, c’est résister. Résister, c’est créer ».

    Signataires : Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin (décédé le 27 octobre 2005), Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.

  17. Redge

    @alabama: tu as vu juste car cette puce, si jamais elle voit le jour et qu’elle devient la norme, sera la fin du peu de liberté qu’il nous reste en ce moment.

    @Sido: je vais t’avouer que j’y ai pensé, mais rien n’est certain. Par contre, un tel projet ne peut être proposé que par quelqu’un qui a la faveur du public. En ce moment, tout le monde mange dans la main d’Obama, même s’il n’est pas en fonction.

    JF l’internaute: survivre seul sera extrêmement difficile voir impossible à long terme. Des groupes sont pas mal la seule alternative envisageable.

    Évidement, rien n’est écrit dans le béton. Ça ne veut pas nécessairement dire que les choses vont se dérouler de cette façon. C’est pourquoi il ne faut pas devenir parano et céder à la peur. Par contre, il faut rester vigilant car cela est une possibilité envisageable.

    Ne nous laissons pas abrutir et endormir par l’élite.

  18. @Sido

    « Finalement, ce leader charismatique ne serait-il pas Obama? »

    OUI

    @J-F l’Internaute

    « Mais il y a bien une partie de moi qui se dit qu’au fond y’a rien à faire et qu’on a déjà tous les chaînes autour des pieds. »

    « …il n’y a absolument rien que l’on puisse faire. »

    Je sais que c’est lourd et d’une certaine manière vous avez raison, mais je sais aussi que si on finit par penser comme cela, c’est que l’élite aura réellement gagné. Ils investissent ÉNORMÉMENT d’argent pour vous convaincre que vous n’y pouvez rien, que vous êtes complètement impuissants devant eux. Pourtant, le fait qu’ils dépensent des fortunes à contrôler ce qu’on pensent et pour modeler notre vision du monde prouve que la chose ultime qui les menace est la pensée critique et indépendante. Tout dépend de ce que vous pensez. Ils ne peuvent rien contre des hommes et femmes libres, réellement libres, car ceux-là ne peuvent pas être trompés, manipulés, conquis ou contrôlés. La seule chose qu’ils peuvent faire est de le tuer, preuve ultime de leur impuissance totale de l’esprit. On ne peut tuer une idée ou un rêve. CHAQUE être humain fait la différence. N’attendez pas les autres pour faire tout ce que vous pouvez pour agir et faire du mieux que vous pouvez. Nous sommes notre seul espoir. Ayez foi en la Force de vie, et le potentiel de l’humain et son esprit.

    « Je me vois avec un groupe d’amis dans un lieu sombre et le feeling est celui d’un groupe de résistants, d’exilés qui organise je ne sais quoi contre je ne sais qui… ça fait très apocalyptique comme feeling que d’avoir ces visions. »

    Internet est peut-être ce lieu dont vous parlez, et nous sommes définitivement la Résistance!

    « Je n’ai jamais parlé de ces visions à mon doc ou mon psy de peur de me retrouver à Louis-H.

    C’est sûr que la diffusion de l’information peut garder la population en éveil mais comment ne pas passer pour des fous paranos?… »

    Mahatma Gandhi a déclaré: « First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win. »

    @Denis G

    « …sont aussi du nombre des fous paranos les anciens résistants qui nous ont légué ce message en 2004. »

    N’attendons pas de nous retrouver encore une fois dans la même position dans laquelle ces gens se sont retrouvés: une machine hors de contrôle qui dévorent des humains pour fonctionner. N’oublions pas que historiquement, ce sont les mêmes banquiers internationaux qui ont financé les deux partis des majeures guerres des derniers siècles pour leur grands profits et pouvoir qui en dérive.

    Dans les nouvelles du jour, pour ceux qui pensent que nous sommes « alarmistes »:

    War College warns military must prepare for unrest; IMF warns of economic riots
    http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=11473

    François M.

  19. Denis G

    Entièrement d’accord François,

    J’ai relu le texte de
    PJC Allard

    et je trouve celui-ci très approprié pour la forme de résistance requise pour notre épogue.

    Internet est un lien parfait entre nous tous pour discuter et échanger des renseignements. Résister.

  20. @Denis G
    Certes Internet est notre lieu d’échange de prédilection… Non! C’est le lieu de diffusion de la nouvelle de prédilection car il ne faut pas oublier que l’élite a aussi accès aux blogues. Un avantage pour eux dans un sens car de notre côté nous n’avons pas accès aux échanges.

  21. Toute cette lecture m’a foutu la trouille j’avoue. Curieusement je ne suis pas surpris pour autant. Quand je songe à la situation actuelle, un des livres les plus percutant que j’ai lu me revient sans cesse en tête: 1984 de George Orwell, sans doute que tous ici l’ont lu et sinon je dirais que c’est un must. « La Ferme des Animaux » peut être aussi intéressant et on peut en écouter le dessin animé sur Youtube en tapant « Animal Farm ».

  22. Mettez votre égo de côté avant de lire ces lignes.

    Attends 5 secondes.
    …. L’estomac vide, envie de manger, même plus la force d’y penser
    …. L’estomac vide, le coeur peine à battre et fini par s’éteindre
    …. L’estomac vide, le sommeil éternel s’installe comme un soulagement
    …. L’estomac vide la mort arrive, attendue depuis trop longtemps.
    Attends 5 autres seconde.
    …. La même chose.

    Mais de quoi il parle celui là?
    D’un homme, d’une femme, d’un enfant comme toi ou moi qui mort.
    Mort de faim.

    Encore cinq autres seconde?
    Pas besoin de compter pour que cela arrive.
    C’est toutes les cinq seconde, chaque jours, chaque année.

    En sachant ça, on pourra peut-être commencer.

    Nous, on ne vit pas comme ça.
    Nous, athées, croyants de tout cultes, agnosiques, on ne vit pas dans l’horreur.
    Pourtant on passe notre temps à se plaindre, à rentrer en compétition l’un avec l’autre sur des sujets passionnants.
    Nous disposons aussi d’un instinct de survie exploité pour assumer notre rôle d’Homme Civilisé (sois-disant).
    Pourtant, la survie n’est plus vraiment un concept auquel nous sommes confronté.
    Alors nous laissons notre système social, notre beau modèle le simuler en nous écrasant sous des responsabilités ou des obligations financières.
    Nous travaillons, nous consommons, nous possédons et un jours, comme toutes choses, nous mourrons. Mais pas de faim. Ca non!

    Mon ami, mon amie, avant de sauter sur ton clavier pour me répondre, voyage vers les autres.
    Retourne toi vers un amis, une amie, ceux ou celles que tu aimes, ouvertement ou en secret, qu’ils soient morts ou vivants.
    Tu les vois? Tu les entends? Tu les sens? Tu les touches?
    Partage un repas avec eux en goûtant les saveurs qui te sont chères.
    Rigole avec eux de la bêtise que tu lis ou que tu vis sur Internet.
    Dis leurs que tu les aimes et que dans la vie, ils t’apportent quelque chose qui n’a pas de valeur, l’estime que tu as de toi.
    Dis leur en sachant mon amis, mon amie que tout les hommes et toutes les femmes du monde ne souhaitent au fond d’eux (parfois très au fond) qu’une seule et même chose, se sentir bien.
    Quelques soient leurs différences, leur langues ou leurs croyances.

    C’est bien mais quoi?
    Mais rien! Vis comme cela maintenant, demain et les jours à venir.
    Vis avec les respect du vivant, des cinq sens, de l’humour et de l’amour, de la Terre. Notre mère à toutes et tous.
    Tu verras comme l’humanité se portera toutes seules vers un avenir meilleur, pour toi, les gens auxquels tu tiens et aussi les autres.
    Tout les autres.
    Et si tu connais quelqu’un qui veut partir à la guerre. Parle lui.
    Ne le laisse pas mourir au non d’un pays qui n’existe même plus.
    Ne le laisse pas faire la guerre pour des gens qui y trouve un profit.
    Ne le laisse pas vivre dans la peur d’un ennemi qui n’est en fait, avant tout, qu’un être humain, comme toi.
    Comme moi.
    Transforme son envie guerrière et sa colère au nom de ceux qui meurent, toutes les cinq secondes de faim.

    Je te salue et te respecte.
    Je vais manger.
    Thiers

  23. J’ai bien du plaisir à faire mes lectures et recherches pour ensuite fondre tout ça en un texte pour vous, mais je dois avouer que j’adore lire vos commentaires intelligents et de suivre vos lignes de pensée! Je ne saurais trop vous remercier de prendre le temps de lire et de partager vos idées, réflexions et réactions. C’est de cette façon que nous nous reconnectons ensemble et retrouvons une certaine cohésion, qu’on se rappelle que nous ne sommes pas seuls et isolés, mais bien BEAUCOUP à se poser de sérieuses questions et à percer le voile de la réalité perçue. Quoi de plus puissant qu’un groupe d’hommes qui exercent leur pensée critique et qui réfléchissent ensemble!

    Toutes mes amitiés à vous tous et Joyeux Noël encore une fois!

    François M.

  24. Pingback: 2009, l’année de la transformation: Dépression; tendances et prédictions « Les 7 du Québec

  25. Boum

    Comme vous tous ici je m ‘oppose bien entendu au nouvel ‘ordre mondial , que se sois arrière grand père buch , grand père buch ou george buch , leur méthode de politique son celle de gros babar . Aujourd ‘hui on nous berne avec les médias et leur super sauveur baracoma , c ‘est du n ‘importe quoi . En France c ‘est la même chose on nous mets un sarkosy sioniste bien bourain , on ‘as tous conscience des réalité même sans tous connaître en politique et on ‘en ‘apprend tous les jour , que de toute façon il va falloir réagir très vite . et je suis très heureux que ma génération prenne de plus en plus conscience des réalité et respect à tous les millitant anthy sioniste anthy secte exx anthy politique oxidental de gros bourain .
    Tous notre système politique remonte de l’ après guerre en ceux qui concerne du moins notre shema economique ( mais la focalisation à préserver une politique économique remonte de l ‘antiquité ) et c ‘est ‘aussi ce qui fais qu ‘on ‘as les pire gros taré au gouvernement américain comme européen . De sale tirans bien motivé à nous ‘en faire bavé comme les autres avant , c ‘est du n ‘importe quoi , ce sont de gros malade , l ‘information est partout tous le monde parle du nouvel ‘odre mondial , tous le monde sais clair et net ce que les buch on fais en étant politiciens toute les magouille impossible et inimaginable qu ‘ils’ont pus acomplir en tant que politiciens franc maçon . Si on réagis pas notre génération j ‘en ‘est bien peur ne sera pas à l’ abris d ‘une troisieme guerre mondial et toute les autre biensure , surtout avec baracoma qui au sujet de l iran est tout ‘aussi taré que buch , sa fais pas loin de 100 ans que tous ses secte dirige le monde , c f r , oto , consil des 13 , club de rome , les plus gros nazi y son implanter .
    La politique économique est ‘une horreur , elle prend un vilain plaisir à divisé les nation les patrimoine et tous le reste elle nous prend pour de gros bêta elle veux coude que coude écrasé la politique histaurique , et sa fais trop d ‘année que sa dur , la force de la politique économique c’est que de génération en génération y ‘as tout ‘une rééducation de l histaurique à faire , que se sois sur les colonisation ou tous de toute façon , c ‘est quand même pitoyable d ‘arriver en franc en étant affricain et de voir que la françe fais main basse sur les colonisation alors que sa fais 400 ans que sa dur a croire que les enfants de la descendance des colonisation vienne en france pour adimiré la tour effel c ‘est vraiment du n ‘importe quoi , c ‘étais juste pour un exemple mais y ‘en ‘as des milliers .
    Il faut réagir et nous le savons on sais tous très bien que de toute façon on’ es en train de se faire bouffer dans notre inconcient on sens très bien que quelque chose se prépare et peut’être justement que on ‘est trop dans un film d’image tailler ou la fiction prend pas sur la réalité et que on prend plus tout ‘ a fais concience de notre faculté à agir ( je dis sa binsure en scincere amitié car nous sommes face au même probleme vous comme moi , qui es de comment agir qu’elle serais la bonne stratégie pour tombé cette politique mondial )

  26. Pingback: Une histoire de voiture, d’argent et de fusils électriques « Les 7 du Québec

  27. Fernand Cloutier

    EUROPE2020 l’ANNONCE depuis plusieurs années.
    Tu parles de CELÀ dans ton cercle d’amis ou dans ta famille et tu passes pour un ILLUMINÉ VIEILLOT.
    J’ai même perdu mon FILS qui ne veut plus me voir parce qu’il dit que j’INTERPRÈTE tout de travers et que je fais rire de moi……………………………
    CEUX qui n’auront pas de dette ou qui seront AUTONOMES seront les plus chanceux.

  28. @Fernand Cloutier

    Il y a un prix à la connaissance: la responsabilité d’agir en conséquence et de vivre en intégrité avec ce que l’on sait. Alors les connaissances deviennent sagesse. C’est quand même mieux que l’ignorance. Toutes les révolutions et avancées significatives furent à l’origine l’oeuvre d’un petit groupe de personnes.

    Mahatma Ghandi disait:

    First they ignore you. Then they laugh at you. Then they fight you. Then you win.” (Describing the stages of a winning strategy of nonviolent activism.)

    La plus grande partie de la masse dort au gaz. C’est très souvent au sein de sa propre famille et cercle d’amis qu’on trouve le plus d’opposition, manque d’ouverture aux données qui sont hors de leur paradigme de pensée et qu’on rencontre le plus de résistance, même pour seulement vérifier ce qui est avancé. Il ne s’agit pas de convaincre personne ni d’imposer ses vues, mais de planter doucement des semences. On ne peut pas pousser quelqu’un qui ne veut pas apprendre.

    Comme disait Einstein, « Il est plus difficile de désagréger un préjugé qu’un atome. »

    Ne pensez pas que vous êtes seul et isolé, nous sommes maintenant des MILLIONS à percer le voile et à chercher la vérité, peu importe où elle nous mènera.

  29. Boum

    Oui , je suis tout ‘à fais dacord avec ton point de vu , en ce qui concerne le faite de ne pouvoir poussé quelqu ‘1 à aprendre , oui celà est ‘une évidence , je respect ce faites quand il ‘es vrai que , lorsque c ‘est quelque chose d ‘imposé très souvent on ‘en ‘as rien ‘as carré , et quand on ‘en ‘as quelque chose à faire c ‘est pour la futilité des augmentation de salaire
    ou alors lorsque s ‘est quelque chose d ‘imposé c ‘est très souvent aussi que s ‘est trop tard , on ‘est malheuresement déjà en guerre .
    Donc je respect ce faite

  30. @Boum

    Merci pour votre commentaire. Il est un fait bien connu que les masses sont beaucoup plus facile à contrôler avec les émotions qu’avec un discours intellectuel et rationnel.

    Une bonne quantité de gens s’identifient avec ce qu’il pensent savoir et à leur vision du monde. Si on vient déstabiliser cet échafaudage psychologique et mental trop fortement, la personne réagira avec un mécanisme inné de défense et se repliera. La faute appartient en partie à l’interlocuteur. Il faut avoir une sensibilité psychologique pour sentir jusqu’où on peut aller dans l’infusion de nouvelles informations qui viennent brasser le paradigme de pensée des gens. Il faut avoir la finesse de sentir jusqu’où on peut aller et l’humilité de n’avoir pas de morale à faire à personne. Nos vues ne doivent pas être imposées car personne ne détient l’ultime vérité. C’est avec la multitudes des vérité de chacun qu’on arrive à brosser un tableau avec une perspective plus large.

    Ce qui bloque souvent, c’est le choc des égos et de la vanité. Chacun pense connaitre la vérité et mieux savoir que l’autre. Déjà de partir avec ça en tête évite beaucoup de problèmes. Il faut savoir s’auto-observer.

    Bien à vous,

    François M.

  31. Pingback: RECETTE DE MON PÂTÉ CHINOIS SOCIAL « LA VIDURE

  32. Dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se marraient et mariaient leurs enfants jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche, et ils ne se doutèrent de rien jusqu’à ce que le déluge vint et les emportât.
    – Matthieu XXIV, 38-39

  33. Pingback: Camps d’internement du Homeland Security & du FEMA en cas troubles civils « Les 7 du Québec

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s